*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  Contribution  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"

 | 
 

 Marie, Mère de Dieu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 12 ... 19  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Marie, Mère de Dieu   Sam 05 Sep 2009, 5:24 am

Rappel du premier message :

Marie, Mère de Dieu

I. Histoire et foi

Marie de Nazareth, tout autant que Jésus, appartient à l'histoire des hommes. Elle appartient à la suite des générations, ni plus ni moins que n'importe quelle autre femme. A ce titre, les historiens peuvent chercher à la connaître, selon les méthodes et avec les instruments qu'ils peuvent utiliser pour connaître tout être humain appartenant au passé. Les documents dont ils disposent sont minces, mais à la réflexion plus abondants que pour la presque totalité de l'humanité qui nous a précédés. Les hommes et les femmes dont les historiens peuvent atteindre quelque chose de la particularité sont une part microscopique de tous les hommes.
L'Eglise, elle, affirme plusieurs faits à propos de Marie, qui la font apparaître comme une personne singulière au milieu de la vaste humanité. Ce qu'elle déclare ainsi, avec audace, l'Eglise sait qu'elle ne le connaît que par la Révélation que Dieu en fait, par la Parole adressée par Dieu et que l'Eglise accueille, qu'elle prend au sérieux, qu'elle médite et scrute, dont elle tire sa vie. C'est donc dans la foi que l'Eglise parle de Marie elle-même, c'est la foi seule qui lui permet de savoir ce qu'elle prétend savoir.
Il sait dire que si certaines parties des textes évangéliques sont des textes poétiques ou théologiques et non pas historiques, ces textes n'en cherchent pas moins à dire le Vrai
les évangiles ne fonctionnent pas comme des articles de correspondants de presse, rapportant ce qu'ils voient ou ce qu'on leur a raconté et dont l'honnêteté consiste à décrire les faits tels qu'ils peuvent être vus au plus près de l'événement et par quelqu'un qui n'a pas d'intérêt direct dans ce qui se passe. Les traiter comme tel amène à chercher en eux des réponses à des questions qu'ils ne se posent pas, et à ne pas chercher à comprendre d'abord ce qu'ils veulent transmettre aux croyants
C'est un travail bénéfique que de mettre en lumière ce que le goût du merveilleux ou le mépris de la chair parfois prêté à certaines générations ont ajouté aux données des évangiles, mais il reste essentiel de voir comment dans le même temps la méditation des croyants, se nourrissant des évangiles, les a conduit vers "la vérité tout entière". Ce serait un bien grand risque que de rester prisonnier de l'illusion que le plus vrai est au commencement, alors que tout homme peut faire l'expérience, concernant les réalités les plus intérieures, que c'est seulement le travail de la mémoire qui permet que vienne au jour ce qui s'est joué.
De ce point de vue, le XXe siècle a connu l'entrecroisement de deux courants. L'un tendait à maximiser ce qui pouvait être dit de Marie, non pas, précisons-le, en se livrant aux fantaisies de l'imagination et de l'affectivité en ses archaïsmes, mais en cherchant le sens plein de ce qui pouvait être dit d'elle à l'intérieur de la structure précise du mystère de la foi. L'autre voulait plutôt mettre en lumière l'appartenance de Marie à l'humanité commune du Peuple de Dieu, son inscription réelle dans le peuple élu par Dieu pour être son peuple saint.
La rencontre de ces deux mouvements a abouti à la décision historique du deuxième concile du Vatican de faire du texte prévu à propos de la Vierge Marie le dernier chapitre de la constitution dogmatique consacrée à l'Eglise. Cette décision invite, c'est manifeste, plutôt à la sobriété dans les énoncés concernant Marie ; elle n'appelle cependant en rien à la relativisation de ces énoncés : bien au contraire, elle pousse à ce que le sens entier de ces affirmations soit recherché dans l'ensemble de l'histoire du salut et dans l'unité de l'Ecriture sainte.
Ainsi sont mis en lumière les deux lieux principaux où l'Eglise puise ce qu'elle peut connaître, de Marie comme de toutes les personnes qui constituent l'objet de la foi.


II. Les lieux théologiques : Ecriture et Tradition
1. La suffisance de l'Ecriture

Certains chrétiens, même catholiques, sont déroutés d'entendre l'Eglise affirmer de Marie bien des qualités que l'Ecriture sainte ne mentionne pas directement. Les mentions de la Mère de Jésus sont peu nombreuses, trop peu, paraît-il, pour soutenir l'imposant édifice des dogmes mariaux. En réalité, l'importance des quelques passages décrivant l'action ou signalant la présence de Marie ou de la mère de Jésus, ne tient pas à la somme des informations qu'ils fournissent, mais à leur place stratégique et à l'arrière-fond qu'ils mobilisent d'une lecture de la Bible méditée au long des siècles d'Israël.
L'exégèse contemporaine a apporté de ce point de vue des éclaircissements précieux : elle apprend à reconnaître dans telle notation très fine d'un des évangiles la figure constituée par les prophètes et par la prière de la synagogue de la Fille de Sion ou de l'Epouse ; elle rend attentif aux détails retenus par les auteurs du Nouveau Testament qui invitent à considérer Marie dans la série des femmes qui ont joué un rôle dans l'histoire du salut ; elle oblige à considérer la mère de Jésus non pas seulement selon ce qui est commun à toutes les femmes mais à l'intérieur de la figure de la femme que dessinent l'unité de l'Ecriture sainte d'Israël et la pratique cultuelle et rituelle du peuple de l'Alliance.
Ainsi, les traits épars fournis par le Nouveau Testament à propos de Marie, si éparpillés qu'ils paraissent au regard de l'historien qui voudrait reconstituer la biographie de la mère de Jésus, représentent un tracé très précis et très dense aux yeux rendus attentifs au fonctionnement de l'Ecriture où est donnée la Révélation de Dieu.

2. L'Eglise et Marie

L'attention à l'Ecriture conduit d'elle-même à l'autre lieu concret où l'Eglise apprend à connaître qui elle doit connaître dans la foi. Ce que l'unité du Nouveau et de l'Ancien Testament invite à reconnaître de la place de Marie, mère de Jésus, dans l'œuvre du salut, renvoie à la vie du peuple de Dieu en son intégralité. La présentation de Marie que donnent les écrits néotestamentaires se nourrit de la lecture de l'Ancien Testament ; elle se réfère tout autant à ce que la grâce du Christ donne aux croyants de tous temps et de tous lieux de recevoir et de déployer. Puisque Marie est la croyante en qui éclot pleinement la foi d'Abraham et des pères, l'Eglise se doit de reconnaître en elle la plénitude de l'expérience et de la foi et de la grâce qu'elle fait à travers les siècles.
Les dogmes de l'Eglise à propos de Marie ne naissent évidemment pas d'une enquête historique visant à reconstituer ce que Marie disait ou pensait d'elle-même et pas davantage sur l'opinion des Apôtres ou de quelque autre contemporain ; ils naissent de la reconnaissance par l'Eglise de l'œuvre de Dieu en elle et à travers elle, de l'expérience de la grâce qui brille dans les saints de tous genres, aussi bien les martyres que les vierges, les pasteurs et les docteurs que les héros de la charité, les consacrés que les laïcs. La sainteté ainsi vécue au long de l'histoire porte bien sûr des traits que l'historien peut repérer et analyser ; elle n'en est pas moins aussi et plus fondamentalement le fruit de l'œuvre de Dieu en chacun, et ces voies mystérieuses de l'Esprit ne sont vraiment connaissables que selon une logique spirituelle qui suppose la foi.
Cette simple remarque jointe à la précédente permet de comprendre que l'Eglise a, en raison de sa foi, autre chose à dire sur Marie que ce que l'historien le plus honnête et consciencieux peut avancer. Elle permet au croyant de faire un pas supplémentaire en reconnaissant en Marie une œuvre singulière de la grâce, liée au choix de Dieu et à la mission particulière qui lui est confiée. Sur ce point, catholiques et protestants ne sont pas d'accord, il faut en être conscient, un travail d'explicitation et de recherche est encore nécessaire, mais la différence ne tient pas seulement à ce qui peut ou ne peut pas être affirmé de Marie, elle vient beaucoup plus largement de la compréhension de la vie de grâce et de l'action de l'Esprit-Saint.

III. Unité des dogmes mariaux
La racine des dogmes concernant Marie est l'affirmation de sa maternité divine. Ce point, s'il a pu ne pas être clair, a été aujourd'hui suffisamment réaffirmé pour ne pouvoir être mis en doute. L'affirmation première concerne donc le Christ. Ceux qui s'inquiéteraient de transporter dans la vérité de la foi un énoncé qui rappelle plusieurs traits des mythologies, doivent se souvenir de deux choses.
Tout d'abord, que bien des générations chrétiennes se sont émerveillées de trouver dans le cœur de la foi des motifs transportés déjà dans les religions et les cultures natives ; elles ont vu dans ce fait un signe de l'unité de la nature humaine toute entière appelée par Dieu au salut et travaillée par Lui à cette fin. Ensuite, que les Pères de l'Eglise et les conciles qui ont été reconnu comme œcuméniques ont fourni un travail conceptuel formidable pour dégager l'affirmation de l'incarnation du Verbe de Dieu et de la maternité divine de la mère de Jésus de toute faiblesse de pensée aboutissant à traiter le monde divin comme un double du monde humain. De ce travail a résulté la mise au jour de la dignité de la nature humaine et de la grandeur inaliénable et insubstituable de chaque personne humaine. L'effort nécessaire pour dire la vérité de l'incarnation du Verbe de Dieu a obligé à réviser en les approfondissant considérablement les catégories mises au point par la philosophie grecque pour penser l'étrange fait de l'homme.
Les dogmes de la virginité perpétuelle de Marie, de sa conception immaculée et de son assomption troublent certains encore, qui y devinent l'affleurement de réactions archaïques devant l'énigme de la sexualité, de la mort et du mal. Là encore : que de telles nostalgies existent ne prive pas les affirmations de foi de leur vérité. Au contraire : il convient, et à ce travail les théologiens s'attellent et doivent s'atteler toujours, de relier ces affirmations à l'ensemble du dogme chrétien, notamment à l'affirmation de la bonté et de la sacramentalité du mariage, à la résurrection du Christ Jésus et à la nôtre, âme et corps, à celle du péché en son origine et en ses effets et du salut procuré par la mort par amour du Fils fait homme.

IV. Le rôle du Magistère
1. Le caractère définitif de la grâce

Le principal obstacle pour beaucoup à accepter les dogmes mariaux vient de leur proclamation par le Magistère de l'Eglise. Même en considérant leur enracinement dans l'unité de l'Ecriture sainte et dans la vie de foi et de grâce du Peuple de Dieu, on peut s'interroger sur l'étrange capacité qu'auraient quelques-uns de décider, à un moment de l'histoire, de la vérité pour tous. On voit que le dogme naît de la recherche et de la réflexion des exégètes et des théologiens conjointes avec la vie globale des croyants dans l'Eglise, avec ce qu'elle comporte de dévotions, de révélations particulières, mais avant tout de vie sacramentelle et liturgique et de méditation de la Parole de Dieu. Mais comment et pourquoi, à un moment donné, fixer dans des formules qui veulent s'imposer à tous, ce qui aurait pu rester à la libre disposition de chacun, dans l'unité d'une foi concentrée sur son essentiel ?
La question du Magistère de l'Eglise, de son institution, de son autorité et de son fonctionnement, ne peut être abordée dans un note si restreinte, mais l'interrogation que suscitent les dogmes mariaux permet de souligner le fait suivant : le Magistère de l'Eglise relève du caractère eschatologique de l'Eglise, de son appartenance à ce que le Christ mort et ressuscité a opéré de manière définitive. Par lui, assurance est donnée aux croyants qu'ils peuvent dire des choses vraies de Dieu et de son œuvre, que dans la faiblesse des mots humains et la relativité des concepts, ils atteignent par la grâce du Sauveur ce dont ils vivront dans la gloire éternelle.

2. Dogmes mariaux et Magistère

Les dogmes mariaux peuvent sembler toucher des objets seconds, voire secondaires, du fait du salut ; en réalité, ils manifestent la capacité promise aux hommes grâciés de contempler vraiment l'œuvre de Dieu et de pouvoir, au bout du compte, au terme de l'histoire, en admirer l'architecture globale et les détails qui contribuent à la beauté de l'ensemble. Ce que l'Eglise enseigne de Marie de Nazareth annonce ce que Dieu veut donner à ceux qu'Il appelle à sa joie.
Trop facilement, le Magistère est perçu comme exerçant la fonction d'un garde-fou - ce serait la vue optimiste -, ou celle du tuteur veillant sur des adolescents, - c'est la vue pessimiste. On manque ainsi ce qui est essentiel aussi dans cette tâche héritée des Apôtres : la louange de Dieu suscitée par la connaissance de l'œuvre de son amour.
Mais qui comprend cela doit se garder alors de recevoir le dogme comme un savoir enfermé dans une formule. Pris ainsi, les dogmes mariaux risqueraient de surcharger le donné de la foi, d'augmenter encore le poids des choses à croire. En réalité, comme les autres dogmes, ils doivent orienter le regard vers les autres affirmations de la foi, obliger les croyants à chercher plus haut en Dieu et plus profondément dans la conversion de leur vie l'unité de tous les dogmes, inviter à recevoir de Dieu et de la destinée finale où Il nous conduit plus de lumière pour vivre les réalités les plus simples de notre existence terrestre : le fait d'être engendré et d'engendrer, le fait d'avoir un corps et de mourir, le fait d'être chacun un être singulier et d'être uni à tous les autres et si dépendants d'eux.
Chacun de nous sait ce qu'est être un homme ; à mesure qu'il grandit en âge et en grâce, il découvre qu'être homme est un mystère. Le croyant qui consent que Dieu le mène où il ne peut aller seul se réjouit de trouver dans le dogme, et notamment dans le dogme marial, de quoi contempler la gloire où Dieu nous conduit.

Source : Note doctrinale sur le dogme catholique et Marie de Nazareth - Commission doctrinale de la Conférence des Evêques de France
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
paul et pièrre
.
.


Date d'inscription : 22/08/2009
Messages : 439

MessageSujet: Re: Marie, Mère de Dieu   Lun 04 Oct 2010, 6:28 am

bonjour
excusez moi mais parfois quand je lis certaines chose , je me dis qu'il ne manque que l'épée et on est revenu aux temps des croisades .
ou dans la bible est il écrit que l'on ne puisse pas lire un texte et remetre notre interprétation en doute ?
quand j'ai poser la question sur Marie , je ne parlais pas de courant religieux , je vais tous vous mettre d'accord , il n'y en as pas un de parfait .
je posait la question scientifique .
expliquez moi comment jésus c'est nourit dans le corps de Marie ?
si le corps de Jésus en tant que corps non d 'Esprit ce qui est différent mais de corps a reçu de Marie , ou le corps de Marie était parfait pour allimenter Jésus ou elle était une femme ordianaire et le corps de Jésus ayant reeçu d'une femme ordinaire ne pouvait etre parfait ?
ou alors le Saint Esprit a opérer de tel sorte que ce que le coprs de Marie donnait a Jésu était parfait ?
je ne vois pas ou sont les querelles de religion là dedant ?
DIEU nous as donner une intèlligence pour éssayer de comprendre .
merçie
Revenir en haut Aller en bas
HOSANNA
Co-Admin
Co-Admin


Date d'inscription : 08/08/2010
Messages : 50901

MessageSujet: Re: Marie, Mère de Dieu   Lun 04 Oct 2010, 6:30 am

Merci à toi.
Revenir en haut Aller en bas
HOSANNA
Co-Admin
Co-Admin


Date d'inscription : 08/08/2010
Messages : 50901

MessageSujet: Re: Marie, Mère de Dieu   Lun 04 Oct 2010, 6:51 am

Pour ma part,je pense comme je lai deja dit que Jésus tient de Marie son corps physique,qui a évolué comme tout autre foetus et qu'étant Dieu par son Esprit,il rend pur son corps de chair,il à été tenté comme nous,souffert dans sa chaire comme nous,après chacun ses convictions,c'est mon avis.
Revenir en haut Aller en bas
meluccio
*** B A N N I du Forum ***
*** B A N N I du Forum ***


Date d'inscription : 04/03/2010
Masculin
Messages : 4852
Pays : Belgique
R E L I G I O N : l'épée de l'Esprit, qui est la parole de Dieu Eph 6-17

MessageSujet: Re: Marie, Mère de Dieu   Lun 04 Oct 2010, 7:24 am

Dire que Jésus avait une partie de Marie fait de Jésus un pécheur

Ps 51-7;

7 Voilà, j'ai été formé dans l'iniquité, et ma mère m'a conçu dans le péché.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Jude
Membre Actif
Membre Actif


Date d'inscription : 01/02/2010
Masculin
Messages : 3416
Pays : France
R E L I G I O N : En Christ selon les écritures

MessageSujet: Re: Marie, Mère de Dieu   Lun 04 Oct 2010, 7:30 am

Salutation en Christ,

Citation :
pauletpierre :
je posais la question scientifique .
Expliquez moi comment Jésus c'est nourrit dans le corps de Marie ?
Si le corps de Jésus en tant que corps non d 'Esprit ce qui est différent mais de corps a reçu de Marie ,
ou le corps de Marie était parfait pour allimenter Jésus
ou elle était une femme ordinaire et le corps de Jésus ayant reçu d'une femme ordinaire ne pouvait être parfait ?
ou alors le Saint Esprit a opérer de tel sorte que ce que le coprs de Marie donnait a Jésus était parfait ?
je ne vois pas ou sont les querelles de religion là dedant ?
DIEU nous as donner une intelligence pour essayer de comprendre .
Le pb est que ce genre d'analyse philosophique "du pourquoi et du comment" Marie a reçue et enfanter "le Fils de Dieu" revient à dire que l'on ne connait pas l'action puissance de Dieu par son Esprit !

Nous devons d'abord savoir pourquoi "le Fils de Dieu" ne pouvait venir que par l'engendrement du St-Esprit et non d'une manière théophanique comme les nombreuses fois où Dieu se fit voir dans l'A.T et là nous arrivons à la compréhension exacte du sacrifice de notre Seigneur Jésus à Golghota et du sens même de la rédemption de notre être tout entier.

Ainsi nous pouvons admettre, avec la plus grande simplicité, que le corps et le sang du Seigneur n'avait rien de commun avec Marie car aucun corps né de l'union "homme-femme" ( donc ici Marie) n'aurait pu enfanté de ses gènes corrompus par la mort le sauveur qui nous a racheter de la mort !

Ainsi Dieu , connaissant notre grande ignorance sur ce sujet, a par sa Parole répondu à notre question :

"C’est pourquoi, Christ entrant dans le monde, dit:
Tu n’as point voulu de sacrifice ni d’offrande, mais tu m’as formé un corps
." Hb 10.5

C'est Dieu Seul qui a formé ce corps qui est devenu son Temple, où il a décidé de demeurer (Col 1.19 / 2.9), et c'est par son propre sang qu'Il a acquit son Eglise (Actes 20.27).

C'est écrit ainsi, alors pourquoi chercher à interpréter autrement ?!


Jude


Revenir en haut Aller en bas
HOSANNA
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 08/08/2010
Masculin
Messages : 50901
Pays : france
R E L I G I O N : CHRETIEN

MessageSujet: Re: Marie, Mère de Dieu   Lun 04 Oct 2010, 7:40 am

Jude
Je cherche à comprendre ton opinion,pour toi,le corps de Jésus à été formé par Dieu sans ètre alimenté par Marie?Marie na été qu'un receptacle?
Revenir en haut Aller en bas
Jude
Membre Actif
Membre Actif


Date d'inscription : 01/02/2010
Masculin
Messages : 3416
Pays : France
R E L I G I O N : En Christ selon les écritures

MessageSujet: Re: Marie, Mère de Dieu   Lun 04 Oct 2010, 7:45 am

Salutation en Christ,

Citation :
pauletpierre :
Je cherche à comprendre ton opinion,pour toi,le corps de Jésus à été formé par Dieu sans ètre alimenté par Marie?Marie na été qu'un receptacle?
Bravo !!!
Un réceptacle choisi et prédestiné par Dieu, tout comme nous sommes élus en Christ avant la fondation du monde afin de manifester sa GLOIRE ! (Eph 1.3-10)

Jude
Revenir en haut Aller en bas
HOSANNA
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 08/08/2010
Masculin
Messages : 50901
Pays : france
R E L I G I O N : CHRETIEN

MessageSujet: Re: Marie, Mère de Dieu   Lun 04 Oct 2010, 9:45 am

Moi, c'est hosanna, Jude,mais merci pour ton bravo,d'avoir compris ton opinion.
Revenir en haut Aller en bas
Jude
Membre Actif
Membre Actif


Date d'inscription : 01/02/2010
Masculin
Messages : 3416
Pays : France
R E L I G I O N : En Christ selon les écritures

MessageSujet: Re: Marie, Mère de Dieu   Lun 04 Oct 2010, 7:09 pm

Salutation en Christ,

Citation :
hossana :
Moi, c'est hosanna, Jude,mais merci pour ton bravo,d'avoir compris ton opinion
Encore une fois désolé , je commence à confondre tout le monde c'est pas bien ça !

Jude
Revenir en haut Aller en bas
meluccio
*** B A N N I du Forum ***
*** B A N N I du Forum ***


Date d'inscription : 04/03/2010
Masculin
Messages : 4852
Pays : Belgique
R E L I G I O N : l'épée de l'Esprit, qui est la parole de Dieu Eph 6-17

MessageSujet: Re: Marie, Mère de Dieu   Mar 05 Oct 2010, 10:55 pm

Le Fils de l’homme, Jésus, était d’origine entièrement divine; Marie était seulement la porteuse naturelle d’une substance divine [/b]qui avait été procréée par un processus tout à fait surnaturel.

L’engendrement se rapporte au Fils, tel est le clair témoignage des Ecritures et ce Fils est le seul Fils engendré qui provienne entièrement de Dieu.[b] Il n’est pas le Fils de Dieu et de Marie,
mais bien uniquement le Fils seul engendré de Dieu. Beaucoup de théologiens pensent, en prenant en considération la génétique moderne, qu’une ovule de Marie aurait été divinement fécondée par le moyen du Saint-Esprit! Mais il est certain qu’alors la nature pécheresse venant des chromosomes de l’ovule aurait influencé la structure génétique divine, et de nouveau un mélange aurait eu lieu. C’est donc exclu! Engendré signifie que tout, y compris l’ovule, tire son origine de Dieu.


Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
HOSANNA
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 08/08/2010
Masculin
Messages : 50901
Pays : france
R E L I G I O N : CHRETIEN

MessageSujet: Re: Marie, Mère de Dieu   Mar 05 Oct 2010, 11:04 pm

Vous ne pensez pas que Dieu aurait pu rendre pur la partie de Marie?
Revenir en haut Aller en bas
HOSANNA
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 08/08/2010
Masculin
Messages : 50901
Pays : france
R E L I G I O N : CHRETIEN

MessageSujet: Re: Marie, Mère de Dieu   Mar 05 Oct 2010, 11:06 pm

Un corps physique Divin,j'ai du mal,si c'est de la chair c'est terrestre non?
Revenir en haut Aller en bas
Jude
Membre Actif
Membre Actif


Date d'inscription : 01/02/2010
Masculin
Messages : 3416
Pays : France
R E L I G I O N : En Christ selon les écritures

MessageSujet: Re: Marie, Mère de Dieu   Mer 06 Oct 2010, 12:19 am

Salutation en Christ,

Citation :
Citation :
hossana :
Vous ne pensez pas que Dieu aurait pu rendre pur la partie de Marie?
Un corps physique Divin,j'ai du mal,si c'est de la chair c'est terrestre non?
Il n'est pas parlé d'un "corps physique divin", car là je comprends ton pb mais d'un corps engendré par l'Esprit, un corps qui n'est pas le fruit du mélange "homme-femme" donc pas né du péché, c'est différent !

"En vérité, en vérité, je vous le dis, si le grain de blé qui est tombé en terre ne meurt, il reste seul ;
mais, s’il meurt, il porte beaucoup de fruit
." Jn 12.24

Que le Seigneur t'aide à comprendre cette image qu'IL a choisi Lui-même !


Jude
Revenir en haut Aller en bas
HOSANNA
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 08/08/2010
Masculin
Messages : 50901
Pays : france
R E L I G I O N : CHRETIEN

MessageSujet: Re: Marie, Mère de Dieu   Mer 06 Oct 2010, 12:27 am

Je m'interoge sur cette parole."Ce qui est Esprit est Esprit,ce qui est chaire est chaire"
Revenir en haut Aller en bas
Jude
Membre Actif
Membre Actif


Date d'inscription : 01/02/2010
Masculin
Messages : 3416
Pays : France
R E L I G I O N : En Christ selon les écritures

MessageSujet: Re: Marie, Mère de Dieu   Mer 06 Oct 2010, 2:29 am

Salutation en Christ,

Citation :
hossana :
Je m'interoge sur cette parole."Ce qui est Esprit est Esprit,ce qui est chaire est chaire"
Voici donc le passage et son contexte en question et la parole exacte donné par le Seigneur :


"Or il y avait un homme, d’entre les pharisiens, nommé Nicodème, l’un des principaux Juifs.
Cet homme vint, de nuit, trouver Jésus et lui dit:
Maître, nous savons que tu es un docteur venu de la part de Dieu;
car personne ne peut faire ces miracles que tu fais, si Dieu n’est avec lui.
Jésus lui répondit: En vérité, en vérité je te dis que si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu.
Nicodème lui dit: Comment un homme peut-il naître, quand il est vieux?
Peut-il rentrer dans le sein de sa mère, et naître une seconde fois?
Jésus répondit: En vérité, en vérité je te dis, que si un homme ne naît d’eau et d’esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu.
Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l’Esprit est Esprit.
Ne t’étonne point de ce que je t’ai dit: Il faut que vous naissiez de nouveau.
Le vent souffle où il veut; et tu en entends le bruit; mais tu ne sais ni d’où il vient, ni où il va.
Il en est de même de tout homme qui est né de l’Esprit.
Nicodème lui dit: Comment ces choses se peuvent-elles faire?
Jésus lui répondit: Tu es le docteur d’Israël, et tu ne sais pas ces choses?
" Jn 3.1-10

Celui qui reçoit la semence de la Parole de Dieu de tout coeur celui-là doit aussi recevoir son Esprit afin de devenir une nouvelle création.
De même que le Fils de Dieu a été engendré par l’Esprit, nous devons nous aussi faire l’expérience de la nouvelle naissance par l’engendrement de l’Esprit.
C’est une obligation absolue que le Seigneur Jésus a requise pour l’entrée dans le Royaume de Dieu.

“… parce que tout ce qui est né de Dieu est victorieux du monde;
et c’est ici la victoire qui a vaincu le monde, savoir notre foi
” (1 Jn 5.4).

Toutes les actions religieuses sont vaines.
Dieu seul peut agir et doit agir si notre Foi est conforme à sa parole, sinon absolument rien ne se fait.
Cependant Dieu ne peut agir qu’en ceux qui reconnaissent Son action dans le Fils pour leur salut.

Ainsi nous retournons à Jn 1.11-13 :

"Il est venu chez les siens; et les siens ne l’ont point reçu.
Mais à tous ceux qui l’ont reçu, il leur a donné le droit d’être faits enfants de Dieu, savoir, à ceux qui croient en son nom,
Qui ne sont point nés du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu
." Jn 1.11-13

Jude
Revenir en haut Aller en bas
HOSANNA
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 08/08/2010
Masculin
Messages : 50901
Pays : france
R E L I G I O N : CHRETIEN

MessageSujet: Re: Marie, Mère de Dieu   Mer 06 Oct 2010, 2:31 am

Crois moi,j'ai recu le Seigneur.
Revenir en haut Aller en bas
HOSANNA
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 08/08/2010
Masculin
Messages : 50901
Pays : france
R E L I G I O N : CHRETIEN

MessageSujet: Re: Marie, Mère de Dieu   Mer 06 Oct 2010, 2:44 am

Et je ny suis pour rien,me disant mème que si je croyais pas,je serai plus tranquile;simplement à chaque fois que je bronche ,le Seigneur me reprend,a chaque fois que ma foi baisse,il se charge de la raviver en me faisant l'appeler à l'aide,et à chaque fois,il me sauve,ce n'est pas moi qui ai choisi de croire.
Revenir en haut Aller en bas
meluccio
*** B A N N I du Forum ***
*** B A N N I du Forum ***


Date d'inscription : 04/03/2010
Masculin
Messages : 4852
Pays : Belgique
R E L I G I O N : l'épée de l'Esprit, qui est la parole de Dieu Eph 6-17

MessageSujet: Re: Marie, Mère de Dieu   Mer 06 Oct 2010, 10:39 am

Ont ne discute pas sur ton salut,mais sache qu'il y a une croissance
dans la connaissance du fils de Dieu .


Eph 4-11-16;

11 d]]et lui, a donné les uns [comme] apôtres, les autres [comme] prophètes, les autres [comme] évangélistes, les autres [comme] pasteurs et docteurs* ;[/b]
12 en vue du perfectionnement des saints, pour l’œuvre du service, pour l’édification du corps de Christ ;
13 jusqu’à ce que nous parvenions tous à l’unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’homme fait*, à la mesure de la stature de la plénitude du Christ :
14 afin que nous ne soyons plus de petits enfants, ballottés et emportés çà et là par tout vent de doctrine dans la tromperie des hommes, dans leur habileté à user de voies détournées pour égarer ;
15 mais que, étant vrais dans l’amour, nous croissions en toutes choses jusqu’à lui qui est le chef*, le Christ ;
16 duquel* tout le corps, bien ajusté et lié ensemble par chaque jointure du fournissement, produit, selon l’opération de chaque partie dans sa mesure, l’accroissement du corps pour l’édification de lui-même en amour.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
HOSANNA
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 08/08/2010
Masculin
Messages : 50901
Pays : france
R E L I G I O N : CHRETIEN

MessageSujet: Re: Marie, Mère de Dieu   Mer 06 Oct 2010, 11:06 am

Je suis daccord avec toi pour ce qui est de la croissance de la connaissance de Dieu,la course ne se termine que dans la tombe.
Revenir en haut Aller en bas
meluccio
*** B A N N I du Forum ***
*** B A N N I du Forum ***


Date d'inscription : 04/03/2010
Masculin
Messages : 4852
Pays : Belgique
R E L I G I O N : l'épée de l'Esprit, qui est la parole de Dieu Eph 6-17

MessageSujet: Re: Marie, Mère de Dieu   Mer 06 Oct 2010, 9:33 pm



Hébreux 12-14;
d]]14 Recherchez la paix avec tous, et la sanctification, sans laquelle personne ne verra le Seigneur;[/b]

Jean 17-17;
17 Sanctifie-les par ta vérité; ta parole est la vérité

Celui qui ne marche pas dans l'obéissance de la parole,ne peut être sanctifié, et ne verra pas le Seigneur dans les nué .


Mat 25-1-13;

1 Alors le royaume des cieux sera fait semblable à dix vierges qui, ayant pris leurs lampes*, sortirent à la rencontre de l’époux.
2 Et cinq d’entre elles étaient prudentes, et cinq folles.
3 Celles qui étaient folles, en prenant leurs lampes, ne prirent pas d’huile avec elles ;
4 mais les prudentes prirent de l’huile dans leurs vaisseaux avec leurs lampes.
5 Or, comme l’époux tardait, elles s’assoupirent toutes et s’endormirent.
6 Mais au milieu de la nuit il se fit un cri : Voici l’époux ; sortez à sa rencontre.
7 Alors toutes ces vierges se levèrent et apprêtèrent leurs lampes.
8 Et les folles dirent aux prudentes : Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s’éteignent.

9 Mais les prudentes répondirent, disant : [Non], de peur qu’il n’y en ait pas assez pour nous et pour vous ; allez plutôt vers ceux qui en vendent, et achetez-en pour vous mêmes.
10 Or, comme elles s’en allaient pour en acheter, l’époux vint ; et celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui aux noces ; et la porte fut fermée.
11 Ensuite viennent aussi les autres vierges, disant : Seigneur, Seigneur, ouvre-nous !
12 Mais lui, répondant, dit : En vérité, je vous dis : je ne vous connais pas.
13 Veillez donc ; car vous ne savez ni le jour ni l’heure.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
gilmig
Membre Actif
Membre Actif
avatar

Date d'inscription : 23/09/2008
Masculin
Messages : 5161
Pays : France
R E L I G I O N : VÉRITÉ* AUTHENTICITÉ

MessageSujet: Re: Marie, Mère de Dieu   Mer 06 Oct 2010, 10:28 pm

@HOSANNA a écrit:
Un corps physique Divin,j'ai du mal,si c'est de la chair c'est terrestre non?

Science sans conscience et...religion sans science !
Seul Le Divin peut "parler" sans conjectures du Divin !!!
Et, que nous dit-IL ?


La conception immaculée et la naissance du fils de Dieu
====================================

On ne doit pas comprendre l’Immaculée Conception seulement dans le sens physique, mais avant tout, comme beaucoup de passages de la Bible, dans le sens purement spirituel.

Une conception immaculée, au sens physique, est toute conception qui se réalise en un pur amour, avec un fervent élan vers le Créateur, dont les impulsions sensuelles ne constituent pas la base, mais ne demeurent que des forces coopératrices.

Ce processus est, en réalité, si rare qu’il était juste qu’il soit particulièrement mis en évidence.

L’Annonciation fut pour Marie un événement spirituel si puissant et si bouleversant que toute la vie de son âme en fut complètement remplie à partir de cette heure. Tout n’était plus orienté que dans une seule direction; pouvoir espérer une haute grâce divine. Cet état d’âme, déclenché par l’Annonciation, était voulu par la Lumière, afin de refouler d’emblée, loin en arrière, les sentiments qui naissent des pulsions inférieures et créer, ainsi, le terrain où puisse se former un pur réceptacle terrestre – le corps de l’enfant – en vue de la conception spirituelle immaculée. C’est grâce à cet état d’âme extraordinairement fort de Marie que la conception corporelle ultérieure, conforme aux Lois naturelles, fut «immaculée».

Dans ces circonstances, ce corps d’enfant en cours de développement, réceptacle d’une extrême pureté, réunissait les conditions terrestres nécessaires à l’incarnation qui a lieu au milieu de la grossesse; il s’agissait d’une «conception spirituelle immaculée».

C’est pourquoi il est parfaitement juste de parler d’une conception immaculée qui eut lieu corporellement et spirituellement pour la procréation de Jésus, sans qu’il ait été nécessaire de contourner ou de modifier une Loi de la Création ou d’en former une nouvelle pour ce cas particulier.

L’être humain ne doit pas davantage croire à une contradiction parce qu’il est écrit que le Sauveur devait naître d’une vierge.

C’est uniquement la fausse interprétation de l’expression «vierge», dans la promesse, qui est responsable de la contradiction. Lorsqu’on y parle d’une vierge, on ne peut admettre une idée étroite, pas plus que le point de vue d’une nation, mais il ne peut s’agir ici que d’un grand concept d’humanité.

Il faut être borné pour ne pas pouvoir constater qu’une grossesse et une naissance, sans parler de la procréation, excluent déjà par elles-mêmes, la virginité dans son sens habituel. Dans la promesse, il ne s’agit pas de cela. Il y est dit que le Christ viendrait au monde en tant que le premier enfant d’une vierge, donc d’une femme qui n’a jamais encore été mère. Chez elle, tous les organes qui sont nécessaires au développement d’un corps humain sont vierges, c’est-à-dire qu’ils n’ont encore jamais fonctionné de telle façon qu’un enfant soit déjà né à partir de ce corps. Pour chaque premier enfant, les organes du corps maternel doivent être encore vierges. Cela seul pouvait entrer en considération pour une prophétie d’une aussi grande portée, parce que chaque promesse s’accomplit uniquement dans une suite logique absolue des Lois créatrices et que la promesse n’est donnée que dans cette prévision certaine.

Par cette promesse, il s’agit donc du «premier enfant» et c’est pourquoi la différence est faite entre «vierge» et «mère». Une autre distinction ne peut être prise en considération, étant donné que les notions de «vierge» et de «femme» ne sont nées que des dispositions publiques ou sociales relatives au mariage, lesquelles, en aucun cas, ne sont significatives pour une telle promesse.

Dans la perfection de la Création, l’oeuvre de Dieu, l’acte de procréation est absolument indispensable; car l’omnisagesse du Créateur a, dès l’origine, tout institué dans la Création, de telle façon qu’il n’est rien de trop ou de superflu. Quiconque est d’un avis différent affirme simultanément que l’oeuvre du Créateur n’est pas parfaite. Il en va de même pour celui qui prétend que la naissance du Christ s’est effectuée sans la procréation normale, prescrite par le Créateur à l'humanité. Il faut une procréation normale, accomplie par un être humain de chair et de sang, même dans ce cas!

Chaque être humain qui en est justement conscient glorifie ainsi le Créateur et Seigneur bien plus que ceux qui veulent faire intervenir d’autres possibilités. Les premiers placent une confiance si inébranlable dans la perfection de leur Dieu que, en fonction de leur conviction, toute exception ou toute modification des Lois absolues qu’Il a Lui-même instaurées seraient absolument impossibles. Et c’est là la foi la plus grande! En dehors de cela, tout autre événement en fournit aussi la preuve. Le Christ devint être humain de la terre. Par cette décision, Il dut se soumettre également aux Lois, voulues par Son Père, pour la reproduction de la matière dense puisque la perfection divine l’exige.

C’était la Volonté de Dieu! Mais cela n’a rien à voir avec un acte arbitraire; au contraire, cela n’est rien d’autre que la confirmation des Lois instituées par Dieu dans la Création, lesquelles portent Sa Volonté, exigent une obéissance absolue et n’admettent ni exception ni écart. C’est donc précisément dans la nécessité de l’accomplissement que se manifeste et agit la Volonté de Dieu.

C’est pourquoi le Christ dut, Lui aussi, pour l’exécution de Sa mission, se soumettre inévitablement à toutes les Lois de la nature, donc à la Volonté de Son Père. Que le Christ ait agi ainsi, Sa vie entière le prouve. La naissance normale, la croissance, la faim et la fatigue qui se faisaient sentir chez Lui, les souffrances, et, pour finir, la mort sur la croix. Tout ce à quoi un corps humain terrestre est soumis, Lui aussi y fut soumis. Pourquoi uniquement et seulement la procréation aurait-elle été d’un autre genre qui n’était pas nécessaire? C’est précisément dans son naturel que la mission du Sauveur devient encore plus grande, et non plus petite! Marie, elle non plus, n’en fut pas moins comblée de grâces, au cours de son éminent appel."


--- " Pour augmenter encore la confusion, de nombreux êtres humains nomment aussi Reine des Cieux la MÈRE TERRESTRE DE JÉSUS, ce qui, avec quelques notions des rigoureuses Lois originelles qui régissent la Création, n'aurait jamais pu être possible parce qu'un esprit terrestre , comme l'était Marie de Nazareth, ne peut en aucun cas devenir Reine des Cieux !

De même, les inspirations et les apparitions que maints artistes et autres personnes ont eues de la Reine des Cieux couronnée ne se rapportaient aucunement à Marie de Nazareth "

Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
arnica
Membre Actif II
Membre Actif II
avatar

Date d'inscription : 06/10/2008
Féminin
Messages : 9573
Pays : region Rhône - Alpes
R E L I G I O N : chrétienne

MessageSujet: Re: Marie, Mère de Dieu   Mer 06 Oct 2010, 11:58 pm

Citation :
l’Immaculée Conception
C'est quoi ?
Et la reine des cieux c'est ecrit dans quel passage de la bible ?
t'est chretien ? quel branche ?
Embarassed desolée pour les questions mais j'aime bien savoir a qui j'ai a faire et là c'est un peu flou !
Revenir en haut Aller en bas
HOSANNA
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 08/08/2010
Masculin
Messages : 50901
Pays : france
R E L I G I O N : CHRETIEN

MessageSujet: Re: Marie, Mère de Dieu   Jeu 07 Oct 2010, 4:20 am

Gilmig
Quoiqu'il en soit des convictions de chacun:CHAPEAU,pour cette analyse.
Revenir en haut Aller en bas
Jude
Membre Actif
Membre Actif


Date d'inscription : 01/02/2010
Masculin
Messages : 3416
Pays : France
R E L I G I O N : En Christ selon les écritures

MessageSujet: Re: Marie, Mère de Dieu   Jeu 07 Oct 2010, 4:35 am

Salutation en Christ,

Citation :
gilmig :
Dans ces circonstances, ce corps d’enfant en cours de développement, réceptacle d’une extrême pureté, réunissait les conditions terrestres nécessaires à l’incarnation qui a lieu au milieu de la grossesse; il s’agissait d’une «conception spirituelle immaculée»
.
Peut-être que cela impression certain (e) mais il faudrait surtout définir l'origine du dogme de "l'immaculée conception", histoire de reposer les pieds sur terre !

Jude
Revenir en haut Aller en bas
meluccio
*** B A N N I du Forum ***
*** B A N N I du Forum ***


Date d'inscription : 04/03/2010
Masculin
Messages : 4852
Pays : Belgique
R E L I G I O N : l'épée de l'Esprit, qui est la parole de Dieu Eph 6-17

MessageSujet: Re: Marie, Mère de Dieu   Jeu 07 Oct 2010, 9:39 am

d]]Voilà ce que dit wikipedia sur le dogme sur l'immaculée conception
[/b]


Le dogme signifie que Marie, mère de Jésus-Christ, fut conçue exempte du péché originel1. La bulle déclare :
« Nous déclarons, prononçons et définissons que la doctrine, qui tient que la bienheureuse Vierge Marie a été, au premier instant de sa conception par une grâce et une faveur singulière du Dieu tout-puissant, en vue des mérites de Jésus-Christ, Sauveur du genre humain, préservée intacte de toute souillure du péché originel, est une doctrine révélée de Dieu, et qu’ainsi elle doit être crue fermement, et constamment par tous les fidèles. »

SI AU MOINS ILS SAVAIENT QUE LE PECHE ORIGINEL N'ETAIT UN
POMME !!!!


http://fr.wikipedia.org/wiki/Immacul%C3%A9e_Conception
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Gilles
Membre_Actif
avatar

Date d'inscription : 07/10/2010
Masculin
Messages : 11153
Pays : canada
R E L I G I O N : Catholique

MessageSujet: Re: Marie, Mère de Dieu   Jeu 07 Oct 2010, 4:53 pm

"Jude"
Peut-être que cela impression certain (e) mais il faudrait surtout définir l'origine du dogme de "l'immaculée conception", histoire de reposer les pieds sur terre !

La prophétie dis: la VIERGE concevras en parlant de Marie .Mais dis moi _ quels sont les mots contraire a Immaculée-Conception (...................) s.v.p remplit ces mots manquants dans les parenthèses !
Info...
Revenir en haut Aller en bas
Jude
Membre Actif
Membre Actif


Date d'inscription : 01/02/2010
Masculin
Messages : 3416
Pays : France
R E L I G I O N : En Christ selon les écritures

MessageSujet: Re: Marie, Mère de Dieu   Jeu 07 Oct 2010, 8:06 pm

Salutation en Christ,

Citation :
info :
La prophétie dis: la VIERGE concevras en parlant de Marie .
Mais dis moi _ quels sont les mots contraire a Immaculée-Conception (.....FABLE...) s.v.p remplit ces mots manquants dans les parenthèses !
Dans ma bible il est écrit Es 7.14 :

"C’est pourquoi le Seigneur lui-même vous donnera un signe:
Voici, la vierge sera enceinte; elle enfantera un fils, et lui donnera le nom d’Emmanuel
(Dieu avec nous)."

De plus, comme l'a rapporté meluccio de sa recherche sur Wikipédia, le dogme de "l'immaculée conception" déclare honteusement que Marie aurait été :
"...préservée intacte de toute souillure du péché originel..."

Comme cela est-ce donc possible si elle est née comme tout être humain de l'union entre un homme et une femme ?

Vraiment, il faut reposer vos pieds sur terre !!!

Jude
Revenir en haut Aller en bas
meluccio
*** B A N N I du Forum ***
*** B A N N I du Forum ***


Date d'inscription : 04/03/2010
Masculin
Messages : 4852
Pays : Belgique
R E L I G I O N : l'épée de l'Esprit, qui est la parole de Dieu Eph 6-17

MessageSujet: Re: Marie, Mère de Dieu   Jeu 07 Oct 2010, 10:43 pm

Info

Citation :
Peut-être que cela impression certain (e) mais il faudrait surtout définir l'origine du dogme de "l'immaculée conception", histoire de reposer les pieds sur terre !
La prophétie dis: la VIERGE concevras en parlant de Marie .Mais dis moi _ quels sont les mots contraire a Immaculée-Conception (...................) s.v.p remplit ces mots manquants dans les parenthèses !
Info...


Marie elle même avait besoins du salut,car elle était comme tout le monde ,et était dans la chambre haute pour recevoir le baptême du St Esprit et des langues feu pour consumer le péché originel !

Luc 1-46-47;

46 Et Marie dit : Mon âme magnifie le *Seigneur,
47 et mon esprit s’est réjoui en Dieu mon Sauveur,

Sauveur de quoi info ????

Actes 1-12-14;
12 Alors ils s’en retournèrent à Jérusalem, de la montagne appelée des Oliviers, qui est près de Jérusalem, le chemin d’un sabbat*.
13 Et quand ils furent entrés [dans la ville], ils montèrent dans la chambre haute où demeuraient Pierre, et Jean, et Jacques, et André, Philippe et Thomas, Barthélemy et Matthieu, Jacques [fils] d’Alphée et Simon Zélote*, et Jude [frère] de Jacques.
14 Tous ceux-ci persévéraient d’un commun accord dans la prière, avec les femmes, et avec Marie, la mère de Jésus, et avec ses frères.


Actes 2-1-4;

1 Et comme le jour de la Pentecôte s’accomplissait, ils étaient tous ensemble dans un même lieu.
2 Et il se fit tout à coup du ciel un son, comme d’un souffle violent et impétueux, et il remplit toute la maison où ils étaient assis.
3 Et il leur apparut des langues divisées, comme de feu ; et elles se posèrent* sur chacun d’eux.
4 Et ils furent tous remplis de l’Esprit Saint, et commencèrent à parler d’autres langues, selon que l’Esprit leur donnait de s’énoncer.


Marie était donc présente dans la chambre haute, et a aussi reçu une langue de Feu.
Pour quoi une langue de feu,demandons a Jacques le pour quoi.
Jacques 3-112;
1 Ne soyez pas beaucoup de docteurs*, mes frères, sachant que nous en recevrons un jugement plus sévère ;
2 car nous faillissons tous à plusieurs égards*. Si quelqu’un ne faillit pas en paroles, celui-là est un homme parfait, capable de tenir aussi tout le corps en bride.
3 Voici, nous mettons les mors des chevaux dans leurs bouches, pour qu’ils nous obéissent, et nous dirigeons çà et là leur corps tout entier.
4 Voici, les navires aussi, qui sont si grands et qui sont poussés par des vents violents, sont dirigés çà et là par un très-petit gouvernail, où que ce soit que le veuille l’impulsion de celui qui les gouverne.
5 Ainsi aussi la langue est un petit membre et elle se vante de grandes choses. Voici, un petit feu, quelle grande forêt allume-t-il !
6 Et la langue est un feu. La langue, un monde d’iniquité*
,
est établie parmi nos membres ; c’est elle qui souille tout le corps, et enflamme tout le cours de la nature, et est enflammée par la géhenne.
7 Car toute espèce de bêtes sauvages et d’oiseaux, de reptiles et d’animaux marins, se dompte et a été domptée par l’espèce humaine ;
8 mais pour la langue, aucun des hommes ne peut la dompter : c’est un mal désordonné, plein d’un venin mortel.
9 Par elle nous bénissons le Seigneur et Père, et par elle nous maudissons les hommes faits à la ressemblance de Dieu ;
10 de la même bouche procède la bénédiction et la malédiction. Mes frères, il ne devrait pas en être ainsi.
11 Une fontaine fait-elle jaillir par une même ouverture le doux et l’amer ?
12 Mes frères, un figuier peut-il produire des olives, ou une vigne, des figues ? De l’eau salée ne peut pas non plus faire de l’eau douce.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Gilles
Membre_Actif
avatar

Date d'inscription : 07/10/2010
Masculin
Messages : 11153
Pays : canada
R E L I G I O N : Catholique

MessageSujet: Re: Marie, Mère de Dieu   Ven 08 Oct 2010, 12:08 am

[quote="Jude"]Salutation en Christ,

Citation :
info :
La prophétie dis: la VIERGE concevras en parlant de Marie .
Mais dis moi _ quels sont les mots contraire a Immaculée-Conception (.....FABLE...) s.v.p remplit ces mots manquants dans les parenthèses !

Cher Jude _ le mot (fable ) est la perception que tu as et non les mots contraire a Immaculée_Conception . Comment penses-tu qu'ont peut dialoguer entre deux intervenants _ si dans des questions posé _ont fuit les questions .
Part la suite, je m'exprimerais sur le péché originel et l'union de naissance .Merci

Revenir en haut Aller en bas
meluccio
*** B A N N I du Forum ***
*** B A N N I du Forum ***


Date d'inscription : 04/03/2010
Masculin
Messages : 4852
Pays : Belgique
R E L I G I O N : l'épée de l'Esprit, qui est la parole de Dieu Eph 6-17

MessageSujet: Re: Marie, Mère de Dieu   Ven 08 Oct 2010, 12:45 am

iNFO


Citation :
quels sont les mots contraire a Immaculée-Conception (Pécheresse dès sa naissance) s.v.p remplit ces mots manquants dans les parenthèses !
Info...

C'est ce quel était, et avait besoin du salut comme toi,et moi !!!!

Je ne comprend pas pour quoi vous avez ce besoin de vous diriger vers autre chose,que de notre Seigneur Jésus Christ,qui est le seul nom qui a été donné pour notre salut!
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
perceneige
.
.
avatar

Date d'inscription : 01/03/2010
Féminin
Messages : 1217
Pays : france gironde
R E L I G I O N : témoin de jéhovah

MessageSujet: Re: Marie, Mère de Dieu   Ven 08 Oct 2010, 1:12 am

Marie impure? oui la preuve le récit biblique nous fait comprendre que conformément aux exigences de la loi mosaïque nous apprend que conformement aux exigences de la loi mosaïque, 40 jours aprés la naissance de jésus marie a offert au temple de jérusalem une offrande pour LE PECHE AFIN D'ETRE PURIFIEE de son impureté. Donc on voit qu'elle aussi avait donc héritéd'Adam le péché et l'imperfection : lire luc 2:22-24 en accord avec lévitique 12:1-8
Revenir en haut Aller en bas
Gilles
Membre_Actif
avatar

Date d'inscription : 07/10/2010
Masculin
Messages : 11153
Pays : canada
R E L I G I O N : Catholique

MessageSujet: Re: Marie, Mère de Dieu   Ven 08 Oct 2010, 3:45 am

[quote="meluccio"]iNFO


Citation :
quels sont les mots contraire a Immaculée-Conception (Pécheresse dès sa naissance) s.v.p remplit ces mots manquants dans les parenthèses !
Info...

Excuse moi ,mais ses mots que tu utilise ne sont point son contraire ,mais plutôt écrit dans un sens d'aller vers ta perception ! Le contraire de Immaculé_ Conception dictionnaire sur les antonyme des mots est plutôt ceci : sale -conception ou conception-impur ! Voila ,ce qu'il en est .Il faut assumez de quoi ou a quoi ont arrives lorsque l'ont refuse a Marie le titre de Immaculée_Conception .
Honnêtement ,lorsque vous lisez l'Évangile comment parvenez vous réellement a percevoir que dans l'Évangile la Conception de Marie fruit de l'ombre du Saint-Esprit sois et est produit une Sale-Conception ou sois une Conception-Impur ?




Revenir en haut Aller en bas
Gilles
Membre_Actif
avatar

Date d'inscription : 07/10/2010
Masculin
Messages : 11153
Pays : canada
R E L I G I O N : Catholique

MessageSujet: Re: Marie, Mère de Dieu   Ven 08 Oct 2010, 3:49 am

@perceneige a écrit:
Marie impure? oui la preuve le récit biblique nous fait comprendre que conformément aux exigences de la loi mosaïque nous apprend que conformement aux exigences de la loi mosaïque, 40 jours aprés la naissance de jésus marie a offert au temple de jérusalem une offrande pour LE PECHE AFIN D'ETRE PURIFIEE de son impureté. Donc on voit qu'elle aussi avait donc héritéd'Adam le péché et l'imperfection : lire luc 2:22-24 en accord avec lévitique 12:1-8

Le sujet est :
Marie, Mère de Dieu
avant de te répondre Perce_neige _est ce que pour toi Jésus est Dieu fait chair pour notre salut ? Part le suite ,c'est avec grande joie que je répondrait a ta preuve .Merci

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Marie, Mère de Dieu   

Revenir en haut Aller en bas
 

Marie, Mère de Dieu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 19Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 12 ... 19  Suivant

 Sujets similaires

-
» "Prie davantage Marie". Sainte Marie Mère de Dieu
» Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous....
» Homélie du pape François, pour la fête de Sainte Marie Mère de Dieu (Vidéo)
» Sainte Marie, Mère de Dieu, gardez-moi un coeur d'enfant....
» Homélie de la fête de Sainte Marie Mère de Dieu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: C H R I S T I A N I S M E :: Dialogue Oecuménique et autres religions ( SECTIONS ENSEIGNEMENTS ) :: Catholique-