*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile
*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  Contribution  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"
Le Deal du moment :
Smartphone Xiaomi POCO M4 5G – 6.43″ -FHD ...
Voir le deal
127.92 €
Le Deal du moment : -37%
Couette 2 places (220×240) – Polyester ...
Voir le deal
29 €

 

 Apocalypse, qui contribue le plus à l'éventuel anéantissement du monde ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
RAMOSI

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 17176
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

Apocalypse, qui contribue le plus à l'éventuel anéantissement du monde ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Apocalypse, qui contribue le plus à l'éventuel anéantissement du monde ?   Apocalypse, qui contribue le plus à l'éventuel anéantissement du monde ? - Page 6 Icon_minipostedMer 31 Jan 2018, 9:05 pm

Rappel du premier message :






Apocalypse: qui contribue le plus à l’anéantissement du monde?

© AFP 2018


International
19:43 27.01.2018(mis à jour 20:04 27.01.2018) URL courte

Irina Dmitrieva


L’horloge de la fin du monde affiche de nouveau minuit moins deux, pour la première fois depuis 1953. L’imminence du danger qui pèse sur l’humanité est le résultat d’activités ou d’inaction de plusieurs pays. Mais qui est le champion du triste classement des États ayant le plus contribué à l’avancée de l’Apocalypse?


Il ne reste plus que deux minutes avant l’heure fatidique de minuit symbolisant la disparition de l’humanité. L’horloge conceptuelle de l’Apocalypse a été avancée le 25 janvier dernier de 30 secondes. Voici le top 8 des pays qui ont le plus souvent été mentionnés par les créateurs de l’horloge comme ayant contribué à la hausse du danger d’une catastrophe planétaire.

Etats-Unis


Un test nucléaire américain dans le Nevada en 1957
© Flickr/ International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Apocalypse, qui contribue le plus à l'éventuel anéantissement du monde ? - Page 6 10272610

Un test nucléaire américain dans le Nevada en 1957

Les États-Unis se trouvent en tête du triste classement des pays qui rendent le monde plus vulnérable aux menaces nucléaires, écologiques et technologiques. Le nom de ce pays figure le plus souvent dans les communiqués de presse du Conseil de la revue Bulletin of the Atomic Scientists, qui met à jour l’horloge de la fin du monde. Le Conseil a mentionné les États-Unis 16 fois dont 10 fois en faisant avancer l’aiguille vers l’heure du cataclysme planétaire.


Vidéos déclassifiées de tests nucléaires américains
Les experts ont ainsi dénoncé les essais thermonucléaires américains, la guerre du Vietnam, la politique de confrontation du Président Ronald Reagan et la suspension des négociations avec l’URSS sur le contrôle des armes. Ils ont également exprimé leur préoccupation après que les États-Unis ont rejeté une série de traités de contrôle des armes, ont annoncé leur intention de se retirer du Traité ABM (Anti-Balistic Missile), de créer de nouvelles armes nucléaires et de déployer leur bouclier antimissile, y compris en Europe.

En janvier 2017, l'horloge de l’Apocalypse a été avancée de 30 secondes en raison notamment des déclarations faites par le Président américain Donald Trump concernant la gestion des problèmes des armes nucléaires et le réchauffement climatique.

Cette année, nous nous sommes approchés encore de trente secondes de la fin du monde sur fond de tensions sur la scène internationale et du réchauffement climatique. Parmi les facteurs alarmants, on note les échanges de menaces entre la Corée du Nord et les États-Unis, deux puissances nucléaires, ainsi que le risque d’une rupture de l’accord sur le nucléaire iranien à l’initiative des États-Unis. L’Apocalypse n’a jamais été aussi proche depuis 1953…




Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
astvadz
.
.


Date d'inscription : 08/08/2010
Messages : 1280

Apocalypse, qui contribue le plus à l'éventuel anéantissement du monde ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Apocalypse, qui contribue le plus à l'éventuel anéantissement du monde ?   Apocalypse, qui contribue le plus à l'éventuel anéantissement du monde ? - Page 6 Icon_minipostedMer 07 Sep 2022, 4:30 am

RAMOSI a écrit:



CHRISTOPHEG a écrit:
Je vais bien, merci, Ramosi.  Tu as raison, je devrais venir plus souvent.

J'ai regardé aujourd'hui une excellente émission comme seule ARTE en a le secret (la BBC aussi, faut dire)

Ce documentaire concernait le travail de Champollion et sa fantastique traduction des hiéroglyphes égyptiens.

Il était le premier à pouvoir lire ce que les égyptiens avaient écrit des millénaires avant le Christianisme.

Tout cela pour découvrir que la Bible est un copier/coller de ces croyances, avec d'autres personnages.

Une histoire recyclée en somme.  On change les noms et on raconte la même histoire chaque fois qu'un gars un peu évolué apparait.




Bonjour Christophe,


J'ai bien étudié les Religions anciennes et notamment celles de l'Egypte Pharaonique,

Et par exemple le Mythe d'Isis et Osiris,

Justement lors d'une étude comparée des religions...

Et finalement j'ai personnellement constaté qu'il n'y a strictement aucun rapport entre ces religions et mythes,

Et ce que sont les bases de notre Religion Chrétienne,

Et notamment avec ce qui est la base principale,

A savoir les Evangiles (Nouveau Testament).


Tu peux chercher,

Aucun personnage semblable à JESUS et son Message n'avait existé avant lui,

Et n'a existé après lui,

N'en déplaise aux musulmans...







OUI , ART remet le couvert ; cette chaine manie bien l'histoire surtout et toujours en défaveur du christianisme . Les meilleurs reportages sont en général proposés par le département allemand .
J'ai longuement dialogué, il y a10ans sur un autre forum ( NNSPS ) ) sur cette question de plagiat Horus.. JESUS .
Alors , j'ai retrouvé quelque documents mais malheureusement pas tous sur ce sujet :

JESUS est-il un mythe ? N’est-il qu’une copie des divinités païennes d’autres religions ?

Réponse


Un certain nombre de personnes prétendent que les récits de JESUS rapportés dans le Nouveau Testament ne sont autres que des mythes empruntés aux traditions païennes, inspirés des histoires d’Osiris, Dionysos, Adonis, Attis et Mithra. L’idée est que ces mythes racontent essentiellement la même histoire que celle de JESUS de Nazareth dans le Nouveau Testament. Comme l’affirme Dan Brown dans le Da Vinci Code, « il n’a rien d’original dans le christianisme. »

Pour découvrir la vérité derrière cette idée, il est important de suivre les étapes suivantes :
(1) examiner l’historicité de ces affirmations,
(2) examiner le profil réel de ces faux dieux et les comparer à celui de JESUS,
(3) réfuter toutes les erreurs de logique et :
(4) révéler en quoi les Évangiles du Nouveau Testament sont des représentations fiables du véritable JESUS historique.

L’idée selon laquelle l’histoire de JESUS serait un mythe ou une exagération est apparue dans les écrits de théologiens libéraux allemands du XIXème siècle, selon qui JESUS n’était qu’une copie des divinités populaires de la fertilité de diverses régions, tels Tammuz en Mésopotamie, Adonis en Syrie, Attis en Asie Mineure et Horus en Égypte, lesquels mouraient puis ressuscitaient pour marquer les saisons. Il est intéressant de noter qu’aucun ouvrage avançant ces thèses n’a été pris au sérieux par les universitaires du temps. Par exemple, l’idée selon laquelle JESUS n’était qu’une réédition de Tammuz a été étudiée par des spécialistes contemporains, qui ont déterminé qu’elle était entièrement sans fondement. Ce n’est que récemment que ces affirmations ont refait surface, essentiellement à cause de l’essor d’Internet qui a permis la diffusion massive d’informations provenant de sources peu fiables.

Cela nous amène à la partie suivante de notre enquête : les divinités de la mythologie antique reflètent-elles vraiment la personne de JESUS-Christ ? Par exemple, le film Zeigeist fait les affirmations suivantes au sujet du dieu égyptien Horus :
• il est né le 25 décembre d’une vierge : Isis Marie ; une étoile en Orient a annoncé son avènement ; trois rois sont venus adorer le « sauveur » nouveau-né ; il est devenu un enfant prodige, un maître, dès l’âge de 12 ans ; à 30 ans, il a reçu un « baptême » puis a commencé un « ministère » ; il avait douze « disciples » ; il a été trahi ; il a été crucifié ; il est resté dans le tombeau trois jours durant ; il est ressuscité trois jours après.

Cependant, voici ce qu’on découvre en examinant de manière scrupuleuse les textes concernant Horus :

• Horus est né d’Isis ; il n’est mentionné nulle part qu’elle se soit aussi appelée Marie. De plus, ce nom est la forme francisée de Myriam ou Miriam, qui n’apparaît même pas dans le texte original des Écritures.
• Isis n’était pas vierge : elle était la veuve d’Osiris et a conçu Horus avec lui. Horus est né au mois de Khoiak (octobre / novembre) et non le 25 décembre. En outre, la date de naissance de Christ n’est pas mentionnée dans la Bible. Aucun récit ne raconte que trois rois ont rendu visite à Horus à sa naissance. La Bible ne précise pas le nombre de mages venus voir Christ. Horus n’est pas un « sauveur » et n’est mort pour personne. Aucun récit ne décrit Horus comme maître à 12 ans.
• Horus n’a pas été « baptisé. » Dans le seul récit d’Horus où il est question d’eau, il a été taillé en pièces et Isis a demandé au dieu crocodile de faire ressortir du fleuve tous les fragments de son corps. Horus n’a pas exercé de ministère, ni n’a eu 12 disciples. Selon les récits le concernant, il était accompagné de quatre demi-dieux et certaines sources font également état de 16 humains qui le suivaient, comme d’un nombre indéfini de forgerons combattant à ses côtés. Il n’existe aucun récit de la trahison d’Horus par un ami. Horus n’est pas mort crucifié. Plusieurs récits existent au sujet de sa mort, mais aucun d’eux ne fait mention d’une quelconque crucifixion. Aucun récit ne rapporte qu’Horus ait passé trois jours dans un tombeau. Horus n’est pas ressuscité. Aucun récit ne mentionne qu’il soit sorti du tombeau avec le même corps qu’avant. D’après certains récits, Horus / Osiris a été ramené à la vie par Isis, devant ensuite le seigneur des enfers.

En comparant JESUS à Horus, on constate qu’ils n’ont que très peu, voire rien, en commun.

JESUS est également comparé à Mithra par ceux qui veulent en faire un personnage mythique, en lui appliquant toutes les caractéristiques mentionnées ci-dessus (par exemple sa naissance virginale, sa crucifixion, sa résurrection trois jours après, etc.) Que dit réellement le mythe de Mithra ?

• Il est né d’une roche solide et nullement d’une femme. Il s’est battu contre le soleil, puis contre un taureau primitif. Leur lutte est censée être à l’origine de la création. Mithra a tué le taureau, devenu le sol sur lequel est apparue la race humaine. La naissance de Mithra était célébrée le 25 décembre, jour du solstice d’hiver. Aucun récit ne le décrit comme un grand maître. Aucune mention n’est faite de ses 12 disciples. Cette idée vient peut-être d’une représentation murale sur laquelle on le voit entouré des douze signes du zodiaque. Mithra n’est pas physiquement ressuscité : à l’issue de sa mission sur terre, il a été enlevé au paradis sur un chariot, bien vivant et en pleine forme. Tertullien, un des premiers auteurs chrétiens, a écrit que les adeptes du culte de Mithra reproduisaient des scènes de sa résurrection, mais c’était bien après l’époque du Nouveau Testament, si bien que s’il s’agirait plutôt d’une imitation, ce serait plutôt le mithraïsme qui aurait copié le christianisme.

On pourrait aussi citer les exemples de Krishna, Attis, Dyonisius et d’autres divinités mythologiques, avec le même résultat. Au final, le JESUS biblique est unique. Les prétendues ressemblances entre son histoire et des mythes païens sont largement exagérées. En outre, si les légendes d’Horus, de Mithra, etc., sont antérieurs au christianisme, on ne dispose que de peu de sources historiques sur les croyances préchrétiennes à leur sujet. La grande majorité des écrits sacrés les plus anciens de ces religions remonte aux IIIème et IVème siècles après JESUS-Christ et ce serait faire preuve de naïveté que de présumer que leurs croyances préchrétiennes (dont on n’a aucune trace) soient identiques à leurs croyances postchrétiennes. Il est plus logique d’attribuer les ressemblances entre ces religions et le christianisme à des emprunts à l’enseignement chrétien au sujet de JESUS.

Nous en arrivons à la dernière partie de notre enquête : les erreurs de logique des partisans d’une influence des religions païennes, appelées mystères, sur le christianisme. Nous étudierons deux erreurs en particulier : la fausse cause et l’erreur de terminologie.

Si une chose précède une autre, certains concluent qu’elle en est la cause : c’est l’erreur de la fausse cause. Si un coq chante tous les matins avant le lever du soleil, cela ne veut pas dire qu’il cause le lever du soleil. Même si les récits préchrétiens de divinités mythologiques ressemblaient beaucoup à l’histoire de Christ (ce qui n’est pas le cas), cela ne voudrait pas dire que les auteurs de l’Évangile aient inventé JESUS en se fondant sur ces récits. Cela reviendrait à dire que la série télévisée Star Trek est à l’origine du programme spatial de la NASA.

Les erreurs de terminologie surviennent lorsque les mots reçoivent une définition nouvelle censée avoir valeur de preuve. Par exemple, le film Zeigeist dit que Horus a « commencé son ministère » à tel ou tel moment, mais le terme ministère, dans cette phrase, est détourné de son sens original. Horus n’avait pas de « ministère » semblable à celui de JESUS. Les partisans du lien entre Mithra et JESUS évoquent le « baptême » d’initiation des nouveaux adeptes du culte de Mithra, mais de quoi s’agit-il ? Les prêtres de Mithra mettaient les initiés dans une fosse, attachaient un taureau au-dessus de la fosse et lui ouvraient l’estomac pour les couvrir de sang. Cette pratique ne ressemble en rien au baptême chrétien, dans lequel la personne est plongée dans l’eau (pour rappeler la mort de Christ), puis ressort de l’eau (pour rappeler sa résurrection). Les partisans d’un JESUS mythologique emploient le même terme d’une manière trompeuse pour décrire les deux rites afin d’établir artificiellement un lien entre eux.

Cela nous amène à la question de la véracité du Nouveau Testament. Aucun autre écrit de l’Antiquité n’est mieux établi historiquement. Il a davantage d’auteurs (neuf), de meilleurs auteurs et des auteurs plus anciens que n’importe quel autre document de cette époque. De plus, l’Histoire atteste que ces auteurs se sont montrés prêts à mourir pour leur témoignage selon lequel JESUS était ressuscité des morts. On peut mourir pour un mensonge en pensant que c’est la vérité, mais personne ne mourrait pour un mensonge en sachant pertinemment que c’en est un. À votre avis, si quelqu’un était sur le point d’être crucifié la tête vers le bas, comme ce fut le cas de l’Apôtre Pierre, et que tout ce qu’il devait faire pour sauver sa vie était de renoncer à un mensonge délibéré, que ferait-il ?

De plus, l’Histoire a démontré que le mythe et l’Histoire ne se mêlent qu’après au moins deux générations, car tant qu’il y a des témoins des événements, les erreurs peuvent être réfutées et les embellissements mythologiques révélés. Tous les Évangiles du Nouveau Testament ont été écrits du vivant des témoins. Certaines Épîtres de Paul ont été écrites dès l’an 50 ap. J-C. Paul fait directement appel aux témoins de son époque pour vérifier son témoignage (1 Corinthiens 15.6).

Le Nouveau Testament atteste qu’au Ier Siècle, JESUS n’était assimilé à aucun autre dieu. Quand Paul a prêché à Athènes, les plus grands penseurs de cette cité disaient : « Il semble qu’il annonce des divinités étrangères. Alors ils le prirent, et le menèrent à l’Aréopage, en disant : Pourrions-nous savoir quelle est cette nouvelle doctrine que tu enseignes ? Car tu nous fais entendre des choses étranges. Nous voudrions donc savoir ce que cela peut être. » (Actes 17.18-20) Il est clair que si Paul n’avait fait que rabâcher des histoires d’autres dieux, les Athéniens n’auraient pas qualifié sa doctrine de « nouvelle » et d’« étrange. » Si les divinités qui mouraient et ressuscitaient étaient si courantes au Ier Siècle, alors pourquoi, quand l’Apôtre Paul a prêché la résurrection de JESUS, les Épicuriens et Stoïciens n’ont-ils pas réagi en disant : « Ah oui, comme Horus et Mithra ! » ?

Pour conclure, l’idée selon laquelle JESUS serait une copie de divinités mythologiques est la création d’auteurs dont l’œuvre n’a pas été entérinée par le monde universitaire, renferme des erreurs de logique et ne peut être comparée aux Évangiles du Nouveau Testament, qui ont résisté à presque 2 000 ans de critique intensive. Les prétendus parallèles entre JESUS et d’autres divinités disparaissent en examinant les mythes originaux. La théorie du mythe de JESUS repose sur des descriptions tendancieuses, des termes redéfinis et des hypothèses erronées.

JESUS-Christ est unique dans l’histoire. Sa voix s’élève au-dessus de tous les faux dieux quand il pose la question qui détermine au final la destinée éternelle de chacun de nous : « Et vous, leur dit-il, qui dites-vous que je suis ? » (Matthieu 16.15)

Un forum intéressant à ce sujet :
https://.;..forumactif.com/t1894-JESUS-et-le-dieu-horus
Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin


Date d'inscription : 01/06/2011
Messages : 17176

Apocalypse, qui contribue le plus à l'éventuel anéantissement du monde ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Apocalypse, qui contribue le plus à l'éventuel anéantissement du monde ?   Apocalypse, qui contribue le plus à l'éventuel anéantissement du monde ? - Page 6 Icon_minipostedMer 07 Sep 2022, 8:22 pm




astvadz a écrit:
RAMOSI a écrit:






Bonjour Christophe,


J'ai bien étudié les Religions anciennes et notamment celles de l'Egypte Pharaonique,

Et par exemple le Mythe d'Isis et Osiris,

Justement lors d'une étude comparée des religions...

Et finalement j'ai personnellement constaté qu'il n'y a strictement aucun rapport entre ces religions et mythes,

Et ce que sont les bases de notre Religion Chrétienne,

Et notamment avec ce qui est la base principale,

A savoir les Evangiles (Nouveau Testament).


Tu peux chercher,

Aucun personnage semblable à JESUS et son Message n'avait existé avant lui,

Et n'a existé après lui,

N'en déplaise aux musulmans...







OUI , ART remet le couvert ; cette chaine manie bien l'histoire surtout et toujours en défaveur du christianisme . Les meilleurs reportages sont en général proposés par le département allemand .
J'ai longuement dialogué, il y a10ans sur un autre forum ( NNSPS ) ) sur cette question de plagiat Horus.. JESUS .
Alors , j'ai retrouvé quelque documents mais malheureusement pas tous sur ce sujet :

JESUS est-il un mythe ? N’est-il qu’une copie des divinités païennes d’autres religions ?

Réponse


Un certain nombre de personnes prétendent que les récits de JESUS rapportés dans le Nouveau Testament ne sont autres que des mythes empruntés aux traditions païennes, inspirés des histoires d’Osiris, Dionysos, Adonis, Attis et Mithra. L’idée est que ces mythes racontent essentiellement la même histoire que celle de JESUS de Nazareth dans le Nouveau Testament. Comme l’affirme Dan Brown dans le Da Vinci Code, « il n’a rien d’original dans le christianisme. »

Pour découvrir la vérité derrière cette idée, il est important de suivre les étapes suivantes :
(1) examiner l’historicité de ces affirmations,
(2) examiner le profil réel de ces faux dieux et les comparer à celui de JESUS,
(3) réfuter toutes les erreurs de logique et :
(4) révéler en quoi les Évangiles du Nouveau Testament sont des représentations fiables du véritable JESUS historique.

L’idée selon laquelle l’histoire de JESUS serait un mythe ou une exagération est apparue dans les écrits de théologiens libéraux allemands du XIXème siècle, selon qui JESUS n’était qu’une copie des divinités populaires de la fertilité de diverses régions, tels Tammuz en Mésopotamie, Adonis en Syrie, Attis en Asie Mineure et Horus en Égypte, lesquels mouraient puis ressuscitaient pour marquer les saisons. Il est intéressant de noter qu’aucun ouvrage avançant ces thèses n’a été pris au sérieux par les universitaires du temps. Par exemple, l’idée selon laquelle JESUS n’était qu’une réédition de Tammuz a été étudiée par des spécialistes contemporains, qui ont déterminé qu’elle était entièrement sans fondement. Ce n’est que récemment que ces affirmations ont refait surface, essentiellement à cause de l’essor d’Internet qui a permis la diffusion massive d’informations provenant de sources peu fiables.

Cela nous amène à la partie suivante de notre enquête : les divinités de la mythologie antique reflètent-elles vraiment la personne de JESUS-Christ ? Par exemple, le film Zeigeist fait les affirmations suivantes au sujet du dieu égyptien Horus :
• il est né le 25 décembre d’une vierge : Isis Marie ; une étoile en Orient a annoncé son avènement ; trois rois sont venus adorer le « sauveur » nouveau-né ; il est devenu un enfant prodige, un maître, dès l’âge de 12 ans ; à 30 ans, il a reçu un « baptême » puis a commencé un « ministère » ; il avait douze « disciples » ; il a été trahi ; il a été crucifié ; il est resté dans le tombeau trois jours durant ; il est ressuscité trois jours après.

Cependant, voici ce qu’on découvre en examinant de manière scrupuleuse les textes concernant Horus :

• Horus est né d’Isis ; il n’est mentionné nulle part qu’elle se soit aussi appelée Marie. De plus, ce nom est la forme francisée de Myriam ou Miriam, qui n’apparaît même pas dans le texte original des Écritures.
• Isis n’était pas vierge : elle était la veuve d’Osiris et a conçu Horus avec lui. Horus est né au mois de Khoiak (octobre / novembre) et non le 25 décembre. En outre, la date de naissance de Christ n’est pas mentionnée dans la Bible. Aucun récit ne raconte que trois rois ont rendu visite à Horus à sa naissance. La Bible ne précise pas le nombre de mages venus voir Christ. Horus n’est pas un « sauveur » et n’est mort pour personne. Aucun récit ne décrit Horus comme maître à 12 ans.
• Horus n’a pas été « baptisé. » Dans le seul récit d’Horus où il est question d’eau, il a été taillé en pièces et Isis a demandé au dieu crocodile de faire ressortir du fleuve tous les fragments de son corps. Horus n’a pas exercé de ministère, ni n’a eu 12 disciples. Selon les récits le concernant, il était accompagné de quatre demi-dieux et certaines sources font également état de 16 humains qui le suivaient, comme d’un nombre indéfini de forgerons combattant à ses côtés. Il n’existe aucun récit de la trahison d’Horus par un ami. Horus n’est pas mort crucifié. Plusieurs récits existent au sujet de sa mort, mais aucun d’eux ne fait mention d’une quelconque crucifixion. Aucun récit ne rapporte qu’Horus ait passé trois jours dans un tombeau. Horus n’est pas ressuscité. Aucun récit ne mentionne qu’il soit sorti du tombeau avec le même corps qu’avant. D’après certains récits, Horus / Osiris a été ramené à la vie par Isis, devant ensuite le seigneur des enfers.

En comparant JESUS à Horus, on constate qu’ils n’ont que très peu, voire rien, en commun.

JESUS est également comparé à Mithra par ceux qui veulent en faire un personnage mythique, en lui appliquant toutes les caractéristiques mentionnées ci-dessus (par exemple sa naissance virginale, sa crucifixion, sa résurrection trois jours après, etc.) Que dit réellement le mythe de Mithra ?

• Il est né d’une roche solide et nullement d’une femme. Il s’est battu contre le soleil, puis contre un taureau primitif. Leur lutte est censée être à l’origine de la création. Mithra a tué le taureau, devenu le sol sur lequel est apparue la race humaine. La naissance de Mithra était célébrée le 25 décembre, jour du solstice d’hiver. Aucun récit ne le décrit comme un grand maître. Aucune mention n’est faite de ses 12 disciples. Cette idée vient peut-être d’une représentation murale sur laquelle on le voit entouré des douze signes du zodiaque. Mithra n’est pas physiquement ressuscité : à l’issue de sa mission sur terre, il a été enlevé au paradis sur un chariot, bien vivant et en pleine forme. Tertullien, un des premiers auteurs chrétiens, a écrit que les adeptes du culte de Mithra reproduisaient des scènes de sa résurrection, mais c’était bien après l’époque du Nouveau Testament, si bien que s’il s’agirait plutôt d’une imitation, ce serait plutôt le mithraïsme qui aurait copié le christianisme.

On pourrait aussi citer les exemples de Krishna, Attis, Dyonisius et d’autres divinités mythologiques, avec le même résultat. Au final, le JESUS biblique est unique. Les prétendues ressemblances entre son histoire et des mythes païens sont largement exagérées. En outre, si les légendes d’Horus, de Mithra, etc., sont antérieurs au christianisme, on ne dispose que de peu de sources historiques sur les croyances préchrétiennes à leur sujet. La grande majorité des écrits sacrés les plus anciens de ces religions remonte aux IIIème et IVème siècles après JESUS-Christ et ce serait faire preuve de naïveté que de présumer que leurs croyances préchrétiennes (dont on n’a aucune trace) soient identiques à leurs croyances postchrétiennes. Il est plus logique d’attribuer les ressemblances entre ces religions et le christianisme à des emprunts à l’enseignement chrétien au sujet de JESUS.

Nous en arrivons à la dernière partie de notre enquête : les erreurs de logique des partisans d’une influence des religions païennes, appelées mystères, sur le christianisme. Nous étudierons deux erreurs en particulier : la fausse cause et l’erreur de terminologie.

Si une chose précède une autre, certains concluent qu’elle en est la cause : c’est l’erreur de la fausse cause. Si un coq chante tous les matins avant le lever du soleil, cela ne veut pas dire qu’il cause le lever du soleil. Même si les récits préchrétiens de divinités mythologiques ressemblaient beaucoup à l’histoire de Christ (ce qui n’est pas le cas), cela ne voudrait pas dire que les auteurs de l’Évangile aient inventé JESUS en se fondant sur ces récits. Cela reviendrait à dire que la série télévisée Star Trek est à l’origine du programme spatial de la NASA.

Les erreurs de terminologie surviennent lorsque les mots reçoivent une définition nouvelle censée avoir valeur de preuve. Par exemple, le film Zeigeist dit que Horus a « commencé son ministère » à tel ou tel moment, mais le terme ministère, dans cette phrase, est détourné de son sens original. Horus n’avait pas de « ministère » semblable à celui de JESUS. Les partisans du lien entre Mithra et JESUS évoquent le « baptême » d’initiation des nouveaux adeptes du culte de Mithra, mais de quoi s’agit-il ? Les prêtres de Mithra mettaient les initiés dans une fosse, attachaient un taureau au-dessus de la fosse et lui ouvraient l’estomac pour les couvrir de sang. Cette pratique ne ressemble en rien au baptême chrétien, dans lequel la personne est plongée dans l’eau (pour rappeler la mort de Christ), puis ressort de l’eau (pour rappeler sa résurrection). Les partisans d’un JESUS mythologique emploient le même terme d’une manière trompeuse pour décrire les deux rites afin d’établir artificiellement un lien entre eux.

Cela nous amène à la question de la véracité du Nouveau Testament. Aucun autre écrit de l’Antiquité n’est mieux établi historiquement. Il a davantage d’auteurs (neuf), de meilleurs auteurs et des auteurs plus anciens que n’importe quel autre document de cette époque. De plus, l’Histoire atteste que ces auteurs se sont montrés prêts à mourir pour leur témoignage selon lequel JESUS était ressuscité des morts. On peut mourir pour un mensonge en pensant que c’est la vérité, mais personne ne mourrait pour un mensonge en sachant pertinemment que c’en est un. À votre avis, si quelqu’un était sur le point d’être crucifié la tête vers le bas, comme ce fut le cas de l’Apôtre Pierre, et que tout ce qu’il devait faire pour sauver sa vie était de renoncer à un mensonge délibéré, que ferait-il ?

De plus, l’Histoire a démontré que le mythe et l’Histoire ne se mêlent qu’après au moins deux générations, car tant qu’il y a des témoins des événements, les erreurs peuvent être réfutées et les embellissements mythologiques révélés. Tous les Évangiles du Nouveau Testament ont été écrits du vivant des témoins. Certaines Épîtres de Paul ont été écrites dès l’an 50 ap. J-C. Paul fait directement appel aux témoins de son époque pour vérifier son témoignage (1 Corinthiens 15.6).

Le Nouveau Testament atteste qu’au Ier Siècle, JESUS n’était assimilé à aucun autre dieu. Quand Paul a prêché à Athènes, les plus grands penseurs de cette cité disaient : « Il semble qu’il annonce des divinités étrangères. Alors ils le prirent, et le menèrent à l’Aréopage, en disant : Pourrions-nous savoir quelle est cette nouvelle doctrine que tu enseignes ? Car tu nous fais entendre des choses étranges. Nous voudrions donc savoir ce que cela peut être. » (Actes 17.18-20) Il est clair que si Paul n’avait fait que rabâcher des histoires d’autres dieux, les Athéniens n’auraient pas qualifié sa doctrine de « nouvelle » et d’« étrange. » Si les divinités qui mouraient et ressuscitaient étaient si courantes au Ier Siècle, alors pourquoi, quand l’Apôtre Paul a prêché la résurrection de JESUS, les Épicuriens et Stoïciens n’ont-ils pas réagi en disant : « Ah oui, comme Horus et Mithra ! » ?

Pour conclure, l’idée selon laquelle JESUS serait une copie de divinités mythologiques est la création d’auteurs dont l’œuvre n’a pas été entérinée par le monde universitaire, renferme des erreurs de logique et ne peut être comparée aux Évangiles du Nouveau Testament, qui ont résisté à presque 2 000 ans de critique intensive. Les prétendus parallèles entre JESUS et d’autres divinités disparaissent en examinant les mythes originaux. La théorie du mythe de JESUS repose sur des descriptions tendancieuses, des termes redéfinis et des hypothèses erronées.

JESUS-Christ est unique dans l’histoire. Sa voix s’élève au-dessus de tous les faux dieux quand il pose la question qui détermine au final la destinée éternelle de chacun de nous : « Et vous, leur dit-il, qui dites-vous que je suis ? » (Matthieu 16.15)

Un forum intéressant à ce sujet :
https://.;..forumactif.com/t1894-JESUS-et-le-dieu-horus



Très belle et pertinente démonstration, astvadz, Very Happy

Merci pour ta contribution au rétablissement de la vérité et à l'éclairage de ceux qui ne se sont pas vraiment penché sur le sujet !



Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin


Date d'inscription : 01/06/2011
Messages : 17176

Apocalypse, qui contribue le plus à l'éventuel anéantissement du monde ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Apocalypse, qui contribue le plus à l'éventuel anéantissement du monde ?   Apocalypse, qui contribue le plus à l'éventuel anéantissement du monde ? - Page 6 Icon_minipostedVen 30 Sep 2022, 3:34 am




30 Septembre 2022

BFMTV

À la télé russe, l'humanité est invitée à profiter de ses derniers jours avant l'apocalypse nucléaire
Jules Fresard - Il y a 49 min

Sur la chaîne NTV, le commentateur politique Maxim Yusin a déclaré que "l'ours" nucléaire russe ne pouvait pas perdre la guerre sans emporter le reste du monde avec lui.

Les propos outranciers se suivent et se ressemblent à la télévision russe. Depuis le début de la guerre en Ukraine, les commentateurs qui interviennent régulièrement en plateau n'ont de cesse d'enchaîner les provocations, suggérant par exemple de kidnapper les dirigeants étrangers se rendant à Kiev.

Dernier fait en date: les menaces d'apocalypse nucléaire prononcées sur la chaîne NTV par Maxim Yusin, éditorialiste pour le journal Kommersant, repérées et traduites par le journaliste de la BBC Francis Scarr.

"Nous sommes piégés dans une spirale et je ne trouve pas un seul scénario de sortie de crise. (...) Les gens devraient vivre leurs derniers jours ou dernières semaines normalement. Peut-être que c'est tout ce qu'il nous reste. Ce serait dommage d'être pessimiste pour nos derniers jours sur Terre", a déclaré Maxim Yusin.
"L'ours" nucléaire russe
Les responsables de cette situation? Les Occidentaux, qui auraient "décidé de nous terminer si l'on en croit la situation en Ukraine", a continué le journaliste. Pour éclairer sa pensée, Maxim Yusin a finalement décidé d'utiliser une métaphore animalière.

"Ils pensent qu'une puissance nucléaire peut endurer une défaite. Qu'un ours gravement blessé va sortir de sa tanière et mourir lentement. Mais un ours avec des missiles nucléaires ne peut pas mourir lentement", a-t-il élaboré.

La guerre nucléaire: Est-elle à craindre ? - 27/09

Puis de terminer par cette phrase: "Vous ne voulez pas de ça (l'apocalypse nucléaire, ndlr)? Alors faites des concessions".

Depuis le début de la guerre en Ukraine, le Kremlin n'a eu de cesse de brandir la menace nucléaire, pour tenter t'intimider les Occidentaux. Vladimir Poutine a indiqué à plusieurs reprises qu'il aurait recours à toutes les armes à sa disposition pour défendre le territoire russe.

https://www.msn.com/fr-fr/actualite/monde/%C3%A0-la-t%C3%A9l%C3%A9-russe-l-humanit%C3%A9-est-invit%C3%A9e-%C3%A0-profiter-de-ses-derniers-jours-avant-l-apocalypse-nucl%C3%A9aire/ar-AA12rxRV?ocid=msedgdhp&pc=U531&cvid=1a3896b1ebc64c6da19a7cbb6faa13a6




Revenir en haut Aller en bas
astvadz
.
.


Date d'inscription : 08/08/2010
Masculin
Messages : 1280
Pays : *****
R E L I G I O N : *****

Apocalypse, qui contribue le plus à l'éventuel anéantissement du monde ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Apocalypse, qui contribue le plus à l'éventuel anéantissement du monde ?   Apocalypse, qui contribue le plus à l'éventuel anéantissement du monde ? - Page 6 Icon_minipostedVen 30 Sep 2022, 7:11 pm

RAMOSI a écrit:



30 Septembre 2022

BFMTV

À la télé russe, l'humanité est invitée à profiter de ses derniers jours avant l'apocalypse nucléaire
Jules Fresard - Il y a 49 min

Sur la chaîne NTV, le commentateur politique Maxim Yusin a déclaré que "l'ours" nucléaire russe ne pouvait pas perdre la guerre sans emporter le reste du monde avec lui.

Les propos outranciers se suivent et se ressemblent à la télévision russe. Depuis le début de la guerre en Ukraine, les commentateurs qui interviennent régulièrement en plateau n'ont de cesse d'enchaîner les provocations, suggérant par exemple de kidnapper les dirigeants étrangers se rendant à Kiev.

Dernier fait en date: les menaces d'apocalypse nucléaire prononcées sur la chaîne NTV par Maxim Yusin, éditorialiste pour le journal Kommersant, repérées et traduites par le journaliste de la BBC Francis Scarr.

"Nous sommes piégés dans une spirale et je ne trouve pas un seul scénario de sortie de crise. (...) Les gens devraient vivre leurs derniers jours ou dernières semaines normalement. Peut-être que c'est tout ce qu'il nous reste. Ce serait dommage d'être pessimiste pour nos derniers jours sur Terre", a déclaré Maxim Yusin.
"L'ours" nucléaire russe
Les responsables de cette situation? Les Occidentaux, qui auraient "décidé de nous terminer si l'on en croit la situation en Ukraine", a continué le journaliste. Pour éclairer sa pensée, Maxim Yusin a finalement décidé d'utiliser une métaphore animalière.

"Ils pensent qu'une puissance nucléaire peut endurer une défaite. Qu'un ours gravement blessé va sortir de sa tanière et mourir lentement. Mais un ours avec des missiles nucléaires ne peut pas mourir lentement", a-t-il élaboré.

La guerre nucléaire: Est-elle à craindre ? - 27/09

Puis de terminer par cette phrase: "Vous ne voulez pas de ça (l'apocalypse nucléaire, ndlr)? Alors faites des concessions".

Depuis le début de la guerre en Ukraine, le Kremlin n'a eu de cesse de brandir la menace nucléaire, pour tenter t'intimider les Occidentaux. Vladimir Poutine a indiqué à plusieurs reprises qu'il aurait recours à toutes les armes à sa disposition pour défendre le territoire russe.

https://www.msn.com/fr-fr/actualite/monde/%C3%A0-la-t%C3%A9l%C3%A9-russe-l-humanit%C3%A9-est-invit%C3%A9e-%C3%A0-profiter-de-ses-derniers-jours-avant-l-apocalypse-nucl%C3%A9aire/ar-AA12rxRV?ocid=msedgdhp&pc=U531&cvid=1a3896b1ebc64c6da19a7cbb6faa13a6


Pour vous faire une meilleurs idée je vous propose une autre source d'informations afin de rééquilibrer nos points de vue , bien sûr si vos le permettez :
https://www.youtube.com/watch?v=LVY_LQ-9ie0
Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
RAMOSI

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 17176
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

Apocalypse, qui contribue le plus à l'éventuel anéantissement du monde ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Apocalypse, qui contribue le plus à l'éventuel anéantissement du monde ?   Apocalypse, qui contribue le plus à l'éventuel anéantissement du monde ? - Page 6 Icon_minipostedVen 30 Sep 2022, 8:59 pm




@astvadz,


Oui j'avais déjà regardé cette vidéo,

Et effectivement cette situation est beaucoup plus complexe que ce que l'on peut croire à première vue...

Et il est vrai que nous occidentaux avons aussi notre part de responsabilité..


Néanmoins, la manière de Poutine (et de ses médias) de procéder, ferme la porte à la diplomatie,

Et peut ouvrir la voie à l'irréparrable...



Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
RAMOSI

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 17176
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

Apocalypse, qui contribue le plus à l'éventuel anéantissement du monde ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Apocalypse, qui contribue le plus à l'éventuel anéantissement du monde ?   Apocalypse, qui contribue le plus à l'éventuel anéantissement du monde ? - Page 6 Icon_minipostedMar 15 Nov 2022, 7:59 pm



La course aux armements menace-t-elle la paix dans le monde ? - 28 Minutes - ARTE

28 minutes - ARTE
436 k abonnés

40 591 vues 26 avr. 2022
Lundi 25 avril, le dernier rapport du Sipri a dévoilé que les dépenses militaires, accentuées par la guerre russo-ukrainienne, ont dépassé 2000 milliards d’euros dans le monde en 2021, dont la moitié pour les membres de l’OTAN. Le monde d’aujourd’hui est-il plus dangereux ?




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Apocalypse, qui contribue le plus à l'éventuel anéantissement du monde ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Apocalypse, qui contribue le plus à l'éventuel anéantissement du monde ?   Apocalypse, qui contribue le plus à l'éventuel anéantissement du monde ? - Page 6 Icon_miniposted

Revenir en haut Aller en bas
 

Apocalypse, qui contribue le plus à l'éventuel anéantissement du monde ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

 Sujets similaires

-
» Prouver l'existence de Dieu ? Votre avis...
» environement désatres écologique faune ect.
» Apocalypse le film
» Apocalypse 20
» Les 7 Trompettes de l'Apocalypse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: * * * Le Danger des sectes * * * :: La fin du monde-