*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile
*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  Contribution  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"
Le Deal du moment :
Tablette 11″ Xiaomi- Mi Pad 6 global version ...
Voir le deal
224.97 €
Le Deal du moment : -29%
PC portable – MEDION 15,6″ FHD Intel i7 ...
Voir le deal
499.99 €

 

 Pourquoi aimer ses ennemis ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 24, 25, 26
AuteurMessage
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
RAMOSI

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 18658
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 26 Empty
MessageSujet: Pourquoi aimer ses ennemis ?   Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 26 Icon_minipostedDim 24 Jan - 8:14

Rappel du premier message :



Une question à la foi

Pourquoi faudrait-il aimer ses ennemis ?

Christine Gilbert, directrice adjointe de l'Institut d'études religieuses de l'Institut catholique de Paris, répond à Sophie de Villeneuve. Publié le 15 novembre 2015.


Dans l'Evangile, JESUS dit qu'il faut aimer ses ennemis, tendre l'autre jour quand on vous gifle et donner tous vos vêtements à celui qui vole votre tunique. Franchement, c'est dur à entendre, et difficile à mettre en œuvre ! Quel intérêt à aimer ses ennemis ? Et d'abord, qui sont nos ennemis ?

C. G. : L'ennemi dans la Bible, c'est celui qui refuse l'amour comme loi du monde. C'est celui qui sème la zizanie, qui refuse la justice, la vérité, et qui fait tout ce qui empêche l'amour.


Il y en a beaucoup, des gens comme ça ?

C. G. : Chacun à son niveau, nous en rencontrons tous. Dans la vie, il y a vraiment des difficultés, des gens qui nous font du mal.


Nous avons donc tous des ennemis ?

C. G. : Oui. Chacun sait bien qui lui fait du mal, ou du moins qui il croit lui faire du mal. Il y a aussi des ennemis non identifiés, on peut être broyé par exemple par l'injustice d'un système. Et effectivement, dire avec la foi chrétienne qu'on doit aimer ses ennemis, c'est très audacieux ! C'est à l'opposé total de toutes les évidences !


C'est quasiment inhumain d'aimer des gens qui ne vous aiment pas ?

C. G. : Attention, aimer, dans cette injonction, ne signifie pas éprouver un sentiment. Eprouver des sentiments, cela ne se commande pas, même si l'on est capable de maîtriser ou de contrôler l'affection ou l'aversion que l'on éprouve pour quelqu'un. L'amour des ennemis ne consiste pas à éprouver un sentiment de sympathie, c'est chercher à stopper la violence.


Ce n'est donc pas les aimer comme on aime ses amis ou sa famille ?

C. G. : Si, d'une certaine façon, c'est le même amour, mais qui va s'exprimer différemment. D'un côté dans les relations affectives qui sont profondes, intimes et qui nous construisent. C'est là d'ailleurs que nous pouvons être le plus violemment blessés, parce que nous sommes impliqués émotionnellement. Mais l'amour, dans la Bible, ne se réduit pas à l'affectif, ce qui rendrait impossible le commandement d'aimer. Comment pourrait-on se forcer à éprouver une émotion positive ?


Alors de quoi s'agit-il ?

C. G. : Il s'agit d'éviter d'entrer dans le jeu de l'ennemi. Ce que veut l'ennemi, c'est démolir. Revenir sans cesse à ce qu'il m'a fait, à ce que je vais lui faire en retour, c'est entrer dans un jeu de calculs, et finalement me comporter comme lui. Le Christ nous invite, plutôt que de regarder l'ennemi, à regarder Dieu. Alors se produit un déplacement. Cela dit, il faut faire entendre à l'autre que son comportement est inadmissible. Non pas en rendant coup pour coup, mais en s'engageant dans une rencontre sur son terrain tout en se situant autrement.


Un exemple ?

C. G. : Une figure emblématique de l'amour des ennemis se trouve dans les Misérables, au moment de la rencontre entre Jean Valjean, ce forçat considéré comme irrécupérable, et l'évêque. L'évêque croit en lui et lui donne sa chance. Jean Valjean lui vole des chandeliers, et l'évêque le couvre en disant qu'il les lui a donnés.


Est-ce qu'on peut tous aller aussi loin ?

C. G. : Chacun doit faire ce qu'il a à faire dans le contexte où il se trouve. Quand l'Evangile dit « Aimez vos ennemis », il ne donne pas une liste de choses à faire. A chacun d'inventer sa manière de faire. Il ne s'agit pas d'excuser des actes mauvais, mais d'avoir foi en un Dieu qui est venu aussi pour les méchants. Le chrétien est appelé à chercher cette marque divine au fond de toute personne.


Chacun doit trouver sa manière propre de rejoindre la personne qui lui fait du mal ?

C. G. : Un jeune que je connaissais bien et qui vivait dans une coloc, avec d'autres étudiants, s'est un jour violemment disputé avec un de ses colocataires, au point qu'ils ne se parlaient plus. Chrétien, il se demandait quoi faire : lui reparler ? Impossible. Il a décidé alors de s'en tenir à deux choses : lui dire bonjour le matin, et le garder dans sa liste d'amis sur Facebook. C'était minime, mais il avait trouvé là le début de son propre chemin. Je crois que l'Esprit nous aide à trouver la petite chose qui nous aide à refuser la violence, à refuser d'entrer dans le jeu de l'ennemi.


Qu'est-ce qu'on y gagne ?

C. G. : On y gagne ce que la Bible exprime en termes énigmatiques, mais vrais et importants : être fils et filles du Très-Haut. On y gagne de la liberté, de l'audace, de la sérénité, de l'amour. Dieu nous aime alors que nous ne sommes pas comme lui, il fait alliance avec ce qui n'est pas comme lui. Il nous appelle à faire de même, et nous y arrivons parce que nous nous savons aimés. Cet amour de Dieu donne des ailes, nous permet de nous situer et nous ouvre les yeux sur la misère du monde. Et cela nous fait vivre en proximité avec Dieu, parce que c'est lui que nous regardons, et non l'ennemi.


On n'est quand même pas obligé d'aimer tout le monde de cet amour-là ?

C. G. : Aimer tout le monde, c'est beaucoup moins compliqué qu'aimer son prochain. C'est très curieux comme certaines personnes vous font du mal et d'autres non. Mais celles-ci en feront souffrir d'autres. Il y a toujours un point d'accrochage, dans une équipe de travail, dans une famille, dans une communauté. Certains ont de vrais ennemis, au point d'avoir recours à la justice, mais c'est souvent dans les petites choses du quotidien que le poison se répand. Il faut alors se situer dans la rencontre.


Et si ça ne marche pas ? Si on n'arrive pas à trouver ce chemin que vous décrivez ?

C. G. : C'est un chemin ! Il faut commencer par trouver le point de départ. Mais beaucoup doutent d'y parvenir, et d'ailleurs doutent de la foi chrétienne à cause de cela. Aller jusqu'à aimer son ennemi ? Sûrement pas ! Mais envisager la possibilité de se mettre au bord du chemin, et qu'alors se produise une petite chose, voilà ce qu'on peut demander au Seigneur, voilà ce que l'on peut approcher petit à petit.


Vous avez l'air de nous dire qu'aimer ses ennemis, c'est difficile, mais c'est possible ?

C. G. : Chrétienne, je crois que le Christ mort et ressuscité a rendu l'amour et la vie plus forts que tout. Sinon, j'aurais du mal à le croire.


C'est possible aussi de donner sa tunique quand on vous a volé votre vêtement, et de tendre l'autre joue quand on vous a giflé ?


C. G. : Je crois que le Christ a voulu donner des exemples concrets, pour montrer que ce n'était pas qu'une idée. Mais on peut se demander quel chemin de liberté une telle manière d'agir peut ouvrir, pour les autres, mais surtout pour soi !


JESUS a demandé qu'on aime ses ennemis, mais il n'a pas dit comment. Quel conseil nous donneriez-vous ?


C. G. : Dans ce domaine, c'est difficile. Cela dépend de chacun, dans la profondeur de sa vie, dans sa relation à Dieu. On ne peut dire à personne : « Tu dois ». Devant cet appel à l'amour et à l'ouverture, chacun fait comme il peut, et c'est déjà énorme.


Et si on n'y arrive pas du tout ?


C. G. : Je crois à la vertu du temps, et je suis persuadée que cela peut venir.

Propos recueillis par Sophie de Villeneuve
Croire.com




Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
CHRISTOPHEG
Co-Admin
Co-Admin


Date d'inscription : 22/10/2013
Messages : 21899

Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi aimer ses ennemis ?   Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 26 Icon_minipostedMer 22 Nov - 18:06

[quote="RAMOSI"]

[color=#3300cc]PAPE FRANÇOIS

MÉDITATION MATINALE EN LA CHAPELLE DE LA
MAISON SAINTE-MARTHE

Mardi 18 juin 2013


(L'Osservatore Romano, Édition hebdomadaire n° 26 du 27 juin 2013)

L’art d’aimer ses ennemis

Aimer nos ennemis, ceux qui nous persécutent et nous font souffrir, est difficile et ce n’est même pas une « bonne affaire » car cela nous appauvrit. Et pourtant telle est la route parcourue par JESUS pour notre salut. C’est de cela qu’a parlé le Pape François dans son homélie lors de la Messe célébrée mardi 18 juin, dans la chapelle de la Domus Sanctae Marthae. En reprenant des épisodes de la deuxième lettre de saint Paul aux Corinthiens (8, 1-9) et de l’évangile de Matthieu (5, 43-48), le Saint-Père s’est arrêté sur la difficulté d’aimer ses ennemis et s’est demandé comment il est possible de pardonner : « Nous aussi, nous tous, nous avons des ennemis, tous. Certains ennemis sont faibles, d’autres forts. Nous aussi, nous devenons parfois les ennemis d’autres personnes ; nous ne les aimons pas. JESUS nous dit que nous devons aimer nos ennemis ». Face aux nombreux drames qui frappent l’humanité, a-t-il admis, il est difficile de faire ce choix : comment peut-on aimer, en effet, « ceux qui prennent la décision d’effectuer un bombardement et de tuer tant de personnes ? Comment peut-on aimer ceux qui, par amour de l’argent, ne laissent pas les médicaments parvenir à ceux qui en ont besoin, aux personnes âgées, et les laissent mourir ? ». Et encore : « Comment peut-on aimer les personnes qui ne recherchent que leur intérêt, leur pouvoir et qui font tant de mal ? ». Je ne sais pas, a affirmé l’Évêque de Rome, « comment on peut faire. Mais JESUS nous dit deux choses : tout d’abord, nous tourner vers le Père. Notre Père est Dieu : il fait naître le soleil sur les méchants et sur les bons ; il fait pleuvoir sur les justes et les injustes. Le matin, notre Père ne dit pas au soleil : Aujourd’hui, illumine ceux-ci et ceux-là ; pas ceux-là, laisse-les dans l’ombre ! ». Il dit : « Illumine-les tous ». Son amour est pour tous, son amour est un don pour tous, les bons et les méchants. Et JESUS termine avec ce conseil : “Vous, donc, soyez parfaits, comme votre Père céleste est parfait” ». L’indication de JESUS est donc d’imiter le Père dans « cette perfection de l’amour. Lui, il pardonne à ses ennemis. Il fait tout pour les pardonner. Pensons avec combien de tendresse JESUS reçoit Judas dans le jardin des oliviers », alors que parmi les disciples certains pensent à la vengeance. « La vengeance, a dit à ce propos le Pape, est ce plat si bon quand on le mange froid  » et c’est pourquoi nous attendons le moment juste pour l’accomplir. « Mais cela n’est pas chrétien. JESUS nous demande d’aimer nos ennemis. Comment peut-on faire ? JESUS nous dit : priez, priez pour vos ennemis ». La prière fait des miracles.
[/color]


[/quote]

Il manque l'essentiel de l'explication mais j'y ai répondu, je pense.
Revenir en haut Aller en bas
CHRISTOPHEG
Co-Admin
Co-Admin


Date d'inscription : 22/10/2013
Messages : 21899

Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi aimer ses ennemis ?   Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 26 Icon_minipostedMer 22 Nov - 18:08

[quote="RAMOSI"]



[quote="CHRISTOPHEG"]Malheureusement, la Bible ne dit pas pourquoi il faudrait aimer ses ennemis.  Si elle le disait, les religions n'existeraient pas.  Adieu, veau, vache, cochon.[/quote]


[color=#3300cc]Tient...UN revenant.  :D


Mais si, la Bible nous dit pourquoi il faudrait aimer ses ennemis,

Mais pour le savoir, encore faudrait il l'avoir lu,

Mais aussi l'avoir comprise.

D'où l'utilité du forum.[/color]

[/quote]

Le but de toutes les religions a toujours été de dominer et de tirer profit des crédules. Réfléchis ...
Revenir en haut Aller en bas
HOSANNA
Co-Admin
Co-Admin


Date d'inscription : 08/08/2010
Messages : 55310

Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi aimer ses ennemis ?   Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 26 Icon_minipostedMer 22 Nov - 18:24

La vocation d'un chrétien, c'est le martyr, il faut aimer ses ennemis si on ne veux pas choper un ulcère ..
Selon certaines doctrines oriantales, l'identification à une chose, un pays, un nom, ect, est le problème .


Dernière édition par HOSANNA le Mer 22 Nov - 18:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
CHRISTOPHEG
Co-Admin
Co-Admin
CHRISTOPHEG

Date d'inscription : 22/10/2013
Masculin
Messages : 21899
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Trinitaire

Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi aimer ses ennemis ?   Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 26 Icon_minipostedMer 22 Nov - 18:25

[quote="HOSANNA"]La vocation d'un chrétien, c'est le martyr, il faut aimer ses ennemis si on ne veux pas choper un ulcère ..[/quote]

Cela fait deux mille ans que cela ne marche pas et que les martyrs se multiplient dans toutes les religions. On continue ?
Revenir en haut Aller en bas
CHRISTOPHEG
Co-Admin
Co-Admin
CHRISTOPHEG

Date d'inscription : 22/10/2013
Masculin
Messages : 21899
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Trinitaire

Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi aimer ses ennemis ?   Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 26 Icon_minipostedMer 22 Nov - 18:26

Je t'embrasse au passage, Hosanna.
Revenir en haut Aller en bas
HOSANNA
Co-Admin
Co-Admin
HOSANNA

Date d'inscription : 08/08/2010
Masculin
Messages : 55310
Pays : france
R E L I G I O N : CHRETIEN

Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi aimer ses ennemis ?   Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 26 Icon_minipostedMer 22 Nov - 18:35

CHRISTOPHEG a écrit:
HOSANNA a écrit:
La vocation d'un chrétien, c'est le martyr, il faut aimer ses ennemis si on ne veux pas choper un ulcère ..

Cela fait deux mille ans que cela ne marche pas et que les martyrs se multiplient dans toutes les religions.  On continue ?
Salut Christophe .
Je pense que si tu suis la voie chrétienne qui est de subir, d'endurer ect, si on ne pardonne pas, on est mal .
Revenir en haut Aller en bas
HOSANNA
Co-Admin
Co-Admin
HOSANNA

Date d'inscription : 08/08/2010
Masculin
Messages : 55310
Pays : france
R E L I G I O N : CHRETIEN

Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi aimer ses ennemis ?   Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 26 Icon_minipostedMer 22 Nov - 18:37

CHRISTOPHEG a écrit:
Je t'embrasse au passage, Hosanna.
Je pense rester un peu Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 26 22376
Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
RAMOSI

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 18658
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi aimer ses ennemis ?   Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 26 Icon_minipostedJeu 23 Nov - 7:07



CHRISTOPHEG a écrit,


Citation :
Le but de toutes les religions a toujours été de dominer et de tirer profit des crédules. Réfléchis ...


Le but profond de toutes les Religions est l'accès au Royaume de DIEU,

Soit le Paradis ou le Nirvana chez les Bouddhistes.

Dans le Christianisme, JESUS a montré la voie,

Les Musulmans en montre une autre.


Il convient de bien comprendre ce qui sous-tend une Religion



Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
RAMOSI

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 18658
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi aimer ses ennemis ?   Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 26 Icon_minipostedJeu 23 Nov - 7:23





HOSANNA a écrit:
CHRISTOPHEG a écrit:


Cela fait deux mille ans que cela ne marche pas et que les martyrs se multiplient dans toutes les religions.  On continue ?
Salut Christophe .
Je pense que si tu suis la voie chrétienne qui est de subir, d'endurer ect, si on ne pardonne pas, on est mal .


Pardonner, c'est ne pas vivre dans la haine,

C'est aussi Prier pour que DIEU parle à son "ennemi" dans l'espérance de voir ce dernier évoluer dans le bon sens.

Aimer son ennemi c'est prendre conscience que nous sommes tous frères,

Que nous vivons tous les mêmes expériences, joies et difficultés existentielles

Que nous aurions pu naitre riches, pauvres, noirs, blancs, russes, chinois, handicapés...


Prions et remercions DIEU pour ce qu'il nous donne !


Aimer son Prochain et tenter d'aimer ses ennemis,

C'est aussi se changer soi même, transformer le vieil homme en un être nouveau,

C'est le but.




Revenir en haut Aller en bas
Attila
Membre Actif II
Membre Actif II


Date d'inscription : 20/01/2013
Masculin
Messages : 9446
Pays : france
R E L I G I O N : Universelle

Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi aimer ses ennemis ?   Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 26 Icon_minipostedJeu 23 Nov - 8:29

RAMOSI a écrit:




HOSANNA a écrit:

Salut Christophe .
Je pense que si tu suis la voie chrétienne qui est de subir, d'endurer ect, si on ne pardonne pas, on est mal .


Pardonner, c'est ne pas vivre dans la haine,

C'est aussi Prier pour que DIEU parle à son "ennemi" dans l'espérance de  voir ce dernier évoluer dans le bon sens.

Aimer son ennemi c'est prendre conscience que nous sommes tous frères,

Que nous vivons tous les mêmes expériences, joies et difficultés existentielles

Que nous aurions pu naitre riches, pauvres, noirs, blancs, russes, chinois, handicapés...


Prions et remercions DIEU pour ce qu'il nous donne !


Aimer son Prochain et tenter d'aimer ses ennemis,

C'est aussi se changer soi même, transformer le vieil homme en un être nouveau,

C'est le but.



D'accord, Ramosis, mais tu m'apparaît là comme un drôle de paroissien tant il est constant en chaque religion de s'en tenir à un certain "quant à soi" fondamental et même à une certaine détestation du chemin de l'autre.

D'ailleurs, vu par le petit bout de la lorgnette, l'évangile et le reste de la Bible n'y vont pas de main morte pour asséner l'idée d'une porte unique en matière d'éveil et de salut.

Mais peut-être es tu ici dans la posture de Paul en 1 Cor 9; 19,23 dans le cadre d'une démarche purement réconciliatrice Wink
Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
RAMOSI

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 18658
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi aimer ses ennemis ?   Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 26 Icon_minipostedJeu 23 Nov - 10:07





Attila a écrit:
RAMOSI a écrit:







Pardonner, c'est ne pas vivre dans la haine,

C'est aussi Prier pour que DIEU parle à son "ennemi" dans l'espérance de  voir ce dernier évoluer dans le bon sens.

Aimer son ennemi c'est prendre conscience que nous sommes tous frères,

Que nous vivons tous les mêmes expériences, joies et difficultés existentielles

Que nous aurions pu naitre riches, pauvres, noirs, blancs, russes, chinois, handicapés...


Prions et remercions DIEU pour ce qu'il nous donne !


Aimer son Prochain et tenter d'aimer ses ennemis,

C'est aussi se changer soi même, transformer le vieil homme en un être nouveau,

C'est le but.



D'accord, Ramosis, mais tu m'apparaît là comme un drôle de paroissien tant il est constant en chaque religion de s'en tenir à un certain "quant à soi" fondamental  et même à une certaine détestation du chemin de l'autre.

D'ailleurs, vu par le petit bout de la lorgnette, l'évangile et le reste de la Bible n'y vont pas de main morte pour asséner l'idée d'une porte unique en matière d'éveil et de salut.

Mais peut-être es tu ici dans la posture de Paul en 1 Cor 9; 19,23 dans le cadre d'une démarche purement réconciliatrice Wink  



Le véritable Chrétien se doit de cultiver la Tolérance et le Pardon, la recherche de la Paix,

Cela étant en adéquation avec le Commandement de JESUS qui nous demande "d'aimer nos Prochains comme nous mêmes",

Et cela posant d'ailleurs les bases d'une vie plus belle et plus riche pour les Humains sur cette Terre.


La majorité des Chrétiens adoptent cette attitude,

Et, comme ils ne raisonnent pas comme la majorité,

C'est peut être pour cela qu'ils sont persécutés ? Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 26 631461



Revenir en haut Aller en bas
CHRISTOPHEG
Co-Admin
Co-Admin
CHRISTOPHEG

Date d'inscription : 22/10/2013
Masculin
Messages : 21899
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Trinitaire

Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi aimer ses ennemis ?   Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 26 Icon_minipostedJeu 23 Nov - 16:36

Au risque de me répéter, le disciple pardonne, le maître comprend ... qu'il n'y a rien à pardonner.

Le bien et le mal sont des valeurs relatives qui sont définies par les humains et qui varient selon les lieux et les époques. Rien d'absolu.

Quant aux religions, elles se font ou pas porte-paroles de "Dieu" sans avoir compris l'immense contradiction d'un Dieu qu'elles qualifient de tout-puissant et qui n'aurait pas ce qu'il désire de la part des humains par exemple.

Si je crois vraiment à un dieu tout puissant, à l'évidence, il a tout ce qu'il désire en permanence sinon, il n'est pas tout puissant.

Le libre-arbitre qui est en effet la première des valeurs cosmogoniques ne peut en rien contredire ou fâcher un dieu qui l'a lui-même créée (pour parler vite).

Mais bon ... hors de portée des juifs de l'époque mais pas d'autres civilisations du même temps par contre.

@Ramosi. Si le staff souhaite que je participe à nouveau plus activement, merci de me rendre mes accès Co-admin (pas seulement les pubs ...).
Revenir en haut Aller en bas
CHRISTOPHEG
Co-Admin
Co-Admin
CHRISTOPHEG

Date d'inscription : 22/10/2013
Masculin
Messages : 21899
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Trinitaire

Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi aimer ses ennemis ?   Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 26 Icon_minipostedJeu 23 Nov - 16:45

Deux petits exemples :

- Est-ce qu'une feuille pourrait tomber d'un arbre si Dieu n'était pas d'accord ? Réponse facile : non.

- Est-ce qu'un humain pourrait tuer un autre si Dieu n'était pas d'accord ? Réponse difficile : non.

C'est là qu'il faut commencer à réfléchir ... Bonne nouvelle ! La réponse est facile.
Revenir en haut Aller en bas
Michel Blanc
.
.
Michel Blanc

Date d'inscription : 17/06/2021
Autre / Ne pas divulguer
Messages : 1460
Pays : Belgique
R E L I G I O N : celle de Dieu

Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi aimer ses ennemis ?   Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 26 Icon_minipostedJeu 23 Nov - 17:27

Bonjour Christophe G. ça fait longtemps ! Smile

Il y a aussi d'autres questions difficiles à propos de Dieu, d'abord des paradoxes du genre : si Dieu est tout-puissant, il doit pouvoir créer un rocher absolument indestructible. Si le peut, il ne peut pas détruire ce rocher (sinon il ne serait pas absolument indestructible). Donc Dieu ne peut pas créer un tel rocher, donc il n'est pas tout puissant...

D'un autre côté, il y a la question du mal. Effectivement, si Dieu n'était pas d'accord, nous ne pourrions pas tuer nos semblables. Mais il nous a laissé le libre arbitre. Ceci dit, était-ce "bon" de nous permettre de commettre le mal ? On pourrait aussi accuser Dieu de nous avoir induits d'emblée en tentation, au lieu de nous préserver du mal... Bref, tout ça est complexe !

...et en plus, nous devons aimer nos ennemis !... Mais nos ennemis, eux, nous aiment-ils ? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.be
CHRISTOPHEG
Co-Admin
Co-Admin
CHRISTOPHEG

Date d'inscription : 22/10/2013
Masculin
Messages : 21899
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Trinitaire

Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi aimer ses ennemis ?   Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 26 Icon_minipostedJeu 23 Nov - 17:42

Hello !

Quelques éléments de réponse :

Ton premier commentaire : Dieu est tout puissant et il n'est pas tout puissant en même temps. Qui est-il donc ? Cherche pas trop loin. Le contexte d'incarnation permet d'expérimenter un espace/temps illusoire mais qui paraît très réel où Dieu n'est pas tout puissant.

Deuxième commentaire : Le bien et le mal n'ont pas d'existence substantielle. C'est juste une construction mentale des humains qui diffère en fonction de chaque lieu et de chaque époque.

En fonction des époques, il y a toujours des humains qui déclarent des écrits sacrés ... parce qu'ils le disent. On ne retrouve pas Dieu ou plutôt la Conscience Universelle dans un livre mais dans une expérience. Celle de l'incarnation nous concernant. Pour le moment.

Quant aux ennemis, c'est du folklore humain.

Revenir en haut Aller en bas
CHRISTOPHEG
Co-Admin
Co-Admin
CHRISTOPHEG

Date d'inscription : 22/10/2013
Masculin
Messages : 21899
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Trinitaire

Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi aimer ses ennemis ?   Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 26 Icon_minipostedJeu 23 Nov - 17:49

L'élément qui manque pour bien comprendre est celui-ci.

Une incarnation ne se fait pas au hasard. Elle est le fruit d'une collaboration très précise entre plusieurs êtres où chacun fera l'expérience de relations "faciles" ou "difficiles" en fonction des choix des uns et des autres.

Nous ne sommes pas ce que nous voyons dans notre miroir ...
Revenir en haut Aller en bas
Attila
Membre Actif II
Membre Actif II


Date d'inscription : 20/01/2013
Masculin
Messages : 9446
Pays : france
R E L I G I O N : Universelle

Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi aimer ses ennemis ?   Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 26 Icon_minipostedJeu 23 Nov - 18:07

RAMOSI a écrit:




Attila a écrit:


D'accord, Ramosis, mais tu m'apparaît là comme un drôle de paroissien tant il est constant en chaque religion de s'en tenir à un certain "quant à soi" fondamental  et même à une certaine détestation du chemin de l'autre.

D'ailleurs, vu par le petit bout de la lorgnette, l'évangile et le reste de la Bible n'y vont pas de main morte pour asséner l'idée d'une porte unique en matière d'éveil et de salut.

Mais peut-être es tu ici dans la posture de Paul en 1 Cor 9; 19,23 dans le cadre d'une démarche purement réconciliatrice Wink  



Le véritable Chrétien se doit de cultiver la Tolérance et le Pardon, la recherche de la Paix,

Cela étant en adéquation avec le Commandement de JESUS qui nous demande "d'aimer nos Prochains comme nous mêmes",

Et cela posant d'ailleurs les bases d'une vie plus belle et plus riche pour les Humains sur cette Terre.


La majorité des Chrétiens adoptent cette attitude,

Et, comme ils ne raisonnent pas comme la majorité,

C'est peut être pour cela qu'ils sont persécutés ?  Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 26 631461




Pour cela peut-être mais peut-être aussi parce qu'ils sont vus comme participants à une religion occidentale plus ou moins inféodée, en ce moment particulièrement, à Israël et à l'Amérique ... Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 26 631461

Revenir en haut Aller en bas
Attila
Membre Actif II
Membre Actif II


Date d'inscription : 20/01/2013
Masculin
Messages : 9446
Pays : france
R E L I G I O N : Universelle

Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi aimer ses ennemis ?   Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 26 Icon_minipostedJeu 23 Nov - 18:19

CHRISTOPHEG a écrit:
Au risque de me répéter, le disciple pardonne, le maître comprend ... qu'il n'y a rien à pardonner.

Le bien et le mal sont des valeurs relatives qui sont définies par les humains et qui varient selon les lieux et les époques.  Rien d'absolu.

Quant aux religions, elles se font ou pas porte-paroles de "Dieu" sans avoir compris l'immense contradiction d'un Dieu qu'elles qualifient de tout-puissant et qui n'aurait pas ce qu'il désire de la part des humains par exemple.

Si je crois vraiment à un dieu tout puissant, à l'évidence, il a tout ce qu'il désire en permanence sinon, il n'est pas tout puissant.

Le libre-arbitre qui est en effet la première des valeurs cosmogoniques ne peut en rien contredire ou fâcher un dieu qui l'a lui-même créée (pour parler vite).

Mais bon ... hors de portée des juifs de l'époque mais pas d'autres civilisations du même temps par contre.

@Ramosi.  Si le staff souhaite que je participe à nouveau plus activement, merci de me rendre mes accès Co-admin (pas seulement les pubs ...).

A mon sens il est plus facile et raisonnable d'envisager le bien et le mal qu'en relation avec la construction d'un univers relatif à un Tout vraiment infini et éternel.
La création de notre univers , si on le considère comme illusoire et temporel, ne peut étre compris que comme une "émission" d'énergie sans beaucoup de rapport avec un multivers extrêmement divers...
Revenir en haut Aller en bas
Attila
Membre Actif II
Membre Actif II


Date d'inscription : 20/01/2013
Masculin
Messages : 9446
Pays : france
R E L I G I O N : Universelle

Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi aimer ses ennemis ?   Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 26 Icon_minipostedJeu 23 Nov - 18:26

CHRISTOPHEG a écrit:
L'élément qui manque pour bien comprendre est celui-ci.

Une incarnation ne se fait pas au hasard.  Elle est le fruit d'une collaboration très précise entre plusieurs êtres où chacun fera l'expérience de relations "faciles" ou "difficiles" en fonction des choix des uns et des autres.

Nous ne sommes pas ce que nous voyons dans notre miroir ...

Certes, l'essentiel et le but ultime d'une incarnation serait de désamorcer la force qui nous contraint à nous diviser puis à libérer l'énergie divine qui sommeille en chacun pour retrouver l'Unité Sacrée...ou le pur "Je Suis" christique.

Pour cela nous devons faire l'expérience du dépassement total de soi.
Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
RAMOSI

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 18658
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi aimer ses ennemis ?   Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 26 Icon_minipostedVen 24 Nov - 9:41





CHRISTOPHEG a écrit:
Deux petits exemples :

- Est-ce qu'une feuille pourrait tomber d'un arbre si Dieu n'était pas d'accord ?  Réponse facile : non.

- Est-ce qu'un humain pourrait tuer un autre si Dieu n'était pas d'accord ?  Réponse difficile : non.

C'est là qu'il faut commencer à réfléchir ...  Bonne nouvelle !  La réponse est facile.



Pas si facile, puisque DIEU nous a donné l'entière liberté et la gouvernance de cette Planète.

Il intervient très peu et nous laisse aller au bout de toutes nos folies qui d'ailleurs sont acceptées par une majorité..

Tout cela est décrit dans la Bible,

Et c'est présentement ce que nous sommes en train de vivre.


Et au passage cela nous démontre la véracité de la Bible,

Que DIEU nous a averti depuis longtemps de quoi serait fait la fin,

Quelle est véritablement la Parole de DIEU,

Pour qui en douterais !



Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
RAMOSI

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 18658
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi aimer ses ennemis ?   Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 26 Icon_minipostedVen 24 Nov - 9:56




CHRISTOPHEG a écrit:
Hello !

Quelques éléments de réponse :

Ton premier commentaire : Dieu est tout puissant et il n'est pas tout puissant en même temps.  Qui est-il donc ?  Cherche pas trop loin.  Le contexte d'incarnation permet d'expérimenter un espace/temps illusoire mais qui paraît très réel où Dieu n'est pas tout puissant.

Deuxième commentaire :  Le bien et le mal n'ont pas d'existence substantielle.  C'est juste une construction mentale des humains qui diffère en fonction de chaque lieu et de chaque époque.

En fonction des époques, il y a toujours des humains qui déclarent des écrits sacrés ... parce qu'ils le disent.  On ne retrouve pas Dieu ou plutôt la Conscience Universelle dans un livre mais dans une expérience.  Celle de l'incarnation nous concernant.  Pour le moment.

Quant aux ennemis, c'est du folklore humain.



Même si nous sommes dans un espace temps illusoire,

Il se trouve qu'aujourd'hui pour nous, c'est du concret,

Et que au final, nous devrons nous justifier et co-assumer les conséquences des erreurs et des nombreux crimes, guerres, génocides, commis par l'Humanité au cours de son histoire, ainsi que présentement, puisque nous ne réglons aucun problème.

Humanité dont nous faisons tous intégralement partie.



Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
RAMOSI

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 18658
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi aimer ses ennemis ?   Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 26 Icon_minipostedVen 24 Nov - 9:59



@CHRISTOPHEG

Viens me rejoindre sur co admin.
Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
RAMOSI

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 18658
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi aimer ses ennemis ?   Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 26 Icon_minipostedMer 24 Jan - 8:19




L’amour des ennemis


Pourquoi l’amour des ennemis se trouve-t-il au cœur de l’Évangile ?

Dans le chapitre 6 de l’Évangile de Luc, à la suite des Béatitudes, JESUS exhorte longuement ses disciples à répondre à la haine par l’amour (Luc 6,27-35 ; cf. Matthieu 5,43-48). Placé à cet endroit, ce texte fait comprendre que Luc voit dans l’amour des adversaires le trait spécifique des disciples du Christ.

Les paroles de JESUS indiquent deux façons de vivre. La première est celle des « pécheurs », autrement dit, de ceux qui se comportent sans référence à Dieu et à sa Parole. Eux agissent envers les autres en fonction de la manière dont ceux-ci les traitent, leur action est en fait une ré-action. Ils divisent le monde en deux groupes, leurs amis et ceux qui ne le sont pas, et font preuve de bonté uniquement à l’égard de ceux qui sont bons envers eux. L’autre façon de vivre ne désigne pas en premier lieu un groupe d’humains, elle se réfère à Dieu lui-même. Dieu, pour sa part, ne réagit pas selon la manière dont on le traite : au contraire, « il est bon, lui, pour les ingrats et les méchants » (Luc 6,5).

JESUS met ainsi le doigt sur la caractéristique essentielle du Dieu de la Bible. Source débordante de bonté, Dieu ne se laisse pas conditionner par la méchanceté de son vis-à-vis. Même oublié, même bafoué, Dieu continue à être fidèle à lui-même, il ne peut qu’aimer. Cela est vrai depuis la première heure. Des siècles avant la venue du Christ JESUS, un prophète explique que, à la différence des hommes, Dieu est toujours prêt à pardonner : « Vos pensées ne sont pas mes pensées, et mes voies ne sont pas vos voies » (Isaïe 55,7-8). Le prophète Osée, de son côté, entend le Seigneur lui dire : « Je ne donnerai pas cours à l’ardeur de ma colère… car je suis Dieu et non pas homme » (Osée 11,9). En un mot, notre Dieu est miséricordieux (Exode 34,6 ; Psaume 86,15 ; 116,5 etc.), « il ne nous traite pas selon nos péchés, ne nous rend pas selon nos fautes » (Psaume 103,10).

La grande nouveauté de l’Évangile n’est pas tant que Dieu est Source de bonté, mais que les humains peuvent et doivent agir à l’image de leur Créateur : « Soyez miséricordieux, comme votre Père est miséricordieux ! » (Luc 6,36). Par la venue parmi nous de son Fils, cette Source de bonté nous est désormais accessible. Nous devenons à notre tour des « fils du Très Haut » (Luc 6,35), des êtres capables de répondre au mal par le bien, à la haine par l’amour. En vivant une compassion universelle, en pardonnant à ceux qui nous font du mal, nous témoignons que le Dieu de miséricorde est là au cœur d’un monde marqué par le rejet de l’autre, par le mépris de celui qui est différent.

Impossible pour les humains livrés à leurs propres forces, l’amour des ennemis témoigne de l’activité de Dieu lui-même au milieu de nous. Aucun commandement extérieur ne le rend possible. Seul la présence dans nos cœurs de l’amour divin en personne, l’Esprit Saint, nous permet de le faire. Cet amour est une conséquence directe de la Pentecôte. Ce n’est pas pour rien que le récit du premier martyr chrétien, Étienne, « rempli d’Esprit Saint » (Actes 7,55), se termine par ces paroles : « Seigneur, ne leur compte pas ce péché » (Actes 7,60). À l’instar de JESUS lui-même (cf. Luc 23,34), le disciple fait rayonner dans le sombre pays de la violence la lumière de l’amour divin.

Pourquoi saint Jean ne parle-t-il pas de l’amour des ennemis ?

Tandis que les Évangiles de Matthieu et de Luc mettent l’accent sur la nécessité d’un amour qui dépasse le cercle de ceux qui sont du même bord pour englober même les opposants, les écrits de saint Jean parlent uniquement de l’amour entre les disciples. Faudrait-il conclure que la visée de Jean est plus limitée ?

Pour Jean comme pour l’ensemble du Nouveau Testament, la mission de JESUS est universelle. Il est le Verbe de Dieu « qui, en venant dans le monde, illumine tout homme » (Jean 1,9). Il est venu pour pardonner les péchés du monde entier (cf. 1 Jean 2,2). Nul n’est exclu de son amour : « Tous ceux que le Père me donne viendront à moi, et celui qui vient à moi, je ne le rejetterai pas » (Jean 6,37). « Sauveur du monde » (Jean 4,42), JESUS offre à chaque être humain l’eau vive qui donne la vie en plénitude.

Mais la vie que donne le Christ est « éternelle », c’est-à-dire qu’elle est la Vie même de Dieu. Elle consiste dans une existence partagée avec Dieu qui a pour nom la communion. Cette communion est en premier lieu une réalité en Dieu, le courant de vie entre le Père et le Fils, et elle s’exprime sur la terre par une communion entre les humains qui accueillent l’Évangile (cf. 1 Jean 1,3). Ceux qui entrent dans cette communion laissent loin derrière eux une existence inauthentique parce que prétendument autosuffisante ; en termes johanniques, ils sont nés de Dieu (cf. Jean 1,13 ; 3,3-8) et ne sont plus « du monde » (cf. Jean 17,16).

C’est dans ce contexte que se situe l’enseignement johannique sur l’amour. Pour Jean, l’amour est une traduction, « en actes et en vérité » (1 Jean 3,18), de cette communion en Dieu. Il est donc par essence réciproque, celui à qui il est offert doit l’accueillir pour le donner à son tour. Cela est vrai d’abord en Dieu, ensuite en nous : « Comme le Père m’a aimé, moi aussi je vous ai aimés : demeurez dans mon amour » (Jean 15,10). Nous demeurons dans cet amour en vivant le « commandement nouveau » : « Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés » (Jean 13,34 ; cf. 15,10.17). De cette façon, l’amour entre les disciples du Christ devient le signe par excellence de la présence de Dieu au cœur du monde (cf. Jean 13,35).

Si Jean insiste tant sur l’amour réciproque des disciples, ce n’est donc aucunement pour restreindre l’amour à un petit groupe de ceux qui pensent de la même façon. La visée de cet amour reste universelle, « pour que le monde croie » (Jean 17,21 et 23), pour que les humains s’ouvrent à la présence de Dieu et entrent dans sa communion. Mais le seul signe vraiment convaincant de cette présence, de cette communion, est un amour donné et accueilli, un amour « accompli » (1 Jean 4,12 ; cf. 2,5 ; 4,17 et 18). Cet amour, loin d’être un simple sentiment, réconcilie les oppositions et crée une communauté fraternelle à partir d’hommes et de femmes les plus divers ; de la vie de cette communauté sort une force d’attraction qui peut bouleverser les cœurs. Pour saint Jean, c’est ainsi que Dieu aime le monde de façon efficace (cf. Jean 3,16), non pas directement, car Dieu ne peut forcer les cœurs et il y a une incompatibilité foncière entre le monde fermé à Dieu et son amour (cf. 1 Jean 2,15), mais en plaçant au cœur du monde un ferment de communion, l’amour fraternel, capable de pénétrer et de faire lever toute la pâte.

Lettre de Taizé : 2003/4



Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
RAMOSI

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 18658
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi aimer ses ennemis ?   Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 26 Icon_minipostedSam 2 Mar - 7:47



Amour des ennemis

Regards protestants
55,4 k abonnés

1 974 vues 24 janv. 2019 #amour #Lesmotsdelafoi #ennemis
Le commandement d’aimer son ennemi est un oxymore, une contradiction dans les termes. Martin-Luther King a écrit : « Pour ma part, je suis heureux que JESUS n’ait pas dit : Ayez de la sympathie pour vos ennemis, parce qu’il y a des personnes pour lesquelles j’ai du mal à avoir de la sympathie… Mais JESUS me rappelle que l’amour est plus grand que la sympathie, que l’amour est une bonne volonté, compréhensive, créatrice, rédemptrice, envers tous les hommes. »




Revenir en haut Aller en bas
Michel Blanc
.
.
Michel Blanc

Date d'inscription : 17/06/2021
Autre / Ne pas divulguer
Messages : 1460
Pays : Belgique
R E L I G I O N : celle de Dieu

Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi aimer ses ennemis ?   Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 26 Icon_minipostedSam 2 Mar - 11:05

Oui, c'est plus l'empathie qui se rapproche de l'amour... "souffrir en l'autre" plutôt que "souffrir avec l'autre". Pour moi, aimer, plutôt que de regarder ensemble dans la même direction, c'est se regarder dans les yeux !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.be
Capucine
MODERATION
MODERATION
Capucine

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 7293
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi aimer ses ennemis ?   Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 26 Icon_minipostedSam 2 Mar - 18:35

Guerre en Ukraine : que signifie « aimer son ennemi » pour le Vatican ?

Les propos du pape François lors de l’Angelus du 25 février illustrent l’essence de la diplomatie vaticane : servir la paix juste et durable. Cette finalité ne se comprend pas sans la parole évangélique "Aimez vos ennemis", rappelle l’auteur de "François le diplomate" (Salvator), qui précise : "Pour aimer l’ennemi, il faut d’abord le définir."


Le pape François s’est exprimé sur la guerre en Ukraine en reprenant ce qui fait l’essence de la diplomatie vaticane  lors de l’Angélus du 25 février. Des propos en résonance avec l’Évangile de la veille : « Ne pas haïr ses ennemis. » Le Pape a ainsi demandé « la restauration de ce peu d’humanité qui créera les conditions d’une solution diplomatique à la recherche d’une paix juste et durable ». S’il y a un agresseur — la Russie — et un agressé — l’Ukraine —, le Pape n’a cessé de rappeler que les origines du conflit sont bien plus anciennes que l’attaque de février 2022. Si l’on veut édifier une paix juste et durable, c’est à ces racines profondes qu’il faut s’attaquer. 

L’Évangile du 24 février (Mt 5) rapporte les propos souvent les plus difficiles du Christ : « Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous persécutent. » Des propos qui, dans le cadre d’une guerre, peuvent paraître insupportables. Comment aimer les nazis qui envahissent la France, les Soviétiques qui occupent la Pologne ou les Russes qui bombardent Kiev ? Ce sont pourtant ces mots qui fondent la nature de la diplomatie vaticane.

Vouloir le bien de ses ennemis

Les propos rapportés par Saint Matthieu n'effacent pas la distinction entre amis et ennemis, ils confirment même qu’il existe bien des ennemis et des persécuteurs, ce qui disqualifie le pacifisme et l’idéalisme, deux idées qui ont tendance à nier l’existence de l’adversaire et de l’ennemi. Mais Matthieu précise que face à eux, il faut les aimer et prier pour eux. Toute la subtilité réside dans la définition de ce que signifie « aimer » ses ennemis en temps de guerre. Le message constant des papes depuis Léon XIII, s’appuyant sur la longue tradition de l’Église, est qu’il faut vouloir le bien de ses ennemis. Combattre le nazisme est une façon d’aider les Allemands et Pie XII a toujours fait la distinction entre l’idéologie nazie, défendue par un grand nombre d’Allemands, et les Allemands, dont un certain nombre étaient opposés, voire résistants au régime.

Citation :

La paix juste ne peut pas être fondée sur la haine et le ressentiment.


Le premier pas dans le fait d’aimer ses ennemis consiste donc à ne pas les essentialiser. Ainsi, il n’y a pas « les Russes » contre « les Ukrainiens », même si par commodité on emploie souvent le pluriel englobant. Dans ce conflit, on trouve des Russes opposés à la politique de Vladimir Poutine, comme des Ukrainiens favorables au rattachement avec la Russie. Dans l’entourage du président Vladimir Poutine comme dans celui de Volodymyr Zelensky se trouvent des avis divergents et des dissensions, qui peuvent plus ou moins s’exprimer. Le Christ nous rappelle que les fautes sont toujours personnelles et jamais collectives, et qu’il ne peut donc pas y avoir de punition collective qui soit juste. « Punir » la Russie ou « punir » les Russes n’a aucun sens. Seuls les coupables de crimes avérés et jugés peuvent être punis. 

Le piège du conflit idéologisé


Le conflit idéologique n’a pas non plus sa place. Ce ne sont pas les « démocratie » contre les « dictatures ». La guerre n’est pas une croisade pour des valeurs mais un moyen de rétablir la justice. C’est déjà ce que défendaient Pie XII face à Roosevelt et Jean Paul II lors des attaques contre l’Irak en 1991 et 2003. Si l’on s’inscrit dans un conflit idéologique, il est impossible de bâtir la paix puisqu’on ne peut pas transiger avec des idées mauvaises. Depuis le début de l’invasion de l’Ukraine, François tente à son tour d’éviter le piège du conflit idéologisé. 
Définir l’ennemi est donc la première condition pour l’aimer. Définir voulant dire « délimiter », « circonscrire » dans sa globalité. D’où l’attachement du Pape à voir toutes les causes de cette guerre, les causes directes (l’invasion du 24 février), comme les causes profondes (la politique ukrainienne à l’égard des russophones, l’extension de l’OTAN).  

Pas d’amour sans justice

L’autre volet de l’amour est celui de la justice, une notion fondamentale en philosophie politique, mais qui a presque complètement disparu du débat politique. Or le pape François ne cesse de parler de la justice, encore pendant cet Angélus où il a évoqué « une paix juste et durable ».

La paix juste ne peut pas être fondée sur la haine et le ressentiment, ce que dit aussi Matthieu dans son Évangile. Aimer l’ennemi et le persécuteur, c’est ne pas avoir de haine à son égard. Plus grand même : être capable de lui pardonner s’il demande pardon. Or, dans un conflit comme celui de la guerre en Ukraine, où les deux peuples sont si proches et partagent tant en matière historique et culturelle, le pardon est essentiel. La paix ne pourra revenir que lorsque la barrière de la haine causée par les massacres et les bombardements aura disparu, comme elle a disparu entre Français et Allemands. Le pardon n’est pas l’oubli, ainsi que le montrent les commémorations du 11 novembre et du 8 mai, mais c’est le ressort indispensable pour ne pas rejeter sur les fils les fautes des pères. Les Russes nés en 2022 ne pourront pas porter la responsabilité de la guerre déclenchée cette année-là. Et si l’on veut que la paix l’emporte et gagne réellement, il faudra bien passer par la réconciliation. C’est là le rôle indispensable de la diplomatie vaticane, et ce devrait être aussi le rôle de l’église orthodoxe en Ukraine et en Russie.


https://fr.aleteia.org/2024/02/29/guerre-en-ukraine-que-signifie-aimer-son-ennemi-pour-le-vatican/?utm_campaign=EM-FR-Newsletter-Daily-&utm_content=Newsletter&utm_medium=email&utm_source=sendgrid&utm_term=20240301
Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
RAMOSI

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 18658
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi aimer ses ennemis ?   Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 26 Icon_minipostedSam 13 Avr - 6:42



Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 26 Aha3ac11



Comment peut-on "aimer ses ennemis" ?


Antoine Nouis, pasteur de l’Église réformée unie de France, décrypte les paroles déroutantes du Christ qui veut que l’on aime ses ennemis et que l’on prie pour ceux qui nous persécutent. À l’image de Dieu qui ne nous aime pas parce que nous sommes aimables, mais parce qu’il est amour.

Antoine Nouis, pasteur de l’Eglise réformée. Propos recueillis par Sophie de Villeneuve dans l’émission « Mille questions à la foi » sur Radio Notre-Dame., le 21/12/2017 à 15:19 Modifié le 26/10/2020 à 09:09
Lecture en 4 min.

Comment peut-on "aimer ses ennemis" ?

Sophie de Villeneuve : Un internaute de croire.com nous pose la question suivante : « Pourquoi JESUS nous demande-t-il dans l’Évangile selon saint Matthieu d’aimer nos ennemis et de prier pour ceux qui nous persécutent ? Est-ce vraiment possible ? » Plus loin d’ailleurs dans le même Évangile, JESUS dit : « Si on vous gifle sur la joue droite, tendez encore la joue gauche. » Comment comprendre ces paroles déroutantes ?
A. N. : Juste après avoir demandé d’aimer ses ennemis, JESUS dit cette phrase lumineuse : « Si vous n’aimez que ceux qui vous aiment, que faites-vous là d’extraordinaire ? Les païens en font tout autant. » Pour aimer les gens qui nous aiment, on n’a pas besoin de l’Évangile. L’Évangile nous invite à faire un pas de plus, et à aimer aussi ceux que nous n’aimons pas. Il y a là une contradiction, bien sûr. Comment la comprendre ? D’abord, la révélation centrale de l’Écriture, c’est ce verset de l’évangile de Jean : « Dieu a tellement aimé le monde qu’il a envoyé son Fils unique, pour que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle. » Dieu a aimé le monde. Or, dans l’Évangile de Jean, le monde n’est pas le monde aimable, c’est le monde qui rejette Dieu. La Parole est venue dans le monde et le monde ne l’a pas acceptée. C’est le monde en ce qu’il est rebelle à la parole de Dieu. Quand l’Évangile dit que Dieu aime le monde, il ne dit pas que Dieu aime le monde parce que le monde est aimable, il dit que Dieu aime le monde parce que Dieu est amour. Et le propre de l’amour complet, c’est d’aimer l’autre tel qu’il est, qu’on le trouve sympathique ou non. Ensuite, que veut dire « aimer » dans le passage de l’évangile de Matthieu ? Martin Luther King a dit cette phrase lumineuse : « Heureusement que JESUS ne m’a pas demandé de trouver mon ennemi sympathique. Je ne peux pas trouver sympathique celui qui envoie ses chiens sur moi et détruit ma maison. En revanche, je peux l’aimer. » Aimer ne veut dire « trouver sympathique », aimer autrui, dans l’Évangile, c’est essayer de le faire grandir. Dans l’évangile de Jean, après avoir dit « Aimez-vous les uns les autres », JESUS ajoute : « Il n’y a pas de plus grand amour que celui qui se dessaisit de sa vie pour ceux qu’il aime. » C’est celui qui renonce à quelque chose de lui-même pour faire grandir l’autre, dans toutes les dimensions de sa personne.

C’est de cet amour-là que Dieu nous aime ?
A. N. : Je le crois. L’amour de Dieu n’est pas un amour câlin, c’est un amour paternel, l’ambition paternelle étant de voir son enfant grandir et devenir adulte. Ce que Dieu veut pour nous est que nous puissions croître et accéder à la totalité de notre personnalité. C’est ce que dit JESUS quand il nous demande d’aimer nos ennemis : essayez de dépasser votre réaction première de haine et de violence, prenez les choses autrement, essayez de le faire grandir dans cette situation.

Mais est-ce possible pour nous, avec nos petits moyens humains ?
A. N. : Je ne suis pas sûr d’en être moi-même capable, mais je sais que certaines personnes en ont été capables. Les saints sont ceux qui ont réussi à aimer leurs ennemis. Et si certains en ont été capables, pourquoi pas moi ? D’autres traditions disent la même chose. Je lisais récemment un livre du Dalaï Lama qui racontait que son médecin avait été enfermé pendant 18 ans dans les goulags chinois où il avait connu la faim, le froid, la torture. Le médecin parlait du combat qu’il y avait vécu. Le combat pour survivre ?, demande le Dalaï Lama. Non, répond le médecin, le combat pour ne pas perdre la compassion pour mes geôliers. Certaines personnes, dans des situations extrêmes, ont été capables de dépasser leurs réactions premières et de voir les choses autrement. Je ne sais pas si j’en serai capable, mais je sais que c’est possible.

Vous parlez de combat…
A. N. : JESUS dit : « Priez pour ceux qui vous persécutent. » Cela se joue aussi dans le combat de la prière. Car même si on n’arrive pas à garder de la compassion pour ceux qui nous font du mal, on peut toujours prier pour eux. On peut croire que le travail de la prière peut nous aider à changer notre regard sur eux. Le vrai combat que nous sommes appelés à mener, c’est de vivre l’Évangile, c’est-à-dire de faire des choses que nous n’aurions pas faites sans l’Évangile.

Mais c’est ce qu’il y a de plus difficile à faire… Aimer ses ennemis, tout de même, comment peut-on y parvenir ?
A. N. : Le verset que vous avez cité tout à l’heure : « Tends aussi la joue gauche », est parfois traduit par « tends l’autre joue ». Certaines interprétations disent que le mot important dans cette phrase, c’est le mot « autre », et qu’elle signifie : « Cherche une autre réponse à la violence. » Notre réaction première est de répondre à la violence par la violence. La vocation du chrétien est d’essayer de trouver d’autres réponses que la violence à la violence.

La vie chrétienne qui nous est proposée dans les évangiles est une vie de combat quotidien, de combat spirituel ?
A. N. : C’est le combat, ou encore le travail, de la prière. Le travail de la spiritualité, au sens large du terme, c’est de faire en sorte progressivement que l’Évangile ne soit pas simplement une idée sympathique qui traverse nos manières de penser, mais qu’il vienne habiter nos profondeurs, nos réactions, notre façon d’être, de voir et de nous comporter avec la totalité de notre environnement, nos amis comme nos ennemis. J’aime l’image de la foi comme un vêtement. Saint Paul dit : « Vous avez revêtu le Christ ». Jean parle de la foi comme d’une demeure, d’une habitation. La foi n’est pas que de l’ordre de la croyance ou de l’espérance, elle est aussi une bonne nouvelle qui s’adresse à la totalité de notre personne, avec nos sentiments, nos haines, nos amours, nos réactions de tous les jours. Le travail de la prière et de la spiritualité, c’est d’habiter de plus en plus cette compréhension de la foi.

Ce travail peut-il transformer une personne ? Peut-on arriver à vraiment aimer ses ennemis ?
A. N. : Je l’espère et je le crois. Je ne suis pas un héros de la foi, mais un homme d’espérance, qui croit que si JESUS nous le demande, c’est que nous en sommes capables, parce que JESUS croit que nous en sommes capables. Et que le travail de notre imprégnation dans l’Évangile permet d’arriver progressivement à répondre à cette parole que Dieu dépose à nos pieds.


https://www.la-croix.com/Definitions/Lexique/Amour/Comment-peut-on-aimer-ses-ennemis

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi aimer ses ennemis ?   Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 26 Icon_miniposted

Revenir en haut Aller en bas
 

Pourquoi aimer ses ennemis ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 26 sur 26Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 24, 25, 26

 Sujets similaires

-
» Aimer ses ennemis
» AIMER SES ENNEMIS
» Aimer ses ennemis !
» Les ennemis d'Allah
»  l'homme du mensonge et de l'antisémitisme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: C H R I S T I A N I S M E :: Dialogue Oecuménique et autres religions ( SECTIONS ENSEIGNEMENTS ) :: Catholique-