*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"

 | 
 

 Comprendre les expressions bibliques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ERFJSM
.
.
avatar

Date d'inscription : 01/05/2011
Masculin
Messages : 1752
Pays : CANADA
R E L I G I O N : Jésus est la seule vérité

MessageSujet: Comprendre les expressions bibliques    Mer 02 Mai 2012, 4:07 am

Comprendre les expressions bibliques

Les figures de langage posent un problème particulier à la traduction.

Certaines images bibliques sont facilement traduisible telles quelles. Le français, comme l’hébreu, parle du « cœur » pour désigner le centre des émotions et des sentiments ; mais l’hébreu utilise d’autres organes de notre corps pour le même usage : les entrailles, le foie, les reins-ce que ne fait pas le français. Si l’on traduit ces expressions littéralement, on obtient des figures de langage incongrues.

L’hendiadys exprime une seule idée à l’aide de deux mots joints par et. En français, une telle expression évoque deux idées distinctes. Dire que « l’Eternel fit pleuvoir sur Sodome et Gomorrhe du soufre et du feu » (#Ge 19.24) fait penser qu’il y a fait tomber du soufre et du feu, alors qu’en réalité c’est « une pluie de soufre enflammé par un feu qui venait du ciel, de l’Eternel » qu’il a répandu sur ces villes. Les auteurs du Nouveau Testament ont souvent utilisé cette figure de langage qui, traduite littéralement, oriente vers une fausse compréhension. Paul n’a pas reçu de Dieu « la grâce et l’apostolat » (#Ro 1.5) mais « la grâce d’être apôtre », l’Eglise n’est pas édifiée « sur le fondement des apôtres et des prophètes » (#Eph 2.20) comme s’il s’agissait de deux fondements distincts (alors que Paul dit ailleurs que « nul ne peut poser un autre fondement que celui qui est déjà en place, c’est-à-dire JESUS-Christ »), (#1Co 3.11), mais sur « le fondement posé par les apôtres, ses porte-parole (ses "prophètes") ».

Beaucoup d’exégètes soupçonnent aussi #1Ti 2.12 d’être un hendiadys, c’est-à-dire qu’il ne faudrait pas traduire : « Je ne permets pas à la femme d’enseigner ni de prendre autorité sur l’homme », mais : « en prenant autorité sur l’homme » (et même, si l’on voulait tenir compte des connotations du mot rare authentein employé ici, il faudrait traduire : « en prenant une autorité dominatrice sur l’homme » ; voir A. K. : La femme dans l’Eglise pp. 167-170).

Les euphémismes sont des expressions utilisées pour adoucir une autre dont le sens serait trop saint, trop cru ou trop choquant. Chaque culture a ses euphémismes pour éviter de parler de certaines réalités de la vie. La traduction littérale de ces euphémismes n’aide pas toujours l’étranger. Je me souviens d’un congrès en Amérique où, écrasé de fatigue, je cherchais un endroit pour me reposer. Je découvris avec plaisir un panneau indiquant restrooms (litt. : chambres de repos) — pour m’apercevoir qu’il s’agissait de ce que, par un autre euphémisme, nous appelons « toilettes ». La Bible emploie des euphémismes pour désigner Dieu, dont il ne fallait pas prononcer le nom (le Saint, le Béni, le Tout-Puissant) ou bien on parlait du ciel (« J’ai péché contre le ciel et contre toi » #Lu 15.18).

Tout ce qui se rapporte à la mort ou à la sexualité est généralement exprimé par un euphémisme : « JESUS rendit l’esprit » (#Mt 27.50), « Etienne, après avoir dit cela, s’endormit » (#Ac 7.60). « Se coucher avec ses pères » était l’un des euphémismes utilisés pour parler de la mort, avec une nuance contenue dans l’expression que nous avons utilisée pour la traduire : « rejoindre ses ancêtres décédés ». Pour la relation sexuelle, elle parle de connaître sa femme (#Ge 4.1; Mt 1.24-25), ou de « toucher une femme » (#1Co 7.1), de découvrir sa nudité (#Lé 18.6-19) ; pour les règles : « ce qu’ont les femmes » (#Ge 18.11) ou « ce qui est ordinaire aux femmes » (#Ge 31.35). Satisfaire un besoin naturel (euphémisme français) se disait « se couvrir les pieds » (#1S 24.4).

Pour traduire les euphémismes, il faut être très attentif à la sensibilité de la langue destinataire. Très souvent, elle emploie aussi des euphémismes pour les mêmes réalités, mais ils sont différents. Il s’agit de trouver ceux qui conviennent sans choquer inutilement, mais aussi sans orienter sur une fausse piste.

Revenir en haut Aller en bas
 

Comprendre les expressions bibliques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les expressions bibliques
» Nous prendrons la place d'un ange déchu
» Idée pour sujet de rédac sur la Bible ??
» Dictée sur les expressions bibliques
» L'énigme de l'hélium 3 : une clé pour comprendre la Terre !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: C H R I S T I A N I S M E :: Sanctuaires - Communautés Religieuses - Dévotions - autres... :: Etudes Bibliques-