*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  Contribution  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"
 | 
 

 Le combat spirituel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nicodème
FONDATEUR
FONDATEUR
avatar

Date d'inscription : 28/05/2008
Masculin
Messages : 19244
Pays : France
R E L I G I O N : Catholique

MessageSujet: Le combat spirituel    Ven 16 Sep 2011, 7:48 pm

Citation :

Le combat spirituel


La vie spirituelle en Christ est un combat et ce combat dure toute la vie .

L’entrée dans le combat spirituel
Au départ, lorsque Dieu s’est fait sensible pour nous donner le goût de Sa Présence « si vous avez goûté que le Seigneur est bon ». (1Pierre 2:3), le combat est facile. Nous sommes portés par les consolations. Nous jouissons de la Présence divine avec nos sens. Mais cela n’a qu’un temps. « Je vous ai donné du lait, non de la nourriture solide, car vous ne pouviez pas la supporter » (1 Corinthiens 3:2.). Puis Dieu veut dans Sa Sagesse que nous grandissions dans la connaissance de Son Amour. Cet a dire que nous entrions de plus en plus dans le don qui est la caractéristique de l’amour. Nous devons apprendre á aimer dans la pleine gratuité, c’est á dire non pour jouir de l’amour mais pour devenir l’amour. La jouissance de l’amour peu ici bas être une conséquence de l’amour, mais jamais le but. Toute comme le goût de la nourriture n’est pas le but premier de celle-ci, mais de nous nourrir.
Alors commence le combat. Nous en avions eu quelques aperçus dans la période des grâces sensibles, mais le Seigneur qui connaissait notre faiblesse retenait en grande partie Satan et les humeurs de notre vieil homme. La Lumière de Dieu se fait plus intense, alors nous sommes éblouis et nos sens, incapables d’en supporter l’éclat, sont plongés dans l’obscurité. Nous titubons, nos repaires habituels nous échappent. Le vieil homme refait surface avec son cortège de : Je veux, je veux contrôler, je suis malheureux, je ne veux pas, je veux jouir. La vie passée nous réapparaît auréolée d’une fausse lumière qui l’a rend soudain très attrayante. Notre faiblesse nous écrase. Le diable accoure pour nous désespérer et nous envahir de tentations. « Pourquoi espérer quand je n’ai plus de force? » Job 6:11 « Pourquoi, ô Eternel! Te tiens-tu éloigné? Pourquoi te caches-tu au temps de la détresse? » (Psaumes 10:1). C’est l’entrée dans la vraie vie spirituelle et beaucoup, hélas, succombent et retournent à leur vie passée. « Il leur est arrivé ce que dit un proverbe vrai: Le chien est retourné à ce qu’il avait vomi, et la truie lavée s’est vautrée dans le bourbier ». (2 Pierre 2:22). Cette première épreuve vérifie notre amour, afin de savoir s’il s’agit d’amour ou de recherche d’un plaisir ou d’un simple sentiment de sécurité et d’orgueil. Car c’est l’orgueil qui est alors touché de plein fouet. Soi nous refusons de reconnaître notre faiblesse, notre besoin fondamental d’un sauveur, et nous ne franchissons pas le première porte, soi nous acceptons cette réalité et dans un cris de foi vers Dieu nous passons cette porte. « Ne me cache pas ta face au jour de ma détresse! Incline vers moi ton oreille quand je crie! Hâte-toi de m’exaucer! » (Psaumes 102:2-3). Alors souvent le Seigneur vient à notre secours et nous manifeste Sa Présence. Celle-ci peut se manifester de façon multiple selon les personnes. Car Dieu sait ce que nous avons réellement besoin, ce qui nous fera vraiment grandir. Pour certains se sera une consolation un encouragement, pour d’autre une rencontre spirituelle, un événement révélateur, la disparition soudaine d’une tentation ou d’une faiblesse dont il sera évident que cela ne peut venir de nous, « Mes ennemis reculent, au jour où je crie; Je sais que Dieu est pour moi ». (Psaumes 56:9-10), une phrase dans la Bible, etc. Pour d’autre encore se sera simplement une force plus grande de foi et d’espérance qui le permettra d’avancer dans la nuit et la tempête.
Cette période est très importante, c’est la que nous faisons l’apprentissage du combat spirituel. Il faut savoir que celui-ci ira en s’intensifiant, ponctué d’oasis de tranquillités, comme les hébreux au désert, pour reprendre des forces, dans notre marche vers la terre promise.
Mais comment combattre ?

L’attitude fondamentale du combat spirituel

Notre vieil homme (l’ego) est toujours celui qui veut posséder, faire par lui-même, comprendre analyser avant de faire, afin de ne pas perdre le contrôle, de garder la possession de toute notre vie. Nos facultés (intelligence, volonté, sentiments, connaissances et compétences) sont tendues vers la réalisation du but que nous nous sommes fixé. Cela est de l’ordre du vieil homme ou de notre nature charnelle et animal. Cela peut avoir une utilité dans de nombreux domaines de notre vie mais en aucun cas dans celui du combat spirituel.
Le combat spirituel demande une conversion, c'est-à-dire un retournement de nos façons humaines de faire. Il nous faut passer de l’agir charnel á l’agir spirituel « Si nous marchons dans la chair, nous ne combattons pas selon la chair ». (2 Corinthiens 10:3.)
Du vouloir qui veut faire, nous devons passer au vouloir qui veut se laisser faire par Dieu.
C’est humiliant et tellement peu habituel, surtout pour notre société occidentale marquée par le palégianisme et la cartésianisme. Notre éducation a été marquée par des phrases du type : « Si tu veux, tu peux. Fais un efforts de volonté » cela est bien mais pas pour notre combat spirituel. Ce que nous avons à combattre est plus fort que nous. « Car nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes ». Ephésiens 6:12.
Celui qui veut combattre spirituellement par ses propres forces sera conduit irrémédiablement à l’échec. Celui-ci peut prendre plusieurs formes. L’homme qui a reçu de Dieu de grandes forces naturelles, pourra triompher de sa tendance animale, mais il aura tendance à diviniser cette énergie et tombera dans l’illusion de l’idolâtrie cosmique. Le faible sera vaincu bien vite et se découragera et tombera dans le désespoir ou le laxisme. L’homme moyen se contentera d’une bonne morale et d’une vie sociale honnête acquis á la force du poignet. Ce sera un christianisme social avec les deux déviassions possibles, intégristes ou modernismes.

Comment se laisser faire ?
« Et Jésus les appela, et dit: Laissez venir à moi les petits enfants, et ne les en empêchez pas; car le royaume de Dieu est pour ceux qui leur ressemblent ». (Luc 18:16). Devenir comme un petit enfant ce n’est pas s’infantiliser, nous devons devenir adulte dans la foi. Comment avoir l’attitude spirituelle du petit enfant ?
Un petit enfant dépend en tout de ses parents. Ce n’est pas pour lui humiliant c’est un fait. Pour accepter cette dépendance paisiblement il lui faut expérimenter que ses parents l’aiment, accueillir cet amour avec confiance. Dans notre vie spirituelle nous devons expérimenter que Dieu nous aime et qu’il est notre Père. « L’amour de Dieu a été manifesté envers nous en ce que Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde, afin que nous vivions par lui ». (1 Jean 4:9).
Sachant cela, nous pouvons nous abandonner á Lui. Cet abandon aimant et confiant, nous met dans une attitude d’écoute. Ecouter, demande de faire silence. Le mot « écoute » est le premier mot des Dix Commandements « Ecoute, Israël! L’Eternel, notre Dieu, est le seul Eternel » (Deutéronome 6:4). Notre effort de volonté doit être tendu vers cette attitude. « Samuel répondit : parle ton serviteur écoute ». (1 Samuel 3 :10).

Accepter de tout recevoir de Dieu et se mettre en disposition de tout recevoir.
Cette attitude dépend de nous et demande beaucoup d’efforts. Il y a un danger qui peut fausser cette attitude, c’est le quiétisme. Le quiétisme est de tout attendre de Dieu sans rien faire. Lorsque que Jésus multiplia les pains et les poissons (Marc 6 :30-44), Il aurait pu les faire surgir du néant. Cela n’était pas un problème pour Lui en tant que Créateur. Il a voulu cependant avoir besoin du don, d’un petit enfant, (d’un petit enfant ! encore lui). Cinq pains et deux poissons, pour nourrir 5000 hommes est une quantité négligeable. Pourtant Jésus nous demande de faire cela, de nous donner tout entier de faire toute notre mesure, á partir de laquelle il nous emportera dans sa démesure. « Il répondit: Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme, de toute ta force, et de toute ta pensée ». (Luc 10:27). Pauvre force, pauvre amour, pauvre intelligence que la notre et pourtant Dieu veut en avoir besoin pour faire. Car Dieu nous veut ses collaborateurs afin que nous soyons vraiment fil dans le Fils. Il faut une sacrée dose de foi, pour croire à cette alchimie du Verbe. C’est celle de Marie qui ne met pas en doute l’action de L’Esprit Saint et la promesse de l’ange. « L’Esprit Saint viendra sur toi et la Puissance du très Haut te couvrira de Son Ombre » (Luc 1 :35).

Accepter de recevoir, c’est aussi accepter d’obéir dans la foi, sans toujours comprendre.
Notre civilisation est fortement influencée par la pensée grecque et le légalisme romain. Il nous ai indispensable de comprendre et d’analyser avant de faire. Si cela est nécessaire dans bien des domaines, cela peut être un obstacle pour cette attitude fondamentale. Dans l’ensemble de la Bible Dieu demande á ses fidèles de faire ce qu’Il leur conseil avant de comprendre. Le faire confiant au « dit de Dieu » précède le savoir. C’est parce que je fais ce que Dieu dit que je comprends. « Nous ferons et nous comprendrons » (Exode 24 :7). « Tout le peuple répondit d’une seule voix et ils dirent : Toutes les Paroles que Dieu a dite nous les ferons » (Exode 24 :3)

Confiance dans l’amour de Dieu, savoir que sans lui nous ne pouvons rien faire
« car sans moi vous ne pouvez rien faire ». (Jean 15 :5), faire cependant toute notre part, avoir foi dans Sa Toute Puissance que notre pauvreté et notre faiblesse ne sauraient arrêter. « et il m’a dit: Ma grâce te suffit, car ma puissance s’accomplit dans la faiblesse. Je me glorifierai donc bien plus volontiers de mes faiblesses, afin que la puissance de Christ repose sur moi ». (2 Corinthiens 12:9).
Voila les attitudes fondamentales du combat spirituel

Comment guérir nos mauvaises attitudes et prendre des forces ?

Les sacrements : L’Esprit guérit et transforme ceux qui le (chaque sacrement) reçoivent. (Catéchisme de L’EC 1128)

La Prière : Rien ne vaut la prière ; elle rend possible ce qui est impossible, facile ce qui est difficile » (St Jean de Chrysostome .Anna 4.5)

La lecture amoureuse de la Parole : « La force et la puissance que recèle la Parole de Dieu, sont si grande, qu’elles constituent pour l’Eglise, son point d’appuis et sa vigueur et, pour les enfants de l’Eglise, la force de leur foi, la nourriture de leur âme, la source pure et permanente de leur vie spirituelle » (Catéchisme de l’EC 131)

Les actes de charités : « La charité assure et purifie notre puissance humaine d’aimer. Elle l’élève a la perfection surnaturelle de l’amour divin » (Catéchisme de l’EC 1827)




- Pour me contacter, clic sur CONTACT au bas du forum, indiquer votre pseudo,
- Vos messages doivent être en taille minuscule et de couleur noir en majorité,
- La couleur rouge est destiné uniquement à la modération,
- Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables,

- Si un message ne respecte pas la "charte" du forum, merci de cliquer sur  .
-
Revenir en haut Aller en bas
http://jesusvraidieu.skyrock.com
HOSANNA
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 08/08/2010
Masculin
Messages : 50986
Pays : france
R E L I G I O N : CHRETIEN

MessageSujet: Re: Le combat spirituel    Mar 20 Sep 2011, 7:24 am

Merci,c'est exactement ce que j'avais besoin de lire
Revenir en haut Aller en bas
HOSANNA
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 08/08/2010
Masculin
Messages : 50986
Pays : france
R E L I G I O N : CHRETIEN

MessageSujet: Re: Le combat spirituel    Mar 20 Sep 2011, 7:35 am

Bénis soit le Seigneur qui nous délivre du séjours des morts vers lequel notre viel homme,satan,veux nous ramener,la prière délivre de tout.

Psaumes, chapitre 130
Ps 130:1- Cantique des montées. Des profondeurs je crie vers toi, Yahvé
Ps 130:2- Seigneur, écoute mon appel. Que ton oreille se fasse attentive à l'appel de ma prière!
Ps 130:3- Si tu retiens les fautes, Yahvé, Seigneur, qui subsistera?
Ps 130:4- Mais le pardon est près de toi, pour que demeure ta crainte.
Ps 130:5- J'espère, Yahvé, elle espère, mon âme, en ta parole;
Ps 130:6- mon âme attend le Seigneur plus que les veilleurs l'aurore; plus que les veilleurs l'aurore,
Ps 130:7- qu'Israël attende Yahvé! Car près de Yahvé est la grâce, près de lui, l'abondance du rachat;
Ps 130:8- c'est lui qui rachètera Israël de toutes ses fautes.
Revenir en haut Aller en bas
 

Le combat spirituel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le Combat Spirituel
» Le combat spirituel
» le combat spirituel
» Combat Spirituel
» Le combat spirituel de l'abbé Joseph Guillot, prêtre exorciste

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: C H R I S T I A N I S M E :: Dialogue Oecuménique et autres religions ( SECTIONS ENSEIGNEMENTS ) :: Catholique-