*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  Contribution  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"
 | 
 

 Persécution des Chrétiens au Pakistan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 12280
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Persécution des Chrétiens au Pakistan   Dim 22 Sep 2013, 4:29 am

Rappel du premier message :






AFP 22 Septembre 2013,

Pakistan: 70 morts dans un attentat sanglant contre des chrétiens

Un double attentat suicide perpétré devant une église à la sortie de la messe a tué au moins 70 personnes dimanche au Pakistan, l'attaque la plus sanglante jamais menée contre la minorité chrétienne dans le pays, selon les autorités locales.

L'attaque, qui n'avait toujours pas été revendiquée dimanche, a visé l'Eglise de tous les Saints de Peshawar, la principale ville de Khyber Pakhtunkhwadu dans le nord-ouest du pays à la fin de la messe dominicale.

Le Dr Arshad Javed de l'hôpital Lady Reading, le principal hôpital public de Peshawar, a déclaré à l'AFP que 72 personnes avaient été tuées et plus d'une centaine blessées dans l'attentat.

Le ministre de la Santé de la province, Shaukat Ali Yousufzai, a confirmé ce bilan et déclaré à l'AFP que le gouvernement provincial avait décrété un deuil de trois jours.

Le nord-ouest du Pakistan est un bastion conservateur de nombreux groupes rebelles islamistes, dont le Mouvement des talibans du Pakistan (TTP), alliés à Al-Qaïda et auteurs d'innombrables attentats suicide qui ont fait plus de 6.000 morts depuis 2007 et ont régulièrement ensanglanté Peshawar.

Les chrétiens du Pakistan, qui représentant 2% de la population de ce pays de 180 millions d'habitants à plus de 95% musulman, sont parfois victimes de violences, mais très rarement du fait des attentats qui visent habituellement les forces de sécurité ou les minorités musulmanes (chiites, ahmadis) jugées infidèles par certains extrémistes sunnites talibans.

L'attaque de dimanche fait craindre que les chrétiens, traditionnellement pauvres, victimes de discrimination, relégués à des métiers subalternes (nettoyage notamment) et vivant souvent dans des bidonvilles, ne soient eux aussi de plus en plus visés par ces attentats.

Les deux kamikazes ont déclenché les explosifs qu'il portaient sur eux à la sortie de la messe du dimanche alors que plus de 400 chrétiens sortaient de l'église, selon des témoins.

"Une énorme explosion m'a jeté au sol, et dès que je suis revenu à moi, une seconde a eu lieu et j'ai vu des blessés partout autour", a raconté à l'AFP l'un d'eux, Nazir Khan, un maître d'école âgé de 50 ans.

"La plupart des blessés sont dans un état critique", avait déclaré un peu plus tôt à la presse le responsable de l'administration de la ville, Sahibzada Anees.

"Les terroristes n'ont pas de religion"

Les autorités savaient que cette église pouvait être attaquée et avaient déployé spécialement des forces de sécurité autour, a ajouté M. Anees. "Nous sommes encore dans la phase des secours, mais quand cela sera terminé nous enquêterons pour savoir ce qui n'a pas été fait" pour y garantir la sécurité, a-t-il précisé.

Devant l'église, certains proches de victimes en pleurs ont crié des slogans hostiles à la police, jugée incapable d'avoir évité cette attaque. D'autres ont bloqué l'une des rues principales de la ville avec des cadavres de victimes pour dénoncer ces assassinats.

Le Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif a fermement condamné cet attentat. "Les terroristes n'ont pas de religion, et viser des innocents est contraire aux préceptes de l'islam et de toutes les autres religions, a-t-il souligné dans un communiqué exprimant sa solidarité avec la communauté chrétienne.

"Ces actes terroristes cruels montrent l'état d'esprit brutal et inhumain des terroristes", a ajouté M. Sharif, dont le gouvernement a proposé récemment des négociations de paix avec les talibans du TTP pour mettre fin aux violences.

Les violences interconfessionnelles ont augmenté ces dernières années au Pakistan, avec notamment une série d'attentats suicide sanglants visant la minorité musulmane chiite (environ 20% de la population), revendiqués par le Lashkar-e-Janghvi, un groupe armé sectaire proche du TTP et d'Al-Qaïda. Mais pas jusqu'ici les chrétiens.

Les violences antichrétiennes au Pakistan avaient été limitées à des heurts entre communautés locales, souvent après que des chrétiens ont été accusés de blasphème contre l'islam.

Le principal accès de violence avait eu lieu en 2009 à Gojra, dans la province du Pendjab (est), où une foule musulmane en colère avait brûlé 77 maisons de chrétiens et tué sept d'entre eux après des rumeurs de Coran profané.

Mais les détracteurs de la loi qui criminalise le blasphème au Pakistan, où il est passible de la peine de mort, estiment qu'elle est régulièrement instrumentalisée pour régler des conflits locaux, fonciers notamment. L'an dernier, une jeune chrétienne, Rimsha Masih, avait passé trois semaines en prison après avoir été accusée de blasphème. Elle avait ensuite été innocentée, mais s'est depuis réfugiée avec ses proches au Canada.


réagir 63

les réactions à l'article
voir mon journal de réactionsaide0 commentaireEtrange..., le Pakistan qui est un nid d'islamistes radicaux qui ont fait des centaines de victimes ne c'est jamais fait inquiéter par des actions militaires étrangères.
Pourtant G.W Bush avait déclaré la guerre mondiale au terrorisme, tout comme B. Obama, ou même Sarkozy et Hollande. De Honte2rien- Le dimanche 22 septembre à 16H53

0 commentaireattentat contre des chrétiens à Pakistan comme chaque fois la France cache les information dans les média télévision, car les chrétiens pour les média en France ils sont sans importance ? Ou je me trompe? De Alberta- Le dimanche 22 septembre à 16H49

0 commentairece ne sont que des chrétiens ils ont du pétrole? non.
Un pouvoir politique? non.
C'est leur seul défaut, juste de pauvres survivants auxquels on n'accordera pas le droit d'asile de peur de fâcher.
Je ne suis pas chrétien, mais je les soutiens du coeur, pas évident dans un tel pays, de garder sa foi avec peu d'espoir de survie.
Mohi De Mohican888- Le dimanche 22 septembre à 16H48






Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Capucine
MODERATION
MODERATION


Date d'inscription : 12/12/2011
Messages : 4842

MessageSujet: Re: Persécution des Chrétiens au Pakistan   Lun 28 Mar 2016, 4:13 am

Le Pape François condamne l'attentat de Lahore contre des chrétiens

2016-03-28 Radio Vatican

« Un exécrable attentat » : c’est ainsi que le Pape François, à l’issue de la prière du Regina coeli, ce lundi 28 mars 2016, a qualifié l’attentat-suicide qui a frappé la ville de Lahore, au Pakistan, dimanche soir. Un homme portant une ceinture d’explosifs s’est fait exploser dans le parc Gulshan-e-Iqbal alors que des chrétiens y fêtaient Pâques. Selon un dernier bilan des autorités pakistanaises, 72 personnes y ont perdu la vie, dont 29 enfants et six femmes, le kamikaze ayant actionné sa bombe près d’un parc à jeux qui était bondé à cette heure de la journée. Cet acte terroriste a été revendiqué ce lundi par les taliban pakistanais du Jamaat-ul-Ahrar. « Nous avons perpétré l’attentat de Lahore car les chrétiens sont notre cible » a déclaré le porte-parole des taliban. Parmi les victimes, les autorités locales comptent entre dix et quinze chrétiens.

Cette attaque qui visait explicitement des chrétiens a donc été fermement condamnée par le Pape François. Il a exprimé devant la foule des fidèles réunis place Saint-Pierre en ce lundi de Pâques sa « proximité à ceux qui ont été frappés par ce crime vil et insensé » et a invité « à prier le Seigneur pour les nombreuses victimes et pour leurs proches ». Il a également lancé un appel aux « autorités civiles et à toutes les composantes sociales de cette Nation pour qu’ils mettent tout en œuvre afin de rétablir la sécurité et de redonner la sérénité à la population, et en particulier, aux minorités religieuses les plus vulnérables ».

Prier pour les minorités chrétiennes et le peuple pakistanais

Après avoir déjà condamné le terrorisme lors de la Semaine Sainte, notamment dans sa prière au Chemin de croix et dans son message Urbi et Orbi, le Pape a répété que « la violence et la haine meurtrière conduisent seulement à la douleur et à la destruction » et que « le respect et la fraternité sont l’unique voie pour parvenir à la paix ». Le Pape a ensuite exprimé le vœu que « la Pâque du Seigneur suscite en nous, de manière encore plus forte, la prière à Dieu afin que les mains des violents qui sèment la terreur et la mort, s’arrêtent » et que « dans le monde puissent régner l’amour, la justice et la réconciliation ». François a enfin invité les fidèles à prier pour « les morts de ces attentats, pour leurs proches, pour les minorités chrétiennes et ethniques de cette nation ».

Un peu plus tôt, le père Federico Lombardi, directeur de la salle de presse du Saint-Siège, avait lui aussi condamné cet « horrible massacre de dizaines d’innocents » qui « jette une ombre de tristesse et d’angoisse sur la fête de Pâques ». « Encore une fois, la haine meurtrière s’abat lâchement sur des personnes sans défense ». Le porte-parole du Vatican précisait que le Pape, mis au courant immédiatement, priait pour les blessés, les familles concernées, les membres de la minorité chrétienne, ainsi que l’ensemble du peuple pakistanais, frappés par « la violence fanatique ». Il concluait en donnant un message d’espoir, espérant que le Seigneur continuât à « nous donner le courage et l’espoir nécessaires pour construire des voies de compassion, de solidarité avec les souffrants, de dialogue, de justice, de réconciliation et de paix ».

http://www.news.va/fr/news/le-pape-francois-condamne-lattentat-de-lahore-cont
Revenir en haut Aller en bas
HOSANNA
Co-Admin
Co-Admin


Date d'inscription : 08/08/2010
Messages : 51005

MessageSujet: Re: Persécution des Chrétiens au Pakistan   Lun 28 Mar 2016, 4:44 am

@RAMOSI a écrit:









amilia  - Il y a 53 minutes  


Ainsi va le monde . Des enfants viennent de mourir éclatés par des bombes , leur seule faute était d'être chrétiens , le monde soupire "les pauvres "mais leur seconde faute et celle là est posthume est qu'ils n'étaient pas occidentaux alors pour eux pas de mémorial , pas de marche blanche ou silencieuse , pas de " je suis un enfant pakistanais " juste une indifférence à peine voilée car l'occident s'occupe d'abord de ses morts . Des familles pleurent un enfant , une mère ou un père mais elles pleurent dans la solitude ; quelle hypocrisie , quel gaspillage lacrymal que tous ces gens compassés prenant des mines de circonstance sur une place européenne téléphone potable en main , regard par en dessous en espérant une caméra qui les surprenne afin que nul n'ignore leur compassion ; et vous savez pourquoi ils sont là ? Pas pour les morts, mais pour eux car ces morts là leur ressemblent , c'aurait pu être eux , alors que les corps déchiquetés au Pakistan ne leur ressemblent en rien .
Cet article n'intéresse personne et je gage que je resterai la seule à avoir mis un commentaire , c'est cela l'indifférence .



AMEN 3 fois AMEN!!!

JE SUIS PAKISTANAIS!
Revenir en haut Aller en bas
HOSANNA
Co-Admin
Co-Admin


Date d'inscription : 08/08/2010
Messages : 51005

MessageSujet: Re: Persécution des Chrétiens au Pakistan   Lun 28 Mar 2016, 4:45 am

Quelle est la source de ton article s'il te plait Ramosi?
Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 12280
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: Persécution des Chrétiens au Pakistan   Lun 28 Mar 2016, 6:07 am





@HOSANNA a écrit:
Quelle est la source de ton article s'il te plait Ramosi?



C'était sur orange.fr, je suis tombé dessus en ouvrant mon ordi, mais je vois que cette info avec la photo et les commentaires, ont déjà disparu,

Ils sont déjà passé à autre chose..., je ne peux donc pas t'en dire plus.
Revenir en haut Aller en bas
HOSANNA
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 08/08/2010
Masculin
Messages : 51005
Pays : france
R E L I G I O N : CHRETIEN

MessageSujet: Re: Persécution des Chrétiens au Pakistan   Lun 28 Mar 2016, 6:24 am

@RAMOSI a écrit:




@HOSANNA a écrit:
Quelle est la source de ton article s'il te plait Ramosi?



C'était sur orange.fr, je suis tombé dessus en ouvrant mon ordi, mais je vois que cette info avec la photo et les commentaires, ont déjà disparu,

Ils sont déjà passé à autre chose..., je ne peux donc pas t'en dire plus.
Merci j'indiquerai "orange.fr info"
Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 12280
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: Persécution des Chrétiens au Pakistan   Lun 28 Mar 2016, 5:41 pm





Une minorité chrétienne au Pakistan discriminée et violentée

Claire Lesegretain, le 28/03/2016 à 15h04

la-croix.com


 Envoyer par email

Dimanche 27 mars, un nouvel attentat-suicide à Lahore visait les chrétiens. Forte d’environ trois millions de personnes, soit 2 % de la population, la minorité chrétienne est cible d’attentats et souffre de persécutions.

Au Pakistan, la minorité chrétienne souffre de discriminations et de persécutions. / Babar MAJEED/CIRIC

Peuplé majoritairement de musulmans sunnites (75 % des 188 millions d’habitants), le Pakistan fait partie des neuf pays (1) considérés par l’ONG évangélique « Portes Ouvertes » comme étant ceux d’« extrême persécution ». Selon l’Index mondial de la persécution des chrétiens, publié chaque année par cette ONG, le Pakistan, pour 2015, figure à la 6e place, « son plus haut rang jamais atteint, car la violence y est comparable à celle du Nigeria ».

De fait, à cause de la radicalisation islamiste, les meurtres de chrétiens ainsi que les destructions d’églises ont sensiblement augmenté au Pakistan ces dernières années. Le 22 septembre 2013, un attentat-suicide perpétré par une faction talibane à la sortie de la messe d’une église de Peshawar (nord-ouest), avait fait 82 morts et une centaine de blessés. Le 15 mars 2015, des attaques suicides menées par des talibans contre deux églises à Lahore (nord-est), avaient ainsi fait 17 morts et des dizaines de blessés.

« Nos frères chrétiens versent leur sang seulement parce qu’ils sont chrétiens », avait déclaré le pape en mars 2015 après les attaques de Lahore qui avaient fait descendre des milliers de personnes dans les rues de la ville pour protester contre ces violences antichrétiennes.

700 femmes converties et mariées de force chaque année

La minorité chrétienne du Pakistan (un peu moins de 2 %) est aussi victime de nombreuses violences. Chaque année, selon l’agence Fides (agence d’information du Vatican), 700 femmes chrétiennes sont enlevées, séquestrées, converties de force à l’islam et mariées à des musulmans, parfois après avoir été violées. Leurs ravisseurs les menacent de représailles contre leur famille si elles s’enfuient et portent plainte. Certaines de ces femmes se sont suicidées. D’autres ont été répudiées puis vendues à des trafiquants d’êtres humains.

Certaines chrétiennes parviennent à s’enfuir et à porter plainte, malgré les intimidations dont fait l’objet leur famille. Mais les tribunaux pakistanais leur donnent rarement raison. Si bien que, « dans la plupart des cas, elles sont renvoyées à leur mari », affirmait récemment Me Sardar Mushtaq Gill, avocat de la LEAD (Legal Evangelical Association Development) association qui défend devant les tribunaux des chrétiens accusés de blasphème.

Brûlés dans un four à briques

Certes, la loi anti-blasphème de 1986 ne concerne pas que les chrétiens : de 1986 à 2009, au moins 964 personnes ont été inculpées pour blasphème, dont 479 musulmans, 119 chrétiens, 340 ahmadis, 14 hindous et 10 membres d’autres religions. Mais tandis qu’un musulman accusé de blasphème n’a affaire qu’à la justice, un chrétien accusé fait l’objet de grandes violences de la part de musulmans, violences pouvant aller jusqu’au meurtre.

Ainsi, le 4 novembre 2004, un couple chrétien accusé « d’avoir incinéré des pages du Coran », a été battu à mort par une foule musulmane, qui a ensuite brûlé leurs corps dans le four à briques d’une briqueterie où ils travaillaient. Parfois, aussi, lorsqu’un chrétien est accusé de blasphème, des musulmans s’en prennent à son village et à ses voisins chrétiens.

Des affaires privées sans lien avec la religion

Souvent dévoyée, cette loi anti-blasphème est utilisée pour résoudre des affaires privées n’ayant aucun rapport avec la religion. En mars 2013, un village entier de chrétiens en banlieue de Lahore avait été brûlé, après des fausses rumeurs de blasphème, pour leur voler leurs terres. De même Asia Bibi, accusée par l’ex-femme de son mari de blasphème et condamnée à mort en 2010, croupit toujours en prison, craignant à tout moment d’être empoisonnée ou tuée par une gardienne islamiste.


Des chrétiens sont également assassinés par des musulmans pour leur seule appartenance religieuse. Ainsi, le 14 avril 2015, Nauman Masih, chrétien de 14 ans, après avoir été pris à partie par de jeunes musulmans qui se rendaient dans une mosquée à Lahore, a été arrosé d’essence et brûlé vif dans la rue.

Les chrétiens surnommés « choori »

La minorité chrétienne souffre surtout du mépris dans lequel le reste des Pakistanais la tient : il n’est pas rare que les collègues de travail d’un chrétien utilisent un ustensile différent du sien pour boire de l’eau.

Malgré la très bonne réputation des écoles chrétiennes (par lesquelles passent de nombreux non chrétiens), la communauté est cantonnée au nettoyage des rues et au ramassage des ordures. D’ailleurs, en penjabi (langue parlée par la majorité des Pakistanais), les chrétiens sont surnommés « choori », un terme insultant désignant « celui dont le travail est de nettoyer les toilettes ».

Bon nombre de familles chrétiennes pakistanaises sont tenues illégalement en esclavage par de familles musulmanes, pour des affaires de dettes : maltraités et sous-alimentés, ils sont contraints de travailler pour ces familles pendant des années.

Des sièges parlementaires réservés aux minorités

Aucun changement des mentalités ne semble possible. Et ce, malgré les sièges réservés aux minorités dans les différents parlements du pays. Comme les partis qui remportent ces sièges les distribuent à qui leur plaît, les députés issus des minorités qui acceptent ces sièges doivent se soumettre à leur parti et ne peuvent défendre les leurs. Ou, s’ils le font, le payent de leur vie…

Ainsi, Shahbaz Bhatti, ministre catholique des minorités religieuses qui avait défendu l’amendement de la législation anti-blasphème et avait pris fait et cause pour Asia Bibi, a été assassiné en 2011 à Islamabad par des talibans pakistanais. À l’époque, il était le seul député chrétien du parlement…

Claire Lesegretain


(1) Ces 9 pays où le degré de persécutions antichrétiennes est le plus fort sont, dans l’ordre : la Corée du Nord (pour la 14e année consécutive), l’Irak, l’Érythrée, l’Afghanistan, la Syrie, le Pakistan, la Somalie, le Soudan et l’Iran.


Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 12280
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: Persécution des Chrétiens au Pakistan   Mar 29 Mar 2016, 6:38 pm





Beylau - Pakistan : tuer des chrétiens, ce n'est pas si grave…

L'attentat qui a fait 73 morts dans un parc de Lahore visait explicitement des chrétiens, pourtant pas bien nombreux, en plein dimanche de Pâques.

Par Pierre Beylau

Publié le 29/03/2016 à 11:24 - Modifié le 29/03/2016 à 16:45 | Le Point.fr

Les chrétiens enterrent leurs morts au lendemain d'une attaque-suicide qui a fait 72 victimes dans un parc de Lahore. © AFP/ ARIF ALI



« Nous avons perpétré l'attentat de Lahore, car les chrétiens sont notre cible. » Le porte-parole du Jammat-ul-Ahrar – une fraction des talibans pakistanais – a le mérite de la franchise. Cet excellent humaniste ne s'embarrasse pas de périphrases. Il déteste manifestement les nuances sémantiques et les euphémismes. L'ennemi est clairement désigné : le chrétien. Bilan de la tuerie : 73 morts, dont de nombreux enfants massacrés le dimanche de Pâques. Des familles paisibles qui pique-niquaient dans un parc. Bien sûr, une partie des victimes sont musulmanes. Les bombes ne connaissent pas de facteurs discriminants. Mais que voulez-vous, on ne fait pas d'omelette sans casser d'œufs.

Lundi à Islamabad, des milliers de manifestants vociféraient dans les rues des torrents de haine pour réclamer l'exécution d'Asia Bibi. Condamnée à mort pour blasphème en 2010, la jeune femme chrétienne avait commis un crime impardonnable : elle avait bu de l'eau dans un récipient destiné à ses compagnes de travail musulmanes. Indignation de ces dernières qui l'accusent d'avoir souillé, elle, l'infidèle, le précieux liquide. Puis, imprudence suprême : Asia aurait laissé entendre qu'elle n'était pas certaine que le Prophète partagerait cette vision de l'islam. Condamnée à mort en première instance, le verdict est confirmé par la Haute Cour de Lahore. Mais devant l'indignation internationale, la sentence était suspendue.

Assassinats en série

Quelques politiciens audacieux proposaient alors de réviser la loi sur le blasphème. Cette initiative ne leur a pas véritablement porté chance : Salman Taseer, gouverneur du Penjab, partisan d'une telle révision, est assassiné en janvier 2011. En mars, c'est au tour de Shabbaz Bhatti, ministre des Minorités religieuses, de tomber sous les balles de quatre tueurs. 25 projectiles tirés. Quand on aime, on ne compte pas.

Le Pakistan offre une singularité : sa légitimité historique est strictement religieuse. C'est sur un critère confessionnel que la partition des Indes, la perle de l'Empire britannique, est intervenue. Les chrétiens représentent une communauté infime : moins de 2 % des 200 millions de Pakistanais. Pas vraiment une menace pour la cohésion nationale. Mais c'est encore trop pour les fanatiques enfiévrés.

La province du Penjab a décrété un deuil de trois jours après l'attentat de Lahore. Mais le gouvernement est totalement pétrifié face aux mouvements islamistes. Les services de renseignements, notamment le puissant ISI (Inter services intelligence), ont longtemps joué avec le feu, menant un jeu trouble en Afghanistan – considéré comme l'arrière-cour stratégique du Pakistan – et au Cachemire face à l'Inde. La créature a fini par échapper à ses marionnettistes et il n'est plus possible de faire rentrer le mauvais génie dans la bouteille.




Revenir en haut Aller en bas
CHRISTOPHEG
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 21/10/2013
Masculin
Messages : 21202
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Trinitaire

MessageSujet: Re: Persécution des Chrétiens au Pakistan   Mer 30 Mar 2016, 1:44 am

Massacré pour avoir souhaité de joyeuses Pâques aux chrétiens

Le meurtre crapuleux d'Asad Shah, un épicier musulman, à Glasgow, bouleverse la Grande-Bretagne. Croyant mais tolérant envers les autres religions, le commerçant a voulu souhaiter via Facebook une joyeuse fête de Pâques à "sa communauté chrétienne bien aimée". En publiant ce message, il venait de signer son arrêt de mort.

"Bon vendredi et très heureuses fêtes de Pâques, spécialement à ma très chère nation chrétienne. Grâce à Dieu, suivons les pas de notre bien aimé et saint JESUS-Christ et obtenons le meilleur dans les deux mondes", avait posté Asad sur les réseaux sociaux le 24 mars dernier.

"La personne la plus pacifiste"

Quelques heures plus tard, l'homme de 40 ans d'origine pakistanaise a été poignardé de trente coups de couteau devant son magasin. Conduit à l'hôpital, il n'a pas survécu à ses blessures.

Selon des témoins, un individu, barbu, portant une longue tenue religieuse, a abordé Asad en dehors de sa boutique, avant de le poignarder avec une violence inouïe et de le frapper à la tête. "Asad Shah était la personne la plus pacifiste que l'on puisse rencontrer", a réagi un voisin dans The Daily Mail. "Il était fier de ses origines pakistanaises mais il aimait la Grande-Bretagne et l'Ecosse. Il voulait vraiment se rapprocher des chrétiens. Ce qui s'est passé est vraiment terrible".

Après les attentats de Bruxelles, l'homme avait tenu à lancer un message de paix. "Nous ne sommes pas là pour combattre des gens ou provoquer des bains de sang".

Un extrémiste musulman arrêté

La police a interpellé un suspect. Selon elle, il s'agit d'un acte commis par un extrémiste musulman pour des motifs religieux.

Une page de soutien a également été créée pour récolter des fonds afin de venir en aide à la famille. Plus de 42.000 euros ont déjà été versés en deux jours.

Cet acte ignoble a ébranlé la classe politique britannique. Nicolas Sturgeon, la Première ministre écossaise, a rendu hommage à Asad. "Mon coeur va à la famille d'Asad Shah, un commerçant populaire de ma circonscription. Mes pensées sont avec eux", a-t-elle twitté.

Source : http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/2661259/2016/03/30/Massacre-pour-avoir-souhaite-de-joyeuses-Paques-aux-chretiens.dhtml
Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 12280
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: Persécution des Chrétiens au Pakistan   Sam 12 Aoû 2017, 7:31 pm




Le calvaire oublié des chrétiens pakistanais

Henri Tincq — 01.04.2016 - 17 h 36, mis à jour le 01.04.2016 à 17 h 39


L'attentat de Lahore a remis en lumière les persécutions dont sont victimes les chrétiens dans ce pays musulman.

Célébrations de Pâques au Pakistan I ASIF HASSAN / AFP

Deux cents militants islamistes ont été arrêtés après l’attentat-suicide qui, le dimanche de Pâques à Lahore, a coûté la vie, dans un grand parc public, à soixante-treize personnes, dont une trentaine d’enfants, musulmans et surtout chrétiens. Un groupuscule taliban a revendiqué cet attentat commis en représaille après la pendaison de Mumtaz Qadri, l’idole des islamistes radicaux, qui avait assassiné en 2011 Salman Taseer, le gouverneur libéral du Pendjab.

Après la conquête par l’État islamique (Daech), en juin 2014, de la plaine de Ninive (Mossoul) en Irak, le monde occidental s’était mobilisé à juste titre pour le sort tragique des désormais célèbres chrétiens d’Orient. Mais que sait-il du calvaire aussi vécu quotidiennement par les minorités chrétiennes des pays musulmans d’Asie où la cohabitation entre communautés devient de plus en plus difficile? Et que fait-il pour s’y opposer?

En Indonésie et en Malaisie, des groupuscules islamistes persécutent depuis longtemps des chrétiens accusés de prosélytisme, sous couvert d’aide sociale, et luttent contre toute construction d’églises. Mais c’est au Pakistan, deuxième pays musulman au monde, puissance régionale dotée de l’arme nucléaire, que la situation devient explosive. Le pays fait face depuis les années 1980 à des attaques sanglantes de groupes talibans qui occupent le terrain dans un État décomposé et menacent toutes les minorités –les hindous, les sikhs, les ahmadis (musulmans modérés non reconnus) et surtout les chrétiens– situées au plus bas de l’échelle sociale et marginalisées.

Un climat très tendu

Ces dernières années, des événements ont fortement ému la communauté internationale, comme la condamnation à mort par lapidation, en 2013, d’Asia Bibi, cette villageoise chrétienne du Pendjab accusée par d’autres femmes, dans des témoignages falsifiés, d’insultes envers le Prophète. Et en mars 2011 à Islamabad, Shahbaz Bhatti, le ministre des Minorités, qui était l’unique catholique du gouvernement pakistanais, a été assassiné. Depuis, il jouit d’un véritable culte dans tout le monde chrétien, jusqu’au Vatican où son procès en béatification est en bonne voie.

Les chrétiens exercent le plus souvent des métiers dévalorisés comme nettoyeurs de rues, éboueurs, ouvriers agricoles

Shawaz Bhatti était la bête noire des islamistes radicaux parce qu’il avait voulu réformer la loi antiblasphème pakistanaise, la plus détestable au monde, et avait défendu Asia Bibi. Peu avant lui, pour les mêmes motifs, c’est le gouverneur musulman du Pendjab, Salman Taseer, qui avait été assassiné par son garde du corps, Mumtaz Qadri, un militant islamiste fanatisé, condamné et pendu le 29 février dernier, provoquant l’actuelle flambée de violences, de Lahore à Islamabad, contre le Premier ministre Nawaz Sharif. Lahore est la ville d’origine du Premier ministre et de son frère, Shahbaz Sharif, à la tête de la province du Pendjab.

Des chrétiens marginalisés

Ce dimanche de Pâques 2016, ce n’était pas la première fois que des chrétiens étaient visés au Pakistan par des attentats-suicides. Un an plus tôt, le 15 mars, un double attentat, revendiqué par le même groupe taliban Jamaat-ul-Ahrar, avait fait dix-sept morts à proximité de deux églises dans cette même ville de Lahore. Le dimanche 22 septembre 2013, dans la cour d’une église de Peshawar, deux kamikazes s’étaient aussi fait exploser, tuant plus de 80 personnes.

Les chrétiens –1,8 million, soit 2% de la population pakistanaise de 190 millions d’habitants– sont la deuxième minorité du pays et souffrent d’une extrême marginalisation. Ils viennent des basses castes de l’ancienne société indienne. Ils ont été secourus et convertis, au XIXe siècle, par des missionnaires occidentaux. Depuis, ils sont déconsidérés et discriminés, parqués dans les bidonvilles d’Islamabad, privés de tout soutien, sauf de quelques ONG.

Ils exercent le plus souvent des métiers dévalorisés comme nettoyeurs de rues, éboueurs, ouvriers agricoles. Si une classe moyenne chrétienne a émergé dans la capitale économique Karachi, avec des emplois de comptables, de soignants, d’enseignants, elle n’est pas représentée dans l’élite politique monopolisée par les musulmans (qui ont pourtant étudié dans les écoles chrétiennes).

Une loi inique

Outre les conversions forcées et les enlèvements de fillettes, les chrétiens sont victimes d’une législation anti-blasphème unique au monde, utilisée et instrumentalisée par les islamistes extrémistes qui en ont fait «un instrument de terreur», comme l’écrit la correspondante de Libération au Pakistan dans Le Livre noir de la persécution des chrétiens dans le monde (Editions XO, 2014). Selon Human Rights Watch, une vingtaine de personnes seraient aujourd’hui dans le «couloir de la mort» pour blasphème et un nombre à peu près égal serait emprisonné à vie.


Les policiers subissent les pressions intenables des extrémistes et expédient les enquêtes et les procédures

Le Livre noir de la persécution des chrétiens dans le monde

Cette loi inique punit de mort toute offense, réelle ou supposée, faite à Mahomet et de la prison à vie toute profanation du Coran. Mais elle est de plus en plus invoquée et utilisée pour régler des conflits de voisinage ou des «vendettas» familiales. La pression est telle que, dans tous les procès fabriqués de blasphème, les chrétiens ne parviennent plus à trouver de juges impartiaux, ni même d’avocats. «Les policiers subissent les pressions intenables des extrémistes et expédient les enquêtes et les procédures, condamnant systématiquement les accusés, de peur d’être eux-mêmes assassinés», lit-on encore dans Le livre noir. Les minoritaires sikhs, hindous et musulmans modérés ne sont pas beaucoup mieux lotis et font aussi les frais de cette législation anti-blasphème.

La tentation de l'exil

Le Pakistan est classé parmi les pires pays au monde concernant la violence religieuse. «De nombreux chrétiens se voient refuser l’achat de nourriture dans les magasins qui appartenient à des musulmans et ces discriminations contribuent à les faire fuir», explique Saleem Khokkar, ancien président de All Pakistan Minorities Alliance, rescapé d’une tentative d’assassinat en 2013 et réfugié aux États-Unis. En nombre croissant, les chrétiens quittent le pays. Selon l’agence des Missions étrangères de Paris, 30.000 non-musulmans auraient demandé l’asile ou le statut de réfugiés en Thaïlande ou des pays voisins. Mais le rêve d’une vie meilleure est inatteignable. Ces réfugiés sont souvent et sans visa de travail et vivent dans des conditions misérables.

La tuerie anti-chrétienne du jour de Pâques à Lahore n’a rien à voir avec Daech, ni avec le conflit sunnites-chiites, ni avec la dérive sanglante de jeunes djihadistes français ou belges. Mais l’importation sur le sol européen, de Paris à Bruxelles, de la terreur islamiste ne peut faire oublier que la barbarie frappe partout, que la gangrène se répand, qu’aucune région du monde n’est désormais épargnée.

Henri Tincq




Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 12280
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: Persécution des Chrétiens au Pakistan   Ven 18 Aoû 2017, 7:17 pm



70 ans après l’indépendance du Pakistan, les chrétiens en difficulté

Kévin Boucaud-Victoire | 16 août 2017

© Arif Ali | AFP

Le Pakistan est aujourd'hui un des pays où les chrétiens sont le moins en sécurité dans le monde. Tour d'horizon après 70 ans d'indépendance de l'ancienne colonie britannique.

Dans la nuit du 14 au 15 août, le Raj britannique laisse place à deux États indépendants : l’Inde et le Pakistan (« pays des purs » en ourdou). Ce dernier, à majorité musulmane, compte 240 millions de membres — dont 1 288 000 catholiques — soit 1,5 % de la population, ce qui en fait la deuxième minorité du pays après les hindous. Une communauté qui connait une situation très difficile depuis plusieurs années.

Au début du XXe siècle, émerge au sein de l’Empire britannique des Indes des mouvements qui visent à la séparation en deux nations distinctes hindous et musulmans. A partir des années 1930, la Ligue musulman, qui sert de base au mouvement pour le Pakistan, gagne en influence, au point de remporter tous les sièges réservés aux musulmans lors des élections de 1945. Il est donc logique que la fin de la colonie britannique mène à la création de deux dominions – États indépendants membres de l’Empire britannique dont la diplomatie dépend de la Couronne britannique – distincts deux ans plus tard. Le redécoupage des frontières pousse alors entre quinze et vingt millions de personnes à l’exode. Les hindous et les sikhs migrent très majoritairement en Indes, quand les musulmans se retrouvent au Pakistan. L’assassinat de Mahtma Gandhi le 30 janviers 1948, qui n’a cessé d’œuvrer pour la réconciliation des communautés, n’arrange pas l’affaire. De leur côté, les chrétiens restent partagés entre les deux pays.

Depuis plusieurs d’années, ces derniers sont régulièrement pris pour cibles, notamment depuis les lois anti-blasphème de 1986. Certes, celles-ci ne concernent pas que les chrétiens. En mars 2016, La Croix rappelait qu’ « au moins 964 personnes ont été inculpées pour blasphème, dont 479 musulmans, 119 chrétiens, 340 ahmadis, 14 hindous et 10 membres d’autres religions. » Mais les sanctions ne sont pas les mêmes selon les communautés. Ainsi, « tandis qu’un musulman accusé de blasphème n’a affaire qu’à la justice, un chrétien accusé fait l’objet de grandes violences de la part de musulmans, violences pouvant aller jusqu’au meurtre. » En 2004, un couple de chrétiens accusés d’avoir brûlé un exemplaire du Coran avait été frappé à mort pour la foule. Ajoutons au tableau qu’ils sont régulièrement visés par des attentats islamistes, une marginalisation, un accès à l’emploi limité et des mariages forcés. Selon l’agence Fides, chaque années 700 chrétiennes sont enlevées, séquestrées, mariées de force à des musulmans, après avoir été converties à l’islam, parfois après avoir été violées. Les ravisseurs menacent les femmes de représailles envers leurs familles si elles tenter de s’enfuir ou de porter plainte. Ainsi, dans son dernier rapport publié en janvier 2017, l’ONG évangélique « Open doors » classe 4e le Pakistan dans son classement des pays où les chrétiens sont le plus persécutés. Pire, l’organisation relève que le pays détient avec le Kenya et le Nigéria le triste record du plus grand nombre de chrétiens tués en 2016.

Cette situation est largement connue aujourd’hui, notamment à cause de la multiplication des attentats ces derniers années. En mars 2015, le pape François déclarait alors, après la double attaque qui a frappé le quartier chrétien de Lahore, faisait 14 morts et 70 blessés : « Nos frères chrétiens versent leur sang seulement parce qu’ils sont chrétiens ». Des milliers de personnes étaient alors descendues dans les rues de la ville afin de protester contre ces violences antichrétiennes. Le 27 mars 2016, un an après les premiers événements, le quartier de Lahore est à nouveau victime d’attentats. Le 2 septembre dernier, c’est le nord-ouest du pays et la province du Khyber Pakhtunkhwa qui est touchée. Un double attentat dans un quartier chrétien aux abords de Peshawar fait 14 morts et une soixante de blessés. Le premier ministre pakistanais, Nawaz Sharif, promet alors que les groupes armés qui commettent ce type d’exactions seraient sévèrement punis et déclare qu’ils « ne trouver(aient) nulle part où se cacher au Pakistan ». Depuis aucune attaque similaire n’a visé la communauté chrétienne. La situation ne s’est pas améliorée pour autant. Récemment, une rumeur de révision des lois sur le blasphème, depuis démentie par le ministre des Affaires religieuses, inquiétait.



Revenir en haut Aller en bas
morpheus
.
.
avatar

Date d'inscription : 29/07/2010
Masculin
Messages : 1609
Pays : ---
R E L I G I O N : ---

MessageSujet: Re: Persécution des Chrétiens au Pakistan   Dim 20 Aoû 2017, 12:12 am

L'islam persecute les chretiens car c'est la religion de l'antichrist

http://www.islam-Bible-prophecy.com/antichrist/
Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 12280
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: Persécution des Chrétiens au Pakistan   Ven 12 Jan 2018, 10:52 pm




Pakistan. Au moins huit morts dans une attaque suicide contre une église
Modifié le 17/12/2017 à 12:18 | Publié le 17/12/2017 à 09:45


Au moins huit personnes ont été tuées dont deux femmes et 30 blessées dimanche lors d'une attaque suicide contre une église du sud-ouest du Pakistan à quelques jours de Noël.

L'attaque a été perpétrée par deux kamikazes contre l'Eglise méthodiste de Quetta, capitale de la très instable province du Balouchistan, au moment du service religieux dominical.

Abdul Razzaq Cheema, haut responsable de la police de Quetta, a communiqué le bilan de l'attaque, qui a été confirmé par le ministre de l'Intérieur du Balouchistan, Sarfraz Bugti.

D'après le ministre de l'Intérieur du Balouchistan, Sarfraz Bugti, la police a intercepté et abattu l'un des kamikazes avant qu'il ne réussisse à entrer dans l'église. Mais le second assaillant a pu gagner la porte principale de l'édifice où il s'est fait exploser.

« La police a été prompte à réagir pour empêcher les assaillants de gagner la nef principale et les a interceptés devant » l'édifice, a poursuivi M. Jah.

En temps normal, environ 250 fidèles assistent au service du dimanche mais à une semaine de Noël, l'affluence était plus grande et 400 personnes étaient présentes, selon le ministre de l'Intérieur. « Dieu nous préserve, si les terroristes étaient parvenus à leurs fins, plus de 400 vies précieuses auraient été menacées », a indiqué M. Bugti sur Twitter.

D'après le ministre, la police a intercepté et abattu l'un des kamikazes avant qu'il ne réussisse à entrer dans l'église. Mais le second assaillant a pu gagner la porte principale de l'édifice où il s'est fait exploser.

L'attentat n'avait pas été revendiqué plusieurs heures après l'explosion.

Les chrétiens représentent environ 1,6% des 200 millions de Pakistanais. Ils sont quotidiennement victimes de discriminations dans le Pakistan à majorité musulmane, vivent dans la peur d'accusations de blasphème, souvent utilisées à tort contre les minorités pour régler des conflits personnels. Ils sont cantonnés dans les professions les plus mal payées.

Comme d'autres minorités religieuses, ils sont également la cible de violences islamistes. En 2016, l'une des pires attaques survenues au Pakistan avait fait 75 morts, dont de nombreux enfants, dans un parc de Lahore le week-end de Pâques. Cette attaque avait alors été revendiquée par le Jamaat-ul-Ahrarn, une faction des talibans pakistanais.

Le Balouchistan, qui borde l'Iran et l'Afghanistan, est une province riche en ressources naturelles
mais secouée par une insurrection séparatiste et des violences islamistes. C'est la plus vaste des quatre provinces que compte le pays. Ses sept millions d'habitants se plaignent depuis longtemps de ne pas recevoir une part équitable de ses richesses. Ces dernières années, les autorités mènent campagne pour tenter de promouvoir la paix et le développement économique, ce qui a réduit considérablement le niveau des violences dans la province.

Les chrétiens représentent environ 1,6% des 200 millions de Pakistanais. Ils sont quotidiennement victimes de discriminations dans le Pakistan à majorité musulmane, vivent dans la peur d'accusations de blasphème, souvent utilisées à tort contre les minorités pour régler des conflits personnels. Ils sont cantonnés dans les professions les plus mal payées. Comme d'autres minorités religieuses, ils sont également la cible de violences islamistes. En 2016, l'une des pires attaques survenues au Pakistan avait fait 75 morts, dont de nombreux enfants, dans un parc de Lahore le week-end de Pâques. Cette attaque avait alors été revendiquée par le Jamaat-ul-Ahrarn, une faction des talibans pakistanais. Le Balouchistan, qui borde l'Iran et l'Afghanistan, est une province riche en ressources naturelles mais secouée par une insurrection séparatiste et des violences islamistes. C'est la plus vaste des quatre provinces que compte le pays. Ses sept millions d'habitants se plaignent depuis longtemps de ne pas recevoir une part équitable de ses richesses. Ces dernières années, les autorités mènent campagne pour tenter de promouvoir la paix et le développement économique, ce qui a réduit considérablement le niveau des violences dans la province.


https://www.ouest-france.fr/monde/pakistan/pakistan-au-moins-cinq-morts-dans-une-attaque-suicide-contre-une-eglise-5453774





Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 12280
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: Persécution des Chrétiens au Pakistan   Sam 10 Fév 2018, 8:00 pm






Un couple chrétien brûlé vif dans un four au Pakistan


   Par CNEWS Matin -  Mis à jour le 15/01/2015 à 12:23  Publié le 06/11/2014 à 11:36  


Shahzad Masih, 26 ans, et sa femme Shama Bibi, 24 ans, brûlés vifs pour "blasphème". [HO / FAMILY HAND OUT / AFP]  

 

Un couple de chrétiens a été brûlé vif dans un four, mardi au Pakistan, par une foule convaincue que l’épouse avait blasphémé le Coran.


Shahzad Masih, 26 ans, et sa femme Shama Bibi, 24 ans, ont été brûlés vifs mardi "par une foule de musulmans provenant de cinq villages sis au sud de Lahore", selon les informations révélées par l’agence de presse Fides. Ils ont été poussés vivants dans le four d’une fabrique de briques pour laquelle ils travaillaient. Avant cela, les époux avaient été séquestrés et retenus en otage depuis le 2 novembre.

L’origine de ce drame remonte au décès récent du père de Shahzad Masih. Pendant qu’elle nettoyait et rangeait la demeure de son beau-père, Shama Bibi a brûlé d’anciennes affaires du défunt dans l’idée de s’en débarrasser.

Témoins de la scène, des policiers ne seraient pas intervenus

Il reste qu’un musulman ayant assisté à la scène a laissé courir la rumeur que des pages du Coran figuraient dans le brasier. Et c’est donc sur la base de cette hypothèse non confirmée, que la femme du couple a été jugée coupable, par une foule hors de contrôle, d’avoir commis un acte blasphématoire.

35 personnes ont pu être interrogées par la police pakistanaise. Des policiers locaux ont été accusés par le journal Pakistian Christian Post de ne pas être intervenus pour sauver le couple alors même que la scène se déroulait sous leurs yeux.

Au Pakistan, la population chrétienne fait régulièrement les frais de la loi sur le blasphème contre l’islam, passible de la peine de mort. C’est notamment le cas d’Asia Bibi, dont la condamnation à mort a été confirmée par la justice pakistanaise le 16 octobre dernier, en raison d’un prétendu blasphème qu’elle aurait commis en 2009.




Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 12280
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: Persécution des Chrétiens au Pakistan   Dim 11 Mar 2018, 9:19 pm



Le pape reçoit la famille d'Asia Bibi et une victime de Boko Haram
Par Le Figaro.fr avec AFP
Mis à jour le 24/02/2018 à 17:10 /
Publié le 24/02/2018 à 16:57

Le pape a reçu samedi au Vatican les proches d'Asia Bibi, une chrétienne pakistanaise condamnée à mort pour blasphème, ainsi qu'une jeune Nigériane victime de Boko Aram, a indiqué la fondation "Aide à l'Eglise en détresse".

LIRE AUSSI - Au Pakistan, le supplice judiciaire d'Asia Bibi se poursuit

"Je pense très souvent à ta mère et je prie pour elle", a assuré le pape François à Eisham, l'une des filles d'Asia Bibi, qui rencontrait le souverain pontife pour la deuxième fois, en compagnie de son père Ashiq Masiq.

Rebecca Bitrus, une chrétienne de 28 ans victime du groupe jihadiste Boko Haram, était également présente à cette audience privée. Tombée enceinte après avoir été violée par un de ses geôliers, elle a réussi à s'enfuir avec son enfant.

Aide à l'Eglise en détresse, fondation internationale de droit pontifical fondée en 1947, soutient les chrétiens dans le monde confrontés à des difficultés matérielles ou à des persécutions. L'organisation finance 6000 projets par an dans 140 pays.

"Merci pour votre travail, que vous faites bien", a commenté le pape François en saluant samedi les dirigeants de l'organisation.

Lors de l'audience "le pape a voulu prier expressément pour Asia Bibi et pour toutes les femmes encore prisonnières aujourd'hui de Boko Haram", a indiqué la fondation dans un communiqué.

Cent cinq élèves d'un internat pour filles sont toujours portées disparues samedi, cinq jours après une attaque de Boko Haram à Dapchi, dans le nord-est du Nigeria. Une affaire qui rappelle l'enlèvement de 276 lycéennes à Chibok en avril 2014 qui avait donné à Boko Haram, dont le nom signifie "l'éducation occidentale est un péché", une tragique notoriété sur la scène internationale.

"Le témoignage de Rebecca et celui d'Asia Bibi représentent un modèle pour une société qui aujourd'hui a toujours plus peur de la douleur. Ce sont deux martyrs", a commenté le pape, après avoir écouté ses invités.

Samedi en fin d'après-midi, le Colisée de Rome ainsi que des bâtiments emblématiques de Mossoul (Irak) et d'Alep (Syrie) seront illuminés en rouge en hommage aux martyrs chrétiens, à l'initiative de la fondation Aide à l'Eglise en détresse. Le mari et la fille d'Asia Bibi ainsi que Rebecca Bitrus témoigneront publiquement.

Accusée de blasphème en 2009 puis emprisonnée, Asia Bibi, a été condamnée à mort après une dispute avec une musulmane au sujet d'un verre d'eau. La Cour suprême pakistanaise a renvoyé sine die le procès en appel de cette mère de cinq enfants et ouvrière agricole du Pendjab.

Son cas est devenu emblématique des dérives de la législation réprimant le blasphème au Pakistan, souvent instrumentalisée, selon ses détracteurs, pour régler des conflits personnels via la diffusion de fausses accusations.



Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 12280
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: Persécution des Chrétiens au Pakistan   Dim 08 Avr 2018, 7:45 pm




Au Pakistan, les chrétiens persécutés


Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 12280
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: Persécution des Chrétiens au Pakistan   Lun 07 Mai 2018, 8:26 pm






Au Pakistan, les chrétiens persécutés peinent à sortir de l’entre-soi


Malo Tresca , le 27/04/2018 à 17h04  

Pour la première fois, une chapelle chrétienne a été inaugurée, dimanche 15 avril, dans une université publique de Faisalabad, à l’est du Pakistan.

Discriminée et régulièrement ciblée par des attaques, la population chrétienne voit dans cette construction un mince symbole d’espoir pour l’entente interreligieuse, très compliquée face à l’extrémisme musulman.
 
C’est une première historique au Pakistan, le « pays des purs » en ourdou. Dimanche 15 avril, une chapelle chrétienne a été inaugurée au cœur d’une université publique agricole de la ville de Faisalabad, à l’est de cette république islamique.

Sa construction, juste à côté de la mosquée du campus, « lance un message d’amour et d’harmonie dans tout le pays », a estimé, pendant la cérémonie d’ouverture, Mgr Joseph Arshad, administrateur apostolique du diocèse et président de la conférence épiscopale pakistanaise (PCBC), en se réjouissant que ce nouvel édifice – baptisé St Mary’s Church – devienne « un exemple vivant de la fraternité islamo-chrétienne ».

Dans le pays, la communauté chrétienne – paupérisée, marginalisée socialement et régulièrement ciblée par des attaques de musulmans extrémistes – voit en effet derrière ce nouvel emblème une mince étape dans l’entente interreligieuse. Mais les mentalités restent loin d’envisager une coexistence apaisée.

Attaques récurrentes, lynchage ou maltraitance de fidèles soupçonnés d’avoir dérogé à la loi « anti-blasphème »… Chaque jour, et même si les églises historiques bénéficient d’une relative liberté, des incidents perpétrés contre des membres de la minorité chrétienne continuent de défrayer la chronique, locale et internationale.

Chrétiens tués au Pakistan : les cellules dormantes de Daech sont-elles en train de se réveiller ?

Une population « ghettoïsée »

Comment expliquer ce climat de grande violence interconfessionnelle ? « Au Pakistan, tout est plus dans les extrêmes. Avec ses 97 % de croyants, l’islam y est très profondément divisé, notamment entre les mouvances talibanes, les musulmans libéraux, les soufis infiniment plus actifs qu’en Égypte, les chiites, les radicaux islamiques au pouvoir… », explique le frère Jean Druel, directeur, au Caire, de l’Institut dominicain d’études orientales (Ideo), qui revient d’un premier voyage de deux semaines dans le pays, où il donnait notamment des conférences sur le dialogue interreligieux.

Quels liens les chrétiens, catholiques comme anglicans, entretiennent-ils, au quotidien, avec les musulmans ultra-majoritaires du pays ? La population chrétienne – qui compte trois millions de fidèles, soit environ 2,5 % de la population pakistanaise – a cultivé, en réaction aux attaques verbales et physiques dont elle est régulièrement la cible, une certaine culture de l’entre-soi. « Persécutés, les chrétiens sont complètement anesthésiés et vivent dans la peur permanente : ils sont ghettoïsés et vivent dans des villages souvent très pauvres, dans des conditions épouvantables. Ils n’ont pas vraiment de recul critique, ni de mémoire historique », poursuit le frère Jean Druel.

Malgré la bonne réputation de certaines écoles chrétiennes – qui forment aussi de nombreux élèves d’autres confessions –, la communauté est souvent cantonnée, professionnellement, au ramassage des ordures dans les rues. En penjabi, la langue parlée par la majorité des Pakistanais, les chrétiens sont surnommés « choori », un terme insultant désignant « celui dont le travail est de nettoyer les toilettes ».

Au Pakistan, deux chrétiens accusés de blasphème se plaignent de violences policières

Des liens inexistants avec les musulmans

Les liens islamo-chrétiens sont donc quasiment inexistants au Pakistan. « En partant là-bas, j’ai découvert qu’il y avait d’abord, derrière ce problème interreligieux, un problème de castes : les chrétiens sont souvent issus de familles intouchables – anciennement hindoues, sikhs ou bouddhistes… – converties au christianisme au XIXe siècle par les missionnaires. Aux yeux des musulmans, ils sont en quelque sorte de rebuts de la société, sans légitimité sociale », précise le dominicain, sur le mode de ses « impressions de voyage ».

Pourtant, certains – rares – libéraux pakistanais commencent à militer pour une citoyenneté à parts égales, ou à lancer des initiatives interconfessionnelles, quitte à se mettre en porte-à-faux avec leur communauté. « Mais ceux qui se lèvent contre la loi anti-blasphème peuvent se faire assassiner la semaine suivante », ajoute le frère Jean Druel. Côté chrétien, seuls « quelques individus tentent eux aussi de construire des ponts, mais encore dans des cadres ultra-protégés ».

   Malo Tresca

https://www.la-croix.com/Religion/Catholicisme/Monde/Au-Pakistan-chretiens-persecutes-peinent-sortir-lentre-soi-2018-04-27-1200935043






Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 12280
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: Persécution des Chrétiens au Pakistan   Jeu 07 Juin 2018, 6:56 pm






Pakistan: les amoureux chrétiens-musulmans voués à l'enfer


Au Pakistan, l'immense majorité des mariages sont arrangés. Les unions d'amour sont rares et souvent désaprouvées. Et quand on y ajoute les différences religieuses, c'est encore plus compliqué. Malgré tout, certains couples décident, envers et contre tout, d'assumer leur amour.


Revenir en haut Aller en bas
CHRISTOPHEG
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 21/10/2013
Masculin
Messages : 21202
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Trinitaire

MessageSujet: Re: Persécution des Chrétiens au Pakistan   Ven 08 Juin 2018, 5:22 am

@RAMOSI a écrit:





Pakistan: les amoureux chrétiens-musulmans voués à l'enfer


Au Pakistan, l'immense majorité des mariages sont arrangés. Les unions d'amour sont rares et souvent désaprouvées. Et quand on y ajoute les différences religieuses, c'est encore plus compliqué. Malgré tout, certains couples décident, envers et contre tout, d'assumer leur amour.



Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 12280
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: Persécution des Chrétiens au Pakistan   Sam 07 Juil 2018, 7:04 pm



Être chrétien au Pakistan


Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 12280
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: Persécution des Chrétiens au Pakistan   Lun 06 Aoû 2018, 8:01 pm



Pakistan : les chrétiens de plus en plus menacés

Le 15 mars, un double attentat revendiqué par les talibans pakistanais a été perpétré pendant la messe du dimanche dans un quartier chrétien de Lahore, provoquant une réaction violente de cette minorité souvent victime de discrimination.
Au moins 19 personnes ont été tuées, et des dizaines d’autres blessées, dans un double attentat perpétré le 15 mars contre un quartier chrétien de Lahore. Le Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif a condamné cette attaque des talibans dans son fief électoral et ordonné aux autorités de protéger la population locale.
Reportage de nos correspondantes auprès de la minorité chrétienne à Lahore, qui attend une réponse forte des autorités.







Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 12280
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: Persécution des Chrétiens au Pakistan   Ven 07 Sep 2018, 7:22 pm




Pakistan: une chrétienne de 11 ans arrêtée pour blasphème


Revenir en haut Aller en bas
 

Persécution des Chrétiens au Pakistan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Persécution des chrétiens dans le monde
» ÉGYPTE : PERSÉCUTION DES CHRÉTIENS
» La persécution des chrétiens dans le monde, un des signes de l'Apocalypse ?
» persécution des chrétiens
» Persécution des chrétiens en Inde !!!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: INTER-RELIGIEUX :: Les persécutions politico-religieuses-