*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"

 | 
 

 Dans les Antilles françaises, la population fébrile à l’approche de l’ouragan Irma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Capucine
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 3571
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

MessageSujet: Dans les Antilles françaises, la population fébrile à l’approche de l’ouragan Irma   Mar 05 Sep 2017, 8:49 pm

Dans les Antilles françaises, la population fébrile à l’approche de l’ouragan Irma

Saint-Martin et Saint-Barthélemy ont été placés en alerte violette et la Guadeloupe en alerte rouge alors que l’ouragan, déjà en catégorie 5, s’amplifie encore.



LE MONDE | 06.09.2017 à 02h10 • Mis à jour le 06.09.2017 à 08h07

 

image: http://img.lemde.fr/2017/09/05/0/0/2500/1664/534/0/60/0/4ff7c00_5954915-01-06.jpg

Le 5 septembre à Grand-Case, sur l’île de Saint-Martin. LIONEL CHAMOISEAU / AFP

L’alerte violette a été déclenchée dans la nuit du mardi 5 au mercredi 6 septembre dans les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélémy. Il s’agit du plus haut niveau de vigilance, qui impose le confinement total de la population.


Dans l’archipel guadeloupéen, en vigilance rouge, les salariés sont priés de renter chez eux. Toutes les entreprises ferment. Seuls les services de secours et d’intervention restent sur le qui-vive. Quelques conducteurs s’impatientent dans les stations-service encore ouvertes pour faire le plein.

L’aéroport international Pôle caraïbes avait prévu de fermer en fin de journée. Les derniers vols sont partis en fin de matinée, les autres ont été annulés. Les compagnies ont rivalisé de communiqués de presse pour sensibiliser les passagers. Les navettes maritimes ont aussi annulé toutes leurs rotations entre les îles de l’archipel et avec la Martinique.

Les messages de sensibilisation tournent sur les radios et les télévisions. Les vents violents sont attendus à Marigot (Saint-Martin) et Gustavia (Saint-Barthélemy). Des vents qui pourraient aller, en rafales, au-delà de 300 kilomètres heure. La Guadeloupe, elle, sera plus concernée par les houles. Elles sont prévues entre 8 et 10 mètres de haut. Ces énormes vagues qui peuvent vous écraser ou vous emporter en quelques secondes. Des lames qui creusent le sol et cassent le béton comme des brindilles. Sans compter les fortes pluies qui peuvent provoquer d’importantes inondations.


Evacuations ordonnées


Un peu plus tôt dans la journée de mardi, les communes ont appliqué les consignes de sécurité édictées par les services de l’Etat. La tempête va toucher de plein fouet Saint-Martin et Saint-Barthélemy. Irma, c’est un monstre : l’ouragan, qui a déjà atteint la catégorie maximale (5) sur l’échelle Saffir-Simpson, s’amplifie encore. Des évacuations ont été ordonnées surtout concernant les habitations sur le littoral.
Haut-parleurs sur le toit de la voiture de la police municipale, Nita Cérol, l’adjointe au maire chargée de la sécurité à Capesterre-Belle-Eau lance les messages d’évacuation. Avec ses alertes, elle sillonne les sites dangereux. Capesterre-Belle-Eau, commune de la côte au vent de la Basse-Terre, est particulièrement exposée à la houle cyclonique.

Mais il est difficile parfois de convaincre les résidents d’abandonner sa maison. En Grande-Terre, la houle est aussi redoutée. Laurent Bernier, le maire de Saint-François a fermé la route de la pointe des Châteaux, qui mène aux plages, très prisée par les touristes.

image: http://img.lemde.fr/2017/09/05/0/0/2500/1664/534/0/60/0/2c4e8e5_5954870-01-06.jpg
sur l’île de Saint-Martin, des habitants se préparent à l’arrivée de l’ouragan Irma, le 5 septembre. LIONEL CHAMOISEAU / AFP
Fébrilité et inquiétude règnent au sein de la population. Depuis l’annonce du passage de ce phénomène hors normes, les Guadeloupéens se préparent. Les quincailleries et autre grandes surfaces de bricolages ont été prises d’assaut. Se calfeutrer, éviter que les vents n’emportent les toits. Se faire des réserves en eau et en vivres. S’approvisionner en piles électriques pour alimenter les lampes-torches et les transistors. Les coupures d’électricités sont probables.

Œil du cyclone


Irma est, selon les services de Météo France, un phénomène inédit dans l’histoire des petites Antilles : c’est la première fois qu’un cyclone de catégorie 5 va aborder les côtes. Le dernier ouragan majeur en date remonte au 17 septembre 1989 : Hugo était alors classé en catégorie 4 lorsqu’il avait abordé les côtes de la Guadeloupe, occasionnant plusieurs millions d’euros de dégâts. Hugo a aussi laissé des traces indélébiles dans la mémoire collective laissant sur son passage de nombreux sinistrés.

Si les Guadeloupéens sont prêts à affronter les rafales d’Irma, l’œil du cyclone devrait passer directement sur Saint-Martin et Saint-Barthélemy, selon les prévisionnistes. Et la situation dans ces deux îles s’annonce plus compliquée. Le gouvernement a missionné un détachement de la sécurité civile depuis Paris : une soixantaine d’hommes rompus aux situations extrêmes. Ils sont équipés pour intervenir dans les premières heures après le passage de l’ouragan. Le COD, le centre opérationnel départemental est activé en préfecture à Basse-Terre. Le nouveau préfet, Eric Maire, gère la situation. Il a pris ses fonctions lundi.

Olivier Lancien (Guadeloupe, correspondance)



En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/planete/article/2017/09/06/dans-les-antilles-francaises-la-population-febrile-a-l-approche-d-irma_5181480_3244.html#FRjVDghesexKxKGr.99
Revenir en haut Aller en bas
 

Dans les Antilles françaises, la population fébrile à l’approche de l’ouragan Irma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Grenouilles dans les Alpes Françaises
» L' emploi du temps des universités françaises
» Primaire : les écoles françaises de Tunisie recrutent pour de courts remplacements.
» forêts françaises de ce siècle
» additifs autorisés ou non dans la loi Française

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: Accueil du forum :: . :: Actualité-