*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile
*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  Contribution  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"
-55%
Le deal à ne pas rater :
Coffret d’outils – STANLEY – STMT0-74101 – 38 pièces – ...
21.99 € 49.04 €
Voir le deal
Le deal à ne pas rater :
Display Star Wars Unlimited Ombres de la Galaxie : où l’acheter ?
Voir le deal

 

 Cap sur le mois de Marie !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Capucine
MODERATION
MODERATION
Capucine

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 7338
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

Cap sur le mois de Marie ! Empty
MessageSujet: Cap sur le mois de Marie !   Cap sur le mois de Marie ! Icon_minipostedSam 27 Avr 2024, 9:38 am

Cap sur le mois de Marie !



Avec saint Joseph artisan,
entrons dans le mois de Marie
pour accueillir l'Esprit de Pentecôte !


Cap sur le mois de Marie ! 34e50d20-5c27-242d-2a89-7974806ef1f1




Écouter le Regina coeli de Gregor Aichinger







source:  Cap sur le mois de Marie ! 6ba029e2-4384-487b-aa66-f7090b7db51f
Revenir en haut Aller en bas
Capucine
MODERATION
MODERATION
Capucine

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 7338
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

Cap sur le mois de Marie ! Empty
MessageSujet: Re: Cap sur le mois de Marie !   Cap sur le mois de Marie ! Icon_minipostedSam 27 Avr 2024, 9:44 am

[size=40]Fête de saint Joseph, artisan, le 1er mai
[/size]


La fête de « Saint Joseph, artisan » se tient chaque 1er mai, fête du travail dans de nombreux pays. Cette solennité a été instaurée par le pape Pie XII en 1955.
La dévotion au père adoptif de JESUS se développe à partir du XVe siècle seulement, en particulier grâce à l'impulsion de sainte Thérèse d'Avila, fervente dévote de saint Joseph. Dès lors, les Papes officialisent progressivement son culte, en instaurant notamment sa fête le 19 mars. En 1870, Pie IX le nomma patron universel de l'Église.
En 1955, c'est Pie XII qui instaure la fête de "saint Joseph, artisan" le 1er mai, date habituelle de la fête du travail dans beaucoup de pays du monde et l'élève de facto au rang de saint patron des travailleurs. De nos jours, saint Joseph est particulièrement invoqué par les chercheurs d'emplois et il existe de nombreuses neuvaines qui font appel à son intercession.

Travail et dignité

Le travail est une notion à la fois complexe et ambivalente dans la vie d'un chrétien. L'Ancien Testament nous révèle que dès le commencement, l'homme travaille en cultivant et en gardant le Jardin d'Eden. Ainsi, le travail nous est révélé comme une mission confiée par Dieu, une vocation qui participe de ce qui fait qu'un homme est un homme, une créature faite à l'image et à la ressemblance de Dieu. « Le travail pour un chrétien, c'est être co-créateur. » nous explique Joseph Thouvenel. « Nous sommes faits pour créer quelque chose » renchérit Michel Boyancé. Mais le travail est également décrit comme un dur labeur, une malédiction infligée par Dieu à l'homme lors de sa chute. Le travail apparaît donc tour à tour comme une vocation, un don de Dieu et comme une source de peines et de souffrances. La Bible semble ainsi nous enseigner que tout travail ne se vaut pas. En un sens, le travail révèle l'homme à lui-même, lui donne sa dignité et l'aide à se réaliser en accomplissant sa mission confiée par Dieu. En un autre sens cependant, le travail est laborieux et nous aliène. « La plus haute valeur du travail, c'est le jour du repos. » nous rappelle Joseph Thouvenel. En quoi le travail participe-t-il à la dignité de l'homme ? Sous quelles conditions le travail est-il digne ? Et quelles sont celles dans lesquelles il ne l'est pas ? Cette semaine, Régis Burnet reçoit Joseph Thouvenel et Michel Boyancé.

Revenir en haut Aller en bas
Capucine
MODERATION
MODERATION
Capucine

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 7338
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

Cap sur le mois de Marie ! Empty
MessageSujet: Re: Cap sur le mois de Marie !   Cap sur le mois de Marie ! Icon_minipostedSam 27 Avr 2024, 9:46 am

Au coeur battant du monde

Le 1er mai, l'Église fête saint Joseph et, avec lui, tous les efforts des hommes au travail, en particulier ceux des artisans et des ouvriers. A cette occasion, KTO fait le portrait posthume d'un prêtre qui, comme d'autres de sa génération, a choisi d'être présent au coeur battant du monde du travail. Le film se présente comme une quête de l'auteur portée par le nouveau curé de Martigues devenu ami du prêtre Louis Droz. Son journal, des archives, les souvenirs de ceux qui l'ont côtoyé dans le Doubs et en Provence, ainsi qu'au cours de ses voyages en Amérique Latine ou en Espagne racontent son histoire. Pourquoi Louis Droz a-t-il décidé de s'immerger dans le monde ouvrier ? Pourquoi cette passion pour les « incroyants », ce plaisir de découvrir les richesses et les solidarités vécues dans la classe ouvrière et d'y voir une présence divine, ce bonheur d'être « avec les autres » et de partager leurs luttes, leurs espérances, leur amitié ? Comment a-t-il concilié cet engagement avec son activité paroissiale ?
Une coproduction KTO/AIRELLES PRODUCTIONS 2021 - Réalisée par Christian Caroz

Revenir en haut Aller en bas
Capucine
MODERATION
MODERATION
Capucine

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 7338
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

Cap sur le mois de Marie ! Empty
MessageSujet: Re: Cap sur le mois de Marie !   Cap sur le mois de Marie ! Icon_minipostedSam 27 Avr 2024, 9:40 pm

Mois de mai, mois de Marie : une coutume récente ?

Depuis quand dit-on que le mois de mai est dédié à l’intercession de la Vierge Marie ? Le père Renaud Saliba, recteur du sanctuaire de Pontmain lieu d’une apparition mariale datant de 1871 dans le diocèse de Laval, nous apporte quelques explications sur le sens de la période particulière qu’est le mois de Marie.

Pourquoi le mois de mai est-il associé à Marie ?
Il est difficile de dire précisément pourquoi le mois de mai est associé à la Vierge Marie. Le mois de mai ne comporte pas traditionnellement une grande fête mariale comme les mois d’août ou de décembre. Ce n’est que depuis la réforme liturgique de 1969 que la Visitation est fêtée le 31 mai. Il ne faut donc pas aller rechercher une explication du côté du cycle liturgique mais plutôt du côté du cycle des saisons. En Europe, le mois de mai c’est le mois des fleurs, le mois où le printemps se manifeste dans toute sa vitalité.Cap sur le mois de Marie ! Mois-de-Marie-2-300x169
Ainsi dès le 13ème siècle, le roi de Castille Alphonse X le Sage (1221-1284) avait associé dans un de ses poèmes la beauté de Marie à celle du mois de mai. Au 14ème siècle le frère dominicain Henri Suso (1295-1366) avait pris l’habitude le premier mai d’orner les statues de Marie de couronnes de fleurs. Il y a donc très probablement un lien entre la beauté de la flore qui se déploie au mois de mai et notre Mère du ciel, la belle Dame, comme on l’appelle ici à Pontmain.

A quand remonte cette coutume du mois de Marie ?
C’est à Rome, à la fin du 16ème siècle, qu’est née la coutume de consacrer les 31 jours du mois de mai à une prière mariale renforcée. Saint Philippe Néri (1515-1595) par exemple rassemblait les enfants autour de l’autel de la Sainte Vierge dans la Chiesa Nuova. Ils leur demandaient d’offrir à la Mère de Dieu des fleurs du printemps, symboles des vertus chrétiennes qui devaient aussi éclore dans leur vie chrétienne. Le mois de Marie est donc depuis le début, non seulement un bel acte de piété envers la Vierge Marie mais aussi un engagement à se sanctifier jour après jour.

Cap sur le mois de Marie ! RS-212x300



Au 17ème siècle et au 18ème, les Jésuites ont beaucoup œuvré pour diffuser cette dévotion dans toute l’Italie. Ils recommandaient que, la veille du 1er mai, dans chaque maison, on dresse un autel à Marie, décoré de fleurs et de lumière. La famille était invitée à se réunir pour prier en l’honneur de la Sainte Vierge et à tirer au sort un billet indiquant la vertu à mettre en application le lendemain.
Cependant c’est en approuvant cette dévotion en 1815 que le Pape Pie VII (1742-1823) va permettre sa très grande diffusion dans toute l’Eglise. Le mois de Marie sera célébré dans les paroisses et dans les familles.

Le mois de Marie à Pontmain
Dans un sanctuaire marial comme Pontmain où a eu lieu une apparition de Notre Dame reconnue par l’Eglise, on peut dire que c’est toute l’année le mois de Marie. Lorsque que nous racontons l’histoire de l’apparition, nous faisons la part belle au curé de la paroisse l’abbé Michel Guérin. Il n’a pas vu dans le ciel la belle Dame le 17 janvier 1871, mais par son travail pastoral et surtout par son amour de la Vierge Marie, il a comme préparé cet évènement heureux. L’abbé Guérin a instauré le mois de Marie en 1846 soit dix ans après son arrivée dans ce petit hameau où tout était à faire. Il a commencé par offrir une petite statue de la vierge Marie à chaque famille pour encourager la prière du chapelet à la maison, puis il a restauré la vieille église délabrée. Ensuite il a placé une grande statue de la Vierge au-dessus du maître autel. Enfin, il a construit une école pour les enfants du village. Quand tout cela a été en place il a donc pu instaurer le mois de Marie. Et à Pontmain, le mois de Marie c’était avant tout le pèlerinage quotidien des enfants à l’église paroissiale avant l’ouverture de l’école. Les sœurs emmenaient en procession les enfants pour déposer un bouquet de fleurs, réciter une dizaine de chapelet et chanter un cantique marial. Ainsi chaque mois de Marie entre 1846 et 1871 a été comme une préparation de l’apparition du 17 janvier, avec au premier rang des enfants venant au-devant de Notre Dame.Mayenne.

Ne pas oublier le temps pascal
Le mois de mai coïncide chaque année avec le temps pascal, c’est particulièrement vrai cette année où le 31 mai est le dimanche de Pentecôte. Le mois de Marie ne doit faire « concurrence » au temps pascal mais au contraire nous aider à le vivre.

Lorsque nous récitons les mystères glorieux du chapelet nous parcourons avec Marie les trois grandes étapes du temps pascal : la Résurrection l’Ascension et la Pentecôte.

Lorsque que nous contemplons la vie de Marie nous découvrons la toute pure, celle qui n’a pas péché, or le temps pascal est le moment où nous prenons conscience que par la Résurrection nous sommes morts au péché. Ainsi le mois de Marie est l’occasion de pratiquer les vertus qui manifestent la vie nouvelle dans la force de l’Esprit.

Habiter la maison de Dieu
Pendant le temps de confinement, beaucoup ont dû aménager ou agrandir un coin prière dans leur maison. Nous avons découvert que nos domiciles pouvaient être des lieux de célébrations. Nous avons consacré un moment particulier de la journée à la prière avec régularité et ponctualité. Tout cela est en lien avec la piété mariale du mois de mai qui va nous permettre de prolonger cette expérience.

Dans nos coins prières, au mois de mai, il s’agit évidemment de mettre en évidence, une statue, une image de la Vierge Marie. C’est un grand réconfort de pouvoir contempler le beau visage bienveillant de Marie.

Le mois de Marie est aussi un moment privilégié pour chanter des chants à Marie. Il est étonnant de constater la très grande variété de ces chants, et chaque année, de nouvelles compositions viennent enrichir le répertoire. Au moment de l’apparition de Pontmain le cantique préférée était « Mère de l’espérance dont le nom est si doux protégez notre France, priez, priez pour nous »



Se faire pèlerin
Nous entrons dans le temps du déconfinement. C’est une invitation à quitter un peu notre coin prière, aussi beau soit-il, pour découvrir des paroisses, des abbayes et des sanctuaires qui nous parlent de la Vierge Marie. En 1823, l’Abbé Letourneau dans son ouvrage sur « le nouveau mois de Marie » proposait de lier chaque jour du mois de Mai à un grand pèlerinage marial en commençant par Rome Lorette, Paris, Tolède… C’est une très belle idée car la Vierge Marie nous ouvre sur le monde. En ses apparitions, elle nous fait prendre conscience que l’Eglise est vraiment universelle. Le mois de mai est donc l’occasion de sortir de chez soi pour aller découvrir un lieu marial pour que l’histoire de ce lieu devienne aussi notre histoire


Cap sur le mois de Marie ! Logo_site-ec
Revenir en haut Aller en bas
Capucine
MODERATION
MODERATION
Capucine

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 7338
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

Cap sur le mois de Marie ! Empty
MessageSujet: Re: Cap sur le mois de Marie !   Cap sur le mois de Marie ! Icon_minipostedMar 14 Mai 2024, 10:07 pm

Avec les Dominicains de "Prier dans la Ville" : Itinéraire spirituel "Marie et l'Eucharistie"



L'ange salue Marie : la salutation liturgique




« Le Seigneur est avec toi » : c’est avec ces mots que l’ange salue Marie au jour de l’Annonciation. C’est par ces mêmes mots que le prêtre nous salue dès l’ouverture de la messe : « Le Seigneur soit avec vous ! » La messe, c’est une question de salut ! Comme il l’a fait à travers son ange pour la Vierge Marie, Dieu commence par nous saluer.

Avez-vous déjà mesuré combien un simple salut peut sauver ? Saluer, c’est toujours faire exister. Saluer l’autre, c’est lui manifester que je reconnais son existence et que je me mets en sa présence. À la messe, à travers la bouche du prêtre, c’est Dieu le Créateur qui salue les créatures que nous sommes et qui nous dit combien nous avons du prix à ses yeux et qu’il nous aime ! Il nous dit que nous existons pour lui et déjà nous entrons dans la joie de son salut !

À peine ouverte, la messe pourrait presque s’achever là, puisqu’en cinq mots tout est dit : « Le Seigneur est avec toi ! » Dieu n’a pas de meilleure nouvelle à m’annoncer, puisque s’il est avec moi, c’est que je ne suis plus seul ! Toute messe est mystère d’Annonciation puisqu’elle nous donne JESUS qui est « Dieu avec nous ». Dieu n’est pas lointain puisqu’à travers la simple salutation qu’il nous adresse, il s’approche et se fait proche : quelles que soient mes peines comme mes joies, Dieu veut être avec moi et en JESUS qui va s’offrir pour moi, tout partager avec moi. 


Et moi, à qui vais-je offrir un simple « bonjour » pour lui manifester le salut de Dieu et lui dire qu’il existe pour lui comme pour moi ?

Pour approfondir ce mystère, écoutons un extrait d’un traité sur la Vierge Marie du père Laurentin :


« La joie annoncée par l’ange, c’est la joie messianique. A cette annonce, Marie fut bouleversée. On comprend pourquoi ! Son émoi ne vient pas de la crainte pusillanime à laquelle on l’a parfois réduit. Il vient du choc d’une de ces rencontres avec Dieu qui va secouer les cœurs les plus endurcis. Il vient de l’irruption de la joie messianique et de cette affirmation énorme, incroyable que l’ange insinue à mots couverts et qui serait en langage clair : « Le salut est arrivé. »



Père Laurentin, Court traité sur la Vierge Marie, (Lethielleux, Paris, 1959, p.25)
Revenir en haut Aller en bas
Capucine
MODERATION
MODERATION
Capucine

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 7338
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

Cap sur le mois de Marie ! Empty
MessageSujet: Re: Cap sur le mois de Marie !   Cap sur le mois de Marie ! Icon_minipostedMar 14 Mai 2024, 10:10 pm

Marie accueille le Verbe : la liturgie de la Parole





Lors de l’Annonciation, l’ange accomplit auprès de Marie sa fonction de messager. Il ne parle pas de lui-même, il transmet la Parole de Dieu. À la messe, la Parole de Dieu nous est transmise : quels que soient les passages de la Bible que nous entendons, Dieu, au fond, n’a qu’une chose à nous dire et c’est ce qu’il dit aujourd’hui à Marie : « Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ! » Quelle audace d’oser annoncer la naissance d’un enfant à une vierge ! Mais Dieu, comme à Marie, veut nous révéler notre fécondité insoupçonnée !

Le Seigneur, par des chemins que lui seul connaît, a la capacité de rendre toute vie féconde ! Même si nous ne comprenons pas toujours les lectures qui sont faites à la messe et qu’à juste titre, avec Marie, nous nous interrogeons et nous disons : « Comment cela va-t-il se faire ou comment cette parole va-t-elle s’accomplir dans ma vie ? », l’essentiel est de laisser la Parole de Dieu, mystérieusement, nous féconder. Marie, qui « gardait tous ces événements et les méditait dans son cœur »*, peut nous aider à écouter cette Parole et à la laisser s’accomplir, contre toute attente, dans nos vies. Soyons-en sûrs : toute vie, même la plus humble, qui se laisse traverser par le Verbe de Dieu, engendre l’amour.


Et moi, avec la même disponibilité que Marie, ne vais-je pas laisser la Parole de Dieu m’approcher en prenant le temps de relire cet évangile de l’Annonciation, en l’interrogeant et en le laissant produire son fruit dans ma vie ?

Pour approfondir ce mystère, tournons-nous avec Catherine de Sienne vers la Vierge Marie afin qu’elle nous apprenne à accueillir le Verbe de Dieu :

« O Marie […] le Verbe ne descend pas en ton sein que tu n’aies donné ton consentement ; il attend à la porte de ta volonté qu’il te plaise d’ouvrir à celui qui désire venir en toi. Il ne serait jamais entré si tu ne lui avais pas ouvert par ta réponse : « je suis la servante du Seigneur, qu’il me soit fait selon ta parole ». […] Preuve éclatante de la force et de la liberté de notre volonté. […] Ô mon âme, bien que créée sans que tu l’aies voulu, tu ne seras pas sauvée que tu n’y consentes, puisque Dieu frappe à la porte, il attend qu’avec Marie tu consentes à ouvrir. J’ai recours à toi, ô Marie, et je te prie [pour que la porte de mon cœur puisse s’ouvrir à lui]. »
Catherine de Sienne : Oraison du 25 mars 1379


 * Lc 2, 19.51
Revenir en haut Aller en bas
Capucine
MODERATION
MODERATION
Capucine

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 7338
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

Cap sur le mois de Marie ! Empty
MessageSujet: Re: Cap sur le mois de Marie !   Cap sur le mois de Marie ! Icon_minipostedJeu 16 Mai 2024, 9:35 pm

Marie reçoit l'Esprit Saint - les épiclèses





« L’ange lui répondit : “L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c’est pourquoi celui qui va naître sera saint, il sera appelé Fils de Dieu.”»
Évangile selon saint Luc 1, 35


MEDITATION

Au « comment cela va-t-il se faire ? » de Marie, l’ange avait répondu : « L’Esprit saint viendra sur toi ! » Or, Marie a reçu l’Esprit Saint non seulement une, mais deux fois ! 

Bien après l’Annonciation en effet, au jour de la Pentecôte, elle le recevra à nouveau avec tous les disciples réunis. 


Toute messe est une Pentecôte et comme sur Marie, l’Esprit y descend toujours deux fois ! C’est ce qu’on appelle les épiclèses, du grec « appeler sur », puisque par deux fois le prêtre appelle l’Esprit Saint à descendre pour agir. 


La première fois, c’est sur le pain et le vin afin qu’ils deviennent corps et sang de JESUS-Christ : « sanctifie ces offrandes en répandant sur elles ton Esprit ; qu’elles deviennent pour nous le corps et le sang de JESUS. » 


La seconde fois qu’est invoqué l’Esprit à la messe, c’est sur l’assemblée des fidèles réunis afin qu’ensemble, ils forment le corps du Christ : « Humblement, nous te demandons qu’en ayant part au Corps et au Sang du Christ, nous soyons rassemblés par l’Esprit Saint en un seul corps. »


 L’Esprit Saint, toujours, transfigure ! D’un simple morceau de pain, comme d’une modeste assemblée, il fait le corps du Christ ! Si nous nous demandons « comment cela va-t-il se faire ? », demandons plutôt « par qui cela va-t-il se faire ? » Par la grâce de l’Esprit ! 


Tenons-nous au cénacle avec Marie. Comme elle, laissons-nous couvrir par l’Esprit saint pour qu’à la suite des Apôtres, il transfigure nos trop timides annonces en joie d’annonciation ! 


Pour approfondir ce mystère, prions la Vierge Marie en méditant une dizaine de chapelet en lien avec les équipes du Rosaire*. Pour chaque « Je vous salue Marie », je complète ma prière par une clausule à l’Esprit Saint.


Je vous salue Marie, pleine de grâce, le Seigneur est avec vous, vous êtes bénie entre toutes les femmes et JESUS, qui envoie l’Esprit Saint promis par le Père, le fruit de vos entrailles est béni.


…et JESUS, dont l’Esprit descend sur les apôtres comme des langues de feu, le fruit de vos entrailles est béni. 


…et JESUS, dont l’Esprit rassemble les hommes, le fruit de vos entrailles est béni. 


…et JESUS, dont l’Esprit se répand dans les cœurs, le fruit de vos entrailles est béni. 


…et JESUS, dont l’Esprit maintient l’Eglise dans la vérité, le fruit de vos entrailles est béni. 


…et JESUS, dont l’Esprit est à l’œuvre en tout homme qui aime, le fruit de vos entrailles est béni. 


…et JESUS, dont l’Esprit diffuse l’amour dans les cœurs, le fruit de vos entrailles est béni. 


…et JESUS, dont l’Esprit inspire toute prière, le fruit de vos entrailles est béni.
 
…et JESUS, qui nous veut assidus à la prière, le fruit de vos entrailles est béni. 


…et JESUS, dont l’Esprit nous entraîne à proclamer la Résurrection, le fruit de vos entrailles est béni.
Revenir en haut Aller en bas
Capucine
MODERATION
MODERATION
Capucine

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 7338
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

Cap sur le mois de Marie ! Empty
MessageSujet: Re: Cap sur le mois de Marie !   Cap sur le mois de Marie ! Icon_minipostedDim 19 Mai 2024, 9:53 pm

Le vin changé en sang de l'Alliance nouvelle - la transsubstantiation





« Le maître du repas goûta l’eau changée en vin. Il ne savait pas d’où venait ce vin, mais ceux qui servaient le savaient bien, eux qui avaient puisé l’eau.»
Évangile selon saint Jean 2, 9


Invité à des noces à Cana de Galilée, JESUS changea l’eau en vin, accomplissant ainsi son premier miracle. Comment ne pas voir, dans ce changement de l’eau en vin à Cana, une figure de ce qui s’accomplit pour nous à chaque eucharistie : le changement du vin en sang du Christ ? Pour dire le changement qui s’opère lorsque le pain devient le corps et le vin, le sang du Christ, la théologie a forgé un mot : transsubstantiation. Mot unique pour un phénomène unique. 


Quand nous communions, ce n’est plus du pain que nous recevons. Certes, les accidents du pain demeurent : sa taille, son goût, sa couleur et sa consistance, mais ce n’est plus substantiellement du pain, c’est le corps du Christ. On ne dit pas que le Christ devient pain. Ce n’est pas une « impanation » comme il a connu une incarnation. Pas davantage une consubstantiation comme si l’hostie consacrée était pour moitié du pain, et pour l’autre moitié Corps du Christ. Non, c’est une transsubstantiation : ça a toute l’apparence du pain, mais c’est le corps du Seigneur ! 


À la question : qu’est-ce que je vois ? Je réponds du pain. À la question : qu’est-ce que c’est ? Je réponds, dans la foi : le Corps du Christ. Devant un si grand mystère, comment ne pas reconnaître humblement, comme le fait saint Thomas d’Aquin dans son hymne Tantum Ergo au Saint-Sacrement, que la foi supplée ici nos sens déficients ? 


En reprenant les mots de cet hymne, que je puisse discerner, au-delà des apparences souvent trompeuses, la présence réelle du Seigneur, non seulement dans son eucharistie, mais dans ma vie ordinaire.  
Voici pour notre prière le texte français du Tantum Ergo emprunté à l’hymne Pange Lingua de saint Thomas d’Aquin :


« Il est si grand, ce sacrement !
Adorons-le, prosternés.
Que s’effacent les anciens rites
Devant le culte nouveau !
Que la foi vienne suppléer
Aux faiblesses de nos sens !
Au Père et au Fils qu’il engendre
Louange et joie débordante,
Salut, honneur, toute-puissance
Et toujours bénédiction !
À l’Esprit qui des deux procède
Soit rendue même louange. Amen. »
Revenir en haut Aller en bas
Capucine
MODERATION
MODERATION
Capucine

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 7338
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

Cap sur le mois de Marie ! Empty
MessageSujet: Re: Cap sur le mois de Marie !   Cap sur le mois de Marie ! Icon_minipostedMar 21 Mai 2024, 10:01 pm

Marie prie son fils - les prières d'intercession de la messe





« On manqua de vin. La mère de JESUS lui dit : “Ils n’ont pas de vin."»
Évangile selon saint Jean 2, 3


Si vous demandez à un enfant ce que l’on fait à la messe, il vous répondra certainement : « On prie. »

De fait, la messe, c’est fait de nombreuses prières, notamment toutes celles que le prêtre présente à l’autel pour l’Église, le monde et les fidèles défunts.

 À Cana, Marie a prié son fils pour les manques des hommes : « Ils n’ont pas de vin. »

 La prière de Marie est ici exemplaire : remarquons qu’à défaut d’être une demande, elle est plutôt un constat.

Elle n’exige rien de son fils, mais lui présente humblement une situation de manque. Elle ne lui donne aucun ordre, quand bien des prières que nous formulons disent en substance :

« Écoute Seigneur, ton serviteur parle ! » là où nous devrions plutôt dire : « Parle, Seigneur, ton serviteur écoute ! » 

Notons aussi que si elle est un constat, la prière de la Vierge Marie à Cana n’est pas pour autant l’expression d’un constat neutre, du genre : « il n’y a plus de vin », en forme de constat détaché et distant, un peu indifférent.

Non, Marie dit : « Ils n’ont plus de vin. » Ils ? Les hommes, l’humanité ! Marie intercède auprès de son fils comme une mère pleine de tendresse et de compassion pour les manques et les détresses de toute l’humanité. 

Quand nous présentons nos demandes à la messe, les joignant ainsi à celles qui sont formulées à l’autel, puissions-nous nous laisser inspirer par la Vierge de Cana ! 

Si nos prières nous semblent toujours aussi maladroites, confions-les à Marie, elle saura comment les dire à son fils !


Pour approfondir ce mystère, relisons ce texte de Jean-Paul II sur le Rosaire :


« Par son intercession maternelle, Marie intervient pour soutenir la prière que le Christ et l'Esprit font jaillir de notre cœur. La prière de l'Église est comme portée par la prière de Marie. En effet, si JESUS, l'unique médiateur, est la voie de notre prière, Marie, qui est pure transparence du Christ, nous montre la voie, et c'est à partir de cette coopération singulière de Marie à l'action de l'Esprit Saint que les Églises ont développé la prière à la sainte Mère de Dieu, en la centrant sur la personne du Christ manifestée dans ses mystères. Aux noces de Cana, l'Évangile montre l'efficacité de l'intercession de Marie qui se fait auprès de JESUS le porte-parole des besoins de l'humanité : "Ils n'ont plus de vin » (Jn 2, 3)." »


Jean-Paul II, Rosarium Virginis Mariae, 2002, n°16

Revenir en haut Aller en bas
Capucine
MODERATION
MODERATION
Capucine

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 7338
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

Cap sur le mois de Marie ! Empty
MessageSujet: Re: Cap sur le mois de Marie !   Cap sur le mois de Marie ! Icon_minipostedJeu 23 Mai 2024, 9:00 pm

Marie invite à faire ce que dit son fils - la participation active de tous les fidèles à la messe






« La mère de JESUS dit à ceux qui servaient : “Tout ce qu’il vous dira, faites-le.”»
Évangile selon saint Jean 2, 5


À Cana, le miracle a pu avoir lieu parce que Marie a mis les serviteurs de la noce en contact avec son fils, afin qu’il les fasse agir promptement. À Cana, JESUS aurait pu agir seul, mais il a voulu dépendre du bon vouloir des hommes. Pour paraphraser saint Augustin, on peut dire que : « le Dieu qui nous a créés sans nous ne nous sauvera pas sans nous ». Le but de la messe, en effet, n’est pas de faire de nous des spectateurs passifs d’une liturgie, si belle soit-elle, mais de nous rendre participants à ce qui se déroule à l’autel, comme le dit si bien une invocation de la messe : « que l’Esprit Saint fasse de nous une éternelle offrande à ta gloire ». 


À toute messe, nous offrons nos prières et nos humbles demandes, mais plus fondamentalement, à la suite de JESUS, il s’agit de s’offrir soi-même, de devenir nous-mêmes une éternelle offrande à la gloire du Père. 


Quelle diligence dans l’exécution d’une telle tâche de la part des serviteurs de Cana, puisqu’à l’injonction de Marie et sur l’ordre donné par son fils, ils remplirent les six jarres destinées aux ablutions rituelles des Juifs, et ce, jusqu’au bord ! 


À la messe, offrons sans compter l’eau de notre vie ordinaire, JESUS saura la changer en vin délicieux et si cette eau est celle de nos larmes, JESUS la changera en vin d’allégresse des noces éternelles. 


Moi aujourd’hui, comment vais-je offrir ma vie à JESUS pour qu’il fasse surgir la joie en ce monde ? 


Pour mieux comprendre comment participer activement à la messe, écoutons cette exhortation du Concile Vatican II : 


« L’Église se soucie d’obtenir que les fidèles n’assistent pas à ce mystère de la foi qu’est l’eucharistie, comme des spectateurs étrangers et muets. Le comprenant dans ses rites et ses prières, ils participent de façon consciente, pieuse et active à l’action sacrée. Formés par la Parole de Dieu, qu’ils se restaurent à la table du Corps du Seigneur et rendent grâce à Dieu. Offrant la victime sans tache, non seulement par les mains du prêtre, mais aussi en union avec lui, qu’ils apprennent à s’offrir eux-mêmes. De jour en jour, qu’ils soient consommés, par la médiation du Christ, dans l’unité avec Dieu et entre eux pour que Dieu soit tout en tous. »


Concile Vatican II, Sacrosanctum Concilium, 1963, n°48
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Cap sur le mois de Marie ! Empty
MessageSujet: Re: Cap sur le mois de Marie !   Cap sur le mois de Marie ! Icon_miniposted

Revenir en haut Aller en bas
 

Cap sur le mois de Marie !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mois de mai mois de MARIE
» Mois de Mars - mois de Saint Joseph
» Mai, mois de Marie
» proposition de mois de Marie avec l'année de la foi
» Mai - mois de la Vierge Marie chez les catholiques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: C H R I S T I A N I S M E :: Sanctuaires - Communautés Religieuses - Dévotions - autres... :: La vie des saints-