*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  Contribution  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"
 

 Mois de Mars - mois de Saint Joseph

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Capucine
MODERATION
MODERATION
Capucine

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 6155
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

Mois de Mars - mois de Saint Joseph Empty
MessageSujet: Mois de Mars - mois de Saint Joseph   Mois de Mars - mois de Saint Joseph Icon_minipostedJeu 05 Mar 2015, 10:39 pm

Joseph, ce grand mystérieux

La piété brosse de saint Joseph un portrait tout en douceur, en fidélité et en labeur, souvent brocardé par la légende populaire. Car son silence est insolite et très mystérieux.

Par Jacques Nieuviarts, bibliste.

Nous n’avons aucune parole de lui, sauf celle, essentielle, que l’ange lui demande de prononcer pour donner son nom à JESUS, c’est-à-dire le reconnaître de paternité plénière. Joseph fait ce que lui dit l’ange (Matthieu 1,21-24).

Seul l’évangéliste Matthieu en parle. Il dit l’essentiel : Joseph est le dernier chaînon d’une belle lignée, issue de Jessé et de David, et plus loin encore, de Juda, la grande tribu messianique bénie par Jacob avant sa mort (Matthieu 1,2-3 ; Genèse 49,8-12). L’ange du Seigneur lui parle à trois reprises – trois annonciations ! – l’invitant à prendre Marie chez lui (Matthieu 1,20), puis à fuir en Égypte face au très cruel Hérode (Matthieu 2,13), puis d’en revenir quand Hérode n’est plus (Matthieu 2,19-20).

La foi de Marie permet au Verbe de se faire chair en elle. Celle de Joseph, dans son silence, rattache JESUS à la grande lignée messianique. Ainsi JESUS est-il Fils de David par l’accueil et la foi de Joseph. Mais il vient de plus loin encore : il vient de Dieu (Matthieu 1,18-20 ; Marc 1,1).

P. Jacques Nieuviarts, assomptionniste ;

Revenir en haut Aller en bas
Capucine
MODERATION
MODERATION
Capucine

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 6155
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

Mois de Mars - mois de Saint Joseph Empty
MessageSujet: Re: Mois de Mars - mois de Saint Joseph   Mois de Mars - mois de Saint Joseph Icon_minipostedJeu 05 Mar 2015, 10:41 pm

"JESUS, Marie, Joseph : une famille recomposée ?"

"Si Joseph n'est pas le vrai père de JESUS, au lieu de parler d'une "sainte" famille, ne faudrait-il pas parler d'une famille recomposée ?"

La réponse de Croire.com

Dans la Bible comme dans le monde d'aujourd'hui, les modèles familiaux sont divers : ce n'est pas forcément un père et une mère "génétiques" et leurs enfants. D'ailleurs, chez nous, un enfant adopté reçoit un vrai père.

C'est par Joseph que JESUS descend de David

Dans l'empire romain, l'important n'était pas d'être le père biologique mais de reconnaître l'enfant. En ce sens, les Évangiles nous disent que Joseph était le père de JESUS : c'est par Joseph et non par Marie que JESUS est rattaché à la lignée de David (Matthieu 1, 16 et Luc 3, 23). De même, quand Marie et Joseph le cherchent à Jérusalem, Marie dit à JESUS : "Vois comme nous avons souffert en te cherchant, ton père et moi" (Luc 2,48).

Cela n'empêche pas Luc de reconnaître la filiation de JESUS vis-à-vis de celui qu'il nommait "mon Père". Pourquoi chercher à opposer les affirmations plutôt qu'à les unir ? Ce Père de JESUS est aussi "notre Père", comme il nous le dit. Notre destinée est de devenir "fils dans le Fils".

La filiation divine n'est pas un fait biologique

Nous ne sommes pas ici dans la biologie et la génétique, mais au niveau de l'origine profonde de notre être. C'est ce que disait le pape Benoît XVI quand il était jeune théologien : "La filiation divine de JESUS ne repose pas, d'après la foi de l'Église, sur le fait que JESUS n'a pas eu de père humain ; la doctrine de la divinité de JESUS ne serait pas mise en cause si JESUS était issu d'un mariage normal. Car la filiation divine dont parle la foi n'est pas un fait biologique (…), elle se situe dans l'éternité de Dieu"*.

JESUS a eu une famille humaine, où Joseph a joué un rôle important. La fête de la sainte famille ne nous montre pas d'abord un "modèle familial", elle nous rappelle, d'une autre façon que le Credo, que JESUS est "vrai Dieu et vrai homme".

*Joseph Ratzinger, "Foi chrétienne, hier et aujourd'hui", Mame, 1969, p. 192.
Revenir en haut Aller en bas
Capucine
MODERATION
MODERATION
Capucine

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 6155
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

Mois de Mars - mois de Saint Joseph Empty
MessageSujet: Re: Mois de Mars - mois de Saint Joseph   Mois de Mars - mois de Saint Joseph Icon_minipostedJeu 05 Mar 2015, 10:43 pm

Un époux bousculé

Saint Joseph époux et père malgré lui ? Ce fut l'un des hommes de la Bible au destin le plus inattendu.

Lorsqu’on parle de Joseph, on met la plupart du temps en avant le fait qu’il est le père de JESUS. Mais on réalise en général assez peu qu’il est avant tout « l’époux de Marie » (Matthieu 1, 16) ! Chez Luc, l’ange apparaît à une vierge « fiancée à un homme du nom de Joseph, de la maison de David » (Luc 1, 27). Joseph est d’emblée lancé dans l’aventure conjugale. Une aventure qui lui réserve bien des surprises : femme enceinte avant relations, naissance en cours de voyage dans des circonstances précaires, visites étranges de mages et de bergers, menaces de mort, émigration, retour... Sans compter les rêves et les anges qui viennent le troubler, le provoquer, l’inciter à agir ou, au contraire, à revenir sur la seule décision personnelle qu’il ait prise et qui était de répudier Marie ! Et puis l’installation à Nazareth, la fugue de l’enfant à Jérusalem, quelques années de vie de famille et puis... plus rien. Quel époux est donc Joseph ? Peut-être la réalisation de ce modèle que nous donne à contempler la Genèse : « L’homme quitte son père et sa mère et s’attache à sa femme, et ils deviennent une seule chair » (Genèse 1, 24). Joseph, comme Abraham, est un homme qui part, qui quitte ses certitudes, ses habitudes, son confort peut-être, son pays. Et cela pour être fidèle à Marie et au couple qu’il forme avec elle. Ce couple est évidemment inhabituel dans la répartition des rôles. Peu conforme en tous les cas. Il n’est pas interdit de penser que c’est pour cela que Joseph a longtemps été le grand oublié des commentateurs et des théologiens. C’est à la fin du Moyen-Âge et surtout au XIXe siècle, lorsque le modèle patrimonial et patriarcal se fendille peu à peu, que la figure de Joseph travailleur, époux, artisan, père adoptif (comme tous les pères) est mise en avant. En cette époque de travail sur le « genre », la figure de Joseph est beaucoup plus intéressante qu’il n’y paraît !

Jean-Pierre Rosa
Croire.com
Revenir en haut Aller en bas
Capucine
MODERATION
MODERATION
Capucine

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 6155
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

Mois de Mars - mois de Saint Joseph Empty
MessageSujet: Re: Mois de Mars - mois de Saint Joseph   Mois de Mars - mois de Saint Joseph Icon_minipostedJeu 05 Mar 2015, 10:46 pm

Pourquoi Joseph ne parle-t-il jamais ?

De Joseph, l'époux de Marie, nous ne savons pas grand-chose, à part qu'il a veillé sur les premières années de JESUS. C'est un personnage très important, mais bien mystérieux… Pourquoi ne parle-t-il jamais ?

La réponse d'Anne Soupa, bibliste, aux questions de Sophie de Villeneuve dans l'émission de Radio Notre-Dame "Mille questions à la foi".


Sophie de Villeneuve : Peut-on dire que sans Joseph, rien n'aurait été possible ?

Anne Soupa : On a absolument besoin de Joseph. Votre remarque sur son silence m'a beaucoup questionnée. Dans l'Évangile, il ne dit pas un mot. Je pense que c'est un homme qui rêve tout le temps, qui agit quand il ne rêve pas, et qui n'a plus le temps de parler. C'est un personnage habité par les songes. D'ailleurs il porte le même prénom que le Joseph du livre de la Genèse, le dernier des douze fils de Jacob malmené par ses frères jaloux qui le plongent dans une citerne, emmené en esclavage en Egypte, celui que l'on appelle "l'homme aux songes". Je crois que notre Joseph, l'époux de Marie, est lui aussi un homme aux songes.

Il y aurait donc un rapport entre le Joseph de l'Ancien Testament et celui du Nouveau ?

A. S. : Un rapport très grand, d'autant plus que c'est Joseph, l'époux de Marie, qui emmène sa famille en Égypte, réalisant ainsi la phrase de l'Exode : "D'Égypte j'ai appelé mon fils".

Et lui aussi, a suivi les préceptes du Seigneur. Il aura fallu des songes pour le mettre en route !


A. S. : En effet, Joseph est qualifié de juste. Au début de l'Évangile de Matthieu, il est "juste selon la loi" : il décide tout d'abord de répudier Marie. Mais peu à peu, grâce aux songes, il devient juste "selon le plan de Dieu".

Qu'est-ce que cela veut dire ?


A. S. : Qu'il obéit à la voix de l'Esprit qui parle par ces songes, qu'il obéit, si l'on préfère une réponse plus anthropologique, à la compassion, à l'amour qu'il a pour Marie, et au désir de voir les plans du Seigneur se réaliser. Les songes sont très importants dans l'univers du judaïsme.

Joseph a des songes extraordinaires : des anges lui parlent, le Seigneur lui adresse la parole pendant qu'il dort. Ce sont des rêves ?

A. S. : Je crois que ce sont de vrais rêves. Mais cela peut désigner aussi, en dehors du rêve classique, tout ce qui, d'une manière ou d'une autre, parvient à la conscience. Une méditation très profonde peut aussi s'appeler un "songe".

C'est un moyen de nous révéler quelque chose, comme pour Joseph ?

A. S. : Le songe est sans aucun doute un instrument de révélation.

Mais Joseph ne dit toujours rien, les Écritures ne le font pas parler.

A. S. : En effet. Mais il agit énormément : il prend Marie chez lui, en fait son épouse, s'occupe de l'enfant, organise l'aller et le retour en Égypte… Il agit en père adoptif, de manière exemplaire. Il est un modèle accompli de l'adoption. A la fin de l'Évangile de Matthieu, il y a encore un autre Joseph, Joseph d'Arimatie, qui va réclamer le corps de JESUS aux autorités romaines, qui le prend dans ses bras, le met dans un linceul et l'emmène dans son tombeau tout neuf. Joseph adopte l'enfant JESUS, Joseph d'Arimatie adopte le corps mort de JESUS pour lui donner une sépulture.

Il y a donc trois Joseph dans cette histoire !


A. S. : Oui, et les deux de l'Évangile sont construits en tension l'un avec l'autre, comme le père de l'enfant JESUS est construit en lien avec le Joseph de l'Ancien Testament.

L'Évangile ne montre guère les relations entre JESUS et Joseph. Cela nous manque tout de même un peu ! On le voit lorsque JESUS est perdu et que Joseph et Marie le cherchent, mais par la suite il disparaît et on ne sait rien de leurs relations.

A. S. : De même qu'on ne sait rien des trente années de la vie de JESUS à Nazareth. Tout cela est livré au lecteur, ce qui n'est pas une raison pour le minorer et faire de Joseph un personnage de second plan. Je crois que Joseph est très important.

Pourtant, après cela, les Évangiles ne le citent même plus !

A. S. : Mais sauf dans les évangiles de l'enfance, Marie n'a pas une grande place non plus !

Cela veut dire que la parenté, la famille ne comptait pas ?

A. S. : La vie publique de JESUS l'a amené à prendre une telle distance par rapport à son milieu d'origine que, je crois, plus rien ne comptait à part son enseignement, sa prédication. Cela montre sa liberté par rapport aux modèles familiaux. Il s'en est affranchi, ce qui ne veut pas dire qu'il les renie. Je crois au contraire que c'est quand on a bien profité de ses modèles parentaux que l'on peut s'en affranchir et mener une vie libre.

Finalement, on peut lire en creux dans l'Évangile que JESUS avait d'excellents rapports avec son père adoptif ?


A. S. : Je ne vois aucune raison de dire le contraire. Je vois quelques raisons de dire qu'il n'avait peut-être pas toujours de bons rapports avec sa mère. Dans l'Évangile de Marc, on rapporte que la mère et les frères de JESUS viennent le voir. Etait-ce pour le mettre en garde face aux risques qu'il prenait à s'affronter aux prêtres du Temple, ou pour profiter des avantages qu'un homme connu pouvait apporter à sa parenté, toujours est-il que JESUS rabroue sa mère, de même qu'il la rabroue quand elle se plaint de l'avoir cherché pendant trois jours au retour des fêtes de la Pâques à Jérusalem. Mais on ne voit pas de tels affrontements avec son père.

En fait, c'est toujours sa mère qui le gronde ou le rabroue, même quand son père est présent ?

A. S. : Exactement. Peut-être qu'il y avait entre eux un rapport mère-fils particulièrement fort, peut-être que l'aura de JESUS était très forte et que Marie a eu du mal à se détacher de lui, on reste dans des conjectures.

Qu'est-ce que Joseph pourrait nous dire aujourd'hui, lui que l'on prie encore, et dont les statues sont très présentes dans nos églises ?

A. S. : Son nom veut dire : "Dieu ajoutera". Il évoque l'espérance, la confiance en Dieu. C'est une figure tournée vers la fécondité. Modèle de l'adoption, il dépasse le patriarcat de son époque qui était très soucieux des liens du sang. Il est le modèle de l'adoption réussie, et c'est très fort, pas seulement pour des relations entre parents et enfants, mais pour toutes les relations humaines : il est un modèle pour un enseignant qui doit adopter tous les élèves qui lui arrivent chaque septembre, pour tout éducateur qui a la responsabilité de faire croître ce qui est encore inachevé.

Est-ce qu'il peut être aussi pour nous un exemple d'attention à ce qui surgit de l'inconscient, des conseils, des directions….

A. S. : Oui, il y a chez Joseph une docilité à l'inconscient qui est très moderne. Joseph aurait pu être pris comme modèle par les psychanalystes, il est celui qui laisse parler son inconscient et qui ne l'oublie pas : le lendemain, il fait ce qui lui a été dit dans le songe.

Croire.com
Revenir en haut Aller en bas
 

Mois de Mars - mois de Saint Joseph

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: C H R I S T I A N I S M E :: Sanctuaires - Communautés Religieuses - Dévotions - autres... :: La vie des saints-