*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile
*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  Contribution  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"
-16%
Le deal à ne pas rater :
Mini Frigo Xbox Series X (4,5 L, 8 canettes)
56.99 € 67.99 €
Voir le deal

 

 Le silence sur la réalité de l’avortement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Capucine
MODERATION
MODERATION
Capucine

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 7361
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

Le silence sur la réalité de l’avortement Empty
MessageSujet: Le silence sur la réalité de l’avortement   Le silence sur la réalité de l’avortement Icon_minipostedMar 29 Nov 2022, 6:08 am

Le silence sur la réalité de l’avortement


Le silence sur la réalité de l’avortement Avortement-constitution-080_HL_XBOUZAS_1903664
Hans Lucas via AFP
Deuxième séance publique à l'Assemblée nationale, suite de la discussion de la proposition de loi constitutionnelle concernant l'IVG.



Blanche Streb - publié le 28/11/22


Les députés qui ont voté la constitutionnalisation du "droit" à l’avortement ignorent délibérément les pressions exercées sur les femmes qui avortent. Pour l’essayiste Blanche Streb, il est "difficile de ne pas être saisis par le décalage qui sépare les postures idéologiques de la réalité de l’avortement aujourd’hui".


Alors même qu’aucun courant politique ne remet en cause l’avortement dans notre pays, alors que l’encre de la loi qui allonge le délai de 12 à 14 semaines est à peine sèche et que les garde-fous mis en place au moment de la loi Veil de 1975 s’étiolent les uns après les autres, dans le sens unique d’une banalisation, d’une facilitation et d’une négation de la réalité de l’IVG, une énergie stupéfiante (et donc un temps colossal pour les parlementaires) est réquisitionnée par les lunes de quelques-unes qui veulent à tout prix inscrire ce « droit » dans la Constitution. Surréaliste.

Un simple regard sur les taux d’avortement prouve que son accès n’est en rien entravé dans notre pays, ils restent dramatiquement stables et hauts. Mais surfant sur la vague d’inquiétudes suscitée par le revirement de la Cour suprême des États-Unis le 24 juin, une situation qui n’a évidemment rien à voir avec la nôtre, ce 24 novembre, un pas de plus vient d’être franchi avec l’adoption par l’Assemblée nationale de la proposition des Insoumis par 337 voix contre 32. Après réécriture et semblants de débats, la formulation retenue tient en une phrase : « La loi garantit l’effectivité et l’égal accès au droit à l’interruption volontaire de grossesse. »



Postures idéologiques


Mais le chemin jusqu’à la norme la plus élevée de l’ordre juridique est encore long. Elle doit pour cela être votée à l’identique par le Sénat. Et si tel était le cas, ce qui semble peu probable, elle serait soumise au peuple français par référendum, puisqu’il s’agit d’une proposition de loi qui émane de parlementaires. Raison pour laquelle les députés, conscients de l’issue incertaine de leur combat, n’ont de cesse d’exhorter le gouvernement à présenter son propre projet de loi qui, s’il passait la barrière des deux chambres, ne serait pas soumis en fin de course à ce même impératif.

Citation :

À la sortie de l’hémicycle, les journalistes ont filmé un groupe de femmes députées chantant, certaines au bord d’un évanouissement de joie.

À la sortie de l’hémicycle, les journalistes ont filmé un groupe de femmes députées chantant, certaines au bord d’un évanouissement de joie. Elles en font des tonnes. Et cela met mal à l’aise. Dans l’hémicycle puis face aux micros, elles s’attribuent elles-mêmes le rôle de porte-parole « de la France qui parle au monde ». « Avec ce vote, clame Mathilde Panot, chef du groupe LFI à l’Assemblée nationale, la France parle au monde et envoie un signal magnifique à l’ensemble des femmes de notre pays et du monde. » Rien que ça… Des sénateurs ne s’y trompaient pas en qualifiant ces démarches de « purement proclamatoires et symboliques ». Difficile de ne pas être saisis par le décalage, l’abîme, qui sépare ces postures idéologiques de la réalité de l’avortement aujourd’hui. 


Un silence incompréhensible


Enlever les œillères, c’est l’assurance de déchanter. Difficultés et inquiétudes économiques, difficultés pour concilier vie professionnelle et familiale, manque de soutien, anxiété sur l’avenir… Les causes qui conduisent à avorter sont multiples et « nous sommes témoins que toutes les femmes n’avortent pas librement et par choix » rappelle régulièrement Caroline Roux, au plus près du terrain puisqu’elle coordonne le service d’écoute pour femmes enceintes en difficultés d’Alliance Vita. Quant aux souffrances et conséquences durables laissées dans la vie et le cœur de nombreuses femmes — pas toutes évidemment —, la défense et la protection de celles qui souhaiteraient éviter l’avortement ou les moyens de prévention urgent à penser, tout cela reste tu. Un silence incompréhensible, lâche et complice. 

Ce vote est intervenu la veille de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. Comment ne pas s’émouvoir de l’effacement total dans ces débats de cette douloureuse réalité : de nombreuses femmes avortent sous la pression de leurs conjoints ou de leur entourage, pire : « Les violences conjugales contre les femmes débutent souvent lors de la première grossesse, et dans 40% des cas, redoublent au cours de celle-ci » comme le rappelait pourtant le rapport sur Les 1.000 premiers jours remis au gouvernement il y a seulement deux ans. Ces violences-là aussi sont tues. Un délit d’entrave à la vérité. 


source :  Aleteia
Revenir en haut Aller en bas
Capucine
MODERATION
MODERATION
Capucine

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 7361
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

Le silence sur la réalité de l’avortement Empty
MessageSujet: Re: Le silence sur la réalité de l’avortement   Le silence sur la réalité de l’avortement Icon_minipostedMar 29 Nov 2022, 6:10 am

Avortement : l’Église championne de la raison


Le silence sur la réalité de l’avortement WEB2-MARCHE-POUR-LA-VIE
Marche pour la Vie.




Ce n’est pas seulement au nom de leur foi que les chrétiens réprouvent l’avortement. L’essayiste Jean Duchesne fait observer que c’est aussi par respect pour la rationalité scientifique dont ils ne revendiquent pas le monopole.



Une opinion reçue qui mérite qu’on lui torde le cou est que c’est « la religion » qui veut imposer comme un de ses dogmes que la vie humaine commence dès la conception et que donc se débarrasser d’un fœtus est un homicide. Certes, les adversaires les mieux identifiés de l’avortement sont des chrétiens (catholiques et protestants « évangéliques »). Mais ils ne sont pas les seuls. Et leur position n’est pas uniquement théologique, car elle repose aussi et non moins sur « la pure et simple raison », et même sur la science.


Agnostiques et athées pour la vie


Il est frappant de voir qu’aux États-Unis (où la pratique religieuse est tombée en trente ans de plus de 70% à moins de 50%), les Églises dites conservatrices en matière de morale n’ont plus le monopole de la lutte contre l’« interruption volontaire de grossesse » (IVG). Students for Life  (Étudiants pour la vie) est né en 1976 (trois ans après Roe contre Wade, l’arrêt de la Cour suprême qui a permis l’avortement jusqu’à ce que le fœtus soit viable), à l’initiative de catholiques, mais est vite devenu « interdénominationnel » et même en 2006 non-confessionnel. L’association (à but non lucratif) revendique des groupes affiliés sur près de 1.300 campus dans tout le pays.


Ces dernières années sont apparus Secular Pro-Life (Laïcs pour la vie), Rehumanize International (Internationale pour la réhumanisation), l’Equal Rights Institute (Institut pour l’égalité des droits), et le Progressive Anti-Abortion Uprising (PAAU : Soulèvement progressiste contre l’avortement). Toutes ces organisations ont en commun d’être animées et gérées par des jeunes et majoritairement des femmes, dont nombre d’athées et d’agnostiques déclarés, d’être areligieuses sans exclure l’appartenance à aucune Église, et de lier le combat contre l’IVG aux luttes contre le capitalisme « sauvage », le stockage et la liquidation d’embryons, la peine de mort, la torture, l’euthanasie, les brutalités policières et la guerre.


Le zygote, l’embryon, le fœtus sont déjà humains


Le but de tous ces lobbies n’est pas d’influencer par des « coups » médiatiques. C’est d’aider moralement et matériellement les femmes paniquées par une grossesse indésirée et, en amont, d’éduquer et de former au dialogue raisonné avec les partisans de l’IVG. Le thème central est qu’il est scientifiquement impossible de fixer à quel stade de son développement l’enfant à naître devient définitivement humain. Du point de vue de la biologie, il n’y a pas de discontinuité entre le zygote (l’unique cellule formée par l’union du spermatozoïde et de l’ovule), l’embryon (où les cellules se multiplient et dont la taille augmente) et le fœtus (à partir de la 9e semaine après la fécondation, lorsque les cellules se « spécialisent » de plus en plus et que des organes comme le cerveau, le foie et les reins commencent à fonctionner).


Paradoxalement, c’est lorsque la génétique a permis d’établir que le zygote (qui contient 23 chromosomes de la mère et autant du père) est déjà indubitablement un être humain que l’on a entrepris de s’acharner à banaliser l’avortement. Pendant longtemps, on s’est interrogé : était-ce déjà un enfant ? On s’est demandé par exemple si et quand il recevait une âme avant sa naissance. Et les réponses dépendaient des connaissances médicales (limitées) de l’époque. Mais c’était des conjectures, et non des affirmations théologiquement érigées en vérités. 


Quand des passions esclavagisent la raison



Aujourd’hui encore, la certitude fournie par la science que la vie humaine commence dès la conception n’est pas une opinion imposée par une croyance religieuse. La foi ne fait ici que confirmer un interdit qui fait partie de la morale « naturelle », commune à toute l’humanité, et qui repose sur l’égale dignité de chacun : « Tu ne tueras pas. » Il est donc faux de dire que réprouver l’IVG et s’opposer à sa légalisation sans condition, c’est nier des droits en violant les consciences au nom d’une transcendance qui bafouerait la rationalité objective. C’est pourquoi il n’est pas nécessaire d’être chrétien pour s’indigner du meurtre de tant d’innocents.

Reste à comprendre comment l’avortement peut être accepté comme sinon rationnel, du moins sage et raisonnable dans certains cas, voire comme une liberté inaliénable. L’énigme a été résolue par un philosophe sceptique des Lumières, l’Écossais David Hume (1711-1776). Dans son Traité de la nature humaine (1739), il écrit : « La raison est et ne peut être que l’esclave des passions, et elle ne peut jamais prétendre à une autre fonction que celle de servir les passions et de leur obéir. » Entendons ici par « raison » la rigueur censée gouverner le contenu aussi bien que la forme de tout discours (logos en grec), et par « passions » les désirs et les peurs qui dictent des choix justifiés seulement a posteriori par de beaux raisonnements.

La foi proscrit l’esquive des réalités, même dérangeantes


Hume ne se méfie pas simplement de la raison et ne légitime nullement les « passions ». Car, en bon moraliste, il vise aussi l’égoïsme et les courtes vues finalement suicidaires de l’individualisme. En forçant, dans un but pédagogique, le trait jusqu’à l’excès, il note encore : « Il n’est pas contraire à la raison que je préfère la destruction du monde à l’égratignure de mon petit doigt. » Ce constat corrosif ne vaut pas que pour l’avortement. Il explique aussi la désinvolture des tyrans et même de dirigeants démocratiquement élus qui utilisent leur population comme chair à canon, et encore — pour aller jusqu’au bout — la frilosité des nantis que nous sommes, qui s’inquiètent plus d’avoir froid l’hiver prochain qu’ils ne sont émus par toutes les misères et massacres dont ils sont contemporains et dûment informés.

Citation :

La foi, loin de paralyser ou domestiquer la raison, la stimule au contraire et proscrit l’esquive des réalités qui dérangent.

Élargir ainsi la vision n’est pas relativiser l’extermination de l’enfant à naître. C’est modestement plaider pour la rationalité et l’honnêteté intellectuelle, à la suite du magistère de l’Église. Celui-ci ne rejoint pas du tout Hume dans sa féroce critique du rationalisme, et condamne également le fidéisme — à savoir la croyance aveugle, qui renonce à comprendre, voire s’y refuse, pour s’enfermer dans une sécurité illusoire. L’enseignement constant est que la foi, loin de paralyser ou domestiquer la raison, la stimule au contraire et proscrit l’esquive des réalités qui dérangent. Que des enfants ne soient pas toujours bienvenus en est une. Que les supprimer avant qu’ils naissent soit un crime en est une autre, pas plus escamotable.

La raison contre l’arbitraire individualiste


Dans ce cas, le motif est bien sûr que le fœtus gêne. La détresse de la future mère suffit-elle à légitimer l’élimination de l’importun ? À ce compte-là, on pourrait aussi se débarrasser de handicapés et de vieillards dont l’existence est une épreuve pour leur entourage. Peut-on contester qu’il y ait là un être pleinement humain ? L’argument sera qu’on ne le voit pas, qu’il n’a pas d’autonomie, qu’il ne communique pas, etc. C’est le même égocentrisme qui fait vite oublier les horreurs dont on apprend que sont victimes des foules de gens qu’on ne connaît pas. Tout cela ne fait-il pas partie de l’histoire de l’humanité depuis la nuit des temps ?

On voit ici que l’avortement n’est pas un défi que l’on pourrait isoler de la rationalité qu’il met en jeu, qu’on le veuille ou non, puisque, dans une société civilisée, un tel acte se réfère nécessairement à des savoirs et à des principes généraux. Le tragique est que l’arbitraire individualiste, où « la raison du plus fort est toujours la meilleure », est un système plus simple et plus tentant, mais aussi plus barbare, que la réflexion dialoguée et l’argumentation sans exclure aucune donnée, qu’il s’agisse d’expérience directe ou de connaissance acquise — y compris par la Révélation qui aiguise le regard sans rien lui imposer et libère la raison.



source :  Aleteia
Revenir en haut Aller en bas
Olivier-Apocalypse
nouveau membre
Olivier-Apocalypse

Date d'inscription : 29/10/2022
Masculin
Messages : 29
Pays : France
R E L I G I O N : Chrétien

Le silence sur la réalité de l’avortement Empty
MessageSujet: Re: Le silence sur la réalité de l’avortement   Le silence sur la réalité de l’avortement Icon_minipostedMar 06 Déc 2022, 8:53 pm

C'est terrible de constater une telle violence et aussi peu de respect pour la vie d'un petit être qui doit être avant tout protégé de toute agression extérieure.

Récemment, un papa témoignait sa colère de ne pas pouvoir récupérer son enfant - foetus pour l'enterrer après que sa femme a fait une fausse couche. Il semblerait que l'Etat s'approprie les foetus qui valent de l'or pour les utiliser dans l'industrie pharmaceutique ou cosmétique....! C'est tout simplement scandaleux!

https://www.facebook.com/100086870241078/videos/646813690477911

Revenir en haut Aller en bas
https://www.apocalypse-enfin-clair.com/
astvadz
.
.


Date d'inscription : 08/08/2010
Masculin
Messages : 1781
Pays : apatride
R E L I G I O N : *****

Le silence sur la réalité de l’avortement Empty
MessageSujet: Re: Le silence sur la réalité de l’avortement   Le silence sur la réalité de l’avortement Icon_minipostedMar 06 Déc 2022, 9:12 pm

Olivier-Apocalypse a écrit:
C'est terrible de constater une telle violence et aussi peu de respect pour la vie d'un petit être qui doit être avant tout protégé de toute agression extérieure.

Récemment, un papa témoignait sa colère de ne pas pouvoir récupérer son enfant - foetus pour l'enterrer après que sa femme a fait une fausse couche. Il semblerait que l'Etat s'approprie les foetus qui valent de l'or pour les utiliser dans l'industrie pharmaceutique ou cosmétique....! C'est tout simplement scandaleux!

https://www.facebook.com/100086870241078/videos/646813690477911


Comment des chirurgiens ( même non croyant ) peuvent ils faire ça ? ne voient ils donc pas ce qu'ils sortent du ventre des femmes ?
Sont ils "possédés "au moment de leur acte ?
Le silence sur la réalité de l’avortement 153577
Revenir en haut Aller en bas
Olivier-Apocalypse
nouveau membre
Olivier-Apocalypse

Date d'inscription : 29/10/2022
Masculin
Messages : 29
Pays : France
R E L I G I O N : Chrétien

Le silence sur la réalité de l’avortement Empty
MessageSujet: Re: Le silence sur la réalité de l’avortement   Le silence sur la réalité de l’avortement Icon_minipostedMar 06 Déc 2022, 11:01 pm

astvadz a écrit:


Comment (...) peuvent ils faire ça ?
Sont ils "possédés "au moment de leur acte ?
Le silence sur la réalité de l’avortement 153577

Les enfants (avant et après naissance) sont malheureusement la cible privilégiée de nombreux puissants de ce monde....
La pédocriminalité (plus généralisée qu'on le croit dans les hautes sphères politiques) reste en général impunie, même les journalistes demeurent silencieux et muets à ce sujet...!
Les rites sataniques utilisent des enfants également.

Ceux qui devraient être protégés par leurs aînés subissent parfois des choses abominables.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.apocalypse-enfin-clair.com/
astvadz
.
.


Date d'inscription : 08/08/2010
Masculin
Messages : 1781
Pays : apatride
R E L I G I O N : *****

Le silence sur la réalité de l’avortement Empty
MessageSujet: Re: Le silence sur la réalité de l’avortement   Le silence sur la réalité de l’avortement Icon_minipostedMer 07 Déc 2022, 5:25 am

Olivier-Apocalypse a écrit:
astvadz a écrit:


Comment (...) peuvent ils faire ça ?  
Sont ils "possédés "au moment de leur acte ?
Le silence sur la réalité de l’avortement 153577

Les enfants (avant et après naissance) sont malheureusement la cible privilégiée de nombreux puissants de ce monde....
La pédocriminalité (plus généralisée qu'on le croit dans les hautes sphères politiques) reste en général impunie, même les journalistes demeurent silencieux et muets à ce sujet...!
Les rites sataniques utilisent des enfants également.

Ceux qui devraient être protégés par leurs aînés subissent parfois des choses abominables.


Genèse 2
…16L'Eternel Dieu donna cet ordre à l'homme: Tu pourras manger de tous les arbres du jardin; 17mais tu ne mangeras pas de l'arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras.

Je crois qu'aujourd'hui , notre monde moderne a non seulement consommé les fruits défendus mais aussi le feuillage de cet arbre , les branches , le tronc et les racines et il s'est attaqué maintenant au fœtus , aux enfants et à l'ADN de l'être humain !va t- il entrer en compétition directe avec Dieu avec l’Intelligence artificielle ?
Mais je crois que tu veux plutôt analyser le problème de la pédophilie qui fait maintenant rage dans toutes les couches de nos sociétés et je crois personnellement que nous touchons là le summum de l'hypocrisie dénoncée à maintes reprises par notre Seigneur JESUS Christ et transcrit dans sa parabole de "la Femme adultère "( (Jean 8.1-11 )
Le silence sur la réalité de l’avortement 153577
Revenir en haut Aller en bas
Olivier-Apocalypse
nouveau membre
Olivier-Apocalypse

Date d'inscription : 29/10/2022
Masculin
Messages : 29
Pays : France
R E L I G I O N : Chrétien

Le silence sur la réalité de l’avortement Empty
MessageSujet: Re: Le silence sur la réalité de l’avortement   Le silence sur la réalité de l’avortement Icon_minipostedJeu 08 Déc 2022, 10:53 am

astvadz a écrit:


Je crois qu'aujourd'hui , notre monde moderne a non seulement  consommé les fruits défendus mais aussi le feuillage de cet arbre , les branches , le tronc et les racines et il s'est attaqué maintenant au fœtus , aux enfants et à l'ADN   de l'être humain !va t- il entrer en compétition directe avec Dieu avec l’Intelligence artificielle ?
Mais je crois que tu veux plutôt analyser le problème de la pédophilie qui fait maintenant rage dans toutes les couches de nos sociétés et je crois personnellement que nous touchons là le summum de l'hypocrisie   dénoncée à maintes reprises par notre Seigneur JESUS Christ et transcrit dans sa parabole de "la Femme adultère "( (Jean 8.1-11 )
Le silence sur la réalité de l’avortement 153577

L'élite mondialiste sataniste qui dirige ce monde s'attaque comme jamais auparavant aux enfants et laisse faire les réseaux de pédocriminalité.
Elle développe aussi l'Intelligence artificielle pour devenir des sortes de dieux qui contrôlent absolument tout sur cette terre...!
Restons bien éveillés et conscients de ce qui se passe !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.apocalypse-enfin-clair.com/
Contenu sponsorisé




Le silence sur la réalité de l’avortement Empty
MessageSujet: Re: Le silence sur la réalité de l’avortement   Le silence sur la réalité de l’avortement Icon_miniposted

Revenir en haut Aller en bas
 

Le silence sur la réalité de l’avortement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L’avortement
» L'avortement
» Plus d'un millier d'opposants à l'avortement et à la PMA défilent à Paris
» L'avortement : oui ou non ?
» Les Irlandais aux urnes pour un référendum historique sur l’avortement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: Accueil du forum :: . :: Actualité-