*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"
 | 
 

 Le premier ministre Philippe prépare « un gouvernement rassembleur de compétences »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Capucine
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 3917
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

MessageSujet: Le premier ministre Philippe prépare « un gouvernement rassembleur de compétences »   Lun 15 Mai 2017, 11:37 pm

Le premier ministre Philippe prépare « un gouvernement rassembleur de compétences »

Edouard Philippe, maire Les Républicains du Havre, était l’un des piliers de l’équipe de campagne d’Alain Juppé lors de la primaire de la droite. Il doit présenter son gouvernement mardi.

LE MONDE | 15.05.2017 à 14h54 • Mis à jour le 16.05.2017 à 12h11


Son nom circulait avec insistance depuis plusieurs jours pour occuper la fonction de premier ministre. Edouard Philippe, 46 ans, maire (Les Républicains, LR) du Havre, a été nommé, lundi 15 mai, à Matignon par Emmanuel Macron (En marche !).

Invité le soir même au journal télévisé de TF1, le nouveau premier ministre a justifié sa présence à Matignon. « On se sent parfois de gauche, parfois de droite. La valeur cardinale de la vie en société c’est la liberté pas seulement économique, mais de pensée, la liberté d’expression. »

M. Philippe a expliqué être « en train de constituer un gouvernement, un gouvernement rassembleur de compétences », qu’il proposera à Emmanuel Macron. Le nouveau président de la République a compris « très tôt (...) qu’il fallait qu’il poursuive le mouvement audacieux et qu’il fallait qu’il s’inscrive non pas dans une logique d’ouverture mais dans une logique de recomposition de la vie politique », a-t-il avancé. Evasif quant à la composition de ce gouvernement, dont l’annonce est prévue demain, il ajoute : « La première
question qu’on se pose : est-ce qu’on va être capable de donner à la France une majorité de progrès ? »

« Honoré de cette propositon »

Interrogé sur une éventuelle hésitation avant d’accepter le poste, Edouard Philippe a répondu : « Je ne sais pas si c’est un enfer mais je veux bien croire que la tâche est considérable. On est à la fois honoré de cette proposition et on y réfléchit bien ». Il a également défendu le projet de réformer le code du travail dès l’été par ordonnance, comme l’a proposé Emmanuel Macron lors de la campagne présidentielle :

Nous avons un droit du travail très lourd en France, il ne protège pas beaucoup les salariés. Il y a un grand nombre de chômeurs, il faut donc faire quelque chose, on ne peut pas ne rien faire.
 
Ce petit-fils de docker, diplômé de Sciences Po et énarque (promotion Marc-Bloch), a commencé à militer au Parti socialiste (PS), tendance Rocard, durant ses années d’études avant de se rapprocher de la droite. Il y a d’ailleurs côtoyé à cette époque, dans les rangs des jeunes rocardiens, un certain Alexis Kohler, aujourd’hui secrétaire général de l’Elysée.

En 2001, il rejoint l’équipe municipale du maire du Havre, Antoine Rufenacht, qui lui passera le témoin en 2010. Mais c’est dans l’ombre d’Alain Juppé, qui l’a fait venir comme directeur général lorsqu’il prend la présidence de l’UMP à sa création, en 2002, qu’il va prospérer. De là date une fidélité à tous crins. Il était un des piliers de l’équipe de campagne du maire de Bordeaux à la primaire de la droite.

Volonté d’élargissement et de rééquilibrage

La nomination d’Edouard Philippe au poste de premier ministre prolonge l’opération de renouvellement voulue et incarnée par Emmanuel Macron. Peu connu du grand public, il apparaît comme un visage nouveau.
Surtout, elle s’inscrit dans une stratégie qui vise à faire exploser la droite. Depuis son élection, M. Macron n’a cessé d’adresser des messages et de nouer directement le dialogue avec une partie de la droite, avec un traitement particulier pour les juppéistes.

Dans le sillage du nouveau premier ministre, le président de la République espère attirer des responsables LR de premier plan, dont certains pourraient intégrer le gouvernement. Dans la foulée, ce mouvement d’une partie de la droite pourrait s’élargir aux investitures pour les élections législatives, volontairement laissées ouvertes après une première liste de 428 candidats, qui devrait être complétée mercredi, le dépôt des candidatures étant clos vendredi à 18 heures.

Le choix d’Edouard Philippe marque la volonté d’élargissement et de rééquilibrage de la majorité présidentielle. C’est aux élections législatives des 11 et 18 juin que l’on pourra mesurer les premiers effets de cette opération, alors que les dirigeants de LR, pour leur part, s’accrochent toujours à l’espoir d’une revanche dans les urnes pour imposer à Emmanuel Macron une cohabitation.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/politique/article/2017/05/15/edouard-philippe-le-maire-les-republicains-du-havre-nomme-premier-ministre_5127912_823448.html#ETKf62AlJ5jhYvys.99



Revenir en haut Aller en bas
Capucine
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 3917
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

MessageSujet: Re: Le premier ministre Philippe prépare « un gouvernement rassembleur de compétences »   Mer 17 Mai 2017, 4:37 am

Gouvernement : Collomb à l'Intérieur, Hulot ministre d'État de la Transition écologique et solidaire, Bayrou devient garde des Sceaux

Orange avec AFP, publié le mercredi 17 mai 2017 à 17h00

POLITIQUE. Le sénateur-maire de Lyon Gérard Collomb est nommé ministre de l'Intérieur avec le rang de ministre d'État.

Deux autres personnalités deviennent ministres d'État : Nicolas Hulot (Transition écologique et solidaire) et François Bayrou, président du MoDem, nommé garde des Sceaux et ministre de la Justice.

Au total, le gouvernement compte 18 ministres et quatre secrétaires d'État.

- Sylvie Goulard, députée européenne, est nommée ministre des Armées.

- Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense du gouvernement Cazeneuve, est nommé ministre de l'Europe et des Affaires étrangères.

- Richard Ferrand, député du Finistère et macroniste de la première heure, est nommé ministre de la Cohésion des territoires.

- Françoise Nyssen, directrice de la maison d'édition "Actes Sud", est nommée ministre de la Culture.

- Bruno Le Maire est nommé ministre de l'Économie. Issus des rangs des Républicains (LR), il a dit sa volonté de travailler avec Emmanuel Macron dès le 7 mai.

- Muriel Penicaud est nommée ministre du Travail. Issue de la société civile, elle a dirigé plusieurs entreprises, été membre du conseil d'administration de la SNCF et administratrice du groupe Orange.

- Jean-Michel Blanquer, ancien directeur général de l'Essec, est nommé ministre de l'Éducation nationale.

- Agnès Buzyn, médecin, chercheure, est nommée ministre de la Solidarité et de la Santé. Elle présidait la Haute-autorité de santé depuis 2016.

- Jacques Mézard est nommé ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation. Patron des radicaux de gauche (PRG) au Sénat, il est un soutien de la première heure d'Emmanuel Macron.

- Gérald Darmanin, maire de Tourcoing, est nommé ministre de l'Action et des Comptes publics. Homme de droite depuis ses débuts en politique, proche de Nicolas Sarkozy, il s'est déclaré prêt à travailler avec Emmanuel Macron au lendemain de sa victoire.

- Frédérique Vidal est nommée ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et des Innovations. Depuis 2012, elle dirigeait l'université de Nice-Sophia-Antipolis (UNS). Cette professeure des universités en sciences de la vie était auparavant directrice de la faculté de sciences de l'établissement niçois.

- Annick Girardin est nommée ministre des Outre-mer. Elle était déjà ministre de la Fonction publique dans les gouvernement Valls et Cazeneuve.

- Laurent Flessel, double championne olympique d'escrime, est nommée ministre des Sports.

- Élisabeth Borne, ancienne préfète de Poitou-Charentes, est nommée ministre chargée des Transports auprès de Nicolas Hulot. Ancienne directrice de la RATP, elle a été directrice de cabinet de Ségolène Royal au ministère de l'Écologie et du Développement durable.

- Marielle de Sarnez est chargée des Affaires européennes. Fidèle bras droit de François Bayrou depuis des années, la numéro 2 du MoDem est députée européenne et conseillère de Paris.

Quatre secrétaires d'État composent aussi ce gouvernement :

- Christophe Castaner, député des Alpes-de-Haute-Provence, est chargé des Relations avec le Parlement et porte-parole du gouvernement. Il a été l'un des premiers socialistes à prendre l'étiquette En Marche! dans la perspective des législatives.

- Marlène Schiappa, blogueuse féministe, est en charge de l'égalité entre les femmes et les hommes.

- Mounir Mahjoubi est chargé du Numérique. À 31 ans, ce "geek", a été le conseiller numérique d'Emmanuel Macron durant la campagne.

- Sophie Cluzel, nommée secrétaire d'État en charge des personnes handicapées. Elle est présidente de la FNASEPH (Fédération nationale des associations au service des élèves présentant une situation de handicap) depuis 2011.

Comme annoncé, le gouvernement respecte une parité parfaite : onze femmes et onze hommes. Toutefois, seuls des hommes occupent la charge de ministre d'État.

http://elections2017.actu.orange.fr/news/gouvernement-collomb-a-l-interieur-hulot-ministre-d-etat-de-la-transition-ecologique-et-solidaire-bayrou-devient-garde-des-sceaux-CNT000000IkglR.html
Revenir en haut Aller en bas
 

Le premier ministre Philippe prépare « un gouvernement rassembleur de compétences »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le premier ministre de cohabitation
» DISSERT PRESIDENT AMERICAIN ET PREMIER MINISTRE BRITANNIQUE
» Le président et le premier ministre ?
» Lettre au premier ministre du Québec
» Site du Premier ministre relatif aux circulaires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: Accueil du forum :: . :: Actualité-