*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"

 | 
 

 La Résurrection

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 10565
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: La Résurrection   Sam 26 Mar 2016, 6:40 pm





Le mystère de notre résurrection

– Origène


Origène, Commentaire de l'évangile de Jean, 10, (extrait), coll. Les Pères dans la foi, n°28-29, DDB 1984, p. 133 (SC n. 222).

Il est grand, le mystère de notre résurrection, et extrêmement difficile à sonder. Il est annoncé dans beaucoup de textes de l'Écriture, mais surtout dans Ézéchiel :


L'Esprit du Seigneur me déposa dans une vallée pleine d'ossements humains [...] ; ils étaient complètement desséchés. Le Seigneur me dit : Fils d'homme, ces ossements vivront-ils ? Je répondis : Seigneur, c'est toi qui le sais. Il me dit : Prophétise sur ces ossements. Tu leur diras : Ossements desséchés, écoutez la parole du Seigneur (Ez 37, 1-4).

Quels sont donc ces ossements à qui il est dit : « Écoutez la parole du Seigneur »... sinon le Corps du Christ, dont le Seigneur disait : « Tous mes os sont disloqués » (Ps 21, 15). Comme a eu lieu la résurrection du corps véritable et parfait du Christ, un jour les membres du Christ... seront réunis, l'os à son os, la jointure à la jointure. Personne privé de cette jointure n'atteindra « l'homme parfait, à la stature du corps du Christ dans sa plénitude » (Ep 4, 13). Alors... « tous les membres du corps, à plusieurs, formeront un seul corps » (1 Co 12, 12).

Je dis cela à propos du Temple dont le Seigneur a dit : « Le zèle pour ta maison me dévore » (Ps 68, 10), et à propos des juifs qui lui demandaient de leur montrer un signe, et enfin à propos de sa réponse : « Détruisez ce Temple, et en trois jours je le relèverai ». Car il faut que soit chassé de ce temple, qui est le Corps du Christ, tout ce qui refuse la raison et ce qui relève du commerce, pour qu'à l'avenir ce temple ne soit plus une maison de marchands. Il faut en outre... qu'après sa destruction par ceux qui refusent la parole de Dieu, il soit relevé le troisième jour... Grâce à la purification de JESUS, ses disciples, ayant abandonné tout ce qui est déraisonnable et toute forme de commerce et à cause du zèle du Verbe, la Parole de Dieu, qui est présent en eux, ses disciples seront « détruits » pour être « relevés » par JESUS en trois jours... Car il faut trois jours entiers pour que cette reconstruction soit achevée. C'est pourquoi l'on peut dire d'une part que la résurrection a eu lieu et d'autre part qu'elle est à venir : vraiment « nous avons été ensevelis avec le Christ » et « avec lui nous nous lèverons » (cf Rm 6, 4)... « Tous revivront dans le Christ, mais chacun à son rang : comme prémices, le Christ, puis ceux qui seront au Christ lors de son avènement » (1 Co 15, 22s).





Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 10565
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: La Résurrection   Dim 27 Mar 2016, 6:22 pm




Le jour qui n’a pas de nuit
– Maxime de Turin


Maxime de Turin, Homélie pour la Pâque, 53, 1, 2-4.


Par la résurrection du Christ, les enfers s'ouvrent, par les nouveaux membres de l'Église, la terre est renouvelée, et le ciel est ouvert par le Saint-Esprit. Car les enfers, en s'ouvrant, laissent sortir les morts, la terre renouvelée fait germer ceux qui ressuscitent, le ciel ouvert accueille ceux qui y montent.

Le Christ secourt un homme aux prises avec les mâchoires de la mort - Vitrail médiéval de la Sainte-Chapelle, Paris.


Enfin le malfaiteur monte au paradis, les corps des saints entrent dans la Cité sainte, les morts reviennent à la vie ; à la résurrection du Christ, tous les éléments sont comme transfigurés.

Les enfers font remonter ceux qu'ils détenaient, la terre envoie au ciel ceux qu'elle avait ensevelis, le ciel présente au Seigneur ceux qu'il accueille ; par une seule et même action la passion du Sauveur fait remonter des abîmes, élève au-dessous de la terre, fait trouver place aux hauteurs.

Car la résurrection du Christ est vie pour les morts, pardon pour les pécheurs, gloire pour les saints. Le saint Prophète invite toutes les créatures à fêter la résurrection du Christ, car il dit qu'il faut exulter et se réjouir en ce jour que le Seigneur a fait.

La lumière du Christ est un jour qui n'a pas de nuit, un jour qui n'a pas de fin. - Que le Christ soit lui-même ce jour, l'Apôtre nous le dit : La nuit est partie, le jour est arrivé. La nuit est partie, dit-il, donc elle ne viendra plus : comprenez-le : lorsque survient la lumière du Christ, elle dissipe les ténèbres du démon, et elle n'est pas suivie par !a nuit du péché : elle chasse par sa splendeur permanente l'obscurité présente, elle arrête la progression sournoise du péché.

C'est le Fils en personne qui est le jour, car le Père qui est aussi le jour lui dévoile son mystère. Je dis bien : il est le jour, lui qui a dit par la bouche de Salomon : J'ai fait se lever dans le ciel la lumière sans déclin.

De même que la nuit ne succède jamais à ce jour céleste, de même les ténèbres du péché ne succèdent pas à la justice du Christ. C'est pour toujours que la lumière céleste resplendit, éclaire et brille, et aucune obscurité ne peut l'emprisonner. De même, c'est pour toujours que la lumière du Christ étincelle, rayonne, illumine, et ne peut être arrêtée par aucune obscurité des péchés, ce qui fait dire à saint Jean : La lumière brille dans les ténèbres, et les ténèbres ne l'ont pas arrêtée.

Donc, mes frères, nous devons tous exulter en ce saint jour. Que personne ne se soustraie à la joie commune parce qu'il a conscience de ses péchés, que personne ne soit écarté des prières communes par le fardeau de ses fautes ! En un tel jour, même le pécheur ne doit pas désespérer du pardon ; c'est en effet un grand privilège. Si le malfaiteur a obtenu le paradis, pourquoi le chrétien n'obtiendrait-il pas le pardon ?



Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 10565
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: La Résurrection   Mer 30 Mar 2016, 6:04 pm



Le Seigneur sauve Adam
– Irénée de Lyon


Irénée de Lyon, Contre les hérésies, livre III, 22, 3 ; 23, 1, Sources Chrétiennes, n. 211, p. 439s.


Luc présente une généalogie allant de la naissance de notre Seigneur à Adam et comportant soixante-douze générations ; il rattache de la sorte la fin au commencement et donne à entendre que le Seigneur est celui qui a récapitulé en lui-même toutes les nations dispersées à partir d'Adam, toutes les langues et les générations des hommes, y compris Adam lui-même. C'est aussi pour cela que Paul appelle Adam « la préfiguration de celui qui devait venir » (Rm 5, 14), car le Verbe, Artisan de l'univers, avait ébauché d'avance en Adam l'histoire future de l'humanité dont se revêtirait le Fils de Dieu...

Le Seigneur, en devenant le Premier-né des morts (Col 1, 18) et en recevant dans son sein les anciens pères, les a fait renaître à la vie de Dieu ; il est devenu le premier, le principe des vivants, parce qu'Adam était devenu le principe des morts... En commençant sa généalogie par le Seigneur, pour la faire remonter jusqu'à Adam, Luc indique que ce ne sont pas les pères qui ont donné la vie au Seigneur, mais lui au contraire qui les a fait renaître dans l'Évangile de vie. Ainsi également le nœud de la désobéissance d'Ève a été dénoué par l'obéissance de Marie, car ce que la vierge Ève avait lié par son incrédulité, la Vierge Marie l'a délié par sa foi.

Il était donc indispensable que, venant vers la brebis perdue (Mt 18, 12), récapitulant une si grande histoire, recherchant son ouvrage modelé par lui-même (Lc 19, 10 ; Gn 2, 7), le Seigneur sauve l'homme qui avait été fait à son image et à sa ressemblance (Gn 1, 26), c'est-à-dire Adam.




Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 10565
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: La Résurrection   Mer 20 Avr 2016, 7:15 pm




Qu'est-ce que la Résurrection ?


La Résurrection, La réponse de Chantal Reynier

La résurrection est le cœur de la foi chrétienne au point que saint Paul peut dire : « Si le Christ n’est pas ressuscité, notre foi est vide » (1 Corinthiens 15, 14).

Cet événement est irreprésentable. Il est attesté par les disciples de JESUS qui ont vu JESUS vivant, après sa mort sur la croix. L’événement représente un tel bouleversement pour l’histoire de l’humanité, une telle « Bonne Nouvelle » (sens du mot grec « Évangile ») que les disciples en témoignent par leurs écrits, par leur enseignement et surtout par leur vie donnée jusqu’à la mort.

Impensable ? Absurde ?

La résurrection est pourtant impensable dans l’histoire. Le mot « Résurrection » signifie revenir à la vie. Or, on ne dit de personne, sauf de JESUS, qu’il est revenu à la vie après sa mort. Dans le contexte où vit JESUS, la résurrection est une absurdité pour les Romains. Quant aux Juifs, ils sont partagés sur ce sujet. Les uns comme les pharisiens affirment qu’il y aura une résurrection des morts à la fin des temps car Dieu ne peut laisser le juste dans la mort. Les autres comme les Sadducéens s’opposent en ce domaine aux Pharisiens. Ainsi, lorsque les ennemis de JESUS l’entendent dire que la mort n’a pas de pouvoir sur lui, ils cherchent à le faire taire, voire à l’éliminer, d’abord en tentant de le lapider puis en le faisant condamner à la mort sur la croix, car sa position relève du blasphème. Lorsque les femmes, au matin de Pâques, trouvent le tombeau vide, ni elles ni les disciples ne pensent qu’il est « ressuscité » (Jean 20, 6).

« Il est vraiment ressuscité ! »

Or, les femmes comme les disciples se trouvent face à JESUS vivant. Tous le reconnaissent tel qu’ils l’ont connu. « Il est vraiment ressuscité ! » (Luc 24, 34) La résurrection n’est pas une affabulation des femmes, ou une projection de la conscience des disciples, encore moins une supercherie de leur part pour faire croire qu’il est revenu à la vie.

JESUS ressuscité échappe au pouvoir de la mort. Il n’est pas seulement réanimé pour un temps. « La mort n’a plus de pouvoir sur lui. » (Romains 6, 9) Il ne se réincarne pas dans un autre élément de la nature. C’est bien lui, le même que celui que les disciples ont connu, qu’ils ont accompagné sur les routes de la Galilée et de Judée, qu’ils ont entendu enseigner et vu soulager les misères de ceux qui venaient à lui. C’est lui, JESUS qui leur apparaît maintenant dans son corps glorieux comme le dit diversement et unanimement la finale de chaque récit évangélique (Matthieu 28 ; Marc 16 ; Luc 24 ; Jean 20-21). Certes, celle-ci fait fi des contraintes spatio-temporelles (il entre dans la maison où se sont enfermés les disciples, il apparaît au bord du lac, dans le jardin…). Mais il est reconnaissable dans une humanité transfigurée. Les disciples sont devant l’évidence que JESUS est bien le fils de Dieu puisqu’il est ressuscité.

La résurrection, irreprésentable mais croyable

Nous ne pouvons pas nous représenter la résurrection car elle suppose le bouleversement des lois de la nature et échappe à notre perception. On parle à ce propos d’événement transcendant. Les évangiles ne décrivent jamais la résurrection. C’est un acte de Dieu qui échappe à l’homme. Les évangiles attestent seulement qu’ « il est ressuscité », qu’ « il n’est plus ici » dans le tombeau. (Matthieu 28, 7). « Il est apparu » aux disciples, aux femmes, à quelques personnes (1 Co 15, 1-11). Parce que le Christ se donne à voir dans le monde où sont les disciples, c’est dans ce monde qu’ils ont à témoigner de lui. Ils vont désormais l’annoncer jusqu’à sceller leur témoignage de leur sang.

C’est pourquoi les chrétiens croient en JESUS ressuscité au point que leur foi serait vide sans la résurrection du Christ.

Chantal-ReynierChantal Reynier, professeur d’exégèse aux facultés jésuites de Paris



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Résurrection   

Revenir en haut Aller en bas
 

La Résurrection

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Saint Willibrord Evêque, Saint Florent Evêque et confesseur, commentaire du jour "Je crois à la résurrection de la chair"
» Le pape souligne que le baptême est une force pour tous les jours : « Notre immersion dans la mort et la résurrection du Christ,...
» Méditation 239: de la Résurrection ...
» Résurrection et Mission
» Prière de résurrection personnelle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: C H R I S T I A N I S M E :: Dialogue Oecuménique et autres religions ( SECTIONS ENSEIGNEMENTS ) :: Catholique-