*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"
 | 
 

 Pakistan: l'offensive militaire prive un père de 36 enfants d'une 4e épouse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Capucine
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 3923
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

MessageSujet: Pakistan: l'offensive militaire prive un père de 36 enfants d'une 4e épouse   Mer 16 Juil 2014, 10:29 pm

AFP 17-07-2014 - 10:56
Pakistan: l'offensive militaire prive un père de 36 enfants d'une 4e épouse

Dans le nord-ouest du Pakistan, l'offensive de l'armée n'a pas que détruit des repaires talibans, elle a aussi anéanti le rêve du vieux Gulzar, père de 36 enfants, de prendre une quatrième épouse pour assouvir son appétit sexuel insatiable.

L'opération militaire au Waziristan du Nord, zone tribale située à la lisière de l'Afghanistan et qui servait de base arrière aux mouvements islamistes armés de la région, a jeté sur les routes des centaines de milliers de civils.

Parmi eux, Gulzar Khan, barbe blanche fournie et grosses lunettes de soleil tout droit sorties des années 70, qui a quitté son village waziri où il vivait avec une centaine de membres de sa famille, ses épouses, ses enfants et ses petit-enfants.

L'homme qui dit être âgé de 54 ans, mais semble plutôt flirter avec la soixantaine, a dépensé une bonne partie de ses économies pour évacuer les siens dans la ville de Bannu, à la porte des zones tribales. A son grand regret: cet argent devait financer son quatrième mariage.

La loi islamique autorise un homme à prendre jusqu'à quatre épouses. Et dans les zones rurales du nord-ouest pakistanais, les grandes familles demeurent encore aujourd'hui la norme.

Mais après avoir donné naissance à une douzaine d'enfants chacune, ses trois épouses lui ont bien fait comprendre "qu'assez, c'est assez".

"J'avais donc planifié un quatrième mariage parce que mes femmes me boycottent et me disent qu'elles ne veulent plus tomber enceinte. Elles ne m'autorisent même plus à les approcher, mais, moi, j'ai des désirs à assouvir", confie Gulzar sans ambages.

- Toujours plus -

Il avait 17 ans lorsqu'il a marié, comme c'est souvent la coutume au Pakistan, sa cousine, alors âgée d'à peine 14 ans. Huit ans plus tard, il a pris une deuxième épouse.

"Je n'étais pas satisfait et j'avais besoin de faire davantage l'amour", dit-il dans la maison où il a trouvé refuge à Bannu, toute en longueur et au sol de terre battue.

Et lorsque son frère a été tué dans une dispute, un mois à peine après son mariage, Khan a épousé sa veuve comme le veut la tradition locale.

"Je ne commets pas l'adultère, je satisfais mes désirs biologiques de façon tout à fait légale par le mariage", dit celui qui fut aussi dans l'intervalle chauffeur de taxi à Dubaï de 1976 à 1992.

Aujourd'hui, ce sont deux de ses fils qui sillonnent en taxi les rues de la mirifique cité émiratie et envoient chacun 500 dollars par mois à leur père au Pakistan.

Entouré ce jour-là de ses enfants et ses petit-enfants, Gulzar Khan peine à associer chacun à la bonne génitrice. "Je peux vous dire que celui-ci ou celle-ci est mon enfant, mais je ne peux pas dire dans tous les cas qui est leur mère", reconnaît-il.

Avec pareille marmaille, difficile de trouver un coin d'intimité pour batifoler. "Il y a souvent deux ou trois enfants qui traînent autour lorsque je vais me coucher, c'est donc difficile d'avoir un peu d'intimité avec mes femmes", se plaint-il poliment.

Et n'allez pas demander au vieil homme s'il avale une pilule pour stimuler son corps avant de se glisser au lit.

"J'ai eu une crise cardiaque il y a 12 ans et j'ai encore un ulcère. Mon docteur m'a dit de rester heureux. Or je ne suis heureux que lorsque je fais mon devoir conjugal", clame-t-il.

Au Pakistan, les femmes donnent en moyenne naissance à quatre enfants, un taux de reproduction élevé pour ce pays de plus de 180 millions d'habitants qui pourrait en compter près du double en 2050, accroissant ainsi la pression sur les ressources, notamment en eau.

Mais Ghufran, fils de Gulzar âgé de 14 ans, n'en a cure. "Moi aussi je vais avoir plusieurs épouses et encore plus d'enfants que mon père", espère-t-il.

Revenir en haut Aller en bas
claudem_1
Membre Actif
Membre Actif
avatar

Date d'inscription : 04/06/2014
Masculin
Messages : 2644
Pays : Canada
R E L I G I O N : La Religion de l'Esprit.

MessageSujet: Re: Pakistan: l'offensive militaire prive un père de 36 enfants d'une 4e épouse   Mer 16 Juil 2014, 11:01 pm

@Capucine a écrit:
AFP 17-07-2014 - 10:56
Pakistan: l'offensive militaire prive un père de 36 enfants d'une 4e épouse

Dans le nord-ouest du Pakistan, l'offensive de l'armée n'a pas que détruit des repaires talibans, elle a aussi anéanti le rêve du vieux Gulzar, père de 36 enfants, de prendre une quatrième épouse pour assouvir son appétit sexuel insatiable.

L'opération militaire au Waziristan du Nord, zone tribale située à la lisière de l'Afghanistan et qui servait de base arrière aux mouvements islamistes armés de la région, a jeté sur les routes des centaines de milliers de civils.

Parmi eux, Gulzar Khan, barbe blanche fournie et grosses lunettes de soleil tout droit sorties des années 70, qui a quitté son village waziri où il vivait avec une centaine de membres de sa famille, ses épouses, ses enfants et ses petit-enfants.

L'homme qui dit être âgé de 54 ans, mais semble plutôt flirter avec la soixantaine, a dépensé une bonne partie de ses économies pour évacuer les siens dans la ville de Bannu, à la porte des zones tribales. A son grand regret: cet argent devait financer son quatrième mariage.

La loi islamique autorise un homme à prendre jusqu'à quatre épouses. Et dans les zones rurales du nord-ouest pakistanais, les grandes familles demeurent encore aujourd'hui la norme.

Mais après avoir donné naissance à une douzaine d'enfants chacune, ses trois épouses lui ont bien fait comprendre "qu'assez, c'est assez".

"J'avais donc planifié un quatrième mariage parce que mes femmes me boycottent et me disent qu'elles ne veulent plus tomber enceinte. Elles ne m'autorisent même plus à les approcher, mais, moi, j'ai des désirs à assouvir", confie Gulzar sans ambages.

- Toujours plus -

Il avait 17 ans lorsqu'il a marié, comme c'est souvent la coutume au Pakistan, sa cousine, alors âgée d'à peine 14 ans. Huit ans plus tard, il a pris une deuxième épouse.

"Je n'étais pas satisfait et j'avais besoin de faire davantage l'amour", dit-il dans la maison où il a trouvé refuge à Bannu, toute en longueur et au sol de terre battue.

Et lorsque son frère a été tué dans une dispute, un mois à peine après son mariage, Khan a épousé sa veuve comme le veut la tradition locale.

"Je ne commets pas l'adultère, je satisfais mes désirs biologiques de façon tout à fait légale par le mariage", dit celui qui fut aussi dans l'intervalle chauffeur de taxi à Dubaï de 1976 à 1992.

Aujourd'hui, ce sont deux de ses fils qui sillonnent en taxi les rues de la mirifique cité émiratie et envoient chacun 500 dollars par mois à leur père au Pakistan.

Entouré ce jour-là de ses enfants et ses petit-enfants, Gulzar Khan peine à associer chacun à la bonne génitrice. "Je peux vous dire que celui-ci ou celle-ci est mon enfant, mais je ne peux pas dire dans tous les cas qui est leur mère", reconnaît-il.

Avec pareille marmaille, difficile de trouver un coin d'intimité pour batifoler. "Il y a souvent deux ou trois enfants qui traînent autour lorsque je vais me coucher, c'est donc difficile d'avoir un peu d'intimité avec mes femmes", se plaint-il poliment.

Et n'allez pas demander au vieil homme s'il avale une pilule pour stimuler son corps avant de se glisser au lit.

"J'ai eu une crise cardiaque il y a 12 ans et j'ai encore un ulcère. Mon docteur m'a dit de rester heureux. Or je ne suis heureux que lorsque je fais mon devoir conjugal", clame-t-il.

Au Pakistan, les femmes donnent en moyenne naissance à quatre enfants, un taux de reproduction élevé pour ce pays de plus de 180 millions d'habitants qui pourrait en compter près du double en 2050, accroissant ainsi la pression sur les ressources, notamment en eau.

Mais Ghufran, fils de Gulzar âgé de 14 ans, n'en a cure. "Moi aussi je vais avoir plusieurs épouses et encore plus d'enfants que mon père", espère-t-il.


...(908.1) 81:6.12 Vous êtes parfois révoltés par les ravages de la guerre, mais vous devriez reconnaître la nécessité de faire naître un grand nombre de mortels pour fournir d’amples occasions au développement social et moral ; mais avec cette fécondité planétaire surgit bientôt le grave problème de la surpopulation. La plupart des mondes habités sont petits. Urantia est dans la moyenne, peut-être un peu au-dessous. La stabilisation de la population nationale au niveau optimum rehausse la culture et empêche la guerre. Et sage est la nation qui connaît le moment de s’arrêter de croitre.

(770.8) 68:6.11 Du point de vue mondial, le surpeuplement n’a jamais posé de question grave dans le passé, mais, si les guerres se raréfient et si la science réussit à maitriser progressivement les maladies humaines, il peut devenir un problème sérieux dans un proche avenir. À ce moment-là, la grande épreuve de sagesse dans la conduite du monde se présentera. Les dirigeants d’Urantia auront-ils la clairvoyance et le courage de favoriser la multiplication d’êtres humains moyens et stabilisés, ou de favoriser celle des groupes extrêmes, d’une part ceux qui dépassent la normale et d’autre part la masse considérablement croissante des êtres inférieurs à la normale ? L’homme normal devrait être encouragé ; il est l’épine dorsale de la civilisation et la source des génie mutants de la race. L’homme inférieur à la normale devrait être gardé sous le contrôle de la société ; il ne devrait pas en être produit plus qu’il n’en faut pour travailler aux niveaux inférieurs de l’industrie, aux tâches qui demandent une intelligence dépassant le niveau animal, mais qui exigent des activités d’un niveau tellement inférieur qu’elles deviennent véritablement un esclavage et un asservissement pour les types supérieurs de l’humanité.

(771.1) 68:6.12 [Présenté par un Melchizédek jadis stationné sur Urantia.](1934-1935)
Revenir en haut Aller en bas
Capucine
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 3923
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

MessageSujet: Re: Pakistan: l'offensive militaire prive un père de 36 enfants d'une 4e épouse   Jeu 17 Juil 2014, 1:01 am

Faut dire cela aux musulmans qui tolèrent la polygamie. Ils n'auraient qu'une femme, ils auraient quand même moins d'enfants.
Revenir en haut Aller en bas
 

Pakistan: l'offensive militaire prive un père de 36 enfants d'une 4e épouse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un veuf de 74 ans, père de 5 enfants et grand-père de 14 petits-enfants vient d’être ordonné prêtre
» Demande d'intercession pour Michel père de 3 enfants désespé
» Pour un père de 12 enfants
» Maria DM 16 Mars 2014 Le Paradis, créé par Mon Père pour Ses enfants, va enfin leur être rendu, dans
» La question de l'Homme oeuvre integrale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: Accueil du forum :: . :: Actualité-