*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  Contribution  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"
 

 Et maintenant, le Liban...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
RAMOSI

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 12928
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

Et maintenant, le Liban... Empty
MessageSujet: Et maintenant, le Liban...   Et maintenant, le Liban... Icon_minipostedLun 24 Juin 2013, 5:45 pm

Liban -
Article publié le : mardi 25 juin 2013 à 03:26 - Dernière modification le : mardi 25 juin 2013 à 04:25




Liban: à Saïda, la population traumatisée raconte l'enfer
Et maintenant, le Liban... Liban2_0
Abra, près de Saïda, dans le sud du Liban, le lundi 24 juin 2013 : des soldats donnent des instructions à un char.
REUTERS/Ali Hashisho
Par RFI
A Saïda, dans le sud du Liban, l'armée a pris le contrôle ce lundi 24 juin du quartier général des salafistes avec qui elle combattait depuis dimanche. Le bilan des affrontements est très lourd : au moins 16 morts parmi les militaires et 22 parmi les miliciens radicaux. Leur chef de file, le cheikh Ahmad al-Assir, un salafiste aux propos sulfureux contre le Hezbollah et l'armée, était introuvable hier. Avec ses plus proches collaborateurs, il est sous le coup d'un mandat d'arrêt. Les violences ont laissé les habitants de Saïda traumatisés.


Avec notre envoyée spéciale à Saida, Laure Stéphan
Saida, fin d'après-midi, ce lundi : l'armée mitraille en direction des snipers encore présents à Abra, le fief du cheikh salafiste Ahmad Al-Assir. Devant l'immeuble de Salam, une enseignante, des chars sont déployées.
« Nous avons vécu sous le coup des attaques des snipers, explique Salam, qui a vécu l'enfer, non loin des combats. Personne ne pouvait nous protéger. Même quand l'armée a déployé ses tanks, cela n'a pas stoppé les francs-tireurs. Avec ma voisine, on s'est réfugiées dans une pièce au milieu de la maison pour être à l'abri, à cause des tirs de balles et des obus qui tombaient au-dessus de nos têtes. La route en-dessous de la maison était très très dangereuse. Personne n'osait sortir. Les voitures qui passaient filaient à toute vitesse, les ambulances aussi. Hélas, il est écrit que le Liban vivra toujours la guerre ! »
Salam devait hier superviser les épreuves du brevet à Saïda. Elles ont été annulées, à cause des violences.
Les café sont vides, des centaines de cartouches jonchent le sol.
Autre ambiance, près du port de Saïda. C'est là qu'Aymane, un restaurateur, a fait évacuer sa famille. Dans ce quartier touristique, les café sont vides, des centaines de cartouches jonchent le sol. Des combats ont aussi eu lieu le matin entre armée et radicaux. Aymane est en colère contre le cheikh al-Assir.
« Quand il priait dans sa mosquée, on l'aimait bien. Mais il a commencé à parler de façon sectaire, ca a dérapé. On n'en peut plus, on connaît ca par cœur. On veut vivre ensemble. Il a détruit Saïda. La ville est paralysée. Comment vivre sans travail ? J'ai fait évacuer ma famille à cause du danger et parce qu'il n'y avait plus ni eau ni électricité pendant le siège d'Abra. »
Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
RAMOSI

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 12928
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

Et maintenant, le Liban... Empty
MessageSujet: Re: Et maintenant, le Liban...   Et maintenant, le Liban... Icon_minipostedMar 25 Juin 2013, 6:54 pm

L’Orient-Le Jour > Liban > À Abra, un sentiment d’amertume s’empare de la communauté sunnite
Liban

À Abra, un sentiment d’amertume s’empare de la communauté sunnite


Patricia KHODER | 26/06/2013

Et maintenant, le Liban... 820941_115554853123
Les habitants du quartier ont découvert hier matin l’ampleur des dégâts.

Reportage Abra s’est réveillée hier sur un triste paysage. Les habitants de ce secteur touché par les combats entre les hommes de l’imam de la mosquée Bilal ben Rabah, Ahmad el-Assir, et l’armée libanaise ont découvert l’ampleur des dégâts.

Saïda, le jour d'après
Et maintenant, le Liban... Thumb_13407414821551803437Et maintenant, le Liban... Thumb_1597904545980499079Et maintenant, le Liban... Thumb_945276778798577045Et maintenant, le Liban... Thumb_1972343831804785241Et maintenant, le Liban... Thumb_9781232781074671007Et maintenant, le Liban... Thumb_623815576729095233Et maintenant, le Liban... Thumb_5624484831540586855Et maintenant, le Liban... Thumb_18321190471608247292Et maintenant, le Liban... Thumb_1843201759819709504Et maintenant, le Liban... Thumb_12323260631219662386

Et maintenant, le Liban... 13407414821551803437

1 / 10



Et maintenant, le Liban... Thumb_13407414821551803437
Et maintenant, le Liban... Thumb_1597904545980499079
Et maintenant, le Liban... Thumb_945276778798577045
Et maintenant, le Liban... Thumb_1972343831804785241
Et maintenant, le Liban... Thumb_9781232781074671007
Et maintenant, le Liban... Thumb_623815576729095233
Et maintenant, le Liban... Thumb_5624484831540586855
Et maintenant, le Liban... Thumb_18321190471608247292
Et maintenant, le Liban... Thumb_1843201759819709504
Et maintenant, le Liban... Thumb_12323260631219662386


Au lendemain de la prise du QG du cheikh salafiste Ahmed el-Assir, après une trentaine d’heures de violents combats, l’heure était, mardi, à l’évaluation des dégâts. Dans le quartier d’Abra, bastion d’Assir, les bâtiments témoignent de la violence des combats. AFP/JOSEPH EID


Sur le même sujet
Un responsable militaire du Hezbollah tué dans les combats

L’armée intervient à Laylaki et Tarik Jdidé


Un barrage des commandos de l’armée devant ce qui était le périmètre de sécurité de cheikh Ahmad el-Assir. Une femme les cheveux découverts, accompagnée d’une adolescente en bermuda, demande à un officier : « Mon frère, avez-vous vu mon frère ? Laissez-moi entrer je vous en supplie. Regardez, mon frère travaillait dans cet immeuble là-bas, celui qui est presque entièrement brûlé. Il avait une boutique qui louait des jeux de lumière, des baffles et des chaises pour les soirées et les réceptions de mariage. »

« Nous avons tout ratissé, il ne reste plus de blessés dans ce secteur. Il pourrait y avoir quelques cadavres. Allez chez la Croix-Rouge, cherchez dans les hôpitaux », lui dit-il. « Depuis dimanche nous essayons de lui téléphoner. En vain. Il ne répond pas. Ça sonne interminablement », explique-t-elle. « Peut-être qu’il est parti avec el-Assir... ».
Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
RAMOSI

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 12928
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

Et maintenant, le Liban... Empty
MessageSujet: Re: Et maintenant, le Liban...   Et maintenant, le Liban... Icon_minipostedMer 26 Juin 2013, 6:54 pm

Infos

Risques d’embrasement au Liban à cause de la guerre en Syrie

25/06 10:45

Sur le même sujet
Le Liban désormais au coeur de la bataille syrienne 27/05/2013 04:25 CET..
Les combats à Al Koussaïr s’exportent hors des… 22/05/2013 18:25 CET..
Le Liban inquiet après trois jours d’affrontements 22/08/2012 17:14 CET..
Le bilan de la guerre en Syrie dépasserait les 100… 26/06/2013 18:55 CET..
Liban: l’armée prend le contrôle du QG d’un imam… 24/06/2013 22:45 CET..
.
La ville de Saïda, dans le sud du pays, s’est réveillée ce matin dans une odeur de fumée et de poudre… Hier et dans la nuit, des affrontements armés intenses ont opposés militaires et combattants sunnites.

Le conflit en Syrie, voisine du Liban, a vivement attisé les tensions communautaires dans le pays.

L’armée a fini par prendre hier soir le contrôle du quartier général à Saïda d’un cheikh sunnite radical, en fuite, qui avait appelé ses partisans à prendre les armes contre l’armée libanaise, supportrice selon lui des troupes de Bachar el-Assad en Syrie.

Les combats ont fait plus d’une vingtaine de morts, dont seize militaires. Ce sont les évènements les plus graves au Liban depuis le début de la guerre en Syrie.

Le gouvernement libanais a promis aujourd’hui de sécuriser le pays, et un groupe d’hommes politiques sunnites a appelé l’armée à agir de façon “juste et minutieuse” pour désarmer toutes les milices.

Des incidents violents ont également eu lieu à Tripoli, dans le nord du Liban, où des islamistes armés ont bloqué des routes et ouvert le feu sur des militaires.
Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
RAMOSI

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 12928
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

Et maintenant, le Liban... Empty
MessageSujet: Re: Et maintenant, le Liban...   Et maintenant, le Liban... Icon_minipostedVen 28 Juin 2013, 7:37 pm

SYRIE. Le Hezbollah qui soutient Assad, "un acte de folie"


Créé le 27-06-2013 à 13h45 - Mis à jour le 28-06-2013 à 17h31

Par Christophe Boltanski

Le Hezbollah a commis une terrible erreur en liant son sort au régime syrien, selon l’un de ses fondateur

Le leader du Hezbollah, Hassan Nasrallah, affirme que son mouvement poursuivra les combats en Syrie et qu'il est prêt à en assumer toutes les conséquences. (Bilal Hussein/AP/SIPA)
Sur le même sujet » Quelle est la différence entre chiites et sunnites ? Uncle Obs vous explique


De notre envoyé spécial au Liban

Il est rare d’entendre des critiques violentes contre le Hezbollah au cœur même de son fief de la Bekaa. Installé dans son village d’Ain Bourday, au-dessus de Baalbek, le cheikh Sobhi al-Toufayli n’a pas de mots assez forts pour condamner l’appui militaire apporté par le mouvement chiite libanais au régime de Bachar el-Assad. "C’est un acte de folie qui, à moins d’un miracle, va détruire toute la région. Ce parti incarnait autrefois la résistance à Israël et la défense des opprimés. Il soutient maintenant les oppresseurs", tonne dans sa barbe ce mollah en turban blanc et abaya grise. "Même le diable n’accomplirait pas ce que ces gens-là sont en train de commettre en Syrie, ils tuent même des femmes et des nourrissons".

"Un appel à la guerre confessionnelle entre chiites et sunnites"

Après avoir observé pendant des mois la plus grande discrétion sur le rôle de ses combattants en Syrie, au-delà de la protection de certains sanctuaires, comme le mausolée de Saïda Zeinab, dans la banlieue de Damas, le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah a reconnu pour la première fois, le 25 mai, leur participation à la reconquête de la cité rebelle de Qousayr et promis "d’autres victoires". "C’est un appel à la guerre confessionnelle entre chiites et sunnites !", s’exclame le cheikh Sobhi. Depuis le début, ils prétendent défendre les chiites ou les lieux saints. En réalité, ils ne protègent que le régime". Selon ses "sources", "Nasrallah était contre cette guerre. Mais les ordres de l’Iran étaient très clairs". L’homme connaît d’autant mieux le "Parti de Dieu" qu’il en est l’un de ses fondateurs. Il a même été son premier secrétaire général, entre 1989 et 1991, avant d’être mis à l’écart par le guide suprême de la Révolution islamique iranienne, Ali Khamenei, et expulsé six ans plus tard.

Il vit depuis retranché, avec ses hommes armés issus de son clan, sur une colline, au-dessus de Baalbek. Sa villa flanquée d’une tour de garde en béton jouxte une sorte d’école baptisée "Association de l’Imam Khomeini". Qousayr était une "ville clef" pour Bachar el-Assad, et plus encore pour son allié chiite, explique le cheikh Sobhi, car elle commande l’accès au littoral syrien. "Si le régime (baassiste) tombe, ses partisans se replieront sur le réduit alaouite". Le Hezbollah conservera ainsi une voie d’approvisionnement depuis la plaine de la Bekaa. "Tout cela préfigure un éclatement de la Syrie", dit-il.

"Ce sont des pauvres qui vont se battre en Syrie"

Le cheikh Sobhi affirme dire haut et fort ce que de nombreux chiites, y compris au sein du Hezbollah, murmurent tout bas. "Eux se taisent, pas moi". Si la milice parvient à avoir de nouvelles recrues, c’est grâce à l’aide financière que lui apporte l’Iran. "L’argent joue un rôle très important, souligne-t-il. Ce sont des pauvres qui vont se battre en Syrie". D’après ses informations, ils touchent un bonus de 50 dollars par jour, l’équivalent de leur salaire quotidien, sans compter les 50.000 dollars promis à leur famille s’ils deviennent des martyrs, un qualificatif que le cheikh Sobhi leur refuse. La Syrie n’est pas pour lui une terre de djihad, mais de massacres.

A l’entendre, les dirigeants baassistes n’ont pas toujours été les alliés indéfectibles du "Parti de Dieu". "Ce sont eux qui envoyaient tous ces gens commettre des attentats en Irak" contre les chiites, affirme-t-il. Ils ont également, selon lui, joué un rôle dans la mort d’Imad Moughnieh, le chef de la branche militaire du mouvement, tué dans l’explosion de sa voiture, à Damas, en 2008. "Dans cette affaire, ils ont été la main d’Israël".
Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
RAMOSI

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 12928
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

Et maintenant, le Liban... Empty
MessageSujet: Re: Et maintenant, le Liban...   Et maintenant, le Liban... Icon_minipostedMar 02 Juil 2013, 7:51 pm






Liban / Syrie -

Article publié le : dimanche 30 juin 2013 à 07:22 - Dernière modification le : dimanche 30 juin 2013 à 07:22

Le Liban au bord de l'implosion à cause des tensions confessionnelles

Par RFI

Le Liban est toujours plongé dans la crise syrienne et les tensions communautaires restent très vives. Ce samedi 29 juin, à Tripoli, un homme a été tué par la bombe qu'il préparait. Mais la grande ville du Nord n'est pas la seule où la situation est explosive.


Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

La tension reste très forte dans les villes à majorité sunnite, après les combats entre l’armée libanaise et la milice du cheikh radical Ahmad al-Assir, dans la ville de Saïda, à 40 kilomètres au sud de Beyrouth.

La campagne menée contre l’armée libanaise se poursuit, aussi bien dans les discours de religieux et d’hommes politiques sunnites que sur les réseaux sociaux. Les yeux sont maintenant rivés sur la ville de Tripoli, au nord du Liban, où la situation peut dégénérer à tout moment en affrontements entre miliciens sunnites et alaouites.

Ce samedi 29 juin, un islamiste sunnite s’est tué et deux autres ont été blessés dans l’explosion d’une bombe artisanale qu’ils confectionnaient. À la suite de cet incident, des échanges de tirs ont éclaté avec le quartier alaouite de Jabal Mohsen, qui ont encore fait un mort et trois blessés. L’armée libanaise est intervenue et a fait circuler des patrouilles pour rétablir le calme. Mais tout le monde sait que le feu couve sous la cendre.

Signe de la gravité de la situation, le député Walid Joumblatt a fustigé la montée de l’extrémisme au Liban et les atteintes contre l’armée libanaise. Mettant en garde contre la prolifération des armes, le leader druze a appelé à un retour au dialogue entre les protagonistes. Avant qu’il ne soit trop tard.




Revenir en haut Aller en bas
jacob
nouveau membre
jacob

Date d'inscription : 28/12/2009
Féminin
Messages : 6
Pays : France
R E L I G I O N : catholique charismat

Et maintenant, le Liban... Empty
MessageSujet: Saida   Et maintenant, le Liban... Icon_minipostedMar 09 Juil 2013, 6:23 am

merci de m'avoir envoyé cette documentation dont on ne parle pas encore dans les médias Je suis bouleversée car j'étais dans cette région il y a 3 ans pour un pèlerinage avec Vassula ,ensuite nous avons passé le check point pour nous rendre au sud Liban chrétien Puis de là nous sommes allés en Syrie Alep Homs entre autre Mes amis chez qui je suis restée 2 mois sont à qq kilomètres de Beyrouth dans les villes chrétiennes Que va t'il se passer pour eux,j'en tremble !!Pourquoi souhaitez vous un bon Ramadan ? suis je sur un site de chrétiens et de musulmans ? Eclairez moi

Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
RAMOSI

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 12928
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

Et maintenant, le Liban... Empty
MessageSujet: Re: Et maintenant, le Liban...   Et maintenant, le Liban... Icon_minipostedLun 15 Juil 2013, 6:36 pm




Le Liban et ses dérives - La scène tragique

15 juillet 2013 |Serge Truffaut|Actualités internationales


Un attentat a été commis ces jours-ci. Au Proche, et non pas au Moyen-Orient. On serait en droit de s’exclamer : un autre ! Sauf qu’il a été commis dans le bastion du Hezbollah à Beyrouth, qui jusqu’ici avait été peu ébranlé, physiquement s’entend, par le conflit syrien. Pour cette raison, voilà que le Liban est de nouveau la proie des dérives qui annoncent souvent la guerre civile.

Dans une entrevue accordée au journal Le Monde au lendemain d’un coup d’éclat ayant fait au-delà de 50 blessés, le politicologue Joseph Bahout a formulé le constat suivant : « On est dans une situation proche des années 1973 à 1975, celle d’une parenthèse qui a précédé la conflagration. Les phases de non-crise sont certes l’exception au Liban, mais la tension dépasse le niveau acceptable, et avec l’instabilité régionale, les ingrédients sont réunis pour une conflagration dans les semaines ou les mois à venir. »

Jamais depuis le début en mars 2011 de la guerre civile en Syrie, les failles confessionnelles et communautaires qui distinguent le Liban n’ont été aussi béantes qu’actuellement. D’autant qu’aux coups de boutoir attribuables au conflit en Syrie s’est greffé le vide politique. On s’explique. Cela fait des mois que le pays est sans gouvernement et sans parlement. L’aveuglement, pour ne pas dire l’irresponsabilité, de la classe politique libanaise a accéléré la déstructuration de tout l’appareil d’État.

De tous les maux syriens qui se sont déversés sur l’espace libanais, celui dit des réfugiés est à la fois le plus délicat et le plus explosif. On estime que le nombre de ces derniers avoisine le million, soit le tiers de la population du pays. C’est évidemment énorme. Si énorme, en fait, que ces colonnes de sunnites fuyant les exactions du régime de Bachar al-Assad ont provoqué une quasi-implosion des réseaux de la santé et de l’éducation. Et ce, pour une raison bien simple : le pays n’a pas la capacité d’accueil que commande un tel afflux de déshérités.

D’ores et déjà, ici et là, dans les 1200 villes et villages du Liban où se sont éparpillés ces exilés, on a observé que les plus jeunes d’entre eux ont été recrutés par les milices sunnites formées pour épauler leurs concitoyens syriens. En fait, il ne se passe pas une journée sans que des va-et-vient entre les deux territoires se poursuivent. À des fins évidemment violentes. Plus précisément, le portrait géographique est le suivant : des réfugiés et des sunnites libanais vont combattre en Syrie, des miliciens du Hezbollah libanais en font autant, quand des sunnites libanais ne croisent pas le fer avec des chiites libanais en territoire syrien. Oui ! Ce fut notamment le cas à Qoussair.

Il faut bien comprendre que pour la majorité des acteurs en présence, surtout les responsables des divers mouvements, partis ou encore milices, la guerre syrienne est pour ainsi dire la guerre des guerres. C’est tout simple, si Assad perd celle-ci, le Hezbollah est fini. En revanche, si Assad l’emporte, alors le Hezbollah sera roi et maître. Enfin… Cela exige des nuances.

Présentement, l’armée du Hezbollah compte de 5 000 à 7 000 individus bien armés par l’Iran. L’armée du Liban ayant été « reconstruite » par la Syrie, elle demeure en partie inféodée à celle-ci. En revanche, la gendarmerie ainsi que les forces dites de sécurité intérieure sont proches des sunnites. Les chrétiens ? Ils s’arment, ils s’arment, ils s’arment. Bref, personne ne peut véritablement dominer le Liban militairement, mais tout un chacun peut l’esquinter de manière durable. Surtout le Hezbollah, car, selon Joseph Bahout « il peut écraser les autres forces libanaises, mais il ne pourra jamais occuper les régions sunnites et chrétiennes et transformer cela en stabilité politique ».

À ce puzzle, il faut maintenant ajouter la variable, c’est le cas de le dire, économique. D’abord et avant tout, il faut souligner deux fois plutôt qu’une que les pétromonarchies ont suspendu leurs investissements. Cette mise en bière a eu des répercussions très pernicieuses sur l’activité économique en général, et sur l’immobilier en particulier. Il faut souligner ensuite que la fréquentation touristique a chuté d’au moins 30 %, voire davantage. Quand on sait que la venue d’étrangers et l’importation de capitaux qu’elle suppose constitue LE poumon de l’économie, mettons que… Mettons que sur ce front, la météo se confond avec grosse dépression ou encore coup de sirocco.

On l’a déjà mentionné, on va le répéter. Pour les experts en géopolitique, le Liban, de tous les pays de cette région, est la définition même du millefeuille : une couche de maux économiques, une couche de nations étrangères ayant des ambitions concurrentes, une couche de religions en constante opposition, un appareil d’État en décomposition, le tout surmonté d’un amas de violences, un torrent de sang ayant la Syrie pour origine. Bon. Si l’histoire est tragique, le Liban en est la scène.





Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
RAMOSI

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 12928
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

Et maintenant, le Liban... Empty
MessageSujet: Re: Et maintenant, le Liban...   Et maintenant, le Liban... Icon_minipostedVen 23 Aoû 2013, 3:34 am





23/08/2013 à 15:46
Liban: 27 morts, 352 blessés dans un double attentat à Tripoli

Au moins 27 personnes ont été tuées, dont plusieurs enfants, et 352 blessées vendredi dans un double attentat à la voiture piégée qui a secoué Tripoli, la grande ville du nord du Liban, selon le ministre de la Santé, Ali Hassan Khalil.

Ces explosions surviennent une semaine après un attentat à la voiture piégée qui a fait aussi 27 morts à Roueiss, dans la banlieue sud de Beyrouth, un fief du puissant mouvement chiite Hezbollah, un allié du régime syrien libanais auprès duquel il combat les rebelles en Syrie.

"Il y a jusqu'à présent 27 martyrs et 352 blessés dans les hôpitaux", a dit à la télévision le ministre libanais, précisant qu'il ne s'agissait pas d'un bilan définitif. Un précédent bilan faisait état de 19 morts et de dizaines de blessés dans le double attentat dans la grande ville portuaire à majorité sunnite.

Les télévisions locales ont montré des corps sans vie, de nombreux véhicules en flammes, des hommes transportant dans leurs bras des blessés et des devantures d'immeubles totalement détruites.

A Tripoli, la première explosion s'est produite dans le centre, près de la maison du Premier ministre sortant, Najib Mikati, qui ne se trouvait pas dans la ville, selon les services de M. Mikati.

La deuxième a eu lieu près du port, non loin du domicile de l'ancien chef de la police Achraf Rifi, selon une source de sécurité.

Les déflagrations ont eu lieu à proximité de deux mosquées, le jour de la prière hebdomadaire pour les musulmans. Les télévisions ont montré une immense fumée noire s'élevant dans le ciel.

Corps carbonisés

Le correspondant de l'AFP a vu des corps carbonisés près de la mosquée Al-Taqwa, sur une des principales artères de Tripoli, et cinq corps d'enfants retirés de l'intérieur de la mosquée.

La capitale du nord du Liban est régulièrement le théâtre d'affrontements entre les sunnites, qui soutiennent en majorité la rébellion syrienne et les alaouites, plutôt favorables au régime de Bachar al-Assad.

Mercredi, le chef de l'armée libanaise, le général Jean Kahwaji, a affirmé que ses troupes étaient désormais en "guerre totale" contre le "terrorisme", affirmant qu'elles poursuivaient depuis des mois une cellule "qui prépare des voitures piégées", dont une avait explosé le 15 août dans le fief du Hezbollah.

Il a aussi affirmé que la cellule "ne vise pas une région ou une communauté particulière mais elle cherche à provoquer une dissension confessionnelle en visant des régions différentes tant du point de vue confessionnel que politique".

Le Liban est profondément divisé sur le conflit en Syrie voisine, qui a exacerbé les dissensions confessionnelles.

Les sunnites sont en effet en majorité partisans de la rébellion qui veut renverser le régime, tandis que les chiites, emmenés par le Hezbollah, sont en majorité en faveur du président Assad.




Revenir en haut Aller en bas
morpheus
.
.
morpheus

Date d'inscription : 29/07/2010
Masculin
Messages : 1657
Pays : ---
R E L I G I O N : ---

Et maintenant, le Liban... Empty
MessageSujet: Re: Et maintenant, le Liban...   Et maintenant, le Liban... Icon_minipostedVen 23 Aoû 2013, 6:48 am

Yeshua (la vrai messia, rien a voir avec issa) nous avait prevenu, il y aura des guerres et rhumeurs de guerres, tout ceci ne sera que le debut.

Nous sommes au debut de la fin, l'islam compte ses dernieres heures avant sa destruction finale!
Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
RAMOSI

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 12928
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

Et maintenant, le Liban... Empty
MessageSujet: Re: Et maintenant, le Liban...   Et maintenant, le Liban... Icon_minipostedVen 23 Aoû 2013, 6:21 pm





@morpheus a écrit:
Yeshua (la vrai messia, rien a voir avec issa) nous avait prevenu, il y aura des guerres et rhumeurs de guerres, tout ceci ne sera que le debut.

Nous sommes au debut de la fin, l'islam compte ses dernieres heures avant sa destruction finale!


Je crains que la fin nous concerne tous...!

Et qu'elle soit plus pénible et douloureuse que nous le pensons généralement,


Mais j'ai pour ma part, une grande confiance en DIEU !




Revenir en haut Aller en bas
Prikitos
.
.
Prikitos

Date d'inscription : 01/08/2013
Masculin
Messages : 283
Pays : Maroc
R E L I G I O N : Islam

Et maintenant, le Liban... Empty
MessageSujet: Re: Et maintenant, le Liban...   Et maintenant, le Liban... Icon_minipostedSam 24 Aoû 2013, 9:21 am



Au Liban ...

Hezbo chaytan pose une bombe en plein sermon du vendredi Shocked 
Revenir en haut Aller en bas
SPIRITANGEL
Co-Admin
Co-Admin


Date d'inscription : 10/01/2010
Masculin
Messages : 10765
Pays : MONTREAL QUEBEC CANADA
R E L I G I O N : CROYANT DI

Et maintenant, le Liban... Empty
MessageSujet: Re: Et maintenant, le Liban...   Et maintenant, le Liban... Icon_minipostedSam 24 Aoû 2013, 10:51 am




---- REPLIQUE :



@Prikitos a écrit:


Au Liban ...

Hezbo chaytan pose une bombe en plein sermon du vendredi Shocked 


1 - QUE VEUX-TU ALLAH DEMANDE DU SANG ET IL EN RECOIT

2 - DOMMAGE QU`ALLAH N`AIT PAS ADOPTE LA LOI DE YAWEH :

3 -  " TU NE TUERAS POINT "  Sad 

4 - AU CONTRAIRE  il dit de tuer tous les juifs et tous les chrétiens

5 - ET si vous ne les voyez pas DEBUSQUEZ-LES ET EGORGEZ-LES Et maintenant, le Liban... 895784 

6 - ET SI ENCORE vous ne trouvez plus .... " ENTRE-TUEZ-VOUS " Et maintenant, le Liban... 895784 

7 - Je vous ai envoye un prophete de MISERICORDE Et maintenant, le Liban... 895784  LA

8 - ALORS " MISERICORDEZ TOUT LE MONDE LA " Et maintenant, le Liban... 895784 





IRONIQUEMENT ( mais vrai ) : SPIRITANGEL Et maintenant, le Liban... 22447
Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
RAMOSI

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 12928
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

Et maintenant, le Liban... Empty
MessageSujet: Re: Et maintenant, le Liban...   Et maintenant, le Liban... Icon_minipostedVen 06 Sep 2013, 7:08 pm





Liban: vers une guerre civile?

Par Yassine Khiri, publié le 05/09/2013 à 19:09


Si le Liban a su se préserver du débordement du conflit syrien, le nombre de réfugiés qu'il accueille depuis le début de la guerre pèse sur ce petit pays. A quoi s'ajoute une très forte instabilité politique.

Avec des alertes à la voiture piégées annoncées tous les jours, la psychose s'installe peu à peu au Liban.

"Nous sommes au début d'une tempête, nous devons en être conscients et essayer de protéger la nation. Cette tempête est devenue un immense et grave danger." Pour Ashraf Rifi, l'ancien chef des forces de sécurité libanaises, les attentats qui ont frappé le Liban en l'espace de huit jours risquent de plonger le pays dans une nouvelle crise sanglante.

Vendredi 23 août, 45 personnes ont été tuées et 500 blessées, à Tripoli, la grande ville du nord du pays à majorité sunnite. C'est l'attentat le plus meurtrier depuis la fin de la guerre civile au Liban, en 1990. L'attaque est survenue une semaine après celle qui avait tué 27 personnes dans la banlieue sud de Beyrouth, quartier à majorité chiite et fief du Hezbollah.

Le débordement du conflit syrien

Malgré les nombreuses secousses, le Liban est parvenu à résister à la contagion du conflit syrien, mais les autorités craignent que ces événements ne sèment la discorde dans le pays. Alors que l'enquête est toujours en cours, certains habitants de Tripoli pointent la responsabilité d'Al Qaeda, tandis que d'autres, comme le cheikh salafiste Daï al-Islam al-Chahal, accusent le régime de Bachar Al-Assad d'être derrière ces attentats.

Julien Valente/lexpress.fr

Une hypothèse crédible pour le politologue libanais Ziad Majed: "les deux suspects arrêtés par les forces de sécurités internes sont proches des services Syriens. Cela fait penser fortement à l'affaire Samaha", estime-t-il. Arrêté en août 2012, Michel Samaha, l'ancien ministre de l'Information libanais et un des conseillers de Bachar Al-Assad est accusé d'avoir transporté des explosifs de Syrie vers le Liban en vue de mener des attentats contre des personnalités religieuses et politiques au nord-Liban. Objectif de l'opération: instrumentaliser les tensions confessionnelles sur fond de crise syrienne.

Un pays instable

De fait, le pays reste très divisé et le conflit syrien n'a cessé d'exacerber les tensions depuis mars 2011. Les sunnites (29% de la population) soutiennent en majorité la rébellion syrienne tandis que les chiites (29% également) restent, quant à eux, partisans du régime de Bachar el-Assad. Allié indéfectible de Damas - avec l'Iran- le Hezbollah s'est officiellement engagé aux côtés des troupes de l'armée syrienne.

L'afflux massif de réfugiés risque d'aggraver encore l'instabilité. Peuplé de quatre millions d'habitants, le pays accueille déjà des centaines de milliers de réfugiés. "Sans oublier ceux qui risquent d'arriver en masse dans les prochains mois en cas de combats à Damas, la ville la plus proche du Liban", prévient Ziad Majed. Pas sûr que les fragiles équilibres libanais résisteraient à un tel afflux.

Une instabilité chronique

Si le conflit syrien explique en partie l'instabilité du pays, les racines de la situation actuelle se trouvent surtout dans la nature du système politique libanais. Car les forces politiques, dans ce pays, sont de type confessionnel. En conséquence, "il ne peut y avoir de consensus national ni sur le système politique à mettre en place ni sur la politique étrangère à définir, explique Ziad Majed. Dès qu'il y a un conflit majeur dans la région, les différents courants politiques se positionnent selon leurs alliances externes, et cela se projette sur la société, créant des divisions communautaires. Nous avons assisté à un phénomène identique en 1958 (durant l'ère Nasser), pendant la guerre civile (1975-1990), et de nouveau depuis 2005".

Sans gouvernement depuis six mois après la démission de l'ex-premier ministre Najib Mikati, le Liban reste paralysé. " Il n'y a pas d'autorité centrale suffisamment forte pour mettre un terme aux violences et contrôler la montée des tensions", analyse Ziad Majed. L'armée libanaise a annoncé être désormais en "guerre totale" contre le terrorisme, mais son pouvoir réel reste limité. "Il existe une armée parallèle et plus puissante que l'armée régulière: le Hezbollah, prévient le politologue. Une situation qui incite de plus en plus certaines communautés à former des milices similaires, notamment les sunnites" et qui alimente la fragmentation des institutions de l'Etat et affaiblit son authorité.

Un retour de la guerre civile?

Avec des alertes à la voiture piégée annoncées tous les jours, la psychose s'installe peu à peu dans le pays. "Si la guerre en Syrie se prolonge et le Hezbollah s'y implique de plus en plus, Le Liban risque de s'orienter vers une forme de chaos civil et de confrontations sunnites-chiites à l'irakienne avec des affrontements sans lignes de démarcation mais avec des attentats localisés", affirme Ziad Majed.

Les tensions avec Israël font aussi craindre une escalade sur le front sud. Tel Aviv a mené, le 23 août, des raids contre des factions palestiniennes, qu'il accuse d'avoir tiré des roquettes. Le spectre de la guerre civile de 1975-1990 n'est pas loin. Un scénario que les Libanais souhaitent éviter à tout prix.

En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/monde/proche-orient/liban-vers-une-guerre-civile_1278514.html#7XTVXcFpUgJwD2hG.99





Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
RAMOSI

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 12928
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

Et maintenant, le Liban... Empty
MessageSujet: Re: Et maintenant, le Liban...   Et maintenant, le Liban... Icon_minipostedMar 14 Jan 2014, 7:30 pm




Liban: un groupe jihadiste veut multiplier les attaques contre Israël et l'Iran


BEYROUTH - Un groupe libanais lié à Al-Qaïda a promis mardi de multiplier les attaques contre l'Iran, le Hezbollah et Israël, moins de deux semaines après le décès en détention de son chef Maged al-Maged.

Né en 1973 en Arabie saoudite, Maged avait été identifié en 2012 comme étant l'émir des Brigades Abdallah Azzam, un groupe qui a notamment revendiqué un attentat devant l'ambassade d'Iran à Beyrouth ayant fait 25 morts en novembre.

Après avoir fait état de son arrestation le 1er janvier, les autorités libanaises ont annoncé son décès en détention le 4 janvier, attribué à une insuffisance rénale.

Son projet va continuer, si Dieu le veut, en frappant l'Iran, son parti (le Hezbollah chiite libanais, NDLR) et les agresseurs juifs (Israël, NDLR) et en défendant partout les sunnites opprimés, a annoncé le groupe jihadiste dans un communiqué diffusé sur internet.

Le communiqué fustige également le Liban pour détention arbitraire d'islamistes, et accuse les services du renseignement militaire d'être contrôlés par le parti de l'Iran, désignant ainsi le Hezbollah libanais.

De plus, l'Iran manipule toutes les institutions de l'Etat libanais pour protéger à la fois ses intérêts et ceux de son allié baassiste en Syrie, a dénoncé le groupe en référence au régime du président Bachar al-Assad, au côté duquel le Hezbollah combat les rebelles en Syrie.

Selon une source judiciaire, Maged souffrait d'une maladie rénale, son état de santé était mauvais et il est mort le 4 janvier, quelques jours après son arrestation.

Son corps a par la suite été rapatrié en Arabie saoudite, qui s'était félicitée de son arrestation.

Le communiqué de son groupe affirme que Maged avait été placé en détention alors qu'il était inconscient et nécessitait des soins intensifs.

Le communiqué n'accuse aucune partie en particulier mais affirme que les dispositifs médicaux qui permettaient (à Maged) de respirer ont été retirés, et Dieu miséricordieux l'a accueilli en martyr.

Le communiqué a été publié pour exprimer les condoléances après la mort de Maged qualifié de prince du Levant, parti à la rencontre de son Dieu, et dont le décès a empli nos coeurs de tristesse.

Les Brigades Abdallah Azzam, groupe jihadiste créé en 2009, figure sur la liste américaine des organisations terroristes. Il avait revendiqué dans le passé des tirs de roquettes sur le nord d'Israël à partir du Liban.


(©AFP / 14 janvier 2014 16h20)



Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
RAMOSI

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 12928
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

Et maintenant, le Liban... Empty
MessageSujet: Re: Et maintenant, le Liban...   Et maintenant, le Liban... Icon_minipostedMer 22 Jan 2014, 7:45 pm



Liban : sept morts dans de nouvelles violences à Tripoli

Le Monde.fr avec AFP et Reuters | 20.01.2014 à 12h31 • Mis à jour le 20.01.2014 à 17h53

Sept personnes ont été abattues depuis samedi par des tireurs embusqués dans la ville portuaire de Tripoli, dans le nord du Liban, régulièrement touchée par des violences entre partisans et détracteurs du régime syrien, ont annoncé lundi 20 janvier des sources médicales et sécuritaires.

L'armée libanaise a tiré pour la première fois des « roquettes » pour mettre fin aux affrontements entre quartiers rivaux, a ajouté une source sécuritaire, sans préciser le type exact des armes employées. « Une femme et deux hommes ont été tués dans la nuit dans de violents affrontements au cours desquels l'artillerie et des roquettes ont été utilisées », avait annoncé dans un premier temps cette source à l'AFP, ajoutant que 32 autres personnes avaient été blessées. Selon lui, trois des victimes étaient originaires de Bab Al-Tebbaneh, un quartier sunnite de cette deuxième ville du Liban.

VIOLENCES RÉGULIÈRES

Des violences meurtrières opposent régulièrement Bab Al-Tebbaneh, quartier des partisans de la rébellion, et Jabal Mohsenn, quartier alaouite et soutenant le régime de Bachar Al-Assad. Avant même le conflit syrien, les flambées de violences étaient fréquentes entre les deux quartiers rivaux et ont fait depuis 2008 plus de 200 morts et 3 000 blessés.

Lire l'entretien avec Fabrice Balanche, géographe spécialisé sur le Liban et la Syrie : Le Liban, base arrière du conflit en Syrie

Le Liban est profondément divisé sur le conflit syrien, qui a exacerbé les tensions communautaires entre sunnites, emmenés par l'ex-premier ministre Saad Hariri, et chiites, emmenés par le puissant parti chiite Hezbollah. Cette division n'a fait qu'empirer avec la décision de ce mouvement de combattre au côté de l'armée syrienne, contre une rébellion en majorité sunnite.

Vendredi, huit personnes dont cinq enfants sont mortes dans la chute d'obus tirés de Syrie sur la ville frontalière d'Aarsal, au Liban, le plus lourd bilan dans ce genre d'attaque depuis le début du conflit syrien.


Revenir en haut Aller en bas
morpheus
.
.
morpheus

Date d'inscription : 29/07/2010
Masculin
Messages : 1657
Pays : ---
R E L I G I O N : ---

Et maintenant, le Liban... Empty
MessageSujet: Re: Et maintenant, le Liban...   Et maintenant, le Liban... Icon_minipostedJeu 23 Jan 2014, 12:35 am

Esaie 17-18-19-20

la syrie, le liban, l egypte, soudan, arabie tous vont y passer

http://www.islam-Bible-prophecy.com/
http://www.islam-Bible-prophecy.com/profecias-biblicas/

2017 marquera peut etre l Ere messianique
Revenir en haut Aller en bas
CHRISTOPHEG
Co-Admin
Co-Admin
CHRISTOPHEG

Date d'inscription : 21/10/2013
Masculin
Messages : 21424
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Trinitaire

Et maintenant, le Liban... Empty
MessageSujet: Re: Et maintenant, le Liban...   Et maintenant, le Liban... Icon_minipostedJeu 23 Jan 2014, 3:09 am

@morpheus a écrit:
Esaie 17-18-19-20

la syrie, le liban, l egypte, soudan, arabie tous vont y passer

http://www.islam-Bible-prophecy.com/
http://www.islam-Bible-prophecy.com/profecias-biblicas/

2017 marquera peut etre l Ere messianique

Ne compte pas sur Dieu pour réparer nos conneries ... Nous n'avons qu'à nous en prendre à nous-mêmes. Principe Divin n° 1 : le libre-arbitre ... C'est valable quand on est dans la m... aussi. Et maintenant, le Liban... 631461 
Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
RAMOSI

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 12928
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

Et maintenant, le Liban... Empty
MessageSujet: Re: Et maintenant, le Liban...   Et maintenant, le Liban... Icon_minipostedJeu 20 Fév 2014, 7:00 pm




Liban: un double attentat suicide à Beyrouth fait 6 morts, 129 blessés

AFP 19 février 2014 à 09:04 (Mis à jour : 19 février 2014 à 19:18)

L’Iran, principal allié du régime de Bachar al-Assad, a été mercredi une nouvelle fois la cible de jihadistes sunnites à Beyrouth, qui ont commis un double attentat suicide ayant fait six morts et 129 blessés.

Selon l’armée libanaise, vers 09H30 (07H30 GMT), une grosse cylindrée transportant 90 kg d’explosif et conduite par un kamikaze a foncé sur un barrage à proximité du Centre culturel iranien à Bir Hassan, dans le sud de Beyrouth. Quasi simultanément, une autre voiture avec 75 kg d’explosifs et également conduite par un jihadiste, a explosé à 50 mètres du premier attentat.

Il s’agit du neuvième attentat dans un fief du Hezbollah depuis juillet après l’annonce par le mouvement chiite libanais qu’il combattait aux côtés des forces gouvernementales syriennes contre la rébellion sunnite.

L’agence de presse officielle iranienne IRNA a confirmé que l’attentat s’était déroulé à proximité de ses bureaux, d’un centre culturel iranien, et de la chaîne de télévision iranienne Irib à Beyrouth.

Le ministre de la Santé, Waël Abou Faour, a fait état dans la soirée d’un nouveau bilan avec 6 morts et 129 blessés.

attentats ont été revendiqués par un groupe jihadiste, les Brigades Abdallah Azzam, sur son compte twitter officiel. «Vos frères des Brigades Abdallah Azzam, compagnie Hussein ben Ali, revendiquent le double attentat suicide contre le centre culturel iranien» à Beyrouth, affirme le groupe dans son communiqué.

Les jihadistes ont paradoxalement choisi la référence à l’imam Hussein, figure vénérée par les chiites majoritaires en Iran et représentant un tiers de la population du Liban.

«Nous allons continuer à frapper les centres politiques, sécuritaires et militaires de l’Iran et son parti au Liban (le Hezbollah, NDLR) jusqu’à la réalisation de deux objectifs: le départ de la Syrie de ce parti de l’Iran et la libération de nos prisonniers détenus dans les geôles libanaises», a déclaré cette organisation jihadiste, sympathisante d’Al-Qaïda.

Elle avait revendiqué, le 19 novembre, un double attentat suicide contre l’ambassade d’Iran qui avait fait 25 morts.

- 'Fermer les passages de la mort' -

L’Iran a condamné «fermement cette action terroriste», faisant valoir que l’attaque de mercredi «vise la stabilité, la sécurité et l’unité du Liban». Les Etats-Unis, la Grande Bretagne et la France ont également condamné l’attentat.

L’explosion a provoqué un important dégagement de fumée et causé d’importants dégâts. Sur place, des équipes de secours transportaient des victimes à l’écart d’une rue noircie et recouverte de gravats.

Plusieurs véhicules étaient en feu et des habitants armés d’extincteurs tentaient d’aider les pompiers à éteindre les foyers d’incendie.

«Je me rendais en voiture avec ma femme à l’université lorsque nous avons été projetés par le souffle», a expliqué à l’AFP Youssef al-Tawil, professeur à l’université libanaise.

Il s’agit du premier attentat depuis la formation samedi du gouvernement libanais, qui réunit des pro et anti régime syrien.

Le nouveau Premier ministre Tammam Salam a condamné l’attaque affirmant que «ce message reflétait la détermination des forces du mal à blesser le Liban et ses enfants et semer la discorde». «Nous répondrons par la solidarité et en nous engageant autour de notre armée et des services de sécurité», dit-il dans un communiqué.

«Nous appelons tous les partis politiques à coopérer avec l’armée pour qu’elle puisse mener un travail sérieux afin de fermer les passages de la mort. Il s’agit de passages libanais pour des voitures volées, envoyées en Syrie où elles sont piégées avant de revenir au Liban», a déclaré Nouhad Machnouq, le ministre de l’Intérieur qui appartient au mouvement du 14 mars (anti-régime syrien).

«Sur le territoire libanais, il est de la responsabilité de toutes les forces politiques de coopérer afin que certaines régions n’échappent plus à la loi, notamment dans la zone de la Bekaa», frontalière de la Syrie, a-t-il dit sur les lieux de l’explosion.

Par ailleurs, 10 roquettes tirées à partir de la Syrie, sont tombées dans la région chiite de Brital, dans la plaine de Bekaa, sans faire de victimes, selon une source de sécurité.

Le Liban est profondément divisé par le conflit qui a fait plus de 140.000 morts en Syrie. D’un côté, les sunnites et une partie des chrétiens appuient la rébellion, de l’autre, les chiites et une autre partie des chrétiens soutiennent Bachar al-Assad.

AFP



Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
RAMOSI

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 12928
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

Et maintenant, le Liban... Empty
MessageSujet: Re: Et maintenant, le Liban...   Et maintenant, le Liban... Icon_minipostedJeu 07 Aoû 2014, 6:05 pm




Au Liban les « Brigades des Sunnites Libres de Baalbeck » veulent purifier la Békaa de ses églises.

Publié le 7 juillet 2014 par Elie Haddad

inShare.
Communiqué de Presse

www.chretiens-dorient-en-danger.org

L’Etat Islamique d’Irak et du Levant (EIIL) menace les chrétiens d’orient. Au Liban, les « Brigades des Sunnites Libres de Baalbeck » veulent purifier la Békaa de ses églises.

La Coordination Chrétiens d’Orient en Danger (CHREDO) dénonce les nouvelles menaces qui pèsent sur les chrétiens libanais, qui sont à leur tour visés par des groupes facho-islamistes et appelle la France à mobiliser la communauté internationale afin de garantir leur sécurité et leur liberté de culte.

Un nouveau groupe islamiste extrémiste, appelé Etat Islamique en Irak et au Levant (EIIL), vient de rejoindre l’ensemble des autres groupes extrémistes poussant le Moyen Orient encore plus loin vers l’abject. Ce groupe a même déclaré son «califat islamique » sur un territoire qui transcende les frontières géographiques des pays de la région et a nommé un nouveau Calife islamique, M. Abou Bakr El-Baghdadi, le « prince des croyants ».

En résonance à cette montée des périls, un nouveau groupuscule d’origine douteuse qui s’est appelé « Brigades des sunnites libres de Baalbeck » vient d’adresser des menaces contre les Chrétiens du Liban, notamment ceux de la Békaa. Dans un communiqué repris par la presse, ce groupuscule précise « avoir chargé une unité spéciale de djihadistes de purifier la Békaa de ses églises. » Le communiqué cite comme cible de leur action « les croisés dans l’émirat islamique dans la Békaa et au Liban en général pour mettre fin au carillon des cloches ». Les dignitaires chrétiens de la région ont pris ces menaces au sérieux et ont demandé aux autorités de renforcer les mesures de sécurité autour des lieux de prière.

Ces groupuscules ont prouvé par le passé, au Liban et ailleurs, qu’ils sont capables de mettre leur menace en exécution, contre les musulmans autant que contre les chrétiens. Et ces déclarations alarmantes ont un effet immédiat puisqu’elles visent à terroriser encore plus la population chrétienne et la pousser à l’exode.

Face à cette situation, la Coordination des Chrétiens d’Orient en Danger (CHREDO) dénonce la purification religieuse et ethnique qui vise les communautés religieuses du Moyen Orient. Elle souhaite alerter l’opinion publique française et les autorités aux risques réels encourus par les populations de la région et en particulier des chrétiens, notamment du Liban.

A l’Assemblée Nationale il y a quelques jours, le premier ministre Manuel VALLS a rappelé très fermement l’engagement définitif de la France aux côtés des Chrétiens d’Orient. Face à cette dernière menace, la France doit pouvoir agir concrètement et faire entendre sa voix.

La Coordination « CHREDO » demande une intervention urgente du gouvernement français auprès des Nations Unies pour assurer la sécurité de la population et garantir la présence des Chrétiens sur leur terre d’origine, notamment en faisant adopter une résolution onusienne sur le droit des Chrétiens à vivre sur leur terre avec des sanctions économiques et militaires en cas de violation.


Revenir en haut Aller en bas
SPIRITANGEL
Co-Admin
Co-Admin


Date d'inscription : 10/01/2010
Masculin
Messages : 10765
Pays : MONTREAL QUEBEC CANADA
R E L I G I O N : CROYANT DI

Et maintenant, le Liban... Empty
MessageSujet: Re: Et maintenant, le Liban...   Et maintenant, le Liban... Icon_minipostedSam 09 Aoû 2014, 2:38 am





---- REMARQUE :




@morpheus a écrit:
Esaie 17-18-19-20

la syrie, le liban, l egypte, soudan, arabie tous vont y passer

http://www.islam-Bible-prophecy.com/
http://www.islam-Bible-prophecy.com/profecias-biblicas/

2017 marquera peut etre l Ere messianique




1 - ENTRETIENT ENTRE DEUX MUSULMANS :

2 - HE HAMED .... QUE FAIS-ON CE SOIR POUR S`AMUSER UN PEU scratch  ?

3 - HAMED : ALLONS TUER QUELQUE INFIDELES  cheers 

4 - " JE N`AI PAS TUE DEPUIS HIER  " Evil or Very Mad 

5 - TUER : le sport national des musulmans  cheers 

6 - Malheureusement .... c`est une realite de tous les jours en pays islamiques  Crying or Very sad 






LOGIQUEMENT : SPIRITANGEL  Et maintenant, le Liban... 22447
Revenir en haut Aller en bas
mick
MODERATION
MODERATION


Date d'inscription : 10/11/2010
Féminin
Messages : 7765
Pays : canada
R E L I G I O N : chrétienne

Et maintenant, le Liban... Empty
MessageSujet: Re: Et maintenant, le Liban...   Et maintenant, le Liban... Icon_minipostedSam 09 Aoû 2014, 4:56 am

.
La mort est ce que la vie a inventé de mieux.

Elle nous débarrasse de l'ancien pour faire place au neuf. 

Amicalement Mick  Smile
Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
RAMOSI

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 12928
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

Et maintenant, le Liban... Empty
MessageSujet: Re: Et maintenant, le Liban...   Et maintenant, le Liban... Icon_minipostedSam 09 Aoû 2014, 5:07 am



@mick a écrit:
.
La mort est ce que la vie a inventé de mieux.

Elle nous débarrasse de l'ancien pour faire place au neuf. 

Amicalement Mick  Smile


Bonjour mick,


Que deviens-tu,

On ne te voit plus beaucoup depuis quelques temps ?  Very Happy 



Revenir en haut Aller en bas
mick
MODERATION
MODERATION


Date d'inscription : 10/11/2010
Féminin
Messages : 7765
Pays : canada
R E L I G I O N : chrétienne

Et maintenant, le Liban... Empty
MessageSujet: Re: Et maintenant, le Liban...   Et maintenant, le Liban... Icon_minipostedSam 09 Aoû 2014, 9:50 am

Et maintenant, le Liban... 149461 coucou Ramosi,

J'ai des problèmes avec mon ordi, je l'ai fait regardé par un spécialiste,
cela me semblait arrangé pour une semaine mais les "bugs" sont revenus,
j'ai plein d'annonces sur ce forum mais pas sur facebook  scratch 
je ne comprend pas trop bien le problème.

Je magasine pour un autre, vous me manquez,

A bientôt Mick  Et maintenant, le Liban... 22376 
.
Revenir en haut Aller en bas
yacoub
MODERATION
MODERATION
yacoub

Date d'inscription : 27/07/2010
Masculin
Messages : 6979
Pays : france
R E L I G I O N : agnostique

Et maintenant, le Liban... Empty
MessageSujet: Re: Et maintenant, le Liban...   Et maintenant, le Liban... Icon_minipostedMar 21 Oct 2014, 11:08 pm

Le Liban peut-il échapper à la contagion syrienne ? - 28 minutes - ARTE

Revenir en haut Aller en bas
http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php
Arlequin
MODERATION
MODERATION
Arlequin

Date d'inscription : 06/05/2013
Masculin
Messages : 3242
Pays : Algérie
R E L I G I O N : Muslim

Et maintenant, le Liban... Empty
MessageSujet: Re: Et maintenant, le Liban...   Et maintenant, le Liban... Icon_minipostedMer 22 Oct 2014, 5:49 am

@yacoub a écrit:
Le Liban peut-il échapper à la contagion syrienne ? - 28 minutes - ARTE


Je sais mon cher Yacoub,que tu n'est n'est pas sans savoir que là ou le Hézbo-Allah passe,la bête Salafo/wahabie trépasse!
Revenir en haut Aller en bas
CHRISTOPHEG
Co-Admin
Co-Admin
CHRISTOPHEG

Date d'inscription : 21/10/2013
Masculin
Messages : 21424
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Trinitaire

Et maintenant, le Liban... Empty
MessageSujet: Re: Et maintenant, le Liban...   Et maintenant, le Liban... Icon_minipostedMer 22 Oct 2014, 5:57 am

Le Liban n'est qu'un frêle esquif sur une mer déchainée.
Revenir en haut Aller en bas
Arlequin
MODERATION
MODERATION
Arlequin

Date d'inscription : 06/05/2013
Masculin
Messages : 3242
Pays : Algérie
R E L I G I O N : Muslim

Et maintenant, le Liban... Empty
MessageSujet: Re: Et maintenant, le Liban...   Et maintenant, le Liban... Icon_minipostedMer 22 Oct 2014, 6:02 am

@CHRISTOPHEG a écrit:
Le Liban n'est qu'un frêle esquif sur une mer déchainée.

Parfaitement!Sauf que quand un peuple décide de se défendre,rien ne l’empercherait d'avoir gain de cause.L'exemple est Kompané,ou une centaine de valeureuses Femmes ont mis en déroute cette supposée armée du Califat.
Revenir en haut Aller en bas
CHRISTOPHEG
Co-Admin
Co-Admin
CHRISTOPHEG

Date d'inscription : 21/10/2013
Masculin
Messages : 21424
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Trinitaire

Et maintenant, le Liban... Empty
MessageSujet: Re: Et maintenant, le Liban...   Et maintenant, le Liban... Icon_minipostedMer 22 Oct 2014, 6:08 am

@Arlequin a écrit:
@CHRISTOPHEG a écrit:
Le Liban n'est qu'un frêle esquif sur une mer déchainée.

Parfaitement!Sauf que quand un peuple décide de se défendre,rien ne l’empercherait d'avoir gain de cause.L'exemple est Kompané,ou une centaine de valeureuses Femmes ont mis en déroute cette supposée armée du Califat.

D'accord avec toi, une fois encore. Mais tu ne représentes pas l'Islam.
Revenir en haut Aller en bas
Arlequin
MODERATION
MODERATION
Arlequin

Date d'inscription : 06/05/2013
Masculin
Messages : 3242
Pays : Algérie
R E L I G I O N : Muslim

Et maintenant, le Liban... Empty
MessageSujet: Re: Et maintenant, le Liban...   Et maintenant, le Liban... Icon_minipostedMer 22 Oct 2014, 6:13 am

@CHRISTOPHEG a écrit:
@Arlequin a écrit:


Parfaitement!Sauf que quand un peuple décide de se défendre,rien ne l’empercherait d'avoir gain de cause.L'exemple est Kompané,ou une centaine de valeureuses Femmes ont mis en déroute cette supposée armée du Califat.

D'accord avec toi, une fois encore.  Mais tu ne représentes pas l'Islam.

Mais qui peut prétendre représenter l'Islam?!Personne!Tu crois vraiment que je reconnais la vaine persistance des vas nues pieds Wahabites,à s’ériger en portes paroles de l'Islam?Je leur dénie ce droit!
Revenir en haut Aller en bas
CHRISTOPHEG
Co-Admin
Co-Admin
CHRISTOPHEG

Date d'inscription : 21/10/2013
Masculin
Messages : 21424
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Trinitaire

Et maintenant, le Liban... Empty
MessageSujet: Re: Et maintenant, le Liban...   Et maintenant, le Liban... Icon_minipostedMer 22 Oct 2014, 6:16 am

@Arlequin a écrit:
@CHRISTOPHEG a écrit:


D'accord avec toi, une fois encore.  Mais tu ne représentes pas l'Islam.

Mais qui peut prétendre représenter l'Islam?!Personne!Tu crois vraiment que je reconnais la vaine persistance des vas nues pieds Wahabites,à s’ériger en portes paroles de l'Islam?Je leur dénie ce droit!

Schizophrénie du Coran. Choisis ton camp.
Revenir en haut Aller en bas
 

Et maintenant, le Liban...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Je suis sur le tchat maintenant !
» Svp, Repondez moi maintenant !!
» Las, où est maintenant .... Du Bellay
» on parle de "nous" au Liban!
» Le chef de l'Église maronite du Liban reçu par le Pape

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: INTER-RELIGIEUX :: Les persécutions politico-religieuses-