*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  Contribution  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"
 

 Convertis à l'islam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rayaan
.
.
rayaan

Date d'inscription : 20/11/2011
Masculin
Messages : 198
Pays : France
R E L I G I O N : Islam ( sunnite )

Convertis à l'islam Empty
MessageSujet: Convertis à l'islam   Convertis à l'islam Icon_minipostedLun 06 Mai 2013, 1:45 am

1) J'étais chrétien :
l'histoire bouleversante d'un jeune kabyle


Prise de conscience, réveil, ressourcement ; tels sont les caractéristiques de ce témoignage apporté par un jeune musulman algérien Zouaoui (kabyle) qui constitue une interpellation à toutes les consciences nationales de différents niveaux. Ce témoignage retrace le cheminement d'un jeune algérien parmi tant d'autres qui s'exposent aux différents défis à caractère idéologique et aux différents plans visant à les déraciner et à les éloigner de leur culture et de leur religion. Parmi ces défis, figure celui de l'évangélisation concentrée notamment dans la région de Djurdjura (Kabylie) et appuyée par de nombreux centres d'évangélisation en Europe (la France en particulier) et aux État-Unis. Ce livre représente l'épreuve vécue par un jeune musulman, détourné de sa religion par des prétendus prêcheurs qui exploitent la situation dramatique de l'Algérie, avec ce que cela entraîne comme vide spirituel et culturel, dans lequel se trouvent les jeunes algériens, pour leur inculquer une idée erronée selon laquelle « le salut » et « la tranquillité de l'âme » ne peuvent être trouvés que dans le christianisme.

Ce livre constitue alors le témoignage d'une expérience psychologique et rationnelle. L'auteur a su, grâce à Allah puis à sa clairvoyance, à sa foi, et au réveil de sa conscience, se libérer des contraintes à la fois sociales et matérielles pour retrouver sa véritable religion qui est l'islam...

http://d1.islamhouse.com/data/fr/ih_books/fr-Islamhouse-JetaisChretien.pdf
Revenir en haut Aller en bas
rayaan
.
.
rayaan

Date d'inscription : 20/11/2011
Masculin
Messages : 198
Pays : France
R E L I G I O N : Islam ( sunnite )

Convertis à l'islam Empty
MessageSujet: Re: Convertis à l'islam   Convertis à l'islam Icon_minipostedMar 07 Mai 2013, 5:50 am

Nina témoigne de sa conversion à l'Islam

Je suis convertie à l'islam depuis un an et j'ai tenu à partager mon ressenti depuis.


Je suis née d'une mère catholique ayant été élevée chez les « bonnes-soeurs » et d'un père protestant, j'ai donc pris automatiquement la religion de mon père. On avait l'habitude de prier avant de manger ou petite j'accompagnais ma mère à l'église (sans comprendre pourquoi). En grandissant, mon cousin qui faisait parti du groupe des jeunes d'un temple protestant, m'emmena une fois avec lui et depuis je le suivi chaque dimanche. J'avais à l'époque 14 ans, l'ambiance me plaisait et puis au fur et à mesure j'y allais pour rigoler avec les autres et chanter « la Gloire de Dieu ».


Je suis de nature têtue et je n'aime pas faire les choses aveuglement ou parce que « ça c'est toujours passer comme ça ». J'ai beaucoup lu l'ancien et le nouveau testament. Je me demandais : mais s'il a été modifié une fois, comment être sûr que celui-ci est le bon ?


Ensuite, en grandissant, la représentation de JESUS (que la paix soit sur lui) me gênait. J'étais choquée que l'on puisse trouver dans une soirée déguisée, une personne « en JESUS ». Ce qui ne me découragea pas de la religion, je croyais toujours en Dieu mais pas grâce au protestantisme ou au christianisme.


L'islam vient à moi par hasard, c'était d'abord de la curiosité par rapport aux musulmans que je côtoyais. Leur pratique, chaque année le Ramadan, m'intriguait et donc j'ai commencé à m'informer tout en ayant certains préjugés dans la tête. Et je fus totalement surprise et séduite par tout ce que je lus ! Tout ce que je lus me paraissait clair, évident, sans contradiction et simple ! Je fus étonnée de toute l'ignorance que j'avais à propos de cet religion magnifique !


Et je lus, apprit à faire la prière, et vint le jour ou je prononça :

Ash-hadou An lâ ilâha illa-Llâh, wa ash-hadu anna Muhammadan Rassoulu-Llâh.
J'atteste que nul ne mérite l'adoration sauf Dieu, et j'atteste que Muhammad est le Messager de Dieu

Maintenant je me sens bien, je comprends pourquoi je suis là et mon devoir dans ce bas-monde. C'est la meilleure chose qui m'est arrivée dans ma vie, même si au jour d'aujourd'hui, mon choix est incompris et pas accepté par ma famille. Je prie pour que toute ma famille se convertisse à l'islam ainsi que tous les non-musulmans, in châ' Allâh. Que Dieu nous guide tous dans le droit chemin, qu'Il nous fasse Miséricorde. »
Revenir en haut Aller en bas
rayaan
.
.
rayaan

Date d'inscription : 20/11/2011
Masculin
Messages : 198
Pays : France
R E L I G I O N : Islam ( sunnite )

Convertis à l'islam Empty
MessageSujet: Re: Convertis à l'islam   Convertis à l'islam Icon_minipostedMar 07 Mai 2013, 7:23 pm

Conversion d'un ancien prêtre catholique à l'Islam !

Revenir en haut Aller en bas
rayaan
.
.
rayaan

Date d'inscription : 20/11/2011
Masculin
Messages : 198
Pays : France
R E L I G I O N : Islam ( sunnite )

Convertis à l'islam Empty
MessageSujet: Re: Convertis à l'islam   Convertis à l'islam Icon_minipostedMer 08 Mai 2013, 8:06 pm

La conversion à l'Islam d'un jeune français


Au nom d'Allah, Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux. Louange à Allah.


As-salâmou 'alaykoum wa rahmatou-llahi wa barakâtouh mes frères et soeurs.

Bonjour aux non musulmans qui pourraient lire mon récit.



Qu'est-ce qui m'a amené à choisir l'Islâm pour religion ?


Commençons par la base : mon déclic. Un jour, il m'est arrivé un grave accident lequel m'a fait prendre conscience de beaucoup de choses comme le fait d’être encore en vie, de frôler la mort de près, qui n’a pu que me faire beaucoup réfléchir. Cela a marqué un tournant dans ma vie. J'ai pu prendre conscience que tout pouvait s’arrêter en une fraction de seconde. Peu de temps après, je dus affronter une nouvelle épreuve : le décès d'un copain. Lui aussi a succombé à un accident grave. Cela a ajouté une couche en plus de l’épreuve que je venais d’endurer et a intensifié en moi les réflexions sur la vie.


Ses funérailles se sont déroulées dans un cadre religieux qui m’a permis par la même occasion de reprendre contact avec ce cadre-ci et surtout le fait de se rappeler grandement Allah. Je revins donc aux enseignements religieux basés sur les traditions chrétiennes contemporaines que l'on m'avait inculqué étant petit. J'ai commencé à l'étudier avec plus de sérieux et de profondeur en cherchant simplement la proximité de mon Créateur. Plus j'avançais et plus Allah m'ouvrait les yeux. Par la suite, j'en ai conclu qu'elle ne pouvait être Sa religion parce que je voyais de plus en plus de contradictions, de choses absurdes et que mon cœur ne pouvait accepter.


Par exemple, le fait de croire et de dire que JESUS est Dieu ou bien qu'il est son Fils ! Je me disais, c'est impossible d'allier une chose à son contraire ! Comment avoir un être à la fois immortel et à la fois mortel en même temps ? C'est comme vouloir demander à une chose d'être petit en étant à la fois grand ! C'est inconcevable ! Ensuite pour le principe de trinité, c'est n'importe quoi ! Et c'est surtout très complexe mais bon! Dire que le Père est Dieu, JESUS est Dieu et que le Saint-Esprit est Dieu !? Un Dieu divisé en trois mais on dit : « Non, c'est le même et unique Dieu ! »


Enfin quand on y réfléchit, on se dit qui a créé les autres? Est-ce le Père qui a créé le Fils et le Saint Esprit ou est-ce le Fils qui a créé Dieu et le Sait Esprit ou est-ce le Saint Esprit qui a créé Dieu et le Fils ?! Les sensés répondront bien évidemment que c'est Dieu qui a créé le Fils et le Saint Esprit. Alors si tel est le cas, pourquoi mettre sur le même pied d'égalité le Créateur et Ses créatures ?!


Ensuite, le fait de chercher secours auprès de JESUS ou encore en divinisant la Vierge Marie comme il est connu avec la prière, le fameux je vous salue Marie où il est dit : « Sainte Marie, Mère de Dieu ». Alors une question qui m'était venu aussi c'est, JESUS Christ était-il Dieu dans le ventre de sa mère oui ou non ? Si l'on répond oui, il n'y a aucune preuve. Donc on répond non. Et si on répond négativement, alors quand est-ce qu'il est devenu Dieu ? Est-ce après avoir quitté le ventre de sa propre mère ? Parce que : « Marie, Mère de Dieu » ??!!!


De même, il est connu que c'est Dieu Lui-même qui a fait de la naissance de JESUS à travers Marie, un miracle et une preuve pour les Enfants d’Israël ! Encore une contradiction flagrante ! Bref des interrogations sur le sujet, j'en ai eu ! Mais je tiens juste à dire on est encore que dans la croyance, alors qu'après il y a les contradictions textuelles. Enfin bref… J’ai trouvé également la spiritualité dedans très absente. De plus, je ressentais davantage des choses très étranges animées de sentiments négatifs. Je ne pouvais fermer les yeux sur tout ça. Pour moi, il devenait clair qu’elle n'était pas la religion d’Allah.


Par ailleurs, je voulais aller au coiffeur mais celui-ci était fermé. Sur le chemin du retour, j'ai croisé un copain qui allait au coiffeur. Il me dit que celui-ci habite notre quartier alors je l’ai suivi. Là-bas, l'attente était assez longue au point que je voulais partir. Lorsque je me suis apprêté à sortir, les personnes ainsi que le coiffeur se mirent à parler de religion. Soudain, j'eus l'envie de rester. J'ai prêté une grande attention sur chacune des paroles prononcées en ma présence.


Mais ma méconnaissance du lexique islamique ne me permit pas de comprendre. Systématiquement, je devais demander la traduction des termes. On m'expliqua que les musulmans croyaient eux aussi en JESUS. Pas seulement en lui, mais également aux autres prophètes connus dans la Bible ainsi que leurs miracles qui sont confirmés par le Coran. J'étais très étonné de cela ! De là, l'envie d'en savoir plus sur cette religion naquit.


Étant curieux, j'ai commencé à beaucoup questionner l’un des frères. Il prit soin d’y répondre mais arrivé à un stade, il n’avait plus les compétences et il me dirigea vers une personne de science apte à y répondre donnant des cours à la mosquée. C'est là-bas que je j'ai donc commencé mon apprentissage et mes premiers pas. J'ai rencontré un frère français de souche musulman. Ce qui m'a surpris puisque j'ai toujours cru que les musulmans n'étaient que les arabes. Un amalgame classique très répandu de nos jours ! Étonné, j'ai donc voulu savoir pourquoi il était musulman, ses choix, son parcours et un tas de questions.


Ensuite, il me passa beaucoup de cassettes et de livres d'Islâm. À terme, j'ai pu trouver les réponses à mes interrogations comme par exemple le but de notre existence, ce qu’Allah attendait réellement de nous, comment devrions-nous le servir etc. Les réponses dedans étaient pour moi très limpides et ne demandent pas à être un érudit pour les comprendre. De même, la simplicité du message de l’Islâm, son apport et sa clarté. De même, des réponses claires face au reste, telles les ambiguïtés des autres religions et les arguments pour montrer qu’elles ne sont pas les religions authentiques d’Allah.


De même, des réponses très fortes, précises et limpides face aux interrogations que j’avais avec ma religion de base. Cela m'a conforté davantage dans ma position que j’avais eu envers elle. Ce sera surtout les travaux d'Ahmad Deedat qui m'ont permis de voir les choses claires avec plus de profondeurs ainsi que les travaux du scientifique Maurice Bucaille à travers son livre : « La Bible, le Coran et la Science ». Je le recommande vivement. Il a établi un examen comparatif très pertinent et a donné beaucoup d'apport à la réflexion. Il me fut très utile dans mon parcours.


Après étude, il devint évident pour moi que l'Islâm était la religion de vérité. Comme je venais de le dire ci-dessus, c’est un message clair avec des réponses précises et une harmonie littéraire extraordinaire ! En plus de son miracle littéraire, on ne peut ne pas passer à côté des vérités scientifiques décrites et qui sont découvert pour la plupart à notre ère. Il serait vraiment insensé de dire que cela est une affaire de coïncidence, de rester borner à dire que c’est Mouhammad l’auteur du livre et qu’il ne vient pas d’Allah ! Rationnellement parlant, ce n’est vraiment pas envisageable ! Ce serait être de mauvaise foi !


En plus de cela, il y a un défi dans ce Livre qui est de trouver ne serait-ce une contradiction ! Au début, on pense pouvoir la trouver en se disant, c’est comme toute chose, il y a de fortes possibilités d’avoir des défaillances. Mais plus on l’étudie, au lieu d’en trouver, on n’en trouve pas et on voit davantage d’éclaircissements qui prouvent sa véracité ! Et ceci ne peut que nous conforter face à cette prise de position.


En outre, je n'eus aucune difficulté à affirmer que le Coran est la Parole d’Allah et que Mouhammad ne pouvait être que Son Messager. J'ai donc suite à cela déclaré solennellement mon appartenance à l'Islâm par la profession de foi musulmane :


J'atteste qu'il n'y a nulles divinités dignes d'être adorées sauf Allah

et j'atteste que Mouhammad est Son Serviteur et Son Messager.


Depuis cette déclaration, je vis une vie illuminée et une vie saine. Le bonheur et la joie qui m'animent sont indescriptibles ! Gloire à Allah, Le Seigneur des Mondes ! Les louanges sont à Allah Qui a accompli sur moi Son bienfait, Qui m'a grandement gratifié et Qui m'a grandement honoré.


Merci d’avoir pris le temps de lire mon récit. J’espère qu’il sera un raffermissement pour mes frères musulmans et qu’il sera une aide ainsi qu’apport pour celui qui cherche sincèrement la vérité.


Et le succès vient d'Allah. Que les éloges et le salut d'Allah soient sur notre Prophète Mouhammad, sur sa Famille et ses Compagnons.
Revenir en haut Aller en bas
SPIRITANGEL
Co-Admin
Co-Admin


Date d'inscription : 10/01/2010
Masculin
Messages : 10765
Pays : MONTREAL QUEBEC CANADA
R E L I G I O N : CROYANT DI

Convertis à l'islam Empty
MessageSujet: Re: Convertis à l'islam   Convertis à l'islam Icon_minipostedJeu 09 Mai 2013, 8:30 am



---- REPLIQUE LOGIQUE :


@rayaan a écrit:
Conversion d'un ancien prêtre catholique à l'Islam !




1 - LE SEUL avantage qu`a un pretre catholique de se convertir a l`islam

2 - C`est parce que l`islam PERMET LA PEDOPHYLIE Convertis à l'islam 307887

3 - ET UN PRETRE PEDOPHYLE SE SENT CHEZ LUI DANS L`ISLAM :regret:

4 - C`est pourtant SIMPLE a comprendre .... Convertis à l'islam 631461

5 - LA PREUVE ?

6 - Il y a un hadith " AUTHENTIQUE " qui dit que Mohamet le prophete

7 - Prefere d`ALLAH-LUNE aimait sucer le penis de ses deux neveux :fourire:

8 - DONNEZ VOS PREUVES DITES-VOUS :fourire: :fourire: :fourire: SI

9 - VOUS ETES VERIDIQUE :fourire: :fourire: :fourire: ON NE PEUT PAS

10 - ETRE PLUS VERIDIQUE QUE CA :fourire: :fourire: :fourire: :fourire:

11 - CONFIRME PAR BUKARY , MUSLIM , TABARY ETC . Convertis à l'islam 307887

12 - LES PLUS GRANDS SAVANT DE L`ISLAM cheers




LOGIQUEMENT : SPIRITANGEL Convertis à l'islam 22447







Dernière édition par SPIRITANGEL le Jeu 09 Mai 2013, 8:34 am, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
SPIRITANGEL
Co-Admin
Co-Admin


Date d'inscription : 10/01/2010
Masculin
Messages : 10765
Pays : MONTREAL QUEBEC CANADA
R E L I G I O N : CROYANT DI

Convertis à l'islam Empty
MessageSujet: Re: Convertis à l'islam   Convertis à l'islam Icon_minipostedJeu 09 Mai 2013, 8:31 am


---- REPLIQUE LOGIQUE :


@rayaan a écrit:
Conversion d'un ancien prêtre catholique à l'Islam !




1 - LE SEUL avantage qu`a un pretre catholique de se convertir a l`islam

2 - C`est parce que l`islam PERMET LA PEDOPHYLIE Convertis à l'islam 307887

3 - ET UN PRETRE PEDOPHYLE SE SENT CHEZ LUI DANS L`ISLAM :regret:

4 - C`est pourtant SIMPLE a comprendre .... Convertis à l'islam 631461

5 - LA PREUVE ?

6 - Il y a un hadith " AUTHENTIQUE " qui dit que Mohamet le prophete

7 - Prefere d`ALLAH-LUNE aimait sucer le penis de ses deux neveux :fourire:

8 - DONNEZ VOS PREUVES DITES-VOUS :fourire: :fourire: :fourire: SI

9 - VOUS ETES VERIDIQUE :fourire: :fourire: :fourire: ON NE PEUT PAS

10 - ETRE PLUS VERIDIQUE QUE CA :fourire: :fourire: :fourire: :fourire:

11 - CONFIRME PAR BUKARY , MUSLIM , TABARY ETC . Convertis à l'islam 307887

12 - LES PLUS GRANDS SAVANT DE L`ISLAM cheers




LOGIQUEMENT : SPIRITANGEL Convertis à l'islam 22447



Revenir en haut Aller en bas
rayaan
.
.
rayaan

Date d'inscription : 20/11/2011
Masculin
Messages : 198
Pays : France
R E L I G I O N : Islam ( sunnite )

Convertis à l'islam Empty
MessageSujet: Re: Convertis à l'islam   Convertis à l'islam Icon_minipostedJeu 09 Mai 2013, 11:10 am

Menteur, que Dieu te guide ou te brise le dos.

Revenir en haut Aller en bas
rayaan
.
.
rayaan

Date d'inscription : 20/11/2011
Masculin
Messages : 198
Pays : France
R E L I G I O N : Islam ( sunnite )

Convertis à l'islam Empty
MessageSujet: Re: Convertis à l'islam   Convertis à l'islam Icon_minipostedJeu 09 Mai 2013, 11:14 am


Humanisme et engagement,
le parcours de Christian vers l'Islam




Je suis né en 1950, et dès mon enfance, j’ai attribué un sens à la vie. L’être humain ne pouvait être sur terre que pour jouir du quotidien et s’enrichir. Je me souviens encore, alors que j’avais 4 ans, de l’appel de l’Abbé Pierre à venir en aide aux démunis et sans-abri, victimes d’un hiver exceptionnel. Il a mis fin à l’insouciance de l’enfance et a ouvert définitivement mon regard sur l’existence. J’ai pris conscience que l’homme avait un autre rôle que celui de consommateur sur cette terre, que le bonheur ne pouvait se concevoir sans partage, qu’il y avait des valeurs morales non quantifiables et permanentes. Alors, j’ai cru en Dieu, un Dieu Bon et Miséricordieux dont les hommes violaient les commandements. Je ne supportais pas l’injustice, notamment sociale qui s’étale devant les yeux de qui veut voir. J’ai côtoyé les ouvriers immigrés du bâtiment qui achevaient la cité que j’habitais déjà, logés, eux, dans des baraquements quasi insalubres. Portugais, nord africains en butte aux insultes racistes et aux provocations (c’était la guerre d’Algérie), ils avaient dû émigrer, se séparer de leur famille, de leurs enfants, pour un pays où ils étaient méprisés.

Je me suis ensuite éloigné de toute piété, m’investissant dans la lutte sociale pour la justice et l’égalité, contre le racisme. « Le savant qui enseigne le bien aux gens et ne le met pas en pratique, est semblable à la torche qui éclaire en se brûlant. » [Rapporté par At-Tabarâny et authentifié par Al-Albâny]. Pourtant, je n’ai jamais succombé au matérialisme athée. Ce n’était pas Dieu que je rendais responsable du désordre mondial mais les hommes qui bafouaient les valeurs qu’Il nous avait inculquées. J’agissais aux côtés de croyants, qui ne revendiquaient pas leur foi, et d’incroyants dont je ne comprenais pas les motivations mais dont j’admirais l’abnégation. S’exposer ainsi à une justice de classe, renoncer à une « bonne situation » pour aider les exclus quand on ne croit pas à Dieu, à son Paradis, suscite l’interrogation. Comment sacrifier la vie immédiate, ses plaisirs et son bien-être, si on ne croit pas à la vie future ?
(Pour moi, l’enfant qui meurt de faim au Sahel est tout autant le mien. Nous ne sommes plus à l’époque du Prophète Muhammad où les hommes ne pouvaient agir qu’à proximité géographique. Nous pouvons maintenant agir à distance, grâce à des associations humanitaires et soulager les pires souffrances. Aussi, je suis contre toute forme de préférence familiale ou nationale qui nierait l’égale dignité de tous les êtres humains et nous enfermerait dans l’égoïsme d’occidental nanti. Mes aumônes vont aux plus démunis, quand même ne sont-ils pas les plus proches. « N’aura pas vraiment la foi celui qui s’endort le ventre rassasié alors que près de chez lui son voisin est affamé. » [Rapporté par Hâkim et authentifié par Al-Albâny])

J’ai alors adopté une attitude agnostique jusqu’à ce que je reconnaisse ce qui suit :
C’est par orgueil que bien des personnes qui s’efforcent de suivre le droit chemin et de faire le bien pour leurs prochains se refusent à admettre que c’est Dieu qui les inspire et les guide. Pourtant, nos bonnes pensées, nos actes bienveillants ne peuvent trouver leur origine dans un agrégat de cellules neuronales ni dans notre nature animale qui pousse plutôt l’humain à la domination et à l’appropriation personnelle. Quelle autre justification au renoncement à l’agressivité, à l’accumulation des biens terrestres, aux bons sentiments qui s’imposent à nous, que celle de Dieu ? Un Dieu Clément et Miséricordieux, qui nous aide à transcender notre pauvre nature humaine, nous fait entrevoir la Paix, l’Amour au travers de nos petits actes imparfaits. S’attribuer l’initiative de ses bonnes actions, refuser d’affirmer sa croyance, revient à se placer au-dessus des autres humains, voire à l’égal de Dieu même. C’est une marque d’orgueil et une absurdité que prétendre bien agir pour soi, sans qu’il y ait de sanction ultérieurement : ainsi le mal et le bien se vaudraient-ils, la vie s’achevant par le retour indistinct à la poussière et au néant. C’est le destin habituel des animaux qui n’agissent que mus par leurs instincts et selon un ordre naturel qu’ils ne font que subir. L’homme a-t-il été doté d’un cerveau développé, qui lui permet d’agir sur les évènements, de transcender sa nature animale, pour que ses choix soient sans conséquences ? Serait-il indifférent de vivre en bourreau ou en victime, en nanti ou en démuni ? Qu’est ce qui pourrait justifier notre sens moral, que chacun ressent, même s’il a la faculté de le rejeter ? Le monde qui nous entoure est ordonné, chaque chose et chaque être vivant répondant à des lois et seul l’homme échapperait à cet ordre, sa vie serait dépourvue de sens, absurde…

À l'occasion du début du mois de Ramadhan 2010, j’ai donc décidé de renoncer à mon orgueil et de me soumettre à Dieu, car c’est Lui qui guide qui Il veut sur le droit chemin. Ce n’est pas chose facile : mon épouse, scientiste enflée d’orgueil, refuse d’admettre mon cheminement et répercute les caricatures islamophobes : l’homme musulman serait irrespectueux des femmes, il appartiendrait à une secte visant à étendre sa domination par la violence et la terreur. Pourtant, j’ai toujours été respectueux d’elle, j’ai toujours agi pacifiquement, les musulmans que nous avons fréquentés ont toujours donné une bonne image de l’Islam… C’est presque pire que si je la trompais, alors que je ne fais que reconnaître Celui qui donne sens à ma vie et guide mes actes. Le mois de Carême, qui devrait être une période de joie partagée, fut un avant-goût de l’ « Enfer » [Que Dieu nous en préserve]… Aussi, j’aménage ma pratique, notamment les prières, pour éviter les querelles stériles et que Dieu soit mêlé à d’autres ressentiments, car Dieu est Clément et Miséricordieux.

J’ai encore bien des efforts à poursuivre pour améliorer ma foi et ma pratique ; mais j’ai confiance en Dieu et en la communauté pour progresser.

En exclusivité pour IslamConversion.com
Revenir en haut Aller en bas
SPIRITANGEL
Co-Admin
Co-Admin


Date d'inscription : 10/01/2010
Masculin
Messages : 10765
Pays : MONTREAL QUEBEC CANADA
R E L I G I O N : CROYANT DI

Convertis à l'islam Empty
MessageSujet: Re: Convertis à l'islam   Convertis à l'islam Icon_minipostedJeu 09 Mai 2013, 2:17 pm



---- REPLIQUE :


@rayaan a écrit:
Menteur, que Dieu te guide ou te brise le dos.


1 - Tu n`aimes pas les hadiths " AUTHENTIQUES " ? scratch

2 - TOI qui demandes toujours des preuves si on est veridique :regret:

3 - ET .... lorsque je te donnes des preuves VERIDIQUE tu me traites

4 - DE MENTEUR Convertis à l'islam 895784 Convertis à l'islam 895784 Convertis à l'islam 895784 Convertis à l'islam 895784

5 - C`est pas MOI qui a ecrit ces hadiths " AUTHENTIQUES "

6 - MAIS VOS GRANDS SAVANTS DE L`ISLAM Convertis à l'islam 895784 Convertis à l'islam 895784 Convertis à l'islam 895784

7 - LES MAITRES DE LA RELIGION :regret: qui ne sont meme pas foutus

8 - De reconnaitre les rites lunaires qu`ils pratiquent :fourire: :fourire:

9 - PS : PSSSST des kaa`ba , il y en a des centaines aux INDES :fourire:

10 - Il y en a encore TROIS en IRAN :fourire: :fourire: :fourire:

11 - PS : TOUS PLUS VIEUX QUE CELUI DE LA MECQUE Convertis à l'islam 631461

12 - AAAALLLLLO MAISON UNIQUE D`ALLAH :fourire: :fourire: :fourire:





LOGIQUEMENT : SPIRITANGEL Convertis à l'islam 895784
Revenir en haut Aller en bas
rayaan
.
.
rayaan

Date d'inscription : 20/11/2011
Masculin
Messages : 198
Pays : France
R E L I G I O N : Islam ( sunnite )

Convertis à l'islam Empty
MessageSujet: Re: Convertis à l'islam   Convertis à l'islam Icon_minipostedJeu 09 Mai 2013, 8:17 pm

Mouna, ex protestante


J'ai embrassé l'Islam il y a un an et demi, walhamdoulillah. Je précise d'emblée que mon père est musulman, mais que ma mère est protestante. Alors, me direz-vous, tu n'es pas convertie. Et bien si, puisque j'ai goûté au protestantisme pendant près de 10 ans, qu'Allah me pardonne. Je suis donc née musulmane, mais je n'ai pas reçue d'éducation islamique, ce que je regrette profondément, ni aucune éducation religieuse d'ailleurs. Ma mère, qui, quoique protestante tend plutôt vers l'athéisme, nous a donc fait baptiser mon petit frère et moi alors que j'avais 10 ans, pour faire plaisir à sa famille et "faire comme tout le monde" je suppose. Ma grand-mère s'appliquait d'ailleurs à m'emmener à l'Eglise, me faire lire la Bible et me faire apprendre par coeur certains passages... Néanmoins, rien n'y faisait, je ne croyais pas en Dieu. Lorsque je suis entrée au lycée, j'ai retrouvée une amie musulmane, que j'avais perdue de vue, et nous sommes devenues meilleures amies. Pendant les 3 années de lycée, nous avons donc évoqué de temps en temps le thème de la religion, sans pour autant nous attarder dessus, vu le peu d'intérêt que j'y portais. A cette époque, je m'entourais d'ailleurs volontairement de musulmans, parce que je savais qu'ils étaient différents des autres, qu'ils ont certaines valeurs, et des principes qui les empêchent de faire certaines choses, et qui leur fixent des limites. Cela me convenait totalement puisque, bien que mon père ne soit pas pratiquant du tout, il tenait quand même à préserver certaines valeurs musulmanes, telles que la courtoisie, le partage, le respect... Je me sentais donc bien au milieu des musulmans. J'aimais les musulmans pour leur caractère, mais je n'aimais ni l'Islam, ni Allah. D'ailleurs je n'étais même pas convaincue de son existence.

Après avoir reçue une overdose de la culture occidentale, j'ai donc décidé de m'intéresser un peu à l'Islam, mais rien à voir avec Dieu. Je voulais simplement me renseigner sur les pratiques, et les coutumes des musulmans, puisque je les côtoyais. Ensuite je me suis trouvée dans une période, qui je l'admets, était assez bizarre, où je ne m'identifiais plus à la culture européenne, ni complètement à l'Islam, mais je me sentais quand même différente. Je me souviens d'ailleurs que mon amie me faisait répéter avant chaque épreuve du baccalauréat « la hawla wa la qouwata illa billah ». Ne comprenant pas totalement le sens de cette phrase, qui est pourtant une clé du Paradis sobhanAllah, je répétais après elle dans un accent pour le moins médiocre. D'ailleurs, elle m'avais invitée à passer les vacances d'été avec elle en Algérie. Mon père, qui m'avais d'ailleurs d'une certaine manière coupée de son pays et de sa culture dans son effort d'intégration (ou d'assimilation) à la société française, a refusé catégoriquement. Après des semaines d'effort de persuasion, j'ai quand même obtenu l'autorisation de passer les vacances au Maroc, où je n'avais pas mis les pieds depuis 8 ans, bien que j'y étais née. Mes souvenirs du Maroc, bien qu'intacts, renvoyaient plutôt à la beauté des paysages, à la cuisine délicieuse, etc... Quelle fut ma surprise lorsque je retrouvais ma famille très pratiquante, dont les femmes étaient à présent voilées. Je me suis dit « voilà l'occasion pour en apprendre plus (notamment sur la salât). » Je tiens ici à rappeler que la meilleure da'wa qui soit, c'est le bon comportement. Il ne sert à rien de débattre avec un athée ou un chrétien si notre comportement à la base n'est pas celui d'un bon musulman. Ceci dit, j'ai donc réellement pu "observer" l'Islam dans la pratique.

Un soir, alors qu'une amie finissait sa prière de l'icha, je lui ai donc dit que je voulais apprendre à prier aussi. Je venais donc lui dire indirectement mon désir de conversion. Moi, je ne ressentais pas grand chose, puisque je m'identifiais à l'Islam depuis longtemps, mais quelle fut leur joie! J'ai donc commencé le jeune du mois de Ramadhan avec eux au Maroc, pour ensuite le finir en France. Mes parents, à l'époque ne s'inquiétaient pas. Pas encore. J'ai donc commencé à me procurer des livres pour en apprendre plus sur ma nouvelle religion. Mais je ne croyais toujours pas en Allah! Je me souviens du jour où j'ai acheté mon premier Qur'an. Je me suis rendue dans la librairie du coin, et après avoir payé mon Coran de poche en 2 tomes à 15€, je le tenais fermement avec mes deux mains, comme pour l'empêcher de m'échapper. Je tenais enfin le Savoir, la Vérité entre mes mains, et j'avais hâte de l'acquérir. Je me souviens être restée tard la nuit pour le lire, tellement il me « nourrissait » ; il nourrissait mon esprit. 19 ans que j'en avais besoin, je dévorais donc les pages de ce Livre avec appétit. C'est d'ailleurs au cours de cette lecture intense que j'ai reconnu l'existence d'Allah subhana wa ta'ala. Après cela, il m'a fallu quelques mois pour réellement commencer à pratiquer ma religion car je ne l'ai pas d'emblée prise au sérieux.

A présent, je porte le voile depuis près de 2 mois, walhamdulilah, ce qui m'a causé, c'est le moins que l'on puisse dire, quelques problèmes avec ma famille. ma mère, qui ne m'a pas adressé la parole pendant des semaines est complètement scandalisée par « cette pratique barbare, qui date du Moyen-Âge ». De son côté, mon père totalement « westernisé » qui voyait déjà sa fille parfaitement « intégrée » au modèle français, avec réussite professionnelle en prime a été profondément déçu. Tous deux refusent catégoriquement de sortir en public en ma compagnie. Je regrette d'ailleurs les coups de fils de mon petit frère me disant de venir le chercher au lycée, mais tout ça n'est rien comparé à mes obligations, qui sont indiscutables. Maintenant, j'ai pris Allah comme allié et le Sheytan comme ennemi, déterminée à remplir ma mission du mieux que je peux, aspirant au Paradis et craignant l'Enfer.

Allah subhana wa ta'ala dit (traduction rapprochée) :

« Alif, Lam, Mim Est-ce que les gens pensent qu'on les laissera dire : "Nous croyons !" sans les éprouver ? Certes, Nous avons éprouvé ceux qui ont vécu avant eux; [Ainsi] Allah connaît ceux qui disent la vérité et ceux qui mentent. » (s 29, v 1-3)

Donc, à tous ceux qui, en voulant pratiquer leur religion se heurtent au rejet de leur famille, et à toutes les soeurs qui, en portant le voile, doivent faire face aux regards et remarques désagréables, sachez que vous êtes sur la bonne voie, et Allah sait mieux.
Revenir en haut Aller en bas
SPIRITANGEL
Co-Admin
Co-Admin


Date d'inscription : 10/01/2010
Masculin
Messages : 10765
Pays : MONTREAL QUEBEC CANADA
R E L I G I O N : CROYANT DI

Convertis à l'islam Empty
MessageSujet: Re: Convertis à l'islam   Convertis à l'islam Icon_minipostedVen 10 Mai 2013, 1:23 am






----- REPLIQUE SERIEUSE :



@rayaan a écrit:
Mouna, ex protestante


( J'ai embrassé l'Islam il y a un an et demi,)

1 - Elle a embrasse l`esclavage

( walhamdoulillah.)

2 - OSTIEDECONNE Convertis à l'islam 307887

(Je précise d'emblée que mon père est musulman, mais que ma
mère est protestante. Alors, me direz-vous, tu n'es pas convertie.
Et bien si, puisque j'ai goûté au protestantisme pendant près
de 10 ans, qu'Allah me pardonne. Je suis donc née musulmane,
mais je n'ai pas reçue d'éducation islamique, ce que je
regrette profondément, ni aucune éducation religieuse
d'ailleurs. Ma mère, qui, quoique protestante tend plutôt
vers l'athéisme, nous a donc fait baptiser mon petit frère
et moi alors que j'avais 10 ans, pour faire plaisir à sa
famille et "faire comme tout le monde" je suppose. Ma
grand-mère s'appliquait d'ailleurs à m'emmener à l'Eglise,
me faire lire la Bible et me faire apprendre par coeur
certains passages... Néanmoins, rien n'y faisait, je ne
croyais pas en Dieu. Lorsque je suis entrée au lycée,
j'ai retrouvée une amie musulmane, que j'avais perdue
de vue, et nous sommes devenues meilleures amies.
Pendant les 3 années de lycée, nous avons donc évoqué
de temps en temps le thème de la religion, sans pour
autant nous attarder dessus, vu le peu d'intérêt que j'y
portais. A cette époque, je m'entourais d'ailleurs
volontairement de musulmans, parce que je savais qu'ils
étaient différents des autres, qu'ils ont certaines valeurs, )

3 - Comme si l'on n' avait aucune valeur en occident :regret:

4 - Je te ferais remarquer que je connais des personnes

5 - Portent le voile et qui sont des putes en meme temps :regret:

6 - Ce n' est pas l' habit qui fait le moine :regret: :regret:

( et des principes qui les empêchent de faire certaines choses,
et qui leur fixent des limites. )

7 - Il y a des gens comme ca qui ont un GRAND BESOIN de se faire

8 - Prescrire des LIMITES :fourire:

( Cela me convenait totalement puisque, )

9 - Ca veut tout dire .... Convertis à l'islam 631461

( bien que mon père ne soit pas pratiquant du tout, il tenait
quand même à préserver certaines valeurs musulmanes, telles
que la courtoisie, le partage, le respect... )

10 - Les musulmans utilisent ces valeurs ENTRE-EUX SEULEMENT

11 - Car ALLAH leur a bien dit " de ne pas se faire d' amis parmis

12 - Les infideles de peur que vous deveniez comme eux " Convertis à l'islam 631461

( Je me sentais donc bien au milieu des musulmans. J'aimais les
musulmans pour leur caractère, )

13 - De HAINE envers les mecreants et les infideles Convertis à l'islam 307887

( mais je n'aimais ni l'Islam, ni Allah. D'ailleurs
je n'étais même pas convaincue de son existence. )

14 - Elle n' a JAMAIS utilise l' internet ca c' est certain Convertis à l'islam 631461

( Après avoir reçue une overdose de la culture occidentale, )

15 - Elle etait une droguee scratch ?

( j'ai donc décidé de m'intéresser un peu à l'Islam, mais rien
à voir avec Dieu. Je voulais simplement me renseigner sur les pratiques,)

16 - GOOGLE : LES RITES LUNAIRES ISLAMIQUES Convertis à l'islam 307887

( et les coutumes des musulmans, puisque je les côtoyais. )

17 - GOOGLE : RAMADAM PAYEN DE BABYLONNE Convertis à l'islam 307887

( Ensuite je me suis trouvée dans une période, qui je l'admets,
était assez bizarre, où je ne m'identifiais plus à la culture européenne,
ni complètement à l'Islam, mais je me sentais quand même différente. )

18 - Elle ne se droguait plus Convertis à l'islam 631461

( Je me souviens d'ailleurs que mon amie me faisait répéter avant chaque
épreuve du baccalauréat « la hawla wa la qouwata illa billah ».)

19 - GOOGLE : PRIERES LUNAIRES ISLAMIQUES Convertis à l'islam 307887

( Ne comprenant pas totalement le sens de cette phrase, qui est pourtant
une clé du Paradis )

20 - Pour devenir une belle hourris aux seins bien ronds Convertis à l'islam 307887

( sobhanAllah, )

21 - HAREMDALLAH

( je répétais après elle dans un accent pour le moins médiocre.
D'ailleurs, elle m'avais invitée à passer les vacances d'été avec elle
en Algérie. Mon père, qui m'avais d'ailleurs d'une certaine manière
coupée de son pays et de sa culture dans son effort d'intégration
(ou d'assimilation) à la société française, a refusé catégoriquement.)

22 - Il a surement lu : GOOGLE : ALLAH LE DIEU-LUNE DE L ISLAM Convertis à l'islam 307887

( Après des semaines d'effort de persuasion, j'ai quand même obtenu
l'autorisation de passer les vacances au Maroc, où je n'avais pas mis les
pieds depuis 8 ans, bien que j'y étais née. Mes souvenirs du Maroc, bien
qu'intacts, renvoyaient plutôt à la beauté des paysages, à la cuisine
délicieuse, etc... Quelle fut ma surprise lorsque je retrouvais ma famille
très pratiquante, dont les femmes étaient à présent voilées.
Je me suis dit « voilà l'occasion pour en apprendre plus (notamment
sur la salât). » Je tiens ici à rappeler que la meilleure da'wa qui soit,
c'est le bon comportement. )

23 - ENVERS MUSULMANS SEULEMENT :regret:

24 - MAIS de retour en france ce sera la priere dans les rues :fourire:

25 - POUR FAIRE CHIER LES INFIDELES :fourire: :fourire: :fourire:

( Il ne sert à rien de débattre avec un athée ou un chrétien si notre
comportement à la base n'est pas celui d'un bon musulman. )

26 - SOIT : de toujours avoir raison quoi qu' il arrive :fourire: :fourire:

27 - C' est ce que nous VIVONS sur notre site :regret:

( Ceci dit, j'ai donc réellement pu "observer" l'Islam dans la pratique.
Un soir, alors qu'une amie finissait sa prière de l'icha, je lui ai donc dit
que je voulais apprendre à prier aussi. )


28 - CELA NE SERT A RIEN puisqu' ALLAH CANCELLE les prieres a la vue

29 - D' un chien , d' un singe d' un porc OU d' une FEMME :regret: :regret:

30 - SOURCE ? .... Hadith " AUTHENTIQUES " comme preuve VERIDIQUES Convertis à l'islam 307887

( Je venais donc lui dire indirectement mon désir de conversion. Moi, je ne
ressentais pas grand chose, puisque je m'identifiais à l'Islam depuis longtemps, )

31 - PAS SURPRENANT puisqu' il n' y a AUCUNE SPIRITUALITE dans le coran Convertis à l'islam 631461

( mais quelle fut leur joie! J'ai donc commencé le jeune du mois de Ramadhan avec
eux au Maroc, pour ensuite le finir en France. Mes parents, à l'époque ne
s'inquiétaient pas. Pas encore. J'ai donc commencé à me procurer des livres pour
en apprendre plus sur ma nouvelle religion. Mais je ne croyais toujours pas en Allah!
Je me souviens du jour où j'ai acheté mon premier Qur'an. Je me suis rendue dans la
librairie du coin, et après avoir payé mon Coran de poche en 2 tomes à 15€, je le
tenais fermement avec mes deux mains, comme pour l'empêcher de m'échapper.
Je tenais enfin le Savoir, la Vérité entre mes mains, et j'avais hâte de l'acquérir.
Je me souviens être restée tard la nuit pour le lire, tellement il me « nourrissait » ;
il nourrissait mon esprit. )


32 - DE HAINE envers les infideles , les juifs , les chretiens et les mecreants Convertis à l'islam 307887

33 - C' EST CA que nous lisons dans le coran Convertis à l'islam 307887

( 19 ans que j'en avais besoin, je dévorais donc les pages de ce Livre avec appétit.
C'est d'ailleurs au cours de cette lecture intense que j'ai reconnu l'existence d'Allah
subhana wa ta'ala. )

34 - PAUVER ELLE .... Convertis à l'islam 503595 ELLE est restee au soleil trop longtemps Convertis à l'islam 503595

35 - SANS CHAPEAU POUR LUI PROTEGER LA CERVELLE Convertis à l'islam 503595

36 - Car une personne qui trouve de l' AMOUR dans l' enseignement de HAINE

37 - N' a plus sa cervelle Convertis à l'islam 503595

( Après cela, il m'a fallu quelques mois pour réellement commencer à pratiquer
ma religion car je ne l'ai pas d'emblée prise au sérieux. )

38 - Je l' espere Convertis à l'islam 631461

( A présent, je porte le voile depuis près de 2 mois, )

39 - Pour se soumettre aux hommes :fourire: :fourire:

( walhamdulilah, )

40 - ( ps : elle reve du paradis d' ALLAH :fourire: :fourire: )

( ce qui m'a causé, c'est le moins que l'on puisse dire, quelques problèmes )

41 - OUAISSS..... Convertis à l'islam 895784 espece de conne tu va prier le dieu-lune maintenant Convertis à l'islam 895784

( avec ma famille. ma mère, qui ne m'a pas adressé la parole pendant
des semaines est complètement scandalisée par « cette pratique barbare, )

42 - Elle a encore toute sa tete .... elle Convertis à l'islam 631461

( qui date du Moyen-Âge ». )

43 - Sa mere a lu : google : allah le dieu-lune de Mohamet Convertis à l'islam 307887

( De son côté, mon père totalement « westernisé » qui voyait déjà sa fille
parfaitement « intégrée » au modèle français, avec réussite professionnelle
en prime a été profondément déçu. Tous deux refusent catégoriquement
de sortir en public en ma compagnie. Je regrette d'ailleurs les coups de fils
de mon petit frère me disant de venir le chercher au lycée, mais tout ça
n'est rien comparé à mes obligations, qui sont indiscutables.
Maintenant, j'ai pris Allah comme allié et le Sheytan comme ennemi,
déterminée à remplir ma mission du mieux que je peux, aspirant au Paradis

44 - Pour devenir une belle hourris aux seins bien ronds Convertis à l'islam 65235 Convertis à l'islam 65235

( et craignant l'Enfer. )

45 - INDUBITABLEMENT le pire des enfers qu' un homme n' a jamais cree Twisted Evil

( Allah subhana wa ta'ala dit (traduction rapprochée) : ( plusconnequecaettumeurs )

( « Alif, Lam, Mim Est-ce que les gens pensent qu'on les laissera dire :
"Nous croyons !" sans les éprouver ? Certes, Nous avons éprouvé ceux qui ont vécu
avant eux; [Ainsi] Allah connaît ceux qui disent la vérité et ceux qui mentent. »
(s 29, v 1-3) )

46 - BOFFF..... Convertis à l'islam 631461 TOUTES les religions disent de meme :regret:

( Donc, à tous ceux qui, en voulant pratiquer leur religion se heurtent au rejet de leur
famille, et à toutes les soeurs qui, en portant le voile, doivent faire face aux regards
et remarques désagréables, sachez que vous êtes sur la bonne voie, )

47 - Sur la bonne voie pour HAIR tout ce qui n' est pas musulman Convertis à l'islam 307887

( et Allah sait mieux. )

48 - JE NE CROIS PAS Convertis à l'islam 631461

49 - Je ne crois pas que cette histore soit REELLE car elle ne

50 - Comporte AUCUN NOM ... AUCUNE date et aucun lieu specifique

51 - Ca m' a tout l' air d' une histoire invente de toutes pieces car il

52 - N' y a RIEN de personnel propre a une personne le TOUT

53 - EST TELLEMENT " GENERALEMENT CITE " qu' il ne me semble

54 - Pas credible .... point .








LOGIQUEMENT : SPIRITANGEL Convertis à l'islam 22447
Revenir en haut Aller en bas
rayaan
.
.
rayaan

Date d'inscription : 20/11/2011
Masculin
Messages : 198
Pays : France
R E L I G I O N : Islam ( sunnite )

Convertis à l'islam Empty
MessageSujet: Re: Convertis à l'islam   Convertis à l'islam Icon_minipostedVen 10 Mai 2013, 9:50 am

Conversion d'Anselm Tormeeda




Le fidèle étudiant d’un érudit chrétien renommé de l’ancienne Andalousie fini par se convertir à l'islam.



De nombreux chrétiens ont embrassé l’islam à l’époque des conquêtes islamiques et dans les années qui ont suivi, après la mort du prophète de l’islam. Jamais ils ne se sont convertis par la force, mais plutôt parce qu’ils avaient reconnu dans l’islam ce qu’ils avaient longtemps attendu. Anselm Tormeeda [1], un prêtre et érudit chrétien, est l’une de ces personnes dont l’histoire vaut la peine d’être racontée. Il a écrit un livre bien connu intitulé « Cadeau pour l’intelligent : un guide servant à réfuter les arguments des chrétiens ». [2] Dans l’introduction [3] de cet ouvrage, il raconte son histoire :

« Sachez que je suis originaire de Majorque, une belle ville en bord de mer sise entre deux montagnes et séparée par une petite vallée. C’est une ville commerçante, qui compte deux ports. De grands navires marchands y jettent l’ancre, apportant diverses marchandises. La ville est située sur l’île qui porte son nom – Majorque – et l’on y retrouve de très nombreux figuiers et oliviers. Mon père était un homme très respecté, dans cette ville, et j’étais son fils unique.

Quand j’avais six ans, mon père m’envoya chez un prêtre qui m’enseigna l’Évangile et la logique; cette instruction s’étala sur six années. Par la suite, je quittai Majorque et me rendis dans la ville de Larda, dans la région de Castille, qui était le centre d’enseignement chrétien de la région, à l’époque. Entre mille et mille cinq cents étudiants y étaient réunis. J’y étudiai l’Évangile dans sa langue d’origine durant quatre autres années. Puis, je partis pour Bologne. Bologne est une très grande ville et chaque année, près de deux milles étudiants s’y rassemblaient, venant de plusieurs endroits différents. Ils étaient vêtus de tissus rêches qu’ils appelaient la « clameur de Dieu ». Chacun d’entre eux, fut-il le fils d’un ouvrier ou le fils d’un juge, était enveloppé de ce vêtement afin de se distinguer, en tant qu’étudiant.

Seuls les prêtres enseignaient, et ils avaient le plein contrôle sur les étudiants. J’habitais dans l’église avec un prêtre assez âgé. Vu son érudition, sa piété et son ascétisme qui le distinguaient des autres prêtres, il était très respecté. Des gens de partout venaient lui poser des questions ou lui demander conseil, même des dirigeants et des rois qui, par la même occasion, lui apportaient des cadeaux de toutes sortes dans l’espoir qu’il les accepterait et leur accorderait sa bénédiction. Ce prêtre m’enseigna les principes et les règles du christianisme. Je devins très proche de lui; j’étais à son service et l’assistais dans ses tâches. Je devins l’un de ses assistants à qui il accordait le plus sa confiance, au point où il me confia les clefs de ses appartements et des réserves de nourriture et de boisson. La seule clef qu’il ne partageait pas avec moi était celle de la petite chambre où il dormait. Je crois, mais Dieu sait mieux, qu’il gardait là ses trésors personnels. Durant dix années, je fus à la fois son étudiant et serviteur; puis, il tomba malade, au point de n’être plus en mesure d’assister aux réunions avec les autres prêtres.

Durant son absence, les prêtres discutèrent de divers sujets et, un jour, ils abordèrent celui des paroles suivantes, que Dieu a transmises aux hommes par l’intermédiaire de JESUS, dans l’Évangile : « Et moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre consolateur [Paraclet]... » (Jean 14 :16). Ils débattirent longuement sur ce Paraclet et sur la personne à laquelle il faisait référence, parmi les prophètes. Chacun donna son opinion en fonction de son savoir et de la compréhension qu’il avait du sujet, et la réunion se termina sans qu’ils se fussent mis d’accord. Je retournai chez mon prêtre et, comme il en avait l’habitude, il m’interrogea sur les sujets dont avaient discuté ses collègues, ce jour-là. Je lui rapportai les échanges qui avaient eu lieu au sujet du Paraclet et la divergence d’opinion entre les prêtres, qui n’avaient pu parvenir à un accord. Il me demanda ce que j’en pensais, personnellement. Je lui donnai mon opinion, qui était en fait basée sur l’interprétation d’un exégèse bien connu. Il me dit que j’avais presque raison, comme certains autres prêtres, et que tous les autres avaient tort. Mais il ajouta : « Toutefois, la vérité est différente de tout ce que vous avez pu avancer. Cela parce que l’identité de ce noble Paraclet n’est connue que d’un petit nombre d’érudits. Et nous ne possédons que peu de savoir... ». Je tombai à genoux et embrassai ses pieds et dit : « Monsieur, vous savez que j’ai voyagé et que je suis venu jusqu’à vous d’un pays lointain ; je suis à votre service depuis plus de dix ans et j’ai acquis un savoir important, alors je vous en prie, dites-moi la vérité sur le Paraclet. » Le prêtre se mit à pleurer et dit : « Mon fils, par Dieu tu m’es très cher pour m’avoir si bien servi et avoir pris soin de moi avec un tel dévouement. Si je te dis la vérité sur ce nom, tu y trouveras un grand bienfait, mais un danger te guettera. Et je crains, une fois que tu sauras la vérité, que si les chrétiens l’apprennent, ils tentent de te tuer sur-le-champ. » Je dis : « Par Dieu, par l’Évangile et par celui qui a été envoyé avec, je ne dirai jamais un mot de ce que vous m’apprendrez; je le garderai au fond de mon coeur. » Il dit : « Mon fils, lorsque tu es arrivé ici, en provenance de ton pays, je t’ai demandé si tu avais vécu près des musulmans, s’ils avaient organisé des attaques contre vous et vous contre eux. Je t’ai posé ces questions pour connaître ton degré de haine envers l’islam. Sache, mon fils, que le Paraclet est en fait leur prophète, Mohammed, à qui a été révélé le quatrième livre, tel que mentionné par Daniel. Sa voie est la voie droite et claire mentionnée dans l’Évangile. » Je dis : « Dans ce cas, monsieur, que dites-vous de la religion des chrétiens ? » Il dit : « Mon fils, si ces chrétiens suivaient toujours la religion transmise à l’origine par JESUS, alors ils suivraient la religion de Dieu ; car la religion de JESUS et de tous les autres prophètes est la véritable religion de Dieu. Mais ils l’ont modifiée et sont devenus mécréants. » Je lui demandai : « Mais alors, monsieur, comment s’en sortir ? » Il me dit : « Ô mon fils, embrasse l’islam! ». Je lui demandai : « Celui qui embrasse l’islam sera-t-il sauvé ? » Il dit : « Oui : en ce monde et dans l’au-delà. » Je dis : « La personne avisée fait les bons choix pour elle-même; si vous connaissez, monsieur, les bienfaits de l’islam, alors qu’est-ce qui vous empêche de l’adopter ? » Il répondit : « Mon fils, Dieu Tout-Puissant ne m’a fait connaître la vérité sur l’islam et le prophète Mohammed qu’au moment où j’étais déjà vieux et que mon corps s’était déjà affaibli. Oui, nous n’avons aucune excuse, nous chrétiens ; au contraire, la preuve de Dieu a été établie contre nous. Si Dieu m’avait fait connaître cette vérité quand j’avais ton âge, j’aurais tout laissé tomber et j’aurais embrassé la religion de vérité.

L’amour de ce bas monde est à la source de tout péché. Vois comme je suis estimé, loué et honoré par les chrétiens, et vois comme je vis dans l’abondance et le confort! Considérant ma position, si je démontrais la moindre inclination vers l’islam, ils me tueraient immédiatement. Même en supposant que j’arrive à leur échapper et à me rendre en terre d’islam, les musulmans me diraient que ma conversion à la religion qui me sauvera du châtiment de Dieu n’est pas une faveur que je leur fais à eux, mais à moi-même d’abord et avant tout. Je vivrais donc parmi eux comme un pauvre vieux de quatre-vingt-dix ans, sans connaître leur langue, et je mourrais de faim parmi eux. Je suis – gloire à Dieu – sur la voie du Christ et de son message, et Dieu le sait. » Je lui demandai alors : « Me conseillez-vous d’aller en terre d’islam et d’adopter leur religion ? » Il me dit : « Si tu es avisé et que tu souhaites trouver le salut, alors cours vers ce qui t’apportera le succès dans cette vie et dans l’au-delà. Mais, mon fils, nul ne doit être mis au courant de cette affaire : elle reste entre toi et moi, efforce-toi d’en garder le secret. Si la chose est révélée et que les gens l’apprennent, ils te tueront immédiatement et contre eux, je ne pourrai rien pour toi. Il ne t’avancera à rien, non plus, d’aller leur dire ce que tu as entendu de ma part, au sujet de l’islam, ou de leur faire savoir que je t’ai encouragé à devenir musulman, car je nierai tout. Ils me croiront avant de te croire, toi. Alors quoiqu’il adviennne, n’en souffle mot à personne. » Je lui promis de ne rien révéler et il parut satisfait de ma promesse.

Je fis mes préparatifs pour le voyage et j’allai lui faire mes adieux. Il pria pour moi et me donna cinquante dinars d’or. Je pris un bateau jusqu’à Majorque, où j’allai passer six mois avec mes parents. Puis je me rendis en Sicile, où je demeurai cinq mois, attendant un bateau qui partirait pour un pays musulman. Finalement, un bateau arriva, qui repartait pour Tunis. Nous partîmes avant le crépuscule et atteignîmes le port de Tunis le jour suivant, à midi. Lorsque je descendis du bateau, des membres officiels de la communauté chrétienne, qui avaient entendu parler de mon arrivée, vinrent m’accueillir. Je vécus avec eux, dans le plus grand confort, durant quatre mois. Puis, je demandai à rencontrer un interprète. Le sultan, à cette époque, était Abou al-Abbas Ahmed. On m’indiqua un homme vertueux, nommé Yousouf al-Tari, qui était en fait le médecin du sultan et l’un de ses plus proches conseillers. Je fus très content d’entendre cela et je demandai son adresse. On m’y conduisit. Une fois chez lui, je lui racontai mon histoire et la raison pour laquelle j’étais venu à Tunis (i.e. que je souhaitais embrasser l’islam). Il se montra extrêmement enthousiaste et se sentit privilégié que cela se fasse par son intermédiaire. Nous nous rendîmes au palais du sultan. Il raconta mon histoire au sultan et lui demanda la permission de me présenter à lui.

Le sultan accepta et je me présentai à lui. La première chose qu’il me demanda fut mon âge. Je lui dis que j’avais trente-cinq ans. Puis il m’interrogea sur mon éducation et sur les sciences que j’avais étudiées. Après avoir entendu ma réponse, il dit : « Ta venue ici est la venue de la bonté de Dieu. Sois musulman, par la grâce de Dieu. » Je me tournai vers le médecin et lui dis: « Dites à l’honorable sultan qu’à chaque fois qu’une personne change de religion, ses semblables la diffament et parlent en mal d’elle. Je lui serais reconnaissant d’envoyer chercher les prêtres chrétiens et quelques marchands de cette ville, de les interroger à mon sujet et d’écouter ce qu’ils auront à dire. Puis, si Dieu le veut, j’embrasserai l’islam. » Le sultan me dit, par l’intermédiaire de l’interprète : « Tu me demandes ce qu’Abdoullah bin Salam a demandé au Prophète lorsqu’il est venu lui annoncer sa conversion. »

Il envoya chercher les prêtres et certains marchands chrétiens et me fit asseoir dans une pièce adjacente où ils ne pouvaient me voir. Le sultan leur demanda : « Qu’avez-vous à dire au sujet de ce jeune prêtre qui est récemment arrivé par bateau ? » Ils dirent : « C’est un érudit très versé dans notre religion. Nos évêques disent qu’il est le plus instruit d’entre nous et que nul ne se situe à son niveau en matière de savoir religieux. » C’est alors que le sultan me fit entrer dans la pièce, devant eux. Je prononçai l’attestation de foi, i.e. que nul ne mérite d’être adoré à part Dieu et que Mohammed est Son messager. Lorsque les chrétiens m’entendirent prononcer ces paroles, ils se signèrent et dirent : « Rien ne l’a poussé à faire cela si ce n’est son désir de se marier, car dans notre religion, les prêtres ne se marient pas. » Et ils quittèrent, en état de choc.

Le sultan me fixa une somme d’un quart de dinar par jour et me fit épouser la fille d’al-Hajj Mohammad al-Saffar. Lorsque vint le moment de consommer le mariage, il me donna cent dinars d’or et une magnifique garde-robe. Je consommai mon mariage et Dieu, de par Sa grâce, me donna un fils que je nommai Mohammed, en hommage au Prophète. » [4]






[1] Après avoir embrassé l’islam, il changea son nom pour Abou Mohammed bin Abdoullah al-Tarjoumane. Il s’appelait al-Tarjoumane (le Traducteur) parce que cinq mois après sa conversion, le Sultan le nomma général de l’administration de la marine, où il apprit l’arabe et devint un très bon traducteur, servant souvent d’interprète dans les discussions entre musulmans et chrétiens. Après seulement un an, il devint si doué pour la langue arabe qu’il fut nommé dirigeant du Département de Traduction. Il était connu des gens du peuple, qui lui donnaient des surnoms affectueux, dont le plus populaire était Sidi Tohfah, c’est-à-dire Maître Cadeau, qui faisait référence à son populaire ouvrage.


[2] Touhfat al-arib fi al-radd ‘ala ahl al-Salib, en arabe. L’ouvrage portait un coup puissant à la structure de la croyance chrétienne, car il provenait de l’un des plus grands érudits chrétiens de l’époque.


[3] Après l’introduction, il relatait et commentait certains événements s’étant produits dans l’État de Hafsah. Puis suivaient neuf chapitres, dont l’un démontrait que les quatre évangiles n’avaient pas été rédigés par les disciples de JESUS, auxquels on les attribue habituellement. Il abordait également d’autres sujets comme le baptême, la trinité, le péché originel, la cène, l’indulgence et la Loi. Il réfutait chacune de ces doctrines sur la base même des textes évangéliques et en utilisant le raisonnement logique. Il démontrait également la nature humaine de JESUS et la fausseté de sa prétendue nature divine. Puis, il exposait les contradictions dans les textes falsifiés de la Bible. Par ailleurs, il discutait de ces choses au sujet desquelles les chrétiens critiquaient les musulmans, comme le mariage chez les hommes versés en religion ou les hommes connus pour leur piété, la circoncision et les plaisirs charnels du Paradis. Il concluait son ouvrage en démontrant le caractère véridique de la mission prophétique de Mohammed, soutenant ses arguments par des textes tirés de la Bible.


[4] Texte tiré de Material on the Authenticity of the Quran : Proofs that it is a Revelation from Almighty God (Documentation sur l’authenticité du Coran : preuves qu’il s’agit d’une révélation de Dieu Le Tout-Puissant), par Abdurraheem Green.
Revenir en haut Aller en bas
oscar
.
.


Date d'inscription : 19/07/2010
Masculin
Messages : 1672
Pays : france
R E L I G I O N : aucune

Convertis à l'islam Empty
MessageSujet: Re: Convertis à l'islam   Convertis à l'islam Icon_minipostedVen 10 Mai 2013, 10:51 am

Bon , alors "il faut sauver le soldat Rayann" ! Smile

( humour , ne le prends pas mal Wink )
Revenir en haut Aller en bas
rayaan
.
.
rayaan

Date d'inscription : 20/11/2011
Masculin
Messages : 198
Pays : France
R E L I G I O N : Islam ( sunnite )

Convertis à l'islam Empty
MessageSujet: Re: Convertis à l'islam   Convertis à l'islam Icon_minipostedVen 10 Mai 2013, 10:54 am

Non c'est drole et pas méchant ,) ( bon film d'ailleurs ! ) tant que ça touche ma personne je ne le prend pas mal.
Par contre quand c'est des moqueries et calomnie sur la religion ou sur le Prophète Muhammad ( paix et salut sur lui ) la c'est vexant et ennervant !
Revenir en haut Aller en bas
oscar
.
.


Date d'inscription : 19/07/2010
Masculin
Messages : 1672
Pays : france
R E L I G I O N : aucune

Convertis à l'islam Empty
MessageSujet: Re: Convertis à l'islam   Convertis à l'islam Icon_minipostedVen 10 Mai 2013, 10:59 am

@rayaan a écrit:
Non c'est drole et pas méchant ,) ( bon film d'ailleurs ! ) tant que ça touche ma personne je ne le prend pas mal.
Par contre quand c'est des moqueries et calomnie sur la religion ou sur le Prophète Muhammad ( paix et salut sur lui ) la c'est vexant et ennervant !

Convertis à l'islam 307887 merci cher ami ! je me garderai de calomnié ta religion , nous sommes tous des humains avec des besoins identiques !
Parfois nous trébuchons , mais n'oublions pas une chose importante :
"Chacun porte sa charge et rendra compte à Dieu pour soit-même" ( Paul)

Amitiés.
Revenir en haut Aller en bas
ZionRock
.
.


Date d'inscription : 27/06/2012
Masculin
Messages : 1005
Pays : France
R E L I G I O N : le Chemin,la Vie,la Vérit

Convertis à l'islam Empty
MessageSujet: Re: Convertis à l'islam   Convertis à l'islam Icon_minipostedVen 31 Mai 2013, 2:40 am

@rayaan a écrit:
Conversion d'Anselm Tormeeda




Le fidèle étudiant d’un érudit chrétien renommé de l’ancienne Andalousie fini par se convertir à l'islam.



De nombreux chrétiens ont embrassé l’islam à l’époque des conquêtes islamiques et dans les années qui ont suivi, après la mort du prophète de l’islam. Jamais ils ne se sont convertis par la force, mais plutôt parce qu’ils avaient reconnu dans l’islam ce qu’ils avaient longtemps attendu. Anselm Tormeeda [1], un prêtre et érudit chrétien, est l’une de ces personnes dont l’histoire vaut la peine d’être racontée. Il a écrit un livre bien connu intitulé « Cadeau pour l’intelligent : un guide servant à réfuter les arguments des chrétiens ». [2] Dans l’introduction [3] de cet ouvrage, il raconte son histoire :

« Sachez que je suis originaire de Majorque, une belle ville en bord de mer sise entre deux montagnes et séparée par une petite vallée. C’est une ville commerçante, qui compte deux ports. De grands navires marchands y jettent l’ancre, apportant diverses marchandises. La ville est située sur l’île qui porte son nom – Majorque – et l’on y retrouve de très nombreux figuiers et oliviers. Mon père était un homme très respecté, dans cette ville, et j’étais son fils unique.

Quand j’avais six ans, mon père m’envoya chez un prêtre qui m’enseigna l’Évangile et la logique; cette instruction s’étala sur six années. Par la suite, je quittai Majorque et me rendis dans la ville de Larda, dans la région de Castille, qui était le centre d’enseignement chrétien de la région, à l’époque. Entre mille et mille cinq cents étudiants y étaient réunis. J’y étudiai l’Évangile dans sa langue d’origine durant quatre autres années. Puis, je partis pour Bologne. Bologne est une très grande ville et chaque année, près de deux milles étudiants s’y rassemblaient, venant de plusieurs endroits différents. Ils étaient vêtus de tissus rêches qu’ils appelaient la « clameur de Dieu ». Chacun d’entre eux, fut-il le fils d’un ouvrier ou le fils d’un juge, était enveloppé de ce vêtement afin de se distinguer, en tant qu’étudiant.

Seuls les prêtres enseignaient, et ils avaient le plein contrôle sur les étudiants. J’habitais dans l’église avec un prêtre assez âgé. Vu son érudition, sa piété et son ascétisme qui le distinguaient des autres prêtres, il était très respecté. Des gens de partout venaient lui poser des questions ou lui demander conseil, même des dirigeants et des rois qui, par la même occasion, lui apportaient des cadeaux de toutes sortes dans l’espoir qu’il les accepterait et leur accorderait sa bénédiction. Ce prêtre m’enseigna les principes et les règles du christianisme. Je devins très proche de lui; j’étais à son service et l’assistais dans ses tâches. Je devins l’un de ses assistants à qui il accordait le plus sa confiance, au point où il me confia les clefs de ses appartements et des réserves de nourriture et de boisson. La seule clef qu’il ne partageait pas avec moi était celle de la petite chambre où il dormait. Je crois, mais Dieu sait mieux, qu’il gardait là ses trésors personnels. Durant dix années, je fus à la fois son étudiant et serviteur; puis, il tomba malade, au point de n’être plus en mesure d’assister aux réunions avec les autres prêtres.

Durant son absence, les prêtres discutèrent de divers sujets et, un jour, ils abordèrent celui des paroles suivantes, que Dieu a transmises aux hommes par l’intermédiaire de JESUS, dans l’Évangile : « Et moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre consolateur [Paraclet]... » (Jean 14 :16). Ils débattirent longuement sur ce Paraclet et sur la personne à laquelle il faisait référence, parmi les prophètes. Chacun donna son opinion en fonction de son savoir et de la compréhension qu’il avait du sujet, et la réunion se termina sans qu’ils se fussent mis d’accord. Je retournai chez mon prêtre et, comme il en avait l’habitude, il m’interrogea sur les sujets dont avaient discuté ses collègues, ce jour-là. Je lui rapportai les échanges qui avaient eu lieu au sujet du Paraclet et la divergence d’opinion entre les prêtres, qui n’avaient pu parvenir à un accord. Il me demanda ce que j’en pensais, personnellement. Je lui donnai mon opinion, qui était en fait basée sur l’interprétation d’un exégèse bien connu. Il me dit que j’avais presque raison, comme certains autres prêtres, et que tous les autres avaient tort. Mais il ajouta : « Toutefois, la vérité est différente de tout ce que vous avez pu avancer. Cela parce que l’identité de ce noble Paraclet n’est connue que d’un petit nombre d’érudits. Et nous ne possédons que peu de savoir... ». Je tombai à genoux et embrassai ses pieds et dit : « Monsieur, vous savez que j’ai voyagé et que je suis venu jusqu’à vous d’un pays lointain ; je suis à votre service depuis plus de dix ans et j’ai acquis un savoir important, alors je vous en prie, dites-moi la vérité sur le Paraclet. » Le prêtre se mit à pleurer et dit : « Mon fils, par Dieu tu m’es très cher pour m’avoir si bien servi et avoir pris soin de moi avec un tel dévouement. Si je te dis la vérité sur ce nom, tu y trouveras un grand bienfait, mais un danger te guettera. Et je crains, une fois que tu sauras la vérité, que si les chrétiens l’apprennent, ils tentent de te tuer sur-le-champ. » Je dis : « Par Dieu, par l’Évangile et par celui qui a été envoyé avec, je ne dirai jamais un mot de ce que vous m’apprendrez; je le garderai au fond de mon coeur. » Il dit : « Mon fils, lorsque tu es arrivé ici, en provenance de ton pays, je t’ai demandé si tu avais vécu près des musulmans, s’ils avaient organisé des attaques contre vous et vous contre eux. Je t’ai posé ces questions pour connaître ton degré de haine envers l’islam. Sache, mon fils, que le Paraclet est en fait leur prophète, Mohammed, à qui a été révélé le quatrième livre, tel que mentionné par Daniel. Sa voie est la voie droite et claire mentionnée dans l’Évangile. » Je dis : « Dans ce cas, monsieur, que dites-vous de la religion des chrétiens ? » Il dit : « Mon fils, si ces chrétiens suivaient toujours la religion transmise à l’origine par JESUS, alors ils suivraient la religion de Dieu ; car la religion de JESUS et de tous les autres prophètes est la véritable religion de Dieu. Mais ils l’ont modifiée et sont devenus mécréants. » Je lui demandai : « Mais alors, monsieur, comment s’en sortir ? » Il me dit : « Ô mon fils, embrasse l’islam! ». Je lui demandai : « Celui qui embrasse l’islam sera-t-il sauvé ? » Il dit : « Oui : en ce monde et dans l’au-delà. » Je dis : « La personne avisée fait les bons choix pour elle-même; si vous connaissez, monsieur, les bienfaits de l’islam, alors qu’est-ce qui vous empêche de l’adopter ? » Il répondit : « Mon fils, Dieu Tout-Puissant ne m’a fait connaître la vérité sur l’islam et le prophète Mohammed qu’au moment où j’étais déjà vieux et que mon corps s’était déjà affaibli. Oui, nous n’avons aucune excuse, nous chrétiens ; au contraire, la preuve de Dieu a été établie contre nous. Si Dieu m’avait fait connaître cette vérité quand j’avais ton âge, j’aurais tout laissé tomber et j’aurais embrassé la religion de vérité.

L’amour de ce bas monde est à la source de tout péché. Vois comme je suis estimé, loué et honoré par les chrétiens, et vois comme je vis dans l’abondance et le confort! Considérant ma position, si je démontrais la moindre inclination vers l’islam, ils me tueraient immédiatement. Même en supposant que j’arrive à leur échapper et à me rendre en terre d’islam, les musulmans me diraient que ma conversion à la religion qui me sauvera du châtiment de Dieu n’est pas une faveur que je leur fais à eux, mais à moi-même d’abord et avant tout. Je vivrais donc parmi eux comme un pauvre vieux de quatre-vingt-dix ans, sans connaître leur langue, et je mourrais de faim parmi eux. Je suis – gloire à Dieu – sur la voie du Christ et de son message, et Dieu le sait. » Je lui demandai alors : « Me conseillez-vous d’aller en terre d’islam et d’adopter leur religion ? » Il me dit : « Si tu es avisé et que tu souhaites trouver le salut, alors cours vers ce qui t’apportera le succès dans cette vie et dans l’au-delà. Mais, mon fils, nul ne doit être mis au courant de cette affaire : elle reste entre toi et moi, efforce-toi d’en garder le secret. Si la chose est révélée et que les gens l’apprennent, ils te tueront immédiatement et contre eux, je ne pourrai rien pour toi. Il ne t’avancera à rien, non plus, d’aller leur dire ce que tu as entendu de ma part, au sujet de l’islam, ou de leur faire savoir que je t’ai encouragé à devenir musulman, car je nierai tout. Ils me croiront avant de te croire, toi. Alors quoiqu’il adviennne, n’en souffle mot à personne. » Je lui promis de ne rien révéler et il parut satisfait de ma promesse.

Je fis mes préparatifs pour le voyage et j’allai lui faire mes adieux. Il pria pour moi et me donna cinquante dinars d’or. Je pris un bateau jusqu’à Majorque, où j’allai passer six mois avec mes parents. Puis je me rendis en Sicile, où je demeurai cinq mois, attendant un bateau qui partirait pour un pays musulman. Finalement, un bateau arriva, qui repartait pour Tunis. Nous partîmes avant le crépuscule et atteignîmes le port de Tunis le jour suivant, à midi. Lorsque je descendis du bateau, des membres officiels de la communauté chrétienne, qui avaient entendu parler de mon arrivée, vinrent m’accueillir. Je vécus avec eux, dans le plus grand confort, durant quatre mois. Puis, je demandai à rencontrer un interprète. Le sultan, à cette époque, était Abou al-Abbas Ahmed. On m’indiqua un homme vertueux, nommé Yousouf al-Tari, qui était en fait le médecin du sultan et l’un de ses plus proches conseillers. Je fus très content d’entendre cela et je demandai son adresse. On m’y conduisit. Une fois chez lui, je lui racontai mon histoire et la raison pour laquelle j’étais venu à Tunis (i.e. que je souhaitais embrasser l’islam). Il se montra extrêmement enthousiaste et se sentit privilégié que cela se fasse par son intermédiaire. Nous nous rendîmes au palais du sultan. Il raconta mon histoire au sultan et lui demanda la permission de me présenter à lui.

Le sultan accepta et je me présentai à lui. La première chose qu’il me demanda fut mon âge. Je lui dis que j’avais trente-cinq ans. Puis il m’interrogea sur mon éducation et sur les sciences que j’avais étudiées. Après avoir entendu ma réponse, il dit : « Ta venue ici est la venue de la bonté de Dieu. Sois musulman, par la grâce de Dieu. » Je me tournai vers le médecin et lui dis: « Dites à l’honorable sultan qu’à chaque fois qu’une personne change de religion, ses semblables la diffament et parlent en mal d’elle. Je lui serais reconnaissant d’envoyer chercher les prêtres chrétiens et quelques marchands de cette ville, de les interroger à mon sujet et d’écouter ce qu’ils auront à dire. Puis, si Dieu le veut, j’embrasserai l’islam. » Le sultan me dit, par l’intermédiaire de l’interprète : « Tu me demandes ce qu’Abdoullah bin Salam a demandé au Prophète lorsqu’il est venu lui annoncer sa conversion. »

Il envoya chercher les prêtres et certains marchands chrétiens et me fit asseoir dans une pièce adjacente où ils ne pouvaient me voir. Le sultan leur demanda : « Qu’avez-vous à dire au sujet de ce jeune prêtre qui est récemment arrivé par bateau ? » Ils dirent : « C’est un érudit très versé dans notre religion. Nos évêques disent qu’il est le plus instruit d’entre nous et que nul ne se situe à son niveau en matière de savoir religieux. » C’est alors que le sultan me fit entrer dans la pièce, devant eux. Je prononçai l’attestation de foi, i.e. que nul ne mérite d’être adoré à part Dieu et que Mohammed est Son messager. Lorsque les chrétiens m’entendirent prononcer ces paroles, ils se signèrent et dirent : « Rien ne l’a poussé à faire cela si ce n’est son désir de se marier, car dans notre religion, les prêtres ne se marient pas. » Et ils quittèrent, en état de choc.

Le sultan me fixa une somme d’un quart de dinar par jour et me fit épouser la fille d’al-Hajj Mohammad al-Saffar. Lorsque vint le moment de consommer le mariage, il me donna cent dinars d’or et une magnifique garde-robe. Je consommai mon mariage et Dieu, de par Sa grâce, me donna un fils que je nommai Mohammed, en hommage au Prophète. » [4]






[1] Après avoir embrassé l’islam, il changea son nom pour Abou Mohammed bin Abdoullah al-Tarjoumane. Il s’appelait al-Tarjoumane (le Traducteur) parce que cinq mois après sa conversion, le Sultan le nomma général de l’administration de la marine, où il apprit l’arabe et devint un très bon traducteur, servant souvent d’interprète dans les discussions entre musulmans et chrétiens. Après seulement un an, il devint si doué pour la langue arabe qu’il fut nommé dirigeant du Département de Traduction. Il était connu des gens du peuple, qui lui donnaient des surnoms affectueux, dont le plus populaire était Sidi Tohfah, c’est-à-dire Maître Cadeau, qui faisait référence à son populaire ouvrage.


[2] Touhfat al-arib fi al-radd ‘ala ahl al-Salib, en arabe. L’ouvrage portait un coup puissant à la structure de la croyance chrétienne, car il provenait de l’un des plus grands érudits chrétiens de l’époque.


[3] Après l’introduction, il relatait et commentait certains événements s’étant produits dans l’État de Hafsah. Puis suivaient neuf chapitres, dont l’un démontrait que les quatre évangiles n’avaient pas été rédigés par les disciples de JESUS, auxquels on les attribue habituellement. Il abordait également d’autres sujets comme le baptême, la trinité, le péché originel, la cène, l’indulgence et la Loi. Il réfutait chacune de ces doctrines sur la base même des textes évangéliques et en utilisant le raisonnement logique. Il démontrait également la nature humaine de JESUS et la fausseté de sa prétendue nature divine. Puis, il exposait les contradictions dans les textes falsifiés de la Bible. Par ailleurs, il discutait de ces choses au sujet desquelles les chrétiens critiquaient les musulmans, comme le mariage chez les hommes versés en religion ou les hommes connus pour leur piété, la circoncision et les plaisirs charnels du Paradis. Il concluait son ouvrage en démontrant le caractère véridique de la mission prophétique de Mohammed, soutenant ses arguments par des textes tirés de la Bible.


[4] Texte tiré de Material on the Authenticity of the Quran : Proofs that it is a Revelation from Almighty God (Documentation sur l’authenticité du Coran : preuves qu’il s’agit d’une révélation de Dieu Le Tout-Puissant), par Abdurraheem Green.


La Voie du Salut d'une religion, ne se vérifie pas par le nombre d'adhérents qu'elle acquiert mais par ce qu'elle "démontre". Entre JESUS et Mohammed la différence est énorme.
D'autre part, je ne vois en rien la prétendue démonstration de Tormeeda que JESUS n'est pas Fils de Dieu? (je n'aime pas ce mot "divinité" tant apprécié en islam. Ça sonne païen). Ont restent sur notre faim comme dab avec vous muslims.
Pourquoi je n'ai aucune raison de me convertir à l'islam? Pour des tas de raisons d'ordres "interrogatives". Par exemple, bien que le prophète de l'islam promet le paradis d'Allah (explicite avec les houris promisent et tout le tralala..) et une place de choix honorable pour tout musulman ayant combattu et tué dans la voie d'Allah, eh bien le plus surprenant, nulle part dans le coran ou hadiths n'est mentionné la place du prophète dans ce soi-disant paradis. Rien d'étonnant puisqu'au jour de la résurrection, le prophète se trouvera aux portes de l'enfer sollicitant et intercédant pour ses milliers d'adhérents tombés dans le feu. Reste à savoir s'il va passer l'éternité à intercéder pour tous ces fidèles malchanceux. Tu comprendras pourquoi je n'ai aucune confiance en votre prophète. Ce n'est qu'un exemple parmi tant d'autre hélas...
Revenir en haut Aller en bas
 

Convertis à l'islam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» "La Racaille"
» L'ISLAM est-il l'Antéchrist?
» Les atours de la femmes pour l'islam
» Islam !
» [SD] Les juifs, ennemis de l'Islam ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: Islam-