*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  Contribution  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"

 | 
 

 ESPRIT SUPERIEUR

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SPIRITANGEL
Co-Admin
Co-Admin


Date d'inscription : 10/01/2010
Masculin
Messages : 10759
Pays : MONTREAL QUEBEC CANADA
R E L I G I O N : CROYANT DI

MessageSujet: ESPRIT SUPERIEUR   Mar 12 Fév 2013, 9:13 pm





---- JE CROIS EN UN ESPRIT SUPERIEUR ----


1 - Je ne crois pas que cet ESPRIT participe a la gerance de la terre

2 - Je crois que cet ESPRIT SUPERIEUR a autre chose a faire que

3 - De venir aleatoirement sur la terre et de donner son opinion

4 - Sans vraiment remedier a grand chose .

5 - Je crois que l`homme a TROP HUMANISE cet ESPRIT SUPERIEUR

Spoiler:
 



LOGIQUEMENT : SPIRITANGEL





Revenir en haut Aller en bas
Mister Be
Membre Actif
Membre Actif
avatar

Date d'inscription : 13/10/2011
Masculin
Messages : 4166
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Juif messianique

MessageSujet: Re: ESPRIT SUPERIEUR   Mar 12 Fév 2013, 9:41 pm

"Dieu s'est fait Homme pour que l'homme se fasse Dieu" St Irénée
Revenir en haut Aller en bas
SPIRITANGEL
Co-Admin
Co-Admin


Date d'inscription : 10/01/2010
Masculin
Messages : 10759
Pays : MONTREAL QUEBEC CANADA
R E L I G I O N : CROYANT DI

MessageSujet: Re: ESPRIT SUPERIEUR   Mar 12 Fév 2013, 9:51 pm





---- REPLIQUE A MISTER BE :



@Mister Be a écrit:
"Dieu s'est fait Homme pour
que l'homme se fasse Dieu" St Irénée


1 - UNE THEORIE ON NE PEUT PLUS LOGIQUE

2 - UNE BELLE THEORIE .... celle que l`homme

3 - A imagine et a ecrite dans les textes anciens

4 - Reunis ensemble et qui font partie de la Bible .

5 - MAIS pour y croire on a invente la FOI .

6 - QUI .... justement se trouve etre un DON DIVIN .




AMICALEMENT : SPIRITANGEL
Revenir en haut Aller en bas
Mister Be
Membre Actif
Membre Actif
avatar

Date d'inscription : 13/10/2011
Masculin
Messages : 4166
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Juif messianique

MessageSujet: Re: ESPRIT SUPERIEUR   Mar 12 Fév 2013, 9:58 pm

Attention la foi ne s'invente pas, c'est une rencontre
On parle de véritable foi,pas celle qui me rassure parce que je vais mourir...
Certains hommes de peu de foi se sont fait Dieu mais c'est une autre histoire Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
SPIRITANGEL
Co-Admin
Co-Admin


Date d'inscription : 10/01/2010
Masculin
Messages : 10759
Pays : MONTREAL QUEBEC CANADA
R E L I G I O N : CROYANT DI

MessageSujet: Re: ESPRIT SUPERIEUR   Mar 12 Fév 2013, 10:23 pm





---- REPLIQUE A MISTER BE :



@Mister Be a écrit:



( Attention la foi ne s'invente pas, )

1 - Cette notion de la FOI me facine

2 - Car , plus je lis les exegetes comme ST - JEROME

3 - ST - IRENEE , ST - AUGUSTIN , ET AUTRES ,

4 - Ils ont tous leur propre definition de la FOI .

( c'est une rencontre )

5 - OUI .... Mais AUSSI un don , et un don avant tout

6 - Et tu dois etre bien dispose a le recevoir sinon

7 - Tu peux attendre longtemps .

( On parle de véritable foi,pas celle qui me rassure
parce que je vais mourir... )

8 - HUMMM..... scratch Je sais qu`il y a la FOI spirituelle

9 - Et la foi de l`homme , exemple , tu peux avoir foi en

10 - Tes enfants qu`ils vont reussir dans la vie , tu peux

11 - Avoir foi en ta femme qu`elle te restera fidele etc .

12 - Mais , je n`ai jamais pense qu`il pourrait y avoir plusieurs

13 - Sortes de FOI spirituelles scratch

14 - Expliques-moi la difference entre ces sortes de foi ....

( Certains hommes de peu de foi se sont fait Dieu
mais c'est une autre histoire Very Happy )

15 - OUI .... mais ce ne sont pas cette foi-la qui m`interesse ,

16 - Mais plustot la FOI CHRETIENNE ....

17 - Donc elle peut etre de differente .... hummmm comment dire

18 - Percue de differentes facons ?

19 - Mais une FOI faible , c`est quoi ? .... quelqu`un de tiede ? ....






AMICALEMENT : SPIRITANGEL
Revenir en haut Aller en bas
Mister Be
Membre Actif
Membre Actif
avatar

Date d'inscription : 13/10/2011
Masculin
Messages : 4166
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Juif messianique

MessageSujet: Re: ESPRIT SUPERIEUR   Mar 12 Fév 2013, 10:51 pm

Tentative de définition à argumenter si on veut:

La foi est un sentiment personnel, intransmissible et inaliénable qui donne la certitude de la présence de Dieu en tant que « puissance suprême » ordonnant les choses et les êtres

C'est une rencontre soit avec D.ieu lui-même (Révélation) soit avec son Esprit en discutant ou en oeuvrant avec quelqu'un...
Une parole de spiritangel peut m'ouvrir à la foi sans que Spiritangel s'en rende compte

la foi est un don de Dieu
Une graine pousse bien quand il y a un bon terreau,de l' eau,de la chaleur et de la lumière...idem pour la foi mais ces éléments peut être demandés car rien n'st impossible à Dieu.
la foi ça se cultive;ça s'alimente;ça se nourrit...sinon on la perd!
Pas trop d'eau ou elle se noie,pas trop de soleil ou elle brûle,pas trop de chaleur ou elle se déssèche...

La foi en quelqu'un et la foi en Dieu c'est pareil,ce sont les deux commandements du Christ qui résument toute la torah
Disons il y a plusieurs degré dans la foi mais la foi c'est une confiance(foi=fides et confiance=cum fides) en l'autre

La foi est un « sentiment ». Cela signifie que la foi n'est pas le fruit d'une activité intellectuelle ou encore de la raison.

La foi n'est donc pas un « choix raisonné » basé sur un argumentaire, du genre :
j'ai peur de la mort,
or la religion monothéiste « X » donne un espoir après la mort,
donc je décide de croire pour me rassurer.

Le raisonnement ci-dessus est intellectuel ; ce n'est qu'un choix de croire, un choix intellectuel. Cela n'a rien à voir avec la foi.

Considérons la proposition suivante :
j'ai un problème ;
tel groupement humain me propose une solution à mon problème ;
j'adhère au groupement et je résous ainsi mon problème.

On voit que ce que les gens appellent « la croyance » ou « la superstition » est un type de raisonnement intellectuel qui n'a rien à voir avec la foi, avec « Dieu », mais qui est, au contraire, très prosaïquement humain, très grégaire et très centré sur un intérêt personnel.

La croyance est un choix de croire pour des raisons identifiées, profitables à la personne. La croyance n'est pas la foi.

La foi est un sentiment, comme l'amour. On ne peut démontrer par des équations mathématiques que l'on aime une autre personne, comme on ne peut démontrer le contraire. On pourra argumenter sans fin, sans avoir de moyen de conclure. La foi obéit au même mode de fonctionnement : elle est indémontrable et on ne peut démontrer son contraire. Cette volonté de démonstration n'a d'ailleurs aucun sens : une personne a la foi ou elle ne l'a pas.

« La foi est un sentiment personnel, intransmissible »

La foi est une « expérience subjective », reconnue comme telle. Elle n'a pas valeur d'objectivité, au contraire de tout ce qu'on pourra entendre.

Ainsi, on n'enseigne pas la foi, du moins pas au sens des enseignements classiques, enseignements que l'on pourrait qualifier de « livresques ». On enseigne l'histoire des religions, ou la vie des grands hommes liés d'une façon ou d'une autre à une tradition religieuse.

Certaines thèses soutiennent que l'on peut enseigner la foi, dans le sens où certaines personnes pourraient « accélérer la révélation » de la foi chez certains êtres au moyen de certaines techniques ésotériques ;

La foi est « personnelle » et « intransmissible ». On ne peut convaincre intellectuellement quelqu'un d'avoir la foi, comme on ne peut convaincre un homme ou une femme de foi de la perdre.

Cela explique que le prosélytisme naturel ne puisse être que « sensibilisation à une religion » (prise en tant que dogme), mais ne devrait jamais prétendre à « convaincre de l'existence de Dieu », ce qui est absurde logiquement. Si l'on veut convaincre de l'existence de Dieu une personne qui n'a pas la foi, deux cas se présentent :
elle accepte l'argumentaire et donc croît intellectuellement en Dieu,
elle refuse l'argumentaire et refuse la question de Dieu intellectuellement.

Dans les deux cas, cette personne n'aura pas la foi, même si elle est convaincue intellectuellement de « l'existence de Dieu ».

« La foi est inaliénable »

La foi est un sentiment qui ne peut théoriquement s'aliéner à aucune personne ni à aucun système de représentations.

Cela ne signifie pas que les religions sont obligatoirement aliénantes parce qu'elles possèdent un système de représentation de la spiritualité. Cela signifie qu'il doit y avoir compatibilité symbolique du système de représentation religieux et de la foi individuelle.

Le langage religieux, s'il est donc inadapté pour convaincre de la foi, parle à ceux qui ont la foi sur un plan symbolique, affectif, spirituel mais non littéral.

Toute velléité coercitive sur la lecture littérale de la représentation spirituelle est aliénation de la foi. De plus, toute adoration des représentations religieuses n'est pas foi, comme l'indiquent les trois monothéismes en parlant de l'« adoration des idoles ».

« La foi donne la certitude de la présence de Dieu en tant que « puissance suprême » ordonnant les choses et les êtres »

Nous ne jugerons pas ce sentiment mais l'exposerons comme ceux qui ont la foi le décrivent.

La foi donne la certitude d'un certain « ordre cohérent des choses », d'une « absence de hasard », d'une « complétude ».

La foi ne se présente pas comme un choix intellectuel entre un monde avec Dieu ou un monde sans Dieu, mais comme l'assurance de la vérité de la présence de Dieu.

Ainsi, pour un homme ou une femme de foi, il est absurde de parler de « croire en Dieu », mais plus licite de parler de la « présence de Dieu ». La foi donne une « certitude subjective d'un ordre du monde et des hommes » et ne se pose pas en tant que question intellectuelle.

Pour les gens de foi, la question de l'« existence de Dieu » n'est donc pas une question licite du point de vue de la logique. « Dieu » ne se démontre pas ; il « est ». A l'instar de l'amour, il se ressent ou ne se ressent pas.

D'où le fait que poser la question de l'existence de Dieu soit vu par les personnes qui ont la foi comme un signe d'une absence de foi et d'une approche purement intellectuelle de Dieu.

Qu'est-ce que « Dieu » ?

Ceux qui ont la foi ne peuvent répondre à cette question que par des paraboles ou des citations. Répondre à cette question est déjà une erreur logique dans la mesure où il s'agit de représenter ce qui n'est pas représentable, de tenter de mettre des mots sur un être qui n'est accessible qu'au travers d'un « sentiment ».

Les mots de « Dieu », « Yahveh » ou « Allâh » font face à ce même dilemme : nommer ce qui ne peut être nommé.

Y a-t-il des degrés dans la foi ?

Le premier degré de la foi est la foi dite « véritable ». En effet, on nomme souvent « foi » des choses qui ne sont pas la foi, mais de la croyance, ou de la superstition. A noter que la croyance n'a pas une structure religieuse, mais est un trait de l'homme. La « croyance » au sens athée est souvent vu comme de l'idolâtrie au sens monothéiste.

Les mystiques des trois religions monothéistes ont décrit plusieurs degrés dans la foi, mais ces notions restent nébuleuses pour le commun des mortel dont nous sommes.

Pourquoi n'explique-t-on jamais la foi ?

Nous allons proposer deux types d'explication :
les athées ne prennent pas au sérieux les religions et préfèrent les confondre avec des croyances, des superstitions, des mécanismes aliénants ou des dérives de prétexte religieux (au sens dogmatique)[4] ;
les institutions religieuses ne veulent pas faire la part des choses entre foi et croyance pour ne pas limiter le nombre de fidèles.

D'autre part, le vocabulaire lui-même reste ambigu.

Seuls les mystiques des trois religions monothéistes disent la même chose, souvent dans un symbolisme différent, mais dont le sens converge.

Les erreurs logiques à ne pas commettre en parlant de la foi

Aborder la foi en regardant les autres

Les « autres personnes », celles qui disent avoir la foi, peuvent avoir la foi ou penser qu'elles l'ont ; en tout état de cause, il est imprudent que définir la foi par rapport à l'autre. En effet, de nombreuses configurations se présentent :
on peut regarder la foi des autres sans avoir la foi et donc considérer que les autres sont dans l'erreur, dans la superstition (c'est la projection) ;
on peut regarder la foi des autres en ayant soi-même la foi mais en considérant que les autres se trompent dans leur foi (au travers de la lutte des dogmes, d'une représentation intellectuelle de la foi, etc.) ;
on peut regarder la foi des autres sans comprendre la teneur de leur foi et donc en étant soi-même dans l'erreur sans s'en rendre compte,
etc.

Il n'y a donc aucun sens logique, dans la mesure où la foi est une relation personnelle à Dieu, d'analyser « la foi chez l'autre ». La foi doit être entrevue dans la relation personnelle que l'individu possède avec Dieu. Le reste n'est que discours vides de sens. Il est difficile d'avoir un avis sur la foi d'une personne lorsqu'on a la foi, a fortiori cela n'a pas de sens d'avoir un avis sur la foi d'une personne lorsque l'on a pas la foi.

Aborder la foi selon des schémas sociologiques

L'imprudence du raisonnement exposé ci-dessus devient, dans le cas d'une analyse sociologique de la foi, totalement incongrue. La foi étant associé à l'individu, envisager la foi par rapport à un groupe et à ses pratiques est un non sens logique. Tout au plus peut-on intellectuellement condamner des incohérences ou des erreurs, analyser le dogme, sans pour autant pouvoir logiquement conclure sur la manière dont chaque individu possède ou non une relation personnelle à Dieu, au travers ou non du dogme concerné.

On ne peut de manière sociologique qu'analyser la structure religieuse mais non le sens que cette structure apporte ou pas à ses membres. Dans l'analyse même de la structure religieuse, il faut de plus être vigilant à ne pas commettre de contres-sens sur les messages du dogme ; car si le sens du dogme peut n'être pas compris par des personnes ayant la foi, il est a fortiori le plus souvent incompris des personnes ne l'ayant pas.

Le piège du destin

Accepter l'idée de la foi est étroitement lié, chez beaucoup de personnes, à la représentation intellectuelle d'un destin dans lequel l'homme serait dans une de ces trois catégories :
l'homme serait totalement libre sur Terre (sous-entendu sans Dieu),
l'homme possèderait une certaine liberté (vision de certaines religions ou de certaines branches de certaines religions),
l'homme serait totalement déterminé par Dieu (vision de certaines religions ou de certaines branches de certaines religions).

Le piège manifeste d'une telle question réside dans le fait que le mot « destin » existe mais que pour mettre un sens derrière ce mot, il faille probablement avoir la foi. Sans la foi, la dissertation autour du destin n'est faite que de conjectures intellectuelles.

Pour exemple, certains mystiques affirment que les trois propositions ci-dessus sont des facettes différentes de la même réalité.
Voilà j'ai été long mais c'était indispensable...merci de ta patience
Revenir en haut Aller en bas
SPIRITANGEL
Co-Admin
Co-Admin


Date d'inscription : 10/01/2010
Masculin
Messages : 10759
Pays : MONTREAL QUEBEC CANADA
R E L I G I O N : CROYANT DI

MessageSujet: Re: ESPRIT SUPERIEUR   Mar 12 Fév 2013, 11:30 pm






---- REPLIQUE A MISTER BE :



@Mister Be a écrit:
Tentative de définition à argumenter si on veut:

La foi est un sentiment personnel, intransmissible et inaliénable qui donne la certitude de la présence de Dieu en tant que « puissance suprême » ordonnant les choses et les êtres

Spoiler:
 
Voilà j'ai été long mais c'était indispensable...merci de ta patience




1 - DONC : La definition chretienne est toujours valable

2 - Soit que tu dois etre bien dispose pour la recevoir .

3 - Remarque que si je crois en DIEU , ce n`est pas

4 - Par la FOI , mais par la logique .... mais comme tu

5 - L`as si bien explique , j`ai la foi que DIEU existe

6 - Mais ce n`est pas par une FOI SPIRITUELLE ....

7 - ( Une rencontre personnelle avec DIEU ) , ce n`est

8 - Peut-etre qu`une croyance , mais je pense que c`est

9 - Du pareil au meme dans mon cas , car je n`ai pas eu

10 - Une experience personnelle avec DIEU quoique je

11 - Lui parle a tous les jours , a ma maniere a moi .

12 - Mais , dans le fond tout ce qui compte reellement

13 - C`est d`avoir l`assurance que nous vivons une

14 - Vie qui plait a DIEU et que nous fesons tout notre

15 - Possible pour bien vivre notre vie , nous ne sommes

16 - Pas tous des MERE TERESA , mais nous fesons des

17 - Efforts pour l`imiter le plus possible , dans l`amour

18 - Du prochain et de la charite .



AMICALEMENT : SPIRITANGEL
Revenir en haut Aller en bas
Mister Be
Membre Actif
Membre Actif
avatar

Date d'inscription : 13/10/2011
Masculin
Messages : 4166
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Juif messianique

MessageSujet: Re: ESPRIT SUPERIEUR   Mer 13 Fév 2013, 12:06 am

tu sais je crois qu'il ne faut pas trop s'attacher au définition car Dieu a de l'humour et rien n'est établi avec Lui...ce qu'on pense croire est et parfois Il nous prouve qu'Il peut être autre chose....
Ainsi ta foi logique est une foi comme celle du croyant...
D'ailleurs logique vient de logos,non?
Et le "logos"=ratio en latin qui a donné raison est aussi D.ieu puisqu'Il est aussi la raison par excellence...
Il faut les deux sinon on est dans l'errance...l'encyclique du pape est excellente à ce niveau:ratio et fides

Il faut bien sûr la foi et la raison pour échapper à certaines superstitions,les deux scelés par l'amour
Une foi sans raison c'est de l'illusion et une raison sans foi c'est un matérialisme désespéré
Revenir en haut Aller en bas
SPIRITANGEL
Co-Admin
Co-Admin


Date d'inscription : 10/01/2010
Masculin
Messages : 10759
Pays : MONTREAL QUEBEC CANADA
R E L I G I O N : CROYANT DI

MessageSujet: Re: ESPRIT SUPERIEUR   Mer 13 Fév 2013, 12:12 am






---- JE SUIS D`ACCORD AVEC CE QUE TU AS ECRIT




@Mister Be a écrit:
tu sais je crois qu'il ne faut pas
trop s'attacher au définition car Dieu a de l'humour
et rien n'est établi avec Lui...ce qu'on pense croire
est et parfois Il nous prouve qu'Il peut être autre chose....
Ainsi ta foi logique est une foi comme celle du croyant...
D'ailleurs logique vient de logos,non?
Et le "logos"=ratio en latin qui a donné raison est
aussi D.ieu puisqu'Il est aussi la raison par excellence...
Il faut les deux sinon on est dans l'errance...l'encyclique
du pape est excellente à ce niveau:ratio et fides

Il faut bien sûr la foi et la raison pour échapper à
certaines superstitions,les deux scelés par l'amour
Une foi sans raison c'est de l'illusion et une raison
sans foi c'est un matérialisme désespéré






AMICALEMENT : SPIRITANGEL
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ESPRIT SUPERIEUR   

Revenir en haut Aller en bas
 

ESPRIT SUPERIEUR

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ESPRIT SUPERIEUR
» L'idéogramme de l'esprit
» Je m'aère l'esprit.
» Les dons de l'Esprit
» Débat sur René Descartes l'esprit critique et lescepticisme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: AGNOSTIQUE :: Déistes, Théistes ...-