*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  Contribution  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"

 | 
 

 L'Avent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 11303
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: L'Avent   Ven 07 Déc 2012, 10:21 pm





Le premier dimanche de l'Avent a été Célébré Dimanche dernier 2 Décembre, ci-joint le texte de l'Homélie correspondant,


Spoiler:
 




L'Avent (du latin adventus : venue, arrivée du Messie) est la période qui couvre quelques semaines précédant Noël, quatre dans la tradition de l'Église latine. Depuis le pape Grégoire Ier, nommé aussi Grégoire le Grand, l'Avent représente pour les catholiques la période où l'on se prépare à la venue du Christ, à sa naissance, ce pape ayant instauré ce temps liturgique par analogie au Quadragésime du Carême, aussi dans certaines traditions, on nomme l'Avent « Quadragésime de Saint Martin » ou le « Petit Carême ».

Dans les Églises utilisant le calendrier romain, l'Avent débute le quatrième dimanche avant Noël, et marque le début de l'année ecclésiastique ou liturgique. Chez les Orientaux et les Mozarabes, comme dans le temps chez les Celtes, Espagnols et Gaulois, le temps de l'Avent dure 6 semaines, en commençant soit le 11, soit le 15 novembre.

La couleur liturgique de cette période est en général le violet. Certains épiscopaliens et luthériens utilisent du bleu, et certains byzantins utilisent du rouge ou du blanc









Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 11303
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: L'Avent   Ven 07 Déc 2012, 10:33 pm






Je vous parlerai du "sens" de l'Avent (selon la vision Catholique) dans le prochain Post !


Mais bien sûr, tout le monde peut s'exprimer !













Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 11303
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: L'Avent   Ven 07 Déc 2012, 11:10 pm



Le sens de l'Avent


Quelle est la signification de l'Avent?


Le temps de l'Avent (du latin adventus, « venue, avènement »). s'ouvre le 4e dimanche précédant Noël.


L'Avent est la période durant laquelle les fidèles se préparent à célébrer simultanément la venue du Christ à Bethléem il y a deux mille ans, sa venue dans le coeur des hommes de tout temps et son avènement dans la gloire à la fin des temps : "Il est venu, Il vient, Il reviendra !".


L'Avent est la période durant laquelle les fidèles se préparent intérieurement à célébrer Noël, événement inouï, et décisif pour l'humanité, puisque Dieu s'est fait homme parmi les hommes : de sa naissance à sa mort sur la Croix, il a partagé en tout la condition humaine, à l'exception du péché.


Cette préparation de l'Avent est d'autant plus importante qu'il s'agit aussi de célébrer la venue du Christ dans le cœur des hommes de tout temps et son avènement dans la gloire à la fin des temps.


Chacun est appelé à la vigilance et au changement de vie. La parole des Prophètes, qui retentit en chaque liturgie dominicale de l'Avent, redit la nécessité de la conversion et de la préparation du cœur, comme le rappellent également les autres lectures de la messe.


Le début de l'Avent marque aussi l'entrée dans une nouvelle année liturgique : celle-ci commence chaque année avec ce temps de préparation à Noël, pour s'achever une année plus tard à la même période.


L'Avent, comme l'ensemble du calendrier liturgique catholique, aide les fidèles à revivre les grands événements de la vie et de l'enseignement du Christ, en particulier de sa naissance (Noël) à sa Résurrection (Pâques). L'Église relit et revit donc « tous ces grands événements de l'histoire du salut dans " l'aujourd'hui" de sa liturgie » (Catéchisme de l'Église catholique, § 1095).

Dimanche 2 décembre 2012, les catholiques rentrent dans l'Avent


L'Evangile du premier dimanche de l'Avent, reprend l'appel du Christ : « Veillez donc car vous ne savez pas quand le maître de la maison reviendra, le soir ou à minuit, au chant du coq ou le matin. Il peut arriver à l'improviste et vous trouver endormis. Ce que je vous dis là, je le dis à tous : Veillez ! »


La deuxième lecture et l'Evangile du dimanche suivant, le 9 décembre, insistent encore : « Dans l'attente de ce jour, frères bien-aimés, faites donc tout pour que le Christ vous trouve nets et irréprochables, dans la paix » dit saint Pierre Apôtre. « Préparez le chemin du Seigneur, aplanissez sa route » demande Jean-Baptiste, qui « proclamait un baptême de conversion pour le pardon des péchés » .


Dimanche16 décembre, troisième dimanche de l'Avent, la deuxième lecture reprend les paroles de saint Paul Apôtre aux Thessaloniciens : « Frères, soyez toujours dans la joie, priez sans relâche, rendez grâce en toute circonstance : c'est ce que Dieu attend de vous dans le Christ JESUS. N'éteignez pas l'Esprit, ne repoussez pas les prophètes, mais discernez la valeur de toute chose. Ce qui est bien, gardez-le ; éloignez-vous de tout ce qui porte la trace du mal. »


Enfin, l'Evangile du 23 décembre, quatrième et dernier dimanche de l'Avent, rappelle comment fut conçu et attendu l'enfant JESUS : l'ange Gabriel apparaît à Marie et lui annonce qu'elle va « concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de JESUS (...) L'Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c'est pourquoi celui qui va naître sera saint, et il sera appelé Fils de Dieu ».


Cet Evangile renvoie à la liturgie du dimanche précédent au cours de laquelle est lu le Magnificat, cantique proclamé par Marie lors de sa rencontre avec Elizabeth quelques jours après la visite de l'Ange :


« Mon âme exalte le Seigneur,

Exulte mon esprit en Dieu mon Sauveur.

Il s'est penché sur son humble servante,

Désormais tous les âges me diront bienheureuse.


Le Puissant fit pour moi des merveilles ;

Saint est son nom.

Son amour s'étend d'âge en âge

sur ceux sui le craignent.


Il comble de biens les affamés,

renvoie les riches les mains vides.

Il relève Israël, son serviteur,

Il se souvient de son amour. »



L'Avent dans la Bible

Pendant les messes de l'Avent, les lectures rappellent d'abord la longue attente par les Hébreux du Sauveur annoncé par Dieu : « Un rameau sortira de la souche de Jessé (père de David), un rejeton jaillira de ses racines. Sur lui reposera l'esprit du Seigneur : esprit de sagesse et de discernement, esprit de conseil et de force, esprit de connaissance et de crainte du Seigneur. Il ne jugera pas d'après les apparences, il ne tranchera pas d'après ce qu'il entend dire. Il jugera les petits avec justice, il tranchera avec droiture en faveur des pauvres du pays...» (1).

Les lectures de l'Avent rappellent également comment fut conçu et attendu l'enfant JESUS : l'ange Gabriel apparaît à Marie et lui annonce qu'elle va « concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de JESUS (...) L'Esprit Saint viendra sur toi, et le puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c'est pourquoi celui qui va naître sera saint, et il sera appelé Fils de Dieu » (2).

Jean-Baptiste, fils d'Elizabeth et cousin de JESUS, appelait ses prochains à la conversion et annonçait la venue imminente du Fils de Dieu en ces termes : « Moi, je vous baptise dans l'eau, pour vous amener à la conversion. Mais celui qui vient derrière moi est plus fort que moi, et je ne suis pas digne de lui retirer ses sandales. Lui vous baptisera dans l'Esprit Saint et dans le feu » (3).

De même, le temps de l'Avent appelle à la conversion intérieure. Les célébrations rappellent, en permanence et avec force, que les fidèles doivent être mobilisés spirituellement pour que la foi soit un ferment constant de renouvellement personnel et social autant que de confiance dans l'avenir.

(1): Livre d'Isaïe (11, 1-10)

(2) Évangile selon saint Luc (1, 26-38)

(3) Évangile selon saint Marc 1,1.8 et selon saint Jean 1,19.28





Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 11303
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: L'Avent   Dim 09 Déc 2012, 7:37 pm







Deuxième Dimanche de l'Avent, dont voici l'Homélie (Messe célébrée à Montpellier),


Citation :
Luc. Chapitre 3

1 La quinzième année du règne de Tibère César, -lorsque Ponce Pilate était gouverneur de la Judée, Hérode tétrarque de la Galilée, son frère Philippe tétrarque de l`Iturée et du territoire de la Trachonite, Lysanias tétrarque de l`Abilène, 2 et du temps des souverains sacrificateurs Anne et Caïphe, -la parole de Dieu fut adressée à Jean, fils de Zacharie, dans le désert. 3 Et il alla dans tout le pays des environs de Jourdain, prêchant le baptême de repentance, pour la rémission des péchés, 4 selon ce qui est écrit dans le livre des paroles d`Ésaïe, le prophète: C`est la voix de celui qui crie dans le désert: Préparez le chemin du Seigneur, Aplanissez ses sentiers. 5 Toute vallée sera comblée, Toute montagne et toute colline seront abaissées; Ce qui est tortueux sera redressé, Et les chemins raboteux seront aplanis. 6 Et toute chair verra le salut de Dieu.

09/12/2012, 2e dimanche de l'Avent

Texte de l'homélie

Je suis la Lumière du monde

Vous aurez certainement remarqué la solennité des premiers mots de l’évangile. Au moment où Jean Baptiste, le précurseur, annonce la venue de JESUS, saint Luc convoque les représentants des différentes autorités en place : l’empereur de Rome, Tibère, Ponce Pilate, le gouverneur de Judée, les princes hérodiens du pays et les grands prêtres. Là où un historien romain, évoquant le rôle de Tibère dans la Palestine de JESUS, n’avait rien trouvé d’autre que de faire ce simple constat : « Sous Tibère, rien à signaler », Luc, l’historien, tient à inscrire la venue de JESUS au cœur de l’histoire du Monde. Jean Baptiste, le précurseur, ouvre le chemin à celui qui est le prince de la vie et la lumière du monde. Jean Baptiste, selon les paroles élogieuses de JESUS sur le baptiseur, celui-ci était : « la lampe qui brûle et qui luit », lumière provisoire qui, avant de s’effacer, montre du doigt celui qui est la Lumière du Monde, lumière qui éclaire tout homme venant dans ce monde, lumière qui éclaire chacun de nous, sur les chemins parfois ténébreux de nos vies.

Le message de Jean Baptiste se résume dans les derniers mots de l’évangile : « et toute chair verra le salut de Dieu ». Voilà ce qui est en marche dans ce temps de l’Avent qui nous conduit vers Noël : le mystère de l’incarnation : « le Verbe a pris chair ». L’Église et tous les croyants qui en font partie, ont hérité de la mission du précurseur : rendre témoignage au Christ ressuscité. Durant cette année, nous faisons mémoire du temps fort qu’a été, pour les chrétiens et pour les hommes, le Concile Vatican II. L’un de ses textes majeurs est consacré à l’Église. C’est un document théologique qui prend tout son sens à partir de ses premiers mots : « Lumen Gentium », « Le Christ est la lumière des peuples ».

L’Église, dans ce document, est ici déclinée sous toutes ses formes : communion, Église, Corps du Christ, Église, peuple de Dieu. Chacun et chacune d’entre nous, avec son charisme propre, nous sommes membres de l’Église, nous sommes l’Église. Dans le sillage de Jean Baptiste, nous avons vocation, avec nos pauvretés et nos richesses, à être cette lampe qui brûle et qui luit, renvoyant les hommes à la véritable lumière. Cela, nous le faisons par nos paroles et nos actes, notre engagement dans la cité et notre célébration du mystère de l’Église. Le Concile n’oublie pas l’humanité de l’Église : « Mais, tandis que le Christ saint, innocent, sans tache, ignore le péché venant seulement expier les péchés du peuple, l’Église, elle, enferme des pécheurs dans son propre sein, elle est donc à la fois sainte et toujours appelée à se purifier, poursuivant constamment son effort de pénitence et de renouvellement. »

Nous sommes de cette Église, conscients de nos pesanteurs et confiants dans l’amour de Dieu, qui nous a été transmis par son fils et qui demeure, dans son Église pécheresse et rachetée…
Revenir en haut Aller en bas
Nicodème
FONDATEUR
FONDATEUR
avatar

Date d'inscription : 28/05/2008
Masculin
Messages : 19084
Pays : France
R E L I G I O N : Catholique

MessageSujet: Re: L'Avent   Dim 09 Déc 2012, 7:59 pm

Très bon sujet Ramosi



Revenir en haut Aller en bas
http://jesusvraidieu.skyrock.com
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 11303
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: L'Avent   Mar 11 Déc 2012, 6:51 pm



En résumé, l'Avent c'est cela,



Les thèmes que sont la lecture et l'enseignement pendant la période de l'Avent préparent à la seconde venue du Christ et commémorent en même temps sa première venue. Dans le dessein de faire se concentrer les chrétiens sur la première et seconde venue de JESUS Christ (comme Sauveur, puis comme Juge), des leçons supplémentaires sont dispensées les quatre dimanches de l'Avent. En outre, l'Église encourage alors des sermons sur les thèmes suivants : l'attente (veilleur d'Isaïe) et l'Espérance (retour du Christ dans la gloire).

Dans le Calendrier liturgique catholique, le temps de l'Avent est constitué de 4 semaines, commençant chacune par un dimanche :
Premier dimanche de l'Avent (Levavi), suivant le 34e dimanche du temps ordinaire
- Deuxième dimanche de l'Avent (Populus Sion)
- Troisième dimanche de l'Avent (Gaudete)
- Quatrième dimanche de l'Avent (Rorate)






Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 11303
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: L'Avent   Jeu 13 Déc 2012, 8:27 pm




Benoît XVI à l'Angélus : l'Avent permet de se préparer à la Venue de Dieu


Le 02 décembre 2012 - E. S. M. - Une nouvelle année liturgique commence ce dimanche 2 décembre. Quatre semaines avant Noël, l’Eglise entre dans le temps de l’Avent (du latin adventus qui signifie « venue ou présence »), une période pendant laquelle les fidèles se préparent à célébrer la venue de Dieu, que Benoît XVI qualifie ce dimanche de « mystère qui enveloppe entièrement le cosmos et l’histoire », avec deux point culminants : L’incarnation, la venue de JESUS Christ à Bethléem il y a deux mille ans et son avènement dans la gloire à la fin des temps.

Une ligne de conduite à suivre pour être prêt à Sa Venue

L'Avent est la période durant laquelle les fidèles se préparent intérieurement à célébrer Noël. Un temps d’attente partagé par toute l’Eglise. A l’issue de la prière de l’Angélus récitée depuis la fenêtre de ses appartements apostoliques face aux fidèles rassemblés place Saint-Pierre, le Pape a affirmé que « l’église, comme la fiancée, l’épouse promise de l’Agneau de Dieu crucifié et ressuscité, vit dans la mémoire de son Seigneur et dans l’attente de son retour. Une attente faite d’espérance vigilante et besogneuse ».

Ce dimanche, poursuit le Pape, la Parole de Dieu trace une ligne de conduite à suivre pour être prêt quand le Seigneur viendra. Se référant à l’Evangile de Luc, le Pape affirme que la sobriété et la prière sont essentielles. Citant ensuite Saint Paul, Benoît XVI invite les fidèles à « croître et surabonder dans l’amour » entre nous et à l'égard de tous les hommes, pour établir fermement nos cœurs dans une sainteté sans reproche. (1 Thessaloniciens 3, 12 – 13)

Prière, sobriété et amour du prochain

« Au milieu des bouleversements du monde, au des déserts de l’indifférence ou du matérialisme, les chrétiens accueillent le salut et le témoignage de Dieu avec un autre mode de vie, comme un ville postée au sommet d’une montagne », a affirmé le Pape pour qui « la Vierge Marie incarne parfaitement l’esprit de l’Avent, fait de l’écoute de Dieu, du désir profond d’accomplir sa volonté, de joie au service du prochain ». « Laissons-nous être conduits par Elle afin que Dieu quand Il viendra ne nous trouve pas fermés et distraits », conclue le Pape.

Benoît XVI a également salué en français les pèlerins francophones.

"Je salue cordialement les pèlerins francophones. Nous entrons aujourd’hui dans l’Avent, le temps liturgique de l’attente et de l’espérance du Christ, qui cette année, se situe dans le contexte de l’Année de la foi. Je vous invite donc à découvrir le lien profond entre les vérités sur l’incarnation du Christ que nous professons dans le Credo et notre existence quotidienne. Dieu veut nous sauver, et en son Fils JESUS, il s’est fait l’un de nous. Approfondissons, de dimanche en dimanche, le salut qui nous est offert pour le recevoir avec foi. Notre vie en sera transformée. Bon Avent à tous. "





Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 11303
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: L'Avent   Dim 16 Déc 2012, 10:44 pm



Troisième Dimanche de l'Avent, Evangile selon Saint Luc 3, 10 à 18,


Citation :
10 La foule l`interrogeait, disant: Que devons-nous donc faire? 11 Il leur répondit: Que celui qui a deux tuniques partage avec celui qui n`en a point, et que celui qui a de quoi manger agisse de même. 12 Il vint aussi des publicains pour être baptisés, et ils lui dirent: Maître, que devons-nous faire? 13 Il leur répondit: N`exigez rien au delà de ce qui vous a été ordonné. 14 Des soldats aussi lui demandèrent: Et nous, que devons-nous faire? Il leur répondit: Ne commettez ni extorsion ni fraude envers personne, et contentez-vous de votre solde. 15 Comme le peuple était dans l`attente, et que tous se demandaient en eux-même si Jean n`était pas le Christ, 16 il leur dit à tous: Moi, je vous baptise d`eau; mais il vient, celui qui est plus puissant que moi, et je ne suis pas digne de délier la courroie de ses souliers. Lui, il vous baptisera du Saint Esprit et de feu. 17 Il a son van à la main; il nettoiera son aire, et il amassera le blé dans son grenier, mais il brûlera la paille dans un feu qui ne s`éteint point. 18 C`est ainsi que Jean annonçait la bonne nouvelle au peuple, en lui adressant encore beaucoup d`autres exhortations.


16/12/2012, 3e dimanche de l'Avent

Texte de l'homélie

La joie de Dieu en nous

I Le dimanche de la joie
La liturgie d'aujourd'hui nous invite à la joie, comme toujours le troisième dimanche de l'Avent. Cette joie naît de l'annonce de la venue du Seigneur à laquelle nous nous préparons en veillant dans la prière. Saint Paul nous le rappelle dans sa lettre aux Philippiens : « Soyez toujours dans la joie, priez sans relâche, rendez grâce en toute circonstance. » Dieu s'est fait homme en JESUS. Dieu s'est totalement révélé en son Fils. Nous le célébrerons à Noël, mais cette fête approche et déjà nous nous réjouissons.C'est la lumière qui pointe, « comme la délivrance de l'aube au petit matin, après la nuit. » (Georges Bernanos) Comme le dit l'oraison de ce jour : « Notre joie est dirigée vers la joie d'un si grand mystère. »

II La joie de Dieu en nous
La joie chrétienne est donc bien particulière : elle naît de l’amour de Dieu pour nous. C’est une joie infinie qu’a bien décrite le romancier chrétien, Georges Bernanos : « …la joie. Non pas celle-là, furtive, instable, tantôt prodiguée, tantôt refusée, mais une autre joie plus sûre, profonde, égale, incessante et pour ainsi dire, inexorable, pareille à une autre vie dans la vie, à la dilatation d'une nouvelle vie. » La profondeur infinie de la joie chrétienne vient de la vie de Dieu en nous.
Plus encore : de la joie de Dieu en nous. C’est ce que nous dit le prophète Sophonie : « Le Seigneur, ton Dieu, est en toi… Il aura en toi sa joie et son allégresse, il te renouvellera par son amour ; il dansera pour toi avec des cris de joie, comme aux jours de fête. »

Ceci doit nous mettre dans une attitude fondamentale pour notre vie de chrétien. C'est le Seigneur qui vient à nous, c'est lui qui, le premier, se réjouit de nous avant que nous ayons pu lui dire oui. Nous avons tendance à penser que Dieu est au bout d’un chemin, à nous attendre. Ce chemin est alors infiniment dur et voué à l'échec. Si le Seigneur nous invite à prendre le chemin de la foi pour aller à sa rencontre, c’est pour manifester notre oui, mais lui court à notre rencontre. Ce chemin est aussi escarpé, mais il est plein de la joie de la présence du Seigneur qui vient.

III Les vertus, source de joie
Le chrétien est ainsi invité à vivre dans une joie à la mesure infinie des vertus de foi, d'espérance et de charité :
La foi est la lumière de la joie, car par elle le Seigneur illumine notre intelligence.
L'espérance est l'ancre de la joie, car elle est promesse de la venue du Seigneur.
La charité est le sourire, le rayonnement de la joie, car par la joie que nous mettons à faire le bien, le Seigneur est manifesté dans nos vies.

La joie chrétienne n'est donc pas une joie niaise. Si saint Paul nous invite, dans une telle joie, à n'être inquiets de rien, il ne nous invite pas moins à faire connaître à Dieu nos demandes. On comprend alors que la joie chrétienne est à vivre autant dans l'exultation que dans la supplication, dans l'enthousiasme comme dans l'acceptation, dans le bonheur et la souffrance, à la crèche comme à la croix. Et une joie chrétienne ainsi vécue porte de nombreux fruits : sérénité et paix qui garde le cœur et l'intelligence dans le Christ JESUS, nous dit saint Paul. Aumône, justice, absence de violence et d’escroquerie, peut-on entendre dans l'appel à la conversion que fait saint Jean Baptiste.

IV Marie, figure de la joie reçue de Dieu
Les premiers chrétiens ont reconnu en Marie, la figure de la Fille de Sion qui éclate en cris de joie, en présence de son Seigneur. Marie, qui nous donne JESUS. Avec elle, vivons dans la joie de Dieu, la joie de la foi, de l'espérance et de la charité, la joie de nous savoir aimés de Dieu, au point qu'il vient à nous dans la douceur de l’Enfant JESUS, un enfant qui court dans nos bras, pour nous embrasser et nous dire que nous sommes sa joie et qu'il nous aime.






Dernière édition par RAMOSI le Dim 16 Déc 2012, 10:49 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mister Be
Membre Actif
Membre Actif
avatar

Date d'inscription : 13/10/2011
Masculin
Messages : 4166
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Juif messianique

MessageSujet: Re: L'Avent   Dim 16 Déc 2012, 10:49 pm

Voilà une belle préparation à la venue de notre Sauveur...Que D.ieu te bénisse Ramosi!
Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 11303
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: L'Avent   Mar 18 Déc 2012, 9:48 pm





@Mister Be a écrit:
Voilà une belle préparation à la venue de notre Sauveur...Que D.ieu te bénisse Ramosi!



Que DIEU te bénisse toi aussi, Mister Be,


Et qu'il nous garde tous, dans la Vérité, et dans son Amour !








Revenir en haut Aller en bas
Mister Be
Membre Actif
Membre Actif
avatar

Date d'inscription : 13/10/2011
Masculin
Messages : 4166
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Juif messianique

MessageSujet: Re: L'Avent   Mar 18 Déc 2012, 10:07 pm

@RAMOSI a écrit:




@Mister Be a écrit:
Voilà une belle préparation à la venue de notre Sauveur...Que D.ieu te bénisse Ramosi!



Que DIEU te bénisse toi aussi, Mister Be,


Et qu'il nous garde tous, dans la Vérité, et dans son Amour !









Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 11303
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: L'Avent   Jeu 20 Déc 2012, 6:54 pm





Benoît XVI : L'Avent, temps de joie pour se préparer à la venue du Seigneur



Le 16 décembre 2012 - (E.S.M.) - Lors de l’Angélus, le Pape est revenu sur ce troisième dimanche de l’Avent qui présente la figure de Jean-Baptiste se rendant dans le Jourdain pour être baptisé.


Benoît XVI : L'Avent, temps de joie pour se préparer à la venue du Seigneur

Synthèse

Le 16 décembre 2012 - E. S. M. - En ce troisième dimanche de l’Avent, le Pape Benoît XVI s’est rendu en la Paroisse romaine de Saint Patrice à Colle Prenestino. Son homélie traitait de la liturgie de ce dimanche qui invite à la Joie en cette période de l’Avent, temps de préparation à la venue du Seigneur. Un temps de Joie mais aussi de conversation en vue de l’arrivée du Sauveur. Tonino Galofaro

Dans quelques jours, sera célébré Noël, fête de la venue de Dieu qui s’est fait enfant pour partager notre condition humaine. Il n’est plus un Dieu lointain mais un Dieu avec nous, parmi nous, proche de nous. Réjouissons-nous, demande Benoît XVI, de cette proximité, de cette présence et essayons de comprendre toujours plus et mieux sa réalité et sa bonté. Comme le rappelle Saint Paul dans l’une de ses lettres, rien ne peut nous séparer de l’amour de Dieu qui s’est manifesté par le Christ. Seul le péché instaure une distance avec lui. Mais même si nous décidons de nous éloigner, le Seigneur continue de nous aimer, d’être proche de nous par sa miséricorde, de nous pardonner et de nous envelopper de son amour. L’Evangile de ce dimanche, explique Benoît XVI, nous enjoint d’être attentifs à notre conduite de vie pour nous préparer à accueillir le Seigneur. A ceux qui demandaient à Saint Jean-Baptiste ce qu’l fallait faire pour être prêts à la venue du Messie, ce dernier répondait que Dieu ne demande rien d’extraordinaire mais que chacun vive selon des critères de justice et de solidarité. C’est à cela que doit être dédié le temps de l’Avent. Réitérer avec courage et persévérance, notre volonté de vivre avec cohérence notre vie chrétienne. En suivant Dieu, malgré nos faiblesses et nos difficultés, nous serons récompensés par son amour et la paix qu’il instillera dans nos cœurs.(Vidéo)

Lors de l’Angélus, le Pape est revenu sur ce troisième dimanche de l’Avent qui présente la figure de Jean-Baptiste se rendant dans le Jourdain pour être baptisé. Il s’adresse ensuite à la foule pour l’enjoindre à se préparer à la venue du Messie. Les réponses qu’il donne à ceux qui l’interrogent sont révélatrices de l’état d’esprit dans lequel vivre ces quelques jours qui nous séparent de Noel. Saint Jean-Baptiste insiste sur les valeurs de la charité et de la justice vécues dans l’amour concret du prochain au-delà de ses propres intérêts égoïstes. C’est sur nos actions que Dieu nous jugera. L’honnêteté, le respect des règles et des autres sont primordiales. Le monde complexe dans lequel nous vivons irait beaucoup mieux si chacun suivait la volonté du Seigneur a rappelé Benoît XVI.

La Saint-Père s'adresse aux pèlerins francophones lors de l'Angelus

Chers pèlerins francophones, le troisième dimanche de l’Avent est celui de la joie ! Mais que signifie la joie alors que des personnes souffrent l’épreuve ou la solitude ? En cette Année de la Foi, cherchons à considérer nos vies et nos difficultés avec les yeux de la foi, pour découvrir que le Christ est la source de la joie ! Sa présence qui sauve, délivre notre cœur de ce qui l’inquiète ; elle renouvelle et apaise. Oui, réjouissons-nous dans le Seigneur qui vient ! Que notre joie rayonne dans nos familles, nos lieux de travail, nos communautés et nos pays par des gestes d’attention, de partage, de pardon ! Bon dimanche à tous !

Sources : Radio Vatican - E.S.M.
Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 11303
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: L'Avent   Sam 22 Déc 2012, 8:11 pm




Citation :
Pierre de Celle (ou Pierre de la Celle) né à Troyes au début du XIIe siècle et mort à Chartres en 1183, est un moine bénédictin.

En 1145, il devient abbé du monastère de La Celle, près de Troyes, puis en 1161 ou 1162 abbé de Saint-Rémi à Reims, où il rencontre Jean de Salisbury. Il succède à ce dernier comme évêque de Chartres en 1181.



Seigneur, envoie-nous l’Agneau – Pierre de Celle
Source :
Pierre de Celle, Troisième sermon pour l’Avent, trad. cf Guéranger, L’Année liturgique.

Seigneur, envoie-nous l’Agneau ; c’est l’agneau qu’il nous faut et non le lion (Ap 5, 5-6). L’agneau qui ne s’irrite pas et dont la douceur ne se trouble jamais ; l’agneau qui nous donnera sa laine blanche comme la neige pour réchauffer en nous ce qui est froid, pour couvrir ce qui en nous est nu ; l’agneau qui nous donnera sa chair à manger de peur que nous ne périssions de faiblesse sur le chemin (Jn 6, 51 ; Mt 15, 32).

Envoie-le plein de sagesse, car dans sa prudence divine il vaincra l’esprit orgueilleux ; envoie-le plein de force, car il est dit que le « Seigneur est fort et puissant dans le combat » (Ps 23, 8) ; envoie-le plein de douceur, car « il descendra comme la rosée sur la toison » (Ps 71, 6 Vulg) ; envoie-le comme une victime, car il doit être vendu et immolé pour notre rachat (Mt 26, 15 ; Jn 19, 36 ; Ex 12, 46) ; envoie-le, non pour exterminer les pécheurs, car il doit « venir les appeler et non les justes » (Mt 9, 13) ; envoie-le enfin « digne de recevoir la puissance et la divinité, digne de délier les sept sceaux du livre scellé » (Ap 4, 11 ; 5, 9), c’est-à-dire le mystère inexprimable de l’Incarnation.





Revenir en haut Aller en bas
Mister Be
Membre Actif
Membre Actif
avatar

Date d'inscription : 13/10/2011
Masculin
Messages : 4166
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Juif messianique

MessageSujet: Re: L'Avent   Sam 22 Déc 2012, 8:34 pm

@RAMOSI a écrit:



Citation :
Pierre de Celle (ou Pierre de la Celle) né à Troyes au début du XIIe siècle et mort à Chartres en 1183, est un moine bénédictin.

En 1145, il devient abbé du monastère de La Celle, près de Troyes, puis en 1161 ou 1162 abbé de Saint-Rémi à Reims, où il rencontre Jean de Salisbury. Il succède à ce dernier comme évêque de Chartres en 1181.



Seigneur, envoie-nous l’Agneau – Pierre de Celle
Source :
Pierre de Celle, Troisième sermon pour l’Avent, trad. cf Guéranger, L’Année liturgique.

Seigneur, envoie-nous l’Agneau ; c’est l’agneau qu’il nous faut et non le lion (Ap 5, 5-6). L’agneau qui ne s’irrite pas et dont la douceur ne se trouble jamais ; l’agneau qui nous donnera sa laine blanche comme la neige pour réchauffer en nous ce qui est froid, pour couvrir ce qui en nous est nu ; l’agneau qui nous donnera sa chair à manger de peur que nous ne périssions de faiblesse sur le chemin (Jn 6, 51 ; Mt 15, 32).

Envoie-le plein de sagesse, car dans sa prudence divine il vaincra l’esprit orgueilleux ; envoie-le plein de force, car il est dit que le « Seigneur est fort et puissant dans le combat » (Ps 23, 8) ; envoie-le plein de douceur, car « il descendra comme la rosée sur la toison » (Ps 71, 6 Vulg) ; envoie-le comme une victime, car il doit être vendu et immolé pour notre rachat (Mt 26, 15 ; Jn 19, 36 ; Ex 12, 46) ; envoie-le, non pour exterminer les pécheurs, car il doit « venir les appeler et non les justes » (Mt 9, 13) ; envoie-le enfin « digne de recevoir la puissance et la divinité, digne de délier les sept sceaux du livre scellé » (Ap 4, 11 ; 5, 9), c’est-à-dire le mystère inexprimable de l’Incarnation.






I love you
Revenir en haut Aller en bas
BenJoseph
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 08/01/2009
Masculin
Messages : 14487
Pays : Ile de France
R E L I G I O N : Chrétienne

MessageSujet: Re: L'Avent   Dim 23 Déc 2012, 2:46 am

@RAMOSI a écrit:



Citation :
Pierre de Celle (ou Pierre de la Celle) né à Troyes au début du XIIe siècle et mort à Chartres en 1183, est un moine bénédictin.

En 1145, il devient abbé du monastère de La Celle, près de Troyes, puis en 1161 ou 1162 abbé de Saint-Rémi à Reims, où il rencontre Jean de Salisbury. Il succède à ce dernier comme évêque de Chartres en 1181.



Seigneur, envoie-nous l’Agneau – Pierre de Celle
Source :
Pierre de Celle, Troisième sermon pour l’Avent, trad. cf Guéranger, L’Année liturgique.

Seigneur, envoie-nous l’Agneau ; c’est l’agneau qu’il nous faut et non le lion (Ap 5, 5-6). L’agneau qui ne s’irrite pas et dont la douceur ne se trouble jamais ; l’agneau qui nous donnera sa laine blanche comme la neige pour réchauffer en nous ce qui est froid, pour couvrir ce qui en nous est nu ; l’agneau qui nous donnera sa chair à manger de peur que nous ne périssions de faiblesse sur le chemin (Jn 6, 51 ; Mt 15, 32).

Envoie-le plein de sagesse, car dans sa prudence divine il vaincra l’esprit orgueilleux ; envoie-le plein de force, car il est dit que le « Seigneur est fort et puissant dans le combat » (Ps 23, 8) ; envoie-le plein de douceur, car « il descendra comme la rosée sur la toison » (Ps 71, 6 Vulg) ; envoie-le comme une victime, car il doit être vendu et immolé pour notre rachat (Mt 26, 15 ; Jn 19, 36 ; Ex 12, 46) ; envoie-le, non pour exterminer les pécheurs, car il doit « venir les appeler et non les justes » (Mt 9, 13) ; envoie-le enfin « digne de recevoir la puissance et la divinité, digne de délier les sept sceaux du livre scellé » (Ap 4, 11 ; 5, 9), c’est-à-dire le mystère inexprimable de l’Incarnation.


L'agneau est déjà venu !
Citation :

Seigneur, envoie-nous l’Agneau ; c’est l’agneau qu’il nous faut et non le lion (Ap 5, 5-6)
Faudra bien qu'il vienne bien un jour ce "lion" de Juda pour établir Sa paix.

Et l"Agneau" ne viendra pas que pour pour apporter sa douceur mais pour manifester sa colère.

On a tendance à oublier cet aspect de notre Seigneur:

L`esprit du Seigneur, l`Éternel, est sur moi, Car l`Éternel m`a oint pour porter de bonnes nouvelles aux malheureux; Il m`a envoyé pour guérir ceux qui ont le coeur brisé, Pour proclamer aux captifs la liberté, Et aux prisonniers la délivrance;
Pour publier une année de grâce de l`Éternel, Et un jour de vengeance de notre Dieu; Pour consoler tous les affligés;(voir Ap.6:16-17) Esaïe 61:1-2

Pour accorder aux affligés de Sion, Pour leur donner un diadème au lieu de la cendre, Une huile de joie au lieu du deuil, Un vêtement de louange au lieu d`un esprit abattu, Afin qu`on les appelle des térébinthes de la justice, Une plantation de l`Éternel, pour servir à sa gloire.

Ils [peuple Juif de retour dans son pays] rebâtiront sur d`anciennes ruines, Ils relèveront d`antiques décombres, Ils renouvelleront des villes ravagées, Dévastées depuis longtemps. (Voir Amos 9:14)

Des étrangers seront là et feront paître vos troupeaux, Des fils de l`étranger seront vos laboureurs et vos vignerons.

Mais vous, on vous appellera sacrificateurs de l`Éternel, On vous nommera serviteurs de notre Dieu; Vous mangerez les richesses des nations, Et vous vous glorifierez de leur gloire.

Au lieu de votre opprobre, vous aurez une portion double; Au lieu de l`ignominie, ils seront joyeux de leur part; Ils posséderont ainsi le double dans leur pays, Et leur joie sera éternelle.

Car moi, l`Éternel, j`aime la justice, Je hais la rapine avec l`iniquité; Je leur donnerai fidèlement leur récompense, Et je traiterai avec eux une alliance éternelle.

Leur race sera connue parmi les nations, Et leur postérité parmi les peuples; Tous ceux qui les verront reconnaîtront Qu`ils sont une race bénie de l`Éternel.

Colère de l'Agneau:

Et ils disaient aux montagnes et aux rochers: Tombez sur nous, et cachez-nous devant la face de celui qui est assis sur le trône, et devant la colère de l`agneau; car le grand jour de sa colère est venu, et qui peut subsister? Ap.6:16-17

Les nations se sont irritées; et ta colère est venue, et le temps est venu de juger les morts, de récompenser tes serviteurs les prophètes, les saints et ceux qui craignent ton nom, les petits et les grands, et de détruire ceux qui détruisent la terre. Ap.11:18
Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 11303
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: L'Avent   Dim 23 Déc 2012, 5:42 am





@ BenJoseph,


Je te comprends,

Mais l'essence du Christianisme,

Ce sont la Douceur, l'Amour, la Paix, le Pardon, la Fraternité,

Et je sais très bien qu'il est difficile d'être Chrétien et de le rester en tous temps, car souvent la colère nous envahit, face aux injustices en tous genres auxquelles nous assistons journellement,

Et a ces moments là, nous voudrions nous aussi faire justice et faire preuve d'une violence justifiée !

Mais je crois que justement, DIEU nous a mis au Défi, à nous Chrétiens en particulier, d'apprendre à transcender ces sentiments !


Quand à JESUS, lorsqu'il reviendra,

Il fera les choses comme il le désire, et cela pour notre bien à tous !










Revenir en haut Aller en bas
BenJoseph
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 08/01/2009
Masculin
Messages : 14487
Pays : Ile de France
R E L I G I O N : Chrétienne

MessageSujet: Re: L'Avent   Dim 23 Déc 2012, 12:04 pm

@RAMOSI a écrit:




@ BenJoseph,


Je te comprends,

Mais l'essence du Christianisme,

Ce sont la Douceur, l'Amour, la Paix, le Pardon, la Fraternité,

Et je sais très bien qu'il est difficile d'être Chrétien et de le rester en tous temps, car souvent la colère nous envahit, face aux injustices en tous genres auxquelles nous assistons journellement,

Et a ces moments là, nous voudrions nous aussi faire justice et faire preuve d'une violence justifiée !

Mais je crois que justement, DIEU nous a mis au Défi, à nous Chrétiens en particulier, d'apprendre à transcender ces sentiments !


Quand à JESUS, lorsqu'il reviendra,

Il fera les choses comme il le désire, et cela pour notre bien à tous !
Oui, en attendant son Retour
Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 11303
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: L'Avent   Dim 23 Déc 2012, 8:02 pm



Citation :

Le bienheureux Guerric d’Igny, né entre 1070 et 1080 à Tournai (Belgique) et décédé le 19 août 1157 à l’abbaye d’Igny (Marne, France), était un moine cistercien, abbé d’Igny, et influent auteur spirituel cistercien.


Préparez le chemin du Seigneur – Guerric d’Igny
Source :
Guerric d’Igny, Sermon 5 pour l’Avent, trad. Bouchet, Lectionnaire, cf. Sources Chrétiennes, n. 166, p. 151.

« Préparez le chemin du Seigneur » (Mc 1, 3 ; Mt 3, 3 ; Lc 3, 4). Frères, même si vous vous êtes beaucoup avancés sur ce chemin, il vous reste toujours à le préparer, afin que, du point où vous êtes parvenus, vous alliez toujours de l’avant, toujours tendus vers ce qui est au-delà. Ainsi, à chaque pas que vous faites, la voie étant préparée pour son avènement, le Seigneur viendra au-devant de vous, toujours nouveau, toujours plus grand. C’est donc avec raison que le juste prie ainsi : « Enseigne-moi le chemin de tes volontés et je le chercherai toujours » (Ps 118, 33). Et on appelle cette voie « chemin d’éternité » (Ps 138, 24)…parce que la bonté de celui vers qui nous nous avançons n’a pas de limite.

C’est pourquoi le voyageur sage et décidé, même arrivé au terme, pensera à commencer ; « oubliant ce qui est derrière lui » (Ph 3, 13), il se dira chaque jour : « Maintenant, je commence » (Ps 76, 11 Vulg)… Nous qui parlons d’avancer sur ce chemin, plût au ciel que nous nous soyons au moins mis en route ! A mon sens, quiconque s’est mis en route est déjà sur la bonne voie. Il faut toutefois vraiment commencer, trouver « le chemin de la Ville habitée » (Ps 106, 4). Car « ils sont peu nombreux ceux qui le trouvent », dit la Vérité (Mt 7, 14) ; ils sont nombreux « ceux qui errent dans les solitudes » (Ps 106, 4)…

Et toi, Seigneur, tu nous as préparé un chemin, si seulement nous consentons à nous y engager… Par ta Loi, tu nous as enseigné le chemin de tes volontés en disant : « Voici le chemin, suivez-le sans vous égarer à droite ou à gauche » (Is 30, 21). C’est le chemin que le prophète avait promis : « Il y aura une route droite et les insensés ne s’y égareront pas » (Is 35, 8)… Je n’ai jamais vu un insensé s’égarer en suivant ton chemin, Seigneur… ; mais malheur à vous qui êtes sages à vos propres yeux (Is 5, 21), votre sagesse vous a éloignés du chemin du salut et ne vous a pas permis de suivre la folie du Sauveur… Folie désirable, qui sera appelée sagesse au jugement de Dieu, et qui ne nous laisse pas nous égarer hors de son chemin.




Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 11303
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: L'Avent   Lun 24 Déc 2012, 4:17 am





Citation :
39 Dans ce même temps, Marie se leva, et s`en alla en hâte vers les montagnes, dans une ville de Juda. 40 Elle entra dans la maison de Zacharie, et salua Élisabeth. 41 Dès qu`Élisabeth entendit la salutation de Marie, son enfant tressaillit dans son sein, et elle fut remplie du Saint Esprit. 42 Elle s`écria d`une voix forte: Tu es bénie entre les femmes, et le fruit de ton sein est béni. 43 Comment m`est-il accordé que la mère de mon Seigneur vienne auprès de moi? 44 Car voici, aussitôt que la voix de ta salutation a frappé mon oreille, l`enfant a tressailli d`allégresse dans mon sein. 45 Heureuse celle qui a cru, parce que les choses qui lui ont été dites de la part du Seigneur auront leur accomplissement.



23/12/2012, 4e dimanche de l'Avent

Texte de l'homélie

Quel Bonheur !

« Quel bonheur que la Mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi. » Parfois la joie nous submerge à l’improviste. Élisabeth exulte d’une joie qui la surprend elle-même. « Quel bonheur » que tu sois là. « Quel bonheur » que je sois là, avec toi. « Quel bonheur… »

La venue de Marie inonde Élisabeth d’un bonheur inattendu. Car elle porte en elle, plus que nos mots ne sauraient nommer et chanter. Elle porte en elle plus que notre intelligence ne saurait comprendre et mesurer. Elle porte en elle plus de joie que notre cœur n’en saurait supporter s’il réalisait vraiment ce qui se passe ici. Elle porte en elle « Celui qui porte tout ». Elle porte en elle « Celui que l’univers ne saurait contenir ».

Et elle s’approche. Marie vient à Élisabeth… pour se mettre à son service ! Comme pour annoncer le sens de la venue de celui qu’elle porte, qui nous dira un jour : « Je suis parmi vous comme celui qui sert. » Telle Mère, tel Fils. Mais surtout Tel Fils, tel Père. L’enfant que porte Marie et qu’Élisabeth nomme « son Seigneur », dira à l’apôtre Philippe, la veille de sa passion : « qui me voit, voit Le Père. » JESUS vient à nous pour nous dire « son Père », « le Père », « notre Père ». JESUS vient à nous pour nous révéler « le Père » et sa tendresse, plus tendre qu’une tendresse de mère ; « le Père » et son pardon insistant, déraisonnable ; la couleur inattendue de sa « toute puissance », remise entre les mains de ceux à qui il se donne, à qui il se propose, devant qui il s’expose. Ce Père, qui dit à chacun de nous : « mon enfant, tout ce qui est à moi, est à toi. »

« Quel bonheur » pour ceux qui savent aujourd’hui qui nous accueillons demain soir. « Quel bonheur » pour nous, si nous savons qui vient à nous et pourquoi. « Quel bonheur » d’accueillir le Seigneur. Vous l’avez remarqué, nous sommes toujours là ! La fin du monde annoncée pour avant-hier n’a, semble-t-il, pas eu lieu. « Dommage », semblent penser certains. « Quel malheur » pouvons-nous penser… que tant de nos frères perdent leur temps à attendre pour demain des évènements qui donneront du piment à l’existence et passent à côté de ce qui pourrait aujourd’hui illuminer leur vie, s’ils voulaient bien s’ouvrir à l’imprévu de Dieu.

Mes amis, tout comme Marie porte son Seigneur, non pour le garder pour elle, mais pour nous le donner, nous portons en nos cœurs, le bonheur même qui inondait Élisabeth, non pour le garder mais pour le partager, pour l’annoncer, pour le transmettre. Alors, pourquoi osons-nous si peu le faire ? Après tout, ce sont les mauvaises nouvelles qu’il est difficile d’annoncer. Annoncer le bonheur ne devrait pas être si compliqué. Il y a même à parier que ce bonheur, que nous annonçons, est comme tout don de Dieu : qu’il grandit en se partageant !




Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 11303
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: L'Avent   Lun 24 Déc 2012, 8:08 pm


Citation :



François de Sales (1567–1622), né au château de Sales près de Thorens-Glières (ville du duché de Savoie ; et aujourd’hui commune du département de Haute-Savoie), est un évêque savoyard, proclamé saint et docteur de l'Église catholique.

Issu d’une famille noble, il choisit le chemin de la foi en consacrant sa vie à Dieu, il renonça à tous ses titres de noblesse. Il devint l'un des théologiens les plus considérés au sein du christianisme. Ce grand prêcheur accéda au siège d’évêque de Genève et il fonda l’ordre religieux de la Visitation. Il exerça une influence marquante au sein de l'Église catholique mais également envers les détenteurs du pouvoir temporel que furent, entre autres, ses souverains, les ducs Charles-Emmanuel Ier et Victor-Amédée Ier de Savoie et les rois Henri IV et Louis XIII de France.

Homme d’écriture, il laissa une somme importante d’ouvrages, témoignage de sa vision de la vie. Il est considéré par l’Église catholique comme étant le saint patron des journalistes et des écrivains, et cela en raison de son usage précoce du progrès que constituait l’avènement de l'imprimerie. Ses publications imprimées comptent parmi les tout premiers journaux catholiques au monde.



Dieu s’est fait semblable à nous pour nous rendre semblables à lui – François de Sales
Source :
François de Sales, Sermon pour la veille de Noël, 24 décembre 1613, t. IX, pp. 2-4.

Les Chrétiens [...] ont eu l’honneur de savoir que l’homme a été fait Dieu et que Dieu s’est fait homme, bien qu’ils ne soient pas capables de comprendre la grandeur du mystère de l’Incarnation et de la très sainte Nativité de Notre-Seigneur, car c’est un mystère caché dans l’obscurité des ténèbres de la nuit ; non pas que le mystère soit ténébreux en soi-même, car Dieu n’est que lumière (Jn 1, 5- 9 ; 1 Jn 1, 5). Mais comme l’on voit que nos yeux ne sont pas capables de regarder la lumière ou la clarté du soleil sans s’obscurcir (de sorte qu’après s’être voulu appliquer à regarder cette lumière nous sommes contraints de les fermer, n’étant pas capables de rien voir pour quelque temps), de même, ce qui nous empêche de comprendre le mystère de la très sainte Nativité de Notre-Seigneur n’est pas qu’il soit ténébreux en soi-même, mais parce qu’il n’est que lumière et clarté. Et notre entendement, qui est l’œil de notre âme, ne le peut regarder longuement sans s’obscurcir, et confesser en s’humiliant qu’il ne peut pénétrer dans le fond de ce mystère, pour comprendre comme Dieu s’est incarné dans le ventre virginal de la très sainte Vierge, et s’est fait homme semblable à nous pour nous rendre semblables à Dieu.




Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 11303
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: L'Avent   Lun 24 Déc 2012, 8:20 pm


Esaïe, Chapitre 9,


5 Car un enfant nous est né, un fils nous est donné, Et la domination reposera sur son épaule; On l`appellera Admirable, Conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix.










Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 11303
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: L'Avent   Lun 11 Déc 2017, 7:25 pm



Quelle est la signification de l’Avent?


Le temps de l’Avent (du latin adventus, « venue, avènement »). s’ouvre le 4e dimanche précédant Noël.

L’Avent est la période durant laquelle les fidèles se préparent intérieurement à célébrer Noël, événement inouï, et décisif pour l’humanité, puisque Dieu s’est fait homme parmi les hommes : de sa naissance à sa mort sur la Croix, il a partagé en tout la condition humaine, à l’exception du péché.

Chacun est appelé à la vigilance et au changement de vie. La parole des Prophètes, qui retentit en chaque liturgie dominicale de l’Avent, redit la nécessité de la conversion et de la préparation du cœur, comme le rappellent également les autres lectures de la messe.

Le début de l’Avent marque aussi l’entrée dans une nouvelle année liturgique : celle-ci commence chaque année avec ce temps de préparation à Noël, pour s’achever une année plus tard à la même période.

L’Avent, comme l’ensemble du calendrier liturgique catholique, aide les fidèles à revivre les grands événements de la vie et de l’enseignement du Christ, en particulier de sa naissance (Noël) à sa Résurrection (Pâques). L’Église relit et revit donc « tous ces grands événements de l’histoire du salut dans » l’aujourd’hui » de sa liturgie » .




Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 11303
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: L'Avent   Mar 12 Déc 2017, 8:55 pm



Angélus : l'Avent est un temps de disponibilité pour rencontrer le Seigneur


Le Pape à la fenêtre des appartements pontificaux, le 27 novembre 2016. - AP


27/11/2016 13:07

(RV) En ce premier dimanche de l’Avent, qui marque le début de la nouvelle Année liturgique, le Pape a prononcé son traditionnel Angélus, devant les fidèles rassemblés sur la Place Saint-Pierre. Il a rappelé que ce temps de l’Avent est le bon moment pour «aller rencontrer le Seigneur», qui vient nous visiter, et que ce doit être «un temps d’espérance, l’espérance vraie, fondée sur la fidélité de Dieu et sur notre responsabilité».

Cyprien Viet

«La première visite est advenue avec l’Incarnation, la naissance de JESUS dans la grotte de Bethléem ; la deuxième advient dans le présent : le Seigneur nous visite continuellement, chaque jour, il chemine à nos côtés et il est une présence de consolation. Et enfin, il y aura la visite ultime, que nous professons chaque fois que nous récitons le Credo : "Il viendra de nouveau dans la gloire pour juger les vivants et les morts"».

Le Pape François a évoqué cette perspective du retour du Christ à la fin des temps, une idée inconfortable car nul ne sait quand cela adviendra… Mais il faut se tenir prêt et disponible : «L’Évangile ne veut pas nous faire peur, a précisé le Pape, mais ouvrir notre horizon à la dimension ultérieure, plus grande, qui d’un côté relativise les choses de chaque jour mais en même temps les rend précieuses, décisives. La relation avec le Dieu qui vient nous visiter donne à chaque geste, à chaque chose une lumière différente, une épaisseur, une valeur symbolique.»

Il ne faut donc pas se laisser conditionner et aveugler par les choses de ce monde, les réalités matérielles, sinon nous ne pourrons pas percevoir qu’il y a quelque chose de beaucoup plus important : notre rencontre finale avec le Seigneur qui vient pour nous. «Dans ce temps de l’Avent, nous sommes appelés à ouvrir l’horizon de notre cœur, à nous faire surprendre par la vie qui se présente chaque jour avec ses nouveautés», a insisté le Pape François.

Reprenant la parole après la prière de l’Angélus, le Pape a dit sa compassion pour les populations de l’Amérique centrale, notamment du Costa Rica et du Nicaragua, frappées récemment par un ouragan et un séisme, et pour celles de l’Italie du Nord qui souffrent des inondations.

(CV)


Revenir en haut Aller en bas
Capucine
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 4217
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

MessageSujet: Re: L'Avent   Mer 13 Déc 2017, 2:48 am

Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 11303
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: L'Avent   Ven 15 Déc 2017, 8:36 pm




Message du pape François aux francophones: le Christ vient, chaque dimanche


L’Avent et le dimanche!

•13 décembre 2017•Anita Bourdin•Audience générale, Pape François

Le Christ « vient à notre rencontre tous les dimanches dans la célébration de l’eucharistie », explique le pape François qui a salué les francophones présents à l’audience générale de ce mercredi 13 décembre 2017, en la salle Paul VI du Vatican.

« Je salue cordialement les pèlerins de langue française. Alors qu’en ce temps de l’Avent nous préparons nos cœurs à la venue du Seigneur, rappelons-nous qu’il vient à notre rencontre tous les dimanches dans la célébration de l’eucharistie, et que nous avons besoin d’y participer pour recevoir sa grâce et aller à sa suite. Que Dieu vous bénisse! », a dit le pape en italien avant d’être traduit en français par un collaborateur de la curie romaine.


https://fr.zenit.org/articles/message-du-pape-francois-aux-francophones-le-christ-vient-chaque-dimanche/









Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 11303
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: L'Avent   Sam 16 Déc 2017, 9:43 pm



Angelus: le Pape appelle à être attentif et éveillé au retour du Christ pour Noël


03/12/2017 12:27

(RV) Être attentif et rester éveillé pour accueillir le Christ, c’est l’appel du Saint-Père pour ce premier dimanche de l’Avent. Lors de la prière de l’Angelus, ce 3 décembre 2017, de retour du Bangladesh et de la Birmanie, son 21è voyage apostolique, le Pape François a ainsi exhorté les fidèles à se préparer au retour du Seigneur «qui vient à notre rencontre» en ces fêtes de Noël.

Ce chemin de l’Avent qui s’ouvre aujourd’hui et culmine à Noël, a commencé le Pape, est un temps «qui nous ai donné pour vérifier notre désir de Dieu». Ce temps «nous rappelle aussi sa venue dans l’humilité de la condition humaine» à la rencontre de tous ceux qui sont disposés à l’accueillir. C’est pour cette raison, explique le Saint-Père, qu’il fait toujours être dans la veille et dans l’attente.

La personne attentive, souligne ainsi François, est celle qui, se tourne d’abord vers les autres. «Dans le bruit du monde, elle ne se laisse pas submerger par les distractions ou la spécialité, mais qui vit de pleinement et avec conscience, avec une préoccupation tournée avant tout vers les autres», qui permet de voir leurs larmes et leurs besoins. La personne qui fait attention, continue François, se tourne aussi vers le monde, et cherche à «combattre l’indifférence et la cruauté qui s’y trouvent, et se réjouir de ses trésors de beautés qu’il faut préserver». Il s’agit donc, insiste François, d’avoir «un regard de compréhension pour reconnaître à la fois la misère et la pauvreté des individus et de la société, et la richesse cachée dans les petites choses de chaque jour», là aussi il y a une place pour le Seigneur.

Revenir sur les voies du Seigneur

Le Pape a ensuite appelé à rester éveillé, en cette période de l’Avent. La «personne qui veille» est celle qui «ne se laisse pas emporter par le sommeil du découragement, du manque d’espérance, de la déception», et dans le même temps, «rejette toutes les vanités» qui gâchent le temps pour soi ou sa famille. Ainsi, résume le Saint-Père, être attentif et éveillé sont les «conditions préalables» pour arrêter de s'éloigner des chemins du Seigneur, à se perdre «dans nos péchés et dans nos infidélités», car en étant de l’attention et la veille, Dieu peut «pénétrer dans notre existence, lui redonner du sens et de la valeur à travers sa présence pleine de bonté et de tendresse».
(BH)


http://fr.radiovaticana.va/news/2017/12/03/angelus_le_pape_appelle_%C3%A0_%C3%AAtre_attentif_et_%C3%A9veill%C3%A9_au_retour_du_christ_%C3%A0_no%C3%ABl/1352673




Revenir en haut Aller en bas
Capucine
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 4217
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

MessageSujet: Re: L'Avent   Sam 16 Déc 2017, 10:03 pm


  • Avent dans la Ville


  • Chorale Gaudete



« Le Verbe était la vraie Lumière, et il s’est fait chair » (Jn 1, 9 et 14)


Dans le chœur de l’église de l’Annonciation, au couvent des dominicains de Paris, les jeunes choristes de Gaudete n’ont qu’à lever les yeux pour voir au-dessus d’eux, peint sur la voute, l’impressionnant Christ de James Tissot qui ouvre les bras.



Même dans l’obscurité de l’église propice à la prière, il resplendit de la lumière du soleil. Les bougies qui brillent autour de la chorale rappellent que le Christ est la lumière qui luit dans les ténèbres.



Accueillons-le. Réveillons la lumière de notre cœur, rayonnons la beauté qui vient de Dieu !




R. Levons les yeux, voici la vraie lumière, 
Voici le Christ qui nous donne la paix ! 
Ouvrons nos cœurs à sa miséricorde, 
Notre Sauveur est au milieu de nous !


1. JESUS Christ, le Fils de Dieu fait homme
Vient demeurer au milieu de son peuple ! 
Regardez ! Voici l’Emmanuel ! 
Dieu avec nous, venu dans notre chair ! 


2. Il est Dieu, il est notre lumière, 
Rayon jailli du cœur très saint du Père. 
Sa clarté embrase l’univers,
Il est la vie illuminant la nuit ! 


3. C’est par lui que fut créé le monde
Pour l’habiter, l’habiller de sa gloire. 
Par son nom Dieu se révèle à nous. 
Accueillons-le, Il vient parmi les siens ! 


4. Viens, JESUS ! Entre dans ton saint temple ! 
Nourris nos cœurs, donne-nous ta Parole ! 
Nous voici, tes enfants rassemblés : 
Parle, Seigneur, et nous écouterons ! 


© 2010, Éditions de l’Emmanuel, 89 boulevard Blanqui, 75013 Paris
Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 11303
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: L'Avent   Ven 22 Déc 2017, 11:30 pm






Temps de l'Avent (du premier dimanche de l'Avent à la veille de Noël)


avent

Cette période de l’année liturgique s’ouvre, comme chaque année, le 4° dimanche précédant Noël.

Avant Noël s’ouvre le temps de l’Avent, qui commence cette année le 3 décembre 2017. L’avent (avec un « e ») est certes un temps qui précède Noël. Mais d’où vient ce temps et quel est son but ?

Un temps où l’on prépare son cœur à fêter Noël

Le temps de l’Avent compte quatre dimanches avant Noël. Historiquement, on sait que l’avent avait surtout pour but de tourner notre prière et nos cœurs vers ce que l’on appelle les «fins dernières», autrement dit le retour du Christ, que tous les chrétiens attendent. Aujourd’hui encore, notre Avent honore donc ces deux aspects : méditer sur le retour du Christ (en gros, les 2 premières semaines) et ensuite la préparation de nos cœurs à célébrer Noël, du 16 au 24 décembre, et qui est une préparation plus centrée sur la fête même de Noël avec la lecture des évangiles qui précèdent la naissance du Christ et les divers événements : l’annonce de la naissance de Jean le Baptiste ; l’annonce à la Vierge Marie, à saint Joseph, la nativité de saint Jean-Baptiste, etc.

Avec Saint Jean-Baptiste, attendre Noël

Saint Jean-Baptiste est un personnage clé de l’avent puisque c’est lui qui appelle sans cesse le peuple à se convertir pour accueillir le Messie de Dieu. En effet, le Messie de Dieu ne s’accueille que par un cœur ayant le désir de se convertir à sa parole. En quelque sorte, il incarne bien l’esprit de l’avent puisque c’est le prophète de l’attente par excellence : il prépare les chemins du Seigneur, il montre l’agneau de Dieu, le Christ, qui vient dans le monde.

Se préparer à recevoir JESUS avec la Vierge Marie

La Vierge Marie tient aussi une place toute particulière puisque son rôle et sa place dans l’accueil de Dieu au cœur de sa vie sont particulièrement offerts à notre prière. Qui d’autre mieux que Marie, dans l’attente de la naissance de son fils, peut montrer à l’Église, et donc à nous-mêmes, comment disposer nos cœurs à le recevoir ? Elle est la figure de l’attente et de la confiance en Dieu par excellence.

L’Avent, pour apprendre à préférer JESUS

Comme nos cœurs sont dans l’attente et appelés à se convertir pour mieux accueillir l’Enfant JESUS, quelques « signes » liturgiques vont signifier cela : en plus de la couleur violette que revêtent les prêtres par les ornements liturgiques, on ne chante plus le Gloria à la messe du dimanche. C’est le chant des anges la nuit de Noël : on le «réserve» donc pour cette fête, comme pour mieux le retrouver à Noël.

Le violet est aussi la couleur de la « pénitence » dans l’Église, un mot que l’on aime moins… Jean-Baptiste «proclamait un baptême de conversion pour le pardon des péchés !» La conversion est toujours tournée vers une joie plus grande qu’est l’accueil de Dieu dans nos vies. C’est cela que nous célébrerons le 25 décembre et c’est pour cela que nous disposons nos cœurs à préférer JESUS à toute chose. Regardez Marie par exemple : elle avait un beau projet de mariage avec Joseph ! Ces deux personnages (comme tant d’autres saints d’ailleurs) avaient des projets, une vie bien réglée, une belle situation et pouvaient légitimement profiter de l’existence. Mais ils ont préféré Dieu à toute autre chose. C’est le témoignage que nous recevons pendant l’Avent.

Père Cédric Burgun, prêtre du diocèse de Metz





Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 11303
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: L'Avent   Sam 23 Déc 2017, 9:19 pm



Luc 1:26-38


Au sixième mois, l'ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, auprès d'une vierge fiancée à un homme de la maison de David, nommé Joseph. Le nom de la vierge était Marie. L'ange entra chez elle, et dit: Je te salue, toi à qui une grâce a été faite; le Seigneur est avec toi.
Troublée par cette parole, Marie se demandait ce que pouvait signifier une telle salutation. L'ange lui dit: Ne crains point, Marie; car tu as trouvé grâce devant Dieu. Et voici, tu deviendras enceinte, et tu enfanteras un fils, et tu lui donneras le nom de JESUS. Il sera grand et sera appelé Fils du Très Haut, et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son père. Il règnera sur la maison de Jacob éternellement, et son règne n'aura point de fin. Marie dit à l'ange: Comment cela se fera-t-il, puisque je ne connais point d'homme? L'ange lui répondit: Le Saint Esprit viendra sur toi, et la puissance du Très Haut te couvrira de son ombre. C'est pourquoi le saint enfant qui naîtra de toi sera appelé Fils de Dieu. Voici, Élisabeth, ta parente, a conçu, elle aussi, un fils en sa vieillesse, et celle qui était appelée stérile est dans son sixième mois. Car rien n'est impossible à Dieu. Marie dit: Je suis la servante du Seigneur; qu'il me soit fait selon ta parole! Et l'ange la quitta.



Revenir en haut Aller en bas
Capucine
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 4217
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

MessageSujet: Re: L'Avent   Dim 24 Déc 2017, 12:02 am

Commentaire de l'évangile d'aujourd'hui :

«Tu vas concevoir et enfanter un fils; tu lui donneras le nom de JESUS»

Abbé Josep Mª MASSANA i Mola OFM
(Barcelona, Espagne)

Aujourd'hui, le ton de l'évangile est celui d'un conte populaire. Les contes commencent toujours par: «Il était une fois…», on nous présente les personnages, l'époque, l'endroit et le sujet. Celui-ci arrivera au point culminant du récit, et il y a un dénouement à la fin.

Saint Luc, d'une manière similaire nous raconte, avec un ton simple et accessible, la plus grande l'histoire qui ait jamais existé. Il ne nous présente pas un récit créé par l'imagination, mais une histoire vraie tissée par Dieu lui-même avec la collaboration de l'humanité. Le point culminant est: «Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils; tu lui donneras le nom de JESUS» (Lc 1,31)

Ce message nous dit que Noël est proche.


Marie, nous ouvrira la porte en collaborant à l'œuvre de Dieu.

L'humble demoiselle de Nazareth entend avec étonnement l'annonce de l'ange.

Elle prie Dieu d'envoyer Celui qui a été choisi pour sauver le Monde.

Dans sa simplicité, Elle était loin de se douter, que c'est Elle que Dieu choisirait pour mener à bien son plan.

Marie vit des moments très intenses, dramatiques, dans son cœur:


Elle tenait à rester vierge; Dieu lui propose désormais une maternité.

Elle ne comprend pas: «Comment cela va-t-il se faire?» (Lc 1,34) demande-t-elle?.

L'ange lui dit alors que sa virginité et sa maternité ne se contredisent pas, mais que par la force de l'Esprit Saint elles s'accordent parfaitement.

Cela ne veut pas dire qu'elle comprend mieux avec cette explication. Mais cela lui suffit, car elle comprend que le prodige qui est sur le point de se réaliser sera l'œuvre de Dieu:

«Car rien n'est impossible à Dieu» (Lc 1,38).

Et c'est pour cela qu'elle répond: «que tout se passe pour moi selon ta parole»(Lc 1,38).

Qu'elle s'accomplisse! Que cela se fasse! Fiat! Oui.

Une acceptation totale de la Volonté de Dieu, sans trop comprendre, mais sans réserves ni conditions.

A cet instant même, «le Verbe s'est fait chair, il a habité parmi nous» (Jn 1,14).


Le conte populaire devient alors la réalité la plus divine et la plus humaine.

Paul VI écrit en 1974:

«Marie est la réponse que Dieu donne au mystère de l'homme; et Elle est la question que l'homme se pose sur Dieu et sa propre vie».

http://evangeli.net/evangile/jour/2017-12-24

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Avent   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'Avent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Où trouver un calendrier de l'avent en feutrine/tissus?
» L'AVENT
» En ce début d'Avent, qui veut dire « il viendra »,Comment accueillir Jésus tel qu'Il vient ?
» EN CE TEMPS DE "L'AVENT" : VIVONS DANS LA PAIX ET LA JOIE !
» Une petite réflexion de l'Avent avec coeurtendre...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: C H R I S T I A N I S M E :: Dialogue Oecuménique et autres religions ( SECTIONS ENSEIGNEMENTS ) :: Catholique-