*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  Contribution  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"
 

 Limites de la chronologie I

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gilbert
Membre Actif
Membre Actif


Date d'inscription : 03/11/2008
Masculin
Messages : 2657
Pays : Le Havre

Limites de la chronologie I Empty
MessageSujet: Limites de la chronologie I   Limites de la chronologie I Icon_minipostedMer 04 Mar 2009, 5:28 am

Limites de la chronologie


Tous les historiens savent que, lorsqu'on fait parler des archives, certains témoins sont plus fiables que d'autres, et que certains événements bien attestés et bien datés servent de références pour dater tous les autres. On parle alors de "dates absolues". Ensuite, lorsqu'il y a un désaccord entre différentes sources indépendantes et fiables, les historiens privilégient généralement la version qui concorde le mieux avec l'ensemble des sources. Deux événements importants fournissent des dates pivots référencées dans le calendrier grégorien actuel (qui est légèrement différent du calendrier julien):
- La chute de Babylone qui eut lieu le 5 octobre -539.
- L'investiture de Tibère (-42 à 37) comme empereur par le Sénat le 15 septembre 14.
CHRONOLOGIE DE JESUS D'APRES LUC 3:1-3


La chronologie de la vie de Jésus donnée dans les Évangiles paraît bien établie puisque le contexte historique de l'époque est bien documenté. Cependant l'établissement d'une chronologie rigoureuse oblige à vérifier dans le détail de très nombreux événements qui ne sont pas tous connus avec précision. Par exemple, l'évangéliste Luc précise que Jean le Baptiseur commença à prêcher et qu'il baptisa Jésus (qui apparut alors comme messie) dans la quinzième année du règne de Tibère César. Cet empereur ayant été investi le 15 septembre 14, sa première année va strictement du 15 septembre 14 au 15 septembre 15 et sa quinzième année du 15 septembre 28 au 15 septembre 29. En tenant compte de l'usage romain, le règne de Tibère commence par une accession du 19 août 14 au 31 décembre 14, et sa quinzième année court du 1er janvier 29 au 31 décembre 29. Dans les deux cas, le baptême de Jésus, placé six mois après le début de la prédication de Jean le Baptiseur, est à situer dans l'automne 29. Cette façon de décompter les années correspond à l'usage de l'époque, ainsi Tacite met en parallèle la neuvième année de Tibère avec les consulats de C. Asinius et C. Antistius, datés en 23, ce qui implique de dater la quinzième année de Tibère en 29. Luc précise également que Jésus avait environ 30 ans à son baptême ("environ" est la traduction du mot grec wsei "comme si", confère Luc 22:44 ou 24:11) et que Jean le Baptiseur était l'aîné de Jésus de six mois. On peut en déduire que Jésus avait 30 ans en l'an 29 et qu'il a dû naître vers -2, puisqu'il n'y a pas d'année 0 pour les historiens. De plus, dans l'Israël antique, l'entrée en fonction au Temple débutait à l'âge de 30 ans. Cette dernière indication confirmerait l'âge de 30 ans, puisque les Évangiles présentent Jésus comme un futur "grand-prêtre spirituel". Autre élément remarquable de concordance, tous les historiens des six premiers siècles ont situé la naissance de Jésus entre -2 et -1 selon des événements chronologiquement datés.
- Vers 170-180, Irénée par exemple place cette naissance dans la 41e année du règne d'Octave (-63 14) qui commença en -43. Clément d'Alexandrie (150-215?) la situe en l'an 28 du règne d'Auguste [Octave], qui prit ce nom en -27. Vers 200, Hippolyte de Rome situe la naissance de Jésus en l'an 752 de la fondation de Rome [fixé en -753]. Vers 207 Tertullien place cette naissance dans la 41e année du règne d'Auguste et 28 ans après la mort de Cléopâtre [-69 -30] Origène (185-253) place la mort d'Auguste 15 ans après la naissance du Christ. Eusèbe (265-340) place cette naissance dans la 42e année du règne d'Auguste et pour Apollinaire de Laodicée (310?-390) il y a 49 ans entre la naissance de Jésus et la 8e année de Claude (empereur en janvier 41)


- Les témoignages les plus anciens sont unanimes pour dater la naissance de Jésus autour de -2 et le début de son ministère autour de 29 de notre ère. Cette chronologie assez simple à établir est cependant rejetée par la plupart des historiens. La majorité objecte que Jésus a dû naître avant -4 puisqu'il est né peu de temps avant la mort d'Hérode le Grand placée en -4 selon la chronologie usuelle. D'autres vont même jusqu'à repousser la naissance de Jésus après 6 de notre ère, puisque cela correspond à la date présumée du recensement effectué par [Publius Sulpicius] Quirinius, qui fut gouverneur de Syrie de 6 à 10 de notre ère.
Les écarts ne sont pas très considérables, mais on dispose aujourd'hui d'un moyen précis de datation: les phénomènes astronomiques auxquels les témoignages font référence. L'exercice est riche d'enseignement, mais pas sans difficulté.


CHRONOLOGIE DE JESUS D'APRES MATTHIEU 2:19, 20
Les écrits de Flavius Josèphe sont les seuls qu'on puisse rapprocher des écrits de Luc dans son Évangile. Malheureusement, comme le savent les historiens, la chronologie de Josèphe contient de fréquentes erreurs qui laissent planer des incertitudes sur certaines dates. Josèphe affirme par exemple (Antiquités juives XIV:487,488) qu'Hérode prit Jérusalem 27 ans après que Pompée se fut emparé de cette ville [en -63], ce qui date cet événement en -36. Or il précise (Antiquités juives XVII:190,191) qu'Hérode mourut 34 ans après cela, ce qui date sa mort vers -2. Il ajoute qu'Hérode mourut 37 ans après avoir été intronisé par les Romains [en -40]. Il semble que Josèphe ait compté les règnes des rois de Judée selon la méthode juive des années d'accession (méthode habituelle pour les rois de Judée). Dans ce cas, l'année d'accession court de Nisan -39 à Nisan -38 et la 37e année se termine en Nisan -1. Josèphe écrit (Antiquités juives XVII,148; XIV:158) qu'Hérode avait 15 ans [ce chiffre est visiblement une erreur que l'on corrige en 25] lorsqu'il fut établi gouverneur de Galilée [en -47] et qu'il est mort à l'age de 70 ans ce qui donne une date de -2. La principale difficulté dans la chronologie proposée par Josèphe est son absence de référence à un calendrier précis et aussi sa façon de compter les années d'accession. Plusieurs études récentestendent à fixer un règne d'Hérode à Jérusalem sur une période allant de l'accession en -36 jusqu'à une fin en -1. Ainsi, d'après les données de Josèphe, la mort d'Hérode peut se situer entre -4 et -1, avec une probabilité forte pour -1.
Josèphe relate aussi un événement astronomique précis, puisqu'il indique qu'Hérode mourut peu après une éclipse de lune et avant une Pâque. Or il n'y eut que trois éclipses dans cette période: une éclipse partielle le 13 mars -4, une éclipse totale le 10 janvier -1 et une éclipse partielle le 29 décembre. Première remarque: il n'y a eu aucune éclipse en -2, mais celle qui se rapproche le plus de la chronologie précédente est celle du 10 janvier -1. De plus, cette éclipse fut totale, ce qui impressionna certainement plus les témoins de l'époque qu'une éclipse partielle qui n'est presque pas visible. Cette date correspond assez bien à la description de Josèphe puisqu'elle est située avant la Pâque (7 avril). De plus, la tradition juive précise qu'Hérode est mort le 2 Shebat (26 janvier de l'an -1), soit seize jours après l'éclipse totale et bien visible qui eut lieu le 10 janvier -1. Cette mort, quelques jours après cette éclipse a dû marquer les esprits d'autant plus deux mois et demi avant la Pâque. La date du 2 Shebat (le 30 janvier en -4) permet d'éliminer l'éclipse partielle du 13 mars -4, car Josèphe précise qu'Hérode est mort peu après cette éclipse et non avant. Un autre détail donné par Josèphe permet de confirmer la date du 10 janvier -1, puisqu'il précise qu'un jeûne commémoratif précéda de peu cette éclipse. Or, les Juifs commémoraient chaque année quatre jours de jeûne, celui du dixième mois célébrait le triste début du siège de Jérusalem par Nabuchodonosor. Ce jeûne du 10 Tébeth, soit le 5 janvier -1, précéda effectivement de quelques jours l'éclipse totale du 14/15 Tébeth (un jour de pleine lune), soit le 9/10 janvier -1. Un autre élément provenant du livre de Luc, le recensement d'Auguste, confirme la datation en -1.


Selon le texte de Luc, la naissance de Jésus est à placer lors d'un recensement décrété par Auguste. Dans son éloge, dont la première version fut affichée publiquement au temple de Mars Ultor en -2, l'empereur Auguste annonçait le breviarium totius imperii qu'il devait laisser à sa mort en 14 de notre ère et qui contenait selon Tacite: «les ressources publiques, le nombre des citoyens et des alliés sous les armes, celui des flottes, des royaumes, des provinces, le montant des tributs, les revenus, les dépenses obligatoires ou les libéralités; tous les détails, Auguste les avait écrits de sa main en toutes lettres» (Annales I:11,4). Cet inventaire n'avait pas d'antécédent connu. L'éloge publié en 14, appelé Res Gestae Divi Augusti contient des indications corroborant un inventaire en -2. Il mentionne par exemple trois recensements généraux de citoyens romains qui eurent lieu respectivement en -28, -8 et 14, mais ces trois cens sont différents des nombreux recensements provinciaux. Deux éléments du Res Gestae accréditent un inventaire en -2. Auguste se vante, lors de son treizième consulat (en -2), d'avoir donné soixante deniers à deux cent mille personnes, ce qui sous-entend un inventaire à cette époque (à Rome), il se vante aussi d'avoir donné six cents millions de sesterces aux soldats d'Italie et deux cent soixante millions aux soldats des pays provinces sous plusieurs consulats (Res 16), celui de Lucius Caninius et Quintus Fabricius corrobore l'inventaire de -2.
Luc a écrit: «Or, en ces jours-là, un décret parut de la part de César Auguste pour que toute la terre se fasse enregistrer». Luc fait donc bien référence à un enregistrement ou inventaire et non à un édit impérial de recensement. C'est ainsi que Joseph qui résidait à Nazareth a dû partir se faire enregistrer dans sa ville natale de Bethléem, son lieu de résidence (en 127 de notre ère une jeune femme Nabatéenne était venue se faire recenser en Judée avec son tuteur parce qu'elle y possédait une propriété). L'historien Paulus Orosius (380?-420?) place le recensement d'Auguste en l'an 752 de Rome, soit en -2 (Histoires VI:22,1), juste avant le départ Caius César en Orient que l'on date autour de -1.
La chronologie précédente basée sur les récits historiques et des témoignages archéologiques est assez cohérente. Les premiers mois de la vie de Jésus furent visiblement mouvementés. Bien que tous les éléments ne soient pas connus avec exactitude, un scénario plausible peut être reconstitué.


Le premier enregistrement de Quirinius fut décrété lorsque César Auguste fut déclaré Père de la Patrie le 5 février de l'an -2. Cet inventaire général a dû concerner les Juifs "de la terre habitée" dépendant de la province romaine de Syrie. C'est ainsi que Joseph, qui habitait Nazareth, a dû partir se faire enregistrer dans sa ville natale, conformément à la manière de procéder de l'administration juive qui recensait "selon la maison des pères ou selon le lieu patrimonial. Cet enregistrement du "splendide royaume" (terme désignant la Palestine) par un "exacteur" avait d'ailleurs été prophétisé par Daniel. Marie, qui était sa femme depuis peu et qui craignait sans doute toujours une accusation d'adultère, préféra l'accompagner dans son voyage. En arrivant à Bethlehem, début octobre -2, elle accouche de Jésus, puis, conformément à la coutume juive, monte au Temple de Jérusalem quarante jours plus tard, soit vers la mi-novembre. Puis, vers la fin novembre, les astrologues, sans doute venus de Babylone, patrie d'origine de l'astrologie, arrivent à Jérusalem guidés par une étoile miraculeuse, d'après les Évangiles. Quelques jours plus tard, ils arrivent vers l'enfant Jésus, puis repartent vers Babylone mais sans passer par Jérusalem. Fin décembre, voyant qu'il avait été joué, Hérode décide de faire tuer tous les nouveau-nés de Bethléem. Cependant les parents de Jésus, avertis du projet, partent en Égypte. Hérode ignorait l'âge de l'enfant. Il connaissait par contre parfaitement le moment où l'étoile était apparue, soit au début du voyage des astrologues. Ceux-ci étaient probablement venus de Babylone à dos de chameaux, ce qui a dû leur demander environ quatre mois de trajet d'après Ezra 7:9. Se fondant sur cette estimation de la durée du trajet et en ajoutant le retard, Hérode a dû évaluer l'âge de l'enfant avec une marge de sécurité confortable de deux ans, avant d'ordonner le massacre des enfants, probablement au début de janvier -1, puis il serait mort peu de temps après, fin janvier -1. La famille de Jésus en fut immédiatement informée et revint habiter à Nazareth, probablement vers mars -1, ce qui leur permit de fêter la Pâque, la première de Jésus (qui observa donc parfaitement la Loi!).


CHRONOLOGIE DE JESUS D'APRES LUC 2:1, 2


Luc a écrit: «Or, en ces jours-là, un décret parut de la part de César Auguste pour que toute la terre se fasse enregistrer (ce premier enregistrement eut lieu alors que Quirinius était gouverneur de Syrie)». On sait évidemment que César Auguste a régné de -27 à 14 de notre ère, mais la vie de Quirinius est par contre moins connue. Josèphe déclare: «Quirinius, membre du Sénat, qui, par toutes les magistratures, s'était élevé jusqu'au consulat et qui jouissait d'une considération peu commune, arriva en Syrie où l'empereur l'avait envoyé pour rendre la justice dans cette province et faire le recensement des biens. On lui avait adjoint Coponius, personnage de l'ordre équestre, qui devait gouverner les Juifs avec pleins pouvoirs.» Josèphe rapporte ensuite que Quirinius vint en Judée, province à laquelle son autorité s'était étendue, et ordonna qu'on y prélève un impôt. Cela souleva beaucoup de ressentiment et provoqua une tentative de révolte, menée par "Judas le Gaulanite"». Josèphe précise que cette révolte survint la 37e année après la défaite d'Antoine par César à Actium (Antiquités juives, XVIII:26). Cela permet de dater cette révolte et ce recensement à 6 de notre ère. Cet enregistrement (de biens et non de personnes) ne correspond cependant pas à celui effectué lors de la naissance de Jésus, pour au moins deux raisons. Luc connaît l'enregistrement associé à cette révolte et le mentionne à part (cf. Il précise ensuite que la naissance de Jésus s'est produite lors du premier enregistrement, ce qui suppose qu'il y en eut un second (celui mentionné dans les Actes). Quelques inscriptions éclairent cet épisode de la vie de Quirinius. Deux inscriptions de la colonie romaine d'Antioche de Pisidie, située aux frontières de la province d'Asie, attestent la renommée de Quirinius dans cette région. On peut lire qu'élu duumvir de la cité, il se fit représenter à cette charge annuelle par C. Carista Fronto. L'inscription précise que les successeurs de Quirinius, M. Servilius (élu consul en 3) puis un autre (nom illisible), firent de même.
Revenir en haut Aller en bas
 

Limites de la chronologie I

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les limites orientales de l'europe
» La publicité : sans limites ?
» Savoir dire non ou quelles limites/punitions appliquer?
» (1978) Aux limites de la réalité - J.Allen Hynek et Jacques Vallée
» un court métrage pour traiter la chronologie ? 3e

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: Accueil du forum :: . :: Science / Philosophie / Psychologie-