*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  Contribution  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"
 

 SUR LA PENSEE. PI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gilbert
Membre Actif
Membre Actif


Date d'inscription : 03/11/2008
Masculin
Messages : 2657
Pays : Le Havre

SUR  LA  PENSEE. PI Empty
MessageSujet: SUR LA PENSEE. PI   SUR  LA  PENSEE. PI Icon_minipostedMar 24 Fév 2009, 12:08 am

La Pensée
par gilbert76600 le 13/08/2008 @ 14:51

La pensée a la particularité de créer des formes. Lorsque nous pensons à quelqu'un, sa forme apparaît dans notre esprit. Il en est de même pour les circonstances et situations. Lorsque nous y pensons, des formes qui les représentent apparaissent dans l'esprit, et nous entrons en relation avec ces formes comme si elles étaient la réalité en soi. La forme principale est la pensée Moi. C'est elle que l'on pourrait nommer la pensée originelle. Cette pensée Moi contient un aperçu instantané de ce que nous pensons être, à savoir le corps, la personnalité et tous ce que si rattachent. Une pensée en tant que forme est une image figée d'une réalité qui ne peut être fixée, étant toujours en mouvement. La pensée d'une montagne n'est qu'une représentation de la montagne, mais n'a pas le pouvoir de l’escalader. La pensée d'une personne n'est que la représentation d'une personne, mais ne peut être touchée. La pensée a donc un pouvoir de représentation, mais n'est pas en soi la réalité de ce qu'elle représente. Vient ensuite une relation qui s'installe avec cette forme. La pensée de Moi émerge dans l'esprit. Je me confonds avec elle. Je suis cela. Dans cette fusion et confusion, j'oublie la réalité de ce que je suis. J'oublie que je cette substance dans laquelle la pensée émerge. J'oublie que sans Moi en tant que conscience, la pensée ne pourrait apparaître, de la même manière que la lettre ne peut se former sans support sur quoi s'apposer. Les pensées, elles dépendent toutes d'un support pour pouvoir exister. Ce support est souvent nommé conscience, mais la pensée de ce que la conscience peut être n'est pas la conscience elle-même, puisque cette pensée émerge dans la conscience qui la supporte. La conscience a la particularité de ne pas avoir d'autre support qu'elle-même. On peut la dire sans support, car elle supporte la totalité de la manifestation, sans pour autant avoir besoin de support pour elle-même. Connaissance concrète, connaissance abstraite. La connaissance concrète concerne le monde manifesté, incluant le mental dans toutes ses expressions. La connaissance abstraite concerne le support en lequel le monde apparaît. Les pensées ont un pouvoir d'expression. La pensée d'une fleur s'accompagne d'une sensation, une odeur qui lui est associée. La pensée est ainsi rattachée à la mémoire. La pensée est mémoire. Imaginez un instant être absolument sans mémoire, aussi vide que peut l'être le vide absolu ou bien la manière dont on se le représente. Dans ce vide absolu, la pensée ne trouve aucun sujet pour se constituer. Sans sujet, elle ne peut naître. Sans naissance, elle ne peut être. Cette expérience du vide absolu est sourde lorsque l'esprit n’est que silence, que ce soit un silence de survenue spontanée ou bien un silence induit par l'abandon du bruit, le bruit désignant ici l'agitation mentale. Lorsque notre esprit est vide de contenu, il est aussi vide de pensée, et vide de mémoire. Et pourtant, sans pensée et sans mémoire, le sentiment d'être est toujours présent. Le pouvoir de l'être, qui n'a pas besoin d'être pensé pour être, qui n'a pas besoin d'être représenté pour s'affirmer. La nature de notre être est ainsi libre. La pensée a le pouvoir de ramener la conscience à sa nature propre. En suivant le fil de la pensée, on découvre l'espace de conscience qui la contient. C'est vers lui que se dirige toute chose et c'est en lui que se résout toute chose. Inutile donc de se perdre dans une sorte de labyrinthe de la pensée pour que l'attention puisse se retourner vers là d'où elle vient ? Examinons maintenant le contenu de la pensée. Prenons par exemple : << Moi, j'aime lire >> << j'espère avoir cela >> << je n'aurais pas du faire ceci >>. Ce ne sont que des exemples courants dans lesquels le personnage Moi-Je, exprime sous la forme du pronom (Je), est toujours impliqué. Prenons maintenant des pensées d'ordre général : << le monde est tel qu'il est >>, << il est dans un triste état, ou << les hommes pourraient se comporter autrement >>,ou encore << la terre est un paradis>>.Que constatons - nous dans ces d'exemples, on s’aperçois que le personnage Moi-Je n'est pas prononcé, mais il est présent derrière, puisque ces points de vue se réfèrent à une opinion, un jugement, puisant dans le contenu de la mémoire du personnage. Imaginons que nous n’avons plus de mémoire. Tout en étant ce que l’on est, un être présent, parfaitement libre de toutes forme, les opinions ne peuvent plus être formulées. On est alors sans opinion. Par nature, être est sans opinion, peut –on dire que le mot « être » est libre de pensée ? On peut ainsi différencier la pensée élaborée directement à partir du concept(Moi-Je), la pensée universelle qui se réfère à la mémoire de (Moi-Je),
a Suivre.
Revenir en haut Aller en bas
 

SUR LA PENSEE. PI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» pensee positive
» Le pouvoir de la pensée ou la mémoire de l'eau
» Un récit de NDE magnifique !
» Ecrits d'Eugen HERRIGEL sur le zen
» la volition

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: Accueil du forum :: . :: Science / Philosophie / Psychologie-