*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  Contribution  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"
 

 Bernard de Clairvaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
RAMOSI

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 15018
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

Bernard de Clairvaux Empty
MessageSujet: Bernard de Clairvaux   Bernard de Clairvaux Icon_minipostedMer 18 Avr 2012, 7:47 pm




Benoit XVI nous parle de Saint Bernard de Clairvaux,


Bernard de Clairvaux

Benoît XVI, audience générale du Mercredi 21 octobre 2009, Libreria Editrice Vaticana.

Aujourd’hui je voudrais parler de saint Bernard de Clairvaux, appelé le dernier des Pères de l’Eglise, car au XII siècle, il a encore une fois souligné et rendue présente la grande théologie des pères. Nous ne connaissons pas en détail les années de son enfance ; nous savons cependant qu’il naquit en 1090 à Fontaines en France, dans une famille nombreuse et assez aisée. Dans son adolescence, il se consacra à l’étude de ce que l’on appelle les arts libéraux – en particulier de la grammaire, de la rhétorique et de la dialectique – à l’école des chanoines de l’église de Saint-Vorles, à Châtillon-sur-Seine et il mûrit lentement la décision d’entrer dans la vie religieuse. Vers vingt ans, il entra à Cîteaux, une fondation monastique nouvelle, plus souple par rapport aux anciens et vénérables monastères de l’époque et, dans le même temps, plus rigoureuse dans la pratique des conseils évangéliques. Quelques années plus tard, en 1115, Bernard fut envoyé par saint Etienne Harding, troisième abbé de Cîteaux, pour fonder le monastère de Clairvaux. C’est là que le jeune abbé (il n’avait que vingt-cinq ans) put affiner sa propre conception de la vie monastique, et s’engager à la traduire dans la pratique. En regardant la discipline des autres monastères, Bernard rappela avec fermeté la nécessité d’une vie sobre et mesurée, à table comme dans l’habillement et dans les édifices monastiques, recommandant de soutenir et de prendre soin des pauvres. Entre temps, la communauté de Clairvaux devenait toujours plus nombreuse et multipliait ses fondations.






Revenir en haut Aller en bas
Mister Be
Membre Actif
Membre Actif
Mister Be

Date d'inscription : 13/10/2011
Masculin
Messages : 4200
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Juif messianique

Bernard de Clairvaux Empty
MessageSujet: Re: Bernard de Clairvaux   Bernard de Clairvaux Icon_minipostedJeu 19 Avr 2012, 1:07 am

Oui on peut saluer le souci qu'il avait de revenir aux sources par la stricte observance d'où le passage des bures noires(bénédictins) aux bures blanches(Cisterciens et trappistes)
Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
RAMOSI

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 15018
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

Bernard de Clairvaux Empty
MessageSujet: Re: Bernard de Clairvaux   Bernard de Clairvaux Icon_minipostedJeu 19 Avr 2012, 6:36 pm




Au cours de ces mêmes années, avant 1130, Bernard commença une longue correspondance avec de nombreuses personnes, aussi bien importantes que de conditions sociales modestes. Aux multiples Lettres de cette période, il faut ajouter les nombreux Sermons, ainsi que les Sentences et les Traités. C’est toujours à cette époque que remonte la grande amitié de Bernard avec Guillaume, abbé de Saint-Thierry, et avec Guillaume de Champeaux, des figures parmi les plus importantes du xii siècle. A partir de 1130, il commença à s’occuper de nombreuses et graves questions du Saint-Siège et de l’Eglise. C’est pour cette raison qu’il dut sortir toujours plus souvent de son monastère, et parfois hors de France. Il fonda également quelques monastères féminins, et engagea une vive correspondance avec Pierre le Vénérable, abbé de Cluny, dont j’ai parlé mercredi dernier. Il dirigea surtout ses écrits polémiques contre Abélard, le grand penseur qui a lancé une nouvelle manière de faire de la théologie en introduisant en particulier la méthode dialectique-philosophique dans la construction de la pensée théologique. Un autre front sur lequel Bernard a lutté était l’hérésie des Cathares, qui méprisaient la matière et le corps humain, méprisant en conséquence le Créateur. En revanche, il sentit le devoir de prendre la défense des juifs, en condamnant les vagues d’antisémitisme toujours plus diffuses. C’est pour ce dernier aspect de son action apostolique que, quelques dizaines d’années plus tard, Ephraïm, rabbin de Bonn, adressa un vibrant hommage à Bernard. Au cours de cette même période, le saint abbé rédigea ses œuvres les plus fameuses, comme les très célèbres Sermons sur le Cantique des Cantiques. Au cours des dernières années de sa vie – sa mort survint en 1153 – Bernard dut limiter les voyages, sans pourtant les interrompre complètement. Il en profita pour revoir définitivement l’ensemble des Lettres, des Sermons, et des Traités. Un ouvrage assez singulier, qu’il termina précisément en cette période, en 1145, quand un de ses élèves Bernardo Pignatelli, fut élu Pape sous le nom d’Eugène III, mérite d’être mentionné. En cette circonstance, Bernard, en qualité de Père spirituel, écrivit à son fils spirituel le texte De Consideratione, qui contient un enseignement en vue d’être un bon Pape. Dans ce livre, qui demeure une lecture intéressante pour les Papes de tous les temps, Bernard n’indique pas seulement comment bien faire le Pape, mais présente également une profonde vision des mystères de l’Eglise et du mystère du Christ, qui se résout, à la fin, dans la contemplation du mystère de Dieu un et trine : « On devrait encore poursuivre la recherche de ce Dieu, qui n’est pas encore assez recherché », écrit le saint abbé : « mais on peut peut-être mieux le chercher et le trouver plus facilement avec la prière qu’avec la discussion. Nous mettons alors ici un terme au livre, mais non à la recherche » (XIV, 32 : PL 182, 808), à être en chemin vers Dieu.



Revenir en haut Aller en bas
Mister Be
Membre Actif
Membre Actif
Mister Be

Date d'inscription : 13/10/2011
Masculin
Messages : 4200
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Juif messianique

Bernard de Clairvaux Empty
MessageSujet: Re: Bernard de Clairvaux   Bernard de Clairvaux Icon_minipostedJeu 19 Avr 2012, 10:55 pm

Abbaye d' Aulne et le mystère de Saint Bernard

En parcourant avec mon bateau la vallée, c' est fou comme l'on pense et l' image de St Bernard m'est apparue avec insistance.
Ce maître spirituel me fascine par sa force de caractère et son discours, mais me trouble quelque peu par différents aspects de son existence, proche de l' antinomie:"St Bernard est humain, très humain, mais parfois si'homme'.C'est un guide et un saint, mais ses actions furent-elles toujours imprégnée de sainteté?" s' interrogea dom Jean Leclercq, moine de l' abbaye de Clervaux.
Saint Bernard suscita la paix en Italie, à Metz, entre différents monarques et papes, épargnant de la sorte, la guerre à de nombreuses populations, il arrêta les massacres des juifs en Allemagne(déjà!) et il prêcha aux Templiers, dont il a écrit la régle:"il vaut mieux être tué que de tuer"...
Par contre, il prêcha la seconde croisade contre les Infidèles à Vézelay, connaissant évidemment les massacres qu' elles provoquerait;il lutta contre les Cathares...
Bref une vie bien mystérieuse comme l'est son passage avéré, ou non, à Aulne.
Effectivement, dans le guide officiel"L'Abbaye d' Aulne, perle de la Vallée de la Oaix",préfacé par le curé Debrock,d'Aulne, en date du 1er novembre 86, j' ai appris que l' Abbaye devint cistercienne et 52 è fille de Clairvaux.
Un peu plus loin il était précisé que c' est "Saint Bernard de Clairvaux que le Prince-Evêque de Liège, Alberon, afait appel pour y faire refleurir la vie monastique selon l' approche réformatrice de ce géant de la spiritualité.
Les moines de Clairvaux arrivés le 3 décembre 1147, s' imposent tant bien que mal, tant aux chanoines qui ne menaient pas une vie religieuse très conforme, qu' aux habitant du village d'Aulne."
Pas de trace ,dopnc, du passage de St Bernard au monastère établi le long de la Sambre.
Et pourtant, je me suis souvenu que les pas du mystérieux Bernard l' avaient mené vers N-D d' Avioth en 1147 où il accompagnait Eugène III à Villers- la-Ville, la même année, où il installa un oratoire en pierre et une construction servant de réfectoire et de dortoir, formant la base de la célèbre abbaye brabançonne, aujourd'hui en ruines, mais superbement restaurée et conservée.
Or, cette année 1147, Aulne était passée sous la férule éclairée des Cisterciens!
St Bernard aurait-il manqué cet événement?
"En ce temps là, il pleuvait des monastères et des moutiers, curaillons et béguines et moines florissaient", écrivit Julos Beaucarne dans sa très poétique-comment pourrait-il en être autrement avec lui?-plaquette:"...et la Sambre, elle même, se serait mise à parler..."
Peu avant Noël 2001, cela devait être un signe, quelques lignes de Julien Sottiaux lues dans un ouvrage consacré à Montigny-le-Tilleu, ont répondu à ma question:"L' âme pensive de la Sambre attira, vers Lobbes et vers Aulne, des hommes austères, St Bernard y séjourna.La beauté morale des ces lieux ne s'est pas dissipée avec la fumée de l' incendie-les Abbayes de lobbes et d' Aulne furent détruites par le feu des révolutionnaires 1794, la rivière la prolonge.
Elle en garde,pour toujours, le legs sacré.Et quiconque se penche sur ses bords avec un coeur noble en ressent en soi le rayonnement."
Allez, je vous enmène...

Bernard de Clairvaux 16540_10

C'est dans ce coin de Belgique,la perle du Hainaut où j'habite
Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
RAMOSI

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 15018
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

Bernard de Clairvaux Empty
MessageSujet: Re: Bernard de Clairvaux   Bernard de Clairvaux Icon_minipostedVen 20 Avr 2012, 4:01 am




@ Mister Be,


Je vois que tu en connais beaucoup sur Saint Bernard !

Pour ma part je connais assez bien l'Abbaye de Citeaux, et un certain nombre d'abbayes Cisterciennes, un peu partout en France.




Revenir en haut Aller en bas
Mister Be
Membre Actif
Membre Actif
Mister Be

Date d'inscription : 13/10/2011
Masculin
Messages : 4200
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Juif messianique

Bernard de Clairvaux Empty
MessageSujet: Re: Bernard de Clairvaux   Bernard de Clairvaux Icon_minipostedVen 20 Avr 2012, 11:04 pm

@RAMOSI a écrit:



@ Mister Be,


Je vois que tu en connais beaucoup sur Saint Bernard !

Pour ma part je connais assez bien l'Abbaye de Citeaux, et un certain nombre d'abbayes Cisterciennes, un peu partout en France.





Je suis gradué en Tourisme et j'habite dans une ville,qui a servi de refuge et de forteresse pour les moines, bâtie sur un éperon rocheux entre deux abbayes célébres détruites par les sans culottes en 1890...Aulnes la Riche(cistercienne) et Lobbes la Savante(bénédictine)
Revenir en haut Aller en bas
Nicodème
FONDATEUR
FONDATEUR
Nicodème

Date d'inscription : 28/05/2008
Masculin
Messages : 19622
Pays : France
R E L I G I O N : Catholique

Bernard de Clairvaux Empty
MessageSujet: Re: Bernard de Clairvaux   Bernard de Clairvaux Icon_minipostedVen 20 Avr 2012, 11:12 pm

Pour ma part, j'aime beaucoup l'abbaye de Bonneval Bernard de Clairvaux 307887

http://abbaye-bonneval.com/


Je l'ai connu suite à une info d'un membre de ce forum, et je vous garanti que des Grâces attendent les retraitants.


- Pour me contacter, clic sur CONTACT au bas du forum, indiquer votre pseudo,
- Vos messages doivent être en taille minuscule et de couleur noir en majorité,
- La couleur rouge est destiné uniquement à la modération,
- Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables,

- Si un message ne respecte pas la "charte" du forum, merci de cliquer sur  Bernard de Clairvaux Report11.
- Bernard de Clairvaux Faire_11
Revenir en haut Aller en bas
http://jesusvraidieu.skyrock.com
Mister Be
Membre Actif
Membre Actif
Mister Be

Date d'inscription : 13/10/2011
Masculin
Messages : 4200
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Juif messianique

Bernard de Clairvaux Empty
MessageSujet: Re: Bernard de Clairvaux   Bernard de Clairvaux Icon_minipostedVen 20 Avr 2012, 11:34 pm

@Nicodème a écrit:
Pour ma part, j'aime beaucoup l'abbaye de Bonneval Bernard de Clairvaux 307887

http://abbaye-bonneval.com/


Je l'ai connu suite à une info d'un membre de ce forum, et je vous garanti que des Grâces attendent les retraitants.

Au niveau cistercien j'ai près de chez moi Chimay et plus loin,nettement Orval!
La veillée pascale à Orval est très prenante...mais la bière,je ne vous dis pas! Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
RAMOSI

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 15018
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

Bernard de Clairvaux Empty
MessageSujet: Re: Bernard de Clairvaux   Bernard de Clairvaux Icon_minipostedDim 22 Avr 2012, 7:09 pm


@ Nicodème,


Si tu connais l'Aveyron, as-tu eu l'occasion d'aller à Sylvanès ?

L'on y trouve une très belle Abbaye Cistercienne restaurée par le Père Gouzes (une forte Personnalité) qui y organise chaque année un Festival de Musiques Sacrées du Monde entier.



@ Mister Be,


La Bière.., faut se méfier..!

















Revenir en haut Aller en bas
Nicodème
FONDATEUR
FONDATEUR
Nicodème

Date d'inscription : 28/05/2008
Masculin
Messages : 19622
Pays : France
R E L I G I O N : Catholique

Bernard de Clairvaux Empty
MessageSujet: Re: Bernard de Clairvaux   Bernard de Clairvaux Icon_minipostedDim 22 Avr 2012, 7:32 pm

Merci Ramosi, mais je fréquente les abbayes qui sont encore habités par des moines ou moniales et il y a n'a tellement.


- Pour me contacter, clic sur CONTACT au bas du forum, indiquer votre pseudo,
- Vos messages doivent être en taille minuscule et de couleur noir en majorité,
- La couleur rouge est destiné uniquement à la modération,
- Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables,

- Si un message ne respecte pas la "charte" du forum, merci de cliquer sur  Bernard de Clairvaux Report11.
- Bernard de Clairvaux Faire_11
Revenir en haut Aller en bas
http://jesusvraidieu.skyrock.com
Mister Be
Membre Actif
Membre Actif
Mister Be

Date d'inscription : 13/10/2011
Masculin
Messages : 4200
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Juif messianique

Bernard de Clairvaux Empty
MessageSujet: Re: Bernard de Clairvaux   Bernard de Clairvaux Icon_minipostedLun 23 Avr 2012, 10:26 am

@RAMOSI a écrit:

@ Nicodème,


Si tu connais l'Aveyron, as-tu eu l'occasion d'aller à Sylvanès ?

L'on y trouve une très belle Abbaye Cistercienne restaurée par le Père Gouzes (une forte Personnalité) qui y organise chaque année un Festival de Musiques Sacrées du Monde entier.



@ Mister Be,


La Bière.., faut se méfier..!


















Pourquoi se méfier des breuvages de nos bons moines,breuvages qui combattaient les maladies au MA!
Au Moyen Age,il valait mieux boire de la bière que de l'eau
Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
RAMOSI

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 15018
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

Bernard de Clairvaux Empty
MessageSujet: Re: Bernard de Clairvaux   Bernard de Clairvaux Icon_minipostedLun 23 Avr 2012, 7:04 pm




@ Nicodème,

Citation :
Merci Ramosi, mais je fréquente les abbayes qui sont encore habités par des moines ou moniales et il y a n'a tellement.

Le Père André Gouzes qui est Dominicain oeuvre au rapprochement entre Orthodoxie et Catholicisme,

Il a un grand Charisme, il a été le moteur de la rénovation de cette Abbaye qui était en ruines, et il est aussi compositeur de chants litturgiques et religieux.

Il fait avoir assisté à une Messe officiée par le Père Gouzes, c'est puissant, et il ramène beaucoup à Dieu, de part le grand nombre de ceux qui fréquentent Sylvanès (d'abord pour la Musique, mais...) .


http://www.sylvanes.com/



@ Mister Be,


Citation :
Pourquoi se méfier des breuvages de nos bons moines,breuvages qui combattaient les maladies au MA!
Au Moyen Age,il valait mieux boire de la bière que de l'eau


Je plaisantais, bien sûr !





Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
RAMOSI

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 15018
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

Bernard de Clairvaux Empty
MessageSujet: Re: Bernard de Clairvaux   Bernard de Clairvaux Icon_minipostedLun 23 Avr 2012, 7:12 pm



Je voudrais à présent m’arrêter sur deux aspects centraux de la riche doctrine de Bernard : elles concernent JESUS Christ et la Très Sainte Vierge Marie, sa Mère. Sa sollicitude à l’égard de la participation intime et vitale du chrétien à l’amour de Dieu en JESUS Christ n’apporte pas d’orientations nouvelles dans le statut scientifique de la théologie. Mais, de manière plus décidée que jamais, l’abbé de Clairvaux configure le théologien au contemplatif et au mystique. Seul JESUS – insiste Bernard face aux raisonnements dialectiques complexes de son temps – seul JESUS est « miel à la bouche, cantique à l’oreille, joie dans le cœur (mel in ore, in aure melos, in corde iubilum) ». C’est précisément de là que vient le titre, que lui attribue la tradition, de Doctor mellifluus : sa louange de JESUS Christ, en effet, « coule comme le miel ». Dans les batailles exténuantes entre nominalistes et réalistes – deux courants philosophiques de l’époque – dans ces batailles, l’Abbé de Clairvaux ne se lasse pas de répéter qu’il n’y a qu’un nom qui compte, celui de JESUS le Nazaréen. « Aride est toute nourriture de l’âme », confesse-t-il, « si elle n’est pas baignée de cette huile ; insipide, si elle n’est pas agrémentée de ce sel. Ce que tu écris n’a aucun goût pour moi, si je n’y ai pas lu JESUS ». Et il conclut : « Lorsque tu discutes ou que tu parles, rien n’a de saveur pour moi, si je n’ai pas entendu résonner le nom de JESUS » (Sermones in Cantica Canticorum XV, 6 : PL 183, 847). En effet, pour Bernard, la véritable connaissance de Dieu consiste dans l’expérience personnelle et profonde de JESUS Christ et de son amour. Et cela, chers frères et sœurs, vaut pour chaque chrétien : la foi est avant tout une rencontre personnelle, intime avec JESUS, et doit faire l’expérience de sa proximité, de son amitié, de son amour, et ce n’est qu’ainsi que l’on apprend à le connaître toujours plus, à l’aimer et le suivre toujours plus. Que cela puisse advenir pour chacun de nous!

Dans un autre célèbre Sermon le dimanche entre l’octave de l’Assomption, le saint Abbé décrit en termes passionnés l’intime participation de Marie au sacrifice rédempteur du Fils. « O sainte Mère, – s’exclame-t-il – vraiment, une épée a transpercé ton âme!… La violence de la douleur a transpercé à tel point ton âme que nous pouvons t’appeler à juste titre plus que martyr, car en toi, la participation à la passion du Fils dépassa de loin dans l’intensité les souffrances physiques du martyre » (14 : PL 183-437-438). Bernard n’a aucun doute : « per Mariam ad Iesum », à travers Marie, nous sommes conduits à JESUS. Il atteste avec clarté l’obéissance de Marie à JESUS, selon les fondements de la mariologie traditionnelle. Mais le corps du Sermon documente également la place privilégiée de la Vierge dans l’économie de salut, à la suite de la participation très particulière de la Mère (compassio) au sacrifice du Fils. Ce n’est pas par hasard qu’un siècle et demi après la mort de Bernard, Dante Alighieri, dans le dernier cantique de la Divine Comédie, placera sur les lèvres du « Doctor mellifluus » la sublime prière à Marie :


Vierge Mère, fille de ton Fils,
humble et élevée plus qu’aucune autre créature
terme fixe d’un éternel conseil,…
(Paradis 33, vv. 1ss).





Revenir en haut Aller en bas
Mister Be
Membre Actif
Membre Actif
Mister Be

Date d'inscription : 13/10/2011
Masculin
Messages : 4200
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Juif messianique

Bernard de Clairvaux Empty
MessageSujet: Re: Bernard de Clairvaux   Bernard de Clairvaux Icon_minipostedMar 24 Avr 2012, 8:53 am

J'aime beaucoup le récit de la lactation de Bernard...si tu pouvais le rappeler
Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
RAMOSI

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 15018
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

Bernard de Clairvaux Empty
MessageSujet: Re: Bernard de Clairvaux   Bernard de Clairvaux Icon_minipostedMar 24 Avr 2012, 7:10 pm



Ces réflexions, caractéristiques d’un amoureux de JESUS et de Marie comme saint Bernard, interpellent aujourd’hui encore de façon salutaire non seulement les théologiens, mais tous les croyants. On prétend parfois résoudre les questions fondamentales sur Dieu, sur l’homme et sur le monde à travers les seules forces de la raison. Saint Bernard, au contraire, solidement ancré dans la Bible, et dans les Pères de l’Eglise, nous rappelle que sans une profonde foi en Dieu alimentée par la prière et par la contemplation, par un rapport intime avec le Seigneur, nos réflexions sur les mystères divins risquent de devenir un vain exercice intellectuel, et perdent leur crédibilité. La théologie renvoie à la « science des saints », à leur intuition des mystères du Dieu vivant, à leur sagesse, don de l’Esprit Saint, qui deviennent un point de référence de la pensée théologique. Avec Bernard de Clairvaux, nous aussi nous devons reconnaître que l’homme cherche mieux et trouve plus facilement Dieu « avec la prière qu’avec la discussion ». A la fin, la figure la plus authentique du théologien et de toute évangélisation demeure celle de l’apôtre Jean, qui a appuyé sa tête sur le cœur du Maître.

Je voudrais conclure ces réflexions sur saint Bernard par les invocations à Marie, que nous lisons dans une belle homélie.


Dans les dangers, les difficultés, les incertitudes – dit-il – pense à Marie, invoque Marie. Qu’elle ne se détache jamais de tes lèvres, qu’elle ne se détache jamais de ton cœur ; et afin que tu puisses obtenir l’aide de sa prière, n’oublie jamais l’exemple de sa vie. Si tu la suis, tu ne te tromperas pas de chemin ; si tu la pries, tu ne désespéreras pas ; si tu penses à elle, tu ne peux pas te tromper. Si elle te soutient, tu ne tombes pas ; si elle te protège, tu n’as rien à craindre ; si elle te guide, tu ne te fatigues pas ; si elle t’est propice, tu arriveras à destination… (Hom. II super « Missus est », 17 : PL 183, 70-71).





Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
RAMOSI

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 15018
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

Bernard de Clairvaux Empty
MessageSujet: Re: Bernard de Clairvaux   Bernard de Clairvaux Icon_minipostedJeu 26 Avr 2012, 6:12 pm



Spécial Mister Be,



Citation :
J'aime beaucoup le récit de la lactation de Bernard...si tu pouvais le rappeler



Citation :
Mais le sein généreux de la vierge se trouve illustré dans l'épisode du miracle de la lactation de Saint Bernard de Clairvaux, qui eut lieu à Châtillon sur Seine et où l'Église Saint-Vorles en indique le lieu précis.
Saint Bernard était en prière devant une statue de la Vierge et quand il prononça " Monstra te esse matrem " la statue devint vivante et la Vierge lança du lait dans la sainte bouche.


La réalité de ce récit est à mon sens le fait que "Bernard" passait beaucoup de temps à Prier et Méditer devant une statue de "Marie" dans l'Eglise citée ci-dessus,

Et il paraîtrait que ce soit ces Méditations qui ont contribué à créer la prise de décision quand à sa future Vie Monastique.

Comme nous étions au 12ème siècle, cette influence de la Vierge sur sa prise de décision, s'est transformé en "Légende" de la "Lactation de Bernard" !


Cela dit, personnellement, je suis intimement persuadé que rien n'est impossible à Dieu !








Revenir en haut Aller en bas
Mister Be
Membre Actif
Membre Actif
Mister Be

Date d'inscription : 13/10/2011
Masculin
Messages : 4200
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Juif messianique

Bernard de Clairvaux Empty
MessageSujet: Re: Bernard de Clairvaux   Bernard de Clairvaux Icon_minipostedJeu 26 Avr 2012, 8:18 pm

Merci Ramosi Very Happy

Quoiqu'on en pense,il s'est passé quelque chose d'important pour Bernard ce jour là comme Paul de Tarse sur le chemin de Damas...
Comme la colonne de feu dans le désert,comme quand les Hébreux voient les voix.Ils ne les entendent pas,ils les voient...

"Prouve-moi que tu es la Vierge..." combien de fois n'avons-nous pas demandé des signes pour notre certitude...
Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
RAMOSI

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 15018
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

Bernard de Clairvaux Empty
MessageSujet: Re: Bernard de Clairvaux   Bernard de Clairvaux Icon_minipostedMar 08 Mai 2012, 7:29 pm




Une douce nouvelle annoncée à la terre – Bernard de Clairvaux

Bernard de Clairvaux, Premier sermon pour la Vigile de Noël.

Cieux, prêtez l’oreille ! Terre, écoute avec attention ! Que toute créature, que l’homme surtout soit transporté d’admiration et éclate en louanges : « JESUS Christ, le Fils de Dieu, naît à Bethléem de Juda »… Quelle plus douce nouvelle pourrait-on annoncer à la terre ?… A-t-on jamais rien entendu de pareil, le monde a-t-il jamais rien appris de semblable ? « A Bethléem de Juda naît JESUS Christ, le Fils de Dieu. » Quelques petites paroles pour exprimer l’abaissement du Verbe, la Parole de Dieu devenue un tout-petit, mais quelle douceur dans ces paroles !… « JESUS Christ, le Fils de Dieu, naît à Bethléem. » Naissance d’une sainteté incomparable : honneur du monde entier, réjouissance de tous les hommes à cause du bien immense qu’elle leur apporte, étonnement des anges à cause de la profondeur de ce mystère d’une nouveauté sans pareil (cf. Ep 3, 10)…

« JESUS Christ, le Fils de Dieu, naît à Bethléem de Judée. » Vous qui êtes couchés dans la poussière, réveillez-vous et louez Dieu ! Voici le Seigneur qui vient avec le salut, voici la venue de l’Oint du Seigneur, son Messie, le voici qui vient dans sa gloire… Heureux celui qui se sent attiré par lui et qui « court à l’odeur de ses parfums » (Ct 1, 4 LXX) : il verra « la gloire qu’il tient de son Père comme Fils unique » (Jn 1, 14).

Vous donc qui êtes perdus, respirez ! JESUS vient sauver ce qui avait péri. Vous les malades, revenez à la santé : le Christ vient étendre le baume de sa miséricorde sur la plaie de vos cœurs. Tressaillez de joie, vous tous qui éprouvez de grands désirs : le Fils de Dieu descend vers vous pour faire de vous des cohéritiers de son Royaume (Rm 8, 17). Oui, Seigneur, je t’en prie, guéris-moi et je serai guéri ; sauve-moi et je serai sauvé (Jr 7, 14) ; glorifie-moi et je serai vraiment dans la gloire. Oui, « que mon âme bénisse le Seigneur, et que tout ce qui est en moi bénisse son saint nom » (Ps 102, 1)… Le Fils de Dieu se fait homme pour faire des hommes des enfants de Dieu.



Revenir en haut Aller en bas
 

Bernard de Clairvaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: C H R I S T I A N I S M E :: Sanctuaires - Communautés Religieuses - Dévotions - autres... :: La vie des saints-