*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile
*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  Contribution  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"
Le Deal du moment : -50%
-50% Nike Jordan Air 200E
Voir le deal
67.47 €

 

 Mahomet n'aurait pas existé, selon Muhammad Sven Kalish

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nicodème
FONDATEUR
FONDATEUR
Nicodème

Date d'inscription : 28/05/2008
Masculin
Messages : 19728
Pays : France
R E L I G I O N : Catholique

Mahomet n'aurait pas existé, selon Muhammad Sven Kalish  Empty
MessageSujet: Mahomet n'aurait pas existé, selon Muhammad Sven Kalish    Mahomet n'aurait pas existé, selon Muhammad Sven Kalish  Icon_minipostedLun 12 Mar 2012, 9:32 pm

Mahomet n'aurait pas existé, selon Muhammad Sven Kalish

Mahomet n'aurait pas existé, selon Muhammad Sven Kalish  Kalisch


Mahomet n'aurait jamais existé et le Coran serait une imposture historique?

Écrit par Point de Bascule on 19 Novembre 2008. Posted in Archives
Muhammad Kalisch, professeur de théologie en Allemagne et titulaire d'une chaire sur l'islam, a mis en doute l’existence historique de Mahomet et l'authenticité du Coran, provoquant une secousse sismique. Vu l'indignation d'un Conseil de musulmans, l’université lui a demandé d’abandonner ses fonctions d’enseignement. Dénoncé comme apostat, Kalisch craint pour sa sécurité. Courageux, il prévoit écrire un livre: «Je suis convaincu que ce que je fais est nécessaire. Il doit y avoir une discussion libre autour de l’islam».

Le Professeur Kalisch voulait développer l’esprit critique chez ses étudiants. Les universitaires allemands sont célèbres pour avoir mis en doute l'authenticité historique des religions occidentales. Ils ont été les premiers à déclarer que Moïse est un composite fictif de plusieurs leaders hébreux, que la Torah a été écrite par plusieurs auteurs sur une longue période de temps, et que JESUS est un personnage complètement fictif. Ces religions ne se sont pas effondrées pour autant, bénéficiant, contrairement à l'islam, d'une longue tradition de bras-le-corps avec leurs textes fondateurs.

**********

Traduction de: Professor Hired for Outreach to Muslims Delivers a Jolt, par Andrew Higgins, Wall Street Journal, le 15 novembre 2008 (traduction par Alphonse X.)

La théorie du théologien musulman: Il est vraisemblable que le Prophète Mahomet n’ait jamais existé.


MUNSTER, Allemagne — Mohammed Sven Kalisch, musulman converti et premier professeur de théologie musulmane en Allemagne, jeûne pendant le mois sacré musulman, n’aime pas serrer la main aux femmes musulmanes, et a passé des années à étudier les écritures islamiques. L’islam, dit-il, guide ma vie. L’annonce du fruit de ses recherches théologiques a provoqué la surprise. Sa conclusion : Le Prophète Mahomet n’a probablement jamais existé.

Sans surprise les musulmans sont outragés. Même les caricaturistes danois qui ont déclenché des manifestations globales il y a quelques années n’avaient pas présenté le Prophète comme fictionnel. La police allemande, préoccupée par l’éventualité de violentes représailles, a demandé au professeur de déménager son centre d’études religieuses dans des locaux plus sécurisés.

«Nous n’aurions jamais soupçonné qu’il avait de telles idées» déclare Thomas Bauer, un de ses collègues de l’Université de Münster qui a siégé au comité qui a nommé le Pr. Kalisch. « Je suis un musulman plus orthodoxe que lui, mais je ne suis pas musulman ».

Lorsque le Pr. Kalisch a pris sa chaire de théologie il y a quatre ans, il était perçu comme une preuve que l’Occident moderne et les voies islamiques peuvent se mélanger et contrer l’influence des prêcheurs radicaux en Allemagne. Il fût chargé d’un nouveau programme à Münster, l’une des universités les plus anciennes et les plus respectées, consistant à former les professeurs des écoles publiques à l’enseignement de leur Foi aux élèves musulmans.

Les leaders musulmans encouragèrent la création d’un comité consultatif et le rejoignirent dans son Centre pour les études religieuses. Les politiciens glorifièrent la rencontre comme le signe d’une Allemagne prête à absorber ses trois millions de musulmans dans la société traditionnelle. Mais, dixit Andreas Pinkwart, ministre en charge de l’éducation supérieure dans une région du nord de l’Allemagne, « Les résultats sont troublants ».

Le Pr. Kalisch, qui insiste sur le fait qu’il est toujours musulman, dit qu’il savait qu’il s’attirerait des ennuis mais qu’il voulait soumettre l’islam au même examen minutieux que le christianisme et le judaïsme. Les savants allemands du 19ème siècle, note-t’il, furent les premiers à soulever la question de la pertinence historique de la Bible.

Beaucoup de savants musulmans questionnent la pertinence des sources anciennes de la vie de Mahomet. La plus ancienne biographie, de laquelle aucune copie n’a survécu, date approximativement d’un siècle après sa mort en 632, et est connue uniquement pas des références citées dans des textes bien plus tardifs. Mais seul un nombre restreint de savants ont douté de l’existence de Mahomet. La plupart prétendent que sa vie est mieux documentée que celle de JESUS.

Muhammad Sven Kalish

«Bien sûr que Mahomet a existé», dixit Tilman Nagel, professeur à Göttigen et auteur d’un nouvel ouvrage, « Mahomet : Vie et Légende ». Le Prophète se distinguait de la figure lisse héritée de la tradition islamique, dit-il, mais « Il est très étonnant de prétendre que les centaines et les centaines de pages écrites sur son compte ont toutes été inventées » et qu’un tel personnage n’a jamais existé.

Néanmoins, le Pr. Nagel a signé une pétition de soutien au Pr. Kalisch, qui a affronté des critiques virulentes de la part de groupes musulmans et de quelques académiciens séculaires allemands. « Nous sommes en Europe », dit le Pr. Nagel. «L’éducation consiste à penser, pas juste à apprendre par cœur».

Le Centre d’études religieuses du Pr. Kalisch a récemment retiré son enseigne et effacé son adresse de son site internet. Le Professeur, un homme robuste de 42 ans, dit n’avoir reçu aucune menace spécifique, mais il a été dénoncé comme apostat, une offense passible de la peine capitale dans certaines interprétations de l’islam.

« Peut-être que les gens spéculent sur l’éventuelle irruption d’un idiot prêt à me décapiter », confiait-il durant une interview dans son étude.

Quelques minutes plus tard, un assistant arrivait paniqué disant qu’une montre digitale d’apparence suspecte avait été découverte jonchant le vestibule. La Police, appelée sur les lieux, déclara la montre inoffensive.

Converti à l’Islam à l’âge de 15 ans, le Pr. Kalisch affirme avoir été attiré vers la foi musulmane car elle lui apparaissait comme plus rationnelle que d’autres. Il adhéra à une branche de l’islam chiite connue pour son scepticisme. Après avoir brièvement travaillé comme juriste, il commença à travailler à une thèse postdoctorale en Droit islamique à Hambourg, afin d’accomplir le cursus élaboré exigé pour devenir un professeur en Allemagne.

Les attaques du 11 septembre aux USA cette année-là l’interpelèrent sans mettre à mal sa dévotion. Bien sûr, après son arrivée à l’Université de Münster en 2004, il frappa quelques esprits par son conservatisme. Sami Alrabaa, professeur dans un collège proche, se souvient avoir assisté à une conférence du Pr. Kamisch et avoir été agacé par sa défense doctrinaire de la Loi islamique, connue sous le nom de « Charia ».

En privé, il prenait une autre direction. Il dévorait des ouvrages questionnant l’existence d’Abraham, Moïse et JESUS. Puis, dit-il, « Je me suis dit à moi-même : Tu t’es occupé du christianisme et du judaïsme mais qu’en est-il de ta religion ? Peux-tu prendre pour acquis que Mahomet ait existé ? »
Tout d’abord il n’eut aucun doute, puis ils émergèrent lentement. Il fût frappé, dit-il, par le fait que les premières pièces de monnaie portant le nom de Mahomet n’étaient pas apparues avant la fin du 7ème siècle six décades après la naissance de la religion musulmane.

Il échangea des idées à Saarbrücken avec quelques chercheurs qui, durant les années précédentes, avaient avancé l’idée de la non existence de Mahomet. Ils prétendaient que « Mahomet » n’était pas le nom d’une personne mais un titre, et que l’islam avait débuté comme une hérésie chrétienne.

Le Pr. Kalisch ne prit pas toutes ces critiques pour argent comptant. Contributeur l’année passée d’un livre sur l’islam, il pesa les probabilités et conclu que l’existence de Mahomet était plus probable que non probable. Tôt cette année néanmoins sa pensée changea. « Plus je lisais, plus la personne historique à la base de tout me paraissait improbable », dit-il.

Il a des doutes également sur la Coran. « Dieu n’écrit pas de livres », dit-il.
Quelques uns parmi ses étudiants alarmèrent la direction au sujet de son enseignement. Je me suis demandé si il dirait un jour que lui-même n’existait pas », dit l’un d’eux. Quelques uns boycottèrent ses conférences. D’autres chantèrent ses louanges.

Le Pr. Kalisch affirme ne jamais avoir dit aux étudiants « Crois juste ce que Kalisch pense », mais avoir cherché à leur enseigner à penser de façon indépendante. Les religions, dit-il, sont des « béquilles » qui aident les croyants à atteindre « La vérité spirituelle au-delà d’elles mêmes ». Pour lui, ce qui importe n’est pas de savoir si Mahomet a vraiment existé, mais plutôt la philosophie présentée au travers de son nom.

Cet été, la dispute a atteint les grands titres. Un journal allemand de langue turque en a parlé avec enthousiasme. Les médias dans le monde musulman l’ont repris.

Le Conseil de coordination musulman démissionna du conseil consultatif du centre du Pr. Kalisch. Quelques membres du conseil refusèrent de s’adresser à lui avec son nom musulman d’adoption, « Mahomet », disant qu’il devrait dès lors être connu sous le nom de « Sven ».

Les académiciens allemands se divisèrent. Michael Marx, un spécialiste du Coran à l’Académie des sciences de Berlin-Brandenburg, avança que les vues du Pr. Kalisch allaient discréditer les chercheurs allemands et rendre difficile le travail des savants allemands en terre musulmane. Mais Ursula Spuler-Stegemann, professeur d’études islamiques à l’université de Marburg, créa un site internet appelé « solidaritymuhammadkalisch.com » et initia une pétition de soutien online.

Alarmé par le fait qu’un effort pionnier hors de portée des musulmans allait seulement attiser les antagonismes, l’Université de Münster décida d’éteindre les flammes. Le Pr. Kalisch fût informé du fait qu’il pouvait garder sa chaire mais devait arrêter d’enseigner l’islam à de futurs enseignants.

Le professeur dit qu’il est plus déterminé que jamais à continuer à sonder sa Foi. Il termine un ouvrage explicitant sa pensée. Il est rédigé en Anglais au lieu de l’Allemand car il veut créer un impact plus important. « Je suis convaincu que ce que je fais est nécessaire. Il doit y avoir une discussion libre autour de l’islam », dit-il.






- Pour me contacter, clic sur CONTACT au bas du forum, indiquer votre pseudo,
- Vos messages doivent être en taille minuscule et de couleur noir en majorité,
- La couleur rouge est destiné uniquement à la modération,
- Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables,

- Si un message ne respecte pas la "charte" du forum, merci de cliquer sur  Mahomet n'aurait pas existé, selon Muhammad Sven Kalish  Report11.
- Mahomet n'aurait pas existé, selon Muhammad Sven Kalish  Faire_11


Dernière édition par Nicodème le Lun 12 Mar 2012, 10:27 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://jesusvraidieu.skyrock.com
Arl
Membre Actif
Membre Actif


Date d'inscription : 14/01/2011
Masculin
Messages : 5881
Pays : France
R E L I G I O N : ...

Mahomet n'aurait pas existé, selon Muhammad Sven Kalish  Empty
MessageSujet: Re: Mahomet n'aurait pas existé, selon Muhammad Sven Kalish    Mahomet n'aurait pas existé, selon Muhammad Sven Kalish  Icon_minipostedLun 12 Mar 2012, 9:54 pm


Faut quand même faire attention et être prudent avec ce genre d'arguments et de propos tenus,d'autres ont dit à peu près la même chose sur l'authenticité de la Bible ou l'existence de JESUS...
Revenir en haut Aller en bas
Nicodème
FONDATEUR
FONDATEUR
Nicodème

Date d'inscription : 28/05/2008
Masculin
Messages : 19728
Pays : France
R E L I G I O N : Catholique

Mahomet n'aurait pas existé, selon Muhammad Sven Kalish  Empty
MessageSujet: Re: Mahomet n'aurait pas existé, selon Muhammad Sven Kalish    Mahomet n'aurait pas existé, selon Muhammad Sven Kalish  Icon_minipostedLun 12 Mar 2012, 10:29 pm

Exact, d’où le dialogues sur ce point qui est tenu par cet homme

Mahomet n'aurait pas existé, selon Muhammad Sven Kalish  307887


- Pour me contacter, clic sur CONTACT au bas du forum, indiquer votre pseudo,
- Vos messages doivent être en taille minuscule et de couleur noir en majorité,
- La couleur rouge est destiné uniquement à la modération,
- Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables,

- Si un message ne respecte pas la "charte" du forum, merci de cliquer sur  Mahomet n'aurait pas existé, selon Muhammad Sven Kalish  Report11.
- Mahomet n'aurait pas existé, selon Muhammad Sven Kalish  Faire_11
Revenir en haut Aller en bas
http://jesusvraidieu.skyrock.com
DoutePieux
.
.
DoutePieux

Date d'inscription : 15/04/2011
Masculin
Messages : 2255
Pays : France
R E L I G I O N : Croyant Abrahamique

Mahomet n'aurait pas existé, selon Muhammad Sven Kalish  Empty
MessageSujet: Re: Mahomet n'aurait pas existé, selon Muhammad Sven Kalish    Mahomet n'aurait pas existé, selon Muhammad Sven Kalish  Icon_minipostedLun 12 Mar 2012, 10:53 pm

Le dogmatisme universitaire, c'est ce qui me choque le plus dans l'article.
Revenir en haut Aller en bas
SPIRITANGEL
Co-Admin
Co-Admin


Date d'inscription : 10/01/2010
Masculin
Messages : 10765
Pays : MONTREAL QUEBEC CANADA
R E L I G I O N : CROYANT DI

Mahomet n'aurait pas existé, selon Muhammad Sven Kalish  Empty
MessageSujet: Re: Mahomet n'aurait pas existé, selon Muhammad Sven Kalish    Mahomet n'aurait pas existé, selon Muhammad Sven Kalish  Icon_minipostedMar 13 Mar 2012, 5:15 pm

---- CITATION AVEC COMMENTAIRES :


[ Mahomet n'aurait jamais existé et le Coran serait une imposture historique?]


1 - OUAISSS..... Et je me suis toujours retenu d'en parler

[ Écrit par Point de Bascule on 19 Novembre 2008. Posted in Archives
Muhammad Kalisch, professeur de théologie en Allemagne et titulaire d'une chaire sur l'islam, a mis en doute l’existence historique de Mahomet et l'authenticité du Coran, ]

2 - OUI .... Le coran est authentique mais NON DIVIN



Spoiler:

LOGIQUEMENT : SPIRITANGEL Mahomet n'aurait pas existé, selon Muhammad Sven Kalish  22447

Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Membre d'honneur
Membre d'honneur


Date d'inscription : 08/06/2008
Féminin
Messages : 9561
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : Déiste,

Mahomet n'aurait pas existé, selon Muhammad Sven Kalish  Empty
MessageSujet: Re: Mahomet n'aurait pas existé, selon Muhammad Sven Kalish    Mahomet n'aurait pas existé, selon Muhammad Sven Kalish  Icon_minipostedMar 13 Mar 2012, 11:52 pm

C'est ce que j'ai toujours dit.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-religions.org/
Arl
Membre Actif
Membre Actif


Date d'inscription : 14/01/2011
Masculin
Messages : 5881
Pays : France
R E L I G I O N : ...

Mahomet n'aurait pas existé, selon Muhammad Sven Kalish  Empty
MessageSujet: Re: Mahomet n'aurait pas existé, selon Muhammad Sven Kalish    Mahomet n'aurait pas existé, selon Muhammad Sven Kalish  Icon_minipostedMer 14 Mar 2012, 12:13 am

Il suffisait par exemple que le "Bouddha" se présenta comme" Mohammed" en disant," je suis un

envoyé de Dieu
,pour qu'il soit considéré comme prophète par les siens,tout comme Mohammed l'a fait,et s'est

présenté aux siens.Parce que nous retrouvons à peu près la même résonance de pensée humaine au sujet de Dieu qui

n'a rien à voir avec l'inspiration Divine des vrais Prophètes de la Bible,sauf que le Bouddhisme n'en fait pas
mention


ps:ex:

L'enfer selon le bouddhisme

Durant toute son existence un individu peut sentir cette effroyable épée de Damoclès suspendue au dessus de sa tête. Au sujet de ce lieu l’Encyclopædia Universalis affirme: "Il existe d’innombrables descriptions des vingt et un enfers imaginés par les Hindous. Les pécheurs sont dévorés par des bêtes fauves et par des serpents, ils sont laborieusement grillés, sectionnés au moyen de scies, tourmentés par la soif et la faim, bouillis dans de l’huile ou broyés au pilon, moulus dans des vases de fer ou de pierre".

Ici encore la notion d'une âme immortelle et la crainte qui y est rattachée -que celle-ci fasse un séjour plus ou moins prolongé en des lieux désagréables- a été et est encore un excellent instrument pour soumettre des peuples sous la férule d'une caste de prêtres.


L'enfer selon le Coran

D’après le Coran (Qur´ an), les âmes ont deux différentes destinées éternelles (car il existe une destinée intermédiaire et temporelle à la manière d'un purgatoire), soit un jardin paradisiaque ou le châtiment dans un enfer brûlant. On lit dans le Coran : “Ils demanderont quand sera le jour du jugement, Le jour où ils seront éprouvés par le Feu. (Il leur sera répondu): ‘Goûtez (maintenant) votre épreuve!’” (Sourate 51:12-14).
“[Aux Infidèles] un tourment en la Vie Immédiate. Certes, le Tourment de la [Vie] Dernière est plus pénible et ils n’ont point, contre Allah, de protecteur.” (Sourate 13:34).
La question est posée: “Et qui te fera connaître ce que c’est? C’est un feu ardent.” (Sourate 101:7, 8).

“Ceux qui auront été incrédules en Nos Versets, Nous leur ferons affronter un Feu [et], chaque fois que leur peau sera desséchée, Nous la leur changerons par une autre, afin qu’ils goûtent le Tourment [en éternité]. Allah est puissant et sage.” (Sourate 4:56).
En vérité, l’Enfer est une embuscade: (...) Ils y demeureront longtemps. Ils n’y goûteront ni fraîcheur, ni boisson, si ce n’est de l’eau bouillante et du pus (des réprouvés)” (Sourate 78:21, 23-25).
70:15. Mais rien [ne le sauvera]. [L'Enfer] est un brasier
19:70. Puis nous sommes Le meilleur à savoir ceux qui méritent le plus d'y être brûlés.

Vous voyez une différence notable avec les rites et les croyances païennes vous???


Dans la croyance babylonienne et assyrienne des temps antiques, l’“enfer (...) est dépeint comme un lieu plein d’horreurs où dominent des dieux et des démons particulièrement puissants et violents” (The Religion of Babylonia and Assyria, Boston, 1898, de Morris Jastrow Jr., p. 581). L’enfer de feu de la chrétienté a ses origines dans la religion de l’ancienne Égypte (The Book of the Dead, New Hyde Park, New York, 1960, préfacé par E. Wallis Budge, pp. 144, 149, 151, 153, 161). Le bouddhisme, qui remonte au VIème siècle avant notre ère, en est venu à enseigner l’existence d’un enfer brûlant et d’un enfer froid (The Encyclopedia Americana, 1977, tome XIV, p. 68).


Les Grecs de l’Antiquité croyaient en la survivance d’une âme (psukhê, mot désignant aussi le papillon). Pour eux, le royaume des morts s’appelait Hadès et il était dirigé par un dieu du même nom. Dans son livre Orpheus—Histoire générale des religions, l’homme de lettres français Salomon Reinach écrit sur les Grecs: "Une croyance répandue veut [que l’âme] pénètre dans les Enfers, après avoir passé le fleuve infernal du Styx sur la barque du vieux nocher Charon, qui exige, pour prix du passage, l’obole [pièce] qu’on place dans la bouche du mort.

Aux Enfers, elle paraît devant les trois juges de ce lieu (...); condamnée pour ses crimes, elle souffrira dans le Tartare (...). On avait même imaginé des limbes, séjour des âmes des enfants morts tout jeunes, et un Purgatoire où des traitements peu rigoureux purifiaient les âmes." Selon une encyclopédie (The World Book Encyclopedia), les âmes qui finissaient dans le Tartare "subissaient un tourment éternel".

En Italie, les Étrusques, dont la civilisation a précédé celle des Romains, croyaient aussi à un châtiment après la mort. Le Dictionnaire des religions déclare: "Le soin extrême que mettaient les Étrusques à s’occuper de leurs morts s’explique par leur conception des enfers, qu’ils concevaient, à l’exemple des Babyloniens, comme un lieu de torture et de désespoir pour les mânes [esprits des morts]: le seul adoucissement à leur sort venait des offrandes propitiatoires de leurs descendants." Un autre ouvrage de référence précise: "Les tombes étrusques représentent des scènes d’horreur qui ont inspiré les peintres chrétiens de l’enfer". "Des peintures de l’enfer que l’on peut voir en Italie, dans certaines églises catholiques, sont d’inspiration étrusque" (La civiltà etrusca. Milan, 1979; de Werner Keller, p. 389).


Les Romains ont adopté l’enfer étrusque, qu'ils ont appelé Orcus ou Infernus. Ils empruntèrent également les mythes grecs concernant Hadès, le roi de ce lieu souterrain, en l’appelant Orcus ou encore Pluton.

Dans la parole de Dieu "la Bible" Adam est retourné à la poussière d'où il fût tiré après avoir désobéi à son créateur,JESUS est venu racheter ce péché originel,l'espoir réside dans la résurrection dont n'a cessé de parler JESUS,et pas d'enfer éternel,le châtiment éternel dans la Bible est la mort éternelle,dans le lac de feu "ENFER"qui est la deuxième mort,même la mort doit être jetée dans cet étang de feu pour disparaître à jamais,nous sommes loin de ce que disent les religions à ce sujet,et très loin de ce qu'en réellement dit la Bible.
Revenir en haut Aller en bas
BenJoseph
Co-Admin
Co-Admin
BenJoseph

Date d'inscription : 08/01/2009
Masculin
Messages : 15694
Pays : Ile de France
R E L I G I O N : Chrétienne

Mahomet n'aurait pas existé, selon Muhammad Sven Kalish  Empty
MessageSujet: Re: Mahomet n'aurait pas existé, selon Muhammad Sven Kalish    Mahomet n'aurait pas existé, selon Muhammad Sven Kalish  Icon_minipostedMer 14 Mar 2012, 1:28 am

Arlitto a écrit:
Il suffisait par exemple que le "Bouddha" se présenta comme" Mohammed" en disant," je suis un

envoyé de Dieu
,pour qu'il soit considéré comme prophète par les siens,tout comme Mohammed l'a fait,et s'est

présenté aux siens.Parce que nous retrouvons à peu près la même résonance de pensée humaine au sujet de Dieu qui

n'a rien à voir avec l'inspiration Divine des vrais Prophètes de la Bible,sauf que le Bouddhisme n'en fait pas
mention


ps:ex:

L'enfer selon le bouddhisme

Durant toute son existence un individu peut sentir cette effroyable épée de Damoclès suspendue au dessus de sa tête. Au sujet de ce lieu l’Encyclopædia Universalis affirme: "Il existe d’innombrables descriptions des vingt et un enfers imaginés par les Hindous. Les pécheurs sont dévorés par des bêtes fauves et par des serpents, ils sont laborieusement grillés, sectionnés au moyen de scies, tourmentés par la soif et la faim, bouillis dans de l’huile ou broyés au pilon, moulus dans des vases de fer ou de pierre".

Ici encore la notion d'une âme immortelle et la crainte qui y est rattachée -que celle-ci fasse un séjour plus ou moins prolongé en des lieux désagréables- a été et est encore un excellent instrument pour soumettre des peuples sous la férule d'une caste de prêtres.


L'enfer selon le Coran

D’après le Coran (Qur´ an), les âmes ont deux différentes destinées éternelles (car il existe une destinée intermédiaire et temporelle à la manière d'un purgatoire), soit un jardin paradisiaque ou le châtiment dans un enfer brûlant. On lit dans le Coran : “Ils demanderont quand sera le jour du jugement, Le jour où ils seront éprouvés par le Feu. (Il leur sera répondu): ‘Goûtez (maintenant) votre épreuve!’” (Sourate 51:12-14).
“[Aux Infidèles] un tourment en la Vie Immédiate. Certes, le Tourment de la [Vie] Dernière est plus pénible et ils n’ont point, contre Allah, de protecteur.” (Sourate 13:34).
La question est posée: “Et qui te fera connaître ce que c’est? C’est un feu ardent.” (Sourate 101:7, 8).

“Ceux qui auront été incrédules en Nos Versets, Nous leur ferons affronter un Feu [et], chaque fois que leur peau sera desséchée, Nous la leur changerons par une autre, afin qu’ils goûtent le Tourment [en éternité]. Allah est puissant et sage.” (Sourate 4:56).
En vérité, l’Enfer est une embuscade: (...) Ils y demeureront longtemps. Ils n’y goûteront ni fraîcheur, ni boisson, si ce n’est de l’eau bouillante et du pus (des réprouvés)” (Sourate 78:21, 23-25).
70:15. Mais rien [ne le sauvera]. [L'Enfer] est un brasier
19:70. Puis nous sommes Le meilleur à savoir ceux qui méritent le plus d'y être brûlés.

Vous voyez une différence notable avec les rites et les croyances païennes vous???


Dans la croyance babylonienne et assyrienne des temps antiques, l’“enfer (...) est dépeint comme un lieu plein d’horreurs où dominent des dieux et des démons particulièrement puissants et violents” (The Religion of Babylonia and Assyria, Boston, 1898, de Morris Jastrow Jr., p. 581). L’enfer de feu de la chrétienté a ses origines dans la religion de l’ancienne Égypte (The Book of the Dead, New Hyde Park, New York, 1960, préfacé par E. Wallis Budge, pp. 144, 149, 151, 153, 161). Le bouddhisme, qui remonte au VIème siècle avant notre ère, en est venu à enseigner l’existence d’un enfer brûlant et d’un enfer froid (The Encyclopedia Americana, 1977, tome XIV, p. 68).


Les Grecs de l’Antiquité croyaient en la survivance d’une âme (psukhê, mot désignant aussi le papillon). Pour eux, le royaume des morts s’appelait Hadès et il était dirigé par un dieu du même nom. Dans son livre Orpheus—Histoire générale des religions, l’homme de lettres français Salomon Reinach écrit sur les Grecs: "Une croyance répandue veut [que l’âme] pénètre dans les Enfers, après avoir passé le fleuve infernal du Styx sur la barque du vieux nocher Charon, qui exige, pour prix du passage, l’obole [pièce] qu’on place dans la bouche du mort.

Aux Enfers, elle paraît devant les trois juges de ce lieu (...); condamnée pour ses crimes, elle souffrira dans le Tartare (...). On avait même imaginé des limbes, séjour des âmes des enfants morts tout jeunes, et un Purgatoire où des traitements peu rigoureux purifiaient les âmes." Selon une encyclopédie (The World Book Encyclopedia), les âmes qui finissaient dans le Tartare "subissaient un tourment éternel".

En Italie, les Étrusques, dont la civilisation a précédé celle des Romains, croyaient aussi à un châtiment après la mort. Le Dictionnaire des religions déclare: "Le soin extrême que mettaient les Étrusques à s’occuper de leurs morts s’explique par leur conception des enfers, qu’ils concevaient, à l’exemple des Babyloniens, comme un lieu de torture et de désespoir pour les mânes [esprits des morts]: le seul adoucissement à leur sort venait des offrandes propitiatoires de leurs descendants." Un autre ouvrage de référence précise: "Les tombes étrusques représentent des scènes d’horreur qui ont inspiré les peintres chrétiens de l’enfer". "Des peintures de l’enfer que l’on peut voir en Italie, dans certaines églises catholiques, sont d’inspiration étrusque" (La civiltà etrusca. Milan, 1979; de Werner Keller, p. 389).


Les Romains ont adopté l’enfer étrusque, qu'ils ont appelé Orcus ou Infernus. Ils empruntèrent également les mythes grecs concernant Hadès, le roi de ce lieu souterrain, en l’appelant Orcus ou encore Pluton.

Dans la parole de Dieu "la Bible" Adam est retourné à la poussière d'où il fût tiré après avoir désobéi à son créateur,JESUS est venu racheter ce péché originel,l'espoir réside dans la résurrection dont n'a cessé de parler JESUS,et pas d'enfer éternel,le châtiment éternel dans la Bible est la mort éternelle,dans le lac de feu "ENFER"qui est la deuxième mort,même la mort doit être jetée dans cet étang de feu pour disparaître à jamais,nous sommes loin de ce que disent les religions à ce sujet,et très loin de ce qu'en réellement dit la Bible.
Ce n'est pas vraiment cela ce qu'enseigne l'Ecriture !
Citation :
Tu écris:Dans la parole de Dieu "la Bible" Adam est retourné à la poussière d'où il fût tiré après avoir désobéi à son créateur,JESUS est venu racheter ce péché originel,l'espoir réside dans la résurrection dont n'a cessé de parler JESUS,et pas d'enfer éternel,le châtiment éternel dans la Bible est la mort éternelle,dans le lac de feu "ENFER"qui est la deuxième mort,même la mort doit être jetée dans cet étang de feu pour disparaître à jamais,nous sommes loin de ce que disent les religions à ce sujet,et très loin de ce qu'en réellement dit la Bible.
Revenir en haut Aller en bas
Arl
Membre Actif
Membre Actif


Date d'inscription : 14/01/2011
Masculin
Messages : 5881
Pays : France
R E L I G I O N : ...

Mahomet n'aurait pas existé, selon Muhammad Sven Kalish  Empty
MessageSujet: Re: Mahomet n'aurait pas existé, selon Muhammad Sven Kalish    Mahomet n'aurait pas existé, selon Muhammad Sven Kalish  Icon_minipostedMer 14 Mar 2012, 1:48 am

Ah bon!!!tu en es sûr???

Apocalypse 21
Les nouveaux cieux et la nouvelle terre

21.1 Puis je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre; car le premier ciel et la première terre avaient disparu, et la mer n'était plus.

21.2 Et je vis descendre du ciel, d'auprès de Dieu, la ville sainte, la nouvelle Jérusalem, préparée comme une épouse qui s'est parée pour son époux.

21.3 Et j'entendis du trône une forte voix qui disait: Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes! Il habitera avec eux, et ils seront son peuple, et Dieu lui-même sera avec eux.

21.4 Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu.

21.5 Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles. Et il dit: Écris; car ces paroles sont certaines et véritables.

21.6 Et il me dit: C'est fait! Je suis l'alpha et l'oméga, le commencement et la fin. A celui qui a soif je donnerai de la source de l'eau de la vie, gratuitement.

21.7 Celui qui vaincra héritera ces choses; je serai son Dieu, et il sera mon fils.

21.8 Mais pour les lâches, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les impudiques, les enchanteurs, les idolâtres, et tous les menteurs, leur part sera dans l'étang ardent de feu et de soufre, ce qui est la seconde mort.

Apo 22:

18 Je le déclare à quiconque entend les paroles de la prophétie de ce livre: Si quelqu'un y ajoute quelque chose, Dieu le frappera des fléaux décrits dans ce livre;

19 et si quelqu'un retranche quelque chose des paroles du livre de cette prophétie, Dieu retranchera sa part de l'arbre de la vie et de la ville sainte, décrits dans ce livre.

I Cor 15,13. S'il n'y a pas de résurrection des morts, le Christ non plus n'est point ressuscité.

I Cor 15,14. Et si le Christ n'est point ressuscité, notre prédication est donc vaine, et vaine aussi est votre foi.

I Cor 15,15. Il se trouve même que nous sommes de faux témoins à l'égard de Dieu, puisque nous avons rendu ce témoignage contre Dieu, qu'Il a ressuscité le Christ, tandis qu'Il ne L'a pas ressuscité, si les morts ne ressuscitent point.



I Cor 15,16. Car si les morts ne ressuscitent point, le Christ non plus n'est pas ressuscité.

I Cor 15,17. Si le Christ n'est pas ressuscité, votre foi est vaine; car vous êtes encore dans vos péchés.

I Cor 15,18. Ceux donc aussi qui se sont endormis dans le Christ sont perdus.

I Cor 15,19. Si c'est pour cette vie seulement que nous espérons dans le Christ, nous sommes les plus misérables de tous les hommes.

I Cor 15,20. Mais maintenant le Christ est ressuscité d'entre les morts, comme prémices de ceux qui se sont endormis.

I Cor 15,21. En effet, par un homme est venue la mort, et par un homme la résurrection des morts.

I Cor 15,22. Et comme tous meurent en Adam, de même dans le Christ tous recouvreront la vie;


I Cor 15,24. Ensuite viendra la fin, lorsqu'Il remettra le royaume à Dieu et au Père, après avoir anéanti tout principauté, toute domination et toute puissance.

I Cor 15,25. Mais il faut qu'Il règne jusqu'à ce qu'Il ait mis tous les ennemis sous Ses pieds.

I Cor 15,26. Le dernier ennemi détruit sera la mort; car Dieu a mis toutes choses sous Ses pieds. Et quand l'Ecriture dit:

I Cor 15,27. Tout Lui a été soumis, il est évident qu'il faut excepter Celui qui Lui a soumis toutes choses.

I Cor 15,28. Lors donc que tout Lui aura été soumis, au Fils, alors aussi le Fils Lui-même sera soumis à Celui qui Lui aura soumis toutes choses, afin que Dieu soit tout en tous.

I Cor 15,29. Autrement que feront ceux qui sont baptisés pour les morts, si les morts ne ressuscitent absolument pas? pourquoi sont-ils baptisés pour eux?

I Cor 15,34. Veillez, justes, et ne péchez point, car quelques-uns sont dans l'ignorance du vrai Dieu; .............


I Cor 15,51. Voici un mystère que je vais vous dire: Nous ressusciterons tous, mais nous ne serons pas tous transformés.

I Cor 15,52. En un moment, en un clin d'oeil, au son de la dernière trompette (car la trompette sonnera), les morts ressusciteront incorruptibles, et nous serons transformés.

I Cor 15,53. Car il faut que ce corps corruptible revête l'incorruptibilité, et que ce corps mortel revête l'immortalité.

I Cor 15,54. Et quand ce corps mortel aura revêtu l'immortalité, alors s'accomplira cette parole de l'Ecriture: La mort a été absorbée dans la victoire.

I Cor 15,55. Où est, ô mort, ta victoire? où est, ô mort, ton aiguillon?

I Cor 15,56. Or l'aiguillon de la mort, c'est le péché; et la force du péché, c'est la loi.

I Cor 15,57. Mais grâces soient rendues à Dieu, qui nous a donné la victoire par notre Seigneur JESUS-Christ.

I Cor 15,58. C'est pourquoi, mes frères bien-aimés, soyez fermes et inébranlables, travaillant toujours de plus en plus à l'oeuvre du Seigneur, sachant que votre travail n'est pas vain dans le Seigneur.


Pas d'enfer éternel dans la Bible,la mort est le seul châtiment infligé à Adam,il est retourné à la poussière...point,c'est bien d'une résurrection d'entre les morts dont-il s'agit,puisque la mort doit être anéantie pour toujours dans le lac de feu avec satan et ses suppôts...
Revenir en haut Aller en bas
BenJoseph
Co-Admin
Co-Admin
BenJoseph

Date d'inscription : 08/01/2009
Masculin
Messages : 15694
Pays : Ile de France
R E L I G I O N : Chrétienne

Mahomet n'aurait pas existé, selon Muhammad Sven Kalish  Empty
MessageSujet: Re: Mahomet n'aurait pas existé, selon Muhammad Sven Kalish    Mahomet n'aurait pas existé, selon Muhammad Sven Kalish  Icon_minipostedMer 14 Mar 2012, 7:20 am

Arlitto a écrit:
Ah bon!!!tu en es sûr???

Apocalypse 21
Les nouveaux cieux et la nouvelle terre

21.1 Puis je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre; car le premier ciel et la première terre avaient disparu, et la mer n'était plus.

21.2 Et je vis descendre du ciel, d'auprès de Dieu, la ville sainte, la nouvelle Jérusalem, préparée comme une épouse qui s'est parée pour son époux.

21.3 Et j'entendis du trône une forte voix qui disait: Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes! Il habitera avec eux, et ils seront son peuple, et Dieu lui-même sera avec eux.

21.4 Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu.

21.5 Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles. Et il dit: Écris; car ces paroles sont certaines et véritables.

21.6 Et il me dit: C'est fait! Je suis l'alpha et l'oméga, le commencement et la fin. A celui qui a soif je donnerai de la source de l'eau de la vie, gratuitement.

21.7 Celui qui vaincra héritera ces choses; je serai son Dieu, et il sera mon fils.

21.8 Mais pour les lâches, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les impudiques, les enchanteurs, les idolâtres, et tous les menteurs, leur part sera dans l'étang ardent de feu et de soufre, ce qui est la seconde mort.

Apo 22:

18 Je le déclare à quiconque entend les paroles de la prophétie de ce livre: Si quelqu'un y ajoute quelque chose, Dieu le frappera des fléaux décrits dans ce livre;

19 et si quelqu'un retranche quelque chose des paroles du livre de cette prophétie, Dieu retranchera sa part de l'arbre de la vie et de la ville sainte, décrits dans ce livre.

I Cor 15,13. S'il n'y a pas de résurrection des morts, le Christ non plus n'est point ressuscité.

I Cor 15,14. Et si le Christ n'est point ressuscité, notre prédication est donc vaine, et vaine aussi est votre foi.

I Cor 15,15. Il se trouve même que nous sommes de faux témoins à l'égard de Dieu, puisque nous avons rendu ce témoignage contre Dieu, qu'Il a ressuscité le Christ, tandis qu'Il ne L'a pas ressuscité, si les morts ne ressuscitent point.



I Cor 15,16. Car si les morts ne ressuscitent point, le Christ non plus n'est pas ressuscité.

I Cor 15,17. Si le Christ n'est pas ressuscité, votre foi est vaine; car vous êtes encore dans vos péchés.

I Cor 15,18. Ceux donc aussi qui se sont endormis dans le Christ sont perdus.

I Cor 15,19. Si c'est pour cette vie seulement que nous espérons dans le Christ, nous sommes les plus misérables de tous les hommes.

I Cor 15,20. Mais maintenant le Christ est ressuscité d'entre les morts, comme prémices de ceux qui se sont endormis.

I Cor 15,21. En effet, par un homme est venue la mort, et par un homme la résurrection des morts.

I Cor 15,22. Et comme tous meurent en Adam, de même dans le Christ tous recouvreront la vie;


I Cor 15,24. Ensuite viendra la fin, lorsqu'Il remettra le royaume à Dieu et au Père, après avoir anéanti tout principauté, toute domination et toute puissance.

I Cor 15,25. Mais il faut qu'Il règne jusqu'à ce qu'Il ait mis tous les ennemis sous Ses pieds.

I Cor 15,26. Le dernier ennemi détruit sera la mort; car Dieu a mis toutes choses sous Ses pieds. Et quand l'Ecriture dit:

I Cor 15,27. Tout Lui a été soumis, il est évident qu'il faut excepter Celui qui Lui a soumis toutes choses.

I Cor 15,28. Lors donc que tout Lui aura été soumis, au Fils, alors aussi le Fils Lui-même sera soumis à Celui qui Lui aura soumis toutes choses, afin que Dieu soit tout en tous.

I Cor 15,29. Autrement que feront ceux qui sont baptisés pour les morts, si les morts ne ressuscitent absolument pas? pourquoi sont-ils baptisés pour eux?

I Cor 15,34. Veillez, justes, et ne péchez point, car quelques-uns sont dans l'ignorance du vrai Dieu; .............


I Cor 15,51. Voici un mystère que je vais vous dire: Nous ressusciterons tous, mais nous ne serons pas tous transformés.

I Cor 15,52. En un moment, en un clin d'oeil, au son de la dernière trompette (car la trompette sonnera), les morts ressusciteront incorruptibles, et nous serons transformés.

I Cor 15,53. Car il faut que ce corps corruptible revête l'incorruptibilité, et que ce corps mortel revête l'immortalité.

I Cor 15,54. Et quand ce corps mortel aura revêtu l'immortalité, alors s'accomplira cette parole de l'Ecriture: La mort a été absorbée dans la victoire.

I Cor 15,55. Où est, ô mort, ta victoire? où est, ô mort, ton aiguillon?

I Cor 15,56. Or l'aiguillon de la mort, c'est le péché; et la force du péché, c'est la loi.

I Cor 15,57. Mais grâces soient rendues à Dieu, qui nous a donné la victoire par notre Seigneur JESUS-Christ.

I Cor 15,58. C'est pourquoi, mes frères bien-aimés, soyez fermes et inébranlables, travaillant toujours de plus en plus à l'oeuvre du Seigneur, sachant que votre travail n'est pas vain dans le Seigneur.


Pas d'enfer éternel dans la Bible,la mort est le seul châtiment infligé à Adam,il est retourné à la poussière...point,c'est bien d'une résurrection d'entre les morts dont-il s'agit,puisque la mort doit être anéantie pour toujours dans le lac de feu avec satan et ses suppôts...

Tu oublies volontairement ce passage: Et le diable, qui les séduisait, fut jeté dans l`étang de feu et de soufre, où sont la bête et le faux prophète. Et ils seront tourmentés jour et nuit, aux siècles des siècles.
Et tous ceux qui n'auront pas eu leurs noms inscrit dans le Livre de Vie de l'agneau rejoindront l'Antichrist, le faux prophète et le diable et ils seront éternellement tourmentés.

Ceci est l'Enseignement de des Ecritures mais pas celle sortie de Brooklyn dont tu es adepte, puisque tu suis quasiment leur enseignement.
Revenir en haut Aller en bas
Arl
Membre Actif
Membre Actif


Date d'inscription : 14/01/2011
Masculin
Messages : 5881
Pays : France
R E L I G I O N : ...

Mahomet n'aurait pas existé, selon Muhammad Sven Kalish  Empty
MessageSujet: Re: Mahomet n'aurait pas existé, selon Muhammad Sven Kalish    Mahomet n'aurait pas existé, selon Muhammad Sven Kalish  Icon_minipostedMer 14 Mar 2012, 7:36 am

BenJoseph a écrit:
Arlitto a écrit:
Ah bon!!!tu en es sûr???

Apocalypse 21
Les nouveaux cieux et la nouvelle terre

21.1 Puis je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre; car le premier ciel et la première terre avaient disparu, et la mer n'était plus.

21.2 Et je vis descendre du ciel, d'auprès de Dieu, la ville sainte, la nouvelle Jérusalem, préparée comme une épouse qui s'est parée pour son époux.

21.3 Et j'entendis du trône une forte voix qui disait: Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes! Il habitera avec eux, et ils seront son peuple, et Dieu lui-même sera avec eux.

21.4 Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu.

21.5 Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles. Et il dit: Écris; car ces paroles sont certaines et véritables.

21.6 Et il me dit: C'est fait! Je suis l'alpha et l'oméga, le commencement et la fin. A celui qui a soif je donnerai de la source de l'eau de la vie, gratuitement.

21.7 Celui qui vaincra héritera ces choses; je serai son Dieu, et il sera mon fils.

21.8 Mais pour les lâches, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les impudiques, les enchanteurs, les idolâtres, et tous les menteurs, leur part sera dans l'étang ardent de feu et de soufre, ce qui est la seconde mort.

Apo 22:

18 Je le déclare à quiconque entend les paroles de la prophétie de ce livre: Si quelqu'un y ajoute quelque chose, Dieu le frappera des fléaux décrits dans ce livre;

19 et si quelqu'un retranche quelque chose des paroles du livre de cette prophétie, Dieu retranchera sa part de l'arbre de la vie et de la ville sainte, décrits dans ce livre.

I Cor 15,13. S'il n'y a pas de résurrection des morts, le Christ non plus n'est point ressuscité.

I Cor 15,14. Et si le Christ n'est point ressuscité, notre prédication est donc vaine, et vaine aussi est votre foi.

I Cor 15,15. Il se trouve même que nous sommes de faux témoins à l'égard de Dieu, puisque nous avons rendu ce témoignage contre Dieu, qu'Il a ressuscité le Christ, tandis qu'Il ne L'a pas ressuscité, si les morts ne ressuscitent point.



I Cor 15,16. Car si les morts ne ressuscitent point, le Christ non plus n'est pas ressuscité.

I Cor 15,17. Si le Christ n'est pas ressuscité, votre foi est vaine; car vous êtes encore dans vos péchés.

I Cor 15,18. Ceux donc aussi qui se sont endormis dans le Christ sont perdus.

I Cor 15,19. Si c'est pour cette vie seulement que nous espérons dans le Christ, nous sommes les plus misérables de tous les hommes.

I Cor 15,20. Mais maintenant le Christ est ressuscité d'entre les morts, comme prémices de ceux qui se sont endormis.

I Cor 15,21. En effet, par un homme est venue la mort, et par un homme la résurrection des morts.

I Cor 15,22. Et comme tous meurent en Adam, de même dans le Christ tous recouvreront la vie;


I Cor 15,24. Ensuite viendra la fin, lorsqu'Il remettra le royaume à Dieu et au Père, après avoir anéanti tout principauté, toute domination et toute puissance.

I Cor 15,25. Mais il faut qu'Il règne jusqu'à ce qu'Il ait mis tous les ennemis sous Ses pieds.

I Cor 15,26. Le dernier ennemi détruit sera la mort; car Dieu a mis toutes choses sous Ses pieds. Et quand l'Ecriture dit:

I Cor 15,27. Tout Lui a été soumis, il est évident qu'il faut excepter Celui qui Lui a soumis toutes choses.

I Cor 15,28. Lors donc que tout Lui aura été soumis, au Fils, alors aussi le Fils Lui-même sera soumis à Celui qui Lui aura soumis toutes choses, afin que Dieu soit tout en tous.

I Cor 15,29. Autrement que feront ceux qui sont baptisés pour les morts, si les morts ne ressuscitent absolument pas? pourquoi sont-ils baptisés pour eux?

I Cor 15,34. Veillez, justes, et ne péchez point, car quelques-uns sont dans l'ignorance du vrai Dieu; .............


I Cor 15,51. Voici un mystère que je vais vous dire: Nous ressusciterons tous, mais nous ne serons pas tous transformés.

I Cor 15,52. En un moment, en un clin d'oeil, au son de la dernière trompette (car la trompette sonnera), les morts ressusciteront incorruptibles, et nous serons transformés.

I Cor 15,53. Car il faut que ce corps corruptible revête l'incorruptibilité, et que ce corps mortel revête l'immortalité.

I Cor 15,54. Et quand ce corps mortel aura revêtu l'immortalité, alors s'accomplira cette parole de l'Ecriture: La mort a été absorbée dans la victoire.

I Cor 15,55. Où est, ô mort, ta victoire? où est, ô mort, ton aiguillon?

I Cor 15,56. Or l'aiguillon de la mort, c'est le péché; et la force du péché, c'est la loi.

I Cor 15,57. Mais grâces soient rendues à Dieu, qui nous a donné la victoire par notre Seigneur JESUS-Christ.

I Cor 15,58. C'est pourquoi, mes frères bien-aimés, soyez fermes et inébranlables, travaillant toujours de plus en plus à l'oeuvre du Seigneur, sachant que votre travail n'est pas vain dans le Seigneur.


Pas d'enfer éternel dans la Bible,la mort est le seul châtiment infligé à Adam,il est retourné à la poussière...point,c'est bien d'une résurrection d'entre les morts dont-il s'agit,puisque la mort doit être anéantie pour toujours dans le lac de feu avec satan et ses suppôts...

Tu oublies volontairement ce passage: Et le diable, qui les séduisait, fut jeté dans l`étang de feu et de soufre, où sont la bête et le faux prophète. Et ils seront tourmentés jour et nuit, aux siècles des siècles.
Et tous ceux qui n'auront pas eu leurs noms inscrit dans le Livre de Vie de l'agneau rejoindront l'Antichrist, le faux prophète et le diable et ils seront éternellement tourmentés.

Ceci est l'Enseignement de des Ecritures mais pas celle sortie de Brooklyn dont tu es adepte, puisque tu suis quasiment leur enseignement.

Non,juste ce que dit la Bible....ça n'est pas la WT qui a écrit la Bible ou qui a donné au vrai Dieu un nom "YHWH" même l'enfer doit être aussi détruit!verset 14 : “la mort et l'enfer furent jetés dans l’étang de feu”

La mort ne sera plus NI CRIS, NI DOULEUR....

Apo:
21.4 Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu.

21.8 Mais pour les lâches, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les impudiques, les enchanteurs, les idolâtres, et tous les menteurs, leur part sera dans l'étang ardent de feu et de soufre, ce qui est la seconde mort.

[b]Mort pas brûlés,MORT... Adam est retourné à la poussière,il n'est pas en train de cramer quelque part...enfin!


En Mal. 4 : 1,: “Car voici, le jour vient, brûlant comme un four ; et tous les orgueilleux, et tous ceux qui pratiquent la méchanceté seront du chaume, et le jour qui vient les brûlera, dit l’Éternel des armées, de manière à ne leur laisser ni racine, ni branche”.
Revenir en haut Aller en bas
BenJoseph
Co-Admin
Co-Admin
BenJoseph

Date d'inscription : 08/01/2009
Masculin
Messages : 15694
Pays : Ile de France
R E L I G I O N : Chrétienne

Mahomet n'aurait pas existé, selon Muhammad Sven Kalish  Empty
MessageSujet: Re: Mahomet n'aurait pas existé, selon Muhammad Sven Kalish    Mahomet n'aurait pas existé, selon Muhammad Sven Kalish  Icon_minipostedMer 14 Mar 2012, 10:51 am

Arlitto a écrit:
BenJoseph a écrit:
Arlitto a écrit:
Ah bon!!!tu en es sûr???

Apocalypse 21
Les nouveaux cieux et la nouvelle terre

21.1 Puis je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre; car le premier ciel et la première terre avaient disparu, et la mer n'était plus.

21.2 Et je vis descendre du ciel, d'auprès de Dieu, la ville sainte, la nouvelle Jérusalem, préparée comme une épouse qui s'est parée pour son époux.

21.3 Et j'entendis du trône une forte voix qui disait: Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes! Il habitera avec eux, et ils seront son peuple, et Dieu lui-même sera avec eux.

21.4 Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu.

21.5 Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles. Et il dit: Écris; car ces paroles sont certaines et véritables.

21.6 Et il me dit: C'est fait! Je suis l'alpha et l'oméga, le commencement et la fin. A celui qui a soif je donnerai de la source de l'eau de la vie, gratuitement.

21.7 Celui qui vaincra héritera ces choses; je serai son Dieu, et il sera mon fils.

21.8 Mais pour les lâches, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les impudiques, les enchanteurs, les idolâtres, et tous les menteurs, leur part sera dans l'étang ardent de feu et de soufre, ce qui est la seconde mort.

Apo 22:

18 Je le déclare à quiconque entend les paroles de la prophétie de ce livre: Si quelqu'un y ajoute quelque chose, Dieu le frappera des fléaux décrits dans ce livre;

19 et si quelqu'un retranche quelque chose des paroles du livre de cette prophétie, Dieu retranchera sa part de l'arbre de la vie et de la ville sainte, décrits dans ce livre.

I Cor 15,13. S'il n'y a pas de résurrection des morts, le Christ non plus n'est point ressuscité.

I Cor 15,14. Et si le Christ n'est point ressuscité, notre prédication est donc vaine, et vaine aussi est votre foi.

I Cor 15,15. Il se trouve même que nous sommes de faux témoins à l'égard de Dieu, puisque nous avons rendu ce témoignage contre Dieu, qu'Il a ressuscité le Christ, tandis qu'Il ne L'a pas ressuscité, si les morts ne ressuscitent point.



I Cor 15,16. Car si les morts ne ressuscitent point, le Christ non plus n'est pas ressuscité.

I Cor 15,17. Si le Christ n'est pas ressuscité, votre foi est vaine; car vous êtes encore dans vos péchés.

I Cor 15,18. Ceux donc aussi qui se sont endormis dans le Christ sont perdus.

I Cor 15,19. Si c'est pour cette vie seulement que nous espérons dans le Christ, nous sommes les plus misérables de tous les hommes.

I Cor 15,20. Mais maintenant le Christ est ressuscité d'entre les morts, comme prémices de ceux qui se sont endormis.

I Cor 15,21. En effet, par un homme est venue la mort, et par un homme la résurrection des morts.

I Cor 15,22. Et comme tous meurent en Adam, de même dans le Christ tous recouvreront la vie;


I Cor 15,24. Ensuite viendra la fin, lorsqu'Il remettra le royaume à Dieu et au Père, après avoir anéanti tout principauté, toute domination et toute puissance.

I Cor 15,25. Mais il faut qu'Il règne jusqu'à ce qu'Il ait mis tous les ennemis sous Ses pieds.

I Cor 15,26. Le dernier ennemi détruit sera la mort; car Dieu a mis toutes choses sous Ses pieds. Et quand l'Ecriture dit:

I Cor 15,27. Tout Lui a été soumis, il est évident qu'il faut excepter Celui qui Lui a soumis toutes choses.

I Cor 15,28. Lors donc que tout Lui aura été soumis, au Fils, alors aussi le Fils Lui-même sera soumis à Celui qui Lui aura soumis toutes choses, afin que Dieu soit tout en tous.

I Cor 15,29. Autrement que feront ceux qui sont baptisés pour les morts, si les morts ne ressuscitent absolument pas? pourquoi sont-ils baptisés pour eux?

I Cor 15,34. Veillez, justes, et ne péchez point, car quelques-uns sont dans l'ignorance du vrai Dieu; .............


I Cor 15,51. Voici un mystère que je vais vous dire: Nous ressusciterons tous, mais nous ne serons pas tous transformés.

I Cor 15,52. En un moment, en un clin d'oeil, au son de la dernière trompette (car la trompette sonnera), les morts ressusciteront incorruptibles, et nous serons transformés.

I Cor 15,53. Car il faut que ce corps corruptible revête l'incorruptibilité, et que ce corps mortel revête l'immortalité.

I Cor 15,54. Et quand ce corps mortel aura revêtu l'immortalité, alors s'accomplira cette parole de l'Ecriture: La mort a été absorbée dans la victoire.

I Cor 15,55. Où est, ô mort, ta victoire? où est, ô mort, ton aiguillon?

I Cor 15,56. Or l'aiguillon de la mort, c'est le péché; et la force du péché, c'est la loi.

I Cor 15,57. Mais grâces soient rendues à Dieu, qui nous a donné la victoire par notre Seigneur JESUS-Christ.

I Cor 15,58. C'est pourquoi, mes frères bien-aimés, soyez fermes et inébranlables, travaillant toujours de plus en plus à l'oeuvre du Seigneur, sachant que votre travail n'est pas vain dans le Seigneur.


Pas d'enfer éternel dans la Bible,la mort est le seul châtiment infligé à Adam,il est retourné à la poussière...point,c'est bien d'une résurrection d'entre les morts dont-il s'agit,puisque la mort doit être anéantie pour toujours dans le lac de feu avec satan et ses suppôts...

Tu oublies volontairement ce passage: Et le diable, qui les séduisait, fut jeté dans l`étang de feu et de soufre, où sont la bête et le faux prophète. Et ils seront tourmentés jour et nuit, aux siècles des siècles.
Et tous ceux qui n'auront pas eu leurs noms inscrit dans le Livre de Vie de l'agneau rejoindront l'Antichrist, le faux prophète et le diable et ils seront éternellement tourmentés.

Ceci est l'Enseignement de des Ecritures mais pas celle sortie de Brooklyn dont tu es adepte, puisque tu suis quasiment leur enseignement.

Non,juste ce que dit la Bible....ça n'est pas la WT qui a écrit la Bible ou qui a donné au vrai Dieu un nom "YHWH" même l'enfer doit être aussi détruit!verset 14 : “la mort et l'enfer furent jetés dans l’étang de feu”

La mort ne sera plus NI CRIS, NI DOULEUR....

Apo:
21.4 Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu.

21.8 Mais pour les lâches, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les impudiques, les enchanteurs, les idolâtres, et tous les menteurs, leur part sera dans l'étang ardent de feu et de soufre, ce qui est la seconde mort.

[b]Mort pas brûlés,MORT... Adam est retourné à la poussière,il n'est pas en train de cramer quelque part...enfin!


En Mal. 4 : 1,: “Car voici, le jour vient, brûlant comme un four ; et tous les orgueilleux, et tous ceux qui pratiquent la méchanceté seront du chaume, et le jour qui vient les brûlera, dit l’Éternel des armées, de manière à ne leur laisser ni racine, ni branche”.
Hélas pour toi, mais tu n'as toujours rien compris.
Les réssuscité vivront éternellement quelle que soit leur destinée. L'étang de feu n'est pas la finalité pour les réprouvés mais une continuté sans fin.
L'étang de feu n'est pas un lieu physique, ceci je l'ai compris et la Bible ne le dit pas non plus ! C'est l'opposé du Paradis éternel.
C'est pour éviter ce lieu éternel que Christ est venu pour éviter aux hommes d'échapper à cette condamnation éternelle.

Si la résurrection des justes (qui concerne exclusivement les rachetés de Christ Ap.20:4; I Cor.15:23,51,52...) conduit à une vie qui durera aux siècles des siècles (Ap.22:5) c

eux qui auront part à la seconde résurrection = résurrection des injustes (après le millénium), celle-ci conduit aux tourments qui s'étendront aux siècles des siècles. Matthieu 25:41-46 et Apocalypse 14:11.

Donc, la perdition de l'homme ou son salut ne dépend pas de ses œuvres bonnes ou mauvaises.
Aucune œuvre ne pourra être jugée méritoire et ne soustraira un incrédule à l'étang de feu, comme aucune œuvre mauvaise ne pourra condamner un racheté à la perdition éternelle.

Le livre de vie servira de critère absolu pour le sort final de tout être humain.

Seront sauvés tous ceux dont le nom est inscrit dans le livre de vie, c'est-à-dire tous ceux qui ont accepté le salut en JESUS-Christ.
Seront perdus pour l'éternité, jetés dans l'étang de feu et de souffre (la où le ver ne meurt point comme disait JESUS), tous ceux dont les noms auront été effacés du livre de vie, c'est-à-dire tous ceux qui auront refusé le salut en JESUS-Christ.

Pour conclure, un fait significatif:
Les fausses doctrines des XIXe et XXe siècles se rejoignent toutes dans la négation des peines éternelles, à telle enseigne qu'il est possible de déceler un mouvement d'erreur - comme celle des TJ par exemple, qui refuse de concevoir un Dieu d'amour comme étant capable de condamner l'individu aux tourments éternels - dès l'instant où des réserves sont exprimées à l'égard des Écritures d'Apocalypse 20:11-15.

Revenir en haut Aller en bas
Cesar
Membre Actif
Membre Actif
Cesar

Date d'inscription : 09/03/2010
Masculin
Messages : 7309
Pays : Algerie
R E L I G I O N : Islam

Mahomet n'aurait pas existé, selon Muhammad Sven Kalish  Empty
MessageSujet: Re: Mahomet n'aurait pas existé, selon Muhammad Sven Kalish    Mahomet n'aurait pas existé, selon Muhammad Sven Kalish  Icon_minipostedMer 14 Mar 2012, 11:00 am

Nicodème a écrit:
Mahomet n'aurait pas existé, selon Muhammad Sven Kalish

Mahomet n'aurait pas existé, selon Muhammad Sven Kalish  Kalisch


Mahomet n'aurait jamais existé et le Coran serait une imposture historique?

Écrit par Point de Bascule on 19 Novembre 2008. Posted in Archives
Muhammad Kalisch, professeur de théologie en Allemagne et titulaire d'une chaire sur l'islam, a mis en doute l’existence historique de Mahomet et l'authenticité du Coran, provoquant une secousse sismique. Vu l'indignation d'un Conseil de musulmans, l’université lui a demandé d’abandonner ses fonctions d’enseignement. Dénoncé comme apostat, Kalisch craint pour sa sécurité. Courageux, il prévoit écrire un livre: «Je suis convaincu que ce que je fais est nécessaire. Il doit y avoir une discussion libre autour de l’islam».

Le Professeur Kalisch voulait développer l’esprit critique chez ses étudiants. Les universitaires allemands sont célèbres pour avoir mis en doute l'authenticité historique des religions occidentales. Ils ont été les premiers à déclarer que Moïse est un composite fictif de plusieurs leaders hébreux, que la Torah a été écrite par plusieurs auteurs sur une longue période de temps, et que JESUS est un personnage complètement fictif. Ces religions ne se sont pas effondrées pour autant, bénéficiant, contrairement à l'islam, d'une longue tradition de bras-le-corps avec leurs textes fondateurs.

**********

Traduction de: Professor Hired for Outreach to Muslims Delivers a Jolt, par Andrew Higgins, Wall Street Journal, le 15 novembre 2008 (traduction par Alphonse X.)

La théorie du théologien musulman: Il est vraisemblable que le Prophète Mahomet n’ait jamais existé.


MUNSTER, Allemagne — Mohammed Sven Kalisch, musulman converti et premier professeur de théologie musulmane en Allemagne, jeûne pendant le mois sacré musulman, n’aime pas serrer la main aux femmes musulmanes, et a passé des années à étudier les écritures islamiques. L’islam, dit-il, guide ma vie. L’annonce du fruit de ses recherches théologiques a provoqué la surprise. Sa conclusion : Le Prophète Mahomet n’a probablement jamais existé.

Sans surprise les musulmans sont outragés. Même les caricaturistes danois qui ont déclenché des manifestations globales il y a quelques années n’avaient pas présenté le Prophète comme fictionnel. La police allemande, préoccupée par l’éventualité de violentes représailles, a demandé au professeur de déménager son centre d’études religieuses dans des locaux plus sécurisés.

«Nous n’aurions jamais soupçonné qu’il avait de telles idées» déclare Thomas Bauer, un de ses collègues de l’Université de Münster qui a siégé au comité qui a nommé le Pr. Kalisch. « Je suis un musulman plus orthodoxe que lui, mais je ne suis pas musulman ».

Lorsque le Pr. Kalisch a pris sa chaire de théologie il y a quatre ans, il était perçu comme une preuve que l’Occident moderne et les voies islamiques peuvent se mélanger et contrer l’influence des prêcheurs radicaux en Allemagne. Il fût chargé d’un nouveau programme à Münster, l’une des universités les plus anciennes et les plus respectées, consistant à former les professeurs des écoles publiques à l’enseignement de leur Foi aux élèves musulmans.

Les leaders musulmans encouragèrent la création d’un comité consultatif et le rejoignirent dans son Centre pour les études religieuses. Les politiciens glorifièrent la rencontre comme le signe d’une Allemagne prête à absorber ses trois millions de musulmans dans la société traditionnelle. Mais, dixit Andreas Pinkwart, ministre en charge de l’éducation supérieure dans une région du nord de l’Allemagne, « Les résultats sont troublants ».

Le Pr. Kalisch, qui insiste sur le fait qu’il est toujours musulman, dit qu’il savait qu’il s’attirerait des ennuis mais qu’il voulait soumettre l’islam au même examen minutieux que le christianisme et le judaïsme. Les savants allemands du 19ème siècle, note-t’il, furent les premiers à soulever la question de la pertinence historique de la Bible.

Beaucoup de savants musulmans questionnent la pertinence des sources anciennes de la vie de Mahomet. La plus ancienne biographie, de laquelle aucune copie n’a survécu, date approximativement d’un siècle après sa mort en 632, et est connue uniquement pas des références citées dans des textes bien plus tardifs. Mais seul un nombre restreint de savants ont douté de l’existence de Mahomet. La plupart prétendent que sa vie est mieux documentée que celle de JESUS.

Muhammad Sven Kalish

«Bien sûr que Mahomet a existé», dixit Tilman Nagel, professeur à Göttigen et auteur d’un nouvel ouvrage, « Mahomet : Vie et Légende ». Le Prophète se distinguait de la figure lisse héritée de la tradition islamique, dit-il, mais « Il est très étonnant de prétendre que les centaines et les centaines de pages écrites sur son compte ont toutes été inventées » et qu’un tel personnage n’a jamais existé.

Néanmoins, le Pr. Nagel a signé une pétition de soutien au Pr. Kalisch, qui a affronté des critiques virulentes de la part de groupes musulmans et de quelques académiciens séculaires allemands. « Nous sommes en Europe », dit le Pr. Nagel. «L’éducation consiste à penser, pas juste à apprendre par cœur».

Le Centre d’études religieuses du Pr. Kalisch a récemment retiré son enseigne et effacé son adresse de son site internet. Le Professeur, un homme robuste de 42 ans, dit n’avoir reçu aucune menace spécifique, mais il a été dénoncé comme apostat, une offense passible de la peine capitale dans certaines interprétations de l’islam.

« Peut-être que les gens spéculent sur l’éventuelle irruption d’un idiot prêt à me décapiter », confiait-il durant une interview dans son étude.

Quelques minutes plus tard, un assistant arrivait paniqué disant qu’une montre digitale d’apparence suspecte avait été découverte jonchant le vestibule. La Police, appelée sur les lieux, déclara la montre inoffensive.

Converti à l’Islam à l’âge de 15 ans, le Pr. Kalisch affirme avoir été attiré vers la foi musulmane car elle lui apparaissait comme plus rationnelle que d’autres. Il adhéra à une branche de l’islam chiite connue pour son scepticisme. Après avoir brièvement travaillé comme juriste, il commença à travailler à une thèse postdoctorale en Droit islamique à Hambourg, afin d’accomplir le cursus élaboré exigé pour devenir un professeur en Allemagne.

Les attaques du 11 septembre aux USA cette année-là l’interpelèrent sans mettre à mal sa dévotion. Bien sûr, après son arrivée à l’Université de Münster en 2004, il frappa quelques esprits par son conservatisme. Sami Alrabaa, professeur dans un collège proche, se souvient avoir assisté à une conférence du Pr. Kamisch et avoir été agacé par sa défense doctrinaire de la Loi islamique, connue sous le nom de « Charia ».

En privé, il prenait une autre direction. Il dévorait des ouvrages questionnant l’existence d’Abraham, Moïse et JESUS. Puis, dit-il, « Je me suis dit à moi-même : Tu t’es occupé du christianisme et du judaïsme mais qu’en est-il de ta religion ? Peux-tu prendre pour acquis que Mahomet ait existé ? »
Tout d’abord il n’eut aucun doute, puis ils émergèrent lentement. Il fût frappé, dit-il, par le fait que les premières pièces de monnaie portant le nom de Mahomet n’étaient pas apparues avant la fin du 7ème siècle six décades après la naissance de la religion musulmane.

Il échangea des idées à Saarbrücken avec quelques chercheurs qui, durant les années précédentes, avaient avancé l’idée de la non existence de Mahomet. Ils prétendaient que « Mahomet » n’était pas le nom d’une personne mais un titre, et que l’islam avait débuté comme une hérésie chrétienne.

Le Pr. Kalisch ne prit pas toutes ces critiques pour argent comptant. Contributeur l’année passée d’un livre sur l’islam, il pesa les probabilités et conclu que l’existence de Mahomet était plus probable que non probable. Tôt cette année néanmoins sa pensée changea. « Plus je lisais, plus la personne historique à la base de tout me paraissait improbable », dit-il.

Il a des doutes également sur la Coran. « Dieu n’écrit pas de livres », dit-il.
Quelques uns parmi ses étudiants alarmèrent la direction au sujet de son enseignement. Je me suis demandé si il dirait un jour que lui-même n’existait pas », dit l’un d’eux. Quelques uns boycottèrent ses conférences. D’autres chantèrent ses louanges.

Le Pr. Kalisch affirme ne jamais avoir dit aux étudiants « Crois juste ce que Kalisch pense », mais avoir cherché à leur enseigner à penser de façon indépendante. Les religions, dit-il, sont des « béquilles » qui aident les croyants à atteindre « La vérité spirituelle au-delà d’elles mêmes ». Pour lui, ce qui importe n’est pas de savoir si Mahomet a vraiment existé, mais plutôt la philosophie présentée au travers de son nom.

Cet été, la dispute a atteint les grands titres. Un journal allemand de langue turque en a parlé avec enthousiasme. Les médias dans le monde musulman l’ont repris.

Le Conseil de coordination musulman démissionna du conseil consultatif du centre du Pr. Kalisch. Quelques membres du conseil refusèrent de s’adresser à lui avec son nom musulman d’adoption, « Mahomet », disant qu’il devrait dès lors être connu sous le nom de « Sven ».

Les académiciens allemands se divisèrent. Michael Marx, un spécialiste du Coran à l’Académie des sciences de Berlin-Brandenburg, avança que les vues du Pr. Kalisch allaient discréditer les chercheurs allemands et rendre difficile le travail des savants allemands en terre musulmane. Mais Ursula Spuler-Stegemann, professeur d’études islamiques à l’université de Marburg, créa un site internet appelé « solidaritymuhammadkalisch.com » et initia une pétition de soutien online.

Alarmé par le fait qu’un effort pionnier hors de portée des musulmans allait seulement attiser les antagonismes, l’Université de Münster décida d’éteindre les flammes. Le Pr. Kalisch fût informé du fait qu’il pouvait garder sa chaire mais devait arrêter d’enseigner l’islam à de futurs enseignants.

Le professeur dit qu’il est plus déterminé que jamais à continuer à sonder sa Foi. Il termine un ouvrage explicitant sa pensée. Il est rédigé en Anglais au lieu de l’Allemand car il veut créer un impact plus important. « Je suis convaincu que ce que je fais est nécessaire. Il doit y avoir une discussion libre autour de l’islam », dit-il.





Et moi,je n'existe pas selon Nicodème Mahomet n'aurait pas existé, selon Muhammad Sven Kalish  149461
Revenir en haut Aller en bas
SPIRITANGEL
Co-Admin
Co-Admin


Date d'inscription : 10/01/2010
Masculin
Messages : 10765
Pays : MONTREAL QUEBEC CANADA
R E L I G I O N : CROYANT DI

Mahomet n'aurait pas existé, selon Muhammad Sven Kalish  Empty
MessageSujet: Re: Mahomet n'aurait pas existé, selon Muhammad Sven Kalish    Mahomet n'aurait pas existé, selon Muhammad Sven Kalish  Icon_minipostedMer 14 Mar 2012, 12:43 pm





---- REPLIQUE :



Cesar a écrit:
Nicodème a écrit:
Mahomet n'aurait pas existé, selon Muhammad Sven Kalish

Mahomet n'aurait pas existé, selon Muhammad Sven Kalish  Kalisch


Mahomet n'aurait jamais existé et le Coran serait une imposture historique?

Écrit par Point de Bascule on 19 Novembre 2008. Posted in Archives
Muhammad Kalisch, professeur de théologie en Allemagne et titulaire d'une chaire sur l'islam, a mis en doute l’existence historique de Mahomet et l'authenticité du Coran, provoquant une secousse sismique. Vu l'indignation d'un Conseil de musulmans, l’université lui a demandé d’abandonner ses fonctions d’enseignement. Dénoncé comme apostat, Kalisch craint pour sa sécurité. Courageux, il prévoit écrire un livre: «Je suis convaincu que ce que je fais est nécessaire. Il doit y avoir une discussion libre autour de l’islam».

Le Professeur Kalisch voulait développer l’esprit critique chez ses étudiants. Les universitaires allemands sont célèbres pour avoir mis en doute l'authenticité historique des religions occidentales. Ils ont été les premiers à déclarer que Moïse est un composite fictif de plusieurs leaders hébreux, que la Torah a été écrite par plusieurs auteurs sur une longue période de temps, et que JESUS est un personnage complètement fictif. Ces religions ne se sont pas effondrées pour autant, bénéficiant, contrairement à l'islam, d'une longue tradition de bras-le-corps avec leurs textes fondateurs.

**********

Traduction de: Professor Hired for Outreach to Muslims Delivers a Jolt, par Andrew Higgins, Wall Street Journal, le 15 novembre 2008 (traduction par Alphonse X.)

La théorie du théologien musulman: Il est vraisemblable que le Prophète Mahomet n’ait jamais existé.


MUNSTER, Allemagne — Mohammed Sven Kalisch, musulman converti et premier professeur de théologie musulmane en Allemagne, jeûne pendant le mois sacré musulman, n’aime pas serrer la main aux femmes musulmanes, et a passé des années à étudier les écritures islamiques. L’islam, dit-il, guide ma vie. L’annonce du fruit de ses recherches théologiques a provoqué la surprise. Sa conclusion : Le Prophète Mahomet n’a probablement jamais existé.

Sans surprise les musulmans sont outragés. Même les caricaturistes danois qui ont déclenché des manifestations globales il y a quelques années n’avaient pas présenté le Prophète comme fictionnel. La police allemande, préoccupée par l’éventualité de violentes représailles, a demandé au professeur de déménager son centre d’études religieuses dans des locaux plus sécurisés.

«Nous n’aurions jamais soupçonné qu’il avait de telles idées» déclare Thomas Bauer, un de ses collègues de l’Université de Münster qui a siégé au comité qui a nommé le Pr. Kalisch. « Je suis un musulman plus orthodoxe que lui, mais je ne suis pas musulman ».

Lorsque le Pr. Kalisch a pris sa chaire de théologie il y a quatre ans, il était perçu comme une preuve que l’Occident moderne et les voies islamiques peuvent se mélanger et contrer l’influence des prêcheurs radicaux en Allemagne. Il fût chargé d’un nouveau programme à Münster, l’une des universités les plus anciennes et les plus respectées, consistant à former les professeurs des écoles publiques à l’enseignement de leur Foi aux élèves musulmans.

Les leaders musulmans encouragèrent la création d’un comité consultatif et le rejoignirent dans son Centre pour les études religieuses. Les politiciens glorifièrent la rencontre comme le signe d’une Allemagne prête à absorber ses trois millions de musulmans dans la société traditionnelle. Mais, dixit Andreas Pinkwart, ministre en charge de l’éducation supérieure dans une région du nord de l’Allemagne, « Les résultats sont troublants ».

Le Pr. Kalisch, qui insiste sur le fait qu’il est toujours musulman, dit qu’il savait qu’il s’attirerait des ennuis mais qu’il voulait soumettre l’islam au même examen minutieux que le christianisme et le judaïsme. Les savants allemands du 19ème siècle, note-t’il, furent les premiers à soulever la question de la pertinence historique de la Bible.

Beaucoup de savants musulmans questionnent la pertinence des sources anciennes de la vie de Mahomet. La plus ancienne biographie, de laquelle aucune copie n’a survécu, date approximativement d’un siècle après sa mort en 632, et est connue uniquement pas des références citées dans des textes bien plus tardifs. Mais seul un nombre restreint de savants ont douté de l’existence de Mahomet. La plupart prétendent que sa vie est mieux documentée que celle de JESUS.

Muhammad Sven Kalish

«Bien sûr que Mahomet a existé», dixit Tilman Nagel, professeur à Göttigen et auteur d’un nouvel ouvrage, « Mahomet : Vie et Légende ». Le Prophète se distinguait de la figure lisse héritée de la tradition islamique, dit-il, mais « Il est très étonnant de prétendre que les centaines et les centaines de pages écrites sur son compte ont toutes été inventées » et qu’un tel personnage n’a jamais existé.

Néanmoins, le Pr. Nagel a signé une pétition de soutien au Pr. Kalisch, qui a affronté des critiques virulentes de la part de groupes musulmans et de quelques académiciens séculaires allemands. « Nous sommes en Europe », dit le Pr. Nagel. «L’éducation consiste à penser, pas juste à apprendre par cœur».

Le Centre d’études religieuses du Pr. Kalisch a récemment retiré son enseigne et effacé son adresse de son site internet. Le Professeur, un homme robuste de 42 ans, dit n’avoir reçu aucune menace spécifique, mais il a été dénoncé comme apostat, une offense passible de la peine capitale dans certaines interprétations de l’islam.

« Peut-être que les gens spéculent sur l’éventuelle irruption d’un idiot prêt à me décapiter », confiait-il durant une interview dans son étude.

Quelques minutes plus tard, un assistant arrivait paniqué disant qu’une montre digitale d’apparence suspecte avait été découverte jonchant le vestibule. La Police, appelée sur les lieux, déclara la montre inoffensive.

Converti à l’Islam à l’âge de 15 ans, le Pr. Kalisch affirme avoir été attiré vers la foi musulmane car elle lui apparaissait comme plus rationnelle que d’autres. Il adhéra à une branche de l’islam chiite connue pour son scepticisme. Après avoir brièvement travaillé comme juriste, il commença à travailler à une thèse postdoctorale en Droit islamique à Hambourg, afin d’accomplir le cursus élaboré exigé pour devenir un professeur en Allemagne.

Les attaques du 11 septembre aux USA cette année-là l’interpelèrent sans mettre à mal sa dévotion. Bien sûr, après son arrivée à l’Université de Münster en 2004, il frappa quelques esprits par son conservatisme. Sami Alrabaa, professeur dans un collège proche, se souvient avoir assisté à une conférence du Pr. Kamisch et avoir été agacé par sa défense doctrinaire de la Loi islamique, connue sous le nom de « Charia ».

En privé, il prenait une autre direction. Il dévorait des ouvrages questionnant l’existence d’Abraham, Moïse et JESUS. Puis, dit-il, « Je me suis dit à moi-même : Tu t’es occupé du christianisme et du judaïsme mais qu’en est-il de ta religion ? Peux-tu prendre pour acquis que Mahomet ait existé ? »
Tout d’abord il n’eut aucun doute, puis ils émergèrent lentement. Il fût frappé, dit-il, par le fait que les premières pièces de monnaie portant le nom de Mahomet n’étaient pas apparues avant la fin du 7ème siècle six décades après la naissance de la religion musulmane.

Il échangea des idées à Saarbrücken avec quelques chercheurs qui, durant les années précédentes, avaient avancé l’idée de la non existence de Mahomet. Ils prétendaient que « Mahomet » n’était pas le nom d’une personne mais un titre, et que l’islam avait débuté comme une hérésie chrétienne.

Le Pr. Kalisch ne prit pas toutes ces critiques pour argent comptant. Contributeur l’année passée d’un livre sur l’islam, il pesa les probabilités et conclu que l’existence de Mahomet était plus probable que non probable. Tôt cette année néanmoins sa pensée changea. « Plus je lisais, plus la personne historique à la base de tout me paraissait improbable », dit-il.

Il a des doutes également sur la Coran. « Dieu n’écrit pas de livres », dit-il.
Quelques uns parmi ses étudiants alarmèrent la direction au sujet de son enseignement. Je me suis demandé si il dirait un jour que lui-même n’existait pas », dit l’un d’eux. Quelques uns boycottèrent ses conférences. D’autres chantèrent ses louanges.

Le Pr. Kalisch affirme ne jamais avoir dit aux étudiants « Crois juste ce que Kalisch pense », mais avoir cherché à leur enseigner à penser de façon indépendante. Les religions, dit-il, sont des « béquilles » qui aident les croyants à atteindre « La vérité spirituelle au-delà d’elles mêmes ». Pour lui, ce qui importe n’est pas de savoir si Mahomet a vraiment existé, mais plutôt la philosophie présentée au travers de son nom.

Cet été, la dispute a atteint les grands titres. Un journal allemand de langue turque en a parlé avec enthousiasme. Les médias dans le monde musulman l’ont repris.

Le Conseil de coordination musulman démissionna du conseil consultatif du centre du Pr. Kalisch. Quelques membres du conseil refusèrent de s’adresser à lui avec son nom musulman d’adoption, « Mahomet », disant qu’il devrait dès lors être connu sous le nom de « Sven ».

Les académiciens allemands se divisèrent. Michael Marx, un spécialiste du Coran à l’Académie des sciences de Berlin-Brandenburg, avança que les vues du Pr. Kalisch allaient discréditer les chercheurs allemands et rendre difficile le travail des savants allemands en terre musulmane. Mais Ursula Spuler-Stegemann, professeur d’études islamiques à l’université de Marburg, créa un site internet appelé « solidaritymuhammadkalisch.com » et initia une pétition de soutien online.

Alarmé par le fait qu’un effort pionnier hors de portée des musulmans allait seulement attiser les antagonismes, l’Université de Münster décida d’éteindre les flammes. Le Pr. Kalisch fût informé du fait qu’il pouvait garder sa chaire mais devait arrêter d’enseigner l’islam à de futurs enseignants.

Le professeur dit qu’il est plus déterminé que jamais à continuer à sonder sa Foi. Il termine un ouvrage explicitant sa pensée. Il est rédigé en Anglais au lieu de l’Allemand car il veut créer un impact plus important. « Je suis convaincu que ce que je fais est nécessaire. Il doit y avoir une discussion libre autour de l’islam », dit-il.





Et moi,je n'existe pas selon Nicodème Mahomet n'aurait pas existé, selon Muhammad Sven Kalish  149461




1 - AU CONTRAIRE TU EST UN GUERRIER D'ALLAH SUR SON CHEMIN

2 - ET TU VAS SUREMENT TE MERITER DE BELLES HOURRIS AU PARADIS

3 - LA BELLE RECOMPENSE D'ALLAH POUR CEUX QUI SUIVENT SON

4 - CHEMIN cheers

5 - BIZARRE QU'ALLAH NE MENTIONNE QUE LES HOURRIS ET

6 - DE QUOI MANGER ET BOIRE COMME RECOMPENSES scratch



LOGIQUEMENT : SPIRITANGEL Mahomet n'aurait pas existé, selon Muhammad Sven Kalish  22447
Revenir en haut Aller en bas
Arl
Membre Actif
Membre Actif


Date d'inscription : 14/01/2011
Masculin
Messages : 5881
Pays : France
R E L I G I O N : ...

Mahomet n'aurait pas existé, selon Muhammad Sven Kalish  Empty
MessageSujet: Re: Mahomet n'aurait pas existé, selon Muhammad Sven Kalish    Mahomet n'aurait pas existé, selon Muhammad Sven Kalish  Icon_minipostedMer 14 Mar 2012, 8:57 pm

BenJoseph a écrit:
Arlitto a écrit:
BenJoseph a écrit:


Tu oublies volontairement ce passage: Et le diable, qui les séduisait, fut jeté dans l`étang de feu et de soufre, où sont la bête et le faux prophète. Et ils seront tourmentés jour et nuit, aux siècles des siècles.
Et tous ceux qui n'auront pas eu leurs noms inscrit dans le Livre de Vie de l'agneau rejoindront l'Antichrist, le faux prophète et le diable et ils seront éternellement tourmentés.

Ceci est l'Enseignement de des Ecritures mais pas celle sortie de Brooklyn dont tu es adepte, puisque tu suis quasiment leur enseignement.

Non,juste ce que dit la Bible....ça n'est pas la WT qui a écrit la Bible ou qui a donné au vrai Dieu un nom "YHWH" même l'enfer doit être aussi détruit!verset 14 : “la mort et l'enfer furent jetés dans l’étang de feu”

La mort ne sera plus NI CRIS, NI DOULEUR....

Apo:
21.4 Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu.

21.8 Mais pour les lâches, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les impudiques, les enchanteurs, les idolâtres, et tous les menteurs, leur part sera dans l'étang ardent de feu et de soufre, ce qui est la seconde mort.

[b]Mort pas brûlés,MORT... Adam est retourné à la poussière,il n'est pas en train de cramer quelque part...enfin!


En Mal. 4 : 1,: “Car voici, le jour vient, brûlant comme un four ; et tous les orgueilleux, et tous ceux qui pratiquent la méchanceté seront du chaume, et le jour qui vient les brûlera, dit l’Éternel des armées, de manière à ne leur laisser ni racine, ni branche”.
Hélas pour toi, mais tu n'as toujours rien compris.
Les réssuscité vivront éternellement quelle que soit leur destinée. L'étang de feu n'est pas la finalité pour les réprouvés mais une continuté sans fin.
L'étang de feu n'est pas un lieu physique, ceci je l'ai compris et la Bible ne le dit pas non plus ! C'est l'opposé du Paradis éternel.
C'est pour éviter ce lieu éternel que Christ est venu pour éviter aux hommes d'échapper à cette condamnation éternelle.

Si la résurrection des justes (qui concerne exclusivement les rachetés de Christ Ap.20:4; I Cor.15:23,51,52...) conduit à une vie qui durera aux siècles des siècles (Ap.22:5) c

eux qui auront part à la seconde résurrection = résurrection des injustes (après le millénium), celle-ci conduit aux tourments qui s'étendront aux siècles des siècles. Matthieu 25:41-46 et Apocalypse 14:11.

Donc, la perdition de l'homme ou son salut ne dépend pas de ses œuvres bonnes ou mauvaises.
Aucune œuvre ne pourra être jugée méritoire et ne soustraira un incrédule à l'étang de feu, comme aucune œuvre mauvaise ne pourra condamner un racheté à la perdition éternelle.

Le livre de vie servira de critère absolu pour le sort final de tout être humain.

Seront sauvés tous ceux dont le nom est inscrit dans le livre de vie, c'est-à-dire tous ceux qui ont accepté le salut en JESUS-Christ.
Seront perdus pour l'éternité, jetés dans l'étang de feu et de souffre (la où le ver ne meurt point comme disait JESUS), tous ceux dont les noms auront été effacés du livre de vie, c'est-à-dire tous ceux qui auront refusé le salut en JESUS-Christ.

Pour conclure, un fait significatif:
Les fausses doctrines des XIXe et XXe siècles se rejoignent toutes dans la négation des peines éternelles, à telle enseigne qu'il est possible de déceler un mouvement d'erreur - comme celle des TJ par exemple, qui refuse de concevoir un Dieu d'amour comme étant capable de condamner l'individu aux tourments éternels - dès l'instant où des réserves sont exprimées à l'égard des Écritures d'Apocalypse 20:11-15.


Si tu le dis!!!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Mahomet n'aurait pas existé, selon Muhammad Sven Kalish  Empty
MessageSujet: Re: Mahomet n'aurait pas existé, selon Muhammad Sven Kalish    Mahomet n'aurait pas existé, selon Muhammad Sven Kalish  Icon_miniposted

Revenir en haut Aller en bas
 

Mahomet n'aurait pas existé, selon Muhammad Sven Kalish

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mahomet a t'il réellement existé ?
» Islam : Profil psychologique de Mahomet (Muhammad)
»  Mahomet un prophete selon le coran?????
» Mahomet un prophete selon le coran?????
» selon le coran mahomet a t il le profil d'un prophète??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: INTER-RELIGIEUX :: *** Islam-Chrétien ***-