*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  Contribution  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"
 

 Le Judaïsme du premier siècle de notre ère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
DoutePieux
.
.
DoutePieux

Date d'inscription : 15/04/2011
Masculin
Messages : 2255
Pays : France
R E L I G I O N : Croyant Abrahamique

Le Judaïsme du premier siècle de notre ère Empty
MessageSujet: Le Judaïsme du premier siècle de notre ère   Le Judaïsme du premier siècle de notre ère Icon_minipostedMar 21 Fév 2012, 9:27 am

Shalom David,

J'ai appris dans un documentaire que les Juifs contemporains de Jésus acceptaient déjà des non-Juifs comme des craignants-Dieu et que la conversion au Judaïsme n'était pas si abrupte que l'on peut s'imaginer aujourd'hui.
Le spécialiste explique qu'il y a "trois piliers": La Terre Sainte, le Peuple juif et la Loi.
Si les judéo-chrétiens comme Jacques le Juste aient nuancé les deux premiers, il ne pouvait se résoudre à abandonner la Loi, lui qui l'observait scrupuleusement à la différence des judéo-chrétiens héllénisés. Ce que je ne savais pas c'est que le judaïsme prérabinique, du moins dans certaines branches, aurait déjà mis en oeuvre ce genre d'ouverture (dans le sens des non-Juifs qui viennent au Judaïsme mais jamais dans le sens inverse).
Ce spécialiste est un Juif, professeur dans une Université en Israël expert dans le judaïsme de cet ère. Parle-t-il de faits avérés et ce sont des thèses ?
Le judaïsme rabbinique est-il une réaction à ses branches qui allaient sortir du Judaïsme ( je ne pense pas seulement à Jésus) ou suit-elle une logique bien antérieure propre aux Pharisiens ? Comment la Tradition juive rapporte-t-elle les événements, est-ce que le judéo-christianisme est-il "important" ou constitue-t-il un "non événement" ?
Revenir en haut Aller en bas
david_maur
.
.


Date d'inscription : 17/06/2011
Masculin
Messages : 272
Pays : israel
R E L I G I O N : juif

Le Judaïsme du premier siècle de notre ère Empty
MessageSujet: Re: Le Judaïsme du premier siècle de notre ère   Le Judaïsme du premier siècle de notre ère Icon_minipostedMar 21 Fév 2012, 10:26 pm

J'aurai bien voulu voir la reference du documentaire dont tu fais allusion et le nom du specialiste. A vrai dire , je n'ai pas une assez bonne connaissance de la periode du judaisme du temps de Jesus. Je sais seulement que qu'il y avait trois grands mouvements :les pharisiens (qui sont a l'origine de du judaisme rabbinique que l'on connait aujourd'hui), les sadduccens (qui se sont empare de la haute pretrise juive) et les esseins(je ne sais pas comment on prononce ce mot en francais) qui etait une branche mysterieuse et assez renfermee et qui sont largement decrits dans les parchemins de Qumran. Je pense que tu peux avoir plus d'informations a ce sujet en cherchant dans le reseau internet que je peux t'en fournir de mes humbles connaissances.Je ne pense pas que le mouvement Pharisien ,a l'origine du judaisme rabbinique, soit une reaction aux autres mouvements que j'ai cite. Ils se portent plutot garants d'etre les fideles heritiers de la tradition mosaique depuis Moise jusaqu'aux membres du Grand Sanhedrin comme il ecrit au debut du celebre traite "Pirkei Avot" qui est le neuvième et dernier de l’ordre Nezikin dans la Mishna:
Moïse reçut la Torah au Sinaï, et la transmit à Josué, et Josué la transmit aux Anciens, et les Anciens aux Prophètes, et les Prophètes la transmirent aux hommes de la Grande Assemblée(je pense que l'alluson est au Sanhedrin,mais je suis pas sur). Eux dirent trois choses : Soyez modérés dans le jugement, formez beaucoup d'élèves et faites une haie à la Torah. (Pirke Avot 1:1
Revenir en haut Aller en bas
DoutePieux
.
.
DoutePieux

Date d'inscription : 15/04/2011
Masculin
Messages : 2255
Pays : France
R E L I G I O N : Croyant Abrahamique

Le Judaïsme du premier siècle de notre ère Empty
MessageSujet: Re: Le Judaïsme du premier siècle de notre ère   Le Judaïsme du premier siècle de notre ère Icon_minipostedMar 21 Fév 2012, 11:43 pm

C'était un doc' sur les origines du Christianisme ou le spécialiste en question (je tâcherai de trouver son nom, ils étaient plusieurs de l'Université hébraïque de Jérusalem)

Je pensais le Judaïsme plus pluriel que cela au 1er siècle.
Oui le réseau internet est à portée de main, mais je préfère l'échange, surtout que tu es très pédagogique. Tes humbles connaissances sur le sujet répondent en partie à ma première question, cette période n'est pas vraiment un lieu commun dans la culture religieuse juive ?

ps: Les esseins se disent Esséniens en Français Wink
Revenir en haut Aller en bas
RavRephael
nouveau membre


Date d'inscription : 30/04/2012
Masculin
Messages : 5
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Judaïsme M

Le Judaïsme du premier siècle de notre ère Empty
MessageSujet: Re: Le Judaïsme du premier siècle de notre ère   Le Judaïsme du premier siècle de notre ère Icon_minipostedLun 30 Avr 2012, 10:34 am

Shalom !

Dommage que je vienne seulement de m’inscrire sur le forum, car voilà un sujet intéressant.

Sachez toutefois que je ne suis pas là pour remettre en cause ce qui se passe au sein des différentes branches du Judaïsme, mais je ne peux parler de la branche dont je relève, c’est-à-dire le Judaïsme Messianique, sans évoquer ce qui nous diffère des autres Communautés.
Il faut savoir que la Communauté Juive Messianique est toute petite, seulement 50.000 Juifs (sur 13 millions), c’est donc moins de 0,5%. Il faut aussi savoir qu’environ 40.000 des Juifs Messianiques sont aux U.S.A. et au Canada…

Naturellement, notre principale caractéristique est d’accepter pleinement YESHOUA (JESUS) comme étant notre Guide, qui nous aide à nous rapprocher D’HASCHEM, tout comme nous acceptons le Nouveau Testament, que nous préférons généralement nommer La Nouvelle Alliance.

Il faut toutefois savoir qu’il existe deux tendances au sein du Judaïsme Messianique :

-Une tendance, qui, même si elle accepte totalement tous les Chrétiens lors des offices, continue de faire la différence entre Juifs et Gentils et définit la qualité de Juif selon les mêmes critères que les Communautés dites « orthodoxes ». Ce qui donne parfois des cas malheureux, car l’on a déjà vu des Gentils ne pas avoir le choix que d’aller se convertir dans une Communauté orthodoxe dans l’unique but d’être considéré comme Juif par la Communauté Messianique (ce qui n'est pas très éthique vis-à-vis de la Communauté orthodoxe) ! A ma connaissance, toutes les Congrégations Juives Messianiques d’Europe s’inscrivent dans cette tendance et ne proposent donc ni Conversion réelle, et ne forme pas de Rabbins (Messianiques).

-Dans l’autre tendance, une Conversion réelle et totale est possible, elle s’effectue sous la guidance et les conseils d’un Rabbin Messianique et celui qui accomplit la démarche est ensuite considéré comme Juif à part entière (mais pas par les Communautés non Messianiques!!!)
Le processus de Conversion est en effet beaucoup plus « souple » que dans les Communautés orthodoxes ou libérales, car le Rabbin (Messianique) n’est là que pour accompagner et conseiller celui ou celle qui le convertit, et non pour s’immiscer dans sa vie, car il est considéré que la Conversion est un acte d’Amour et de Retour envers HASCHEM, et que nul sur cette terre ne peut s’interposer entre le Croyant et son Créateur.

Je ne vais pas jurer que je suis vraiment le seul Rabbin Messianique francophone (formé par un Rabbin Messianique Américain), mais après déjà moult recherches, je n’en ai pas encore rencontré d’autres…

Bien à vous,

Repha ‘el
Revenir en haut Aller en bas
Mister Be
Membre Actif
Membre Actif
Mister Be

Date d'inscription : 13/10/2011
Masculin
Messages : 4200
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Juif messianique

Le Judaïsme du premier siècle de notre ère Empty
MessageSujet: Re: Le Judaïsme du premier siècle de notre ère   Le Judaïsme du premier siècle de notre ère Icon_minipostedLun 30 Avr 2012, 11:11 am

Shalom à Tous,

Je suis aussi Juif messianique et il est vrai que nous avons un gros problème d'identité religieuse...nos frères juifs ne nous reconnaissent plus comme Juifs et les Chrétiens comme Chrétiens car on entre dans aucun de leur moule!

Oui les Juifs ont toujours acceptés l'étranger car dans le Talmud il est écrit qu'on doit respecter l'étranger car nous avons été esclaves aussi en pays d'Egypte mais un étranger ou un gentil reste un gentil et un Juif,un juif...
Il y a donc les Juifs messianiques et les gentils messianiques...Il n'y a pas de suprématie ni d'éthnocentrisme,juste deux fonctions différentes !

Nous devons beaucoup aux Pharisiens un peu trop diabolisés par les Chrétiens,ne l'oublions pas!
Revenir en haut Aller en bas
mick
MODERATION
MODERATION


Date d'inscription : 10/11/2010
Féminin
Messages : 7765
Pays : canada
R E L I G I O N : chrétienne

Le Judaïsme du premier siècle de notre ère Empty
MessageSujet: Re: Le Judaïsme du premier siècle de notre ère   Le Judaïsme du premier siècle de notre ère Icon_minipostedLun 30 Avr 2012, 11:23 am

Mister Be, you are the best, Le Judaïsme du premier siècle de notre ère 22376

ici nous t'acceptons tel que tu es,

sinon on t'aura inventé Le Judaïsme du premier siècle de notre ère 895784

Amicalement Mick
Revenir en haut Aller en bas
BenJoseph
Co-Admin
Co-Admin
BenJoseph

Date d'inscription : 08/01/2009
Masculin
Messages : 15041
Pays : Ile de France
R E L I G I O N : Chrétienne

Le Judaïsme du premier siècle de notre ère Empty
MessageSujet: Re: Le Judaïsme du premier siècle de notre ère   Le Judaïsme du premier siècle de notre ère Icon_minipostedLun 30 Avr 2012, 11:37 am

@RavRephael a écrit:
Shalom !

Dommage que je vienne seulement de m’inscrire sur le forum, car voilà un sujet intéressant.

Sachez toutefois que je ne suis pas là pour remettre en cause ce qui se passe au sein des différentes branches du Judaïsme, mais je ne peux parler de la branche dont je relève, c’est-à-dire le Judaïsme Messianique, sans évoquer ce qui nous diffère des autres Communautés.
Il faut savoir que la Communauté Juive Messianique est toute petite, seulement 50.000 Juifs (sur 13 millions), c’est donc moins de 0,5%. Il faut aussi savoir qu’environ 40.000 des Juifs Messianiques sont aux U.S.A. et au Canada…

Naturellement, notre principale caractéristique est d’accepter pleinement YESHOUA (JESUS) comme étant notre Guide, qui nous aide à nous rapprocher D’HASCHEM, tout comme nous acceptons le Nouveau Testament, que nous préférons généralement nommer La Nouvelle Alliance.

Il faut toutefois savoir qu’il existe deux tendances au sein du Judaïsme Messianique :

-Une tendance, qui, même si elle accepte totalement tous les Chrétiens lors des offices, continue de faire la différence entre Juifs et Gentils et définit la qualité de Juif selon les mêmes critères que les Communautés dites « orthodoxes ». Ce qui donne parfois des cas malheureux, car l’on a déjà vu des Gentils ne pas avoir le choix que d’aller se convertir dans une Communauté orthodoxe dans l’unique but d’être considéré comme Juif par la Communauté Messianique (ce qui n'est pas très éthique vis-à-vis de la Communauté orthodoxe) ! A ma connaissance, toutes les Congrégations Juives Messianiques d’Europe s’inscrivent dans cette tendance et ne proposent donc ni Conversion réelle, et ne forme pas de Rabbins (Messianiques).

-Dans l’autre tendance, une Conversion réelle et totale est possible, elle s’effectue sous la guidance et les conseils d’un Rabbin Messianique et celui qui accomplit la démarche est ensuite considéré comme Juif à part entière (mais pas par les Communautés non Messianiques!!!)
Le processus de Conversion est en effet beaucoup plus « souple » que dans les Communautés orthodoxes ou libérales, car le Rabbin (Messianique) n’est là que pour accompagner et conseiller celui ou celle qui le convertit, et non pour s’immiscer dans sa vie, car il est considéré que la Conversion est un acte d’Amour et de Retour envers HASCHEM, et que nul sur cette terre ne peut s’interposer entre le Croyant et son Créateur.

Je ne vais pas jurer que je suis vraiment le seul Rabbin Messianique francophone (formé par un Rabbin Messianique Américain), mais après déjà moult recherches, je n’en ai pas encore rencontré d’autres…

Bien à vous,

Repha ‘el
Shalom Rephael et sois le bienvenu sur notre forum !
Revenir en haut Aller en bas
ved
Animateur
Animateur
ved

Date d'inscription : 13/11/2010
Masculin
Messages : 4682
Pays : france
R E L I G I O N : Chrétien

Le Judaïsme du premier siècle de notre ère Empty
MessageSujet: Re: Le Judaïsme du premier siècle de notre ère   Le Judaïsme du premier siècle de notre ère Icon_minipostedLun 30 Avr 2012, 12:15 pm

il y a un verset dans le nouveau testament qui atteste que les juifs du temps du Christ et d'avant le Christ pratiquaient le prosélytisme

Actes 15 : 21
Car, depuis bien des générations, Moïse a dans chaque ville des gens qui le prêchent, puisqu'on le lit tous les jours de sabbat dans les synagogues.


sinon voici ce que j'ai trouvé sur wikipédia :
Citation :

Les origines de la Septante

Très vite après la fondation d'Alexandrie par Alexandre le Grand en -331, la diaspora juive s'y développe fortement, en particulier autour du Palais royal ; à tel point que deux des cinq quartiers de la cité sont réservés aux « descendants d'Abraham ». Les Juifs continuent à y parler la langue hébraïque et à étudier les textes de l'Ancien Testament. Le culte synagogal est public et les Grecs se montrent curieux des « sagesses barbares ». Quelques-uns gagnent le statut reconnu de « craignant-Dieu » (signalés dans les Actes des Apôtres) en cela qu'ils suivent les préceptes du judaïsme, au moins les 7 lois des fils de Noé, sans aller jusqu'à une conversion qui implique la circoncision.

suite à cet extrait de wikipédia, j'ai fais une recherche dans le nouveau testament concernant le terme "craigant Dieu"
et voici le résultat :

Actes 10 : 22
Ils répondirent : Corneille, centenier, homme juste et craignant Dieu, et de qui toute la nation des Juifs rend un bon témoignage, a été divinement averti par un saint ange de te faire venir dans sa maison et d'entendre tes paroles.


Actes 16 : 14
L'une d'elles, nommée Lydie, marchande de pourpre, de la ville de Thyatire, était une femme craignant Dieu, et elle écoutait. Le Seigneur lui ouvrit le coeur, pour qu'elle fût attentive à ce que disait Paul.


Actes 17 : 4
Quelques-uns d'entre eux furent persuadés, et se joignirent à Paul et à Silas, ainsi qu'une grande multitude de Grecs craignant Dieu, et beaucoup de femmes de qualité.


Actes 17 : 17
Il s'entretenait donc dans la synagogue avec les Juifs et les hommes craignant Dieu, et sur la place publique chaque jour avec ceux qu'il rencontrait.


Actes 18 : 7
Et sortant de là, il entra chez un nommé Justus, homme craignant Dieu, et dont la maison était contiguë à la synagogue.



voila...
Revenir en haut Aller en bas
RavRephael
nouveau membre


Date d'inscription : 30/04/2012
Masculin
Messages : 5
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Judaïsme M

Le Judaïsme du premier siècle de notre ère Empty
MessageSujet: Re: Le Judaïsme du premier siècle de notre ère   Le Judaïsme du premier siècle de notre ère Icon_minipostedLun 30 Avr 2012, 12:48 pm

Shalom!

A chacun sa vision des choses, et elle est à respecter.

Moi je conçois qu'un Gentil demeure un Gentil, sauf s'il décide de se convertir.

Pratiquement toutes les Communautés Juives d'Occident permettent la Conversion, seules les Congrégations Juives Messianiques d'Europe ne l'offrent pas (je n'en ai jamais rencontrées en tout cas).

Encore une fois, je respecte la manière dont agissent les autres Communautés, et puis, qui serais-je pour m'immiscer dans leurs activités. Selon ma conception, ma Foi, j'estime qu'aucun être humain n'a le droit de porter un jugement sur l'adhésion d'un de ses semblables à une Religion, ni d'intervenir dans sa Foi, quelle qu’elle puisse être, car je pense que c’est une relation intime et personnelle entre l’individu et Le Créateur.
Écouter, guider, conseiller, aider, oui, juger, ce qui peut impliquer un éventuel rejet, non.

La difficulté qu’imposent certaines institutions en ce qui concerne la Conversion ne regardent qu’elles, mais n’oublions pas que les étapes de la procédure de la Conversion sont établies par l’institution, et non par Les Ecritures, qui elles, sont claires et limpides.

Nos Frères et Sœurs de certaines Congrégations Juives Messianiques des U.S.A. et du Canada semblent l’avoir bien compris.

En tout cas, merci à vous tous pour votre chaleureux accueil et pour les débats très constructifs, qui, déjà, pointent à l’horizon !
Revenir en haut Aller en bas
Mister Be
Membre Actif
Membre Actif
Mister Be

Date d'inscription : 13/10/2011
Masculin
Messages : 4200
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Juif messianique

Le Judaïsme du premier siècle de notre ère Empty
MessageSujet: Re: Le Judaïsme du premier siècle de notre ère   Le Judaïsme du premier siècle de notre ère Icon_minipostedMar 01 Mai 2012, 11:08 am

@RavRephael a écrit:
Shalom!

A chacun sa vision des choses, et elle est à respecter.

Moi je conçois qu'un Gentil demeure un Gentil, sauf s'il décide de se convertir.

Pratiquement toutes les Communautés Juives d'Occident permettent la Conversion, seules les Congrégations Juives Messianiques d'Europe ne l'offrent pas (je n'en ai jamais rencontrées en tout cas).

Encore une fois, je respecte la manière dont agissent les autres Communautés, et puis, qui serais-je pour m'immiscer dans leurs activités. Selon ma conception, ma Foi, j'estime qu'aucun être humain n'a le droit de porter un jugement sur l'adhésion d'un de ses semblables à une Religion, ni d'intervenir dans sa Foi, quelle qu’elle puisse être, car je pense que c’est une relation intime et personnelle entre l’individu et Le Créateur.
Écouter, guider, conseiller, aider, oui, juger, ce qui peut impliquer un éventuel rejet, non.

La difficulté qu’imposent certaines institutions en ce qui concerne la Conversion ne regardent qu’elles, mais n’oublions pas que les étapes de la procédure de la Conversion sont établies par l’institution, et non par Les Ecritures, qui elles, sont claires et limpides.

Nos Frères et Sœurs de certaines Congrégations Juives Messianiques des U.S.A. et du Canada semblent l’avoir bien compris.

En tout cas, merci à vous tous pour votre chaleureux accueil et pour les débats très constructifs, qui, déjà, pointent à l’horizon !

Le Judaïsme du premier siècle de notre ère 307887
Revenir en haut Aller en bas
Mister Be
Membre Actif
Membre Actif
Mister Be

Date d'inscription : 13/10/2011
Masculin
Messages : 4200
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Juif messianique

Le Judaïsme du premier siècle de notre ère Empty
MessageSujet: Re: Le Judaïsme du premier siècle de notre ère   Le Judaïsme du premier siècle de notre ère Icon_minipostedMar 01 Mai 2012, 11:10 am

mick lapt a écrit:
Mister Be, you are the best, Le Judaïsme du premier siècle de notre ère 22376

ici nous t'acceptons tel que tu es,

sinon on t'aura inventé Le Judaïsme du premier siècle de notre ère 895784

Amicalement Mick

Merci Mock,je suis très touché! Le Judaïsme du premier siècle de notre ère 22376
Revenir en haut Aller en bas
david_maur
.
.


Date d'inscription : 17/06/2011
Masculin
Messages : 272
Pays : israel
R E L I G I O N : juif

Le Judaïsme du premier siècle de notre ère Empty
MessageSujet: Re: Le Judaïsme du premier siècle de notre ère   Le Judaïsme du premier siècle de notre ère Icon_minipostedLun 07 Mai 2012, 3:48 am

je me demande franchement est-ce que le judaisme messianique est une branche du christianisme ou bien une branche du judaisme comme l'est le judaisme reformiste ou le judaisme conservateur . a ma humble conception, la reponse a cette question se trouve a l'origine des promoteurs de cette branche. Si les promoteurs sont d'origine juive (comme l'etaient les premiers chretiens) , alors la reponse est que c'est une branche du judaisme, sinon, alors c'est une branche du christianisme.
Je ne pense pas qu'un rabbin juif,meme s'il est reformiste ou conservateur, pas seulement orthodoxe, accepterait de convertir au judaisme un gentil qui croirait en la divinite de JESUS Christ(a moins qu'il ne le cache habilement). S'il y en a un comme ca, je suis sur qu'il sera mis en quarantaine par ses correligionnaires.
Il ya dans le judaisme moderne une autre branche que j'appellerai aussi judaisme messianique. c'est une branche de la hassidut Habad ,qui croit que le rabbi de Loubavitch est le roi messie , meme apres son deces. Cette branche est composee aussi de juifs orthodoxes donc peut etre consideree comme une branche du judaisme. Ce groupuscule , bien qu'il n'a pas ete mis en quarantaine par le judaisme orthodoxe officiel ,nn'est pas accepte par lui
Revenir en haut Aller en bas
BenJoseph
Co-Admin
Co-Admin
BenJoseph

Date d'inscription : 08/01/2009
Masculin
Messages : 15041
Pays : Ile de France
R E L I G I O N : Chrétienne

Le Judaïsme du premier siècle de notre ère Empty
MessageSujet: Re: Le Judaïsme du premier siècle de notre ère   Le Judaïsme du premier siècle de notre ère Icon_minipostedLun 07 Mai 2012, 4:23 am

@david_maur a écrit:
je me demande franchement est-ce que le judaisme messianique est une branche du christianisme ou bien une branche du judaisme comme l'est le judaisme reformiste ou le judaisme conservateur . a ma humble conception, la reponse a cette question se trouve a l'origine des promoteurs de cette branche. Si les promoteurs sont d'origine juive (comme l'etaient les premiers chretiens) , alors la reponse est que c'est une branche du judaisme, sinon, alors c'est une branche du christianisme.
Je ne pense pas qu'un rabbin juif,meme s'il est reformiste ou conservateur, pas seulement orthodoxe, accepterait de convertir au judaisme un gentil qui croirait en la divinite de JESUS Christ(a moins qu'il ne le cache habilement). S'il y en a un comme ca, je suis sur qu'il sera mis en quarantaine par ses correligionnaires.
Il ya dans le judaisme moderne une autre branche que j'appellerai aussi judaisme messianique. c'est une branche de la hassidut Habad ,qui croit que le rabbi de Loubavitch est le roi messie , meme apres son deces. Cette branche est composee aussi de juifs orthodoxes donc peut etre consideree comme une branche du judaisme. Ce groupuscule , bien qu'il n'a pas ete mis en quarantaine par le judaisme orthodoxe officiel ,nn'est pas accepte par lui
Ce sont bien des Juifs convertis à JESUS-Yeshua qu'ils soient séfarades ou ashkénases !

Ils sont toujours des Bnei Israël, circoncis de chair et circoncis de coeur selon moïse dans Deut.10:16
Vous circoncirez donc votre coeur, et vous ne roidirez plus votre cou.

Circoncisez-vous pour l`Éternel, circoncisez vos coeurs, Hommes de Juda et habitants de Jérusalem.... Jér.4:4

Le Juif, ce n`est pas celui qui en a les dehors; et la circoncision, ce n`est pas celle qui est visible dans la chair. Rom.2:28
Revenir en haut Aller en bas
Mister Be
Membre Actif
Membre Actif
Mister Be

Date d'inscription : 13/10/2011
Masculin
Messages : 4200
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Juif messianique

Le Judaïsme du premier siècle de notre ère Empty
MessageSujet: Re: Le Judaïsme du premier siècle de notre ère   Le Judaïsme du premier siècle de notre ère Icon_minipostedLun 07 Mai 2012, 4:56 am

@david_maur a écrit:
je me demande franchement est-ce que le judaisme messianique est une branche du christianisme ou bien une branche du judaisme comme l'est le judaisme reformiste ou le judaisme conservateur . a ma humble conception, la reponse a cette question se trouve a l'origine des promoteurs de cette branche. Si les promoteurs sont d'origine juive (comme l'etaient les premiers chretiens) , alors la reponse est que c'est une branche du judaisme, sinon, alors c'est une branche du christianisme.
Je ne pense pas qu'un rabbin juif,meme s'il est reformiste ou conservateur, pas seulement orthodoxe, accepterait de convertir au judaisme un gentil qui croirait en la divinite de JESUS Christ(a moins qu'il ne le cache habilement). S'il y en a un comme ca, je suis sur qu'il sera mis en quarantaine par ses correligionnaires.
Il ya dans le judaisme moderne une autre branche que j'appellerai aussi judaisme messianique. c'est une branche de la hassidut Habad ,qui croit que le rabbi de Loubavitch est le roi messie , meme apres son deces. Cette branche est composee aussi de juifs orthodoxes donc peut etre consideree comme une branche du judaisme. Ce groupuscule , bien qu'il n'a pas ete mis en quarantaine par le judaisme orthodoxe officiel ,nn'est pas accepte par lui

Shalom David,
Le christianisme est une branche du Judaïsme puisqu'il en est la continuité

JUIFS MESSIANIQUES... qu'est-ce-que c'est ?

Voilà une question à laquelle, en ce 21e siècle, nous nous devons de répondre car, il faut le reconnaître, les Juifs Messianiques sont de plus en plus nombreux dans le monde. C'est un « fait » prophétique et historique dont il faut prendre conscience à la veille du retour du Messie ! Shaoul de Tarse, devenu l'apôtre Paul, disait : « Nous, nous sommes Juifs de naissance, et non pécheurs d'entre les païens.

Néanmoins, sachant que ce n'est pas par les œuvres de la loi que l'homme est justifié, mais par la foi en Yeshoua le Messie, nous aussi, nous avons cru en Yeshoua le Messie, afin d'être justifiés par la foi dans le Messie, et non par les œuvres de la loi, parce que nulle chair ne sera justifiée par les œuvres de la loi » (Galates 2 : 15 à 16).

Quand nous parlons de « Juifs Messianiques », d'activités ou œuvres « messianiques » ou « d'assemblées messianiques », la réaction de nombreux milieux juifs ou chrétiens ressemble à celle des Grecs, stupéfaits qui écoutaient l'apôtre Paul à Athènes ; cela nous est rapporté dans le livre des Actes des Apôtres, chapitre 17, verset 19, en ces termes : « Pourrions-nous savoir, lui disent-ils, quelle est cette « nouvelle doctrine » que tu enseignes ? Car tu nous fais entendre des choses étranges ; nous voudrions donc savoir ce que cela peut être ! »


Ces choses semblent étranges aux Juifs et aux Chrétiens d'aujourd'hui parce que vingt siècles ont entraînés beaucoup de confusion et de malentendus entre les deux, mais aussi parce que le monde, sous l'influence gréco-romaine et par les traditions erronées d'un christianisme décadent et rétrograde, a, peu à peu, déformé de multiples réalités bibliques.


On a malheureusement oublié que la Bible, bien que d'inspiration divine, a été écrite par des Hébreux, au sein d'Israël, et que les prophètes comme les apôtres, tous Juifs, réagissaient en tant que tels. Même quand ces derniers écrivaient en grec les pages du Nouveau Testament (en hébreu Brith Hadasha, Nouvelle Alliance), ils pensaient très certainement en hébreu ce qu'ils écrivaient en grec : c'est pourquoi certains passages des Evangiles sont difficiles à comprendre pour ceux qui n'ont pas l'habitude des mœurs orientales, si particulières chez les Hébreux !


Certains ont donc oublié que le Christianisme (qui à l'époque s'appelait Messianisme) a commencé par des Juifs. Que depuis vingt siècles (c'est important de le savoir), il y a eu à chaque génération, même en minorité au sein d'Israël, des Juifs qui ont cru en Yeshoua ! Comme ils n'étaient pas nombreux, l'Eglise a souvent oublié de les mentionner... et c'est bien dommage !


Dans cette première partie du 21e siècle, alors que le retour du Messie est bien proche, et que, hélas « la foi du plus grand nombre se refroidit », permettez-nous d'élever aussi notre voix, nous les Juifs Messianiques, pour exprimer avec notre « optique juive », au travers de la lorgnette de notre compréhension hébraïque, ces mêmes « vérités bibliques » et les mettre en valeur dans le contexte même des; prophéties bibliques de l'Ancienne Alliance (Ancien Testament) !


Il faut que nos amis chrétiens comprennent que nous ne prêchons* pas une « nouvelle doctrine », ni une « nouvelle secte », mais que notre message, qui était à l'origine juif, doit retrouver pour les Juifs d'aujourd'hui sa vraie « valeur biblique » afin que la Brith Hadasha, la Nouvelle Alliance ou Nouveau Testament ne soit plus le livre « étranger », le livre des « goïm » !


Pour combler le fossé et aider notre peuple à retrouver « son livre », il nous faut employer très souvent les consonances hébraïques écartées au profit de mots grecs, ceux-ci ne signifient rien pour un Juif ! Il nous faut rétablir le parallélisme entre les deux parties, Ancienne et Nouvelle Alliance, afin qu'Israël puisse reconnaître son « propre livre » : la Bible ! Quel immense travail, n'est-ce pas ? Mais les écritures affirment que « la foi transporte les montagnes... » (Matthieu 21 : 21).

Pourquoi désirons-nous être appelés « Juifs Messianiques », en hébreu : « Yehoudim Meshihim»? L'explication en est toute simple : si à Antioche, pour la première fois, les disciples furent appelés Chrétiens (Actes 11: 26), c'est parce que Barnabas et Paul, tous deux Juifs, qui enseignaient dans les assemblées d'Antioche, ont été obligés, pour parler à des Grecs, de traduire en grec les termes hébreux que l'on employait à Jérusalem !


Ainsi «chrétiens » est la traduction du mot hébreu désignant, à Jérusalem, les disciples du Seigneur : l'expression « Yehoudim Meshihim » - traduite en français par : « Juifs Messianiques ». Meshihim est tiré du mot Mashiah qui signifie messie. D'ailleurs le vrai nom du Messie était « Yeshoua Ha'Mashiah » c-à-d., JESUS le Messie, lequel transformé en grec sera* « Iesous Christos » et deviendra « JESUS-Christ » pour toutes les nations ! -

Puisque nous croyons en Yeshoua le Messie, qu'y a-t-il d'étonnant à ce que nous soyons appelés Juifs Messianiques ? Et pourquoi nos communautés ne s'appelleraient-elles pas « assemblées messianiques » ? Nous ne faisons que retourner aux sources bibliques !


D'ailleurs quelle différence avec les « assemblées chrétiennes » ? Ne nous serait-il pas permis de porter un nom à consonance hébraïque ? Il faut cependant faire une nette distinction d'avec certains mouvements religieux juifs (par exemple les Loubavitch), notamment aux Etats-Unis et en Israël qui sont appelés messianiques parce qu'ils attendent la venue du Messie.


Ils désirent tellement cette venue que certains d'entre eux s'exaspèrent et désignent parfois un homme mortel (comme Shnerson) comme étant le messie et ne réalisent leur erreur qu'après la mort de ce prétendu messie. Nous partageons l'attente de ces mouvements, mais nous n'approuvons nullement la violence préconisée par certains, et surtout, nous regrettons leur méconnaissance du véritable Messie d'Israël, Yeshoua !


Nos amis Chrétiens, qui quelquefois ne nous comprennent pas, devraient « sonder à nouveau » les Ecritures, surtout à la veille du retour de Yeshoua (JESUS) le Messie, alors que justement de multiples prophéties sont en train de s'accomplir sous nos yeux ? Ces prophéties relatives à Israël prennent un sens extraordinaire sous les yeux étonnés des nations, et cela depuis une cinquantaine d'années seulement !


Trop souvent, l'Eglise a spiritualisé à l'excès des passages de l'Ancienne Alliance (Ancien Testament) relatifs à Israël ; or, voici que, dans notre génération, s'accomplit une résurrection extraordinaire, telle que le prophète Ezéchiel l'a décrite au chapitre 37 : les « ossements desséchés » revivent : c'est Israël !


C'est une parabole vivante que cette résurrection d'Israël dans son pays, avec sa propre langue ; un vrai miracle que la résurrection d'une langue morte, parlée par des Juifs venant de 70 pays différents ! Tout cela juste à la veille du retour du Messie ! Ce sont les signes des temps dont Yeshoua a parlé dans les Evangiles !


Comment se fait-il alors que dans certains milieux, nos amis chrétiens restent indifférents ? Comment se fait-il que dans certaines Eglises on parle si peu (ou pas du tout) de cet accomplissement prodigieux des Ecritures, dont le signe visible pour notre génération est la résurrection d'Israël ?



Le Figuier qui reverdit, Jonas qui sort du ventre du poisson, c'est Israël qui sort des Nations et retourne dans son pays ; tous ces tableaux de l'Ecriture n'ont-ils pas, tout à coup, un sens nouveau à la lumière des événements actuels ?


Comment se fait-il que certaines Eglises ont si peur de mentionner, dans la prière, le pays d'Israël ? Est-ce parce qu'à leurs yeux « cela semble trop politique » ? Je me demandé quelquefois si les apôtres juifs, quand ils priaient de tout leur cœur pour le salut des nations, se demandaient si cela ferait plaisir au pouvoir romain de l'époque ?



Ou bien si Paul, quand il a eu la vision du Macédonien s'écriant : « secours-nous ! » (Actes 16 : 9), a seulement pensé que son intervention allait lui créer des ennuis ! Non, il n' a pensé qu'à obéir à Dieu, même au bénéfice de « non-Juifs » et son ministère parmi les païens a eu des conséquences merveilleuses, jusqu'au bout du monde, au point que toutes les nations de la terre en ont été bénéficiaires !


Remarquons cependant, dans les récits de la Nouvelle Alliance, que les disciples juifs sont d'abord persuadés que le Messie est venu pour les Juifs ! Il faudra la vision spéciale donnée à Héphas (Simon Pierre) sur les animaux purs ou impurs (lisez donc Actes des Apôtres chapitre 10, versets 12 à 15) pour que cet apôtre Juif messianique apprenne « à ne pas considérer comme impur ce que Dieu considère pur ».


Et quand, sur l'ordre divin, il ira chez Corneille qui n'était pas de race juive, il lui dira ces paroles révolutionnaires pour un Juif de l'époque : « Je reconnais que Dieu ne fait pas acception de personnes, mais qu'en toutes nations celui qui le craint et qui pratique la justice lui est agréable »


(Actes 10 : 34 à 35) ou encore : « Vous savez qu'il est défendu à un Juif de se lier avec un étranger ou d'entrer chez lui ; mais Dieu m'a appris à ne regarder aucun homme comme souillé ou impur. C'est pourquoi, je n'ai pas eu d'objection à venir, puisque vous m'avez envoyé chercher » (Actes 10 : 28 à 29).


Rappelons-nous également que les responsables juifs de l'oeuvre messianique en Israël, sensibles à la voix de l'Esprit Saint, se sont réunis en convention à Jérusalem pour discuter d'une grave décision, celle d'introduire les païens dans le « salut » apporté par Yeshoua et son sacrifice ! Ils avaient longtemps pensé que cela ne concernait qu'Israël, et voici que Dieu les place devant l'évidence de sa volonté.


Après des débats difficiles, malgré des réticences nombreuses, ils décident d'obéir à la volonté de Dieu et ouvrent aux païens « officiellement » la porte de la grâce et du salut ! Mieux encore, ils ont décidé «... de ne pas créer de difficultés à ceux des païens qui se convertissent à Dieu » (Actes 15:19) !


Ces « Juifs Messianiques » étaient vraiment soumis au plan de Dieu, alors qu'ils ne le comprenaient pas encore très bien. Si seulement aujourd'hui, les Chrétiens des nations agissaient de même avec les enfants d'Israël qui aujourd'hui découvrent leur Messie !


L'attitude obéissante des premiers Juifs Messianiques va permettre à Dieu d'accomplir ce qu'il avait dit autrefois par la bouche du prophète Isaïe : « Ma maison sera appelée une maison de prière pour tous les peuples. Le Seigneur, l'Eternel parle, lui qui rassemble les exilés d'Israël : Je réunirai d'autres peuples à lui, aux siens déjà rassemblés » (Isaïe 56 : 7 à 8).


Yeshoua ou JESUS le Messie avait confirmé cette décision divine d'introduire les païens lorsqu'il disait : « J'ai encore d'autres brebis qui ne sont pas de cette bergerie ; celles-là, il faut que je les amène ; elles entendront ma voix et il y aura un seul troupeau et un seul berger » (Jean 10 : 16).

Il a fallu bien du temps avant que les apôtres juifs messianiques comprennent tout cela ! Au début, ils s'adressaient uniquement aux Juifs, et cela aussi était conforme au plan divin : « aux Juifs premièrement ». Yeshoua lui-même avait dit : « Allez plutôt vers les brebis perdues de la maison d'Israël » (Matthieu 10 : 6).

A la Pentecôte, Héphas (Simon Pierre), parlant à la foule juive, disait : « C'est à vous premièrement que Dieu, ayant suscité son serviteur Yeshoua, l'a envoyé pour vous bénir en détournant chacun de vous de ses iniquités » (Actes 3 : 26).


Paul aussi disait : « L'Evangile est une puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit, du Juif premièrement, puis du Grec » (Romains 1 : 16). Il n'y a pas de contradiction, ni de confusion dans le plan de Dieu, mais une priorité «... aux Juifs premièrement... » N'ont-ils pas le droit de retrouver leur héritage perdu ?

Ensuite, il y a cette « grande nouveauté » pour l'époque, mais dont les prophètes de l'Ancienne Alliance avaient parlé : Dieu voulait aussi que sa Parole soit annoncée aux Grecs, c'est-à-dire aux païens et nations de toute la terre, car « Dieu veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité » (I Timothée 2:4).


Actuellement, nous vivons une époque de transition : au départ, après la crucifixion et la résurrection de Yeshoua le Messie, est née la Kehilah, appelée Eglise par les nations. Entre l'an 33, marqué par la mort du Seigneur, et l'an 70, époque de la destruction du Temple de Jérusalem par Titus et ses légionnaires romains, une époque d'atteinte fut accordée au peuple d'Israël, avec la possibilité par les Messianiques de présenter « aux Juifs premièrement » le message du salut en Yeshoua, l'Agneau de Dieu.


Puis ce fut la grande tragédie d'Israël, suivie de la dispersion ! Yeshoua avait dit : « Tu n'as pascônnu le temps où tu as été visitée, des ennemis viendront, t'environneront, te serreront de toutes parts... » (Luc 19 : 43 à 44) ; ' et tout ceta s'est exactement produit.


Le temps de patience du Seigneur en faveur d'Israël était arrivé à son terme. Momentanément, Israël est mis à l'écart, pour que le « temps des Nations » commence et que s'ouvre toute grande la « porte de la grâce » pour les païens : « Allez par tout le monde, prêchez la Bonne Nouvelle à toutes les nations... » (Marc 16 : 15).

En vingt siècles, le Christianisme (à quelques exceptions près) n'a pas fait mieux que le Judaïsme d'autrefois ! Les vraies valeurs bibliques ont été, peu à peu, remplacées par des traditions mélangées de superstitions. Il faut être juste et reconnaître que parfois, et comme autrefois en Israël, l'Eglise a eu quelques grands sursauts ; des réveils ont provoqué une recherche de la vérité biblique.


Mais ce courant est resté faible par rapport au « faux christianisme », qui s'est développé, étouffant ce qui le gêne ! Autrefois, il avait fallu la venue de Yeshoua le Messie pour apporter au peuple d'Israël cette vie abondante de l'Esprit. Aujourd'hui, il ne faut rien de moins que son retour pour que le monde sorte de son enfer et sa souffrance !


Autrefois la « porte » s'était fermée pour Israël, après un temps de patience, et ouverte pour les nations.


A l'horloge divine, le temps est arrivé pour le processus inverse : la « porte » de la grâce se ferme peu à peu pour le monde, alors que Dieu « ouvre » celle d'Israël, parce que le retour du Seigneur est proche ! Israël reprend sa place parmi les nations : il est encore « aveugle et sourd » (Isaïe 41 : 18 à 25, à lire) et en tant que tel, il « tâtonne » sur sa route et « essaie » de comprendre et d'entendre ces événements dans lesquels il se trouve engagé bien malgré lui. L'Eglise, quant à elle, se prépare à partir.


Il s'agit, bien sûr, de la vraie Eglise, celle qui s'appelle « Ecclésia », « mise à part », « en dehors du monde », celle qui est composée de croyants de toutes races, de tous peuples, de toutes dénominations, qui sont réellement « nés de nouveau ».


Ceux-là seuls, seront « enlevés à la rencontre du Seigneur» (IThessaloniciens 4 : 17) et, quelque temps après, reviendront avec Yeshoua le Messie, sur le Mont des Oliviers, face à Jérusalem ! Devant Israël son peuple médusé et, tout à coup, transporté d'enthousiasme, le Messie apparaîtra et posera ses pieds à l'endroit même d'où II était parti (lire Zacharie 12:10etl4:3à 4).


Dans cette rencontre extraordinaire du Messie d'Israël avec son peuple, les deux parties se retrouvent : l'Eglise enlevée qui revient avec son Seigneur et Israël qui, découvrant enfin Son Messie, retrouve avec la vue et l'entendement, la raison même de son élection ! Yeshoua, dont la croix portait cette inscription : « JESUS de Nazareth, roi de Juifs », deviendra, là, à Jérusalem sa capitale, le Roi de toutes les Nations de la terre !

N'oublions pas que, d'après la Bible, si l'Eglise avait une « vocation spirituelle » pour tous les peuples de la terre, il est aussi affirmé qu'Israël a aussi une grande « vocation terrestre » non encore accomplie, ni réalisée !


Les apôtres le savaient lorsqu'ils demandaient à Yeshoua : « Seigneur, est-ce en ce temps que tu rétabliras le royaume d'Israël ? » (Actes des Apôtres 1:6); alors, sans contredire cette attente dont tous les prophètes de l'Ancienne Alliance ont parlé, le Seigneur leur répondit : « Ce n'est pas à vous de connaître les temps ou les moments que le Père a fixé de sa propre autorité » (Actes 1:7).


Autrement dit, ce royaume à venir ne les concerne pas dans l'immédiat et les temps et moments fixés par le Père, arriveront selon sa décision ! N'est-il pas étonnant qu'Israël, redevenu une nation dans son pays, ait choisi comme blason un symbole prophétique extraordinaire : un chandelier à 7 branches (le Messie, lumière du monde) entouré de deux branches d'oliviers, une de chaque côté : une branche d'olivier franc : Israël et une branche d'olivier sauvage : l'Eglise.entée sur l'olivier franc ! (Romains 11 : 17 à 18).


Le retour de Yeshoua sera l'accomplissement des prophéties et la démonstration de l'évidente faillite des systèmes humains, aussi bien du Judaïsme, du Christianisme de « nom », sans compter toutes les religions humaines ! Le monde saura enfin ce qu'il aurait dû apprendre depuis longtemps : « sans moi, vous ne pouvez rien faire... », l'histoire de toutes les religions le prouve ! Ainsi, selon ce qu'affirme la Bible « Dieu sera reconnu vrai et tout homme menteur » !!! (Romains 3:4).

Avant de conclure, permettez-moi de faire remarquer à mes frères chrétiens, comme à toutes les assemblées chrétiennes, que l'Eglise (c-à-d. l'Ecclésia des « vrais croyants ») a une grande responsabilité envers Israël, le peuple de la promesse ; ou si vous permettez une image juste : l'Eglise née d'Israël, donc « sa fille », a des devoirs et responsabilités envers sa « vieille mère » Israël.


Paul disait quelque chose qui semble ici prendre un sens très profond : « Si quelqu'un n'a pas soin des siens et principalement de ceux de sa famille, il a renié la foi et il est pire qu'un infidèle » (I Timothée 5 : 8).


Le chapitre 37 d'Ezéchiel montre, en parabole, l'extraordinaire résurrection d'Israël qui s'accomplit sous nos yeux et nous fait entendre ces paroles divines : « parle à l'Esprit... dis à l'Esprit : Esprit viens des quatre vents, souffle sur ces morts et qu'ils revivent... » (Ezéchiel 37 : 9).

N'est-ce pas là un ordre du Seigneur, donné à l'Eglise vivante qui peut et doit intercéder pour la résurrection totale d'Israël ? Elle doit même y participer comme ce fut le cas pour la résurrection de Lazare !

C'est Yeshoua le Messie qui a ressuscité Lazare, mais souvenez-vous que ce sont les disciples qui ont dû rouler la pierre, le délier et le laisser aller libre (Jean 11 : 44). «Que celui qui a des oreilles entende» dit l'Ecriture !

Le temps est venu, pour les croyants rachetés par grâce, de réfléchir devant les évidences de l'Ecriture et de la prophétie s'accomplissant sous nos yeux ! « Dieu a-t-il rejeté son peuple ? Loin de là ! » S’écrie Paul au chapitre 11 des Romains, verset 1. Lisez donc les versets suivants et méditez-les devant le Seigneur : cela vous aidera beaucoup à comprendre enfin l'importance d'Israël, malgré ses nombreuses défections, son aveuglement, ses lacunes.

Le plan de Dieu, lui, est parfait ! L'Eglise, elle non plus 'n'a pas fait mieux ! Cependant, cela n'a pas empêché le Seigneur d'agir par elle depuis 20 siècles ! Alors, pourquoi être étonné ou jaloux si « le fils prodigue » étant de retour, son Père lui donne « ses biens » les meilleurs !

Comprenez-nous et priez avec nous pour le peuple d'Israël qui a d'énormes besoins spirituels ! Quand Paul dit, en parlant d'Israël : « Comment donc invoqueront-ils celui de qui ils n'ont pas entendu parler ? Comment en entendront-ils parler s'il n'y a personne qui prêche ? Et comment y aurait-il des prédicateurs s'ils ne sont pas envoyés ? » (Romains 10 : 14 à 15).

Ce passage ne met-il pas l'accent sur quelque chose d'important que l'Eglise devait faire et n'a pas fait ? Oserai-je ajouter un autre « comment » qui découlerait de la quatrième question de Paul : « Comment des prédicateurs juifs messianiques seraient-ils envoyés, si l'Eglise n'en a pas du tout la vision ? » Alors, quand les Juifs Messianiques se lèvent avec la vision de leur peuple, au lieu d'étouffer leur vocation ou de vouloir la corriger, ne serait-il pas mieux de l'encourager ?

Je laisse tout cela à votre réflexion, amis et frères lecteurs, mais je veux vous affirmer que notre désir ardent reste le même que celui qu'a exprimé Paul, pour Israël son peuple : « Le vœu de mon cœur et ma prière à Dieu pour eux, c'est qu'ils soient sauvés ! » (Romains 10 : 1).

Et à mes frères juifs, je dis : « N'est-il pas temps de retrouver notre héritage : la Bible entière ? La lire et la sonder afin de retrouver nos vraies racines et redécouvrir tant de vérités perdues, remplacées malheureusement par des traditions rabbiniques qui ont faussé le plan de Dieu pour Israël ? » Simon Pierre, un Juif Messianique de la première heure, disait à la foule rassemblée à Jérusalem pour la fête de Shavouoth, la Pentecôte :

Que toute la Maison d'Israël sache avec certitude que Elohim a fait Seigneur et Messie Yeshoua Actes 2: 36

Merci pour ce grand rappel, mais la prochaine fois mets un texte moins long
Je me suis permis de réduire les espaces entre les lignes.

BJ

Revenir en haut Aller en bas
HOSANNA
Co-Admin
Co-Admin
HOSANNA

Date d'inscription : 08/08/2010
Masculin
Messages : 51720
Pays : france
R E L I G I O N : CHRETIEN

Le Judaïsme du premier siècle de notre ère Empty
MessageSujet: Re: Le Judaïsme du premier siècle de notre ère   Le Judaïsme du premier siècle de notre ère Icon_minipostedLun 07 Mai 2012, 6:30 am

@Mister Be a écrit:
Spoiler:
 
Le Judaïsme du premier siècle de notre ère 91590 Le Judaïsme du premier siècle de notre ère 22376
Revenir en haut Aller en bas
david_maur
.
.


Date d'inscription : 17/06/2011
Masculin
Messages : 272
Pays : israel
R E L I G I O N : juif

Le Judaïsme du premier siècle de notre ère Empty
MessageSujet: Re: Le Judaïsme du premier siècle de notre ère   Le Judaïsme du premier siècle de notre ère Icon_minipostedLun 07 Mai 2012, 7:54 am

@BenJoseph a écrit:
@david_maur a écrit:
je me demande franchement est-ce que le judaisme messianique est une branche du christianisme ou bien une branche du judaisme comme l'est le judaisme reformiste ou le judaisme conservateur . a ma humble conception, la reponse a cette question se trouve a l'origine des promoteurs de cette branche. Si les promoteurs sont d'origine juive (comme l'etaient les premiers chretiens) , alors la reponse est que c'est une branche du judaisme, sinon, alors c'est une branche du christianisme.
Je ne pense pas qu'un rabbin juif,meme s'il est reformiste ou conservateur, pas seulement orthodoxe, accepterait de convertir au judaisme un gentil qui croirait en la divinite de JESUS Christ(a moins qu'il ne le cache habilement). S'il y en a un comme ca, je suis sur qu'il sera mis en quarantaine par ses correligionnaires.
Il ya dans le judaisme moderne une autre branche que j'appellerai aussi judaisme messianique. c'est une branche de la hassidut Habad ,qui croit que le rabbi de Loubavitch est le roi messie , meme apres son deces. Cette branche est composee aussi de juifs orthodoxes donc peut etre consideree comme une branche du judaisme. Ce groupuscule , bien qu'il n'a pas ete mis en quarantaine par le judaisme orthodoxe officiel ,nn'est pas accepte par lui
Ce sont bien des Juifs convertis à JESUS-Yeshua qu'ils soient séfarades ou ashkénases !

Ils sont toujours des Bnei Israël, circoncis de chair et circoncis de coeur selon moïse dans Deut.10:16
Vous circoncirez donc votre coeur, et vous ne roidirez plus votre cou.

Circoncisez-vous pour l`Éternel, circoncisez vos coeurs, Hommes de Juda et habitants de Jérusalem.... Jér.4:4

Le Juif, ce n`est pas celui qui en a les dehors; et la circoncision, ce n`est pas celle qui est visible dans la chair. Rom.2:28

la circoncision doit etre visible dans la chair selon la loi juive et doit etre accomplie par un juif erudit selon un rituel juif. la reference apportee du nouveau testament (romains 2:28) est inacceptable selon le judaisme etant donne que nous nous basons sur le chulhan aruch (qui se base sur le talmud) seulement, que cela ne plaise ou pas. tout ca decoule de l'interpretation du verset du deutoronome 10:16 par l'exegese juive . JESUS lui-meme a ete circoncis selon ce rituel qui est de rigueur jusqu'aujourd'hui et continuera d'etre de rigueur jusqu'a la fin des temps.
Revenir en haut Aller en bas
david_maur
.
.


Date d'inscription : 17/06/2011
Masculin
Messages : 272
Pays : israel
R E L I G I O N : juif

Le Judaïsme du premier siècle de notre ère Empty
MessageSujet: Re: Le Judaïsme du premier siècle de notre ère   Le Judaïsme du premier siècle de notre ère Icon_minipostedLun 07 Mai 2012, 8:43 am

shalom a toi mister be.
Malheureusement je ne peut te concurencer dans le domaine de la connaissance de la Bible( et encore moins dans la partie de ce que vous appelez le nouveau testament). Je laisse aux chretiens repondre aux arguments contre leur indifference au sujet de la ressurection et le retour d'israel a sa patrie et je veux repondre aux arguments concernant notre retissance a "vraies racines et redécouvrir tant de vérités perdues, remplacées malheureusement par des traditions rabbiniques qui ont faussé le plan de Dieu pour Israël"
En temps que juif , je ne peux accepter ta lecture chretienne des saintes ecritures et encore moins accepter ta foi dans la personnalite quasi-divine de ton seigneur JESUS christ.
Vis a vis de ta foi en JESUS CHRIST, je ne peux qu'observer clairement et froidement vingt siecles de domination chretienne basee sur la force de la glaive ,de proselytisme force, de guerres sanglantes , de souffrances et massacres endurees par le peuple juif . tout cela en flagrante contradiction avec les messages de Shalom , de fraternite , de justice prophetises par nos prophetes a l'epoque messianique. Malheureusement , JESUS christ n'a rien apporte de cela ,ni redemption pour le monde ni redemption pour Israel.
Alors tu peux accuser une falscification du christianisme , un etoufement reactionnaire du message revolutionnaire du testament des apotres . Alors ou est l'intervention de Dieu ou de son fils ressucite ? pourquoi avons nous perdu vingt siecles ? est ce que le monde est devennu plus moral apres JESUS christ?
est-ce que les paiens qui ont embrasser la foi chretienne sont devenus plus moraux? Voila les questions que nous les juifs posons aux chretiens ou aux juifs messianiques. la foi ne suffit pas, nous demandons des faits.
Revenir en haut Aller en bas
HOSANNA
Co-Admin
Co-Admin
HOSANNA

Date d'inscription : 08/08/2010
Masculin
Messages : 51720
Pays : france
R E L I G I O N : CHRETIEN

Le Judaïsme du premier siècle de notre ère Empty
MessageSujet: Re: Le Judaïsme du premier siècle de notre ère   Le Judaïsme du premier siècle de notre ère Icon_minipostedLun 07 Mai 2012, 9:11 am

La foi sans les oeuvres est morte,oui.
Revenir en haut Aller en bas
Mister Be
Membre Actif
Membre Actif
Mister Be

Date d'inscription : 13/10/2011
Masculin
Messages : 4200
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Juif messianique

Le Judaïsme du premier siècle de notre ère Empty
MessageSujet: Re: Le Judaïsme du premier siècle de notre ère   Le Judaïsme du premier siècle de notre ère Icon_minipostedLun 07 Mai 2012, 11:14 am

@david_maur a écrit:
shalom a toi mister be.
Malheureusement je ne peut te concurencer dans le domaine de la connaissance de la Bible( et encore moins dans la partie de ce que vous appelez le nouveau testament). Je laisse aux chretiens repondre aux arguments contre leur indifference au sujet de la ressurection et le retour d'israel a sa patrie et je veux repondre aux arguments concernant notre retissance a "vraies racines et redécouvrir tant de vérités perdues, remplacées malheureusement par des traditions rabbiniques qui ont faussé le plan de Dieu pour Israël"
En temps que juif , je ne peux accepter ta lecture chretienne des saintes ecritures et encore moins accepter ta foi dans la personnalite quasi-divine de ton seigneur JESUS christ.
Vis a vis de ta foi en JESUS CHRIST, je ne peux qu'observer clairement et froidement vingt siecles de domination chretienne basee sur la force de la glaive ,de proselytisme force, de guerres sanglantes , de souffrances et massacres endurees par le peuple juif . tout cela en flagrante contradiction avec les messages de Shalom , de fraternite , de justice prophetises par nos prophetes a l'epoque messianique. Malheureusement , JESUS christ n'a rien apporte de cela ,ni redemption pour le monde ni redemption pour Israel.
Alors tu peux accuser une falscification du christianisme , un etoufement reactionnaire du message revolutionnaire du testament des apotres . Alors ou est l'intervention de Dieu ou de son fils ressucite ? pourquoi avons nous perdu vingt siecles ? est ce que le monde est devennu plus moral apres JESUS christ?
est-ce que les paiens qui ont embrasser la foi chretienne sont devenus plus moraux? Voila les questions que nous les juifs posons aux chretiens ou aux juifs messianiques. la foi ne suffit pas, nous demandons des faits.

Shalom mon frère,

Il ne s'agit pas de se faire concurrrence dans la lecture et la connaissance des Ecritures mais d'étudier la Torah pour ne pas qu'on dise comme Osée 4,6:""Mon peuple sera réduit au silence faute de connaissance"
J'essaye de trouver des réponses à mes questionnements en étudiants la Bible,je n'ai donc aucun mérite!

je comprends que tu ne puisses accepter ma vision des choses car elle est bien personnelle!
Je comprends aussi ta réticense quant à la théologie de l'Incarnation qui semble tellement improbable et que dire alors de la crucifixion tant méritée pour ce fou qui se prétendait fils de D.ieu et voire plus D.ieu en personne...
De là à imaginer la résurrection qui en fait l'espérance,faut même pas en parler et pourtant...
Je n'entrerai certes pas dans les querelles habituelles car la foi ne se discute pas mais se vit et je sais que pour avoir fréquenté un peu une Yéshiva que la vérité peut sortir d'une discussion mais tout cela me fatigue et ne fait pas grandir dans cette foi que nous avons en commun sous des rites différents.
Tu as raison de souligner la suprématie de l'Eglise,l'impérialisme religieux à outrance et le rejet de notre peuple par l'antisémitisme qu'il soit Chrétien, musulman ou athée qui a coûté au siècle dernier plus de 6000.000 âmes juives
Oui tout ce que préconise les religions monothéistes va à l'encontre de ce qu'on a vécu durant des millénaires mais la maturité ne se fait pas du jour au lendemain et il faut passer par là pour que sorte enfin tout le sens du terme Shalom
Nous avons encore beaucoup de chemin à parcourir mais on progresse lentement mais sûrement...Il suffit de voir le dialogue interreligieux que les autorités écclésiastiques essayent de rétablir mais c'est comme dans le rêve de Jacob et de son échelle,on gravit trois marches pour en redescendre de 2.
Tu sais comme moi que si on arrive à faire gravir d'un échelon sur cette échelle,la mentalité d'un Homme,c'est toute l'humanité qui gravit cette échelon et ça vaut le coup!
On a rien perdu durant ces 20 siècle mais on a timidement progressé vers l'amour de D.ieu et de son prochain même si certains dérapages qui parfois me font douter de cette évolution ont lieu encore aujourd'hui
Pourtant les prophéties se réalisent et l'avenue du Massiah est proche,venue pour toi et retour pour moi!
Oui même si ça te semble timide,l'homme accomplit inexorablement sa verticalisation vers D.ieu et sa relation au divin change mais il lui faudra encore bien du temps pour que l'humanité s'accomplisse variment en l'Homme et aujourd'hui il ne peut se passer de la Loi!
Accepterez-vous le Mashiah quand il viendra?C'est la question que nous vous posons car les faits découleront de la foi que vous mettrez dans Ha Mashia'h!Et le Salut ne pourra pas ce faire sans vous!
Chantons ensembles ani ma'amim...
Revenir en haut Aller en bas
david_maur
.
.


Date d'inscription : 17/06/2011
Masculin
Messages : 272
Pays : israel
R E L I G I O N : juif

Le Judaïsme du premier siècle de notre ère Empty
MessageSujet: Re: Le Judaïsme du premier siècle de notre ère   Le Judaïsme du premier siècle de notre ère Icon_minipostedLun 07 Mai 2012, 11:21 pm

Ani maamin beemuna chelema bebiat hamashiha veaf al pi chehu mitmahmeha ahake lo bekhol yom cheyavo (rambam)
אני מאמין באמונה שלמה בביאת המשיח ואף על פי שהוא מתמהמה אחכה לו בכל יום שיבוא
Revenir en haut Aller en bas
mick
MODERATION
MODERATION


Date d'inscription : 10/11/2010
Féminin
Messages : 7765
Pays : canada
R E L I G I O N : chrétienne

Le Judaïsme du premier siècle de notre ère Empty
MessageSujet: Re: Le Judaïsme du premier siècle de notre ère   Le Judaïsme du premier siècle de notre ère Icon_minipostedLun 07 Mai 2012, 11:48 pm

Suspect hé bien la je ne suis plus, Razz
Revenir en haut Aller en bas
david_maur
.
.


Date d'inscription : 17/06/2011
Masculin
Messages : 272
Pays : israel
R E L I G I O N : juif

Le Judaïsme du premier siècle de notre ère Empty
MessageSujet: Re: Le Judaïsme du premier siècle de notre ère   Le Judaïsme du premier siècle de notre ère Icon_minipostedMar 08 Mai 2012, 12:59 am

mick lapt a écrit:
Suspect hé bien la je ne suis plus, Razz

c'est entre moi et mister be
"je crois de pleine foi en la venue du messie, et meme s'il tarde , je l'attendrai chaque jour qu'il vienne" (Maimonides)
Revenir en haut Aller en bas
Mister Be
Membre Actif
Membre Actif
Mister Be

Date d'inscription : 13/10/2011
Masculin
Messages : 4200
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Juif messianique

Le Judaïsme du premier siècle de notre ère Empty
MessageSujet: Re: Le Judaïsme du premier siècle de notre ère   Le Judaïsme du premier siècle de notre ère Icon_minipostedMar 08 Mai 2012, 9:11 am

@david_maur a écrit:
mick lapt a écrit:
Suspect hé bien la je ne suis plus, Razz

c'est entre moi et mister be
"je crois de pleine foi en la venue du messie, et meme s'il tarde , je l'attendrai chaque jour qu'il vienne" (Maimonides)

C'est ce chant que nous chantions en allant à la chambre à gaz!

Revenir en haut Aller en bas
BenJoseph
Co-Admin
Co-Admin
BenJoseph

Date d'inscription : 08/01/2009
Masculin
Messages : 15041
Pays : Ile de France
R E L I G I O N : Chrétienne

Le Judaïsme du premier siècle de notre ère Empty
MessageSujet: Re: Le Judaïsme du premier siècle de notre ère   Le Judaïsme du premier siècle de notre ère Icon_minipostedMer 09 Mai 2012, 12:53 am

@Mister Be a écrit:
@david_maur a écrit:
mick lapt a écrit:
Suspect hé bien la je ne suis plus, Razz

c'est entre moi et mister be
"je crois de pleine foi en la venue du messie, et meme s'il tarde , je l'attendrai chaque jour qu'il vienne" (Maimonides)

C'est ce chant que nous chantions en allant à la chambre à gaz!

Merci Mister Be

A chaque fois que je vois ce qu'on a fait à mon peuple bien-aimé j'ai mal.....
Revenir en haut Aller en bas
HOSANNA
Co-Admin
Co-Admin
HOSANNA

Date d'inscription : 08/08/2010
Masculin
Messages : 51720
Pays : france
R E L I G I O N : CHRETIEN

Le Judaïsme du premier siècle de notre ère Empty
MessageSujet: Re: Le Judaïsme du premier siècle de notre ère   Le Judaïsme du premier siècle de notre ère Icon_minipostedMer 09 Mai 2012, 1:11 am

Le pire avec ces ordures,c'est que l'on devient comme eux (une rescapée des camps)Le Judaïsme du premier siècle de notre ère Images?q=tbn:ANd9GcQm6x1o_15IdgVe2JsHHdK3w-upGaEBnDXRiUm3hsJXUngbYIUu
Revenir en haut Aller en bas
Mister Be
Membre Actif
Membre Actif
Mister Be

Date d'inscription : 13/10/2011
Masculin
Messages : 4200
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Juif messianique

Le Judaïsme du premier siècle de notre ère Empty
MessageSujet: Re: Le Judaïsme du premier siècle de notre ère   Le Judaïsme du premier siècle de notre ère Icon_minipostedMer 09 Mai 2012, 5:52 am

Qu'avions-nous fait de si terrible pour mériter une telle haine?
On vous apporte le Salut et vous nous remerciez en nous exterminant!
Revenir en haut Aller en bas
david_maur
.
.


Date d'inscription : 17/06/2011
Masculin
Messages : 272
Pays : israel
R E L I G I O N : juif

Le Judaïsme du premier siècle de notre ère Empty
MessageSujet: Re: Le Judaïsme du premier siècle de notre ère   Le Judaïsme du premier siècle de notre ère Icon_minipostedMer 09 Mai 2012, 11:00 am

moi je connais une version plus gaie, qui etait un hit il ya quelqus annees en israel
Revenir en haut Aller en bas
Mister Be
Membre Actif
Membre Actif
Mister Be

Date d'inscription : 13/10/2011
Masculin
Messages : 4200
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Juif messianique

Le Judaïsme du premier siècle de notre ère Empty
MessageSujet: Re: Le Judaïsme du premier siècle de notre ère   Le Judaïsme du premier siècle de notre ère Icon_minipostedMer 09 Mai 2012, 11:06 am

@david_maur a écrit:
moi je connais une version plus gaie, qui etait un hit il ya quelqus annees en israel
Le Judaïsme du premier siècle de notre ère 307887 Ma communauté danse aussi sur cet air là

Revenir en haut Aller en bas
 

Le Judaïsme du premier siècle de notre ère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: C H R I S T I A N I S M E :: Dialogue Oecuménique et autres religions ( SECTIONS ENSEIGNEMENTS ) :: Judaïsme-