*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  Contribution  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"
 | 
 

 La Bienheureuse Vierge Marie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 12287
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: La Bienheureuse Vierge Marie   Dim 19 Fév 2012, 9:40 pm

Rappel du premier message :

Chapitre VIII : La bienheureuse Vierge Marie, mère de Dieu dans le mystère du Christ et de l’Église

I. Introduction

52. La Sainte Vierge dans le mystère du Christ

Ayant résolu, dans sa très grande bonté et sagesse, d’opérer la rédemption du monde, Dieu « quand vint la plénitude du temps, envoya son Fils né d’une femme… pour faire de nous des fils adoptifs » (Ga 4, 4-5). C’est ainsi que son Fils, « à cause de nous les hommes et pour notre salut, descendit du ciel et prit chair de la Vierge Marie par l’action du Saint-Esprit » [171]. Ce divin mystère de salut se révèle pour nous et se continue dans l’Église, que le Seigneur a établie comme son Corps et dans laquelle les croyants, attachés au Christ chef et unis dans une même communion avec tous ses saints, se doivent de vénérer, « en tout premier lieu la mémoire de la glorieuse Marie, toujours vierge, Mère de notre Dieu et Seigneur Jésus Christ [172].

53. La Sainte Vierge et l’Église

La Vierge Marie en effet, qui, lors de l’Annonciation angélique, reçut le Verbe de Dieu à la fois dans son cœur et dans son corps, et présenta au monde la Vie, est reconnue et honorée comme la véritable Mère de Dieu et du Rédempteur. Rachetée de façon éminente en considération des mérites de son Fils, unie à lui par un lien étroit et indissoluble, elle reçoit cette immense charge et dignité d’être la Mère du Fils de Dieu, et, par conséquent, la fille de prédilection du Père et le sanctuaire du Saint-Esprit, don exceptionnel de grâce qui la met bien loin au-dessus de toutes les créatures dans le ciel et sur la terre. Mais elle se trouve aussi réunie, comme descendante d’Adam, à l’ensemble de l’humanité qui a besoin de salut ; bien mieux, elle est vraiment « Mère des membres [du Christ]… ayant coopéré par sa charité à la naissance dans l’Église des fidèles qui sont les membres de ce Chef » [173]. C’est pourquoi encore elle est saluée comme un membre suréminent et absolument unique de l’Église, modèle et exemplaire admirables pour celle-ci dans la foi et dans la charité, objet de la part de l’Église catholique, instruite par l’Esprit Saint, d’un sentiment filial de piété, comme il convient pour une mère très aimante.





Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
DoutePieux
.
.


Date d'inscription : 15/04/2011
Messages : 2255

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Lun 19 Mar 2012, 9:18 am

Merci Ramosi pour cette synthèse du culte hyperdulique
Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin


Date d'inscription : 01/06/2011
Messages : 12287

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Lun 19 Mar 2012, 9:06 pm


Citation :
Hyperdulie,

Dans le catholicisme, le culte d'hyperdulie (du grec ancien υπέρ / hyper, au-dessus, et δουλεία / douleia, servitude), est le culte rendu à la Vierge Marie, supérieur au simple culte rendu aux saints et aux anges (dulie). Ce terme est à distinguer de celui d'adoration (ou latrie) qui ne convient que pour Dieu.

La distinction entre cultes de latrie, de dulie, et d'hyperdulie a été introduite par le concile de Trente au XVIe siècle1.



Merci à toi DoutePieux, car tu m'auras appris un terme que je ne connaissais même pas,

Ce qui montre que l'on continue à apprendre tout au long de sa vie.











Revenir en haut Aller en bas
DoutePieux
.
.


Date d'inscription : 15/04/2011
Messages : 2255

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Lun 19 Mar 2012, 9:33 pm

@Ramosi,

Je t'en prie, j'ai dû apprendre beaucoup de la Mariologie avant de choisir de l'écarter. L'Église doit encore mettre en garde contre les déviances du culte de Marie (Certains Antillais et Latins que je connais vénèrent abusivement Marie selon les critères que je connais du Catholicisme) que certains érigent en culte de Latrie (Dieu/Trinité).
Je ne savais pas que la norme ait été INTRODUITE (peut-être que le terme est mal choisi, que Trente n'a servi qu'à définir une norme existante qui commençait à ne plus être respecter) au Concile de Trente.

Il est intéressant de savoir cela pour un Catholique, bien que pour la plupart cela va de soi, la hiérarchie des Vénérations afin de distinguer la seule Adoration, Celle de Dieu/Trinité.
Revenir en haut Aller en bas
grace2dieu
MODERATION
MODERATION


Date d'inscription : 14/12/2010
Féminin
Messages : 9171
Pays : France
R E L I G I O N : Proto Evangélique Po

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Lun 19 Mar 2012, 9:54 pm

@Cesar a écrit:


Les simples croyantes peuvent elle mettre au monde un enfant sans père génétique?Voilà ce que la Sainte Marie à de plus que nous toutes et par voie de conséquence tous.

Alors qu'est ce qui est exceptionnel ?

Qu'elle ait eu un enfant en étant vierge ? Dans ce cas là à qui le mérite ?

Est ce grâce à sa propre force qu'elle a eu cet enfant, dans ce cas là Dieu n'a rien à voir avec cette grossesse miraculeuse ?

Est ce grâce à Dieu seul auteur de ce miracle, dans ce cas là elle n'a aucun mérite car c'est Dieu qui a tout fait ?

Faut choisir.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Membre d'honneur
Membre d'honneur


Date d'inscription : 08/06/2008
Féminin
Messages : 9561
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : Déiste,

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Mar 20 Mar 2012, 12:26 am

JESUS a t-il été créé a partir d'argile ? ou bien engendré par Marie ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-religions.org/
grace2dieu
MODERATION
MODERATION


Date d'inscription : 14/12/2010
Féminin
Messages : 9171
Pays : France
R E L I G I O N : Proto Evangélique Po

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Mar 20 Mar 2012, 12:46 am

JESUS n'a pas été engendré par Marie, mais par le Saint Esprit.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Membre d'honneur
Membre d'honneur


Date d'inscription : 08/06/2008
Féminin
Messages : 9561
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : Déiste,

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Mar 20 Mar 2012, 1:01 am

@grace2dieu a écrit:
JESUS n'a pas été engendré par Marie, mais par le Saint Esprit.

C'est quand même elle qui a accouché.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-religions.org/
grace2dieu
MODERATION
MODERATION


Date d'inscription : 14/12/2010
Féminin
Messages : 9171
Pays : France
R E L I G I O N : Proto Evangélique Po

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Mar 20 Mar 2012, 1:30 am

@florence_yvonne a écrit:
@grace2dieu a écrit:
JESUS n'a pas été engendré par Marie, mais par le Saint Esprit.

C'est quand même elle qui a accouché.

Personne ne dit le contraire
Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 12287
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Mar 20 Mar 2012, 7:32 pm




Pour ma part, j'honore "Marie", mais en la laissant à sa juste place,

Car il n'y a qu'un seul Dieu unique, et JESUS est le Chemin qui mène à lui.


Néammoins, et aussi bizarre que cela puisse paraître, c'est cette Sensibilité et cette Intuition concernant "Marie" qui m'ont amené à un moment donné, à rejoindre ma Religion d'origine, que j'avais délaissée et abandonnée depuis de nombreuses années.

Ou autrement dit, elle aura été le déclencheur de mon retour à l'Eglise Catholique.
















Revenir en haut Aller en bas
DoutePieux
.
.
avatar

Date d'inscription : 15/04/2011
Masculin
Messages : 2255
Pays : France
R E L I G I O N : Croyant Abrahamique

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Mar 20 Mar 2012, 9:15 pm

@Ramosi,

Est-ce le personnage de Marie ou une valeur particulière attribué à la Sainte Vierge qui a "été le déclencheur de ton retour à l'Église catholique" ?
Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 12287
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Mar 20 Mar 2012, 10:16 pm



@ DoutePieux,


Citation :
la vraie dévotion procède de la vraie foi, qui nous conduit à reconnaître la dignité éminente de la Mère de Dieu, et nous pousse à aimer cette Mère d’un amour filial, et à poursuivre l’imitation de ses vertus.


Disons que à un moment de ma vie, j'ai ressenti cela comme étant très proche de la vérité, avant même de ré-approfondir plus tard, ce que l'Eglise en disait.

Cela s'est présenté comme une sorte d'appel, de retour à ma Religion, de retour à Dieu, car je m'en étais très éloigné.

Simplement, j'aime Marie, mais je ne l'idolâtre pas et je sais quelle est sa place de servante du Seigneur.


L'Adoration est réservée à Dieu seul.






















Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 12287
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Jeu 22 Mar 2012, 8:54 pm





V. Marie, signe d’espérance et de consolation pour le Peuple de Dieu en marche

68. Marie, signe d’espérance

Cependant, tout comme dans le ciel où elle est déjà glorifiée corps et âme, la Mère de JESUS représente et inaugure l’Église en son achèvement dans le siècle futur, de même sur cette terre, en attendant la venue du jour du Seigneur (cf. 2 P 3, 10), elle brille déjà devant le Peuple de Dieu en pèlerinage comme un signe d’espérance assurée et de consolation.

69. Marie et l’union des chrétiens

Le saint Concile trouve une grande joie et consolation au fait que, parmi nos frères séparés, il n’en manque pas qui rendent à la Mère de notre Seigneur et Sauveur l’honneur qui lui est dû, chez les Orientaux en particulier, lesquels vont, d’un élan fervent et d’une âme toute dévouée, vers la Mère de Dieu toujours Vierge pour lui rendre leur culte [194]. Il faut que tous les fidèles croyants adressent à la Mère de Dieu et la Mère des hommes d’instantes supplications, afin qu’après avoir assisté de ses prières l’Église naissante, maintenant encore, exaltée dans le ciel au-dessus de tous les bienheureux et des anges, elle continue d’intercéder près de son Fils dans la communion de tous les saints, jusqu’à ce que toutes les familles des peuples, qu’ils soient déjà marqués du beau nom de chrétiens ou qu’ils ignorent encore leur Sauveur, soient enfin heureusement rassemblés dans la paix et la concorde en un seul Peuple de Dieu à la gloire de la Très Sainte et indivisible Trinité.

Tout l’ensemble et chacun des points qui ont été édictés dans cette constitution dogmatique ont plu aux Pères. Et Nous, en vertu du pouvoir apostolique que Nous tenons du Christ, en union avec les vénérables Pères, Nous les approuvons, arrêtons et décrétons dans le Saint-Esprit, et Nous ordonnons que ce qui a été ainsi établi en Concile soit promulgué pour la gloire de Dieu.

Rome, à Saint-Pierre, le 21 novembre 1964.

Moi, Paul, évêque de l’Église catholique.

(Suivent les signatures des Pères)





Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 12287
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Mar 27 Mar 2012, 8:32 pm




Pour ceux qui voudraient approfondir, avec Gustave Martelet,

Ci-joint la première d'une série de courtes vidéos,


http://www.lejourduseigneur.com/Web-TV/Thematiques/Questions-sur-Dieu/Dieu-dans-la-Bible/La-Mere-de-Dieu/(language)/fre-FR





Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 12287
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Mar 10 Avr 2012, 6:53 pm




Le signe de Cana – Ephrem le Syrien

Ephrem le Syrien, Commentaire du Diatessaron, 5, 6s ; Sources Chrétiennes, n. 121.

Pourquoi, comme premier signe, notre Seigneur a-t-il changé l’eau en vin ? C’est pour montrer que Dieu, qui transforme la nature dans des outres, opère aussi sa transformation dans le sein de la Vierge. De la même manière, pour couronner ses miracles, JESUS a ouvert un tombeau afin de manifester son indépendance vis-à-vis de la mort avide de tout engloutir.

Pour authentifier et pour confirmer le double bouleversement de la nature qu’apportent sa naissance et sa résurrection, JESUS change l’eau en vin, sans modifier en rien les cuves de pierre. C’était là le symbole de son propre corps, miraculeusement conçu et merveilleusement créé dans une vierge, sans l’œuvre d’un homme… Contrairement à leur usage, les cuves…ont mis au monde un vin nouveau, sans jamais renouveler ensuite cette merveille. C’est ainsi que la Vierge a conçu et a mis au monde l’Emmanuel (Is 7,14), pour ne plus concevoir ensuite. Le miracle des cuves de pierre, c’est que la petitesse devient grandeur, la parcimonie se change en surabondance, l’eau de source en vin doux… En Marie, au contraire, la grandeur et la gloire de la divinité changent d’aspect pour prendre une apparence de faiblesse et d’ignominie.

Ces cuves servaient aux purifications des juifs ; notre Seigneur y verse sa doctrine : il manifeste qu’il est venu selon la Loi et les prophètes, mais en vue de tout changer par son enseignement, comme l’eau devenue vin… « La Loi a été donnée par Moïse ; la grâce et la vérité sont venues par JESUS » (Jn 1,17). L’époux qui habitait Cana a invité l’Époux venu du ciel ; et le Seigneur, prêt pour ces noces, a répondu à son invitation. Ceux qui étaient assis à table ont invité celui qui installe les mondes dans son Royaume, et il leur a envoyé un cadeau de noces qui puisse les réjouir… Ils n’avaient pas assez de vin, même ordinaire ; il leur a versé un peu de sa richesse : en retour de leur invitation, lui-même les a invités à ses noces.




Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 12287
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Ven 13 Avr 2012, 10:12 pm



Dormition qu’est la mort de Marie

Jean Paul II, audience générale du Mercredi 25 juin 1997, trad. fr. Christus.

1. À propos de la fin de la vie terrestre de Marie, le Concile (NDLR : Vatican II) a repris les termes de la définition de bulle du dogme de l’Assomption et déclare :

La Vierge immaculée, préservée de toute tache du péché originel, au cours de sa vie terrestre, a été pris dans la gloire céleste, corps et âme (Lumen Gentium, 59).

Avec cette formule, la Constitution dogmatique Lumen Gentium, à la suite de mon vénéré prédécesseur Pie XII, est muet sur la question de la mort de Marie. Pie XII n’a pas eu l’intention de nier le fait de la mort, mais simplement ne juge pas opportun de déclarer solennellement, comme une vérité d’être acceptée par tous les croyants, la mort de la Mère de Dieu.

En fait, certains théologiens ont soutenu que la Vierge n’eut pas à mourir et passa directement de la vie terrestre à la gloire céleste. Cependant, cette opinion est inconnue jusqu’au XVIIème siècle, alors qu’il existe une tradition commune qui voit dans la mort de Marie son entrée dans la gloire céleste.

2. Est-il possible que Marie de Nazareth ait vécu dans sa chair le drame de la mort ? En réfléchissant sur le sort de Marie et de sa relation avec son divin Fils, il semble légitime de répondre par l’affirmative : puisque le Christ est mort, il serait difficile de prétendre le contraire pour la mère.

C’est dans ce sens qu’ont réfléchit les Pères de l’Église, qui n’avait aucun doute à ce sujet. Il suffit de mentionner Saint Jacques de Saroug (+ 521), pour qui :


Lorsque pour Marie fut arrivée « le temps de parcourir le chemin de toutes les générations », c’est à dire les chemin de la mort, « le chœur des douze Apôtres » se rassembla pour enterrer « le corps virginal de la bienheureuse » (Discours sur la sépulture de la Sainte Mère de Dieu, 87-99 dans le C. VONA, Lateranum 19, 1953, 188).

Saint Modeste de Jérusalem (+ 634), après une longue évocation de la Dormition « de la Sainte glorieuse Mère de Dieu », conclut sa louange en vantant l’intervention miraculeuse du Christ qui l’a « relevée de la tombe » afin de la prendre avec lui dans la gloire (Saint Modeste de Jérusalem, Enc. dormitionem dans Deiparae semperque Virginis Mariae, nn. 7:14: PG 86 bis, 3293, 3311).

Saint Jean Damascène (+ 704) se demande pour sa part :


Comment se fait-il que celle, qui pour enfanter dépassa toutes les limites de la nature, se plie maintenant à ses lois et que son corps immaculé soit soumis à la mort ? (Et il répond Smile Il est clair que la partie mortelle a été déposée pour revêtir l’immortalité, puisque même le maître de la nature n’a pas refusé l’expérience de la mort. En effet, il meurt selon la chair et par la mort détruit la mort, la corruption devient incorruptibilité et de la mort il donne la source de la résurrection (Saint Jean Damascène, Panégyrique sur la Dormition de la Mère de Dieu, 10: SC 80,107).

3. Il est vrai que la mort est présentée dans l’Apocalypse comme une punition pour le péché. Toutefois, le fait que l’Église proclame Marie libérée du péché originel par un privilège singulier divin ne conduit pas à la conclusion qu’elle a également reçu l’immortalité physique. La Mère n’est pas supérieure au Fils qui a assumé la mort en lui donnant un sens nouveau et de la transformant en instrument de salut.

Impliquée dans l’œuvre de rédemption et associée à l’offrande du Christ, Marie a pu partager la souffrance et la mort en vue de la rédemption de l’humanité. À elle s’applique également ce que Sévère d’Antioche dit à propos du Christ : « Sans une mort préliminaire, comment la résurrection pourrait-elle avoir lieu ? » (Sévère d’Antioche, Antijulianistica, Beyrouth 1931, 194s). Pour participer à la résurrection du Christ, Marie devait d’abord en partager la mort.

4. Le Nouveau Testament ne fournit aucune information sur les circonstances de la mort de Marie. Ce silence laisse supposer qu’il est arrivé naturellement, sans aucun détail particulièrement remarquable. Si ce n’était pas le cas, comment la nouvelle aurrait-elle put être cachée de ses contemporains et de ne pas parvenir, d’une façon ou d’une autre, jusqu’à nous ?

Quant à la cause de la mort de Marie, les opinions qui voudraient exclure des causes naturelles semblent sans fondement. Plus importante est la recherche de l’attitude spirituelle de la Vierge au moment de son départ de ce monde. À cet égard, saint François de Sales est d’avis que la mort de Marie a eu lieu à la suite d’un transport d’amour. Il parle de la mort :


… dans l’amour, à cause de l’amour et par amour, allant même à dire que la Mère de Dieu est morte d’amour pour son fils (Saint François de Sales, Traité de l’Amour de Dieu, Lib. 7, c. XIII-XIV).

Quelque soit le fait biologique ou organique qui causa, sur un plan physique, la fin de la vie du corps, on peut dire que le passage de cette vie l’autre fut pour Marie une maturation de la grâce dans la gloire, si bien que jamais autant que dans ce cas, la mort ne put être considérée comme une Dormition.

5. Chez certains Pères de l’Église, nous trouvons la description de JESUS qui vient lui-même prendre sa mère au moment de la mort pour son introduction dans la gloire céleste. Ils présentent ainsi la mort de Marie comme un événement de l’amour qui l’a amenée à rejoindre son divin Fils pour partager sa vie immortelle. À la fin de son existence terrestre, elle a connu, comme Paul et plus que lui, le désir d’être libérée et d’être avec le Christ pour toujours (cf. Ph 1, 23).

L’expérience de la mort a enrichi la personne de la Vierge à travers le sort commun des hommes, elle est en mesure d’exercer plus efficacement sa maternité spirituelle envers ceux qui atteignent l’heure suprême de la vie.


Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Membre d'honneur
Membre d'honneur


Date d'inscription : 08/06/2008
Féminin
Messages : 9561
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : Déiste,

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Ven 13 Avr 2012, 10:13 pm

Que disent les apocryphes sur Marie ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-religions.org/
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 12287
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Ven 13 Avr 2012, 10:43 pm




@ Florence_Yvonne,


Les apocryphes parlent de Marie, vue d'ensemble
1. Ces documents, et en particulier le Protévangile de Jacques, sont un signe évident que la dignité unique de la Mère du Seigneur est reconnue en de nombreuses zones ecclésiales, et en particulier par les judéo-chrétiens.



2. L'accent est mis sur la conception et l'accouchement virginaux, signes forts de la divinité de JESUS-Christ et de sa transcendance. L'insistance sur la virginité de Marie dans la conception et dans l'accouchement laisse percevoir qu'il s'agissait d'un sujet grave (le Protévangile de Jacques).



3. Avec simplicité, mais aussi avec un sens théologique exquis, on y parle de l'élection de Marie, de sa conception comme don de la grâce, de la "sacralité" croissante de cette créature: temple, arche, vierge toute recueillie pour son Seigneur (le Protévangile de Jacques).



4. On y manifeste un intérêt croissant pour l'avènement du Logos dans le temps, Lc 1,26-38, et pour celle qui a été la protagoniste de cet événement. On souligne l'influence de Gabriel comme médiateur de Dieu, la répercussion en Marie de ses paroles, son rôle actif et responsable (Lettres des apôtres, Odes de Salomon).



5. Significative est l'association entre l'Annonciation et la Genèse: Marie Vierge - terre vierge (Evangile de Philippe) ; la vierge Ève trompée - la Vierge Marie fidèle et pure (le Protévangile de Jacques).



6. Le commencement de l'existence et la conclusion de la destinée terrestre de Marie (Transitus Virginis) sont vivement rapprochées de celles du Christ, c'est un "test" significatif de ce que le sensus fidei, plus intuitif, précède la théologie et la liturgie, plus rationnels.



Jusqu'ici, tout est positif.

Il faut cependant signaler que le Protévangile de Jacques est un cas typique d'une pitié mariale qui

- sépare beaucoup la Vierge des hommes, et fait de Marie une créature plus angélique qu'humaine;

- se félicite de l'élément miraculeux et à fait place à l'anecdote populaire.

Si tout ceci nous irrite, non sans raison, souvenons-nous cependant que l'auteur anonyme devait faire front aux calomnies qui frappaient le cœur de la foi chrétienne. Il s'agit donc d'un style contingent et provisoire.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Membre d'honneur
Membre d'honneur


Date d'inscription : 08/06/2008
Féminin
Messages : 9561
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : Déiste,

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Sam 14 Avr 2012, 12:14 am

Qu'en est-il de la mort de Marie ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-religions.org/
Cesar
Membre Actif
Membre Actif
avatar

Date d'inscription : 09/03/2010
Masculin
Messages : 7309
Pays : Algerie
R E L I G I O N : Islam

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Sam 14 Avr 2012, 3:54 am

@florence_yvonne a écrit:
Qu'en est-il de la mort de Marie ?

Ah! Arrête de me faire rire stp!Franchement!Tu crois qu'un garçon qui s'envole au ciel et laisse sa maman souffrir sur terre est un gentil garçon? Pénalement,c'est un abondant de famille!Et qui le fait????dieu..Heu..ou son fils!Pardi! Même la justice ne saurait trancher.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Membre d'honneur
Membre d'honneur


Date d'inscription : 08/06/2008
Féminin
Messages : 9561
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : Déiste,

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Sam 14 Avr 2012, 5:01 am

@Cesar a écrit:
@florence_yvonne a écrit:
Qu'en est-il de la mort de Marie ?

Ah! Arrête de me faire rire stp!Franchement!Tu crois qu'un garçon qui s'envole au ciel et laisse sa maman souffrir sur terre est un gentil garçon? Pénalement,c'est un abondant de famille!Et qui le fait????dieu..Heu..ou son fils!Pardi! Même la justice ne saurait trancher.

Tu parles souvent pour rien ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-religions.org/
arnica
Membre Actif II
Membre Actif II
avatar

Date d'inscription : 06/10/2008
Féminin
Messages : 9573
Pays : region Rhône - Alpes
R E L I G I O N : chrétienne

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Sam 14 Avr 2012, 5:02 am

Oui mais là on n'est pas dans le penale , mais le spirituel rien a voir !
Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 12287
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Sam 14 Avr 2012, 7:17 am


Cesar a écrit,


Citation :
Ah! Arrête de me faire rire stp!Franchement!Tu crois qu'un garçon qui s'envole au ciel et laisse sa maman souffrir sur terre est un gentil garçon? Pénalement,c'est un abondant de famille!Et qui le fait????dieu..Heu..ou son fils!Pardi! Même la justice ne saurait trancher.






? ? ? ? ? ! scratch





















Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 12287
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Sam 14 Avr 2012, 6:39 pm



@ Florence_Yvonne,


Citation :
Qu'en est-il de la mort de Marie ?


Définition de la Dormition (sa mort) par Wikipedia :

La Dormition de la très Sainte Mère de Dieu est souvent appelée Dormition tout simplement car c'est la dormition par excellence. Les orthodoxes ont gardé cette dénomination antique. Ils entendent par ce mot la mort de la Vierge Marie et sa montée au ciel avec son corps.

Dans le catholicisme d'aujourd'hui, le terme Dormition ne désigne que la mort de la Vierge. La croyance de la montée au ciel avec son corps chez les catholiques porte le nom d'Assomption, mais les orthodoxes critiquent ce terme, qui pourrait laisser croire que la Vierge a été enlevée au ciel de son vivant.

Le mot, venu du latin dormitio, « sommeil », exprime la croyance selon laquelle la Vierge est morte sans souffrir, dans un état de paix spirituelle — on parle parfois aussi de dormition pour les saints morts sans martyre. L'écrivain Joris-Karl Huysmans explique dans son roman l'Oblat :

« La Vierge ne mourut, ni de vieillesse, ni de maladie ; elle fut emportée par la véhémence du pur amour ; et son visage fut si calme, si rayonnant, si heureux, qu'on appela son trépas la dormition. »

Comme c'était le cas pour l'Assomption avant 1950 dans l'Église catholique, la dormition n'est toujours pas un dogme dans les Églises orthodoxes, mais il est considéré comme impie de la nier. Cette croyance ne repose sur aucune base scripturaire. Elle est fondée sur des écrits apocryphes, comme celui du Pseudo-Jean, Sur la mort de Marie (IVe ou Ve siècle). Selon la tradition, la Vierge aurait alors été âgée de cinquante-neuf ans (soit onze ans après la crucifixion de JESUS) et aurait été enterrée dans le jardin de Gethsémani, à Jérusalem.

La fête de la Dormition est la plus importante des fêtes de la Vierge Marie, et c'est elle qui clôt l'année liturgique orthodoxe. Comme chez les catholiques, elle a lieu le 15 août : on attribue la fixation de cette date à l'empereur Maurice, au VIe siècle (explications ici).

L'Église orthodoxe chante alors ce jour : « Apôtres rassemblés ici, des confins de la terre, au village de Gethsémani, ensevelissez mon corps. Et toi, mon fils et mon Dieu, reçois mon esprit. »

Sur l'icône de la Dormition de la très Sainte Mère de Dieu, c'est le Christ lui-même qui, descendu du ciel, vient chercher l'âme de sa mère figurée sous la forme d'un nouveau-né emmailloté de langes. Sur les images de la dormition d'un saint, c'est un ange qui est chargé de cette mission de psychopompe.





Revenir en haut Aller en bas
Cesar
Membre Actif
Membre Actif
avatar

Date d'inscription : 09/03/2010
Masculin
Messages : 7309
Pays : Algerie
R E L I G I O N : Islam

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Dim 15 Avr 2012, 5:36 am

@arnica a écrit:
Oui mais là on n'est pas dans le penale , mais le spirituel rien a voir !

Et c'est quoi le spirituel?Quel valeur a t-il?Si son injustice est plus horrible que celle de la terre?
Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 12287
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Ven 20 Avr 2012, 5:51 pm





Spécialement pour Florence_Yvonne,



Citation :
Que disent les apocryphes sur Marie ?


Ci-joint un Apocryphe, celui du Pseudo Jean, parlant de la Mort (Dormition) de Marie,


Spoiler:
 










Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Membre d'honneur
Membre d'honneur


Date d'inscription : 08/06/2008
Féminin
Messages : 9561
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : Déiste,

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Sam 21 Avr 2012, 1:49 am

C'est intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-religions.org/
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 12287
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Dim 06 Mai 2012, 10:14 pm




Ne tarde plus, Vierge Marie, donne ta réponse – Bernard de Clairvaux

Bernard de Clairvaux, Homélie 4 sur le Missus est, §8-9, tr. Orval.

Tu l’as entendu, ô Vierge, tu concevras et enfanteras un fils, non d’un homme – tu l’as entendu – mais de l’Esprit Saint. L’ange, lui, attend ta réponse : il faut qu’il retourne vers celui qui l’a envoyé. Nous attendons nous aussi, ô notre Dame. Accablés misérablement par une sentence de condamnation, nous attendons une parole de pitié. Or voici : elle t’est offerte, la rançon de notre salut. Consens : nous sommes libres. Dans le Verbe éternel de Dieu nous avons tous été créés ; mais hélas, la mort fait son œuvre en nous. Une brève réponse de toi suffit pour nous recréer, de sorte que nous soyons rappelés à la vie…

Ne tarde plus, Vierge Marie, donne ta réponse. Ô notre Dame, prononce cette parole que la terre, les enfers, les cieux mêmes attendent. Vois : le Roi et Seigneur de l’univers, lui qui a « désiré ta beauté » (Ps 44,12), désire avec non moins d’ardeur le oui de ta réponse. A ton consentement il a voulu suspendre le salut du monde. Tu lui as plu par ton silence ; tu lui plairas davantage à présent par ta parole. Voici que lui-même de là-haut t’interpelle : « Ô la plus belle des femmes, fais-moi entendre ta voix » (Ct 1,8; 2,14)… Oui, réponds vite à l’ange, ou plutôt, par l’ange au Seigneur. Réponds une parole, et accueille le Verbe ; prononce ta propre parole, et conçois le Verbe divin ; émets une parole passagère, étreins le Verbe éternel…


Voici, dit-elle, la servante du Seigneur ; qu’il me soit fait selon ta parole.







Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 12287
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Lun 28 Mai 2012, 7:25 pm







La pleine de grâce – Jean-Paul II

Jean-Paul II, La pleine de grâce, audience générale du Mercredi 8 mai 1996.

1. Dans le récit de l’Annonciation, les premières paroles de l’ange – « Réjouis-toi » – constituent une invitation à la joie qui rappelle les oracles de l’ancien Testament adressés à la « fille de Sion ». Nous l’avons relevé dans les catéchèses précédentes, en énumérant les motifs qui font voir en Marie la fille de Sion : la présence de Dieu au milieu de son peuple, la venue du roi messianique et la fécondité maternelle. Ces motifs trouvent en Marie leur plein accomplissement.

L’ange Gabriel s’adresse à la Vierge de Nazareth, et, après le salut « Réjouis-toi », il l’appelle kecharitoménè, « pleine de grâce ». Les mots grecs kaire et kecharitoméne ont entre eux une connexion profonde : Marie est invitée à se réjouir surtout parce que Dieu l’aime et l’a remplie de grâce en vue de la maternité divine ! La foi de l’Église et l’expérience des saints enseignent que la grâce est source de joie et que la vraie joie vient de Dieu. En Marie, comme chez les chrétiens, le cadeau divin engendre une joie profonde.

2. « Kecharitoménè »: ce titre donné à Marie apparaît comme un titre propre à la femme destinée à devenir la mère de JESUS. Le rappelle opportunément la constitution dogmatique Lumen gentium, qui affirme : « La Vierge de Nazareth est, par ordre de Dieu, saluée par l’ange comme « pleine de grâce » (LG 56).

La salutation angélique donne à ce titre une valeur plus haute: ce titre manifeste le mystérieux dessein salvateur de Dieu à l’égard de Marie. Comme je l’ai écrit dans l’encyclique Redemptoris Mater: « Mais la plénitude de grâce désigne en même temps tous les dons surnaturels dont Marie bénéficie en rapport avec le fait qu’elle a été choisie et destinée à être Mère du Christ. » (n. 9).

« Pleine de grâce », c’est le nom de Marie aux yeux de Dieu. L’ange, en effet, selon le récit de l’évangéliste Luc, utilise ce nom avant de prononcer le nom de « Marie », en mettant ainsi en évidence que ce nom a une valeur primordiale dans la personnalité de la Vierge de Nazareth.

L’expression « pleine de grâce » traduit le mot grec « kecharitoménè » qui est un participe passif. Pour rendre avec plus exactitude la nuance du terme grec, on ne devrait pas dire simplement « pleine de grâce », mais « rendue pleine de grâce » ou « comblée de grâce », ce qui indiquerait clairement qu’il s’agit d’un cadeau fait par Dieu à la Vierge.

Le terme, dans la forme de participe parfait, accrédite l’image d’une grâce parfaite et durable qui implique une plénitude.
Le même verbe, dans le sens de « donner la grâce », est utilisé dans la Lettre aux Ephésiens pour indiquer l’abondance de la grâce, qui nous est accordée par le Père dans son Fils bien-aimé (Eph 1, 6). Marie la reçoit comme prémices de la rédemption (cf. Redemptoris Mater, 10).

3. Dans le cas de la Vierge, l’action de Dieu apparaît certainement surprenante.

Marie ne possède pas de titre humain qui l’habilite à recevoir l’annonce de la venue du Messie.
Elle n’est pas le grand-prêtre, représentant officiel de la religion hébraïque, elle n’est pas un homme mais une jeune femme dépourvue d’influence dans la société de son temps.

Elle est en outre originaire de Nazareth un village qui n’est jamais cité dans l’Ancien Testament et qui ne devait pas jouir d’une bonne réputation, comme cela se perçoit quand Nathanaël dit : « De Nazareth, que peut-il sortir de bon ? » (Jn 1, 46).

Le caractère extraordinaire et gratuit de l’intervention de Dieu est encore plus évident quand on compare avec le récit que saint Luc fait de l’annonce à Zacharie. Luc souligne alors sa condition sacerdotale, et le fait que lui et son épouse Elisabeth mènent une vie exemplaire dans la justice de l’ancien Testament : « ils observaient, irrépréhensibles, toutes les lois et prescriptions du Seigneur » (Lc 1, 6).

L’origine de Marie n’est pas indiquée : l’expression « de la maison de David » Lc 1, 27 se réfère, en effet, seulement à Joseph. Et Luc n’indique rien du comportement de Marie.

Ce choix littéraire de saint Luc souligne qu’en Marie tout dérive d’une grâce souveraine. Ce qui lui est accordé ne vient d’aucun mérite personnel, mais simplement de la prédilection divine, libre et gratuite.

4. En faisant ainsi, l’évangéliste n’entend pas réduire la très-haute valeur personnelle de la Sainte Vierge. Il veut plutôt présenter Marie comme le pur fruit de la bienveillance de Dieu qui a pris tellement possession d’elle qu’il l’a rendu, selon l’expression de l’ange, « pleine de grâce ». Vraiment l’abondance de grâce fonde la richesse spirituelle cachée en Marie.

Dans l’Ancien Testament YHWH manifeste la surabondance de son amour de beaucoup de manières et en beaucoup de circonstances. En Marie, à l’aube du Nouveau Testament, la gratuité de la miséricorde divine atteint le degré suprême. En elle la prédilection de Dieu témoignée au peuple élu, et en particulier aux humbles et aux pauvres, atteint son comble.

Nourrie de la parole du Seigneur et de l’expérience des saints, l’Église exhorte les croyants à garder le regard tourné vers la Mère du Rédempteur et à se sentir, comme elle, aimés par Dieu.
L’Eglise les invite à partager l’humilité et la pauvreté de Marie pour que, en suivant son exemple et par son intercession, chacun puisse persévérer dans la grâce divine qui sanctifie et transforme les cœurs.





Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 12287
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Mar 05 Juin 2012, 6:44 pm




Sermon sur l’Incarnation – Saint Augustin

Augustin d’Hippone, « Sermon sur l’Incarnation », in Sermons sur le propre du temps, tr. fr. M. Raulx, Bar-Le-Duc, L. Guérin et Cie Editeurs, 1868.

Prophétie d’Isaïe

1. Mes frères, que votre charité écoute en quels termes le prophète Isaïe a annoncé Notre-Seigneur JESUS-Christ . « Voici », dit-il, « qu’une vierge concevra dans son sein et enfantera un Fils » (Is 7, 14) ; « et vous l’appellerez JESUS, car il sauvera lui-même son peuple de leurs péchés » (Mt 1, 21).

JESUS-Christ de la famille de David

2. « Joseph, fils de David » (Mt 1, 20). Vous voyez, mes frères, la race tout entière désignée dans une seule personne ; vous voyez dans un seul nom toute une généalogie. Vous voyez dans Joseph la famille de David. « Joseph, fils de David » ; Joseph était sorti de la vingt-huitième génération, et il est appelé fils de David, pour mieux nous découvrir le mystère de sa naissance, et nous prouver l’accomplissement de la promesse ; ne s’agit-il pas d’une conception surnaturelle et d’un enfantement céleste dans une chair restée parfaitement vierge ? « Joseph, fils de David » ; voici en quels termes David avait reçu la promesse de DIEU le Père : « Le Seigneur a juré la vérité à David, et il ne le trompera pas: je placerai sur mon trône le fruit de tes entrailles » (Ps 131, 11). David chante ainsi ce grand événement: « Le Seigneur a dit à mon Seigneur : Asseyez-vous à ma droite » (Ps 110, 1). « Le fruit de vos entrailles » ; c’est bien le fruit de ses entrailles, le fruit de son sein ; car le divin Hôte, le DIEU du ciel, en venant faire séjour dans son sein, n’a pas connu les barrières du corps ; il est sorti du sein de Marie sans ouvrir la porte virginale. Et c’est ainsi que s’est accomplie cette parole du Cantique des Cantiques: « Mon Epouse, jardin fermé, source scellée » (Ct 4, 14).

Naissance immaculée de JESUS-Christ

3. « Joseph, fils de David, gardez-vous de craindre ». L’époux est prévenu de ne pas craindre au sujet de son épouse, car tout esprit vraiment pieux s’effraie d’autant plus qu’il compatit davantage. « Joseph, fils de David, gardez-vous de craindre » ; vous qui êtes assuré de votre conscience, ne succombez pas sous le poids des pensées que provoque ce mystère. « Fils de David, gardez-vous de craindre ». Ce que vous voyez est une vertu, et non pas un crime ; ce n’est point une chute humaine, mais un abaissement divin ; c’est une récompense, et non pas une culpabilité. C’est un accroissement du ciel, et non pas un détriment du corps. Ce n’est point la perte d’une personne, mais le secret du Juge. Ce n’est point le châtiment d’une faute, mais la palme de la victoire. Ce n’est point la honte de l’homme, mais le trésor de JESUS-Christ. Ce n’est point la cause de la mort, mais de la vie. Voilà pourquoi : « Gardez-vous de craindre », car celle qui porte un tel Fils ne mérite point la mort. « Joseph, fils de David, ne craignez pas de recevoir Marie pour votre épouse ». La loi divine elle-même donne à la compagne de l’homme le titre d’épouse. De même donc que Marie est devenue mère sans éprouver aucune atteinte à sa virginité, de même elle porte le nom d’épouse en conservant sa pudeur virginale.

JESUS-Christ Fils de DIEU

4. « Joseph, fils de David, ne craignez pas de recevoir Marie pour votre épouse ; car l’enfant qui naîtra d’elle est le fruit du Saint-Esprit » . Qu’ils viennent et entendent, ceux qui demandent quel est cet enfant qui est né de Marie : « Ce qui est né en elle vient du Saint-Esprit » . Qu’ils viennent et entendent, ceux qui, profitant de l’obscurité du grec pour troubler la pureté latine, ont multiplié les blasphèmes dans le but de faire disparaître ces expressions: Mère de l’homme, Mère du Christ, Mère de DIEU. « Ce qui est né en elle vient du Saint-Esprit ». Et ce qui est né du Saint-Esprit est esprit, parce que « DIEU est esprit ». Pourquoi donc demander ce qui est né du Saint-Esprit ? Il est DIEU, et parce qu’il est DIEU il nous répond avec saint Jean : « Au commencement était le Verbe, et le Verbe était en DIEU, et le Verbe était DIEU ; et le Verbe s’est fait chair, et il a habité parmi nous, et nous avons vu sa gloire » (Jn 1, 1-14). Jean a vu sa gloire ; vous, infidèle, mesurez l’injure : « Ce qui est né en elle vient du Saint-Esprit. Et nous avons vu sa gloire ». De qui ? « De Celui qui est né du Saint-Esprit » ; du « Verbe qui s’est fait chair et qui a habité parmi nous. Ce qui est né en elle vient du Saint-Esprit ». Une Vierge a conçu, mais par l’action du Saint-Esprit ; une Vierge a enfanté, mais enfanté Celui que prophétisait Isaie en ces termes: « Voici qu’une Vierge concevra et enfantera un fils, et il sera appelé Emmanuel, c’est-à-dire DIEU avec nous ». Il sera homme avec eux, mais : « Maudit soit l’homme qui place son espérance dans l’homme » (Jr 17, 15).

Réfutation des hérétiques qui nient la divinité de JESUS-Christ

5. Qu’ils écoutent, ceux qui demandent quel est celui qui est né de Marie. « Elle enfantera un fils », dit l’Ange, « et ils l’appelleront JESUS ». Pourquoi JESUS ? L’Apôtre répond : « Afin qu’au nom de JESUS tout genou fléchisse au ciel, sur la terre et dans les enfers » (Ph 2, 10). Et vous, disciple trompeur, vous demandez ce qu’est JESUS ? « Que toute langue confesse que le Seigneur JESUS est dans la gloire de DIEU son Père » (Ph 2, 11), et vous osez encore demander hautement ce qu’est JESUS !

6. Ecoutez de nouveau ce qu’est JESUS « Elle enfantera un fils, et il sera appelé JESUS. Car il sauvera son peuple de leurs péchés ». Ce n’est pas le peuple d’un autre qu’il doit sauver. De quoi le sauvera-t-il ? de leurs péchés. Que DIEU seul puisse remettre les péchés ; si vous n’en croyez pas les chrétiens, croyez du moins à la parole des Juifs : « Vous n’êtes qu’un homme, et vous vous faites DIEU » (Jn 10, 33). « Personne ne peut remettre les péchés, si ce n’est DIEU seul » (Lc 5, 31). Les Juifs refusaient de croire à la divinité de JESUS, puisqu’ils ne lui croyaient pas le pouvoir de remettre les péchés ; vous, au contraire, vous croyez qu’il remet les péchés et vous hésitez à le proclamer DIEU. « Le Verbe s’est fait chair », afin que l’homme-chair pût s’élever jusqu’à la gloire de DIEU, et non pas afin que DIEU fût changé en chair, selon cette parole de l’Apôtre : « Celui qui s’unit à DIEU est un seul esprit avec lui » (1 Co 6, 17) ; de même, quand DIEU s’unit à l’homme, il est un seul DIEU. Les lois humaines établissent la prescription de trente ans pour éteindre tous les procès ; et voilà déjà près de cinq cents ans que JESUS-Christ soutient la cause de sa naissance. Son origine lui est disputée, sa nature est sans cesse remise en question. Hérétiques, cessez de juger notre Juge, et adorez dans le ciel notre. DIEU que le Mage a proclamé DIEU sur la terre. C’est à lui qu’appartiennent l’honneur et la gloire, la louange et l’empire dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.


Revenir en haut Aller en bas
dan 26
*** B A N N I du Forum ***
*** B A N N I du Forum ***


Date d'inscription : 07/01/2009
Masculin
Messages : 3388
Pays : france
R E L I G I O N : athée de r

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Jeu 21 Juin 2012, 5:44 am

[quote="RAMOSI"]



Spécialement pour Florence_Yvonne,



Citation :
Que disent les apocryphes sur Marie ?


Ci-joint un Apocryphe, celui du Pseudo Jean, parlant de la Mort (Dormition) de Marie,

cet apocryphe date du 4 eme ou 5 eme siècle, il n'a donc strictement aucune valeur historique. Et de plus est en contradiction totale avec les deux tombeaux de marie,; etant donné que ce terme veut dire morte , et assomption monté au ciel avec son corps .
Encore une enorme contradiction colportée par l'eglise


Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
dan 26
*** B A N N I du Forum ***
*** B A N N I du Forum ***


Date d'inscription : 07/01/2009
Masculin
Messages : 3388
Pays : france
R E L I G I O N : athée de r

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Jeu 21 Juin 2012, 5:49 am

[quote="RAMOSI"]



Naissance immaculée de JESUS-Christ

3. « Joseph, fils de David, gardez-vous de craindre ». L’époux est prévenu de ne pas craindre au sujet de son épouse, car tout esprit vraiment pieux s’effraie d’autant plus qu’il compatit davantage. « Joseph, fils de David, gardez-vous de craindre » ; vous qui êtes assuré de votre conscience, ne succombez pas sous le poids des pensées que provoque ce mystère. « Fils de David, gardez-vous de craindre ». Ce que vous voyez est une vertu, et non pas un crime ; ce n’est point une chute humaine, mais un abaissement divin ; c’est une récompense, et non pas une culpabilité. C’est un accroissement du ciel, et non pas un détriment du corps. Ce n’est point la perte d’une personne, mais le secret du Juge. Ce n’est point le châtiment d’une faute, mais la palme de la victoire. Ce n’est point la honte de l’homme, mais le trésor de JESUS-Christ. Ce n’est point la cause de la mort, mais de la vie. Voilà pourquoi : « Gardez-vous de craindre », car celle qui porte un tel Fils ne mérite point la mort. « Joseph, fils de David, ne craignez pas de recevoir Marie pour votre épouse ». La loi divine elle-même donne à la compagne de l’homme le titre d’épouse. De même donc que Marie est devenue mère sans éprouver aucune atteinte à sa virginité, de même elle porte le nom d’épouse en conservant sa pudeur virginale.


Erreur encore une fois , la notion d'immaculée n'as strictement rien à voir avec la naissance virginale ; l'immaculée conception ayant été imposée par le pape de l'époque vers 1850 , ce qui veut dire que Marie n'etait pas entachée du peché originel . Il serait bien de revoir vos bases
chretienne, c'est tout de même anormal que ce soit un athée qui soit obligé de vous le dire .


amicalement
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
gilmig
Membre Actif
Membre Actif
avatar

Date d'inscription : 23/09/2008
Masculin
Messages : 5161
Pays : France
R E L I G I O N : VÉRITÉ* AUTHENTICITÉ

MessageSujet: Le mal et les torts faits à Marie !!!   Jeu 21 Juin 2012, 7:53 am

La vérité est bien différente de ce qu'on voudrait faire croire en ce qui concerne Marie !!!

" Ici encore, les êtres humains de le Terre ont engendré bien des malheurs dans leur prétention à tout vouloir savoir par eux-mêmes, et ils rendirent le chemin de Marie de Nazareth indiciblement plus difficile.
Ce fut pour elle un supplice que d'être contrainte, par la faute des hommes, de suivre leurs voies erronées."





.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Kasil
nouveau membre
avatar

Date d'inscription : 20/06/2012
Masculin
Messages : 95
Pays : France
R E L I G I O N : La Bible

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Jeu 21 Juin 2012, 8:03 am

[quote="dan 26"]
@RAMOSI a écrit:




Naissance immaculée de JESUS-Christ

3. « Joseph, fils de David, gardez-vous de craindre ». L’époux est prévenu de ne pas craindre au sujet de son épouse, car tout esprit vraiment pieux s’effraie d’autant plus qu’il compatit davantage. « Joseph, fils de David, gardez-vous de craindre » ; vous qui êtes assuré de votre conscience, ne succombez pas sous le poids des pensées que provoque ce mystère. « Fils de David, gardez-vous de craindre ». Ce que vous voyez est une vertu, et non pas un crime ; ce n’est point une chute humaine, mais un abaissement divin ; c’est une récompense, et non pas une culpabilité. C’est un accroissement du ciel, et non pas un détriment du corps. Ce n’est point la perte d’une personne, mais le secret du Juge. Ce n’est point le châtiment d’une faute, mais la palme de la victoire. Ce n’est point la honte de l’homme, mais le trésor de JESUS-Christ. Ce n’est point la cause de la mort, mais de la vie. Voilà pourquoi : « Gardez-vous de craindre », car celle qui porte un tel Fils ne mérite point la mort. « Joseph, fils de David, ne craignez pas de recevoir Marie pour votre épouse ». La loi divine elle-même donne à la compagne de l’homme le titre d’épouse. De même donc que Marie est devenue mère sans éprouver aucune atteinte à sa virginité, de même elle porte le nom d’épouse en conservant sa pudeur virginale.


Erreur encore une fois , la notion d'immaculée n'as strictement rien à voir avec la naissance virginale ; l'immaculée conception ayant été imposée par le pape de l'époque vers 1850 , ce qui veut dire que Marie n'etait pas entachée du peché originel . Il serait bien de revoir vos bases
chretienne, c'est tout de même anormal que ce soit un athée qui soit obligé de vous le dire .


amicalement

Tout à fait l'immaculée conception ne concerne nullement la naissance de JESUS mais Marie sa mère qui d'ailleurs a eu d'autres enfants avec son Mari Joseph selon ce qui est rapportée par la Bible.JESUS avait des frères et des soeurs.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
 

La Bienheureuse Vierge Marie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 9, 10, 11  Suivant

 Sujets similaires

-
» Purification de la Bienheureuse Vierge Marie
» SERMON SUR LE CANTIQUE DE LA BIENHEUREUSE VIERGE MARIE, PAR SAINT BERNARD.
» LA BIENHEUREUSE VIERGE MARIE, Reine de l'Univers
» Anniversaire de la Bienheureuse Vierge Marie (le 5 Août)?
» Imitation de la bienheureuse Vierge Marie - Thomas A Kempis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: C H R I S T I A N I S M E :: Sanctuaires - Communautés Religieuses - Dévotions - autres... :: Cathéchisme et Théologie-