*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  Contribution  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"
 | 
 

 La Bienheureuse Vierge Marie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 11971
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: La Bienheureuse Vierge Marie   Dim 19 Fév 2012, 9:40 pm

Rappel du premier message :

Chapitre VIII : La bienheureuse Vierge Marie, mère de Dieu dans le mystère du Christ et de l’Église

I. Introduction

52. La Sainte Vierge dans le mystère du Christ

Ayant résolu, dans sa très grande bonté et sagesse, d’opérer la rédemption du monde, Dieu « quand vint la plénitude du temps, envoya son Fils né d’une femme… pour faire de nous des fils adoptifs » (Ga 4, 4-5). C’est ainsi que son Fils, « à cause de nous les hommes et pour notre salut, descendit du ciel et prit chair de la Vierge Marie par l’action du Saint-Esprit » [171]. Ce divin mystère de salut se révèle pour nous et se continue dans l’Église, que le Seigneur a établie comme son Corps et dans laquelle les croyants, attachés au Christ chef et unis dans une même communion avec tous ses saints, se doivent de vénérer, « en tout premier lieu la mémoire de la glorieuse Marie, toujours vierge, Mère de notre Dieu et Seigneur Jésus Christ [172].

53. La Sainte Vierge et l’Église

La Vierge Marie en effet, qui, lors de l’Annonciation angélique, reçut le Verbe de Dieu à la fois dans son cœur et dans son corps, et présenta au monde la Vie, est reconnue et honorée comme la véritable Mère de Dieu et du Rédempteur. Rachetée de façon éminente en considération des mérites de son Fils, unie à lui par un lien étroit et indissoluble, elle reçoit cette immense charge et dignité d’être la Mère du Fils de Dieu, et, par conséquent, la fille de prédilection du Père et le sanctuaire du Saint-Esprit, don exceptionnel de grâce qui la met bien loin au-dessus de toutes les créatures dans le ciel et sur la terre. Mais elle se trouve aussi réunie, comme descendante d’Adam, à l’ensemble de l’humanité qui a besoin de salut ; bien mieux, elle est vraiment « Mère des membres [du Christ]… ayant coopéré par sa charité à la naissance dans l’Église des fidèles qui sont les membres de ce Chef » [173]. C’est pourquoi encore elle est saluée comme un membre suréminent et absolument unique de l’Église, modèle et exemplaire admirables pour celle-ci dans la foi et dans la charité, objet de la part de l’Église catholique, instruite par l’Esprit Saint, d’un sentiment filial de piété, comme il convient pour une mère très aimante.





Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
CHRISTOPHEG
Co-Admin
Co-Admin


Date d'inscription : 21/10/2013
Messages : 20590

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Jeu 14 Aoû 2014, 9:53 pm

  
Revenir en haut Aller en bas
Arl
Membre Actif
Membre Actif


Date d'inscription : 14/01/2011
Messages : 5881

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Jeu 14 Aoû 2014, 10:24 pm

Code:
l'assomption de la Sainte Vierge Marie



 Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
franck17360
MODERATION
MODERATION


Date d'inscription : 07/10/2013
Messages : 5826

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Ven 15 Aoû 2014, 3:57 am

Arlitto a écrit:
Code:
l'assomption de la Sainte Vierge Marie



 Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes

MODERATION: Il serait bien que tu expliques ces smileys, Arlitto et le pourquoi de ton intervention...
Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 11971
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Ven 15 Aoû 2014, 6:57 pm





Arlitto a écrit:
Code:
l'assomption de la Sainte Vierge Marie



 Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes



Arlitto,

Ce que je peux dire,

C'est que pour ma part, je suis en Droit de croire que DIEU dans sa toute Puissance, a ascenssionné Marie,

Qui a quand même été la Mère terrestre de notre Seigneur JESUS le CHRIST ,

Ce qui n'est pas rien !

Donc, je le Crois !  Very Happy 



Revenir en haut Aller en bas
Arl
Membre Actif
Membre Actif


Date d'inscription : 14/01/2011
Masculin
Messages : 5881
Pays : France
R E L I G I O N : ...

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Ven 15 Aoû 2014, 9:44 pm

Ramosi,

Tu peux effectivement croire ce que tu veux, tant que cela reste une croyance qui te va, ça me va aussi, le truc qui m'agace un peu, c'est quand on affirme une chose comme étant une vérité biblique, Marie, la mère de JESUS n'est pas une déesse dans la Bible et elle n'a jamais demandé, tout comme JESUS d'ailleurs, à recevoir un culte ou une adoration quelconque.

Une croyance est une chose, la vérité, une autre.


Amitié  Smile 
Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 11971
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Sam 16 Aoû 2014, 7:35 am




Arlitto a écrit:
Ramosi,

Tu peux effectivement croire ce que tu veux, tant que cela reste une croyance qui te va, ça me va aussi, le truc qui m'agace un peu, c'est quand on affirme une chose comme étant une vérité biblique, Marie, la mère de JESUS n'est pas une déesse dans la Bible et elle n'a jamais demandé, tout comme JESUS d'ailleurs, à recevoir un culte ou une adoration quelconque.

Une croyance est une chose, la vérité, une autre.


Amitié  Smile 


Non, pas une déesse,

Je n'ai jamais employé ce terme,

Mais elle est néammoins la Mère terrestre de notre Seigneur JESUS le CHRIST !


D'après toi, comment DIEU la considère-t-elle ?









Revenir en haut Aller en bas
Arl
Membre Actif
Membre Actif


Date d'inscription : 14/01/2011
Masculin
Messages : 5881
Pays : France
R E L I G I O N : ...

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Sam 16 Aoû 2014, 8:19 am

Code:
D'après toi, comment DIEU la considère-t-elle ?

Tu sais, mon avis n'a que peu d'importance, mais si Dieu l'a choisi d'entre les femmes juives pour envoyer le Christ en son sein, ce ne doit pas être pour rien, elle devait très certainement avoir des qualités supérieures à la moyenne des femmes de son époque, enfin, je l'imagine, mais de là à lui rendre un culte  Rolling Eyes. Le plus sage est de se référer la Bible et à ce qu'en dit la parole.



Luc 1

1:26

Au sixième mois, l'ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth,
1:27

auprès d'une vierge fiancée à un homme de la maison de David, nommé Joseph. Le nom de la vierge était Marie.
1:28

L'ange entra chez elle, et dit : Je te salue, toi à qui une grâce a été faite ; le Seigneur est avec toi.
1:29

Troublée par cette parole, Marie se demandait ce que pouvait signifier une telle salutation.
1:30

L'ange lui dit : Ne crains point, Marie ; car tu as trouvé grâce devant Dieu.
1:31

Et voici, tu deviendras enceinte, et tu enfanteras un fils, et tu lui donneras le nom de JESUS.
1:32

Il sera grand et sera appelé Fils du Très Haut, et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son père.
1:33

Il règnera sur la maison de Jacob éternellement, et son règne n'aura point de fin.
1:34

Marie dit à l'ange : Comment cela se fera-t-il, puisque je ne connais point d'homme ?
1:35

L'ange lui répondit : Le Saint Esprit viendra sur toi, et la puissance du Très Haut te couvrira de son ombre. C'est pourquoi le saint enfant qui naîtra de toi sera appelé Fils de Dieu.





Par contre, je ne crois pas en l'immaculée conception :  Dogme selon lequel la Vierge Marie a été préservée du péché originel
Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 11971
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Sam 16 Aoû 2014, 6:43 pm



@ Arlitto,


En fait, nous ne lui rendons pas de culte, nous l'Honorons,

Nous pensons que DIEU l'a élevé dans son Royaume,

Et qu'elle est en mesure de modestement intercéder en notre faveur, nous les humains,

Qu'elle peut se joindre à nos Prières,

Notamment lorsque nous Prions pour la Paix,

Ou toute autre noble cause  !
Revenir en haut Aller en bas
Arl
Membre Actif
Membre Actif


Date d'inscription : 14/01/2011
Masculin
Messages : 5881
Pays : France
R E L I G I O N : ...

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Sam 16 Aoû 2014, 8:22 pm

Salut Ramosi,

Code:
En fait, nous ne lui rendons pas de culte, nous l'Honorons,

Quand je regarde de "temps en temps" KTO " la chaîne 164 Catho " et que je vois le culte rendu à Marie à Lourdes; je suis désolé de le dire, mais les personnes présentent en ce lieu, prient clairement et ouvertement "Marie, comme étant la bienheureuse mère de Dieu" c'est bien culte qui lui est rendu et pas un hommage.

Code:
Et qu'elle est en mesure de modestement intercéder en notre faveur, nous les humains,


Le seul médiateur entre Dieu et les hommes est JESUS selon la parole.


1 Timothée 2:5 Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, JESUS-Christ homme,


N° 3 Chapelet à la Grotte de Massabielle LOURDES 15 août 2013 à 15h30 ...

Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 11971
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Dim 17 Aoû 2014, 3:11 am



@ Arlitto,

Laisses donc les Catholiques pratiquer selon leur ressenti propre,

Et la tradition miilénaire de leur Eglise !

De notre côté, nous te laissons à tes propres croyances et pratiques !

DIEU finira par tous nous Juger, et c'est lui qui déterminera ce qui était bon ou non !


Dans l'attente,

Pensons à éviter de diviser les Chrétiens sur des sujets qui souvent sont des points de détail,

Car de grandes épreuves nous attendent tous,

Et nos ennemis sont nombreux !


Amicalement.







Revenir en haut Aller en bas
CHRISTOPHEG
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 21/10/2013
Masculin
Messages : 20590
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Trinitaire

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Lun 18 Aoû 2014, 12:46 am

@RAMOSI a écrit:


@ Arlitto,


En fait, nous ne lui rendons pas de culte, nous l'Honorons,

Nous pensons que DIEU l'a élevé dans son Royaume,

Et qu'elle est en mesure de modestement intercéder en notre faveur, nous les humains,

Qu'elle peut se joindre à nos Prières,

Notamment lorsque nous Prions pour la Paix,

Ou toute autre noble cause  !

Je conseille la visite d'un site d'apparitions Mariales pour se rendre compte du résultat de Ses intercessions ...
Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 11971
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Sam 19 Déc 2015, 8:28 pm




Évangile de JESUS Christ selon saint Luc 1,39-45.

En ces jours-là, Marie se mit en route et se rendit avec empressement vers la région montagneuse, dans une ville de Judée.
Elle entra dans la maison de Zacharie et salua Élisabeth.
Or, quand Élisabeth entendit la salutation de Marie, l’enfant tressaillit en elle. Alors, Élisabeth fut remplie d’Esprit Saint,
et s’écria d’une voix forte : « Tu es bénie entre toutes les femmes, et le fruit de tes entrailles est béni.
D’où m’est-il donné que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ?
Car, lorsque tes paroles de salutation sont parvenues à mes oreilles, l’enfant a tressailli d’allégresse en moi.
Heureuse celle qui a cru à l’accomplissement des paroles qui lui furent dites de la part du Seigneur. »





Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 11971
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Lun 21 Déc 2015, 8:16 pm




Évangile de JESUS Christ selon saint Luc 1,46-56.

En ce temps-là, Marie rendit grâce au Seigneur en disant :
Mon âme exalte le Seigneur,
exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !
Il s’est penché sur son humble servante ; désormais tous les âges me diront bienheureuse.
Le Puissant fit pour moi des merveilles ; Saint est son nom !
Sa miséricorde s’étend d’âge en âge sur ceux qui le craignent.
Déployant la force de son bras, il disperse les superbes.
Il renverse les puissants de leurs trônes, il élève les humbles.
Il comble de biens les affamés, renvoie les riches les mains vides.
Il relève Israël son serviteur, il se souvient de son amour,
de la promesse faite à nos pères, en faveur d’Abraham et sa descendance à jamais. »
Marie resta avec Élisabeth environ trois mois, puis elle s’en retourna chez elle.






Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 11971
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Mer 06 Jan 2016, 6:56 pm




Marie ne contracta pas le péché originel à cause de l’excellence de son Fils
– Jean Duns Scot


Jean Duns Scot, Commentaire du livre III des Sentences (Quaestiones in tertium librum sententiarum), d 3, q 1.

Marie ne contracta pas le péché originel justement à cause de l'excellence de son Fils, dans ce sens qu'Il est rédempteur, réconciliateur et médiateur [...]. Je le montre de trois façons :
1.en référence à Dieu avec qui le Rédempteur opère la réconciliation ;
2.en relation au mal duquel il libère ;
3.en relation à la dette qu'il était tenu d'acquitter.

1 [...] La manière la plus haute et la plus parfaite de réparer l'offense de quiconque n'est autre que de prévenir cette offense. Si en effet la réparation se limite à apaiser l'offensé pour l'amener au pardon, la réparation n'est pas parfaite... Pour cette raison, le Christ n'aurait pas rendu de réparation parfaite à la Très sainte Trinité s'il n'avait pas prévenu, au moins en quelqu'un, l'offense à la Trinité même; et ensuite si l'âme de quelque fils d'Adam n'existait pas l'exemption de telle faute. Par conséquent, il doit exister quelque descendant d'Adam, exempté de la faute originelle, qui n'ait pas de faute.

2 Le médiateur parfait mérite que toute peine soit enlevée pour celui qu'il veut réconcilier. Mais la faute originelle représente une grande punition, la privation même de la vision divine... Donc si le Christ nous a réconcilié avec Dieu de manière parfaite, il a mérité qu'au moins quelqu'un fût préservé par cette grave peine. Mais ceci ne pouvait arriver que pour sa Mère [...]

3. La personne réconciliée, à la limite, ne se sent pas obligée vis-à-vis du médiateur si elle n'a pas reçu le maximum de bien possible. [...] Et personne ne se sentirait ensuite aussi extrêmement obligée envers le Christ médiateur que la personne préservée du péché originel [...].


Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 11971
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Dim 24 Jan 2016, 5:46 pm





L'Immaculée Conception de Marie,

Par Jean-Paul II, audience du 20 mai 1996,

Dans la réflexion doctrinale de l'Église d'Orient, l'expression « pleine de grâce », comme nous l'avons vu dans les précédentes catéchèses, fut interprétée, dès le VIème siècle, dans le sens de la sainteté particulière dont Marie est investie au cours de toute son existence. Elle inaugure ainsi la nouvelle création.

Parallèlement au récit de Luc de l'Annonciation, la Tradition et le Magistère ont indiqué le Proto-évangile (Gn 3, 15) comme source écrite de la vérité sur l'Immaculée Conception de Marie. Ce texte a inspiré, à partir de l'ancienne version latine : « Elle t'écrasera la tête », de nombreuses représentations de l'Immaculée qui écrase le serpent sous ses pieds.

Nous avons déjà eu l'occasion de rappeler précédemment que cette version ne correspond pas au texte hébreux, dans lequel ce n'est pas la femme, mais sa lignée, son descendant, qui écrase la tête du serpent, le texte n'attribue donc pas à Marie, mais à son Fils, la victoire sur Satan. Toutefois, comme la conception biblique instaure une solidarité profonde entre un parent et sa descendance, la représentation de l'Immaculée qui écrase le serpent, non par sa propre vertu, mais par la grâce du Fils, est cohérente avec le sens original du passage.

Le même texte biblique proclame en outre l'hostilité entre la femme et son lignage, d'une part, et le serpent et sa descendance, de l'autre. Il s'agit d'une hostilité expressément établie par Dieu, qui revêt une importance particulière si l'on considère le problème de la sainteté personnelle de la Vierge. Pour être l'ennemie inconciliable du serpent et de sa descendance, Marie devait être exempte de toute domination du péché. Et cela, dès le premier moment de son existence.

À ce propos, l'Encyclique Fulgens corona, publiée par le Pape Pie XII, en 1953, pour commémorer le centenaire de la définition du dogme de l'Immaculée Conception, s'exprime ainsi :


Si à un moment déterminé, la Bienheureuse Vierge Marie avait été privée de la grâce divine, ayant été contaminée lors de sa conception par la tache héréditaire du péché, entre elle et le serpent n'aurait plus existé cette inimitié éternelle - tout au moins durant ce laps de temps, aussi court fut-il - dont il est question dans la tradition primitive jusqu'à la définition solennelle de l'Immaculée Conception, mais il aurait existé un certain asservissement (AAS 45 [1953], 579).

L'hostilité absolue établie par Dieu entre l'homme et le démon présuppose donc en Marie l'Immaculée conception, c'est-à-dire une absence totale de péché, dès le début de sa vie. le Fils de Marie a remporté la victoire définitive sur Satan et il en a fait bénéficier sa mère de façon anticipée, en la préservant du péché. En conséquence, son Fils lui a accordé le pouvoir de résister au démon, en accomplissant ainsi dans le mystère de l'Immaculée Conception l'effet le plus important de son œuvre rédemptrice.

L'appellation « pleine de grâce » et le Protoévangile, en attirant notre attention sur la sainteté particulière de Marie et sur le fait qu'elle est totalement soustraite à l'influence de Satan, lais-sent deviner, dans le privilège unique qui lui est concédé par le Seigneur, le début d'un nouvel ordre, qui est le fruit de l'amitié avec Dieu et qui comporte, en conséquence, une hostilité profonde entre le serpent et les hommes.

L'on cite également souvent, comme témoignage biblique en faveur de l'Immaculée Conception de Marie, le chapitre XII de l'Apocalypse, où l'on parle de la « femme vêtue de soleil » (Ap 12, 1). L'exégèse actuelle s'accorde pour voir dans cette femme la communauté du peuple de Dieu, qui enfante, dans la douleur le Messie ressuscité. Mais à côté de l'interprétation collective, le texte suggère une autre interprétation, lorsqu'il affirme : « Or la Femme mit au monde un enfant mâle, celui qui doit mener toutes les nations avec un sceptre de fer» (Ap 12, 5). Ainsi l'on admet, à travers la référence à la naissance, une certaine identification de la femme vêtue de soleil avec Marie, la femme qui a donné le jour au Messie. La femme-communauté est en effet décrite sous les mêmes traits que la femme Mère de JESUS.

Caractérisée par sa maternité, la femme « est enceinte et crie dans les douleurs et le travail de l'enfantement» (12, 2). Cette annotation renvoie à la mère de JESUS au pied de la Croix (cf. Jn 19, 25), où Elle participe, l'âme transpercée d'une épée (cf. Lc 2, 35), au travail d'enfantement de la communauté des disciples. Malgré ses souffrances, elle est « vêtue de soleil » - c'est-à-dire qu'elle porte le reflet de la splendeur divine - et apparaît comme le « le signe grandiose» de la relation sponsale de Dieu avec son peuple.

Ces images, bien que n'indiquant pas directement le privilège de l'Immaculée Conception, peuvent être interprétées comme l'expression du soin amoureux du Père, qui enveloppe Marie de la grâce du Christ et de la splendeur de l'Esprit.

L'Apocalypse invite enfin à reconnaître plus particulièrement la dimension ecclésiale de la personnalité de Marie: la femme vêtue de soleil représente la sainteté de l'Église, qui se réalise parfaitement dans la Sainte Vierge, en vertu d'une grâce singulière.

Les textes bibliques, qui affirment l'universalité du péché sembleraient s'opposer aux affirmations de l'Ecriture, auxquelles se réfèrent la Tradition et le Magistère pour fonder la doctrine de l'Immaculée Conception.

L'Ancien Testament parle de la contamination par le péché qui frappe tout « homme né de la femme » (Ps 50, 7 ; Jb 14, 2). Dans le Nouveau Testament, Paul déclare que, à la suite de la faute d'Adam, « tous ont péché », et que « la faute d'un seul a entraîné sur tous les hommes une condamnation » (Rm 5, 12.18). Donc, comme le rappelle le Catéchisme de l'Église catholique, le péché originel « affecte la nature humaine », qui se trouve ainsi « dans un état déchu ». Le péché est donc transmis « par propagation à toute l'humanité, c'est-à-dire par la transmission d'une nature humaine privée de la sainteté et de la justice originelles » (n. 404). Paul admet cependant une exception à cette loi universelle: le Christ, celui «qui n'avait pas connu le péché» (2 Co 5, 21), qui a ainsi pu faire surabonder la grâce « où le péché s'est multiplié » (Rm 5, 20).

Ces affirmations ne conduisent pas nécessairement à conclure que Marie appartient à l'humanité pécheresse. Le parallèle établi par Paul entre Adam et le Christ, est complété par celui entre Eve et Marie : le rôle de la femme, important dans le drame du péché, l'est aussi dans la rédemption de l'humanité.

Saint Irénée présente Marie comme la nouvelle Eve qui, par sa foi et son obéissance, a rééquilibré l'incrédulité et la désobéissance d'Eve. Un tel rôle dans l'économie du salut exige l'absence péché. Il fallait que comme le Christ, le nouvel Adam, Marie elle aussi, la nouvelle Eve, ne connaisse pas le péché et soit ainsi plus apte à collaborer à la rédemption.

Le péché, qui emporte l'humanité comme un torrent, s'arrête devant le Rédempteur et sa fidèle Collaboratrice. Avec une différence substantielle : le Christ est totalement saint en vertu de la grâce qui, dans son humanité, dérive de la personne divine. Marie est toute sainte en vertu de la grâce reçue par les mérites du Sauveur.




Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 11971
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Jeu 04 Fév 2016, 8:09 pm




Marie, Vierge Immaculée,...


Marie, Vierge Immaculée, comblée de grâce
– Benoît XVI


Benoît XVI, Hommage à la Vierge Immaculée, place d’Espagne, Vendredi 8 décembre 2006.

Ô Marie, Vierge Immaculée,

Cette année encore nous nous retrouvons, avec un amour filial, au pied de ta statue, pour te renouveler l'hommage de la communauté chrétienne et de la ville de Rome. Nous nous recueillons ici, en poursuivant la tradition inaugurée par les papes précédents, en ce jour solennel où la liturgie célèbre ton Immaculée Conception, mystère qui est source de joie et d'espérance pour tous les rachetés. Nous te saluons et t'invoquons avec les paroles de l'Ange : « Comblée de grâce » (Lc 1, 28), le plus beau nom, par lequel Dieu lui-même t'a appelée depuis toute éternité.

Marie, tu es « comblée de grâce », comblée de l'amour divin depuis le premier instant de ton existence, providentiellement prédestinée à être la Mère du Rédempteur, et intimement associée à Lui dans le mystère du salut. Dans ton Immaculée Conception resplendit la vocation des disciples du Christ, appelés à devenir, avec sa grâce, saints et immaculés dans l'amour (cf. Ep 1, 4). En toi brille la dignité de tout être humain, qui est toujours précieux aux yeux du Créateur. Celui qui tourne son regard vers toi, Ô Mère Très Sainte, ne perd pas la sérénité, quelle que soit la difficulté des épreuves de la vie. Même si l'expérience du péché, qui défigure la dignité de fils de Dieu, est triste, celui qui a recours à toi redécouvre la beauté de la vérité et de l'amour, et retrouve le chemin qui conduit à la maison du Père.

Marie, tu es « comblée de grâce », toi qui en accueillant les projets du Créateur par ton « oui », nous as ouvert la voie du salut. A ton école, apprends-nous à prononcer nous aussi notre « oui » à la volonté du Seigneur. Un « oui » qui s'unit à ton « oui » sans réserve et sans ombre, dont le Père céleste a voulu avoir besoin pour engendrer l'Homme nouveau, le Christ, unique Sauveur du monde et de l'histoire. Donne-nous le courage de dire « non » aux pièges du pouvoir, de l'argent, du plaisir ; aux gains malhonnêtes, à la corruption, à l'hypocrisie, à l'égoïsme et à la violence. « Non » au Malin, prince trompeur de ce monde. « Oui » au Christ, qui détruit la puissance du mal par la toute puissance de l'amour. Nous savons que seuls des cœurs convertis à l'Amour, qui est Dieu, peuvent construire un avenir meilleur pour tous.

Marie, tu es « comblée de grâce ». Ton nom est pour toutes les générations un gage d'espérance sûre. Oui ! Parce que, comme l'écrit le grand poète Dante, pour nous mortels Tu « es la vraie fontaine d'espérance » (Par., XXXIII, 12). Pèlerins confiants, nous venons encore une fois puiser la foi et le réconfort, la joie et l'amour, la sécurité et la paix, à cette source, la source de ton Cœur immaculé. Vierge « comblée de grâce », montre-toi comme une Mère tendre et douce pour les habitants de cette ville qui est la tienne, afin que les comportements soient animés et orientés par un authentique esprit évangélique ; montre-toi comme une Mère et une gardienne vigilante pour l'Italie et l'Europe, afin que les peuples sachent puiser une nouvelle sève pour construire leur présent et leur avenir aux antiques racines chrétiennes ; montre-toi comme une Mère prévoyante et miséricordieuse pour le monde entier, afin que, dans le respect de la dignité humaine et le rejet de toute forme de violence et d'exploitation, soient fixées des bases solides pour la civilisation de l'amour. Montre-toi comme une Mère spécialement pour ceux qui en ont le plus besoin : les sans défense, les personnes marginalisées et les exclus, les victimes d'une société qui trop souvent sacrifie l'homme au profit d'autres buts et intérêts.

Montre-toi comme une Mère pour tous, Ô Marie, et donne-nous le Christ, l'espérance du monde ! Monstra Te esse Matrem, Ô Vierge Immaculée, comblée de grâce ! Amen !



Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 11971
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Mer 17 Fév 2016, 8:07 pm





Marie, demeure pure et immaculée de Dieu

– Tharaise de Constantinople


Tharaise de Constantinople, Homélie sur la Présentation de la Mère de Dieu, , 9, 11 (PG 98, 1490.1495.1498).


De quelles louanges vous comblerons-nous, Marie ? Ô pucelle immaculée, ô Vierge sans souillure, ô toute belle adolescente, ô gloire des femmes, ô parure des jeunes filles ! Ô Mère, Vierge sainte, vous êtes bénie entre les femmes ; vous êtes célébrée pour votre innocence ; vous êtes marquée du sceau de la virginité. Vous expiez la malédiction d'Adam, vous payez la dette d'Ève. Vous êtes d'Abel la très pure oblation, choisie parmi les premiers-nés, le sacrifice sans tache. Vous êtes d'Énos l'espoir en Dieu, non confondu ; vous êtes la grâce d'Énoch et son passage à une vie assurée. Vous êtes l'arche de Noé et la réconciliation avec Dieu par une seconde naissance. Vous êtes l'éclat lumineux de la royauté et du sacerdoce de Melchisédech; vous êtes la foi d'Abraham et sa confiance docile en la promesse d'une descendance à venir. Vous êtes le cantique nouveau et l'holocauste spirituel d'Isaac ; vous êtes à Jacob la cause de son ascension sur l'échelle et le sceau d'une fécondité d'où naissent les douze tribus. Vous avez paru fille de Juda par le sang ; vous êtes la chasteté de Joseph et la ruine de l'antique Égypte, c'est-à-dire de la Synagogue juive, ô Immaculée. Vous êtes le livre conçu par Dieu de Moïse le législateur, où fut inscrit le mystère de la régénération décrétée par la loi gravée sur les tables comme au mont Sinaï, en qui le nouvel Israël sera libéré de la servitude des Égyptiens spirituels, de même que l'ancien peuple fut dans le désert rassasié de la manne et de l'eau jaillie de la pierre : « or la pierre c'était le Christ » (1 Co 10, 4), qui devait sortir de votre sein, « comme un époux de sa chambre nuptiale » (Ps 18, 6). Vous êtes la verge fleurie d'Aaron ; vous êtes la fille de David parée de vêtements frangés d'or aux teintes variées (cf. Ps 44, 10). Vous êtes le miroir des prophètes et l'aboutissement de leurs oracles. C'est vous qu'Ézéchiel prophétisant appelle une porte close par laquelle ne passera jamais aucun homme, sinon le seul Seigneur Dieu qui gardera close cette porte (cf. Ez 44, 2.3). C'est vous qu'Isaïe, le plus éloquent de tous, annonce comme la tige de Jessé, d'où sortira une fleur, le Christ, qui, arrachant jusqu'à la racine la pousse des vices, ensemencera la terre de la connaissance de Dieu (cf. Is 11, 1). C'est vous qu'annonça Jérémie lorsqu'il disait : « Voici le jour, dit le Seigneur, où je conclurai avec la maison d'Israël et la maison de Juda l'alliance nouvelle, que j'avais passée avec leurs pères » (Jer 31, 31), signifiant ainsi l'avènement et la naissance de votre Fils, et appelant le peuple des Gentils à adorer Dieu d'une extrémité à l'autre de la terre. C'est vous encore que Daniel, l'homme des désirs (cf. Dn 10, 11), a déclaré une haute montagne, d'où le Christ, pierre angulaire, sera détaché pour ruiner et détruire l'image du serpent multiforme (Dn 2, 34). En vous j'honore la brebis immaculée, je vous proclame pleine de grâce, je chante la demeure pure et immaculée de Dieu. Et certes « où la faute a abondé, a surabondé la grâce » (Rm 5, 20). Par une femme nous avons mérité la mort, par une femme aussi le Fils restaurera toutes choses. Par le serpent nous avons reçu un mets d'une amère saveur, mais par le Fils nous mangeons un aliment d'immortalité. Notre première mère Ève a donné le jour à Caïn, le prince de l'envie et de la malice : votre Fils Unique sera le premier-né de la vie et de la résurrection. Ô prodige inouï ! Ô merveilleuse nouveauté ! Ô indicible sagesse !

Quant à nous, peuple de Dieu, race sainte, peuple élu (cf. Tite 2, 14), fils de la colombe, enfants de la grâce, en cette festivité de la Vierge, chantons hautement des hymnes suaves avec une âme pure, des lèvres sans souillure, une langue vibrante. Célébrant comme il convient cette fête, grande et joyeuse pour les anges, très digne de la louange des hommes, clamons ensemble avec respect et sainte joie ce salut de Gabriel :

Salut, délices du Père, par qui la connaissance de Dieu s'est répandue jusqu'aux confins de la terre,
Salut, demeure du Fils, d'où il est sorti, revêtu de la chair,
Salut, ineffable résidence du Saint-Esprit.
Salut, plus sainte que les Chérubins, plus glorieuse que les Séraphins,
Salut, plus vaste que le ciel,
Salut, plus resplendissante que le soleil,
Salut, plus lumineuse que la lune,
Salut, éclat multiple des astres,
Salut, nuée légère, qui répandez une pluie céleste,
Salut, brise sainte, qui avec chassé de la terre le vent de la malice,
Salut, noble prédication des prophètes,
Salut, voix des apôtres, entendue à travers toute la terre,
Salut, confession excellente des martyrs,
Salut, vous, maintes fois célébrée par les louanges des patriarches,
Salut, parure suprême des saints,
Salut, principe universel du salut,
Salut, reine, protectrice de la paix,
Salut, splendeur immaculée des mères. Salut, médiatrice de tout ce qui est sous le ciel ; salut, vous qui restaurez le monde entier.
Salut, pleine de grâce, le Seigneur est avec vous, qui est avant vous et de vous et avec nous.

À lui soit louange avec le Père et l'Esprit très Saint, bienfaisant et vivifiant, maintenant et toujours dans l'infinité des siècles des siècles. Amen.






Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 11971
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Jeu 03 Mar 2016, 8:36 pm




Lettre aux chanoines de Lyon
– Bernard de Clairvaux


Cette lettre, rédigée vers 1139-1140, témoigne des débats houleux sur l'Immaculée Conception au moyen âge. Son auteur, Saint Bernard, exprime son désaccord quant à une nouvelle fête en l'honneur de la conception de Marie célébrée depuis peu par les chanoines de Lyon. [1]

Bernard de Clairvaux, Lettre aux chanoines de Lyon (Epistola CLXXIV), in Epistolæ, ed. J. Leclercq,... H. Rochais, Romae : Editiones Cistercienses, 1974-1977, t. 1, p. 388-392 (S. Bernardi Opera ; 7), tr. Séverine Lepape.

Aux chanoines de Lyon sur la conception de sainte Marie,

J'ai appris que l'on tient quand même pour jour festif et saint, dans l'Église et par l'Église, la naissance de la Vierge, avec d'autant plus de force que l'Église juge qu'elle a reçu la sanctification dans le sein, et qu'elle en a été ainsi rendue sainte. Et je lis au sujet de Jérémie, qu'avant de sortir du ventre de sa mère, il a été sanctifié et je ne considère pas autrement Jean Baptiste, qui a reconnu hors du sein le Christ dans le sein [...].

Aussi, ce que l'on s'accorde à reconnaître à quelques hommes, on ne peut pas ne pas l'accorder à la Vierge, elle grâce à qui toute la nature mortelle s'est élevée vers la vie. Il ne fit pas de doute que la Mère du Christ a été sainte avant d'être née, et l'Église ne commet absolument pas de faute en considérant que le jour de sa naissance est saint et en le célébrant partout et chaque année avec allégresse. Et je pense qu'une bénédiction de sanctification plus abondante est descendue en elle, qui a non seulement sanctifié sa naissance mais a gardé ensuite sa vie indemne de tout péché, ce qui, croit-on, n'a été donné à aucun autre né d'une femme. Il convenait que la Reine des vierges, par le privilège d'une sainteté particulière, menât une vie sans péché, elle qui, alors qu'elle enfanterait le destructeur du péché et de la mort, obtiendrait pour tous le don de la vie et de la justice. Sa naissance est donc sainte, puisque la sainteté répandue en elle et sortant de son ventre l'a rendu sainte.

Pourquoi ajouter quelque chose à ces honneurs ? Pour que soit honorée la conception, disent-ils, qui a précédé l'honorable engendrement, puisque si cette dernière n'avait pas eu lieu avant, cet honorable engendrement n'existerait pas. Et quoi, si quelqu'un, à cause du même argument, affirmait qu'il faut rendre les honneurs solennels à chacun de ses parents ? Mais on pourrait réclamer pour la même raison la même chose pour ses grands parents et ses aïeux, et cela tendrait à l'infini et il n'y aurait pas assez de fêtes [...].

Où est donc la sainteté de la conception ? Dit-on que la Vierge a été préservée par la sanctification, dans la mesure où elle a été conçue déjà sainte, et par là, sa conception a été sainte, de même que l'on dit qu'elle a déjà été sanctifiée dans le sein de telle sorte que s'en est aussi suivie une naissance sainte ? Mais il n'est pas possible qu'elle soit sainte avant d'avoir été, puisqu'elle n'était pas avant d'avoir été conçue. A moins que dans l'accouplement, la sainteté se soit mêlée à la conception, de sorte qu'elle a été à la fois conçue et sanctifiée ? On ne peut admettre un tel raisonnement. Car comment y aurait-il sainteté sans la sanctification de l'Esprit, et association avec le saint Esprit là où il a péché ? Et assurément, comment n'y aurait-il pas péché, là où concupiscence il y a eu ? Sauf à dire peut-être qu'elle n'a pas été conçue d'un homme mais du saint Esprit mais cela ne s'est jusqu'à présent jamais entendu (…). Et si l'on peut parler de ce que l'Église pense et ce qu'elle pense est vrai, je dis que la glorieuse Vierge a conçu du saint Esprit et non qu'elle a été conçue de lui, je dis que vierge elle a engendré et non qu'elle a été engendrée d'une vierge. Où serait du reste le privilège de la Mère de Dieu, celui de s'enorgueillir du don d'un enfant et de l'intégrité de sa chair, si on l'accordait également à sa mère ? Ce n'est pas honorer la Vierge, mais lui retirer un honneur. Si donc il ne lui est absolument pas possible d'être sanctifiée avant la conception, puisqu'elle n'était pas, ni pendant sa conception, à cause de la présence du péché, il reste qu'il faut croire qu'elle a reçu la sanctification après la conception, quand elle existait déjà dans le sein, sanctification qui, en la préservant du péché, rend sa naissance sainte et non sa conception.

C'est pourquoi, même s'il a été accordé à peu de fils d'hommes de naître avec la sainteté, il n'en a pas été d'être conçu ainsi, de sorte que le privilège de la conception sainte a été préservé pour le seul qui a sanctifié tous les hommes et que le seul à venir sans péché, a fait réparation des péchés. Ainsi, seul le Seigneur JESUS a été conçu du saint Esprit, parce qu'il est le seul à être saint avant sa conception. (…) Puisqu'il en est ainsi, quelle serait la raison de la fête de la Conception ? Ceci convenu, affirmerait-on que la conception est sainte, là où il n'y a pas eu le saint Esprit, pour ne pas dire là où il y a eu péché, ou la fêtera-t-on, alors qu'elle n'est absolument pas sainte ? La glorieuse Vierge se passera bien volontiers de cet hommage, où l'on honore le péché et l'on suppose une fausse sainteté.


Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 11971
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Mar 15 Mar 2016, 8:24 pm




Dans son sein immaculé elle a porté celui qui porte l’univers dans sa main

– Éphrem le Syrien

Éphrem le Syrien, Hymne mariale, IVème siècle.


Fils de Dieu, donne-moi ton Don admirable, que je célèbre la beauté merveilleuse de ta mère bien-aimée ! La Vierge a enfanté son fils en conservant sa virginité, elle a allaité celui qui nourrit les nations, dans son sein immaculé elle a porté celui qui porte l'univers dans sa main. Elle est vierge et elle est mère, que n'est-elle pas dès lors ? Sainte de corps, toute belle d'âme, pure d'esprit, droite d'intelligence, parfaite de sentiments, chaste et fidèle, pure de cœur et remplie de toute vertu.

Qu'en Marie se réjouissent les cœurs vierges, puisque d'elle est né celui qui a libéré le genre humain livré à un esclavage terrible. Qu'en Marie se réjouisse le vieil Adam, blessé par le serpent ; Marie donne à Adam une descendance qui lui permet d'écraser le serpent maudit et qui le guérit de sa blessure mortelle (Gn 3,15). Que les prêtres se réjouissent en la Vierge bénie ; elle a mis au monde le Grand Prêtre qui s'est fait lui-même victime, mettant fin aux sacrifices de l'ancienne alliance... Qu'en Marie se réjouissent tous les prophètes, puisqu'en elle se sont accomplies leurs visions, se sont réalisées leurs prophéties, se sont confirmés leurs oracles. Qu'en Marie se réjouissent tous les patriarches, car elle a reçu la bénédiction qui leur a été promise, elle qui, en son fils, les a rendus parfaits...

Marie est le nouvel arbre de vie, qui donne aux hommes au lieu du fruit amer cueilli par Ève, un fruit très doux dont se nourrit le monde entier.
"





Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 11971
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Ven 01 Avr 2016, 6:31 pm






Une vierge, élue du créateur de l’univers avant toutes les générations
– André de Crète


André de Crète, Sermon 1 pour la Nativité de la Mère de Dieu, PG 97, 812, tr. Orval.


La dégénérescence du péché avait obscurci la beauté de notre noblesse d'origine. Mais lorsque naît la mère de la Beauté suprême, notre nature retrouve sa pureté et se voit façonnée selon le modèle parfait et digne de Dieu (Gn 1,26)… Tous, nous avions préféré le monde d'en bas à celui d'en haut. Il ne restait aucun espoir de salut ; l'état de notre nature appelait le ciel au secours… Enfin, en son bon plaisir, le divin artisan de l'univers a décidé de faire paraître un monde neuf, un autre monde, tout d'harmonie et de jeunesse.

Ne convenait-il pas qu'une vierge très pure et sans tache se mette d'abord au service de ce plan mystérieux ?… Et cette vierge, où la trouver, sinon en cette femme unique entre toutes, élue du créateur de l'univers avant toutes les générations ? Oui, c'est elle la Mère de Dieu, Marie au nom divin, dont le sein a donné le jour au Dieu incarné, et qu'il s'était lui-même préparée surnaturellement pour temple...

Ainsi donc, le dessein du Rédempteur de notre race était de produire une naissance et comme une création nouvelle pour remplacer le passé. C'est pourquoi, de même qu'au Paradis il avait puisé dans la terre vierge et sans tache un peu de limon pour en façonner le premier Adam (Gn 2,7), de même, au moment de réaliser sa propre incarnation, il s'est servi d'une autre terre, pour ainsi dire, à savoir de cette Vierge pure et immaculée, choisie parmi tous les êtres qu'il avait créés. C'est en elle qu'il nous a refaits à neuf à partir de notre substance même et qu'il est devenu un nouvel Adam (1Co 15,45), lui le Créateur d'Adam, afin que l'ancien soit sauvé par le nouveau et l'éternel.


Revenir en haut Aller en bas
Nina92
.
.
avatar

Date d'inscription : 16/02/2016
Féminin
Messages : 500
Pays : France
R E L I G I O N : Chrétienne

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Sam 02 Avr 2016, 8:57 am

Edit : double-post


Dernière édition par Nina92 le Sam 02 Avr 2016, 9:01 am, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nina92
.
.
avatar

Date d'inscription : 16/02/2016
Féminin
Messages : 500
Pays : France
R E L I G I O N : Chrétienne

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Sam 02 Avr 2016, 8:59 am

@Arlitto

J'espère ne pas arriver trop tard, mais as-tu entendu parler de Sainte Bernadette ou des trois petits pasteurs de Fatima ? Smile
Revenir en haut Aller en bas
CHRISTOPHEG
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 21/10/2013
Masculin
Messages : 20590
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Trinitaire

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Sam 02 Avr 2016, 9:00 am

@Nina92 a écrit:
@Arlitto

J'espère ne pas arriver trop tard, mais as-tu entendu parler de Sainte Bernadette ou des trois petits pasteurs de Fatima ? Smile

Bonsoir Nina,

Arlitto n'est plus actif sur le forum. Pour ton info.
Revenir en haut Aller en bas
Nina92
.
.
avatar

Date d'inscription : 16/02/2016
Féminin
Messages : 500
Pays : France
R E L I G I O N : Chrétienne

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Sam 02 Avr 2016, 9:02 am

Oups, ben au moins peut-être que d'autres qui passeraient par là s'y intéresseront alors ^^
Revenir en haut Aller en bas
CHRISTOPHEG
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 21/10/2013
Masculin
Messages : 20590
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Trinitaire

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Sam 02 Avr 2016, 9:06 am

@Nina92 a écrit:
Oups, ben au moins peut-être que d'autres qui passeraient par là s'y intéresseront alors ^^

Tout le monde peut répondre, évidemment.

Ramosi te donnera sans doute la réponse le plus éclairée.
Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 11971
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Lun 11 Avr 2016, 6:49 pm




@Nina92


@Nina92 a écrit:
@Arlitto

J'espère ne pas arriver trop tard, mais as-tu entendu parler de Sainte Bernadette ou des trois petits pasteurs de Fatima ? Smile


Bonjour,

Concernant Bernadette Soubirous, vas sur ce site,



https://fr.lourdes-france.org/approfondir/bernadette-soubirous/corps-de-bernadette


Le corps intact de Bernadette, à Nevers


Bernadette Soubirous,
L'instruction de la cause de béatification de Bernadette, décédée à Nevers le 16 avril 1879, va nécessiter l’exhumation du corps. Cela se fait en trois temps : septembre 1909, avril 1919 et avril 1925. A la grande surprise des observateurs, le corps de Bernadette est découvert intact. Un véritable mystère qui n'est cependant pas unique au monde. La science et la médecine émettent des hypothèses.

Visage de sainte Bernadette, dans sa châsse, à Nevers

Depuis le 3 août 1925, le corps de Bernadette repose dans une châsse de verre située dans la chapelle de l'ancien couvent Saint-Gildard, à Nevers. Le site est celui de la maison-mère des Soeurs de la Charité, appelée maintenant "Espace-Bernadette-Soubirous-Nevers". Sur le visage et sur les mains de Bernadette ont été déposés de très fins masques de cire.

«Les pèlerins qui défilent à Nevers devant la châsse où demeure ce corps en attente de la résurrection perçoivent là un témoignage de cette destinée : la lumière y a jailli de la nuit, et le bonheur, du malheur, comme la Gloire de la Croix du Christ».


Père René Laurentin




Revenir en haut Aller en bas
Nina92
.
.
avatar

Date d'inscription : 16/02/2016
Féminin
Messages : 500
Pays : France
R E L I G I O N : Chrétienne

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Jeu 14 Avr 2016, 10:27 am

Waw, je n'étais pas au courant, c'est assez incroyable O_o
Et hum je ne savais pas où poser la question, mais est-ce que réciter le "notre père" et le "je vous salue Marie" dans sa tête ? J'essaye parfois de le réciter en chuchotant dans ma chambre mais je me sens un peu bête ^^
Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 11971
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Jeu 14 Avr 2016, 8:19 pm





@Nina92 a écrit:
Waw, je n'étais pas au courant, c'est assez incroyable O_o
Et hum je ne savais pas où poser la question, mais est-ce que réciter le "notre père" et le "je vous salue Marie" dans sa tête ? J'essaye parfois de le réciter en chuchotant dans ma chambre  mais je me sens un peu bête ^^



Prier n'est jamais bête,

Car tu t'adresses à ton Père, le créateur de ton âme, et de tout ce qui existe,

Et lorsqu'une Prière est sérieuse et sincère, il y répond, même si cela demande quelquefois un peu de temps,

Mais l'on peut aussi le Prier, pour le remercier simplement de la beauté du Monde qu'il a crée, et le remercier de la vie qu'il nous a donné !


En tant que Chrétienne, tu pourrais aussi te rapprocher d'autres Chrétiens, afin d'apprendre à Prier avec eux,

Et approfondir ton Christianisme !





Revenir en haut Aller en bas
Nina92
.
.
avatar

Date d'inscription : 16/02/2016
Féminin
Messages : 500
Pays : France
R E L I G I O N : Chrétienne

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Jeu 14 Avr 2016, 10:24 pm

Mais mes parents ont la flemme d'aller à la messe : /
Du coup, que ce soit à voix haute ou dans ma tête, ça ne change rien ?
Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 11971
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Jeu 14 Avr 2016, 11:04 pm






@Nina92 a écrit:
Mais mes parents ont la flemme d'aller à la messe : /
Du coup, que ce soit à voix haute ou dans ma tête, ça ne change rien ?



Non, Prier dans ta tête, c'est bien aussi,

Même si Prier à plusieurs c'est mieux...


Quel âge as-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 11971
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Jeu 14 Avr 2016, 11:28 pm





@Nina92,

Je te joins un exemple de Prière/chant Chrétien,


Revenir en haut Aller en bas
Nina92
.
.
avatar

Date d'inscription : 16/02/2016
Féminin
Messages : 500
Pays : France
R E L I G I O N : Chrétienne

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Ven 15 Avr 2016, 12:04 am

J'ai 15 ans. J'ai rarement prié avec quelqu'un d'autre (ça m'est arrivé avec une amie), mais ça serait cool.
Et euh désolée si j'embête, mais si je ne ressens rien durant la prière, est-ce que je dois continuer ? Des fois je ressens une certaine paix, mais des fois je dois faire des efforts pour me concentrer, est-ce que ça vaut la peine ?
Revenir en haut Aller en bas
HOSANNA
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 08/08/2010
Masculin
Messages : 50967
Pays : france
R E L I G I O N : CHRETIEN

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Ven 15 Avr 2016, 12:17 am

Je me permet de donner mon avis,remercier Dieu en ouvrant le robinet avec de l'eau courante et potable est déja une forme de prière,pour un toit sur sa tête,ext..
Revenir en haut Aller en bas
 

La Bienheureuse Vierge Marie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

 Sujets similaires

-
» Purification de la Bienheureuse Vierge Marie
» SERMON SUR LE CANTIQUE DE LA BIENHEUREUSE VIERGE MARIE, PAR SAINT BERNARD.
» Prière de Saint Thomas à la Bienheureuse Vierge Marie
» LA BIENHEUREUSE VIERGE MARIE, Reine de l'Univers
» Anniversaire de la Bienheureuse Vierge Marie (le 5 Août)?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: C H R I S T I A N I S M E :: Sanctuaires - Communautés Religieuses - Dévotions - autres... :: Cathéchisme et Théologie-