*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  Contribution  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"
 

 L'hindouisme et le néo-hindouisme, quelle est la différence ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
HC
nouveau membre
HC

Date d'inscription : 17/08/2008
Féminin
Messages : 67
Pays : Canada

L'hindouisme et le néo-hindouisme, quelle est la différence ? Empty
MessageSujet: L'hindouisme et le néo-hindouisme, quelle est la différence ?   L'hindouisme et le néo-hindouisme, quelle est la différence ? Icon_minipostedMar 10 Fév 2009, 11:55 am

Quelle est la différence ?

L'HINDOUISME

L'hindouisme ou Sanâtana-dharma – सनातन धर्म – de son nom sanscrit, est l'une des plus vieilles religions du monde encore pratiquées. Son origine remonte à la civilisation de l'Indus (Sindhou), première manifestation de la culture indienne apparue aux environs du IIIe millénaire av. J.-C2. Avec plus de 900 millions de fidèles, l'hindouisme est actuellement la troisième religion la plus répandue dans le monde (après le christianisme qui compte environ 2,2 milliards de fidèles et l’islam 1,35 milliard).

La pratique hindouiste est issue d'une tradition orale très ancienne. La particularité de l'hindouisme est de n'avoir ni prophètes ni dogmes centraux. Cependant, les hindous croient en l'autorité des Vedas, qui, selon la Tradition, furent révélés par Brahmâ aux hommes, grâce à la « vision » des Rishis.

L'hindouisme se présente comme un ensemble de concepts philosophiques issus d'une tradition remontant à la protohistoire indienne. Cette religion a assimilé les croyances et les philosophies venues des nombreuses conquêtes et invasions qui se sont déroulées sur le sous-continent indien. En conséquence, l'hindouisme a beaucoup évolué au cours du temps, des cultes phalliques ou de déesses-mères à sa forme triadique, en passant par le védisme aryen, polythéiste et aniconique, et le brahmanisme.

L'hindouisme ancien dépassait le simple cadre religieux. Au-delà du syncrétisme théologique, l'hindouisme était un vecteur pour toutes les sciences : le droit, la politique, l'architecture, l'astrologie, la philosophie, la médecine, etc., comme d'autres savoirs qui avaient en commun le substrat religieux.

Historiquement, le mot « hindouisme » ne faisait pas référence à un système de croyances religieuses ; le terme, d’origine persane se rapportait aux personnes qui vivaient de l’autre côté. Après la colonisation britannique, le terme fut employé pour désigner un ensemble disparate de faits religieux.

Selon un point de vue plus récent, un hindou est celui qui croit à la philosophie exposée dans les Vedas (Le mot Veda peut être traduit par savoir).

L'hindouisme ou Sanâtana-dharma s'apparente davantage à un mode de vie ou de pensée qu’à une religion organisée. Ce qu'on appelle « hindouisme » aujourd'hui est la tentative de rassembler les croyances disparates issues de l'ancien panthéon védique éclipsé par la popularité de Shiva, de Vishnou ou de Krishna.

L'hindouisme est aussi appelé religion aryenne (Arya Dharma), ce qui signifie religion noble. On trouve aussi le terme de Vaidika Dharma (la religion védique).

LE NÉO-HINDOUISME

Cette contribution s’appuie sur un travail de recherche traitant de l’expansion transnationale de deux mouvements religieux originaires d’Inde, les Centres Sivananda de Yoga Vedanta et le Siddha Yoga. Bien que le politique n’ait été abordé que de biais dans cette étude, il n’en est pas moins très présent dans l’histoire de ces mouvements néohindous qui se diffusent aujourd’hui en Occident. Ceux-ci sont les héritiers de ce que l’on a considéré être une Renaissance de l’hindouisme au milieu du XIXème siècle, impulsée par une élite indienne anglicisée et répondant à la colonisation britannique de l’Inde par l’apologie orientaliste romantique de l’Inde et en réaction au mépris des missionnaires chrétiens, cette élite a souhaité réformer la société et les coutumes religieuses. Sa réflexion s’est orientée vers la recherche d’un hindouisme pur et originel, associant ainsi une réinterprétation religieuse, une affirmation identitaire et une assimilation de valeurs et d’idées occidentales. C’est pour cette raison que P. Hacker définit le néo-hindouisme comme un processus de réinterprétation de la tradition, à laquelle s’ajoutent des éléments étrangers hindouisés.

Pour ces de réforme socio-religieuse, la régénérescence de l’hindouisme participe à l’éveil d’une conscience nationale indienne. Ceci est particulièrement manifeste dans l’Arya Samaj, se donnant pour objectif de protéger et propager la tradition védique exposée par Dayananda Saraswati (1824-1883). Saraswati critique ouvertement le christianisme et affirme la suprématie des Vedas dont il faut selon lui retrouver la pureté. Exclusif et cherchant à contrer l’influence chrétienne, l’Arya Samaj essaiera de reconvertir les Indiens musulmans et chrétiens. Pour Saraswati, la tradition védique doit de plus s’imposer comme la religion nationale de l’Inde − de fait, l’Arya Samaj deviendra le creuset du nationalisme indien. Ce dernier militera effectivement pour un État fondé sur des valeurs religieuses exclusivement hindoues. Le parcours politique et religieux d’Aurobindo (1872-1950) est également exemplaire. Revendiquant l’indépendance de l’Inde, il attaque la politique du Congrès, prône la résistance passive, le boycott des échanges commerciaux et des institutions britanniques. Après avoir été emprisonné pour avoir soutenu des activités terroristes, il se retire à Pondichéry et y fonde un ashram, consacré à l’étude du yoga dit « intégral » et ayant acquis depuis une renommée mondiale. Bien plus qu’un simple engagement politique, le nationalisme représente pour Aurobindo une religion, une foi et une pratique religieuse.

La diffusion du néo-hindouisme en Occident est de plus intimement liée à cette affirmation identitaire. Certains auteurs l’analysent d’ailleurs comme une « contre-mission » répondant à la colonisation et à l’évangélisation de l’Inde.
Revenir en haut Aller en bas
Aimé
.
.
Aimé

Date d'inscription : 12/11/2010
Masculin
Messages : 382
Pays : Madagascar
R E L I G I O N : brahmine spirituel (BKWSU)

L'hindouisme et le néo-hindouisme, quelle est la différence ? Empty
MessageSujet: Re: L'hindouisme et le néo-hindouisme, quelle est la différence ?   L'hindouisme et le néo-hindouisme, quelle est la différence ? Icon_minipostedDim 15 Juil 2012, 10:21 pm


Merci, je comprends maintenant l'origine du terme "néo-hindouisme". N'étant pas indien, j'ai remarqué que les indiens sont très attachés à leurs fêtes religieux. C'est pourquoi je me suis demandé si le néo-hindouisme peut exister.
Revenir en haut Aller en bas
 

L'hindouisme et le néo-hindouisme, quelle est la différence ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les musulmans devenant hindous...
» HINDOUISME
» le salut au maitre dans l hindouisme
» Hindouisme 2
» le vegetarisme dans l hindouisme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: Islam :: RELIGIONS :: Hindouisme et néo-Hindouisme-