*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  Contribution  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"
 | 
 

 Les Anges

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nicodème
FONDATEUR
FONDATEUR
avatar

Date d'inscription : 28/05/2008
Masculin
Messages : 19363
Pays : France
R E L I G I O N : Catholique

MessageSujet: Les Anges    Lun 06 Juin 2011, 10:00 am

Qui sont les anges ?


Le mot ange vient du grec angelos, messager, envoyé.

C’est la même racine que angelia, le message, qui a donné eu-angelia, évangile, littéralement bon message, plus communément Bonne Nouvelle.

Saint Augustin dit à leur sujet :
« “Ange” désigne la fonction non pas la nature.
Tu demandes comment s’appelle cette nature ? Esprit.
Tu demandes la fonction ? Ange.
D’après ce qu’il est, c’est un esprit, d’après ce qu’il fait, c’est un ange. ».

De tout leur être, les anges sont serviteurs et messagers de Dieu. Ils contemplent « constamment la face de mon Père qui est aux cieux », dit le Christ (Mt 18, 10) ; ils sont « les ouvriers de sa parole, attentifs au son de sa parole » (Ps 103, 20) (d’après CEC 329).

Le sens du mot « ange » sens varie entre :

celui de l’étymologie : l’ange est alors un simple envoyé de Dieu ;
et la manifestation même de Dieu : l’ange est Dieu qui se manifeste de manière perceptible à un homme.

Le sens le plus courant est celui d’un être spirituel, libre, puissant (on appelle quelquefois les anges des Puissances), intervenant dans la vie des hommes, influençant une liberté sans la supprimer et, de toutes façons, soumis à Dieu.

* * *
A-t-on besoin des anges ?

Plus l’homme reconnaît la grandeur de Dieu et sa transcendance (Dieu est au-delà de tout ce qu’on peut imaginer), plus il est tenté soit par « l’anthropomorphisme », soit par le « silence » sur Dieu : comment parler d’un Dieu sans commune mesure avec l’homme ?
Les anges permettent de résoudre ce dilemme : ils sont des manifestations de Dieu.

Les anges dont le nom comporte toujours celui de Dieu (RaphaEL, GabriEL, MichEL – EL veut dire DIEU en hébreu) sont des êtres dont la fonction est de permettre de discerner et d’évoquer les qualités de Dieu dont ils sont porteurs, sans enfreindre le secret de la grandeur de Dieu.

* * *
La représentation des anges :

Dans le monde antique, les dieux, les âmes et les anges étaient pourvus d’ailes. Le symbole des ailes avait deux significations principales : la beauté, et la capacité de s’envoler au-dessus de la condition humaine, c’est-à-dire de la mort.

Pour un esprit moderne, les anges sont difficiles à se représenter. Pour la plupart des hommes de notre époque, le mot ange évoque d’abord une certaine iconographie : iconographie orientale avec les icônes, ou occidentale avec des peintres comme Giotto, Fra Angelico, Memling, Botticelli, Léonard de Vinci, Raphaël, El Greco, Monet, Rouault..., ou tout simplement l’ange des santons provençaux. Pour beaucoup aussi, tributaires de la pensée de Descartes, l’ange est un être imaginé par l’homme, composite, mi-dieu, mi-homme. Cela relève du mythe.

* * *
Jésus et les anges
Jésus a une relation aux anges : ceux-ci le servent comme ils servent DIEU (Mt 4,11) et le réconfortent (Lc 22,43).

Il enseigne que
les anges, tout en contemplant la face du Père, veillent sur les hommes.
Ils sont une figure de ce que nous serons à la résurrection : transparents de DIEU et de son amour (Mt 22,30).
Ils ne connaissent pas la date du jugement dernier (seul le Père la connaît), mais ce sont eux qui l’exécuteront en son Nom (Mt 13,39.49)

Leur joie explose dans le ciel lorsqu’un pécheur se convertit (Lc 15,10), ce qu’exprime très bien l’Ange Rieur de la cathédrale de Reims ci-dessus.

* * *
Les chrétiens et les anges
Les chrétiens n’ont pas inventé les anges. Pour eux, la venue du Christ a rendu seconde la fonction des anges comme messagers. Cependant, la tradition a toujours tenu pour véritable leur existence, qui est mentionnée dans des textes des conciles ou dans la liturgie.

Fondamentalement, les anges rappellent aux chrétiens que DIEU, transcendant et inaccessible, veut communiquer avec les hommes. Ils signifient que cette communication est un don gratuit d’une vie qui dépasse les capacités humaines – et en particulier la mort – pour faire entrer dans un royaume de Beauté.
Comme le chante l’Apocalypse de saint Jean, les anges désignent mystérieusement ce pays où il n’y aura plus de nuit, ni de malédiction. Tout y sera lumière (Ap 22).

Il y a différentes classes d’anges : Puissances, Principautés, Dominations, dit saint Paul. Ces titres signifient qu’ils ont chacun un rôle important dans le monde invisible.
Mais la Bible parle aussi des Chérubins qui gardent l’Arche d’Alliance ; des Séraphins qui servent le trône de DIEU, etc.

* * *
La liturgie et les anges
Dans sa liturgie, l’Eglise se joint aux anges pour adorer le Dieu trois fois saint ; elle invoque leur assistance et fête plus particulièrement la mémoire de certains anges (S. Michel, S. Gabriel, S. Raphaël, les anges gardiens).

De l’enfance à la mort, la vie humaine est entourée de leur garde et de leur intercession. Saint Basile de Césarée affirme que « chaque fidèle a à ses côtés un ange comme protecteur et pasteur pour le conduire à la vie. »
Dès ici-bas, la vie chrétienne participe, dans la foi, à la famille bienheureuse des anges et des hommes, unis en DIEU.
(cf. CEC 335)


- Pour me contacter, clic sur CONTACT au bas du forum, indiquer votre pseudo,
- Vos messages doivent être en taille minuscule et de couleur noir en majorité,
- La couleur rouge est destiné uniquement à la modération,
- Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables,

- Si un message ne respecte pas la "charte" du forum, merci de cliquer sur  .
-
Revenir en haut Aller en bas
http://jesusvraidieu.skyrock.com
Bernard Amyr
.
.
avatar

Date d'inscription : 03/10/2010
Masculin
Messages : 921
Pays : France
R E L I G I O N : Sans, mais rosicrucien, laïc et républicain

MessageSujet: Re: Les Anges    Lun 06 Juin 2011, 7:51 pm

@Nicodème a écrit:
Qui sont les anges ?


Le mot ange vient du grec angelos, messager, envoyé.

C’est la même racine que angelia, le message, qui a donné eu-angelia, évangile, littéralement bon message, plus communément Bonne Nouvelle.

Saint Augustin dit à leur sujet :
« “Ange” désigne la fonction non pas la nature.
Tu demandes comment s’appelle cette nature ? Esprit.
Tu demandes la fonction ? Ange.
D’après ce qu’il est, c’est un esprit, d’après ce qu’il fait, c’est un ange. ».

De tout leur être, les anges sont serviteurs et messagers de Dieu. Ils contemplent « constamment la face de mon Père qui est aux cieux », dit le Christ (Mt 18, 10) ; ils sont « les ouvriers de sa parole, attentifs au son de sa parole » (Ps 103, 20) (d’après CEC 329).

Le sens du mot « ange » sens varie entre :

celui de l’étymologie : l’ange est alors un simple envoyé de Dieu ;
et la manifestation même de Dieu : l’ange est Dieu qui se manifeste de manière perceptible à un homme.

Le sens le plus courant est celui d’un être spirituel, libre, puissant (on appelle quelquefois les anges des Puissances), intervenant dans la vie des hommes, influençant une liberté sans la supprimer et, de toutes façons, soumis à Dieu.

* * *
A-t-on besoin des anges ?

Plus l’homme reconnaît la grandeur de Dieu et sa transcendance (Dieu est au-delà de tout ce qu’on peut imaginer), plus il est tenté soit par « l’anthropomorphisme », soit par le « silence » sur Dieu : comment parler d’un Dieu sans commune mesure avec l’homme ?
Les anges permettent de résoudre ce dilemme : ils sont des manifestations de Dieu.

Les anges dont le nom comporte toujours celui de Dieu (RaphaEL, GabriEL, MichEL – EL veut dire DIEU en hébreu) sont des êtres dont la fonction est de permettre de discerner et d’évoquer les qualités de Dieu dont ils sont porteurs, sans enfreindre le secret de la grandeur de Dieu.

* * *
La représentation des anges :

Dans le monde antique, les dieux, les âmes et les anges étaient pourvus d’ailes. Le symbole des ailes avait deux significations principales : la beauté, et la capacité de s’envoler au-dessus de la condition humaine, c’est-à-dire de la mort.

Pour un esprit moderne, les anges sont difficiles à se représenter. Pour la plupart des hommes de notre époque, le mot ange évoque d’abord une certaine iconographie : iconographie orientale avec les icônes, ou occidentale avec des peintres comme Giotto, Fra Angelico, Memling, Botticelli, Léonard de Vinci, Raphaël, El Greco, Monet, Rouault..., ou tout simplement l’ange des santons provençaux. Pour beaucoup aussi, tributaires de la pensée de Descartes, l’ange est un être imaginé par l’homme, composite, mi-dieu, mi-homme. Cela relève du mythe.

* * *
Jésus et les anges
Jésus a une relation aux anges : ceux-ci le servent comme ils servent DIEU (Mt 4,11) et le réconfortent (Lc 22,43).

Il enseigne que
les anges, tout en contemplant la face du Père, veillent sur les hommes.
Ils sont une figure de ce que nous serons à la résurrection : transparents de DIEU et de son amour (Mt 22,30).
Ils ne connaissent pas la date du jugement dernier (seul le Père la connaît), mais ce sont eux qui l’exécuteront en son Nom (Mt 13,39.49)

Leur joie explose dans le ciel lorsqu’un pécheur se convertit (Lc 15,10), ce qu’exprime très bien l’Ange Rieur de la cathédrale de Reims ci-dessus.

* * *
Les chrétiens et les anges
Les chrétiens n’ont pas inventé les anges. Pour eux, la venue du Christ a rendu seconde la fonction des anges comme messagers. Cependant, la tradition a toujours tenu pour véritable leur existence, qui est mentionnée dans des textes des conciles ou dans la liturgie.

Fondamentalement, les anges rappellent aux chrétiens que DIEU, transcendant et inaccessible, veut communiquer avec les hommes. Ils signifient que cette communication est un don gratuit d’une vie qui dépasse les capacités humaines – et en particulier la mort – pour faire entrer dans un royaume de Beauté.
Comme le chante l’Apocalypse de saint Jean, les anges désignent mystérieusement ce pays où il n’y aura plus de nuit, ni de malédiction. Tout y sera lumière (Ap 22).

Il y a différentes classes d’anges : Puissances, Principautés, Dominations, dit saint Paul. Ces titres signifient qu’ils ont chacun un rôle important dans le monde invisible.
Mais la Bible parle aussi des Chérubins qui gardent l’Arche d’Alliance ; des Séraphins qui servent le trône de DIEU, etc.

* * *
La liturgie et les anges
Dans sa liturgie, l’Eglise se joint aux anges pour adorer le Dieu trois fois saint ; elle invoque leur assistance et fête plus particulièrement la mémoire de certains anges (S. Michel, S. Gabriel, S. Raphaël, les anges gardiens).

De l’enfance à la mort, la vie humaine est entourée de leur garde et de leur intercession. Saint Basile de Césarée affirme que « chaque fidèle a à ses côtés un ange comme protecteur et pasteur pour le conduire à la vie. »
Dès ici-bas, la vie chrétienne participe, dans la foi, à la famille bienheureuse des anges et des hommes, unis en DIEU.
(cf. CEC 335)
Sur certains sites, on trouve la liste de ces anges et la technique pour les invoquer afin de recevoir argent, amour, chance, protection et que sais-je encore. Le rôle de l'ange est ainsi rabaissé au niveau de n'importe quel marabouteur, ou de n'importe quel sorcier. On peut comprendre la prudence de l'Eglise quand elle a interdit le culte des anges. Ce genre de pratique pseudo-kabbalistique en dit long sur la mentalité de ceux qui en font usage: des éternels assistés. Si l'homme veut la chance, la richesse, l'amour, le bonheur, il doit les mériter et travailler dans la sphère qui est la sienne. Aucun ange ne peut faire le travail à notre place parce qu'à mon avis, ils n'"oeuvrent" pas sur le même plan. Des anges au service des hommes, et puis quoi encore?
Revenir en haut Aller en bas
 

Les Anges

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» NEUVAINE A SAINT MICHEL ET AUX NEUF CHOEURS DES ANGES
» Les anges: qui sont ils, à quoi servent ils?
» Bienheureuse Marie des Anges-Carmélite
» 365 conseils de vos anges
» un site sur les anges...avec un cadeau !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: C H R I S T I A N I S M E :: Dialogue Oecuménique et autres religions ( SECTIONS ENSEIGNEMENTS ) :: Catholique-