*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  Contribution  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"
 

 Melchisedeck,

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
arnica
Membre Actif II
Membre Actif II
arnica

Date d'inscription : 06/10/2008
Féminin
Messages : 9573
Pays : region Rhône - Alpes
R E L I G I O N : chrétienne

Melchisedeck, Empty
MessageSujet: Melchisedeck,   Melchisedeck, Icon_minipostedLun 21 Juin 2010, 1:25 am

Melchisedeck, le roi de justice

Le personnage de Melchisedeck est une figure énigmatique de l'Ancien Testament : il apparaît au milieu de la Genèse comme un roi important, avec un rôle essentiel ; or, on ne sait rien de lui : ni sa généalogie ni sa descendance ; on ne connaît pas son peuple et on n'a jamais entendu parler de la ville de Salem dont il est dit être roi.

Alors que tous les rois de la vallée, vaincus par Abram, viennent, comme c'est l'usage, lui remettre toutes leurs possessions, c'est Abram, le roi vainqueur, qui donne à Melchisedeck la dîme de tout ce qu'il possède, et c'est le roi vaincu qui bénit Abram. Ce curieux Melchisedeck revient dans le Psaume 110 où nous recevons la grandiose promesse d'être « prêtres à toujours selon l'ordre de Melchisedeck ». Dans l'épître aux Hébreux (chapitre 7), l'auteur lui donne une considérable importance, comme l'image même du Christ.

Que signifie son nom ? L'épître aux Hébreux nous le dit : « melech » veut dire roi, et « tsadik », ou « tsedek », c'est la justice. Donc Melchisedeck est le « Roi de Justice ». Il ne s'agit pas de la justice humaine, mais de la justice divine qui est non pas d'obéir aux lois, mais d'être dans une juste relation à Dieu, dans une relation de transparence, d'harmonie, de proximité. Pour l'Ancien Testament, le contraire de la justice, c'est le péché.

Pas un roi ordinaire

Melchisedeck est donc le roi de la foi ; mais on nous dit aussi qu'il est le roi de « Salem ». On a vu dans cette ville l'origine de Jérusalem, puisqu'il y a Salem dans son nom, mais en fait cette ville est inconnue et n'est jamais citée ailleurs dans l'histoire d'Israël. Ce qui importe plus, c'est que c'est le même mot hébreu que « Shalom », qui veut dire la paix, cette paix de la Bible n'étant pas l'absence de guerre, mais la paix de l'âme. Ainsi, la paix que Jésus laisse à ses disciples n'annonce certainement pas le départ des Romains qui occupaient la Palestine, mais beaucoup plus que cela : la paix intérieure.

Melchisedeck est donc le roi de la juste relation à Dieu, mais également le roi de la paix, don essentiel de la présence de Dieu. En même temps, il nous est présenté dans l'Ancien Testament comme étant « prêtre du Dieu Très Haut ». Dans la Bible, le prêtre est celui qui met en relation Dieu et l'homme. Pour les Juifs, ce fut très longtemps celui qui le fait en offrant les sacrifices, en accomplissant des rites.

Or, c'est ici, en Genèse 14, que le mot de « cohen » qui signifie « prêtre » est employé pour la première fois ; la prêtrise ne sera vraiment développée dans le royaume d’Israël qu’avec Moïse. Donc, lorsqu’Abram est confronté à un être dont on dit qu'il est, le premier, prêtre de Dieu, c'est qu'il est la clé de la relation entre l'homme et Dieu, qu'il est le Roi de Justice et le Roi de Paix. On comprend pourquoi Melchisedeck ne se comporte pas comme un roi ordinaire. Abram avait tous les droits sur les vaincus, mais il comprend que, s'il a pu, par sa propre force, gagner des victoires matérielles, la richesse, le pouvoir, la puissance sur ses semblables, il y a une chose qu'il ne peut gagner ni par force ni par argent, c'est la paix de l'âme et la juste relation à Dieu.

Melchisedeck, représentant de ces réalités spirituelles, savait cela. Il arrive vers Abram en lui apportant du pain et du vin. Pour des chrétiens, c'est une allusion étonnante à la Cène, et cela explique le grand usage qui a été fait de Melchisedeck comme précurseur du Christ. Mais pour un Juif, cela avait moins de sens, le Christ n'ayant pas encore accompli ce geste. Alors pour comprendre ce geste, il faut encore une fois faire confiance aux commentateurs rabbiniques, et en particulier à Rachi qui explique que, dans l'ancienne tradition d'Israël, on apportait du pain et du vin à un malade, à quelqu'un ayant besoin d'être fortifié.

Melchisedeck apporte à Abram ce qui peut le conforter : le pain et le vin. Nous savons tous, dans nos temples, que le pain et le vin représentent avant tout la Parole : pour les Juifs, la Tora est souvent comparée au vin, et la parole à un pain spirituel ; d'ailleurs, en hébreu, la chair se dit par le même mot que le message, l'annonce et, dans le livre des Proverbes (9/5), en parlant de la Parole de Dieu, il est dit : « Venez, mangez de mon pain, buvez de ce vin que j'ai mêlé ».

Alors Abram donne la dîme à Melchisedeck, le considérant comme plus grand que lui. C'est un geste essentiel, car il a compris que la paix ne se conquiert pas par la puissance humaine, mais en se soumettant à Dieu, même si on est vainqueur de tout sur terre. Le péché originel n'est finalement rien d'autre que de vouloir se faire Dieu à la place de Dieu, croire que c'est en nous que se trouve la source de tout équilibre, tout bonheur, toute réussite de notre être. Nos réussites humaines n'ont nulle importance pour le salut ou la qualité de notre vie.

Abram évite cette faute, puisqu'il reconnaît qu'il y a un roi plus grand que lui, un roi sans territoire, sans pouvoir, sans richesse. Abram est là, une fois de plus, l'exemple même du croyant qui juge exactement sa situation, qui sait où il se situe dans la hiérarchie des valeurs spirituelles.

Il est bon de savoir que cette paix ne peut être vaincue par rien, de même qu'Abram, grand vainqueur, n'a pas soumis Melchisedeck : si dans notre vie quelque puissance, quelque épreuve, quelque mal nous arrivait et nous dépossédait de nos pouvoirs, de nos biens, il y a toujours une chose que l'on ne pourrait pas nous retirer, c'est ce qui est de l'ordre du Royaume de Dieu, du règne de la paix et de la justice. Le roi de paix qui règne dans notre cœur sera toujours là pour nous apporter le pain et le vin de la présence confortante de Dieu dans les moments où nous en aurons le plus besoin, soit dans l'épreuve, soit dans la réussite, et je ne sais laquelle de ces situations est la plus dangereuse pour notre âme.

Les richesses de Melchisedeck ne sont pas les biens matériels, mais celles dont Matthieu nous parle en nous confiant les paroles du Christ : « Amassez-vous des trésors dans le ciel, qui ne pourront être détruits par aucune rouille ni volés par aucun voleur » (Matthieu 6/20).

La hauteur et la puissance que nous donne Melchisedeck ne sont pas obtenues à force de bras, mais en suivant la parole du Christ : « Si vous voulez être le plus grand dans le Royaume, soyez le serviteur de tous ; celui qui s'élève sera abaissé » (Matthieu 18/4, Marc 9/35, Matthieu 23/11-12).

Melchisedeck nous est ensuite présenté comme l'image même de la juste relation à Dieu. De plus, dans le Psaume 110, on nous annonce : « Tu seras prêtre à jamais selon l'ordre de Melchisedeck ». Or, il n'existe pas d'ordre sacerdotal de Melchisedeck : contrairement à la prêtrise héréditaire des descendants d'Aaron, Melchisedeck n'a aucune hérédité ni descendance connue. Etre prêtre selon l'ordre de Melchisedeck, c'est donc être prêtre indépendamment de toute institution humaine, selon l'ordre de la Grâce. Il nous est donné d'être en relation directe avec Dieu, sans nécessité d'un ordre sacerdotal, d'une quelconque transmission de pouvoir.

Une parole de grâce

Le Psaume ajoute : « Tu seras prêtre à jamais ». C'est d'une extrême importance, car les prêtres des institutions humaines accomplissent leur mission de leur vivant, mais pour nous, cette Grâce divine est pour l'éternité, notre relation à Dieu est éternelle, alors que tous nos biens et notre gloire, notre santé et notre héritage s'évanouiront. Notre vie éternelle, c'est tout ce qui en nous est uni à Dieu ; voilà pourquoi cette parole : « Tu es prêtre à jamais, dans l'ordre de Melkhisedeck » est une parole de grâce, une parole de bonne nouvelle, un acte créateur d'une réalité nouvelle en nous.

Enfin le Psaume continue dans l'ordre des bonnes nouvelles : « Je ferai de tes ennemis le marchepied de ton trône ». Les ennemis sont, bien sûr, du domaine spirituel : épreuves, difficultés, tentations. La promesse de Dieu n'est pas de nous éviter toute sorte d'épreuves, et que les épreuves, adversaires ou adversités s'évanouissent devant nous. Mais c'est que ces ennemis ne soient pas des facteurs de déstabilisation ou de destruction, que nous puissions les dominer, et même qu'ils nous permettent de nous élever encore.

Pour être prêtre à la manière de Melchisedeck, pour que notre relation à Dieu soit pour l'éternité une relation de paix et de justice, il faut tout simplement, comme Abram le fit, reconnaître qu'il y a un roi plus grand que nous, plus grand que tous les rois vainqueurs, un roi auquel on se soumet en le reconnaissant comme notre Seigneur, un roi auquel on offre la dîme de tout ce que nous avons, au service duquel nous nous mettons, nous et nos biens. Et alors, il nous donne à nous-mêmes d'être en paix, dans la justice de la relation à Dieu qui fait de nous gratuitement des prêtres et des rois pour la vie éternelle.
Revenir en haut Aller en bas
perceneige
.
.
perceneige

Date d'inscription : 01/03/2010
Féminin
Messages : 1217
Pays : france gironde
R E L I G I O N : témoin de jéhovah

Melchisedeck, Empty
MessageSujet: Re: Melchisedeck,   Melchisedeck, Icon_minipostedVen 25 Juin 2010, 2:29 am

bon travail Arnica ! cela est vraie que le ps 110:4 est en effet interressant car il fait mention du christ se psaume donne aux hébreux une raison de voir le profil du christ messie entant que Roi et pretre ,hébreux6:20 ; 5:10 .par cet exemple melchisedeck naquit et mourut sans toutefois savoir qui est son pére sa mére,et sa descendance , il préfégurait bien Christ dont sa prétrise n'aura pas de fin .
Revenir en haut Aller en bas
Oliv
.
.


Date d'inscription : 24/03/2011
Masculin
Messages : 147
Pays : France
R E L I G I O N : saint des derniers jours

Melchisedeck, Empty
MessageSujet: Re: Melchisedeck,   Melchisedeck, Icon_minipostedJeu 24 Mar 2011, 5:32 am

Merci Arnica, interressant, j'oserai edifiant...
Donc, si je ne comprend Bien, Jesus-Christ est rentré dans l'ordre de Melchisèdeck ou (de nouveau si je comprend ce que vous avez ecrit) devrion- nous dire Prétrise de Mêlchisedeck?
en est-t'il de Même consernant Jean-baptiste que Jesus à qualifier du plus grand qui soit "... né de femme..." (Luc 7:28)
Ce qui fait d'Adam un homme plus grand que Melchisedeck et Jean Baptiste. à moins qu'il y ait encore des manque dans nos ecrit qui devrai parler d'autre personne qui son né autrement que d'une femme?

Merci, Percenege, pour l'analogie; à vous lire, Il semble que vous ayez de informations sur la vie et la mort de Melchisedeck, pouriez vous les partager?...
Revenir en haut Aller en bas
 

Melchisedeck,

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: C H R I S T I A N I S M E :: Dialogue Oecuménique et autres religions ( SECTIONS ENSEIGNEMENTS ) :: Protestant-