*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  Contribution  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"
 

 Histoire Adventiste et son anti -Catholicisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ancilla
* * * ANTI-FAUX PROPHETES * * *
* * * ANTI-FAUX PROPHETES * * *
Ancilla

Date d'inscription : 10/12/2008
Messages : 118
Pays : Suisse
R E L I G I O N : Catholique

Histoire Adventiste et son anti -Catholicisme Empty
MessageSujet: Histoire Adventiste et son anti -Catholicisme   Histoire Adventiste et son anti -Catholicisme Icon_minipostedJeu 20 Mai 2010, 6:58 am

Adventisme du septième jour

La plupart des personnes savent peu de choses au sujet des Adventistes du septième jour sinon qu'ils célèbrent le culte les samedis et non pas le dimanche. Mais il y a plus à savoir sur cette secte singulière.

Histoire adventiste

L'église Adventiste du septième jour remonte au prédicateur américain William Miller (1782-1849), un baptiste qui prédisait que la seconde Venue du Christ se produirait entre le 21 mars 1843 et le 21 mars 1844. Parce que lui et ses disciples proclamaient l'avènement imminent du Christ, ils ont été reconnus comme des «adventistes», le mot «advent» signifiant avènement en anglais.

Lorsque la date où le Christ devait réapparaître échoua, Miller à contrecœur approuva la position d'un groupe de ses disciples connus comme le »mouvement du septième mois,» qui prétendait que le Christ reviendrait plutôt le 22 octobre 1844 (au septième mois du calendrier juif).

Quand la seconde prédiction ne se réalisa pas non plus, Miller renonça à prévoir une date pour le second avènement et ses disciples se démantelèrent en plusieurs factions concurrentes. Miller allait ne plus avoir aucun rapport avec les nouvelles théories de ses disciples, incluant celles qui essayèrent de sauver une partie de sa doctrine sur 1844. Il a rejeté cela ainsi que d'autres enseignements élaborés par ses anciens disciples, incluant ceux d'Hélène Gould White.

Miller avait expliqué, en se basant sur son interprétation de Daniel et de l'apocalypse, que Christ reviendrait en 1843-44 pour purifier « le sanctuaire» (Dan. 8:11-14, 9:26), qu'il interpréta comme étant la terre. Après les déceptions de 1844, plusieurs de ses disciples ont proposé une théorie alternative. En marchant dans un champ de blé un matin du 23 octobre 1844, le jour après que le retour du Christ échoua à nouveau selon la seconde théorie adventiste, Hiram Edson(ici-bas) estima qu'il avait reçu une révélation spirituelle qui indiquait que Miller avait mal identifié le sanctuaire. Il ne s'agissait plus de la terre, mais du Saint des Saints dans le temple céleste de Dieu. Au lieu de sortir du temple céleste pour nettoyer le sanctuaire de la terre en 1844, Christ, pour la première fois, était entré dans le céleste Saint des Saints pour le nettoyer en lieu et place de la terre.

Un autre groupe de millénaristes était sous l'influence de Joseph Bates, un capitaine de marine retraité qui en 1846 et 1849 publia des brochures insistant pour que les Chrétiens observent le sabbat juif du samedi au lieu de rendre le culte le dimanche. Cela a aidé à alimenter l'intense anti-catholicisme des Adventistes du septième jour, puisqu'ils blâmèrent l'Église catholique d'avoir changé le jour d'adoration du samedi par celui du dimanche.

Ces deux courants de pensée croyant que le Christ est entré au sanctuaire céleste et le besoin de respecter le sabbat juif au lieu du dimanche se combinèrent à l'enseignement de White qui prétendit avoir reçu de nombreuses visions confirmant ces doctrines. Avec Edson et Bates(ci-dessous), elle forma donc la dénomination des Adventistes du septième jour qui a officiellement pris son nom en 1860.

Aujourd'hui, la dénomination dénombre 780,000 membres aux États-Unis et 7.8 millions de membres dans le reste du monde, beaucoup dans des pays catholiques.

La propagande adventiste

White revendiqua recevoir la première de plusieurs centaines de visions en décembre 1844. Elle fut ainsi reconnue dans des cercles adventistes comme une prophétesse et elle est devenue rapidement le leader de l'église. Pendant les quelques décennies suivantes, elle fournit des conseils sur presque chaque aspect de la croyance et de l'adoration, écrivant plus de cinquante livres faisant des commentaires sur la santé, l'éducation, les finances et d'autres sujets. Ses travaux sont tenus par ses disciples pour être infaillibles sur les questions de doctrines, comme l'est la Bible, quoiqu'ils soient tenus sur un plan légèrement inférieur à la Bible.

Ses livres les plus importants, particulièrement «The Desire of the Ages » (Désir des Âges) et «The Great Controversy » (La Grande Controverse), sont fréquemment réédités par les maisons d'édition des Adventistes du septième jour dans une variété de formats divers. Ils apparaissent souvent avec des couvertures et des titres différents. Par exemple, «la Grande Controverse» est souvent commercialisée comme «America in Prophecy» (l'Amérique dans la Prophétie). Ils sont imprimés en entier ou sous la forme d'extraits. Parfois le nom d'Ellen White apparaît sur la couverture, parfois une forme moins bien connue de son nom y figure (par exemple, E. G. White(droite et ci-dessous)) ou encore son nom n'apparaît tout simplement pas sur l'extérieur du livre.

Cela permet aux adventistes de faire circuler les travaux de White entre des mains non-adventistes sans les alerter du fait qu'ils lisent une publication adventiste et cela avant qu'ils ne soient bien entrés dans le vif du sujet.

Les maisons d'édition adventistes retirent souvent les termes «Adventistes du septième jour» ou «Adventiste» de leurs identifications. Parmi des appellations adventistes typiques, des maisons d'édition adventistes portent des noms comme «Inspiration Books» (Livres inspirés), «Amazing Truth Publications» (Publications de l'étonnante Vérité), «Review & Herald Publishing Association» .

C'est pour ces raisons que les Adventistes ont toujours été considérés soupçonneusement par les évangéliques et qu'ils sont souvent vus comme un culte fanatique (comme certaines de leurs ramifications telle que la branche davidienne). Beaucoup de leaders évangéliques ont même incorrectement prétendu que les adventistes ne sont pas des chrétiens, bien qu'ils croient en la divinité de Christ et emploient une forme de baptême trinitaire valide.

Souvent les maisons d'édition adventistes procèdent à des publipostages de leur littérature aux maisonnées ou aux boîtes postales dans les communautés. Cela a été fait régulièrement avec les publications de «Amazing Truth Publications» un volume anti-catholique, concernant la loi sur le dimanche.





Les croyances adventistes

Les adventistes du septième jour sont d'accord sur beaucoup de doctrines catholiques, incluant la trinité, la divinité de Christ, la naissance virginale, la rédemption, la résurrection physique des morts et la seconde venue du Christ. Ils emploient une forme valable de baptême. Ils croient au péché originel et rejettent l'enseignement évangélique selon lequel l'on ne peut jamais perdre son salut peu importe ce que l'on fait (c'est-à-dire, qu'ils rejettent correctement la doctrine : « une fois sauvé, toujours sauvé»).

Malheureusement, ils enseignent également beaucoup de doctrines fausses et étranges. Parmi celles-ci, nous retrouvons les suivantes : (a) l'Église catholique est la prostituée de Babylone; (b) le Pape est l'Antéchrist; (c) dans les derniers jours, le culte du dimanche sera «la marque de la bête»; (d) il y aura un millénium dans le futur lors duquel le diable errera sur la terre tandis que les chrétiens seront avec Christ au ciel; (e) l'âme dort entre la mort et la résurrection; et (f) le dernier jour, après une période limitée de punition dans l'enfer, le mauvais sera annihilé et cessera d'exister plutôt qu'être éternellement damné.

Beaucoup d'adventistes insistent sur le fait que, comme une discipline (non pas une doctrine), qu'il ne faille pas manger de viandes considérées comme malpropres sous la loi Mosaïque (beaucoup approuvent le végétarisme total) et qu'il faut éviter « les divertissements temporels » (jeux de carte, danse, fumer, boire, la lecture de livres non religieux, l'écoute de musique non religieuse, regarder la télévision non religieuse, aller voir des films, etc...).

Les adventistes souscrivent aussi à deux doctrines protestantes, «Sola Scriptura» (la Bible est la seule autorité de foi) et «Sola Fide» (la justification s'obtient par la foi seule). D'autres protestants, particulièrement les évangéliques conservateurs et les fondamentalistes, attaquent souvent les adventistes sur ces points, revendiquant qu'ils ne les respectent pas vraiment, ce qui est souvent employé comme une «preuve » qu'ils sont une «secte.» Cependant, tout au long du spectre du protestantisme (de la haute église luthérienne et anglicane à la basse église pentecôtiste et baptiste), il y a peu d'accord quant à la signification exacte de ces deux expressions ou des interprétations de ce que l'on suppose que représentent ces doctrines .

Adventisme et anti-catholicisme

Comme il est clair de certaines des croyances citées ci-dessus, la théologie adventiste est intensément anti-catholique. Beaucoup de catholiques qui n'entrent pas fréquemment en contact avec des adventistes ou leur littérature ne comprennent pas jusqu'à quel point ils peuvent être hostiles envers l'Église.

En essayant de leur donner le bénéfice du doute, des Catholiques peuvent supposer que les anti-catholiques font partie d'un groupe radical de l'adventisme. Malheureusement c'est faux. Les Adventistes modérés sur le catholicisme sont une minorité. L'anti-catholicisme caractérise la dénomination parce qu'elle est persuadée que les «écrits» de White furent «divinement inspirés» . Quelques illustrations indiqueront la portée du problème :

« Babylone la Grande, la mère des prostituées... est identifiée comme « la grande ville, qui règne sur les rois de la terre» Apocalypse 17:4-6, 18. La puissance qui pendant tant de siècles a maintenu une emprise despotique sur les monarques de la chrétienté est Rome. La couleur pourpre et écarlate, l'or, les pierres précieuses et les perles, représentent de façon éclatante l'image de la magnificence et encore plus la splendeur dont s'affuble la hautaine Rome» (La Grande Controverse, 338).

« C'est une des doctrines fondamentales du romanisme que le Pape est le chef visible de l'Église universelle de Christ... et a été déclaré infaillible. Il exige l'adoration de tous les hommes. Cette même revendication est exigée par lui [Satan] dans le désert lors de la tentation et toujours revendiqué par lui [Satan] à travers l'Église catholique et le nombre de ceux qui sont prêts à lui rendre hommage» (ibid., 48).

« Merveilleuse dans son astuce et sa ruse est l'Église Romaine. Elle peut dire ce qui doit être. Elle attend son temps, voyant que les églises protestantes lui rendent hommage par leur acceptation du faux sabbat.... Et rappelons le, Rome s'enorgueillit de ne jamais changer. Les enseignements de Grégoire VII et Innocent III sont toujours les enseignements de l'Église Catholique. Elle aurait la puissance, qu'elle les mettraient en pratique avec autant d'énergie aujourd'hui que dans les siècles passés... Rome aspire à rétablir sa puissance, récupérer sa suprématie perdue» (ibid., 507-8).

« La Parole de Dieu donne l'avertissement d'un danger menaçant; ils n'en tiennent pas contre et le monde protestant apprendra quels sont les buts que Rome poursuit vraiment, seulement il sera trop tard pour échapper au piège. Elle se développe silencieusement en puissance. Ses doctrines se donnent du mal pour influencer les législatures, les églises et le cœur des hommes. Elle accumule ses hautaines structures, desquelles recoins secrets les anciennes persécutions seront répétées. Furtivement et de manière insoupçonnée, elle revitalise ses forces à ses propres fins et lorsque le temps viendra elle frappera. Tout ce qu'elle désire est une position stratégique et on lui donne déjà cela. Nous verrons bientôt et comprendrons quel est le but du romanisme. Tous ceux qui croient et obéissent à la parole de Dieu encourront ainsi le reproche et la persécution » (ibid., 508-9).

Malheureusement, la plupart des adventistes croient cela. Tenez compte du fait que ces citations ne sont pas tirées d'un travail obscur de White que personne ne lit jamais . Elles sont tirées de ce qui est probablement son volume le plus simple et le plus populaire, «La Grande Controverse».

Eschatologie adventiste

L'Adventisme du septième jour est essentiellement enflammé par le concept des jours derniers. Il a été formé des restes du mouvement millénariste, qui avait été créé pour attendre la fin du monde. Selon le point de vue de White sur la fin des temps, le sabbatj juif et l'église catholique ont des rôles proéminents.

Selon elle, la papauté est la bête à sept têtes qui monte de la mer dans Apocalypse 13:1-10. Accompagnant cette bête est une seconde bête semblable à un agneau surgi de la terre (Apo 13:11-18). Cette dernière bête fait que le monde adore la première et en fait faire une image. White proclama que la seconde bête sont les États-Unis (La Grande Controverse, 387-8) et qu'ils forceront les gens à adorer la Papauté en «mettant en application une quelconque loi qui sera un acte d'adoration de la papauté» (ibid., 389). Cette loi, dit-elle, est le culte du dimanche plutôt que celui du sabbat.

White prétend ainsi que la papauté aurait modifié le jour d'adoration du samedi au dimanche, faisant de ce changement une marque de son autorité. De son avis, viendra un temps où les États-Unis établiront une «loi nationale du dimanche» et contraindront les citoyens à rendre le culte le dimanche et ils seront marqués ainsi de la marque de la bête. Ils ne seront pas contraints de devenir des catholiques, mais simplement rejoindre une église d'état protestante qui sera « une image» de la papauté et ainsi, «l'image de la bête» (ibid., 382-96).

L'Adventisme du septième jour ne peut pas changer son avis sur l'Église catholique comme étant la prostituée de Babylone sans admettre qu'il était dans l'erreur sur le dimanche. Il ne peut pas admettre que le culte le dimanche n'est pas la marque de la bête sans changer d'avis sur le sabbat juif. L'Adventisme du septième jour ne peut pas cesser d'être anti-catholique sans cesser d'être Adventiste du septième jour.

Il y a une aile «modérée» de l'Adventisme qui est plus ouverte aux catholiques comme individus (tout en conservant toujours les mêmes avis de White concernant la papauté). En fait, White concéda que dans l'ici et maintenant (avant la fin des temps) que quelques Catholiques seraient sauvés. Elle a écrit qu'« il y a présentement des vrais chrétiens dans toutes les églises, sans oublier la communion catholique, qui croient honnêtement que le dimanche est le sabbat divin. Dieu accepte leur sincérité sur la foi de leur intégrité pour lui. Mais quand une loi sur l'observance du dimanche sera mise en application et que le monde sera éclairé concernant l'obligation du vrai sabbat, alors celui qui transgressera le commandement de Dieu, et obéira à un précepte qui n'a d'autre autorité que celle de Rome, adorera et mettra ainsi la papauté au-dessus du Dieu» (ibid., 395).

Malheureusement, cette déclaration tolérante est incorporée dans des centaines de déclarations hostiles. Tandis que cet aspect de son enseignement pourrait être mis de coté par ses disciples modérés, il est difficile pour eux de faire ainsi, parce que tout le milieu adventiste dans lequel ils baignent est anti-catholique. Ce mouvement est une secte eschatologique et son enseignement eschatologique central, n'est autre que la seconde venue de Christ. Que cette seconde venue sera précédée par une période dans laquelle la papauté mettra en application dans le monde le culte du dimanche. Tous ceux qui n'accepteront pas le dimanche seront tués; et tous ceux qui accepteront le dimanche de la papauté seront détruits par Dieu.

Même les Adventistes du septième jour modérés désirent fondamentalement amener les catholiques à quitter l'Église et c'est pour cette raison qu'ils sont modérés dans leur présentation, puisque cela leur donne une chance accrue de réussir cet objectif. Pour cette raison, il est important que les catholiques comprennent dès le commencement comment l'anti-catholicisme Adventiste du septième jour est la finalité de leur enseignement.

En vertu de leur baptême valable, de leur croyance dans la divinité du Christ, de la doctrine de la Trinité, les Adventistes du septième jour sont ontologiquement et théologiquement des chrétiens. Mais des chrétiens séparés de l'Église que notre Seigneur a fondée, susceptibles d'être «ballottés et emportés à tout vent de la doctrine, au gré de l'imposture des hommes et de leur astuce à fourvoyer dans l'erreur.» (Eph. 4:14).

©️ Catholic Answers

Source : Catholic Answers
Revenir en haut Aller en bas
http://chez-myosotis.oldiblog.com/
toutemamans34
.
.
toutemamans34

Date d'inscription : 21/01/2010
Féminin
Messages : 525
Pays : france
R E L I G I O N : évangéliste

Histoire Adventiste et son anti -Catholicisme Empty
MessageSujet: Re: Histoire Adventiste et son anti -Catholicisme   Histoire Adventiste et son anti -Catholicisme Icon_minipostedJeu 20 Mai 2010, 8:45 pm

Je suis contente!
De puis le temps que je voulais savoir ce que c'étaient les aventistes!
Revenir en haut Aller en bas
perceneige
.
.
perceneige

Date d'inscription : 01/03/2010
Féminin
Messages : 1217
Pays : france gironde
R E L I G I O N : témoin de jéhovah

Histoire Adventiste et son anti -Catholicisme Empty
MessageSujet: Re: Histoire Adventiste et son anti -Catholicisme   Histoire Adventiste et son anti -Catholicisme Icon_minipostedVen 21 Mai 2010, 12:22 am

là encore visions qu'il est fort Satan!!!!
galate 1:6-9
2thess 2:9
matth; 24:24 Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Pinguicula
.
.


Date d'inscription : 31/12/2009
Masculin
Messages : 713
Pays : France
R E L I G I O N : Sympathisant Adventiste

Histoire Adventiste et son anti -Catholicisme Empty
MessageSujet: Re: Histoire Adventiste et son anti -Catholicisme   Histoire Adventiste et son anti -Catholicisme Icon_minipostedDim 30 Mai 2010, 10:54 pm

Il y a certains préjugés puisque Ancilla était Adventiste d'après ce que j'avais pu comprendre. Une certaine rancune demeure donc.
C'est principalement de la propagande catholique vieillotte des années 60 ou 70 à voir les données : 7,8 Millions d'Adventistes dans le monde, plus de 17 millions lors des dernieres statistiques....
Aujourd'hui le catholicisme tenterait plutôt une approche stratégique plus "fraternelle" avec les protestants parce qu'il est dans une mouise complète avec des prêtres pédophiles à tous les coins de rues bientôt, le fait qu'il soit sur la paille complète aussi, je passe sur le reste.
L'Adventisme dérange le Catholicisme de part ses croyances qui tapent assez dur dans son petit business de l'ame immortelle et tout le reste, la meilleure tactique est de le faire passer pour une méchante secte protestante visant à contrôler le monde, à l'organisation interne impitoyable ( une origine commune avec les Témoins de J arrange bien les auteurs catholiques enragés sur ce sujet pour casser de l'Adventiste par exemple, alors qu'il n'y a aucun point commun structurel entre les deux dénominations ).

Donc il n'y a pas 50 solutions pour que le catholicisme s'en sorte, un rapprochement qu'il tentera avec les protestants, mais certains protestants, je pense aux lutheriens par exemple qui pourrait le sauver avec certaines doctrines presque similaires.

Bon bref, le futur parlera. Ce qui dérange le plus finalement, c'est le témoignage que l'Adventisme rend au sujet du catholicisme et ses siècles d'horreurs passés. C'est ce que les autorités catholiques ne supportent pas, mais bon on ne va refaire l'histoire pour eux non plus, ils rotissaient des cathares et des vaudois à la broche et il faudrait jouer les révisionnistes/Négationnistes ??

Et puis ces derniers temps, certains fidèles dégoutés vont agrandir l'Eglise Adventiste puisque pas mal d'ancien catholiques deviennent adventistes.

Je sais que je vais en prendre plein la gueule là mais ce n'est pas grave, je suis quelqu'un de calme et serein, je sais ce que je crois et pourquoi. Toi par contre Ancilla, tu me sembles dans un sentiment vindicatif à l'égard de l'Adventisme, je comprends mais je n'ai jamais dit que tous les adventistes étaient parfaits et intégres, c'est comme partout il y a de tout...

A + les amis.
Revenir en haut Aller en bas
antares
nouveau membre


Date d'inscription : 01/06/2010
Masculin
Messages : 2
Pays : Canada
R E L I G I O N : Catholique

Histoire Adventiste et son anti -Catholicisme Empty
MessageSujet: Re: Histoire Adventiste et son anti -Catholicisme   Histoire Adventiste et son anti -Catholicisme Icon_minipostedMar 01 Juin 2010, 11:32 am

Bonjour !

Je fus adventiste pendant plus de 20 ans. J'étais très impliqué dans cette église dans différents ministères. Ce qui m'a fait sortir de cette église c'est l'Épître aux Galates entre autre ainsi que les Pères Apostoliques. Aujourd'hui je suis revenu au catholicisme après trois années de recherche.

Steph

L'adventisme est très anticatholique de part ses dogmes. Bien qu'ils affirment en avoir seulement contre le système catholique qu'ils croient avoir volé le sacerdoce du Christ, leur théologie apocalyptique entretienne une certaine haine contre le catholicisme.

Malheureusement, la plupart d'entre eux croient en EGW, une supposée prophète qui en fait a copié bien des livres de son temps avec leurs erreurs.

Il est vrai que l'Église Catholique a sa part de responsabilité contre certaines persécutions qui ont sévi en Europe. Cependant, ce qu'on ne dit pas dans toute cette équation, c'est que les protestants eux-mêmes en ont fait autant. C'est d'ailleurs à cause de la révolte de Calvin et de Luther que tout l'Europe fut mis à feu et à sang.

Malgré tout cela, je suis heureux de la rencontre que j'ai fait du Christ sur mon chemin de Damas. Il m'a permis de prendre conscience que le cheval de vérité sur lequel j'étais bien assis était en fait une fausse vérité. Lorsque nous enlevons les lunettes adventistes pour voir les Écritures tels qu'ils sont, la lumière se fait. On a plus besoin de la lampe de poche (les livres de l'esprit de prophétie d'EGW) pour trouver le soleil Razz
Revenir en haut Aller en bas
Pinguicula
.
.


Date d'inscription : 31/12/2009
Masculin
Messages : 713
Pays : France
R E L I G I O N : Sympathisant Adventiste

Histoire Adventiste et son anti -Catholicisme Empty
MessageSujet: Re: Histoire Adventiste et son anti -Catholicisme   Histoire Adventiste et son anti -Catholicisme Icon_minipostedMar 01 Juin 2010, 10:43 pm

Quelques points à relever d'après votre commentaire :

- Tous les adventistes ne croient pas en E.G White, loin de là.
- Tous n'adhèrent pas non plus à certaines doctrines comme la purification du sanctuaire celeste ou la réforme sanitaire, ou meme une certaine observance légaliste du Sabbat.
- Le courant adventiste s'est diversifié depuis au moins une decennie avec un courant plus évangélique, du fait de la disparition d'une ancienne génération beaucoup trop légaliste, en Europe tout du moins, en Amerique du Nord, berceau de la confession, il subsiste des courants historiques trés fondamentalistes avec lesquels je ne suis pas en accord, mais aussi bien sur un courant évangélique.
- Les positions au sujet du catholicisme ne sont pas standard non plus dans l'Adventisme ( vous sous entendez une "haine" généralisée vis à vis du catholicisme, savez vous que pas mal d'adventistes étaient d'anciens catholiques ? Leur ancienne appartenance ne les poussent pas tous à penser ce que vous sous entendez ).
Donc en résumé Antares, vous brossez un portrait vite fait sans tenir compte des grandes variations de l'Adventisme qui existent actuellement qui existent via les cultures et les choix personnels.

E.G.White ? Du bon et du moins bon selon moi. Côté réforme sanitaire, pas grand chose à dire, trés bon point, côté doctrinal pas mal de choses qui peuvent être remises en cause. Je ne rejette pas tout pour autant chez elle.

Le Côté sectaire dans l'absolu soulève des questions car pas mal d'adventistes ne suivent pas ou plus le régime végétarien conseillé, ont des positions doctrinales variées,etc... J'ai meme connu une femme de pasteur qui affirmait ouvertement ne pas adhèrer à E.G.White alors que son mari pasteur y adhérait, ils ont fait 50 ans dans le mariage pourtant et dans le ministère...

Bon, connaissant la méchanceté pronconcée de ce site, je suis prêt à discuter mais pas sur la base " ou ce n'est qu'une méchante secte,etc.."

Comme vous Antares, je connais bien l'Adventisme ( celà remonte à mes grands parents ), pour des raisons évidentes sur ce site, je n'ai pas mentionné le connaitre pour ces raisons de discrimination envers les minorités protestantes ici.

Je comprends la réaction de Ancilla qui a été confrontée à l'ancienne génération beaucoup trop légaliste à ce que j'ai pu comprendre. Je connais des anciens adventistes dans son cas, je les comprends parfaitement, et je connais aussi ceux qu'elle a fréquentés en milieu germanique qui peut être trés particulier, tout comme le milieu antillais aussi par exemple, contrairement au courant brésilien que j'avais eu la chance de connaitre via un ami adventiste dont le Papa non croyant qui est décédé avait un trés bon témoignage de la Foi de son fils et de sa femme.

Vous parlez de "lunettes adventistes", je pense que sur certains points elles sont bonnes à porter comme la réforme sanitaire connue dans l'Adventisme, qui a fait ses preuves. Pour le reste c'est discutable, je n'ai jamais affirmé adhèrer à toutes les doctrines, loin de là.

A +.
Revenir en haut Aller en bas
antares
nouveau membre


Date d'inscription : 01/06/2010
Masculin
Messages : 2
Pays : Canada
R E L I G I O N : Catholique

Histoire Adventiste et son anti -Catholicisme Empty
MessageSujet: Re: Histoire Adventiste et son anti -Catholicisme   Histoire Adventiste et son anti -Catholicisme Icon_minipostedLun 23 Aoû 2010, 1:46 pm

Bonjour à toi !

Je voudrais répondre à certaines oppositions que vous soumettez. Je suis quand même heureux que vous n'adhérez pas aux vues d'EGW. Il est vrai que plusieurs adventistes n'adhèrent pas à EGW. Mais entre vous et moi, toute la voûte de cette église repose en grande partie sur les prophéties d'EGW. On ne peut pas passer à côté et ce, même si les prédicateurs ne la mentionnent pas du haut de la chair.

Dans ce même contexte, lorsqu'il y a des séminaires apocalyptiques, on ne dit pas aux gens d'où proviennent les sources des études bibliques qu'on leurs présentent. Vous savez, toute la structure de leur méthode d'approche et d'études bibliques viennent en grande partie de William Miller et d'EGW. Qu'on y croit ou non ! Les 27 vérités fondamentales demeureront toujours le crédo de cette église !

Aux 19e siècle, la conférence générale affirmait que les prophéties d'EGW constituait la voûte de tout leur édifice. En d'autres termes, toute l'Église est fondée sur ses enseignements. Si les prophéties d'EGW s'avérerait être fausse, c'est tout leur église qui s'écroulerait. C'est même eux qui l'affirment.

Ainsi, tout adventiste qui ni EGW rejette ce qui fait son identité en tant que chrétien appartenant à cette église. Vous ne pouvez pas vous dire adventiste sans adhérer à EGW. Malgré tout ce que cette église peut affirmer aujourd'hui, leur position reste inchangée. Il continu toujours à prêcher contre le protestantisme, le catholicisme et d'autres dénominations. Il est vrai que leur position s'est adoucie, mais leur doctrine est restée la même.

EGW est toujours considérée comme leur prophète. La Conférence Général en 2006 a réitéré son désir de prôner et de répandre les enseignements d'EGW. Ce fut même signé lors d'une réunion officielle.

Pour le deuxième point concernant le sabbat, c'était peut être vrai si on regarde un adventiste du premier jour lolol. Un adventiste du septième jour garde le sabbat qu'il juge comme le sceau de Dieu alors que tous les observateurs du dimanche garde la marque de la bête. C'est toujours leur enseignement. Pourtant l'Écriture seule affirme que le Saint Esprit est le sceau de Dieu !

La diversité adventiste vient entre autre du fait que plusieurs chrétiens ont compris le jeu qui se jouaient dans cette église. Plusieurs d'entre eux ont quitté cette église pour appartenir à un autre mouvement ou ont fondé leurs propres mouvements avec les variantes que vous mentionnez. C'est une façon de dire qu'ils n'ont pas tout laissé dans le fond Wink.

Lorsque je parlais de mouvements anticatholique, je parlais en regard de leur position dogmatique qui est inchangée. Ils auront beau dire ce qu'ils veulent pour amoindrir leur position aux yeux des gens, mais il ne faut pas être dupe. Il faudrait qu'ils changent une bonne partie de leur vérité fondamentale pour que ce soit le cas.

Vous restez ce que vous êtes car c'est l'être qui définit l'identité et ce même si vous vous déguisez. Leur anticatholicisme, bien qu'ils affirment être contre le système catholique, fait naître de l'amertume et de la haine malgré cela. J'en connais qui sont littéralement révolté contre l'Église Catholique alors qu'en fait ils n'ont aucune idée de ce qu'elle enseigne sinon ce qu'on leur a fait croire du haut de la chair.

Avant d'être adventiste, j'étais catholique. Mon intérêt pour l'histoire et les prophéties bibliques m'ont piégé dans une apparence de vérité. Je croyais que l'Église Adventiste enseignait la vérité. En fait j'étais piégé dans une forme d'intellectualisme spirituel. Mais lorsque j'ai commencé à prendre les Écritures telles quelles, alors wow ! En mettant de côté l'interprétation adventiste, les textes m'apparaissaient dans toute sa clarté et cela m'a fait vivre ma rencontre intérieure avec Jésus. C'était mon chemin de Damas.

Revenons à EGW, selon un rapport du Dr Vaultman, EGW aurait plagié 90 % de ses oeuvres. Vous pouvez trouver ce rapport sur le site adventist.org. Le problème pour moi n'est pas tant le fait qu'elle ait copié, mais qu'elle dit avoir reçu tout ça en vision.

La réforme sanitaire... quelle belle salade lol ! Lorsqu'elle écrivit à propos de cette fameuse réforme, déjà il y avait des livres qui circulait à ce sujet dans son époque. Aujourd'hui si vous suivez à la lettre ce qu'elle dit, vous mettez votre propre vie en danger. Il y a plusieurs éléments de cette réforme qui sont complètement démenti par les découvertes scientifiques de nos jours.

Pour EGW, si vous n'observer pas le sabbat, si vous n'êtes pas végétariens vous ne pourrez passer le test final. Salut par la foi ! J'en doute au plus haut point. Je sais que son propre petit fils a affirmé qu'Ellen a mangé des huîtres jusqu'à la fin de sa vie alors... Sans compter qu'elle a violé le sabbat pendant 9 ans et cela en compagnie des anges et de Jésus en vision. Ces derniers ne l'ont jamais mis à l'amende !

Je suis un peu comme vous. Je suis parmi ceux qui croient que vous pouvez être adventiste sans adhérer à EGW comme l'exemple que vous prenez concernant un pasteur. Cependant, même si cette femme n'acceptait pas EGW, je serais curieux de voir à quel point elle suivait ses enseignements.

Cette église affirme que vous êtes libres de ne pas accepter EGW comme prophète, et c'est tant mieux. Cependant, si vous suivez les enseignements de cette église, vous suivez EGW lololol quand même. Alors pour eux cela ne fait pas grande différence.

D'autre part, si vous dites être femme de Pasteur et que vous ne suivez pas les enseignements de l'Église, alors là, en tant que Pasteur, c'est ici comme cela en Amérique, vous aurez un problème avec les évêque de la fédération et de l'union Wink.

Il y a toute cette histoire qui a été montée de toute pièce au sujet de la famille Kellog concernant les raisons de son départ du fameux sanitarium. Il est toujours bon d'aller à la source des véritables raisons et non s'assir sur le «Ainsi parle l'Éternel» de la bouche d'EGW. C'est comme son histoire sur la conversion de Martin Luther et de sa grosse bible qu'il aurait trouvé dans une bibliothèque. Si vous voulez vraiment vous amusez, il est bon de lire ce que Luther lui-même écrivit concernant sa supposé conversion ainsi que les découvertes historiques qui se sont faits sur Luther... C'est surprenant !

Lorsque j'étais adventiste, et que nous lisions des textes d'EGW, parfois on trouvait des passages où elle était complètement dans le champ. On nous disait souvent, pour amoindrir l'impact ou que cela nous empêchent de chercher plus loin, qu'il fallait la prendre dans son contexte. Comme si on ne savait pas la lire... Je suis un universitaire et je crois que je sais très bien lire le français. Si EGW dit que le mur est blanc, il n'est pas noir. Mais cela est la façon de faire de l'adventisme. En Amérique nous appelons cela du miellage. J'ai connu un jeune garçon de 18 ans autrefois. Il était adventiste. Il cherchait souvent l'approbation et lorsqu'il était pris au piège dans ce qu'il disait, et que l'argument était convainquant, il déclarait que c'était ce qu'il voulait dire. Dans mon dictionnaire, j'appelle cela le syndrome adventiste... Aujourd'hui, après avoir passé les années 80 et 90 dans cette église, je me rends compte de plus en plus, surtout avec la venue d'Internet, que la doctrine adventiste est devenue doctrine caméléon. J'aurais donné n'importe quoi pour assister aux audiences qui ont permi l'entré des adventistes du septième jour dans la fédération protestante de france. J'aurais vraiment aimé être là juste pour voir qu'elle genre camouflage ils leurs ont présentés.


Vous savez, lorsque vous lisez ce que je vous écris, cela semble être un portrait noir que je dresse de cette église. Je ne fais qu'amener des faits malheureusement. Je suis d'accord avec vous sur bien des points. J'ai connu quand même des bons moments dans cette église et certains frères me manquent. Mais je ne peux regarder en arrière à cause de l'excellence de la connaissance de Jésus Christ. Et comme Paul j'affirme, j'ai tout regarder comme de la boue (lui qui était pharisien, observateur du sabbat etc.) pour Jésus.

COmme les adventistes affirment, je n'ai rien contre les membres de cette église, mais j'en ai contre leur système qui jette la confusion sur la foi. Il n'y a rien de mieux que l'épître aux Galates pour l'âme adventiste !

Que le Seigneur vous garde Pinguicula...

A+





Revenir en haut Aller en bas
Damien93200
nouveau membre
Damien93200

Date d'inscription : 24/08/2010
Masculin
Messages : 74
Pays : France
R E L I G I O N : vieux-catholique de

Histoire Adventiste et son anti -Catholicisme Empty
MessageSujet: Re: Histoire Adventiste et son anti -Catholicisme   Histoire Adventiste et son anti -Catholicisme Icon_minipostedMar 24 Aoû 2010, 6:18 am

J'ai trouvé très intéressants cette information et les commentaires. Histoire Adventiste et son anti -Catholicisme 91590 Je connais de loin ces prétendus Chrétiens-les-Meilleurs. Ce qui m'a surpris c'est que je ne connais que des Antillais adventistes. Apparemment c'est un concours de circonstances.

Je ne suis pas opposés à eux quand ils disent que la papauté est le Mal. Après je n'en fais pas un fromage encore moins une Eglise. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
olivier pauly
nouveau membre


Date d'inscription : 28/01/2014
Masculin
Messages : 1
Pays : france
R E L I G I O N : catholique

Histoire Adventiste et son anti -Catholicisme Empty
MessageSujet: desaccord et élements de réponse   Histoire Adventiste et son anti -Catholicisme Icon_minipostedMar 28 Jan 2014, 10:31 am

@Damien93200 a écrit:
J'ai trouvé très intéressants cette information et les commentaires. Histoire Adventiste et son anti -Catholicisme 91590 Je connais de loin ces prétendus Chrétiens-les-Meilleurs. Ce qui m'a surpris c'est que je ne connais que des Antillais adventistes. Apparemment c'est un concours de circonstances.

Je ne suis pas opposés à eux quand ils disent que la papauté est le Mal. Après je n'en fais pas un fromage encore moins une Eglise. Laughing

bonjour
je ne suis pas d'accord avec l'esprit general du texte sur l'anticathlicisme de l'adventisme:si il est historique,je vous signale que de telles positions étaient jadis soutenues massivement dans le protestantisme (surtout celles assimilant l'eglise catholique à la la grande prostituée de l'apocalypse) dans son ensemble ,ce qui est loin d' etre le cas aujourd'hui.pour les adventistes,je vous informe qu'il existe aujourd'hui une trés grande diversité d'eglises dans ce mouvements et que tout les sujets y compris celui-ci sont loins de faire l'hunanimité.regardez plutot ceci:(source wikipaedia)
Conversation avec l'Eglise catholique

Les premiers signes d'un dialogue entre les adventistes et les catholiques remontent à la relation personnelle de Dr Jean Nussbaum avec le pape Pie XII qu'il connaissait quand il était encore le cardinal Pacelli. Dans les années 1930, Nussbaum aida le pape Pie XII à mettre en échec un projet de réforme du calendrier de la Société des Nations (appelé le calendrier fixe) qui aurait parfois affecté la régularité des jours de culte et des fêtes religieuses des religions monothéistes28.

Durant la seconde moitié du XXe siècle, l'Eglise catholique établit les bases d'un dialogue avec les autres Eglises chrétiennes. En 1962, le pape Jean XXIII invita des observateurs des autres Eglises chrétiennes au Concile de Vatican II, une première dans l'histoire du catholicisme. Quatre observateurs de l'Eglise adventiste du septième jour y assistèrent. En 1969, le théologien adventiste italien Samuele Bacchiocchi fut le premier non catholique à être admis à l'Université pontificale grégorienne. Sa recherche porta sur le déclin du sabbat au sein du christianisme au cours des premiers siècles de l'ère chrétienne. En 1974, le pape Paul VI lui décerna un Doctoratus en Histoire de l'Eglise avec la distinction, summa cum laude (en latin, " avec la plus haute louange ").

En 1997, l'Eglise adventiste du septième jour affirma dans une déclaration officielle son attachement aux " enseignements bibliques apostoliques " et sa conviction que l'humanité vit à l'époque du prochain retour du Christ -- sans fixer de date. Bien qu'elle exprima sa préoccupation sur la papauté (sur le plan institutionnel et prophétique), elle reconnut la sincérité de nombreux catholiques :

   « Nous reconnaissons joyeusement qu'il existe des chrétiens sincères dans les autres dénominations chrétiennes, incluant l'Eglise catholique, et nous œuvrons en concert avec toutes les organisations qui tentent de soulager la souffrance humaine et élève Christ devant le monde. [...] Nous reconnaissons certains changements positifs dans le catholicisme contemporain, et nous soulignons notre conviction que de nombreux catholiques romains sont des frères et sœurs en Christ. »29

Plusieurs rencontres eurent lieu de 2000 à 2003 au Vatican à Rome et au Centre John Knox à Genève entre des représentants et des théologiens de l'Eglise adventiste et de l'Eglise catholique. Les principaux interlocuteurs parmi les adventistes furent Bert Beach, John Graz et Ángel Rodríguez, le directeur de l'Institut de recherche biblique, et parmi les catholiques, l'évêque (aujourd'hui cardinal) Walter Kasper et le cardinal John Radano. Deux théologiens adventistes français, Dr Richard Lehmann et Dr Roland Meyer, du Campus adventiste du Salève, furent parmi les participants au dialogue. Dans une approche informelle et cordiale, chaque groupe fit des présentations sur des sujets de doctrine et d'organisation ecclésiale. L'aspect central de ces discussions porta sur l'étude de la Bible. Les catholiques arguèrent que l'Eglise a besoin d'une autorité dans l'interprétation de la Bible, et qu'elle est fournie par le magistère (le pape et les évêques). Les adventistes arguèrent que la Bible est son propre interprète, qu'elle fournit ses propres règles d'interprétation, et que le Saint-Esprit assiste les croyants dans la compréhension du message du salut30.

En dépit de leurs différences théologiques, les catholiques et les adventistes ont exprimé le désir de poursuivre un dialogue cordial. Ainsi par exemple, durant le pontificat de Jean-Paul II, l'Eglise catholique et l'Eglise adventiste en Pologne signèrent une déclaration commune, indiquant que " l'Eglise adventiste du septième jour ne peut pas être traitée comme un nouveau mouvement religieux ou comme une secte "31. Dans leurs échanges d'information, les catholiques et les adventistes relevèrent des similarités et des différences dans leurs croyances. Dans le document, les catholiques reconnurent le caractère christocentrique des croyances adventistes, notamment sur la trinité, et leur identité ecclésiologique (affirmé par un acte du parlement polonais), et les adventistes du septième jour reconnurent l'ouverture de l'Eglise catholique envers la Bible au cours des dernières décennies31.
Eglise adventiste, Boston, Massachusetts

La déclaration indique que le dialogue " se déroula sur la base d'un partenariat, prenant soin de reconnaître l'identité, l'autonomie et l'indépendance des deux groupes dans un esprit de respect mutuel et d'amour chrétien, conforme aux idéaux de tolérance et de liberté "31. Selon Zachariasz Lyko, ce ne fut pas " un dialogue de compromis mais d'un esprit de coopération et de compréhension mutuelle "31.

À la mort du pape Jean Paul II, Bert Beach salua la contribution du " pape des droits de l'homme " : " Les adventistes du septième jour se souviendront de sa forte défense des droits de l'homme, de la liberté religieuse et des droits des minorités religieuses. Il a soutenu vigoureusement les valeurs de la famille et du mariage "32.
Conversation avec les Eglises protestantes

L'Eglise adventiste du septième jour fait partie de la famille protestante. En France, la Fédération protestante de France (FPF) proposa à la Fédération adventiste française d'en être membre à deux reprises, en 1905 et en 1946 durant la présidence du pasteur Marc Boegner (un ami personnel de Jean Nussbaum), mais à ce moment là les adventistes préférèrent des collaborations plus ciblées, telles que plus tard, avec le Comité protestant des centres de vacances (CPCV), l'aumônerie protestante ou la participation à la traduction de la Bible (La Nouvelle Bible Segond). Mais depuis mars 2006, l'Union des Fédérations adventistes de France est membre de la Fédération protestante de France. Ce statut ne change rien à son identité et à son indépendance doctrinale mais lui permet une collaboration plus étroite avec les autres protestants dans la recherche biblique, la diffusion de la Bible, la défense de la liberté religieuse ou l'aide humanitaire"
source:wikipaedia
dans ce meme document intitulé "dialogue intereligieux de l'eglise adventiste du septieme jour",vous decouvrirez comment les adventistes sont impliqué dans le dialogue oecumenique,le dialogue avec des religions non chretiennes,les non croyants...Ce qui est présenté au début de cette discussion est vrai historiquement mais ne corespond plus vraiment à le réalité actuelle
Revenir en haut Aller en bas
 

Histoire Adventiste et son anti -Catholicisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: * * * Le Danger des sectes * * *-