*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  Contribution  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"
 | 
 

 Evangile au quotidien Lundi 20 octobre 2008

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shayana
Administratrice Christianisme
Administratrice Christianisme
avatar

Date d'inscription : 04/06/2008
Féminin
Messages : 107
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

MessageSujet: Evangile au quotidien Lundi 20 octobre 2008   Lun 20 Oct 2008, 3:16 am

Lundi 20 octobre 2008
Riche en vue de Dieu

Saint Luc 12, 13-21

Du milieu de la foule, un homme demanda à Jésus : « Maître, dis à mon frère de partager avec moi notre héritage. » Jésus lui répondit : « Qui m’a établi pour être votre juge ou pour faire vos partages ? » Puis, s’adressant à la foule : « Gardez-vous bien de toute âpreté au gain ; car la vie d’un homme, fût-il dans l’abondance, ne dépend pas de ses richesses. » Et il leur dit cette parabole : « Il y avait un homme riche, dont les terres avaient beaucoup rapporté. Il se demandait : ’Que vais-je faire ? Je ne sais pas où mettre ma récolte.’ Puis il se dit : ’Voici ce que je vais faire : je vais démolir mes greniers, j’en construirai de plus grands et j’y entasserai tout mon blé et tout ce que je possède. Alors je me dirai à moi-même : Te voilà avec des réserves en abondance pour de nombreuses années. Repose-toi, mange, bois, jouis de l’existence.’ Mais Dieu lui dit : ’Tu es fou : cette nuit même, on te redemande ta vie. Et ce que tu auras mis de côté, qui l’aura ?’ Voilà ce qui arrive à celui qui amasse pour lui-même, au lieu d’être riche en vue de Dieu. »

Prière d’introduction Seigneur,

Je dispose de peu de temps sur cette terre et mon énergie, mes forces, et mes talents sont limités. Apprends-moi à tirer le maximum de chaque moment. Que cette méditation soit un temps pour semer de nouvelles récoltes dans ma vie spirituelle. Ensemence la terre fertile de ma vie avec ta parole de sorte qu’elle porte des fruits qui dureront pour toute l’éternité.

Demande

Seigneur, ouvre-moi à ta grâce.

Points de réflexion
1. L’Evangile. L’homme est facilement attiré de manière désordonnée par des biens matériels. Il fait de sa situation économique ou sociale une priorité dans sa vie. Jésus explique clairement que la vie ne consiste pas à amasser des possessions et qu’elles ne doivent pas être l’objet de toute notre attention. Nous rencontrons Dieu dans l’Evangile, où il nous adresse sa Parole. Pourtant, en dépit de son désir ardent d’atteindre les âmes, parfois nous nous fermons à lui au profit d’intérêts passagers. Soyons attentifs à l’évangile et approchons-la avec révérence. C’est par elle que nos âmes "s’enrichiront de Dieu." Est-ce que je lis l’évangile avec plus d’assiduité qu’un quotidien qui relate des événements éphémères ou qu’un magazine qui illustre le côté superficiel de la vie ?

2. L’Eucharistie. Il n’y a pas de meilleure manière de devenir "riche de Dieu" que de se laisser transformé par le Christ dans l’Eucharistie. Prendre le temps d’être avec le Christ et d’en faire une priorité est une manière sûre d’augmenter la vie de grâce en nous. Ainsi nous donnons de l’importance à ce qui dure éternellement. Au lieu de construire de plus grandes granges pour stocker nos richesses, nous ouvrons notre cœur et notre âme pour "engranger" la vie du Fils de Dieu, de Jésus- Christ, dont nous recevons le corps, le sang, l’âme et la divinité dans l’Eucharistie. Combien de fois rendons-nous visite au Christ présent dans l’Eucharistie ? Ou si nous n’en avons pas l’occasion, combien de fois faisons-nous une communion spirituelle afin de nous placer mystiquement en sa présence ?

3. La Croix. La croix, en tant qu’instrument du salut, nous permet aussi d’accumuler la grâce. En regardant la croix nous comprenons que les choses de ce monde passent. Jésus ne possédait rien sur la croix. Il a laissé le peu qu’il avait : ses amis, sa famille, même sa mère. Il ne lui restait rien : même pas sa tunique. Jésus n’avait pas de grange où stocker ses possessions, même pas d’endroit où poser sa tête. La croix est un rappel constant de la manière dont nous devons vivre : avec nos yeux fixés sur l’éternité.

Dialogue avec le Christ

Merci, Jésus, de tes dons constants qui me permettent de voir plus clairement la manière dont je devrais conduire ma vie chrétienne. Que le monde, le diable et la chair ne me trompent jamais. Que jamais je ne sois leurré, croyant que les biens de ce monde peuvent d’une façon ou d’une autre égaler les biens spirituels que tu m’offres.

Résolution

Aujourd’hui je choisirai un de ces trois domaines (l’Evangile, l’Eucharistie ou la Croix) comme moyen de stimuler ma vie spirituelle : cinq minutes de lecture de l’évangile, cinq minutes avec le Christ dans l’Eucharistie, ou cinq minutes en méditant sur la croix.
Revenir en haut Aller en bas
Shayana
Administratrice Christianisme
Administratrice Christianisme
avatar

Date d'inscription : 04/06/2008
Féminin
Messages : 107
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

MessageSujet: Mercredi 22 Octobre 2008   Mar 21 Oct 2008, 9:50 pm

L’heureux serviteur

Saint Luc 12, 39-48

Jésus disait à ses disciples : « Vous le savez bien : si le maître de maison connaissait l’heure où le voleur doit venir, il ne laisserait pas percer le mur de sa maison. Vous aussi, tenez-vous prêts : c’est à l’heure où vous n’y penserez pas que le Fils de l’homme viendra. » Pierre dit alors : « Seigneur, cette parabole s’adresse-t-elle à nous, ou à tout le monde ? » Le Seigneur répond : « Quel est donc l’intendant fidèle et sensé à qui le maître confiera la charge de ses domestiques pour leur donner, en temps voulu, leur part de blé ? Heureux serviteur, que son maître, en arrivant, trouvera à son travail. Vraiment, je vous le déclare : il lui confiera la charge de tous ses biens. Mais si le même serviteur se dit : ’Mon maître tarde à venir’, et s’il se met à frapper serviteurs et servantes, à manger, à boire et à s’enivrer, son maître viendra le jour où il ne l’attend pas et à l’heure qu’il n’a pas prévue ; il se séparera de lui et le mettra parmi les infidèles. Le serviteur qui, connaissant la volonté de son maître, n’a pourtant rien préparé, ni accompli cette volonté, recevra un grand nombre de coups. Mais celui qui ne la connaissait pas, et qui a mérité des coups pour sa conduite, n’en recevra qu’un petit nombre. A qui l’on a beaucoup donné, on demandera beaucoup ; à qui l’on a beaucoup confié, on réclamera davantage. »

Prière d’introduction

Peu importe où je vais, Seigneur, tu es là. Ton amour et ta présence m’accompagnent tous les jours. Je crois en ta présence. Tu veilles sur moi comme la plus aimante des mères et tu me protèges comme le plus courageux des pères. En joignant mes mains pour prier, je les place dans les tiennes comme signe de ma confiance et de mon espérance. Que cette méditation exprime mon amour pour toi. J’ai choisi de passer ce temps avec toi et de me donner à toi. Je prie pour tous ceux qui, partout dans le monde, dans un bureau ou chez eux, sur le banc d’une chapelle, en voiture ou dans un parc, font cette méditation avec toi. Donne-nous toute la grâce dont nous avons besoin pour être de bons et fidèles serviteurs jusqu’à ce que tu nous rassembles pour toute l’éternité.

Demande

Seigneur, donne-moi le courage de poser le plus grand acte de liberté qui soit : celui de placer ma liberté en tes mains de sorte que tu puisses faire de moi ce que tu veux, selon ton amour infini.

Points de réflexion
1. Le serviteur libre. Nous sommes tous libres. Cependant, il semble parfois que certains sont plus libres que d’autres. L’intendant dans la parabole de l’évangile d’aujourd’hui est libre. Jésus évoque deux scénarios possibles : dans l’un, il s’agit d’être d’une fidélité absolue, dans l’autre, d’une fidélité conditionnelle. Nous avons lu comment choisir le dernier mène à l’infidélité absolue et une fin peu envieuse. A la place de la liberté, le serviteur a choisi de s’asservir à ses passions. Nous sommes tous libres de choisir notre conduite. Apprécions-nous notre liberté ? Remercions-nous Dieu du grand don de la liberté ? Comment exerçons-nous notre liberté ? Avons-nous réalisé l’acte de liberté le plus grand possible : celui de remettre notre liberté entre les mains de notre Créateur ?

2. Le profiteur. Le domestique qui a fait les mauvais choix dans la parabole n’est pas un serviteur, mais plutôt un profiteur. A-t-il vraiment servi le maître ? Non. Il a abusé de sa liberté et de la responsabilité que son maître lui avait confiée. Sa conduite dépendait du principe : "mon maître tard à venir…" Le ‘profiteur’ connaissant la volonté de son maître. En proie à la tentation, sa faiblesse l’a conduit à battre ses camarades, à manger et à boire à l’excès. Il servait ses propres intérêts ! Et nous ? Sommes-nous de fidèles serviteurs du Seigneur ou y a-t-il un peu du "profiteur " en nous ? De quelle manière et dans quelles circonstances ? Est-ce que je veux faire l’effort de changer ?

3. L’intendant fidèle. "Heureux serviteur, que son maître, en arrivant, trouvera à son travail. Vraiment, je vous le déclare : il lui confiera la charge de tous ses biens." Heureux serviteur ! Choisissons aujourd’hui d’être ce serviteur, celui qui en mérite le nom. Peut-être nous sentirions-nous davantage interpellés par cette parabole si nous remplaçons le mot ‘serviteur’ par celui de ‘chrétien’. Nous sommes appelés ‘chrétiens’. Ne prenons pas ce nom à la légère mais soyons fidèles à tout ce qu’il implique. Jésus nous dit que le domestique fidèle est heureux et qu’il sera récompensé. Est-ce que j’aspire à cela ? Est-ce que je suis prêt à faire ce qu’il faut pour recevoir la grâce d’être un serviteur fidèle ? Demandons cette grâce et abandonnons tout ce qui nous empêche d’exercer la liberté d’un enfant de Dieu.

Dialogue avec le Christ Seigneur,

Je suis une créature, l’œuvre de tes mains. Tu m’as créé et tu sais ce qui est le meilleur pour moi. Tu agis par amour et seulement par amour. Qui suis-je pour juger de mon meilleur intérêt ou pour rejeter le plan tracé pour ma vie ? Enseigne-moi à me soumettre librement à ta volonté de sorte que je sois un "heureux serviteur " et que j’expérimente le bonheur que tu souhaites pour ma vie.

Résolution

Au cours de la journée, j’accomplirai trois tâches, les exécutant avec l’attitude d’un domestique qui fait loyalement son devoir.
Revenir en haut Aller en bas
 

Evangile au quotidien Lundi 20 octobre 2008

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» l'EVANGILE AU QUOTIDIEN
» l'Evangile au quotidien
» L'EVANGILE AU QUOTIDIEN
» Yahoo censure « l'Evangile au quotidien »
» vaisseau mere du 14 octobre 2008

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: C H R I S T I A N I S M E :: Dialogue Oecuménique et autres religions ( SECTIONS ENSEIGNEMENTS ) :: Catholique-