*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  Contribution  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"
 | 
 

 L'heure de la mort- Arnaud Dumouch

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: L'heure de la mort- Arnaud Dumouch   Jeu 30 Juil 2009, 5:39 am

Rappel du premier message :

J'ai pensé à ceux qui ont problèmes avec les vidéos et voici un fichier texte :

La plupart du temps, lorsqu’un chrétien demande au prêtre (donc au spécialiste en théologie) un enseignement précis concernant ce qui se passe après la mort, il s’entend répondre : "Nous ne savons pas trop. Nous n’avons aucune certitude. Mieux vaut ne pas poser ces questions. L’essentiel est de faire du bien autour de soi. Dieu nous a préparé en reconnaissance des merveilles." Rien n’est faux dans cette réponse. Elle mérite cependant un reproche grave, celui de ne pas raconter la nature des merveilles préparées par Dieu.

Le silence des prêtres et des théologiens est compréhensible. Tant de récits effrayants ont été donnés sur l’autre monde, jetant la peur, que ce genre de thème prête plus à la suspicion qu’à l’intérêt. De fait, la peur n’est pas évangélique. Une autre raison, moins pastorale et plus intellectuelle peut expliquer cette circonspection. Au nom d’une forme moderne de la lecture de la foi appelée exégèse historico-critique, la plupart des théologiens actuels rejettent comme surajoutées toutes les précisions apportées depuis des siècles par l’Église et les saints. Ils pensent que seule une méthode rationnelle de lecture de l’Écriture peut permettre de connaître la foi. Cette méthode s’affirme bien sûr en opposition avec l’intervention des papes et des Conciles de l’Église, trop autoritaires à leurs yeux. Est-ce légitime ? La vie du monde d’où vient Jésus est-elle vraiment mieux comprise si l’on exclut le charisme de confirmation de la vérité présent dans les successeurs des apôtres ?

Toujours est-il que le grand silence des hommes de Dieu depuis trente ans a provoqué chez les fidèles une mutation attristante. L’espérance est moribonde. La plupart ont oublié le contenu de la promesse faite par le Christ pour ce qui suit la mort. Or la nature a horreur du vide. L’absence d’espérance laisse un vide dans le christianisme qui se remplit très vite d’autres formes d’espoirs humains. Beaucoup en ont été réduits à mettre leur attente dans la construction sociale du monde d’ici-bas. Pour les plus religieux, un hypothétique retour sur terre par la réincarnation constitue un espoir, le Ciel ne paraissant pas assez désirable.

Il est donc nécessaire, plus que jamais, de raconter l’espérance chrétienne. Lorsqu’on découvre qu’il ne s’agit pas d’un traité théorique mais d’une vie, d’une espérance qui, de plus, se raconte comme une histoire, on ne peut qu’être enthousiasmé.

Cet ouvrage porte en lui une autre intention, à l’adresse des théologiens actuels. Il veut montrer que la théologie, même lorsqu’elle fait le pari de la foi, est Parole de vie. Il est rare de nos jours, dans les Universités Catholiques, qu’on se mette entièrement à l’écoute de l’Écriture Sainte, des saints, du Magistère de l’Église et, d’autre part, de la raison philosophique sans en rien rejeter. Or cette voie intellectuelle peut conduire à une profonde approche de la vérité, capable de répondre aux aspirations de chacun. La théologie ainsi comprise reste un trésor et le rationalisme des professeurs de Théologie qui ne veulent plus croire qu’en leur raison peut être dépassé.

Suite dans ce lien !


http://eschatologie.free.fr/
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Samira
Membre Actif
Membre Actif


Date d'inscription : 06/09/2008
Messages : 3701

MessageSujet: Re: L'heure de la mort- Arnaud Dumouch   Jeu 10 Sep 2009, 8:27 am

@paul et pièrre a écrit:
Mario
tu dis
L'Eglise ne le dit certainement pas ,puisque, selon elle, le Salut est accordé aux Musulmans, Bouddhistes, athées, etc, de bonne volonté et vivant dans l'amour pour leur prochain...

mais ou trouve tu dans la bible qui est la parole de DIEU qu'il y ait un autre chemin que la foi en JÉSUS CHRIST pour etre sauvé .

Il n'y a qu'un chemin , tu as fichtrement raison, mon cher Paul et Pièrre !!! et c'est le Christ, Parole , Verbe de DIEU ... Et quelle est cette Parole ?


Mt 25:31- " Quand le Fils de l'homme viendra dans sa gloire, escorté de tous les anges, alors il prendra place sur son trône de gloire.
Mt 25:32- Devant lui seront rassemblées toutes les nations, et il séparera les gens les uns des autres, tout comme le berger sépare les brebis des boucs.
Mt 25:33- Il placera les brebis à sa droite, et les boucs à sa gauche.
Mt 25:34- Alors le Roi dira à ceux de droite : "Venez, les bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume qui vous a été préparé depuis la fondation du monde.
Mt 25:35- Car j'ai eu faim et vous m'avez donné à manger, j'ai eu soif et vous m'avez donné à boire, j'étais un étranger et vous m'avez accueilli,
Mt 25:36- nu et vous m'avez vêtu, malade et vous m'avez visité, prisonnier et vous êtes venus me voir. "
Mt 25:37- Alors les justes lui répondront : "Seigneur, quand nous est-il arrivé de te voir affamé et de te nourrir, assoiffé et de te désaltérer,
Mt 25:38- étranger et de t'accueillir, nu et de te vêtir,
Mt 25:39- malade ou prisonnier et de venir te voir ?"
Mt 25:40- Et le Roi leur fera cette réponse : "En vérité je vous le dis, dans la mesure où vous l'avez fait à l'un de ces plus petits de mes frères, c'est à moi que vous l'avez fait. "



@Paul et pièrre a écrit:
Pour l'office hebdomadaire , ou pour le mémorial du Jeudi Saint, quel temple ou quelle église fréquentes-tu ??? Es-tu baptisé ? Et selon quel rite ?
Paul dis toute les fois que vous manger ce pain et que vous buvez cette coupe , vous annoncer la mort du seigneur jusqu'à ce qu'il vienne .
nous n'avons pas besoin d'un jour spéciale pour nous rappeler de la mort et de la résurrection du Seigneur , nous le faisons a chaque fois que nous nous réunissons quelque soit le lieu .
j'ai déja donner mon témoignage mais si tu veux je vais essayer de le retrouve
je ne suis baptiser sous aucun rite , j'ai été baptiser en tant qu'enfant et quand j'ai lu la bible j'ai demander a me faire baptiser comme les apôtres l'on fait en toute conscience , mon baptême n'est pas devant les hommes mais devant DIEU .
maintenant j' aurai accepter que ce soit n'importe quel frère qui me baptise d'eau au non du PÈRE du FILS et du SAINT ESPRIT .
le baptême vient de DIEU non des hommes et c'est devant lui que l'on prend le baptême pas devant un homme .

maintenant j'ai tendance je me rassemble pas toujours mais le plus souvent avec des frères évangélique qui ne sont pas parfais la aussi il y a des erreurs mais ils sont le plus proche de la bible .

gloire au PÈRE au FILS et au SAINT ESPRIT


MERCI de ces précisions,cher Pauletpierre.
Revenir en haut Aller en bas
paul et pièrre
.
.


Date d'inscription : 22/08/2009
Messages : 439

MessageSujet: Re: L'heure de la mort- Arnaud Dumouch   Ven 11 Sep 2009, 4:50 am

Mario
il est aussi écrit ;

Ne savez–vous pas que les injustes n’hériteront point le royaume de Dieu ? Ne vous y trompez pas : ni les débauchés, ni les idolâtres, ni les adultères,
10 ni les efféminés, ni les homosexuels, ni les voleurs, ni les cupides, ni les ivrognes, ni les outrageux, ni les ravisseurs, n’hériteront le royaume de Dieu.

Dehors les chiens, les magiciens, les débauchés, les meurtriers, les idolâtres, et quiconque aime et pratique le mensonge !
16 Moi Jésus, j’ai envoyé mon ange pour vous attester ces choses dans les Eglises. Je suis le rejeton et la postérité de David, l’étoile brillante du matin.

Beaucoup de menteurs sont allés partout dans le monde. Ils ne reconnaissent pas que Jésus–Christ est vraiment devenu un être humain. Ces gens–là sont des menteurs et des ennemis du Christ.
8 Faites attention à vous ! Alors vous ne perdrez pas le résultat de notre travail et vous recevrez toute votre récompense.
9 Tous ceux qui ne gardent pas l’enseignement du Christ, mais lui ajoutent quelque chose, ils n’acceptent pas Dieu. Celui qui garde l’enseignement du Christ accepte le Père et aussi le Fils.
10 ¶ Si quelqu’un vient à vous et n’apporte pas cet enseignement, ne le recevez pas chez vous, ne lui dites pas : « Sois le bienvenu ! »


mais pour toi qu'est ce que l'iniquité ?
qu'est ce que l'idolatrie ?
le culte des images ?
une doctrine rajouter a la bible ?
se prostérner devant des hommes ?
la négation de la divinité du CHRIST comme les musulmans ou les TJ ?

tu as cité le verset 25 /31
croit tu que ton église et d'autres ont respecter ces versets ?
Revenir en haut Aller en bas
Samira
Membre Actif
Membre Actif


Date d'inscription : 06/09/2008
Messages : 3701

MessageSujet: Re: L'heure de la mort- Arnaud Dumouch   Ven 11 Sep 2009, 8:39 am

@paul et pièrre a écrit:
Mario
il est aussi écrit ;

Ne savez–vous pas que les injustes n’hériteront point le royaume de Dieu ? Ne vous y trompez pas : ni les débauchés, ni les idolâtres, ni les adultères,
10 ni les efféminés, ni les homosexuels, ni les voleurs, ni les cupides, ni les ivrognes, ni les outrageux, ni les ravisseurs, n’hériteront le royaume de Dieu.

Evidemment,dans le Royaume de DIEU, tous nous serons parfaits, sinon la cohabitation ,si je puis dire, serait impossible !!

Mais il ya deux moyens, qui se complètent d'ailleurs , pour devenir parfaits :

1.par nos efforts sur terre, aidés par l'Esprit Saint .

2.par la purification du Purgatoire après notre mort ....


@paul et pièrre a écrit:
tu as cité le verset 25 /31
croit tu que ton église et d'autres ont respecter ces versets ?

Pas toujours, mais très souvent !!!!
Revenir en haut Aller en bas
paul et pièrre
.
.


Date d'inscription : 22/08/2009
Masculin
Messages : 439
Pays : france
R E L I G I O N : église de christ

MessageSujet: Re: L'heure de la mort- Arnaud Dumouch   Ven 11 Sep 2009, 8:25 pm

Mario
je te cite
Evidemment,dans le Royaume de DIEU, tous nous serons parfaits, sinon la cohabitation ,si je puis dire, serait impossible !!

Mais il ya deux moyens, qui se complètent d'ailleurs , pour devenir parfaits :

1.par nos efforts sur terre, aidés par l'Esprit Saint .

2.par la purification du Purgatoire après notre mort ....


Or, nous savons que tout ce que dit la loi, elle le dit à ceux qui sont sous la loi, afin que toute bouche soit fermée, et que tout le monde soit reconnu coupable devant Dieu.
20 Car personne ne sera justifié devant lui par les oeuvres de la loi, puisque c’est par la loi que vient la connaissance du péché.
21 Mais maintenant, sans la loi est manifestée la justice de Dieu, à laquelle rendent témoignage la loi et les prophètes,
22 justice de Dieu par la foi en Jésus–Christ pour tous ceux qui croient. Il n’y a point de distinction.
23 Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu ;
24 et ils sont gratuitement justifiés par sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus–Christ.

[b]

Paul dis encore dans un autre passage , je cite de mémoire .

je ne fait pas le bien que je voudrai faire mais je fait le mal que je ne voudrai pas faire ;
qui me délivrera de ce corps de mort .
grâce soit rendu à Jésus Christ .

c'est parce que nous sommes sauvé que nous pouvons porter les fruit de l'Esprit et nous inciter a l'amour et aux bonnes ouvres .
jamais nous ne pourront hérité de la vie éternel par nos propre oeuvres ( nos mérites ) mais par les seul mérite de Jésus Christ .

ou figure la notion de purgatoire dans la parole de DIEU ?
Revenir en haut Aller en bas
Samira
Membre Actif
Membre Actif
avatar

Date d'inscription : 06/09/2008
Féminin
Messages : 3701
Pays : France
R E L I G I O N : Chrétienne

MessageSujet: Re: L'heure de la mort- Arnaud Dumouch   Sam 12 Sep 2009, 8:35 am

@paul et pièrre a écrit:
mario a écrit:

Evidemment,dans le Royaume de DIEU, tous nous serons parfaits, sinon la cohabitation ,si je puis dire, serait impossible !!

Mais il ya deux moyens, qui se complètent d'ailleurs , pour devenir parfaits :

1.par nos efforts sur terre, aidés par l'Esprit Saint .

2.par la purification du Purgatoire après notre mort ....


Or, nous savons que tout ce que dit la loi, elle le dit à ceux qui sont sous la loi, afin que toute bouche soit fermée, et que tout le monde soit reconnu coupable devant Dieu.
20 Car personne ne sera justifié devant lui par les oeuvres de la loi, puisque c’est par la loi que vient la connaissance du péché.
21 Mais maintenant, sans la loi est manifestée la justice de Dieu, à laquelle rendent témoignage la loi et les prophètes,
22 justice de Dieu par la foi en Jésus–Christ pour tous ceux qui croient. Il n’y a point de distinction.
23 Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu ;
24 et ils sont gratuitement justifiés par sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus–Christ.


Paul dis encore dans un autre passage , je cite de mémoire .

je ne fait pas le bien que je voudrai faire mais je fait le mal que je ne voudrai pas faire ;
qui me délivrera de ce corps de mort .
grâce soit rendu à Jésus Christ .

c'est parce que nous sommes sauvé que nous pouvons porter les fruit de l'Esprit et nous inciter a l'amour et aux bonnes ouvres .
jamais nous ne pourront hérité de la vie éternel par nos propre oeuvres ( nos mérites ) mais par les seul mérite de Jésus Christ .

ou figure la notion de purgatoire dans la parole de DIEU ?

Toi qui aimes citer Paul,voilà un verset bien intriguant :

[b]1Co 3:13- l'œuvre de chacun deviendra manifeste ; le Jour, en effet, la fera connaître, car il doit se révéler dans le feu, et c'est ce feu qui éprouvera la qualité de l'œuvre de chacun.
1Co 3:14- Si l'œuvre bâtie sur le fondement subsiste, l'ouvrier recevra une récompense ;
1Co 3:15- si son œuvre est consumée, il en subira la perte ; quant à lui, il sera sauvé, mais comme à travers le feu.


Et parmi les paraboles de Jésus, comment interprètes-tu celle de l’ivraie et du bon grain???

[Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
paul et pièrre
.
.


Date d'inscription : 22/08/2009
Masculin
Messages : 439
Pays : france
R E L I G I O N : église de christ

MessageSujet: Re: L'heure de la mort- Arnaud Dumouch   Dim 13 Sep 2009, 2:09 am

mercie Mario pour ce passage .

donne le en entier

Celui qui plante et celui qui arrose sont égaux, et chacun recevra sa propre récompense selon son propre travail.
9 Car nous sommes ouvriers avec Dieu. Vous êtes le champ de Dieu, l’édifice de Dieu.
10 Selon la grâce de Dieu qui m’a été donnée, j’ai posé le fondement comme un sage architecte, et un autre bâtit dessus. Mais que chacun prenne garde à la manière dont il bâtit dessus.
11 ¶ Car personne ne peut poser un autre fondement que celui qui a été posé, savoir Jésus–Christ.

Dans l’Eglise, l’oeuvre accomplie peut se caractériser par trois types. Le v. 14 nous parle du premier, un service utile. Dans ce cas, l’oeuvre d’une vie résiste à l’épreuve du feu, le serviteur sort acquitté du tribunal de Christ et reçoit même une récompense.

Il y a ensuite le deuxième type, l’oeuvre inutile. Dans ce cas, le serviteur subit une perte ; certes, pour lui-même il sera sauvé, mais comme au travers du feu. E.W. Rogers souligne que « la perte ne signifie pas le retrait de quelque chose que l’on possédait auparavant. » Soyons clairs:le tribunal de Christ ne se prononcera pas sur les péchés du chrétien et sur la sanction méritée. Celle-ci a déjà été subie par Christ sur la croix. Cette question est réglée une fois pour toutes. Le salut du chrétien ne sera donc pas remis en cause. C’est son oeuvre qui sera examinée à ce tribunal.

Pour n’avoir pas su distinguer entre le salut et les récompenses, l’Eglise catholique romaine s’est appuyée sur ce verset pour justifier sa doctrine du purgatoire. Une étude attentive prouve clairement qu’il n’y a pas le moindre indice concernant un purgatoire. Ce texte n’enseigne pas que le feu purifie l’âme d’un homme. Les flammes éprouvent la qualité du service du chrétien. L’homme est sauvé même si ces oeuvres ne résistent pas à l’épreuve du feu.

On peut rapprocher de ce passage le fait que la Parole de Dieu soit souvent assimilée à un feu (cf. #Esa 5.24 et #Jer 23.29). Cette même Parole qui au jour de Christ éprouvera notre oeuvre nous offre déjà ici-bas le moyen de confronter nos actes et nos paroles à son feu. Si nous construisons conformément aux enseignements de la Bible, notre oeuvre subsistera au jour de l’épreuve finale.


le troisième type d’oeuvre dans l’Eglise locale est celui qu’on pourrait qualifier de destructeur. Il s’était apparemment introduit dans l’Eglise de Corinthe des docteurs dont l’enseignement entraînait davantage au péché qu’à la sanctification. Ils ne voyaient pas comme une chose grave les dommages considérables qu’ils causaient au temple de Dieu. Paul leur adresse un sévère avertissement:Si quelqu’un détruit le temple de Dieu, Dieu le détruira. Cela veut dire que si quelqu’un s’introduit dans une Eglise locale et ruine son témoignage, Dieu le détruira. Ce passage s’applique aux faux docteurs qui ne sont pas d’authentiques disciples du Seigneur Jésus. La gravité d’une telle entreprise de destruction est soulignée par les derniers mots:Car le temple de Dieu est saint, et c’est ce que vous êtes.


en tant qu'ouvrier de DIEU , quel fondement ai je posé ?
ai je poser un autre fondement que christ ?
comment ai je batit , avec quelle matériaux ?
ai je enseigner un autre chemin pour aller a Christ ?
une autre médiation ?
un autre évangile qui ne passe pas par la croix et la sanctification ?
une forme d'adoration qui n'est pas biblique ( se prosterner devant les images et les statues et icônes ) ?
ai je rajouter une doctrine a la bible ( une autre médiation ) ?


le bon grain est la parole de DIEU dans toute sa pureté , l'ivraie son de faux enseignements qui on donner naissance a toute les pseudo églises , le bon grain est ceux qui reste fidèle a la parole de DIEU mais il croissent encore ensemble jusqu'au la moisson ou DIEU séparera le bon grain de l'ivraie , les brebis des bouc , cela rejoint la parabole des dix vièrge qui représente le peuple de DIEU ou l'église mais seul les sages ( l'épouse ) car toute l'église n'est pas l'épouse de CHRIST seront au banquet des noces de l'agneau pour les autre la porte sera fermer .
Revenir en haut Aller en bas
Samira
Membre Actif
Membre Actif
avatar

Date d'inscription : 06/09/2008
Féminin
Messages : 3701
Pays : France
R E L I G I O N : Chrétienne

MessageSujet: Re: L'heure de la mort- Arnaud Dumouch   Mer 16 Sep 2009, 4:58 am

@paul et pièrre a écrit:
mercie Mario pour ce passage .

donne le en entier

Celui qui plante et celui qui arrose sont égaux, et chacun recevra sa propre récompense selon son propre travail.
9 Car nous sommes ouvriers avec Dieu. Vous êtes le champ de Dieu, l’édifice de Dieu.
10 Selon la grâce de Dieu qui m’a été donnée, j’ai posé le fondement comme un sage architecte, et un autre bâtit dessus. Mais que chacun prenne garde à la manière dont il bâtit dessus.
11 ¶ Car personne ne peut poser un autre fondement que celui qui a été posé, savoir Jésus–Christ.

Dans l’Eglise, l’oeuvre accomplie peut se caractériser par trois types. Le v. 14 nous parle du premier, un service utile. Dans ce cas, l’oeuvre d’une vie résiste à l’épreuve du feu, le serviteur sort acquitté du tribunal de Christ et reçoit même une récompense.

Il y a ensuite le deuxième type, l’oeuvre inutile. Dans ce cas, le serviteur subit une perte ; certes, pour lui-même il sera sauvé, mais comme au travers du feu. E.W. Rogers souligne que « la perte ne signifie pas le retrait de quelque chose que l’on possédait auparavant. » Soyons clairs:le tribunal de Christ ne se prononcera pas sur les péchés du chrétien et sur la sanction méritée. Celle-ci a déjà été subie par Christ sur la croix. Cette question est réglée une fois pour toutes. Le salut du chrétien ne sera donc pas remis en cause. C’est son oeuvre qui sera examinée à ce tribunal.

J’avoue ne pas comprendre, Paul et pièrre !!!

" Le tribunal du Christ, dis-tu , ne se prononcera pas sur les péchés .... Car la sanction du péché est réglée une fois pour toutes, grâce à la Rédemption sur la Croix !!! ".

Pour un esprit simple comme le mien, cela signifie que le pécheur est sauvé à l’avance ...

Eh ben dis ! Chouette !!! je vais en profiter !!!!

Est-ce que j’ai bien compris ta pensée ???


@paul et pièrre a écrit:
Pour n’avoir pas su distinguer entre le salut et les récompenses, l’Eglise catholique romaine s’est appuyée sur ce verset pour justifier sa doctrine du purgatoire. Une étude attentive prouve clairement qu’il n’y a pas le moindre indice concernant un purgatoire. Ce texte n’enseigne pas que le feu purifie l’âme d’un homme. Les flammes éprouvent la qualité du service du chrétien. L’homme est sauvé même si ces oeuvres ne résistent pas à l’épreuve du feu.


Même exclamation que plus haut. De toutes façons , l'homme est sauvé ....

Alors pourquoi se fatiguer !!! :lol!:

Vrai de vrai je vais me convertir à ta religion ....

Amicalement.
Revenir en haut Aller en bas
Samira
Membre Actif
Membre Actif
avatar

Date d'inscription : 06/09/2008
Féminin
Messages : 3701
Pays : France
R E L I G I O N : Chrétienne

MessageSujet: Re: L'heure de la mort- Arnaud Dumouch   Mer 16 Sep 2009, 5:09 am

@paul et pièrre a écrit:

le bon grain est la parole de DIEU dans toute sa pureté , l'ivraie son de faux enseignements qui on donner naissance a toute les pseudo églises , le bon grain est ceux qui reste fidèle a la parole de DIEU mais il croissent encore ensemble jusqu'au la moisson ou DIEU séparera le bon grain de l'ivraie , les brebis des bouc , cela rejoint la parabole des dix vièrge qui représente le peuple de DIEU ou l'église mais seul les sages ( l'épouse ) car toute l'église n'est pas l'épouse de CHRIST seront au banquet des noces de l'agneau pour les autre la porte sera fermer .


Comment ça fermé !!! Tu disais que nos péchés ne comptaient pas !!!

Et maintenant, si je comprends bien, Jésus fermerait la porte à tous ceux qui n’appartiennent pas à une certaine église !!!

Et les Musulmans qu’est-ce qu’ils deviennent dans tout ça !!!???!!! Et les Catholiques ??? Et les Orthodoxes ??? Et ...etc ...etc.....???


Et qui est-ce qui sème le bon grain ? Et qui est-ce qui sème le mauvais grain ???

Non Paul et Pièrre, selon ce que je sens ,ton explication de cette parabole ne tient pas la route .

Mt 13:24- Il leur proposa une autre parabole : " Il en va du Royaume des Cieux comme d'un homme qui a semé du bon grain dans son champ.
Mt 13:25- Or, pendant que les gens dormaient, son ennemi est venu, il a semé à son tour de l'ivraie, au beau milieu du blé, et il s'en est allé.
Mt 13:26- Quand le blé est monté en herbe, puis en épis, alors l'ivraie est apparue aussi.
Mt 13:27- S'approchant, les serviteurs du propriétaire lui dirent : "Maître, n'est-ce pas du bon grain que tu as semé dans ton champ ? D'où vient donc qu'il s'y trouve de l'ivraie ?"
Mt 13:28- Il leur dit : "C'est quelque ennemi qui a fait cela. " Les serviteurs lui disent : "Veux-tu donc que nous allions la ramasser ?"
Mt 13:29- "Non, dit-il, vous risqueriez, en ramassant l'ivraie, d'arracher en même temps le blé.
Mt 13:30- Laissez l'un et l'autre croître ensemble jusqu'à la moisson ; et au moment de la moisson je dirai aux moissonneurs : Ramassez d'abord l'ivraie et liez-la en bottes que l'on fera brûler ; quant au blé, recueillez-le dans mon grenier. "



Alors,c'est qui, l'ennemi ???
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'heure de la mort- Arnaud Dumouch   Mer 16 Sep 2009, 5:16 am

A mon avis, Jésus ne fermera la porte à personne, j'ai toujours aimé ce verset :

Jean 10:14-16 Je connais mes brebis, et elles me connaissent, comme le Père me connaît et comme je connais le Père ; et je donne ma vie pour mes brebis. J'ai encore d'autres brebis, qui ne sont pas de cette bergerie ; celles-là, il faut que je les amène ; elles entendront ma voix, et il y aura un seul troupeau, un seul berger.
Revenir en haut Aller en bas
Samira
Membre Actif
Membre Actif
avatar

Date d'inscription : 06/09/2008
Féminin
Messages : 3701
Pays : France
R E L I G I O N : Chrétienne

MessageSujet: Re: L'heure de la mort- Arnaud Dumouch   Mer 16 Sep 2009, 5:20 am

Julienne a écrit:
A mon avis, Jésus ne fermera la porte à personne, j'ai toujours aimé ce verset :

Jean 10:14-16 Je connais mes brebis, et elles me connaissent, comme le Père me connaît et comme je connais le Père ; et je donne ma vie pour mes brebis. J'ai encore d'autres brebis, qui ne sont pas de cette bergerie ; celles-là, il faut que je les amène ; elles entendront ma voix, et il y aura un seul troupeau, un seul berger.


Tout à fait, chère Julienne .... Et cela ne peut se réaliser que si le Purgatoire existe.

Si le purgatoire n'existait pas, il faudrait l'inventer .... :lol!:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'heure de la mort- Arnaud Dumouch   Mer 16 Sep 2009, 5:28 am

mario a écrit:
Julienne a écrit:
A mon avis, Jésus ne fermera la porte à personne, j'ai toujours aimé ce verset :

Jean 10:14-16 Je connais mes brebis, et elles me connaissent, comme le Père me connaît et comme je connais le Père ; et je donne ma vie pour mes brebis. J'ai encore d'autres brebis, qui ne sont pas de cette bergerie ; celles-là, il faut que je les amène ; elles entendront ma voix, et il y aura un seul troupeau, un seul berger.


Tout à fait, chère Julienne .... Et cela ne peut se réaliser que si le Purgatoire existe.

Si le purgatoire n'existait pas, il faudrait l'inventer .... :lol!:

Cela me semble logique que le Purgatoire existe Mon Cher Mario .... parce que lorsque nous nous verrons devant Dieu tels que nous sommes et horreur je parle pour moi pale lorsque je me verrai vraiment telle que je suis dans le coeur de Dieu et tout ce qu'Il aura souffert à cause de mes manquements, il me semble devoir éprouver ce besoin de lui rendre justice et de me purifier .... de me sanctifier davantage....avant de jouir de Sa Présence !

Qu'est l'être humain devant Dieu ??

Il me souvient que le St Curé d'Ars avait demandé à Dieu de se voir tel qu'il était devant Lui et depuis lors il recommandait à ses ouailles de ne jamais faire pareil, qu'avait il donc du éprouver lui !!!! un saint....

Alors oui heureusement que le purgatoire existe
:lol!:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'heure de la mort- Arnaud Dumouch   Mer 16 Sep 2009, 5:35 am

Ces versets aussi sont indicatifs d'une purification :

Exode 3:4-6 L'Éternel vit qu'il se détournait pour voir ; et Dieu l'appela du milieu du buisson, et dit : Moïse ! Moïse ! Et il répondit : Me voici ! Dieu dit : N'approche pas d'ici, ôte tes souliers de tes pieds, car le lieu sur lequel tu te tiens est une terre sainte. Et il ajouta : Je suis le Dieu de ton père, le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac et le Dieu de Jacob. Moïse se cacha le visage, car il craignait de regarder Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
paul et pièrre
.
.


Date d'inscription : 22/08/2009
Masculin
Messages : 439
Pays : france
R E L I G I O N : église de christ

MessageSujet: Re: L'heure de la mort- Arnaud Dumouch   Mer 16 Sep 2009, 7:35 am

pour répondre a Mario , il faut savoir ce que c'est que la conversion .
des gens de tous milieux catholique orthodoxe musulman bouddhiste EXT EXT se sont approcher de la ( croix )toucher par le SAINT ESPRIT et on demander pardon a DIEU se reconnaissant coupable et perdu , certains on pleurer des jour et des nuits entière et on eut la délivrance de leurs péché par la foi en CHRIST , certains sont tomber a genoux pendant une prédication toucher par la grace de DIEU .

Mario tu disait
Pour un esprit simple comme le mien, cela signifie que le pécheur est sauvé à l’avance ...

Eh ben dis ! Chouette !!! je vais en profiter !!!!

Est-ce que j’ai bien compris ta pensée ???

tu crois que tu vas voir ton curé et que tout est fini , alors tu ne sait pas ce que c'est qu'une relation avec le Seigneur , tu ne sait pas ce que c'est que d'être touché par le SAINT ESPRIT jusqu'au moment ou tu vas t'agenouiller devant DIEU que tu vas plier devant lui et que alors la louange vas remplir ton cœur et ta bouche vas le proclamer l'adorer .
beaucoup de gens son religieux mais n'ont jamais fait l'expérience du salut .
Jésus parle d'un autre baptême que le baptême d'eau sans lequel on ne peut entrer dans le royaume de DIEU c'est le baptême du Saint ESPRIT , les témoins de Jéhovah eux on leurs fait croire qu'ils reterons sur la tèrre et qu'il n'on pas droit de recevoir le baptème du SAINT ESPRIT , on leurs ferme la porte .

tu disait
Comment ça fermé !!! Tu disais que nos péchés ne comptaient pas !!!

Et maintenant, si je comprends bien, Jésus fermerait la porte à tous ceux qui n’appartiennent pas à une certaine église !!!

Et les Musulmans qu’est-ce qu’ils deviennent dans tout ça !!!???!!! Et les Catholiques ??? Et les Orthodoxes ??? Et ...etc ...etc.....???


nous avons la conception de l'église dénomination et bâtiment , chose qui n'existait pas au départ , c'était des goupes de personnes issue du judaïsme au départ des disciples du Messie , qui se réunissaient dans les villes et dans des maison particulière , l'église était un groupe de gens de personne et non une dénomination , l'église est la communion des Saints , la parabole des vierges montre la situation de l'église entre la première venu du CHRIST et sa seconde venu .

La parabole des 10 vierges (25.1-13)

Le premier mot, alors, situe l’événement dans le contexte du chap. 24 ; cette parabole s’applique donc à l’époque qui précédera et celle qui accompagnera la venue du Roi sur terre. Jésus compare le royaume des cieux à 10 vierges qui, ayant pris leurs lampes, allèrent à la rencontre de l’époux. Cinq d’entre elles étaient sages ; elles avaient pris de l’huile pour leurs lampes, les autres non. Au fur et à mesure de l’attente, elles s’endormirent toutes.

Les cinq vierges sages représentent les vrais disciples de Christ sous la tribulation. Les lampes évoquent la profession de foi, l’huile est généralement assimilée au Saint-Esprit. Les vierges folles désignent ceux qui professent mettre leur espoir dans le Messie mais qui ne se sont jamais vraiment convertis et qui, par conséquent, n’ont jamais reçu le Saint-Esprit. Christ lui-même est l’époux. Le temps d’attente couvre la période qui sépare ses deux venues. Le fait que les 10 vierges se soient assoupies montre qu’extérieurement, peu de choses les différenciaient entre elles.

Les circonstances de la parabole des dix vierges ont été prises dans la coutume du mariage parmi les Juifs, et elle explique le grand jour de la venue de Christ. Voyez la nature du christianisme. Comme chrétiens, nous professons nous appuyer sur Christ, l’honorer, et aussi attendre sa venue. Les chrétiens sincères sont les vierges sages, et les hypocrites sont les vierges folles. Ceux qui sont véritablement sages ou fous, ce sont ceux qui le sont dans les affaires de leurs âmes. Beaucoup ont une lampe de leur profession de foi dans leurs mains, mais n’ont pas, dans leurs coeurs, une connaissance saine et une résolution invariable, dont ils ont besoin pour les transporter à travers les services et les épreuves de l’état présent. Leurs coeurs ne sont pas remplis de saintes dispositions, par l’Esprit vivifiant de Dieu. Notre lumière doit briller devant les hommes dans des oeuvres bonnes; mais il n’est pas possible que cela soit réalisé pendant longtemps, s’il n’y a pas un principe fixe, actif dans le coeur, de foi en Christ, et d’amour pour Dieu et nos frères. Elles se sont toutes assoupies puis endormies. Le retard représente l’espace entre la conversion, véritable ou apparente de ceux qui professent être chrétiens, et la venue de Christ, qui les emmènera à la mort, ou pour juger le monde. Mais bien que Christ semble tarder selon notre estimation du temps, il ne tarde pas selon le temps propice. Les vierges sages ont gardé leurs lampes allumées, mais elles ne sont pas restées éveillées. Trop de vrais chrétiens deviennent négligents, et un degré d’insouciance fait place à un degré supérieur. Ceux qui se permettent de sommeiller, pourront difficilement s’empêcher de dormir; et il faudra donc redouter un commencement de décadences spirituelles. Un cri s’est fait entendre: allez à sa rencontre. C’est un appel à ceux qui sont préparés. L’avis de l’approche de Christ, l’appel à le rencontrer, sera un cri de réveil. Même ceux qui sont le mieux préparés pour la mort ont beaucoup à faire pour être réellement prêts, #2Pe 3:14. Ce sera un jour de recherche et d’enquête; et il est intéressant pour nous de penser comment nous serons trouvés à ce moment. Certaines vierges manquaient d’huile pour alimenter leurs lampes pour sortir. Ceux qui ne saisissent qu’un peu de la vraie grâce en ressentiront certainement le manque à un moment ou à un autre. Une profession de foi extérieure peut éclairer un homme lorsqu’il parcourt ce monde, mais l’éteignoir de la vallée de l’ombre de la mort chassera une telle lumière. Ceux qui ne prennent pas soin de vivre la vie du juste, voudraient cependant mourir selon la mort du vertueux. Mais ceux qui veulent être sauvés doivent posséder la grâce; et ceux qui possèdent la grâce ne peuvent nullement l’économiser. Le meilleur a encore plus besoin de Christ. Et tandis qu’une pauvre âme alarmée, sur son lit de malade, se dirige vers la repentance et la prière, avec un sentiment de confusion affreuse, alors la mort vient, le jugement vient, tout est fini, et le pauvre pécheur est perdu pour toujours. Nous devons acheter de l’huile lorsque nous voulons la faire brûler dans nos lames, et obtenir la grâce quand nous devons l’utiliser. Ceux, et ceux seulement, qui iront au ciel plus tard, sont ceux qui sont préparés pour le ciel ici. Alors la soudaineté de la mort et de la venue de Christ vers nous n’entravera pas notre bonheur, si nous avons été préparés. La porte a été fermée. Beaucoup chercheront l’admission dans le ciel quand il sera trop tard. La confiance vaine des hypocrites les transportera bien loin, dans des attentes de bonheur. L’appel inattendu de la mort peut alarmer le chrétien; mais s’il se met sans retard à raviver sa lampe, ses grâces brilleront souvent d’un éclat plus vif; tandis que la conduite de celui qui ne fait que professer montre que sa lampe s’éteint. Alors veillez, occupez-vous de l’affaire de vos âmes. Soyez dans la crainte du Seigneur tout au long du jour.

en ce qui concerne les musulman et autre , JÉSUS as dis que cette bonne nouvelle ( évangile ) serait prêche sur toute la terre avant la fin .
les paroles de yeshoua ne trompe pas tout homme aura eut connaissance du salut .

je vais te citer de mémoire le témoignage que j'ai lu parut si je ne me trompe dans << croire et vivre >> d'un islamiste convaincu .
il eut un jour un rève et dans ce rève il vit des cadavre et pour un musulman il est de son devoir de les enterrer , ils se mit donc a les enterrer , il vit un cadavre qui lui dit je ne suis pas mort , je suis vivant si tu veux avoir la vie éternel vas a tel endroit , là tu trouvera un homme qui te montrera dans le livre noire comment avoir la vie éternel , il se réveilla et alla a l'endroit indiquer dans son rève , là il vit un homme qui lui présenta une bible et lui indiqua le moyen de salut ce musulman crut et se convertis .
Revenir en haut Aller en bas
Samira
Membre Actif
Membre Actif
avatar

Date d'inscription : 06/09/2008
Féminin
Messages : 3701
Pays : France
R E L I G I O N : Chrétienne

MessageSujet: Re: L'heure de la mort- Arnaud Dumouch   Mer 16 Sep 2009, 8:22 am

@paul et pièrre a écrit:
pour répondre a Mario , il faut savoir ce que c'est que la conversion .
..........................................................................................;


Je comprends tout ce que tu dis ici ! Et tu parles d'expérience, toi-même étant un converti. Je me souviens très bien de ton parcours et du récit que tu nous en as fait !!!


Mais tu dois te rendre compte tout de même, qu'il y a des convertis dans d'autres sens ... Vers l'Islam, par exemple ! Vers le Catholicisme aussi, moi le premier et tous ceux, adultes convertis, qui demandent le baptème tous les ans.
Ils disent tous, et moi de même, qu'ils ont reçu l'effusion de l'Esprit...
Alors, tu vois que le problème est moins simple que ce que tu pensais ...

Bonne soirée mon cher Paul et Pièrre...
Revenir en haut Aller en bas
paul et pièrre
.
.


Date d'inscription : 22/08/2009
Masculin
Messages : 439
Pays : france
R E L I G I O N : église de christ

MessageSujet: Re: L'heure de la mort- Arnaud Dumouch   Mer 16 Sep 2009, 9:00 am

Mario
la bible ne parle pas de conversion le fait d'aérer a une religion , mais de croire en Christ .
par exemple le soit disant chrétien qui se convertis a l'islam n'a jamais été chrétien il a été simplement croyant .
un païen qui se convertis a l'islam n'as pas réellement prier DIEU de lui montrer le chemin s'il l'avait fait du fond du cœur , DIEU lui aurait montrer la croix .
je leurs souhaitent l'un et l'autre de venir ou de revenir à CHRIST , combien de nos jeune frères en Christ subissent la persécution parce qu'ils quittent l'islam ;
contrairement a ce que l'on peux penser l'islam est une religion de haine contre les gens du livre et les gens du livre sont les juifs et les chrétiens .
Revenir en haut Aller en bas
paul et pièrre
.
.


Date d'inscription : 22/08/2009
Masculin
Messages : 439
Pays : france
R E L I G I O N : église de christ

MessageSujet: Re: L'heure de la mort- Arnaud Dumouch   Mer 16 Sep 2009, 9:18 am

je vais peut etre choquer certains mais Jésus était juif et est venu au milieu de son peuple , les apôtres étaient juifs et nous ne pouvons pas renier nos branches .
il y a Israël et les nations , nous nous sommes issue des nations qui ensemble juif et non juif en CHRIST et en CHRIST seulement forme Israël de DIEU .
Revenir en haut Aller en bas
Samira
Membre Actif
Membre Actif
avatar

Date d'inscription : 06/09/2008
Féminin
Messages : 3701
Pays : France
R E L I G I O N : Chrétienne

MessageSujet: Re: L'heure de la mort- Arnaud Dumouch   Jeu 17 Sep 2009, 5:49 am

@paul et pièrre a écrit:
Mario
la bible ne parle pas de conversion le fait d'aérer a une religion , mais de croire en Christ .
par exemple le soit disant chrétien qui se convertis a l'islam n'a jamais été chrétien il a été simplement croyant .
un païen qui se convertis a l'islam n'as pas réellement prier DIEU de lui montrer le chemin s'il l'avait fait du fond du cœur , DIEU lui aurait montrer la croix .
je leurs souhaitent l'un et l'autre de venir ou de revenir à CHRIST , combien de nos jeune frères en Christ subissent la persécution parce qu'ils quittent l'islam ;
contrairement a ce que l'on peux penser l'islam est une religion de haine contre les gens du livre et les gens du livre sont les juifs et les chrétiens .


Je ne suis pas d'accord avec toi, du tout , du tout ...


Car les Musulmans pourraient te répondre que les chrétiens qui ne reconnaissent pas Mouhammad comme prophète ont donc de la haine contre l'Islam, alors que, eux, ils respectent et Jésus et Marie...


D'autre part, d'après toi, ni les croyants Musulmans, ni les croyants non-chrétiens ne pourront être sauvés... Comment penser que DIEU commette une telle injustice ?!?
Revenir en haut Aller en bas
paul et pièrre
.
.


Date d'inscription : 22/08/2009
Masculin
Messages : 439
Pays : france
R E L I G I O N : église de christ

MessageSujet: Re: L'heure de la mort- Arnaud Dumouch   Jeu 17 Sep 2009, 7:47 am

Mario
pour toi
un chrétien qui devient musulman , c'est pas grave ?
lis bien la bible et tu verra que nous et les musulman n'adorons pas le meme DIEU .
peut on adorer DIEU sans le Saint Esprit , or Jésus dis quand il viendra , il me glorifiera , il prendra ce qui est a moi et vous l'annoncera . ?
Israel est toujours le peuple de DIEU , le reconnaissent ils ?
Revenir en haut Aller en bas
cierge
Catholique
Catholique
avatar

Date d'inscription : 17/08/2009
Féminin
Messages : 178
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

MessageSujet: Re: L'heure de la mort- Arnaud Dumouch   Jeu 17 Sep 2009, 7:54 am

Normalement, il faut qu'il y ait au moins un baptème de désir pour qu'un non chrétien aille au paradis directement. Il faut également que ce non chrétien n'ait jamais ou peu eu connaissance du Christ et de l'église.
Mais après je suis sure et j'espère qu'il y a beaucoup de dérogations de la part du Bon Dieu !
Car même chez nous les chrétiens, il y a souvent du boulot à faire, et moi la première avec mes doutes et mes manquements. Embarassed

Pour en revenir à l'Eglise, Jésus a bien dit à Pierre de fonder l'Eglise et s'il s'est installé à Rome, je ne pense que cela a été sans symbolique.
Revenir en haut Aller en bas
Samira
Membre Actif
Membre Actif
avatar

Date d'inscription : 06/09/2008
Féminin
Messages : 3701
Pays : France
R E L I G I O N : Chrétienne

MessageSujet: Re: L'heure de la mort- Arnaud Dumouch   Jeu 17 Sep 2009, 8:43 am

@cierge a écrit:
Normalement, il faut qu'il y ait au moins un baptème de désir pour qu'un non chrétien aille au paradis directement. Il faut également que ce non chrétien n'ait jamais ou peu eu connaissance du Christ et de l'église.
Mais après je suis sure et j'espère qu'il y a beaucoup de dérogations de la part du Bon Dieu !
Car même chez nous les chrétiens, il y a souvent du boulot à faire, et moi la première avec mes doutes et mes manquements. Embarassed

Pour en revenir à l'Eglise, Jésus a bien dit à Pierre de fonder l'Eglise et s'il s'est installé à Rome, je ne pense que cela a été sans symbolique.


Comme tu as raison, chère Cierge...

Les Chrétiens non-catholiques pensent que DIEU va punir celle ou celui qui n' pas su, quin'a pas pu,pour milleraisons sentiren lui la Vérité donnée par l'Esprit ...

Comment pourrait-Il être si injuste, car à qui la faute si tant de gens ne sont pas Chrétiens ??? Pas de leur faute en tous cas ... Et DIEU les punirait par la damnation !!!! IMPENSABLE...


Et cela justifie abondammenrt ce dogme du "Purgatoire" que les Catholiques ont la chance de connaître !


Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Samira
Membre Actif
Membre Actif
avatar

Date d'inscription : 06/09/2008
Féminin
Messages : 3701
Pays : France
R E L I G I O N : Chrétienne

MessageSujet: Re: L'heure de la mort- Arnaud Dumouch   Jeu 17 Sep 2009, 8:51 am

@paul et pièrre a écrit:

Israel est toujours le peuple de DIEU , le reconnaissent ils ?


A moins que ce soit l'Eglise qui soit maintenant , et depuis sa fondation, le Peuple de DIEU !
Revenir en haut Aller en bas
paul et pièrre
.
.


Date d'inscription : 22/08/2009
Masculin
Messages : 439
Pays : france
R E L I G I O N : église de christ

MessageSujet: Re: L'heure de la mort- Arnaud Dumouch   Jeu 17 Sep 2009, 8:06 pm

Balaam, précurseur de l’oecuménisme
Par Michelle d'Astier de la Vigerie

Faire alliance avec des Églises "sœurs" au sein d’un œcuménisme qui veut rallier toutes les religions sous sa bannière, c’est accepter de faire partie de la grande prostituée qui va soutenir l’antéchrist.

On connaît l'histoire de Balaam qui nous est racontée dans la Bible à partir de Nombres 23. Dans ce contexte historique, Balak, roi de Moab, a fait alliance avec les Madianites, parce qu’ils se sont appropriés durant quatre cents ans un territoire qui a été donné par Dieu aux descendants d’Isaac, l’enfant de la promesse, et non à eux, malgré leur parenté avec Abraham. Car les Moabites sont descendants de Lot, neveu d’Abraham et les Madianites sont descendants d’Abraham par Qetoura (Gen 25 :1).

Tous confessent le Dieu d'Abraham, d'isaac et de Jacob, tout autant que le peuple d'Israël. Ne sont-ils pas tous « frères en Christ » ?

Pourtant ils savent parfaitement qu’ils occupent ce territoire illégalement. Même Rahab, la prostituée de Jéricho, savait que l’Eternel avait donné ce pays à Israël ! Tout le monde le savait. Ce qui n’empêchait pas Moabites, Ammonites et Madianites de revendiquer cette terre. Quel parallèle avec les Palestiniens d’aujourd’hui !

Face à Esdras, des siècles plus tard, les « habitants du pays », parmi lesquels certainement des Moabites, des Ammonites et des Madianites, proposeront d’aider à la reconstruction du temple en prétendant invoquer le même Dieu que les Israélites. Mais Esdras ne s’en laissera pas conter : Ils invoquent peut-être le même Dieu, mais sans le connaître, car ils n’en ont aucune crainte et sont adonnés à des coutumes idolâtres et abominables.

C’est dans ce contexte de terreur de devoir restituer par la force le territoire aux légitimes propriétaires, après quarante décennies durant lesquelles les Moabites et Ammonites sont parvenus à repousser leurs « frères » dans le désert, que Balak fait appel à Balaam, qui habite bien loin de là, en Mésopotamie.

Balaam, « qui aima le salaire de l’iniquité (2 P 2 :15) », et dont Pierre déclare qu’il fallut une ânesse pour arrêter sa démence, n’en est pas moins un des prophètes les plus inspirés de la Bible. Il est réputé au-delà des frontières et Balak connaît la puissance divine de la parole qui sort de la bouche de ce prophète : « Celui que tu bénis est béni et celui que tu maudis sera maudit » (No 22 :6). Dieu ne révoque pas ses dons. Aussi Balak veut se servir de Balaam pour maudire Israël, à grand renfort de promesses de ponts d’or et d’honneurs à la clé.

Balaam, attiré par ces alléchantes propositions, brave l’interdit clair et net que lui a opposé le Seigneur quand il l’a consulté, se rend là où les Israélites campent, près de Jéricho, et fait construire par Balak, dans trois hauts lieux différents, trois fois sept autels, avec des sacrifices de taureau et de béliers (No 23,24). Il tente même, pour satisfaire son nouveau maître Balak, de se servir des formules occultes qu’il connaît (No 24 :1). Mais il est chaque fois saisi par l’Esprit de Dieu - Il n’y a aucune ambiguïté possible à ce sujet - et il lance au final, et contre son propre souhait, quatre formidables bénédictions prophétiques sur Israël, qui annoncent, entre autres, la venue du Messie.

Conclusion, quand il veut maudire Israël, le prophète Balaam échoue sur toute la ligne. Pourtant, il va finir par réussir sa mission de destruction en montrant à Balak une méthode perfide : Amener Israël à faire des alliances avec eux ! Tous les moyens sont bons. C’est l’œcuménisme de l’époque… Cette entreprise perverse va entraîner une plaie épouvantable : 24.000 Israélites en mourront.

Qu’a fait Balaam ? Il a simplement enseigné aux jolies femmes moabites et madianites à séduire les Israélites pour les entraîner dans leur culte à Baal Peor (Nb 31 :16). Il s’agit probablement d’une cérémonie qui a, au premier abord, l’apparence d’un culte religieux consacré au « Dieu tout-puissant ». Cérémonie sans doute associée à un culte à la déesse Astarté et à Moloc auquel on sacrifiait les enfants.

Dans ce culte, on y absorbe des victimes « sacrifiées aux morts » (Ps 106 :28). Cela ne rappelle-t-il pas l’Eucharistie où l’on prétend que c’est la chair physique du Christ qui s’est matérialisée dans l’hostie qu’on donne à manger aux fidèles ? Pourtant, Dieu est esprit ! N’y a-t-il pas une similitude avec la consécration à des « saints » morts pratiquée dans certains courants dits chrétiens, ou encore avec les prières aux morts ou pour des morts que pratiquent ces mêmes courants ? Pourtant ces courants prient « aussi ! » Jésus-Christ…

Les Moabites et Madianites vont parvenir, sans grande difficulté apparente, à entraîner dans leur culte abominable les fils d’Israël.

Rien, à l’époque de Balaam, ne semblait pouvoir arrêter la colère ardente de Dieu contre les enfants d’Israël après qu’ils se soient ainsi laissés détourner par ruse de la pureté de la parole de Dieu. Ils risquaient même d’être décimés. Mais Phinéas, descendant d’Aaron, a compris la cause de la colère divine. Il a pris une lance, et, sans égard pour le rang élevé et la respectabilité de ceux qui avaient donné l’exemple et qui se montraient même aux yeux de tous sans la moindre honte, il transperce un couple formé d’un prince de la famille de Siméon, Zimri, et d’une princesse madianite : Cozbi, fille de Tsour. Alors la colère de Dieu s’apaise, les femmes illégitimes sont renvoyées chez elles, et le peuple de Dieu, pour un temps, comprend la leçon et obtient la victoire.

Le verset 18 de Nombres 25 précise que Cozbi était « la sœur » des Israélites !

Cozbi et les autres femmes « sœurs », ou « cousines », ne symbolisent-elles pas pour notre temps,- « car tout ce qui est a déjà existé, et ce qui existera est déjà là, Dieu ramène ce qui a disparu (Ec 3 :15) » – les églises « sœurs », qui pratiquent l’idolâtrie tout en prônant l’œcuménisme à tout crin au nom d’une unité qui ne sera jamais qu’une unité politique et babylonienne ?

Au fil du temps, le mot « œcuménisme » a été « récupéré ». Il est devenu, dans l’esprit de la majorité des gens, athées ou chrétiens, synonyme d’alliance avec « La sainte Eglise catholique romaine ». On accepte implicitement la prédominance (terrestre !) de cette dénomination, malgré certains dogmes fondamentaux en opposition criante avec la Bible. Ces dogmes hérétiques, on les oublie « pudiquement »…

Les femmes, dans l’Ancien Testament, sont souvent des préfigurations de la future Église, mais aussi des fausses églises ou de la prostituée (Cf Osée 2 :4). Toutes les églises « sœurs » confessent Jésus-Christ, ce qui rassure. Mais y parle-t-on toujours du même Jésus ? En 2 Cor 11 :3 et 4, Paul dit à de solides chrétiens de Corinthe, qui exerçaient tous les dons charismatiques, que si on leur présentait un autre Jésus, un autre esprit, et un autre évangile que celui qu’ils avaient accueilli au préalable, ils le recevaient fort bien !

À noter que Cozbi signifie « mon mensonge », tandis que le nom de son père, « Tsour » signifie « rocher ». On ne parle pas toujours, dans nos dénominations diverses, du même rocher que LE ROCHER, ni du même Dieu. Les alliances entre Églises « sœurs » fortifient certes la puissance et la crédibilité politique, mais rarement la puissance spirituelle. C’est même exactement le contraire. L’Église de Philadelphie, qui a « peu de puissance » (temporelle !), est une Église cachée en Christ, mais ses pierres vivantes sont la lumière du monde !

L’œcuménisme dans son acceptation la plus répandue aujourd’hui, procure un sentiment d’ouverture d’esprit et de tolérance, voire d’amour fraternel. Mais, quand cette unité ne se contente pas de mettre de côté des antagonismes provenant de points de doctrines mineurs, ou d’interprétations divergentes de certains versets isolés pour se recentrer sur un unique fondement : Jésus-Christ et la Parole de Dieu, quand cette tentative d’unité veut « ratisser large », elle devient un levain mortel. Ce n’est pas en pactisant avec des dogmes apostats que l’on sauve ceux qui y sont piégés, mais en proclamant les Ecritures, sans en ôter ni en rajouter un iota. C’est s’exposer et les exposer à mourir de la plaie qui a failli décimer Israël. Car Dieu ne change pas…

Quant à faire alliance avec des Églises « sœurs » au sein d’un œcuménisme qui veut rallier toutes les religions sous sa bannière, c’est accepter de faire partie de la grande prostituée, celle qui va soutenir l’antéchrist.

Serions nous plus fort que le peuple juif, la branche qui nous porte ? L’ordre de Dieu, parlant de la grande prostituée, donc d’une Eglise apostate, ce qui englobe tous les courants apostats et tous les chrétiens apostats, est sans équivoque : « Sortez d’elle mon peuple, afin de ne point participer à ses péchés et de ne pas recevoir votre part de ses plaies » (Apoc 18 :4). Ou encore : « Quel contrat d’alliance y a-t-il entre le temple de Dieu et les idoles ? Car nous sommes le temple du Dieu vivant, comme Dieu l’a dit….C’est pourquoi : Sortez du milieu d’eux ; et séparez-vous, dit le Seigneur ; Ne touchez pas à ce qui est impur, et moi je vous accueillerai. Je serai pour vous un père, et vous serez pour moi des fils et des filles, dit le Seigneur tout-puissant. 2 Cor 6 :16 a et 17.

Ruth la Moabite, qui aimait la vérité, adopta le Dieu d’Israël et suivit ses commandements. Elle sut couper les liens avec tous les siens. Elle en fut si bénie qu’elle compte parmi les ascendants de Jésus. En tant que femme étrangère au peuple élue, elle est un symbole de la future église des « gentils » qui croira en Christ et le suivra.

Il y a un autre parallèle entre notre temps et l’épisode de Balaam, si important qu’il est cité dans huit livres de la Bible, dont trois livres du Nouveau Testament. Cette histoire s’est située au moment où Israël, après 40 ans dans le désert, allait enfin entrer dans le royaume promis. Aujourd’hui, quarante siècles après Abraham, le Royaume de Dieu est tout près de s’installer sur terre, lors du retour en gloire de Jésus. Il existe donc une activité frénétique de Satan pour détourner le peuple de Dieu vers des voies qui paraissent pleines d’amour fraternel, des larges voies que beaucoup empruntent bien qu’elles mènent à la perdition. Satan a trouvé beaucoup de Balak (dont le nom signifie : « dévastateur ») qui se sont appropriés un Royaume qui ne leur appartenait pas, et beaucoup de Balaam qui font alliance avec les Balak, des vrais prophètes de Dieu à l’origine, mais séduits eux-mêmes et séduisant les autres par l’idée d’une grande Église universelle. Peut-être ont-ils été aguichés par le tapis rouge que l’on déroule généralement devant eux quand ils préconisent des alliances avec les églises idolâtres au nom de l’unité. Ils deviennent, en fin de compte, de vrais sorciers au service de Satan, comme le devint le Balaam de l’époque.

Mais seule l’Épouse légitime va être enlevée pour des noces avec Christ, celle qui est sans taches ni rides, celle qui a « gardé la parole de la persévérance en Jésus-Christ » et « qui sera gardée à l’heure de la tentation qui vient sur le monde entier pour éprouver les habitants de la terre » (Apoc 3 :10). Les sœurs idolâtres devront laver leur robe dans le sang pour être sauvées.

Les Balaam qui préconisent des alliances dangereuses sont aveuglés comme leur prédécesseur qui, de voyant qu’il était, vit ensuite moins bien dans le spirituel que son ânesse. Ils ne voient même pas le caractère babylonien de l’œcuménisme actuel.

L’unité est définie par Paul comme étant l’objectif final de la vraie Eglise, la Jérusalem céleste, celle qui doit rechercher « l’unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu », afin d’être composée « d’hommes faits, à la mesure de la stature parfaite de Jésus-Christ », afin « de ne plus être des enfants flottants et entraînés à tout vent de doctrine, joués par les hommes avec leur fourberie et leurs manœuvres séductrices » (Eph 6 :13,14)

Alors, et je le dis avec amour à mes frères et sœurs en Christ, arrachez-en beaucoup au feu, partout où vous le pouvez, mais n’allez qu’avec une grande prudence dans les réunions dites œcuméniques où l’on évite soigneusement d’évoquer les points qui dérangent. Jésus a dérangé beaucoup de monde quand il a proclamé la vérité.

Allez-y si Dieu Lui-même vous y pousse, parce que vous avez une mission à y remplir.

Il est des fraternisations qui, au lieu d’amener tout le monde à la Vérité, sont des pièges pour attirer tout le monde dans un flou religieux mortel, même si ce flou est souvent artistique !

15 mars 2006
Retrouvez ce texte sur le site de Michelle d'Astier :
http://www.michelledastier.org/index.php/2006/03/15/6-balaam-precurseur-de-loecumenisme
Revenir en haut Aller en bas
Samira
Membre Actif
Membre Actif
avatar

Date d'inscription : 06/09/2008
Féminin
Messages : 3701
Pays : France
R E L I G I O N : Chrétienne

MessageSujet: Re: L'heure de la mort- Arnaud Dumouch   Ven 18 Sep 2009, 4:54 am

@paul et pièrre a écrit:
........................................................
Alors, et je le dis avec amour à mes frères et sœurs en Christ, arrachez-en beaucoup au feu, partout où vous le pouvez, mais n’allez qu’avec une grande prudence dans les réunions dites œcuméniques où l’on évite soigneusement d’évoquer les points qui dérangent. Jésus a dérangé beaucoup de monde quand il a proclamé la vérité.

Allez-y si Dieu Lui-même vous y pousse, parce que vous avez une mission à y remplir.

Il est des fraternisations qui, au lieu d’amener tout le monde à la Vérité, sont des pièges pour attirer tout le monde dans un flou religieux mortel, même si ce flou est souvent artistique !

15 mars 2006
Retrouvez ce texte sur le site de Michelle d'Astier :
http://www.michelledastier.org/index.php/2006/03/15/6-balaam-precurseur-de-loecumenisme


Ce qui est dit ici, est valable pour l'oecuménisme, et tout autant pour le dialogue inter-religieux ...

Car il faut favoriser le fraternel, tout en refusant le consensuel...

Mais ( RETOUR AU SUJET ), qui te dit que Dieu ne pardonnera pas aux égarés, ou, tout du moins, à ceux que tu appelles des égarés ???


Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Date d'inscription : 01/05/2011
Masculin
Messages : 92
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Catholique

MessageSujet: Re: L'heure de la mort- Arnaud Dumouch   Dim 05 Mai 2013, 6:05 pm

Chers amis, je vous mets les textes qui montrent comment cette question sur la venue du Christ à l'heure de notre mort avance :

Je vous donne d'abord un texte de sainte Faustine qui l'a vu de ses yeux, puis un texte de Marthe Robin qui témoignait sans cesse de ce temps de la mort. Enfin, je vous donne le texte de Benoît XVI dans son encyclique Spe Salvi 47, qui montre que l'Eglise dans son Magistère, est en train de comprendre comment REELLEMENT et GLORIEUSEMENT, ces annonces JESUS se réalisent de manière glorieuse depuis 2000 ans, tandis que la terre ne voit rien !

Citation :
« Sainte Faustine, Petit journal 1697. J’accompagne souvent les âmes agonisantes et je leur obtiens la confiance en la miséricorde divine. Je supplie Dieu de leur donner toute la grâce divine, qui est toujours victorieuse. La miséricorde divine atteint plus d’une fois le pécheur au dernier moment, d’une manière étrange et mystérieuse. A l’extérieur, nous croyons que tout est fini, mais il n’en est pas ainsi. L’âme éclairée par un puissant rayon de la grâce suprême, se tourne vers Dieu avec une telle puissance d’amour, qu’en un instant elle reçoit de Dieu le pardon de ses fautes et de leurs punitions. Elle ne nous donne à l’extérieur aucun signe de repentir ou de contrition, car elle ne réagit plus aux choses extérieures. Oh ! Que la miséricorde divine est insondable !
Mais horreur! Il y a aussi des âmes, qui volontairement et consciemment, rejettent cette grâce et la dédaignent. C’est déjà le moment même de l’agonie. Mais Dieu, dans sa miséricorde, donne à l’âme dans son for intérieur ce moment de clarté. Et si l’âme le veut, elle a la possibilité de revenir à Dieu.
Mais parfois, il y a des âmes d’une telle dureté de cœur qu’elles choisissent consciemment l’enfer. Elles font échouer non seulement toutes les prières que d’autres âmes dirigent vers Dieu à leur intention, mais même aussi les efforts divins. »

- Marthe Robin et la mort comme « passage, durable, où il se passe des choses » (décédée en 1981)



Philippe Coutel (philippecoutel@msn.com) qui assistait à une retraite des Foyers de Charité, rapporte : « Le 31 oct. 1979, vers 17h, deux cousines, un cousin et un de leurs amis, dans la baie de Quiberon, ont voulu faire une dernier tour de bateau avant de mettre celui-ci en cale-sêche pour l'hiver. Ils avaient 18-19ans. Brusquement alors qu'ils étaient dans la rade, une très violente tempête s'est levée d'un coup. Le voilier a été sur le champs absorbé par les flots, et ils sont morts noyés. Quelques semaines plus tard, je suis allé voir Marthe Robin pour savoir ce qu'il était advenu d'eux quant à leur éternité, car aucun d'eux n'étaient pratiquants; Avec même une vie moralement plus ou moins dissolue, comme il est d'usage en Occident. J’étais donc un peu inquiet pour eux. Mais le père spirituel de Marthe, le père Finet à du nez. Et sans même être au courant de mon affaire il a sorti aux retraitants : "Surtout n'allez pas demander à Marthe si vos proches qui sont morts sont sauvés. Et si elle vous disait qu'ils sont en enfer "? Fort de cette recommandation je n'ai rien demandé à Marthe; Mais la question me brûlait les lèvres. C'est elle-même qui va rompre le silence, d'une manière détournée. Tout en respectant la consigne du père Finet, elle a demandé au père qui nous prêchait la retraite de nous dire : " Et......Marthe Robin m'a fait savoir, que quand des jeunes qui ne pratiquaient pas, meurent dans l'ignorance de JESUS, il va se passer plusieurs heures avant le jugement définitif; Et même plusieurs jours, où le Seigneur va se montrer à eux dans toute sa lumière; Et va leur demander: VEUX-TU DE MON AMOUR ? Et en générale, les jeunes disent OUI".

Beaucoup plus a dû se dire entre Marthe et ce père, car pendant tout le temps où il disait ça, il a pris bien soin de ne pas regarder dans ma direction. Et même à un moment, il a carrément mis une main en cache devant ses yeux pour ne pas me regarder.

Marthe Robin insistait souvent sur cette « durée » du temps de la mort. Le père Maurice de Lesseps osb, moine de Fontgombault, rapporte le témoignage suivant (mai 2007, plesseps@netcourrier.com) : « Le neveu d’un de mes amis religieux (un confrère du Père André Rannou des Missions Etrangères de Paris), mourut dans un accident de la route dans des circonstances troubles, à la sortie d’une boite de nuit. Son oncle était fort inquiet pour son salut, et pensait qu’il était damné. Et voici le témoignage qu’il me rapporta. Il se rendit pour une retraite au foyer de charité de Châteauneuf de Galaure. Vers la fin de la semaine, on le prévint que Marthe voulait le rencontrer. Il se rendit donc dans sa chambre, mais avec une certaine défiance, étant naturellement prévenu contre le merveilleux. Or Marthe, qui était d’origine rurale, lui parla durant tout l’entretien de la nature, des travaux agricoles. Il voulut brusquer la fin de l’entretien et se leva pour prendre congé. Alors Marthe lui dit ceci : « Vous savez, Père, l’âme reçoit une grande lumière au moment de la mort. Et peu d’âmes disent non à Dieu, surtout parmi les jeunes. » Mon ami prêtre est sorti de la chambre assez bouleversé. »

- Pape Benoît XVI, décembre 2007 encyclique « Spe Salvi, 47 ».
Citation :

« 47. Certains théologiens récents sont de l'avis que le feu qui brûle et en même temps sauve est le Christ lui-même, le Juge et Sauveur. La rencontre avec le Christ est l'acte décisif du Jugement. Devant son regard s'évanouit toute fausseté. C'est la rencontre avec Lui qui, nous brûlant, nous transforme et nous libère pour nous faire devenir vraiment nous-mêmes. Les choses édifiées durant la vie peuvent alors se révéler paille sèche, vantardise vide et s'écrouler. Mais dans la souffrance de cette rencontre, où l'impur et le malsain de notre être nous apparaissent évidents, se trouve le salut. Le regard du Christ, le battement de son cœur nous guérissent grâce à une transformation certainement douloureuse, comme « par le feu ». Cependant, c'est une heureuse souffrance, dans laquelle le saint pouvoir de son amour nous pénètre comme une flamme, nous permettant à la fin d'être totalement nous-mêmes et avec cela totalement de Dieu. Ainsi se rend évidente aussi la compénétration de la justice et de la grâce: notre façon de vivre n'est pas insignifiante, mais notre saleté ne nous tache pas éternellement, si du moins nous sommes demeurés tendus vers le Christ, vers la vérité et vers l'amour. En fin de compte, cette saleté a déjà été brûlée dans la Passion du Christ. Au moment du Jugement, nous expérimentons et nous accueillons cette domination de son amour sur tout le mal dans le monde et en nous. La souffrance de l'amour devient notre salut et notre joie. Il est clair que la « durée » de cette brûlure qui transforme, nous ne pouvons la calculer avec les mesures chronométriques de ce monde. Le « moment » transformant de cette rencontre échappe au chronométrage terrestre – c'est le temps du cœur, le temps du « passage » à la communion avec Dieu dans le Corps du Christ.[39] Le Jugement de Dieu est espérance, aussi bien parce qu'il est justice que parce qu'il est grâce. S'il était seulement grâce qui rend insignifiant tout ce qui est terrestre, Dieu resterait pour nous un débiteur de la réponse à la question concernant la justice – question décisive pour nous face à l'histoire et face à Dieu lui-même. S'il était pure justice, il pourrait être à la fin pour nous tous seulement un motif de peur. L'incarnation de Dieu dans le Christ a tellement lié l'une à l'autre – justice et grâce – que la justice est établie avec fermeté: nous attendons tous notre salut « dans la crainte de Dieu et en tremblant » (Ph 2, 12). Malgré cela, la grâce nous permet à tous d'espérer et d'aller pleins de confiance à la rencontre du Juge que nous connaissons comme notre « avocat » (parakletos) (cf. 1 Jn 2, 1). »

http://www.ktotv.com/videos-chretiennes/emissions/nouveautes/ceremonie-a-rome-intervention-de-benoit-xvi-a-la-television-italienne/00059302[/quote]
Je mets ici une retranscription de ses dires :

Citation :
« Sainteté, Dans le Credo, on dit que JESUS est descendu aux enfers après sa mort. Pouvons-nous penser que nous le verrons-nous aussi après la mort et avant de monter au Ciel ?
- Tout d’abord, cette descente de l’âme de JESUS aux enfers ne doit pas être imaginée comme un voyage géographique local. C’est un voyage de l’âme. Nous ne devons pas oublier que l’âme de JESUS touche toujours le Père mais que, en même temps, cette âme humaine touche jusqu’aux dernières frontières de l’être humain. C’est pourquoi elle va en profondeur vers tous les égarées, vers tous ceux qui ne sont pas arrivés au but de leur vie, et jusqu’aux hommes du passé. Cette descente de JESUS aux enfers indique que même le passé est rejoint par JESUS. Il embrasse le passé et tous les hommes de tous les temps. Les Pères disent avec une image très belle que JESUS prend Adam et Eve par la main, c'est-à-dire l’humanité et la guide vers le haut. Il crée ainsi l’accès à Dieu parce que l’homme ne peut atteindre la hauteur de Dieu par lui-même. Il prend l’homme par la main et ouvre ainsi l’accès au Ciel. C’est pourquoi cette descente de JESUS aux enfers, c’est-à-dire dans les profondeurs de l’être humain, dans les profondeurs du passé de l’humanité, vers les hommes du passé est une partie essentielle de sa mission de rédempteur.
Cette descente de JESUS aux enfers des anciens ne s’applique pas à nous. Notre vie est différente. Nous avons déjà été racheté par le Seigneur. Pourtant nous verrons le visage du juge, de JESUS, à l’heure de notre mort. Et son regard sera purifiant car je pense que tous, plus ou moins, nous avons besoin de purification. Cette purification venant de son regard nous purifiera d’abord puis nous rendra capable de vivre avec Dieu et avec les saints, mais aussi en communion avec les personnes que nous aimons et qui nous ont précédé. »


Les choses se précisent. Benoît XVI semble prendre fait et cause pour ce qu'il présentait comme une simple hypothèse de théologiens récents dans Spe Salvi 47.
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
 

L'heure de la mort- Arnaud Dumouch

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» L'heure de la mort- Arnaud Dumouch
» La these d'Arnaud Dumouch sur l'Illumination a l'heure de la mort critiquée.
» Benoît XVI et la venue du Christ à l'heure de la mort
» PETITION CONTROVERSE "L'HEURE DE LA MORT"
» Cathéchisme et théologie d'Arnaud Dumouch

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: C H R I S T I A N I S M E :: Sanctuaires - Communautés Religieuses - Dévotions - autres... :: Cathéchisme et Théologie-