*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile
*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  Contribution  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"
-20%
Le deal à ne pas rater :
OnePlus Nord CE 2 5G – 8GB RAM 128GB – Charge 65W
239 € 299 €
Voir le deal

 

 NOTRE-DAME DE BEAURAING

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



NOTRE-DAME DE BEAURAING Empty
MessageSujet: NOTRE-DAME DE BEAURAING   NOTRE-DAME DE BEAURAING Icon_minipostedMar 21 Juil 2009, 5:23 am

http://beauraing.catho.be/


LE SENS DE BEAURAING :

C’est au cours de la dernière apparition 3 janvier 1933 que Marie en vient à la question essentielle :
- Aimez-vous mon Fils ? (parole entendue par la seule Fernande Voisin, juste avant l’adieu final).
Oui, c’est bien la question essentielle, Jean-Paul II l’a posée avec force, au cours de la première messe qu’il a célébrée en France, devant le porche de Notre-Dame de Paris, en mai 1980.
Le Pape qui avait longuement préparé ce voyage reprit, à destination des Français, la dernière parole du Christ à l’apôtre Pierre, humilié par sa faiblesse et son reniement :
- Pierre, m’aimes-tu ?

La dernière apparition de Notre-Dame de Beauraing est une invitation à revenir à la source même car la ‘source jaillissante’ c’est l’Esprit-Saint (Jn 7,38-39), l’amour du Père et du Fils, envoyé par le Christ pour rejaillir en nous.


- Aimez-vous mon Fils ?

Telle est la question que Notre-Dame pose aujourd’hui encore, à chacun de nous, pèlerins de Beauraing.
Elle ajoute seulement ensuite : M’aimez-vous ?

Elle peut le demander car elle est là, et bien là. Elle nous aime. Elle ne sait point scrupule de mettre dans la balance son amour maternel et celui qu’elle attend de nous en retour. Ce n’est pas pour dissocier notre cœur envers elle et le Christ : aimer le Christ et l’aimer elle, c’est tout un. C’est dans le Christ qu’Elle nous aime. C’est avec Lui, pour Lui, qu’Elle veut être aimée. Ces deux amours ne font qu’un. De même, l’amour des pauvres et l’amour du Christ ne font qu’un seul amour, comme il le dit avec tant de force dans l’Evangile du jugement :
- J’avais faim et vous m’avez donné à manger. J’étais malade et vous m’avez visité.

Ce que vous avez fait aux plus petits, c’est à moi que vous l’avez fait, dit encore Jésus.

Cet appel a été entendu à Beauraing. Notre-Dame montre sur sa poitrine le cœur symbole de son amour : un cœur d’or.
Ce signe avait saisi Monseigneur Charue. Les symboles de Beauraing vont plus loin que les paroles, pensait-il et c’est pour cela que Monseigneur Charue avait choisi la fête du Cœur Immaculé comme fête annuelle de Beauraing, le 22 août. Il avait été saisi par le rapprochement entre le Cœur Immaculé de Marie, manifesté par le message de Fatima et le cœur d’or de Beauraing. Déjà en 1830 à la rue du Bac ce symbole était présent. Sur le revers de la médaille miraculeuse, au-dessous de la Croix, figurent les deux cœurs blessés : celui du Christ couronné d’épines et celui de Marie transpercé d’un glaive, selon la prophétie de Siméon (Lc 2, 35).

Le Cœur du Christ, comme le cœur de Marie, c’est un cœur qui a tout donné.

C’est un Cœur blessé, transpercé. Celui du Christ le fut physiquement par la lance du centurion, celui de Marie le fut moralement par la compassion. La mort de son Fils qui lui coûtait plus que ne lui eût coûté sa propre mort. Marie a compris que Dieu est Amour. Elle est Amour autant qu’on peut l’être par grâce et par l’accueil de la vie divine. Elle invite pour cela aux conséquences de l’Amour :


- Sacrifiez-vous !


Tel est l’exemple du Christ. Il a porté sa croix pour nous. Sa mort même est le fruit de son amour pour nous : Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime (Jn 15 , 13). Le sacrifice ce n’est pas un acte négatif, ce n’est pas se faire mal. C’est d’abord connaître les désirs et les besoins de Dieu et du prochain, c’est aller au devant, donner, partager, ne plus compter avec sa peine. Et quand on donne ainsi, on le fait de bon cœur.

Notre-Dame a ajouté : Sacrifiez-vous pour moi !

Ces deux derniers mots ont étonné Fernande qui seule a entendu cette parole, mais n’a point varié la-dessus.
Ici Marie semble s’identifier mystiquement à son Fils dont elle est inséparable.

A nous de renconter la présence de Notre-Dame dont l’amour reste si proche. A nous de rencontrer l’amour du Christ qu’elle vient nous rappeler. A nous de répondre à la question fondamentale :

AIMEZ VOUS MON FILS ?

Les apparitions de Beauraing village belge en bordure des premiers contreforts des Ardennes, eurent lieu du 29 novembre 1932 au 3 janvier 1933, suivies de près par celles de Banneux. Ce fut l’honneur de Mgr Heylen et de son successeur Mgr Charue, plus tard une des lumières de la Commission théologique de Vatican II, d’avoir compris l’authenticité de ces apparitions et de la ferveur chrétienne qu’elles suscitent.


NOTRE-DAME DE BEAURAING Beaura10
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



NOTRE-DAME DE BEAURAING Empty
MessageSujet: Re: NOTRE-DAME DE BEAURAING   NOTRE-DAME DE BEAURAING Icon_minipostedMer 25 Nov 2009, 9:46 am

PRIERE A NOTRE DAME DE BEAURAING (récitée tous les jours après la messe quotidienne à Beauraing)

Notre Dame de Beauraing, Vierge Immaculée,
porte à Jésus, Ton Fils, toutes les intentions que nous Te confions aujourd'hui.
Mère au Coeur d' Or, reflet de la tendresse du Père
regarde avec amour les hommes et les femmes de notre temps,
et comble-les de la joie de ta présence.
Toi qui as promis de convertir les pécheurs
fais-nous découvrir l'infinie miséricorde de notre Dieu.
Eveille en nous la grâce de la conversion
afin que toute vie devienne le reflet de cette miséricorde.
Sainte Mère de Dieu, penche-toi sur nos misères,
console nous dans nos peines,
donne force et réconfort à tous ceux qui souffrent.
Reine des Cieux, couronnée de lumière
aide-nous à grandir dans la foi, l'espérance et l'amour,
et nous pourrons rendre grâce sans fin.

Tu as mis Jésus au monde;
puissions-nous par la prière, l'espérance et l'amour,
et nous pourrons rendre grâce sans fin.
Tu as mis Jésus au monde;
puissions nous par la prière, le partage de Sa Parole
et le témoignage d'une vie remplie d'amour et de joie,
Le faire naître dans tous les coeurs,
Fais que chaque instant de notre existence soit UN OUI
à la question que tu nous poses aujourd'hui :
"Aimez vous mon Fils ? M'aimez vous ?"
Alors le règne de Jésus viendra dans le monde,
Amen.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



NOTRE-DAME DE BEAURAING Empty
MessageSujet: Re: NOTRE-DAME DE BEAURAING   NOTRE-DAME DE BEAURAING Icon_minipostedMer 25 Nov 2009, 7:33 pm

PRIERE A NOTRE DAME DE BEAURAING (récitée tous les jours après la messe quotidienne à Beauraing)

Notre Dame de Beauraing, Vierge Immaculée,
porte à Jésus, Ton Fils, toutes les intentions que nous Te confions aujourd'hui.
Mère au Coeur d' Or, reflet de la tendresse du Père
regarde avec amour les hommes et les femmes de notre temps,
et comble-les de la joie de ta présence.
Toi qui as promis de convertir les pécheurs
fais-nous découvrir l'infinie miséricorde de notre Dieu.
Eveille en nous la grâce de la conversion
afin que toute vie devienne le reflet de cette miséricorde.
Sainte Mère de Dieu, penche-toi sur nos misères,
console nous dans nos peines,
donne force et réconfort à tous ceux qui souffrent.
Reine des Cieux, couronnée de lumière
aide-nous à grandir dans la foi, l'espérance et l'amour,
et nous pourrons rendre grâce sans fin.

Tu as mis Jésus au monde;
puissions-nous par la prière, l'espérance et l'amour,
et nous pourrons rendre grâce sans fin.
Tu as mis Jésus au monde;
puissions nous par la prière, le partage de Sa Parole
et le témoignage d'une vie remplie d'amour et de joie,
Le faire naître dans tous les coeurs,
Fais que chaque instant de notre existence soit UN OUI
à la question que tu nous poses aujourd'hui :
"Aimez vous mon Fils ? M'aimez vous ?"
Alors le règne de Jésus viendra dans le monde,
Amen.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



NOTRE-DAME DE BEAURAING Empty
MessageSujet: Re: NOTRE-DAME DE BEAURAING   NOTRE-DAME DE BEAURAING Icon_minipostedMer 25 Nov 2009, 7:39 pm

NOTRE-DAME DE BEAURAING P1000311
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



NOTRE-DAME DE BEAURAING Empty
MessageSujet: Re: NOTRE-DAME DE BEAURAING   NOTRE-DAME DE BEAURAING Icon_minipostedVen 27 Nov 2009, 2:33 am

Les faits de Beauraing (1) : Regardez la Vierge qui se promène.

Mardi, 29 Novembre 1932. A Beauraing (diocèse de Namur), le soir du 29 novembre 1932, Fernande Voisin (15 ans) et son frère Albert (11 ans), accompagnés des filles Degeimbre Andrée (14 ans) et Gilberte (9 ans), s'en vont au pensionnat des Soeurs de la Doctrine Chrétienne pour y reprendre leur soeur, Gilberte Voisin (13 ans), demi-pensionnaire à cette école. Devançant de quelques pas ses compagnes, Albert sonne à la porte du couvent, puis s'étant retourné, il s'écrie soudain : « Regardez la Vierge qui se promène au-dessus du pont ! » Il s'agit du viaduc qui se trouve à proximité du couvent, et par où passe sous le chemin de fer, la route de Beauraing à Focant. Sans se retourner, Fernande lui répond que ce sont les lueurs de phares d'auto. Mais Albert insiste, et les filles se retournant aperçoivent, elles aussi, une vision lumineuse. Ils en font part à la Soeur portière qui vient d'ouvrir, mais celle-ci, croyant que les enfants parlent de la statue de la grotte de N.D. de Lourdes - Cette grotte se trouve dans le jardin, prés du talus de chemin de fer - leur répond que c'est sans doute quelque branche d'arbre que balance le vent. Les enfants insistent et Gilberte Voisin qui à ce moment les rejoint sur le seuil du couvent aperçoit, elle aussi, la vision lumineuse au-dessus du Viaduc. Bref, les cinq enfants prétendent avoir vu, ce soir, la Vierge se promenant dans l'espace, au-dessus du Viaduc. (...)

Mercredi, 30 Novembre 1932. (...) Le soir, les enfants sont encore seuls à aller au couvent pour y reprendre Gilberte Voisin. Et, comme la veille, la vision, qu'ils prétendent avoir eue, eut lieu, ce soir-là encore, dans la solitude. Quoique très émus, les enfants ont mieux regardé cette fois la vision, et ils commencent à la décrire : elle est au même endroit que la veille, les mains jointes, se promenant dans l'espace. Les enfants ont remarqué le dessin que produit dans la robe le genou qui fléchit quand la Vierge marche. (...)

Jeudi, 1er décembre 1932. (...) Avant de pénétrer dans le jardin du couvent, les enfants voient la Vierge ; en sortant du couvent avec Gilberte Voisin, ils la revoient à deux reprises ; enfin, plus tard, Fernande, Andrée et Albert, accompagnés de leurs mères, sont gratifiés d'une quatrième vision. Ce soir, la vision n'est plus dans l'espace, mais presque au sol, d'abord à l'aubépine près de la grille d'entrée, puis près du houx, puis dans les arbustes du côté du pont, enfin de nouveau près de la grille d'entrée. Aujourd'hui, la description que les enfants donnent de leur « vision » s'enrichit de nouveaux détails : elle s'est montrée de face, lumineuse, brillante, visible dans tous ses détails. Des rayons d'or, très fins, forment autour de sa tête un diadème étincelant. Elle a des yeux bleus qu'elle tenait levés vers le Ciel, les mains jointes, puis elle a baissé les yeux et sourit doucement. Elle disparaît chaque fois en écartant les bras.



Historique sommaire des faits de Beauraing,
Commission doctrinale de Mgr Charue
in Dossiers de Beauraing. Tome 5 : Enquêtes officielles 1933-1951

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



NOTRE-DAME DE BEAURAING Empty
MessageSujet: Re: NOTRE-DAME DE BEAURAING   NOTRE-DAME DE BEAURAING Icon_minipostedVen 27 Nov 2009, 8:31 pm

Les faits de Beauraing (2) : Est-ce bien vrai que vous serez bien sages ?

Vendredi, 2 décembre 1932. La R.M. Théophile, supérieure du couvent, voulant calmer l'effervescence qui commence à se manifester dans sa maison, défend aux élèves de parler de ces évènements. D'autre part, elle admoneste sévèrement les deux ainées et leur défend de revenir encore ; le soir, elle fait reconduire Gilberte Voisin à 17h ; elle fait fermer les grilles de la propriété et lâche deux chiens dans le jardin. Cependant, le soir, de nombreuses personnes se pressent chez Degeimbre, escomptant voir le phénomène. M. Voisin les éconduit, puis décide que les enfants n'iront au Couvent que vers 20h, accompagnés de quelques amis seulement. Cela, malgré la défense de la supérieure. Il y a ce soir trois visions, d'abord vers 20h pour tous les enfants. Quelques instants après, Albert seul voit. Enfin, dans une seconde visite, tous les enfants prétendent avoir vu la Sainte Vierge. Pour la première fois, ce soir, on note la chute simultanée des enfants à genoux au moment où la vision se présente. Ce soir encore, pour la première fois, les enfants interrogent la Sainte Vierge et entendent ses réponses. - Q. Etes-vous la Vierge Immaculée ? R. Signe de tête affirmatif. - Q. Que voulez-vous de nous ? R. D'être bien sages. - A cette dernière question réitérée au moment de la 2e visite, la Vierge aurait répondu : Est-ce bien vrai que vous serez bien sages ? - Et les enfants répondent : Oui, nous le serons toujours. (...)

Samedi, 3 décembre 1932. Les enfants, obéissant à la demande réitérée de la supérieure du couvent, ne sont pas allés à l'aubépine. Donc, pas de vision le soir du 3 décembre. C'est ce jour que, dans les réponses donnés à la R.M. Supérieure, les enfants donnent de la vision une description plus détaillée et expriment leur opinion sur l'identité de la vision. Elle a une robe blanche avec des reflets bleus ; le bord de la robe cache les pieds et se confond avec un nuage blanc qui forme comme des festons. Elle a les mains jointes. En regardant le Ciel ou en nous regardant, elle sourit. Sur la tête elle a un voile blanc qui tombe sur les épaules et descend sous les bras. Elle a des rayons tout autour de la tête, beaucoup de rayons tout droits, très fins, aussi grands les uns que les autres ; ils ne sont pas attachés ensemble et paraissent sortir de la tête. (...)



Historique sommaire des faits de Beauraing,
Commission doctrinale de Mgr Charue
in Dossiers de Beauraing. Tome 5 : Enquêtes officielles 1933-1951
Revenir en haut Aller en bas
Samira
Membre Actif
Membre Actif
Samira

Date d'inscription : 06/09/2008
Féminin
Messages : 3701
Pays : France
R E L I G I O N : Chrétienne

NOTRE-DAME DE BEAURAING Empty
MessageSujet: Re: NOTRE-DAME DE BEAURAING   NOTRE-DAME DE BEAURAING Icon_minipostedSam 28 Nov 2009, 6:26 am

Je ne connaissais pas ........... C'est tellement beau !!!


Julienne NOTRE-DAME DE BEAURAING 91590 NOTRE-DAME DE BEAURAING 811565
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



NOTRE-DAME DE BEAURAING Empty
MessageSujet: Re: NOTRE-DAME DE BEAURAING   NOTRE-DAME DE BEAURAING Icon_minipostedSam 28 Nov 2009, 6:32 am

mario a écrit:
Je ne connaissais pas ........... C'est tellement beau !!!


Julienne NOTRE-DAME DE BEAURAING 91590 NOTRE-DAME DE BEAURAING 811565


NOTRE-DAME DE BEAURAING 91590 Mario

Heureuse de t'avoir fait connaître ce sanctuaire marial NOTRE-DAME DE BEAURAING 174411
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



NOTRE-DAME DE BEAURAING Empty
MessageSujet: Re: NOTRE-DAME DE BEAURAING   NOTRE-DAME DE BEAURAING Icon_minipostedSam 28 Nov 2009, 8:58 pm

Les faits de Beauraing (3) : Elle a son chapelet maintenant.

Dimanche, 4 décembre 1932. Le soir de ce dimanche, deux apparitions, l'une à tous les enfants, à l'heure habituelle ; l'autre, plus tard, à Albert seul. Au cours de la première, Albert pose à la Ste Vierge diverses questions, notamment au sujet d'un miracle à opérer. Réponse indécise. Au cours de la seconde, il demande la guérison de Paulette Dereppe. La Ste Vierge sourit « beaucoup ». A l'une et à l'autre apparition, la Ste Vierge donne rendez-vous aux enfants pour le jour de l'Immaculée Conception.

Lundi, 5 décembre 1932. Trois apparitions communes aux 5 enfants. La première a lieu vers 18h ; les deux autres, très rapprochées, vers 20h. Dans la première, la Ste Vierge répondant à une question des enfants leur dit de venir le soir. (...)

Mardi, 6 décembre 1932. Ce soir, deux apparitions communes aux 5 enfants. Ce soir, Albert dit : elle a son chapelet maintenant. De nouveau ils reçoivent rendez-vous pour le jour de l'Immaculée Conception.

Mercredi, 7 décembre 1932. Apparition. La dame a son chapelet.

Jeudi, 8 décembre 1932. Ce soir, foule énorme auprès du lieu des apparitions. Vision très longue (durée d'un chapelet) - La Vierge ne dit rien. (...)

Vendredi, 9 au lundi, 12 décembre 1932. Chacun de ces quatre jours, les enfants vont à l'aubépine et y récitent le chapelet, mais ils n'ont aucune apparition ni collective, ni particulière.



Historique sommaire des faits de Beauraing,
Commission doctrinale de Mgr Charue
in Dossiers de Beauraing. Tome 5 : Enqu
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



NOTRE-DAME DE BEAURAING Empty
MessageSujet: Re: NOTRE-DAME DE BEAURAING   NOTRE-DAME DE BEAURAING Icon_minipostedDim 29 Nov 2009, 7:50 pm

Les faits de Beauraing (4) : Que voulez-vous ? Une chapelle.

Mardi, 13 décembre 1932. Les enfants voient pendant la durée de 15 Ave, récités d'affilée, sans Gloria. Fernande est tombé à genoux avec un léger retard : elle démêlait son chapelet. A noter que les enfants ne disent que des « ave » parce que, expliquent-ils à l'interrogatoire, la Dame semblant vouloir partir après chaque « ave », ils précipitent la récitation « pour la retenir plus longtemps ». Ils feront la même chose et donneront, du fait, la même explication le 20.

Mercredi, 14 décembre 1932. Ce soir encore, les enfants voient. A une demande des enfants la Vierge ne répond pas. (...)

Jeudi, 15 - Vendredi, 16 décembre 1932. Les enfants vont prier à l'aubépine, comme les autres soirs, mais ne voient rien.

Samedi, 17 décembre 1932. Apparition à tous les enfants, dans des conditions ordinaires. Gilberte Voisin interroge la Vision : « A la demande du clergé, nous vous demandons ce que vous voulez. » Réponse : « Une chapelle ».

Dimanche, 18 décembre 1932. Chapelet. Pas d'apparitions.



Historique sommaire des faits de Beauraing,
Commission doctrinale de Mgr Charue
in Dossiers de Beauraing. Tome 5 : Enquêtes officielles 1933-195
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



NOTRE-DAME DE BEAURAING Empty
MessageSujet: Re: NOTRE-DAME DE BEAURAING   NOTRE-DAME DE BEAURAING Icon_minipostedMar 01 Déc 2009, 9:28 pm

Les faits de Beauraing (6) : La Vierge au coeur d'or.

Mardi, 27 décembre 1932.. A l'heure habituelle, rien. Courte apparition à 21h 45. Rien à signaler.

Mercredi, 28 décembre 1932. Ce soir tous les enfants voient et tous ils entendent la Vierge leur dire : « Ce sera bientôt ma dernière apparition ».

Jeudi, 29 décembre 1932. Ce soir encore, tous les enfants voient. Mais à l'interrogatoire, seule Fernande raconte qu'au moment où la Sainte Vierge ouvrait les bras pour partir, elle a vu un coeur d'or à peu prés au milieu de la poitrine de la Sainte Vierge. Il était terminé en pointe, entouré de rayons lumineux de 10 cm environ, qui allaient en s'amincissant vers l'extérieur.

Vendredi, 30 décembre 1932. Tous les enfants voient la Sainte Vierge, mais pas tous de la même façon. Gilberte Voisin et Andrée affirment qu'elles ont vu le coeur, mais Gilberte Degeimbre ne l'a pas vu. Albert a vu... quelque chose. Ce soir, seule encore Fernande Voisin a entendu les paroles de la vision : « Priez, priez beaucoup ».

Samedi, 31 décembre 1932. Trois brèves apparitions communes aux 5 enfants : à l'heure habituelle, puis vers 21h, ensuite, peu après. Tous les enfants ont vu le coeur chaque fois que la Vierge a ouvert les bras pour partir. Malgré l'invitation des enfants, la Sainte Vierge n'a pas parlé.

Dimanche, 1er janvier 1933. Courte apparition dont les enfants, à l'interrogatoire, donnent des comptes rendus assez différents. Albert n'a rien vu ; il s'est fait mal en tombant à genoux. Andrée a vu remuer un peu les lèvres de la Dame. Gilberte raconte qu'elle a dit : « Priez toujours ! » Fernande a dit que la Vierge a voulu parler, mais qu'elle-même n'a pas voulu l'écouter, craignant d'être encore seule à entendre.

Lundi, 2 janvier 1933. Apparition à tous les enfants. Mais seule Fernande a entendu : « Demain, je dirai quelque chose à chacun de vous en particulier ».

Mardi, 3 janvier 1933. Apparition à tous les enfants. Mais leurs prières et leurs attitudes sont différentes. Ce qui semble s'expliquer par les renseignements recueillis de la bouche des enfants au cours de l'interrogatoire (...). A Gilberte Degeimbre, la vision a dit : « Adieu ! » et lui a confié un secret. A Albert Voisin, même chose, c'est-à-dire un secret et « adieu ! ». A Gilberte Voisin, la Vierge a confié un secret, elle a dit : « Je convertirai les pécheurs », puis « Adieu ! ». Andrée a entendu : « Je suis la Mère de Dieu, la Reine des Cieux. Priez toujours ! Adieu ! ». Fernande Voisin n'a rien vu ni entendu en même temps que les autres, mais les quatre autres étant partis, elle continue à prier et est alors favorisée elle aussi, d'une vision qu'elle raconte comme suit : elle a commencé par voir une grosse ovale sous la branche, une boule de feu qui a éclaté, et alors la Dame s'est montrée. La Vierge lui a demandé : « Aimez-vous mon fils ? » Réponse : « Oui ». « M'aimez-vous ? » Réponse : « Oui ». « Alors, sacrifiez-vous pour moi ! Adieu ! »

Ainsi se terminent les faits de Beauraing.



Historique sommaire des faits de Beauraing,
Commission doctrinale de Mgr Charue
in Dossiers de Beauraing. Tome 5 : Enquêtes officielles 1933-1951

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Samira
Membre Actif
Membre Actif
Samira

Date d'inscription : 06/09/2008
Féminin
Messages : 3701
Pays : France
R E L I G I O N : Chrétienne

NOTRE-DAME DE BEAURAING Empty
MessageSujet: Re: NOTRE-DAME DE BEAURAING   NOTRE-DAME DE BEAURAING Icon_minipostedJeu 03 Déc 2009, 8:59 am

Chère Julienne : NOTRE-DAME DE BEAURAING 91590 et ce bouquet NOTRE-DAME DE BEAURAING 588983
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



NOTRE-DAME DE BEAURAING Empty
MessageSujet: Re: NOTRE-DAME DE BEAURAING   NOTRE-DAME DE BEAURAING Icon_minipostedJeu 03 Déc 2009, 9:03 am

mario a écrit:
Chère Julienne : NOTRE-DAME DE BEAURAING 91590 et ce bouquet NOTRE-DAME DE BEAURAING 588983

Cher Mario, tu es super gentil, un ange ! NOTRE-DAME DE BEAURAING 26534

Je n'en mérite pas autant voyons ! ce n'est pas à moi que la Sainte Vierge est apparue !

NOTRE-DAME DE BEAURAING 91590 NOTRE-DAME DE BEAURAING 825856
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




NOTRE-DAME DE BEAURAING Empty
MessageSujet: Re: NOTRE-DAME DE BEAURAING   NOTRE-DAME DE BEAURAING Icon_miniposted

Revenir en haut Aller en bas
 

NOTRE-DAME DE BEAURAING

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» NOTRE-DAME DE PONTMAIN
» NOTRE-DAME DU DIMANCHE
» Notre Dame des Ardents
» Notre Dame de Kabylie
» NOTRE-DAME DE LA SALETTE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: C H R I S T I A N I S M E :: Sanctuaires - Communautés Religieuses - Dévotions - autres... :: Sanctuaires-