*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile
*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  Contribution  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"
 

 En Chine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Capucine
MODERATION
MODERATION
Capucine

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 6914
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

En Chine Empty
MessageSujet: En Chine   En Chine Icon_minipostedLun 19 Avr 2021, 6:47 am

Le clergé chinois contraint de « déclarer son amour » au Parti communiste ?


En Chine Web3-poster-of-chinese-president-xi-jinping-afp-000_tq3e9



Le gouvernement chinois a publié un nouveau décret dans lequel il est demandé aux prêtres et religieux chinois de montrer "leur amour au Parti communiste".



En matière de contrôle et de violence envers l’Église catholique de Chine, le gouvernement n’en est pas à son coup d’essai. Un nouveau décret oblige désormais les prêtres et religieux chinois à montrer leur « amour pour le Parti communiste », rapporte le journal catholique allemand Die Tagespost. Cinq religions sont officiellement reconnues et autorisées en République populaire de Chine : le bouddhisme, le taoïsme, l’islam, le catholicisme et le protestantisme. Mais qui dit autorisation ne dit pas liberté.


Ce décret, appelé « Ordonnance n °15 », a été publié en janvier par le Bureau national des affaires religieuses de Pékin pour « l’administration » des institutions religieuses. D’après ce document, les ecclésiastiques sont tenus de « maintenir l’unité nationale, l’unité ethnique, l’harmonie religieuse et la stabilité sociale ». Ils ne doivent pas « mettre en danger la sécurité nationale » ou « saper l’unité nationale » et « diviser le pays ». Il est également prévu que mes célébrations religieuses doivent répondre à des normes édictées par le Parti communiste.

Concrètement, parmi les différentes mesures, chaque membre du clergé chinois va se voir attribuer un code numérique personnalisé à douze chiffres faisant partie d’un système de notation. S’ils ne se conforment aux exigences du Parti communiste chinois, ils perdront leur autorisation à poursuivre leur activité pastorale et pourront encourir des sanctions. Au-delà de l’Église catholique, toutes les religions sont concernées t compris les lamas bouddhistes, les représentants des différentes églises chrétiennes ainsi que les imams.



Le clergé chinois contraint de "déclarer son amour" au Parti communiste ? (aleteia.org)
Revenir en haut Aller en bas
Capucine
MODERATION
MODERATION
Capucine

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 6914
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

En Chine Empty
MessageSujet: Re: En Chine   En Chine Icon_minipostedLun 19 Avr 2021, 6:50 am

James Su Zhimin, l’évêque chinois dont on est sans nouvelle depuis 25 ans


En Chine NOTRE-DAME-DE-CHINE-ciric_226704



Évêque du diocèse de Baoding, dans la province chinoise de Hebei, Mgr James Su Zhimin a été arrêté par les autorités en 1996. Aucune information concernant son lieu d’emprisonnement ou son état de santé n’a filtré à son sujet depuis vingt-cinq ans.


Mgr James Su Zhimin est-il mort ou bien en vie ? Évêque du diocèse de Baoding, dans la province chinoise de Hebei, il a été arrêté et emprisonné en 1996 lors d’une procession religieuse peu de temps après avoir écrit une lettre ouverte au gouvernement chinois appelant à respecter la liberté religieuse ainsi que les droits fondamentaux de chacun. Son crime ‘officiel’ ? Avoir participé à des activités religieuses « non enregistrées », Mgr James Su Zhimin ayant refusé de rejoindre l’Association patriotique catholique chinoise sous contrôle de l’État et faisant donc de facto partie de l’Église souterraine.


Si son cas est loin d’être isolé en Chine, il est particulièrement grave. Depuis son arrestation, il n’a pas été jugé, sa famille n’a jamais été autorisée à lui rendre visite et les autorités ont continuellement refusé de dire où il était détenu. « On ne sait pas où il se trouve et je ne sais même pas s’il est encore vivant », confiait son neveu, bouleversé, en 2019 à UCA News. Parmi le peu d’éléments dont dispose la commission des droits de l’Homme du congrès américain, on peut lire que sa famille l’a retrouvé une fois, par le plus grand des hasards en novembre 2003 dans un hôpital de Baoding. Mais elle n’a pas pu l’approcher et, depuis, c’est le silence.


Emprisonné à huit reprises



Avant son arrestation en 1996, il avait déjà été arrêté huit fois et emprisonné par intermittence près de vingt-cinq ans en prison, dans des camps de travail forcé ou assigné à résidence.

En septembre 2018, lorsque le Vatican et la Chine ont annoncé un accord provisoire sur la nomination des évêques (reconduit depuis), sa famille espérait avoir de ses nouvelles. Mais il n’en a rien été. « Qu’il soit en prison, gardé secret dans un autre endroit ou mort personne ne le sait vraiment », avait regretté un mois après la signature de cet accord l’évêque de Hong Kong, Mgr Michael Yeung, auprès Reuters, assurant que son diocèse priait pour sa libération. Aujourd’hui encore, soit vingt-cinq ans après son arrestation, personne ne sait si Mgr James Su Zhimin est encore vie.



James Su Zhimin, l’évêque chinois dont on est sans nouvelle depuis 25 ans (aleteia.org)
Revenir en haut Aller en bas
Capucine
MODERATION
MODERATION
Capucine

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 6914
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

En Chine Empty
MessageSujet: Re: En Chine   En Chine Icon_minipostedLun 19 Avr 2021, 6:54 am

Chine : florilège des vexations quotidiennes que le régime communiste inflige aux chrétiens


En Chine Web3-china-church-mass-shanghai-afp-000_19m1qj



En Chine, le parti communiste tolère difficilement l’Église catholique dans le pays. Si l’oppression du gouvernement chinois à l’égard des catholiques n’est pas aussi visible et massive qu’à une époque, elle n’en demeure pas moins omniprésente.



Quand on pense aux persécutions de chrétiens, on imagine souvent ces derniers mourir en martyrs pour avoir refusé de renoncer à leur foi. Si elles ont souvent pris cette forme là au fil des siècles, elles peuvent aussi être beaucoup plus insidieuses et se décliner par petites touches jusqu’à atteindre leur but : faire disparaître la religion catholique. Un art dans lequel est passé maître le gouvernement chinois ces dernières années. Voici une liste non exhaustive de ces vexations quotidiennes que subissent les catholiques de Chine.


DESTRUCTION DE CROIX AU PRÉTEXTE D’ENFREINDRE LES RÈGLES D’URBANISME



En Chine CHINOISE-PRIEPascal Deloche / GodongUne femme priant dans la cathédrale de Macao (Chine).


Dans la province de l’Anhui (est du pays), près de Shanghai, depuis la mi-avril, plus de 500 croix appartenant à des lieux de culte chrétiens, que ce soit des églises catholiques ou des temples protestants, ont été enlevées des clochers. Cette répression qui émane du parti communiste n’est pas nouvelle et des milliers de croix ont déjà été retirées dans les provinces du Zhejiang, du Henan, du Hebei et du Guizhou, parfois sous prétexte de respecter les règles d’urbanisme.




SUPPRESSION D’ALLOCATIONS POUR AVOIR REFUSÉ D’ÔTER DES IMAGES PIEUSES



En Chine CHINOISE-EGLISEPascal Deloche / GodongFemme priant dans une église de Macau (Chine). Image d'illustration.


Une veuve catholique âgée d’une soixantaine d’années aurait perdu sa pension pour avoir refusé de renier sa foi, a rapporté en juillet 2020 Bitter Winter, quotidien spécialisé sur la question de la liberté de religion et des droits de l’homme en Chine. Elle recevait l’équivalent de 35 dollars par mois environ de la part du gouvernement depuis la mort de son époux en 2018. À la fin de l’année 2019, les autorités locales l’ont menacée de lui enlever cet argent si elle ne retirait pas les images du Christ qu’elle gardait chez elle. Puisqu’elle refusait d’obtempérer, sa pension lui a effectivement été supprimée. Impuissante, la veuve confiait au quotidien que la persécution religieuse rendait la vie de foi compliquée.



DES SYMBOLES CHRÉTIENS REMPLACÉS PAR DES PORTRAITS DE XI JINPING



En Chine Web3-poster-of-chinese-president-xi-jinping-afp-000_tq3e9GREG BAKER / AFPPortrait de Xi Jinping.


Dans le cadre d’une campagne visant à « réduire la pauvreté » lancée en novembre 2017, le Parti communiste chinois (PCC), estimant que le christianisme serait responsable des problèmes financiers de certaines familles, avait décidé d’interdire les icônes, crucifix et autres représentations de scènes évangéliques dans les maisons des chrétiens de la province de Jiangxi, au sud-est du pays. En un mois, quelques 600 symboles chrétiens ont ainsi été retirés des maisons et remplacés par des portraits du président chinois, Xi Jinping.


UNE OBLIGATION DE PROMOUVOIR LES VALEURS DU SOCIALISME



En Chine Web3-china-church-mass-shanghai-afp-000_19m1qjJohannes EISELE | AFP


Une nouvelle série de réglementations entrée en vigueur le 1er février 2020 impose aux groupes religieux chinois de promouvoir les valeurs du socialisme auprès de leurs membres. Ce règlement dit que les activités, rassemblements et programmes des communautés religieuses doivent être approuvés par le bureau des affaires religieuses. « Outre le contrôle généralisé de toutes les activités communautaires, les nouvelles mesures exigent que le personnel religieux soutienne, promeuve et mette en œuvre une soumission totale au Parti communiste chinois parmi tous les membres de leurs communautés », explique Asia News. L’article 17 dispose ainsi que « les organisations religieuses doivent diffuser les principes et politiques du Parti communiste chinois », mais aussi « éduquer le personnel religieux et les citoyens religieux à soutenir la direction du parti communiste chinois » en « suivant la voie du socialisme ».


RÉCRITURE D’UN PASSAGE DE LA Bible



En Chine SG590068APascal Deloche / Godong


En septembre 2020, un manuel scolaire destiné à l’enseignement professionnel dans le secondaire, publié par un service d’édition dépendant du gouvernement, a choisi de reprendre le passage biblique concernant la femme adultère afin d’enseigner aux élèves « l’éthique professionnelle et le respect de la loi ». On aurait pu s’en féliciter dans la mesure où JESUS, dans ce texte (Jn 8, 1-11), prend la défense de la femme adultère et empêche sa lapidation avec ces mots : « Celui d’entre vous qui est sans péché, qu’il soit le premier à lui jeter une pierre ». Mais loin d’encourager une telle charité et l’amour de son prochain, le passage biblique cité dans le manuel scolaire assure que JESUS se serait mis lui-même à lapider la femme adultère en ajoutant : « Moi aussi je suis pécheur, mais si la loi ne devait être exécutée que par des hommes sans faute, la loi serait vaine ». Sans la vigilance d’un paroissien, cette falsification serait passée inaperçue.


Chine : florilège des vexations quotidiennes que le régime communiste inflige aux chrétiens (aleteia.org)
Revenir en haut Aller en bas
 

En Chine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: INTER-RELIGIEUX :: Les persécutions politico-religieuses-