*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile
*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  Contribution  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"
 

 25 janvier Conversion de Saint Paul

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Capucine
MODERATION
MODERATION
Capucine

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 6651
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

25 janvier Conversion de Saint Paul Empty
MessageSujet: 25 janvier Conversion de Saint Paul   25 janvier Conversion de Saint Paul Icon_minipostedLun 25 Jan 2021, 10:49 am

Conversion de Saint Paul


Six ans après l'Ascension, l'Église reçoit du Christ une grâce particulière qui sera déterminante pour l'avenir. 

Sur le chemin de Damas, le pharisien Saul de Tarse, qui avait obtenu des lettres de mission pour persécuter les sectateurs du charpentier de Nazareth, est jeté à bas de son cheval par un éblouissement de lumière. 

Toute la doctrine de saint Paul découlera de l'extraordinaire dialogue qui s'en suivit. 
L'Église et le Christ ne font qu'un et c'est ce Corps Mystique qui sera l'une des bases de l'ecclésiologie de saint Paul. 

C'est la résurrection qui s'affirme à lui comme une réalité incontournable. C'est un vivant qui lui parle et l'humanité du Christ s'établit dans la gloire de la divinité. 
L'Évangile s'impose avec une telle intensité qu'il en est aveuglé et terrassé jusqu'au moment où la lumière baptismale lui révèlera le mystère.

Cité du Vatican, le 25 janvier 2009 - Le saint-Père a consacré l'angélus dominical à la conversion de Paul célébrée aujourd'hui, et à la semaine de prière pour l'unité des chrétiens qui se termine aussi. 

Commentant le récit de Marc, où le Christ invite à la conversion et à croire en l'Évangile, il a expliqué aux fidèles réunis Place St.Pierre que, dans le cas de Paul, 

"certains préfèrent ne pas utiliser le terme conversion. Ils soutiennent qu'il était déjà croyant, et même un juif fervent. Parce qu'il n'est pas passé de l'absence de foi à la foi, des idoles à Dieu, et qu'il n'a pas dû abandonner la foi juive pour adhérer au Christ. En réalité, l'expérience de l'Apôtre peut servir de modèle pour chaque véritable conversion chrétienne".

"Saul -a-t-il poursuivi- s'est converti parce que, grâce à la lumière divine, il a cru en l'Évangile. C'est en cela que consiste sa conversion et la nôtre: croire en JESUS mort et ressuscité et s'ouvrir à l'éclairage de sa grâce divine. A ce moment, Saul a compris que son salut ne dépendait pas des bonnes œuvres accomplies selon la loi, mais du fait que JESUS était mort pour lui aussi, le persécuteur, et qu'il était et est ressuscité. 
Cette vérité qui, grâce au baptême, éclaire l'existence de chaque chrétien, rejaillit complètement sur notre façon de vivre". 

Se confier à la puissance du pardon du Christ signifie 

"pouvoir sortir des sables mouvants de l'orgueil et du péché, du mensonge et de la tristesse, de l'égoïsme et de toute sécurité illusoire, pour connaître et vivre la richesse de son amour".

"Cette invitation à la conversion, avalisée par le témoignage de saint Paul, résonne aujourd'hui en conclusion de la semaine de prière pour l'unité des chrétiens, particulièrement importante aussi au plan œcuménique. 

L'apôtre nous indique l'attitude spirituelle adéquate pour progresser dans la voie de la communion. 

"Je n'en ai sûrement pas encore fait la moitié, écrit-il aux Philippiens; je ne suis pas arrivé à la perfection, mais je m'efforce de courir pour l'atteindre parce que moi aussi j'ai été atteint par JESUS-Christ. 

Certes, nous, chrétiens, nous n'avons pas encore atteint l'objectif de la pleine unité, mais en nous laissant continuellement convertir par le Seigneur JESUS, nous y arriverons sûrement".

(Source: VIS 090126 - 380)

Fête de la Conversion de saint Paul, Apôtre. Quand il faisait route vers Damas, animé d'une rage meurtrière contre les disciples du Seigneur, JESUS en personne se révéla à lui dans sa gloire et le choisit pour que, rempli de l'Esprit Saint, il annonce parmi les nations l'Évangile du salut, en souffrant beaucoup pour le nom du Christ.


https://nominis.cef.fr/contenus/saint/500/Conversion-de-Saint-Paul.html
Revenir en haut Aller en bas
Capucine
MODERATION
MODERATION
Capucine

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 6651
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

25 janvier Conversion de Saint Paul Empty
MessageSujet: Re: 25 janvier Conversion de Saint Paul   25 janvier Conversion de Saint Paul Icon_minipostedLun 25 Jan 2021, 11:08 pm

Paul, persécuteur de l’Église, converti par l’Église, envoyé par l’Église

Paul est renversé par JESUS parce qu’il persécute l’Église, et c’est par l’Église qu’il est converti et qu’il reçoit sa mission d’apôtre.



En un éclair, sur la route de Damas, voici que le loup devient un agneau. Saul le persécuteur des chrétiens est frappé d’une grande lumière qu’une voix accompagne, et devient Paul l’apôtre des nations. Cette lumière et cette parole qui changent sa vie, c’est bien JESUS, lumière née de la lumière, Verbe de Dieu. La conversion de Paul se fait en un instant, et c’est très spectaculaire, même si comme souvent on peut discerner a posteriori la manière dont Dieu avait préparé son cœur à recevoir ce dernier coup fatal qui a achevé de le retourner.


Le cri d’un cœur blessé



Mais ce qui est intéressant est moins le fait de la conversion, ou son caractère soudain, que son objet précis. Saul n’a pas à être persuadé que Dieu existe, ni même qu’il s’est révélé à travers les Patriarches et les Prophètes. Tout cela, Saul le croit déjà, il en est même tellement convaincu qu’il est prêt à en découdre avec quiconque soutiendrait le contraire. Faut-il donc en conclure qu’il ne reste plus à Saul qu’à reconnaître JESUS comme le Fils de Dieu, et Dieu lui-même ? Oui, en un sens, mais ce n’est pas l’angle d’approche choisi par Dieu, ni l’objet précis de la révélation sur le chemin de Damas. Pour y voir plus clair, écoutons la voix du Christ lorsqu’il s’adresse à celui qui n’est alors que Saul. JESUS appelle : « Saul, pourquoi me persécutes-tu ? » (Ac 9, 1-22) On croit entendre comme un écho de la Genèse, après le péché originel : « Adam, où es-tu ? » Deux situations apparemment si différentes, séparées par des siècles, mais c’est le même cri d’un cœur blessé, du cœur de Dieu blessé dans son amour par le péché de l’homme. Le cœur divin du Père demandait : « Où es-tu ? » Le cœur humain du Fils demande : « Pourquoi me persécutes-tu ? »


C’est l’Église qui est touchée



Adam avait péché directement contre Dieu. Saul avait péché d’abord contre les chrétiens. Mais c’est justement là tout l’objet de la révélation sur le chemin de Damas : l’union du Christ à son corps mystique qui est l’Église est telle que toucher à un chrétien, c’est toucher au Christ, et réciproquement.L’objet de la révélation faite à Saul sur le chemin de Damas, ce n’est pas le mystère du Christ, c’est le mystère de l’Église en tant que corps mystique du Christ. La révélation porte sur le cœur du mystère de l’Église : l’union intime entre le Christ et l’Église.


Il s’agit d’une union intime entre le Christ et l’ensemble des baptisés pris collectivement : ce que Saint Augustin appelle le Christ-total, comme si le Christ n’était complet qu’avec son corps mystique qu’est l’Église. Mais il s’agit aussi d’une identité mystique entre le Christ et chaque baptisé pris individuellement. C’est ainsi que JESUS peut reprocher à Paul qui ne l’a jamais rencontré auparavant : « Pourquoi me persécutes-tu ? », au motif que Paul a persécuté des chrétiens. Cette identité mystique entre le Christ et tout chrétien n’est pas une simple métaphore.


JESUS n’est pas Johnny



Le rapport entre chaque chrétien et le Seigneur JESUS n’est pas un rapport extrinsèque, de simple imitation, comme d’un fan à son idole. Le fan reste toujours un étranger pour son idole. Si Gontran est fan de Johnny Halliday, il peut se faire pousser le bouc, se teindre les cheveux en blond, se faire les mêmes tatouages, acheter le même blouson de cuir et la même Harley Davidson, voire même se marier successivement à une Sylvie, une Nathalie pour finir par une Laëtitia, mais même en faisant tout cela, Gontran restera un étranger pour Johnny. Même en admettant que par chance, Gontran parvienne à rencontrer Johnny et à lui parler, voire à devenir son ami, la proximité entre Gontran et Johnny ne sera jamais telle qu’on puisse dire en vérité : « Si tu touches à Gontran, c’est Johnny que tu touches », ou l’inverse, ou même « ce n’est plus Gontran qui vit, c’est Johnny qui vit en lui ». Et si Gontran se persuade qu’on peut réellement dire cela en vérité, il faut l’amener d’urgence à l’asile psychiatrique.


Il en va tout autrement entre Paul et JESUS, et entre n’importe quel chrétien en état de grâce et JESUS. L’identité mystique entre JESUS et tout chrétien est réelle, organique. Et la raison en est que JESUS n’est pas une idole, il est Dieu, et c’est de l’intérieur que JESUS vient habiter le cœur de ses fidèles, s’identifier à nous pour nous identifier à lui, et conduire notre vie. Le lien entre JESUS et chaque baptisé est intime, organique. Au baptême, JESUS imprime sa marque dans l’âme pour l’éternité. Ce que JESUS communique par sa grâce n’est pas un cadeau, si merveilleux soit-il, qui serait autre chose que lui-même : la grâce, c’est JESUS lui-même en tant qu’il se communique pour venir habiter dans l’âme du chrétien. Et l’Eucharistie vient renforcer, à chaque messe, cette inhabitation du Christ en chacun de nous (inhabitation au sens d’habiter dedans, et non pas au sens d’une maison qui serait inhabitée…). C’est au point qu’on pourrait presque faire la génuflexion devant tout chrétien qui reviendrait de la communion, puisqu’il est à cet instant, très réellement, un tabernacle vivant.


La prière des martyrs



JESUS l’avait affirmé : « Ce que vous avez fait au plus petit d’entre mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait. » Et Saul devenu Paul le dira plus tard de manière saisissante : « Ce n’est plus moi qui vit, c’est le Christ qui vit en moi. » Dans l’identité mystique entre JESUS et chaque baptisé se noue le mystère de l’Église. C’est aussi le mystère de la communion des saints qui se joue là : la conversion de Paul, c’est le résultat de la prière du diacre Étienne pour ses persécuteurs lors de son martyre. Étienne a prié, Paul a bénéficié : dans le corps mystique qu’est l’Église, le Christ suscite les œuvres bonnes et en fait rejaillir les effets sur tous les chrétiens. La force de la prière, par-delà les frontières des temps et des lieux, change le monde, invisiblement mais sûrement. Les saints et les pécheurs, les saints qui sont aussi des pécheurs, sont embarqués tous ensemble sur la barque de l’Église, notre destin est lié.


Au sein de l’Église, Paul reçoit la mission d’être apôtre. Il ne se donne pas à lui-même cette mission. Il la reçoit parce qu’il s’est rendu disponible en demandant : « Que dois-je faire, Seigneur ? » Autrement dit, je suis disponible, je renonce à ma volonté propre pour t’obéir, être docile à tes appels : « Mon cœur est prêt, Seigneur, mon cœur est prêt. » Paul sera l’Apôtre des nations. Mais le mystère de l’Église demeure au cœur de sa vocation : alors même qu’il bénéficie d’une révélation exceptionnelle, il vient recevoir le baptême quelques jours plus tard des mains d’Ananie, avant de rencontrer les Douze à Jérusalem pour recevoir confirmation de son appel. Humilité de Paul. Étienne, Paul, Ananie, les Douze : ils sont unis au Christ, unis entre eux par le Christ. C’est l’Église, c’est l’Évangile qui continue.




Saint Paul persécuteur de l’Église, converti par l’Église, envoyé par l’Église (aleteia.org)
Revenir en haut Aller en bas
 

25 janvier Conversion de Saint Paul

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: C H R I S T I A N I S M E :: Sanctuaires - Communautés Religieuses - Dévotions - autres... :: La vie des saints-