*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile
*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  Contribution  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"
 

 Covid-19. Risquons-nous un reconfinement juste après Noël ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Capucine
MODERATION
MODERATION
Capucine

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 6771
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

Covid-19. Risquons-nous un reconfinement juste après Noël ? Empty
MessageSujet: Covid-19. Risquons-nous un reconfinement juste après Noël ?   Covid-19. Risquons-nous un reconfinement juste après Noël ? Icon_minipostedLun 21 Déc 2020, 10:02 pm

Covid-19. Risquons-nous un reconfinement juste après Noël ?



En Europe, depuis quelques jours, les mesures se durcissent. Allemagne, Italie, Royaume-Uni… Des reconfinements sont décidés. Pour l’heure, en France, le gouvernement n’envisage pas de nouvelles mesures face à la pandémie. Même si les chiffres de contaminations quotidiennes restent bien au-delà du seuil des 5 000 nouveaux cas par jour




Allemagne, Italie, Royaume-Uni… Un peu partout en Europe, des mesures drastiques, allant jusqu’au reconfinement, sont prises face à une recrudescence des contaminations au coronavirus. Pour l’instant, aucun durcissement n’est prévu en France après une deuxième étape de déconfinement, il est vrai, plus réduite que prévu.
Mais le cap des 5 000 contaminations quotidiennes fixées en octobre par Emmanuel Macron semble encore très loin. La France a enregistré ce dimanche 20 décembre 12 799 nouveaux cas en l’espace de 24 heures après 17 565 nouveaux cas la veille, selon les données fournies par les autorités sanitaires.



Pas de durcissement envisagé





Le conseil de défense qui s’est réuni en urgence dimanche n’a pas pris de nouvelles décisions, hormis la suspension de toutes les liaisons avec le territoire britannique. Mais ce n’est pas le moment de baisser la garde, comme l’a rappelé ce lundi midi Emmanuel Macron. Il a appelé à « redoubler de vigilance » après la mutation problématique du coronavirus.



De là à imaginer un reconfinement une fois les cadeaux ouverts… Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal l’a exclu ce lundi 21 décembre : « Il n’y a pas de mesures envisagées à ce stade (pour le réveillon du 31). On n’entend beaucoup de questions liées à un éventuel durcissement. Les mesures prises par nos voisins aujourd’hui en urgence sont celles que nous avons prises par anticipation. Si elles ont été jugées difficiles, nous les assumons. Nous avons pris nos responsabilités au bon moment. »


« Nous avons confiné au bon moment »



Cela a été également l’analyse du ministre de la Santé Olivier Véran ce lundi sur Europe 1 : « Nous avons confiné au bon moment. Nous sommes le pays au sein duquel le virus a baissé le plus rapidement, ce qui nous permet aujourd’hui d’éviter ce reconfinement en catastrophe et l’annulation pure et simple de Noël. »



Sur France Inter, le ministre délégué aux Affaires européennes, Clément Beaune, a également estimé que, « grâce à ces efforts, la situation est relativement mieux maîtrisée en France que chez nos voisins. Cela nous permet un peu plus de flexibilité. Nous regarderons (la situation) après les fêtes ».


La situation sanitaire est moins dégradée qu’avant le deuxième confinement, où le nombre de contaminations atteignait les 50 000 cas par jour. Et le gouvernement, en plus des nombreuses consignes de prudence pour le réveillon de Noël, table également sur un effet couvre-feu, une mesure qui avait déjà eu un effet en octobre.


Mais la crainte d’une troisième vague occupe depuis plusieurs semaines les esprits, notamment des médecins et épidémiologistes. D’autant que l’hôpital reste sous tension avec près de 25 000 malades contaminés par le Covid-19 hospitalisés, ainsi que 2 745 en réanimation au 20 décembre.

« Sur un plan médical, il faudrait reconfiner le 26 décembre »



Djillali Annane, patron du service de réanimation de l’hôpital Raymond-Poincaré, à Garches (Hauts-de-Seine), assiste ces derniers jours à une progression du rythme des entrées de nouveaux patients atteints du Covid-19.



Il confie au Monde : « Sur le plan strictement médical et sanitaire, il faudrait faire comme nos voisins, prendre des mesures plus strictes, comme reconfiner au 26 décembre, Mais sur le plan de la santé mentale, de la capacité de cohésion de notre société, il est fondamental que Noël puisse se dérouler, que les familles puissent passer des fêtes heureuses. »


Pour le réanimateur, « il faut juste être conscient qu’il va y avoir un prix à cela, avec de grandes chances d’un reconfinement dès janvier [2021] ».


Une perspective que le gouvernement veut à tout prix éviter. Et qui n’est pas une fatalité. Toujours dans Le Monde, le professeur Antoine Flahault, directeur de l’Institut de santé globale de l’université de Genève, estime que les vacances des enfants et des adultes (avec moins de déplacements dans les transports en commun) ainsi que la fermeture des bars et restaurants peuvent exercer un frein supplémentaire à l’épidémie : « Si la situation ne s’aggrave pas trop rapidement en France ces prochains jours, peut-être tiendra-t-elle. »




Covid-19. Risquons-nous un reconfinement juste après Noël ? (ouest-france.fr)
Revenir en haut Aller en bas
Capucine
MODERATION
MODERATION
Capucine

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 6771
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

Covid-19. Risquons-nous un reconfinement juste après Noël ? Empty
MessageSujet: Re: Covid-19. Risquons-nous un reconfinement juste après Noël ?   Covid-19. Risquons-nous un reconfinement juste après Noël ? Icon_minipostedSam 26 Déc 2020, 10:55 pm

Covid-19 : Véran n’exclut pas un 3e confinement en cas d’aggravation



Alors que la campagne de vaccination contre la covid-19 commence ce dimanche, le ministre de la Santé, Olivier Véran, n’exclut pas un troisième confinement en cas d’aggravation de l’épidémie.



Covid-19. Risquons-nous un reconfinement juste après Noël ? Olivier-veran-ministre-de-la-sante_5458360_676x443pOlivier Véran, ministre de la Santé. (Geoffroy Van Der Hasselt / EPA)




L’instauration d’un troisième confinement n’est pas exclue si la situation épidémique « devait s’aggraver », affirme le ministre de la Santé Olivier Véran au Journal du Dimanche, à l’occasion du lancement de la campagne de vaccination en France.

« Nous n’excluons jamais des mesures qui pourraient être nécessaires pour protéger des populations. Ça ne veut pas dire qu’on a décidé, mais qu’on observe la situation heure par heure », souligne-t-il dans un entretien.

Les autorités redoutent l’arrivée d’une troisième vague dans les semaines qui suivent les fêtes de fin d’année.


D’autant plus que la circulation du virus est encore importante, avec « 15 000 contaminations détectées par jour en moyenne, alors qu’on était descendu à 11 000… », pointe Olivier Véran.



« La pression sur le système de santé reste importante »


« L’objectif des 5. 000 (cas de contamination par jour) s’éloigne. Et la pression sur le système de santé reste importante, avec 1 500 hospitalisations par jour, une tension qui baisse très peu en réanimation », souligne le ministre, qui se dit prêt à prendre « les mesures nécessaires, si la situation devait s’aggraver ».


La situation est déjà préoccupante dans le « Grand Est, la Bourgogne-Franche-Comté et le département des Alpes-Maritimes, à commencer par Nice », avec « une augmentation de l’incidence chez les personnes âgées dans certains territoires ruraux ».


Plusieurs maires de l’Est de la France, dont Reims, plaident depuis plusieurs jours pour « reconfiner soit de façon territoriale ou au niveau national ».


Alors que de nombreux pays ont d’ores et déjà pris des mesures de reconfinement, la France a « fait le choix de mesures strictes et difficiles plus tôt pour laisser les Français souffler pendant les fêtes », se défend le ministre, même si « cela a marché, pas assez, certes », avec plus de 40 000 nouveaux cas de covid enregistrés en 48 heures (jeudi et vendredi).


Seulement 3 093 cas ont été enregistrés samedi avec la trêve de Noël et la fermeture des laboratoires.



Véran conseille de ne pas fêter le Nouvel an


« Nous saurons vite si les rassemblements familiaux et festifs auront un impact », affirme Olivier Véran après une levée exceptionnelle du couvre-feu le 24 au soir pour permettre aux Français de se déplacer. Pour le Nouvel an, il conseille de ne pas le célébrer. « On ne peut pas, pour une soirée, prendre le risque de bloquer à nouveau le pays pendant des semaines ».


La vaccination débute ce dimanche matin, auprès d’une dizaine de personnes âgées et d’un soignant volontaires à l’unité de soins de longue durée de l’hôpital René-Muret de Sevran (Seine-Saint-Denis). Le centre gériatrique de Champmaillot dépendant du CHU de Dijon sera le deuxième lieu du lancement de cette campagne.


« Ce vaccin protège 95 % des individus contre les cas de forme grave et va sauver beaucoup de vies », se félicite le ministre, rappelant que « pour les personnes âgées, le risque de mourir du Covid-19 est élevé ».





Covid-19 : Véran n’exclut pas un 3e confinement en cas d’aggravation - Coronavirus - Le Télégramme (letelegramme.fr)
Revenir en haut Aller en bas
 

Covid-19. Risquons-nous un reconfinement juste après Noël ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: Accueil du forum :: . :: Actualité-