*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  Contribution  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"
 

 Autopsie de lectures du jour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
prisca*
.
.
prisca*

Date d'inscription : 05/12/2019
Féminin
Messages : 1225
Pays : France
R E L I G I O N : Chrétienne

Autopsie de lectures du jour Empty
MessageSujet: Autopsie de lectures du jour   Autopsie de lectures du jour Icon_minipostedDim 28 Juin 2020, 1:31 am

Dimanche 28 juin 2020.

DEUXIEME LECTURE – Lettre de saint Paul aux Romains-6, 3 11


Frères, ne le savez-vous pas ?
3 Nous tous qui par le baptême avons été unis au Christ JESUS,
c’est à sa mort que nous avons été unis par le baptême.
4 Si donc, par le baptême qui nous unit à sa mort,
nous avons été mis au tombeau avec lui,
c’est pour que nous menions une vie nouvelle, nous aussi,
comme le Christ qui, par la toute-puissance du Père,
est ressuscité d’entre les morts.
8 Et si nous sommes passés par la mort avec le Christ,
nous croyons que nous vivrons aussi avec lui.
9 Nous le savons en effet :
ressuscité d’entre les morts, le Christ ne meurt plus ;
la mort n’a plus de pouvoir sur lui.
10 Car lui qui est mort,
c’est au péché qu’il est mort une fois pour toutes ;
lui qui est vivant,
c’est pour Dieu qu’il est vivant.
11 De même, vous aussi,
pensez que vous êtes morts au Transgression volontaire d'une règle ou d'un commandement divin - point de rupture entre Dieu et l'homme.péché,
mais vivants pour Dieu en JESUS Christ
.


Dans le message d'après j'insère le commentaire de Marie Noelle Thabut.

Vous, que pensez vous de ces versets ?

Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
prisca*
.
.
prisca*

Date d'inscription : 05/12/2019
Féminin
Messages : 1225
Pays : France
R E L I G I O N : Chrétienne

Autopsie de lectures du jour Empty
MessageSujet: Re: Autopsie de lectures du jour   Autopsie de lectures du jour Icon_minipostedDim 28 Juin 2020, 1:32 am


Commentaires de Marie Noelle Thabut.


Ce texte de Paul est peut-être bien sa réponse à un reproche qu’on lui fait souvent. Je m’explique : le thème majeur de la lettre aux Romains pourrait se résumer ainsi : « Dieu nous sauve par pure grâce, qui que nous soyons ; il nous suffit d’accueillir ce salut dans la foi » ; cette insistance de Paul sur la gratuité du salut lui vaut une objection que nous entendons aussi parfois aujourd’hui, ici ou là : on lui dit : « A trop insister sur la gratuité du salut de Dieu, vous encouragez le péché » (sous-entendu, alors on peut faire n’importe quoi, vous prêchez le laxisme). Paul s’en défend ici en disant : Ne me faites pas dire qu’il est sans importance de pécher sous prétexte qu’il y a la grâce de Dieu ; car désormais, le péché ne nous concerne plus ; depuis notre Baptême, nous sommes des créatures nouvelles sur lesquelles le péché n’a plus de prise. « Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. » (2 Co 5, 17).
Sa réponse à ses détracteurs n’est pas fondée sur des principes moraux, mais sur le mystère du salut. Il faut dire que Paul vit son Baptême avec une telle profondeur que nous avons un peu de mal à le suivre ! Quand Paul parle de création nouvelle, il parle d’expérience : sur le chemin de Damas, quand il s’est relevé, il était un autre homme ! Il était mort à tout ce qu’était sa vie antérieure, une certaine manière de voir, d’agir, de croire surtout.
C’est ce mot « mort » qui représente pour nous l’une des principales difficultés de ce texte, car il revient pratiquement à toutes les lignes, et il nous est bien difficile de lui donner un autre sens que celui de notre langage courant : la mort biologique qui attend tous les humains et qui nous fait si peur. Or Paul lui donne un tout autre sens dans ce texte qui se place à un niveau uniquement théologique : « Nous tous, qui avons été baptisés en JESUS Christ, c’est dans sa mort que nous avons été baptisés… nous sommes passés par la mort avec le Christ… lui qui est mort, c’est au péché qu’il est mort une fois pour toutes… pensez que vous êtes morts au péché. »
Il s’agit d’un baptême, d’un passage, d’une mort au péché. Un autre texte de Paul peut nous donner la clé de ces mots ; il écrit dans sa première lettre aux Corinthiens : « Nos pères étaient tous sous la nuée, tous ils passèrent à travers la mer, et tous furent baptisés en Moïse, dans la nuée et dans la mer. » (1 Co 10, 1-2). Il s’agit là des événements fondateurs du peuple d’Israël : Dieu libère son peuple de l’esclavage et le fait naître à une nouvelle vie par son passage à travers les eaux. C’est cela que Paul appelle le Baptême d’Israël ; Moïse a rompu là l’engrenage d’une captivité de plus en plus impitoyable : travail forcé, meurtre des enfants, mauvaise foi de Pharaon. Le passage de la mer a consacré cette rupture, cette mort à l’esclavage.
De même, nous dit Paul, JESUS accomplit une rupture radicale : l’homme, dans sa révolte contre Dieu, est prisonnier de ses doutes, de ses soupçons, de ses refus d’aimer, en un mot prisonnier de son péché. L’engrenage de la haine et de la violence semble impitoyable.
JESUS, lui, se fait « obéissant jusqu’à la mort, à la mort sur une croix » (Phi 2, 8) ; sa confiance en Dieu (c’est le sens du mot « obéissance » chez Paul), son harmonie parfaite avec toute la volonté de son Père rompt le cercle infernal du péché des hommes. Ainsi, sa mort est un triomphe, l’acte victorieux du premier homme vraiment libre. « Car lui qui est mort, c’est au péché qu’il est mort une fois pour toutes ; lui qui est vivant, c’est pour Dieu qu’il est vivant. »
De quelle mort parle-t-il ? Paul nous dit « « Nous sommes passés par la mort avec le Christ », mais pourtant, nous nous sentons bien vivants, sinon nous ne serions pas là, vous et moi ! C’est donc qu’il ne s’agit pas de la mort biologique. Il emploie ici ce mot « mort » pour évoquer une rupture radicale avec le passé.

Quand Paul dit « nous sommes morts au péché », il veut dire que nous sommes morts à notre mauvaise manière de vivre. Désormais, nous vivons une vie nouvelle : nous avons abandonné les fausses valeurs du monde pour vivre à l’image de JESUS. Imiter JESUS, c’est sortir de l’engrenage de la haine et de la violence, du goût du pouvoir ou de l’argent. C’est le choisir, lui, comme notre seul maître et entrer dans une nouvelle manière de vivre faite d’amour et de service des frères. Et c’est notre baptême qui a inauguré pour nous ce changement radical d’orientation, le commencement de notre nouvelle vie. Paul envisage donc le baptême comme une véritable libération.
Alors Paul peut dire à ceux qui se sont attachés au Christ : « Vous aussi, pensez que vous êtes morts au péché, et vivants pour Dieu en JESUS Christ. » Ailleurs, il dira que le baptisé est un « homme nouveau » : « Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Le monde ancien est passé, voici qu’une réalité nouvelle est là. Tout vient de Dieu qui nous a réconciliés avec lui par le Christ. » (2 Co 5, 17-18).
Cette transformation est donc déjà chose faite, mais en même temps elle reste à faire : notre vie nouvelle est inaugurée par notre Baptême, à nous maintenant, d’y conformer tous nos comportements quotidiens. Paul répond donc ainsi aux objections qui lui étaient faites, de présenter un tableau un peu trop rose de la vie du Chrétien : car sa conclusion représente une exigence formidable, finalement : « De même vous aussi, pensez que vous êtes morts au péché, et vivants pour Dieu en JESUS Christ. »
Oui, entrer dans le salut est très simple, il suffit d’y croire, mais c’est très exigeant ! Car, désormais, nous nous devons de mener une vie nouvelle, conforme à l’Esprit du Christ.
La lettre aux Ephésiens le redit aux Chrétiens : « Il vous faut, renonçant à votre existence passée, vous dépouiller du vieil homme qui se corrompt sous l’effet des convoitises trompeuses ; il vous faut être renouvelés par la transformation spirituelle de votre intelligence et revêtir l’homme nouveau créé selon Dieu dans la justice et la sainteté qui viennent de la vérité. » (Ep 4, 22-24). Le secret pour nous laisser renouveler entièrement, comme dit l’apôtre ici : rester les yeux fixés sur la croix du Christ, lui qui nous donne l’exemple parfait de l’obéissance et de la douceur seules capables de casser l’enchaînement de la violence : « Demeurez en moi comme je demeure en vous ! De même que le sarment, s’il ne demeure sur la vigne, ne peut de lui-même porter du fruit, ainsi vous non plus si vous ne demeurez en moi. » (Jn 15, 4).

Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
prisca*
.
.
prisca*

Date d'inscription : 05/12/2019
Féminin
Messages : 1225
Pays : France
R E L I G I O N : Chrétienne

Autopsie de lectures du jour Empty
MessageSujet: Re: Autopsie de lectures du jour   Autopsie de lectures du jour Icon_minipostedDim 28 Juin 2020, 6:08 am

Marie Noelle Thabut. a écrit:

Commentaires de Marie Noelle Thabut.


Ce texte de Paul est peut-être bien sa réponse à un reproche qu’on lui fait souvent.

Je m’explique : le thème majeur de la lettre aux Romains pourrait se résumer ainsi : « Dieu nous sauve par pure grâce, qui que nous soyons ; il nous suffit d’accueillir ce salut dans la foi » ;


cette insistance de Paul sur la gratuité du salut lui vaut une objection que nous entendons aussi parfois aujourd’hui, ici ou là : on lui dit : « A trop insister sur la gratuité du salut de Dieu, vous encouragez le péché » (sous-entendu, alors on peut faire n’importe quoi, vous prêchez le laxisme). Paul s’en défend ici en disant : Ne me faites pas dire qu’il est sans importance de pécher sous prétexte qu’il y a la grâce de Dieu ; car désormais, le péché ne nous concerne plus ; depuis notre Baptême, nous sommes des créatures nouvelles sur lesquelles le péché n’a plus de prise. « Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. » (2 Co 5, 17).


Non madame, vous faites fausse route.

D'abord aucun reproche n'est fait à Paul.

Lorsque Paul énonce tous les cas de figure, c'est DIEU qui nous parle afin de démonter pièce par pièce tout ce qui peut nous faire hésiter encore dans l'argumentaire.

Encore non madame, DIEU ne nous sauve pas par pure Grâce, ni non plus que quiconque reçoit la Grâce à la condition que vous précisez, à savoir "accueillir le Salut".

Non madame, il n'y a pas de gratuité du Salut et bien entendu puisque votre postulat de départ est faux, tout s'enchaine dans le faux.

Non madame il n'y a personne qui n'a dit à Paul que la gratuité du Salut pousse les gens à pécher sous prétexte qu'il y a la Grâce de Dieu car au moment où Paul parle madame Thabut, encore la Bible n'est pas écrite, et les gens ignorent quelles sont toutes les dispositions de la Grâce car elle existe la Grâce bien entendu toutefois, mais pas de la manière dont vous en parlez.

Mais c'est vous aujourd'hui madame qui avez cela dans la conscience car vous vous dites que les guerres autour de vous sont les conséquences directes du laxisme occasionné par la Grâce, mais vous refusez de dire le fond de votre pensée, vous préférez parler de gens du passé alors que même pas les gens du passé à cette époque là n'ont pris connaissance de toute la Bible réunie pour pouvoir poser leur analyse sur du solide. Mais les guerres dont vous êtes témoin madame oui c'est à cause du laxisme car c'est par votre faute qu'une fausse information a été divulguée, car en disant que la Grâce est accordée à quiconque mais qu'il faut juste l'accepter, l'acquiescer, vous avez poussé les gens à vivre une vie sans se soucier de leur âme, et les gens se disant qu'ils verront bien à l'heure de leur mort, ainsi l'acceptation de la Grâce il sera toujours temps d'y penser après le décès, devant DIEU, étant persuadés qu'ils ne peuvent absolument refuser un cadeau de cette envergure, car personne n'est assez fou pour dire devant DIEU "je refuse la Grâce, je préfère aller en enfer pour l'éternité" au revoir, à jamais.....  Razz

Vous me faites bien rire madame  Razz
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
 

Autopsie de lectures du jour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: C H R I S T I A N I S M E :: Dialogue Oecuménique et autres religions ( SECTIONS ENSEIGNEMENTS ) :: Le Christianisme-