*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  Contribution  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"
 

 Elections européennes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Capucine
MODERATION
MODERATION
Capucine

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 5443
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

Elections européennes Empty
MessageSujet: Elections européennes   Elections européennes Icon_minipostedMar 14 Mai 2019, 5:55 am

Élections européennes : en Europe, l’Église « doit se réveiller »



"L'Union européenne (UE) est en crise", considère Mgr Jean-Claude Hollerich, archevêque de Luxembourg et président de la Commission des épiscopats de la Communauté européenne (COMECE). Parmi les difficultés qu'elle traverse : la crise de la foi. Un défi que peuvent relever "sans peur" les catholiques européens, à condition de s'atteler à la tâche et de ne pas avoir peur du dialogue, a confié le prélat à Aleteia.





Du 23 au 26 mai prochains, l’ensemble des citoyens européens sont invités à élire leur représentants pour les cinq ans à venir au Parlement européen. Pour Mgr Jean-Claude Hollerich, il s’agit d’un rendez-vous important car « l’Union européenne est en crise ». Cette crise se manifeste par de nombreux conflits qui déstabilisent le projet européen et favorisent la montée des populismes. Entre le Brexit, le chômage de masse et la montée de l’euroscepticisme, l’Europe fait face à de nombreuses crispations.


Parmi les dangers que court le vieux continent, l’un d’eux pourrait se résumer dans le néologisme Fidexit, c’est-à-dire la sortie de la foi de l’Union européenne. L’Europe est effectivement l’un des seuls endroits au monde où le nombre de catholiques diminue. En un an, elle a ainsi perdu pas moins de 240.000 baptisés et près de 2.500 prêtres, alors que sa population a pourtant augmenté de 1,3 million d′habitants.




Les fondateurs de l’UE, des « catholiques convaincus »




Face à cela, l’Église européenne doit inévitablement se « réveiller ». « Il faut prendre l’évangélisation au sérieux », suggère Mgr Hollerich. Or, l’évangélisation commence par soi-même : changer de vie, vivre une véritable conversion et annoncer l’Évangile. Et « sans peur ! ».


D’autant que tout permet d’annoncer le Christ, assure le responsable épiscopal. Le concept de l’Europe lui-même repose sur le dialogue, notamment entre les institutions et les religions. Cependant, les responsables politiques devraient reconnaître que la place du religieux ne se cantonne pas uniquement à la sphère privée, juge le président de la COMECE, mais puisse apparaître aussi dans la vie publique. On oublie un peu facilement que les fondateurs de l’UE étaient des « catholiques convaincus », glisse-t-il encore, à l’exception toutefois de Paul-Henri Spaak « qui se disait plutôt athée catholique ».

Depuis le début de son pontificat, le pape François, quoique sud-américain, a de son côté aussi prononcé des discours très « musclés » sur l’Europe, observe Mgr Hollerich. À travers eux, le pontife non-européen donne de « vrais enseignements » qu’il serait bon que les hommes et les femmes politiques lisent et « en mesurent la profondeur ». Parmi les discours qui feront date : celui devant le Conseil de l’Europe, le 25 novembre 2014, ou au Vatican en recevant le Prix Charlemagne, le 6 mai 2016.



Apprendre à dialoguer




Le dialogue est précisément l’un des défis auxquels fait face l’Union européenne, selon le président de la COMECE. Lors des différents élargissements vers les pays de l’Est, il ne fallait pas s’attendre à une simple et automatique adaptation de ces pays sur le modèle occidental, avec les mêmes standards, les mêmes manières de penser, etc.

Pour se comprendre, il est important de mener un dialogue beaucoup plus profond : quel est notre regard sur l’histoire ? Quelles sont les mémoires culturelles collectives des peuples qui constituent l’Europe ? Voilà comment avancer ensemble. Mais l’Union européenne possède tous les atouts pour réussir sur cette route, pour l’archevêque de Luxembourg, car il s’agit avant tout d’un monde de « compromis », c’est-à-dire de « respect de l’autre ».


Un autre aspect pour réussir l’intégration européenne : que les jeunes puissent voir l’Europe comme un allié. Et ce sera notamment le cas si l’Europe devient capable de leur fournir du travail ou la possibilité de fonder sereinement une famille. Plus de 15% des jeunes européens sont sans emploi. « Je connais des jeunes qui vivent en couple, aimeraient se marier, mais n’osent pas en raison de leur situation matérielle instable », déplore ainsi le prélat luxembourgeois.


Le vote, une « force créatrice en politique »



Cette situation, les futurs députés devront en prendre conscience. Le meilleur moyen pour eux est de ne pas se contenter d’effectuer des allers-retours entre Bruxelles et Strasbourg, sourit Mgr Hollerich. Un bon député doit être capable de se rendre régulièrement dans sa circonscription pour rencontrer ses électeurs.




Quant aux citoyens, ils doivent devenir conscients de leur « responsabilité civile par rapport à l’Europe et au monde ». À quelques jours des élections, 68% des Français âgés de 18 à 25 ans affichent leur désintérêt pour le scrutin, selon un récent sondage. En 2014, seuls 24% des jeunes Français de 18 ans à 24 ans s’étaient déplacés pour aller voter. « Nous ne pouvons pas nous contenter de dire du mal de l’Europe et des institutions en nous abstenant de voter », formule le prélat. « Le vote doit se transformer en force créatrice en politique », explique celui qui assure que son propre bulletin sera bien glissé dans les urnes le 26 mai prochain.





[size=18]https://fr.aleteia.org/2019/05/13/en-europe-leglise-doit-se-reveiller/?utm_campaign=NL_fr&utm_source=daily_newsletter&utm_medium=mail&utm_content=NL_fr

[/size]


Dernière édition par Capucine le Mar 14 Mai 2019, 6:21 am, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Capucine
MODERATION
MODERATION
Capucine

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 5443
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

Elections européennes Empty
MessageSujet: Re: Elections européennes   Elections européennes Icon_minipostedMar 14 Mai 2019, 6:18 am

Les patrons chrétiens appellent à rechercher « le cœur de l’Europe »


Alors que la campagne européenne a démarré ce 13 mai, une dizaine d’associations européennes d’entrepreneurs et dirigeants chrétiens s’adressent aux responsables politiques européens et aux futurs parlementaires européens dans une lettre inédite qu’Aleteia vous propose de découvrir.





« L’Europe a largement atteint son but d’assurer la paix et le développement économique depuis 1945. La Dignité de la personne et la Subsidiarité sont – depuis le début – au cœur du projet européen. » Dans une lettre inédite qu’Aleteia vous propose de découvrir ci-dessous, une dizaine d’associations européennes de chefs d’entreprises chrétiens ont signé un appel commun adressé aux responsables politiques européens et les futurs parlementaires européens afin qu’ils continuent « dans cette ligne ». « Sinon, l’Europe sera écrasée entre des géants économiques globaux et des comportements nationaux égoïstes, ce qui accroîtrait encore les inégalités sociales et économiques entre les personnes, les groupes, les régions et les nations », rappellent-ils.


Citation :
Lettre aux responsables politiques européens et futurs Parlementaires européens

Appel à rechercher le cœur de l’Europe
L’Europe a largement atteint son but d’assurer la paix et le développement économique depuis 1945. La Dignité de la personne et la Subsidiarité sont – depuis le début – au cœur du projet européen.

Nous, chefs d’entreprises européens, nous appelons les responsables politiques européens et les futurs Parlementaires européens à continuer dans cette ligne. Sinon, l’Europe sera écrasée entre des géants économiques globaux et des comportements nationaux égoïstes, ce qui accroîtrait encore les inégalités sociales et économiques entre les personnes, les groupes, les régions et les nations.
A cette fin, nous voudrions que le futur programme européen soit fondé sur les bases suivantes :

La personne : en premier lieu, nous voulons rappeler la Dignité de tout être humain et sa Liberté fondamentale. Seule une Europe fondée sur cette base anthropologique et philosophique sera durable.

La famille : ainsi, deuxièmement, nous appelons à un soutien de la famille comme la plus petite cellule de base de la société et pour l’inclusion de nos jeunes dans leur société. La famille est le fondement de notre avenir commun en Europe.

La société : En troisième lieu, nous voulons rappeler la nécessité d’une Participation de tous les citoyens à la construction d’un nouveau modèle de Bien commun inclusif en Europe, rendant effectives tant la Subsidiarité que la Solidarité originelle européenne.
A cet effet, les candidats aux prochaines élections européennes devraient expliciter et détailler leurs efforts pour développer un projet européen cohérent, soutenable, lisible et clair. Un vrai débat démocratique est essentiel dans nos démocraties représentatives occidentales pour déterminer les futures alliances et les programmes européens proposés.

L’économie : quatrièmement, nous voulons réaffirmer notre détermination, en tant que chefs d’entreprises européens, à contribuer à un développement économique et social durable. Nous pensons que le capitalisme, régulé par des mécanismes démocratiques de prises de décisions et recherchant un équilibre entre les différents intérêts sociaux, est le bon cadre pour le développement et la prospérité des entreprises. Nous sommes pleinement engagés à collaborer avec tous les acteurs de la société, comme nous y appelle le pape François dans Laudato Si’. A cette fin, nous émettons le souhait que la responsabilité l’emporte sur l’assistanat, que l’unité prévale sur les divisions et que la coopération l’emporte sur la concurrence entre les Européens, afin de mettre l’Europe en position de défendre ses intérêts et d’assumer son rôle global dans le monde.

La réduction des inégalités : enfin nous n’oublions pas les responsabilités historiques de l’Europe dans les autres parties du monde, particulièrement dans les pays en développement, et nous voulons que l’Europe s’engage à servir le progrès humain, économique, environnemental et social partout dans le monde. Nous demandons une politique d’échanges équilibrés avec ces pays, appuyée sur des accords de commerce et de coopération ouverts et, si nécessaire, une aide au développement. Dans ces conditions, l’Europe sera capable d’intégrer les réfugiés ou migrants qui ont besoin de s’installer en Europe de façon permanente, en leur assurant des conditions de vie dignes à la hauteur de leur humanité et de leurs compétences.

Notre engagement : Nous nous engageons, en tant que chefs d’entreprises chrétiens, à faire vivre nos valeurs dans le cadre de l’Europe et à contribuer ensemble à la construction d’une Europe de paix, de prospérité et forte, à la lumière de nos racines chrétiennes communes et pour le Bien commun de toute l’humanité.

Laurent BATAILLE, Président UNIAPAC Europe ; Claude VERSTRAETE, Président ADIC-Belgique ; Philippe ROYER, Président EDC-France ; Ulrich HEMEL, Président BKU-Allemagne ; Jozsef TOTH, Vice-Président ERME-Hongrie ; Botond SZALMA, Président KERME-Hongrie ; Riccardo GHIDELLA, Président UCID-Italie ; Joe HATEM, Président EDC-Liban ; Ireneusz MARCZYK, Président PSChP-Pologne ; Joao Pedro TAVARES, Président ACEGE-Portugal ; Jozef VANCO, Maria VANCO, Présidents VENITE-Slovaquie ; Dr Drago RUDEL, Président ZKPS-Slovénie ; Luis de LARRAMENDI, Président ASE-Espagne.





https://fr.aleteia.org/2019/05/14/elections-europeennes-les-patrons-chretiens-appellent-a-rechercher-le-coeur-de-leurope/?utm_campaign=NL_fr&utm_source=daily_newsletter&utm_medium=mail&utm_content=NL_fr
Revenir en haut Aller en bas
Capucine
MODERATION
MODERATION
Capucine

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 5443
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

Elections européennes Empty
MessageSujet: Re: Elections européennes   Elections européennes Icon_minipostedMar 14 Mai 2019, 6:39 am

Comment retrouver le sens de l'Europe ?


A quelques jours des élections européennes, qu´est-ce que les jeunes catholiques attendent de l´Europe ? Mgr Luc Ravel, archevêque de Strasbourg, dialogue avec eux et répond à leurs questions en direct sur KTO. Le développement économique peut-il s´accorder avec le respect de la dignité humaine ? Y a-t-il de la résignation ? Comment retrouver le sens du projet européen ? Comment contribuer de manière efficace ?
Diffusé le 10/05/2019 / Durée : 52 minutes

Revenir en haut Aller en bas
 

Elections européennes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» cour de droit et institutions européennes
» Les institutions européennes risquent de perdre toute crédibilité
» Sidérant "oubli" des institutions Européennes!!
» BO : postes en Ecoles Européennes, rentrée 2014
» Résultats des européennes : premières estimations en Europe dès ce soir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: Accueil du forum :: . :: Actualité-