*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  Contribution  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"
 

 Contredit par ses SMS, Tariq Ramadan, accusé de viols, voit s'éloigner sa sortie de prison

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Capucine
MODERATION
MODERATION
Capucine

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 6241
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

Contredit par ses SMS, Tariq Ramadan, accusé de viols, voit s'éloigner sa sortie de prison  Empty
MessageSujet: Contredit par ses SMS, Tariq Ramadan, accusé de viols, voit s'éloigner sa sortie de prison    Contredit par ses SMS, Tariq Ramadan, accusé de viols, voit s'éloigner sa sortie de prison  Icon_minipostedMer 26 Sep 2018, 5:13 am

Contredit par ses SMS, Tariq Ramadan, accusé de viols, voit s'éloigner sa sortie de prison 

AFP, publié le mercredi 26 septembre 2018 à 17h06

Pour la troisième fois, les juges d'instruction ont refusé la mise en liberté de Tariq Ramadan, se fondant notamment sur des SMS tout juste versés au dossier qui contredisent la version de l'intellectuel musulman, incarcéré depuis sept mois en France pour deux viols qu'il conteste.


D'ici à vendredi, un juge des libertés et de la détention doit confirmer ou non ce refus signifié mardi, mais les éléments reçus la veille par les magistrats laissent peu d'espoir au théologien suisse de 56 ans, mis en examen en début d'année, d'obtenir sa libération sous contrôle judiciaire, selon des proches du dossier.


Figure controversée et longtemps influente de l'islam francophone, Tariq Ramadan est visé par une enquête après la plainte en octobre 2017 d'Henda Ayari. Cette salafiste devenue militante laïque l'accuse d'un viol à Paris au printemps 2012.


Une femme, surnommée "Christelle", avait déposé plainte à sa suite, dénonçant un viol le 9 octobre 2009 au Hilton de Lyon, en marge d'une des conférences à succès du prédicateur.


Selon des sources concordantes, les trois juges d'instruction ont reçu lundi les résultats d'une expertise ordonnée en avril sur les téléphones et le matériel informatique appartenant à Tariq Ramadan et à ces deux plaignantes.


- 399 SMS -


Les magistrats y ont découvert notamment 399 SMS échangés entre "Christelle" et Tariq Ramadan du 31 août au 15 décembre 2009. Ces messages, dont l'AFP a pris connaissance, contredisent la version encore défendue la semaine dernière par l'intellectuel, qui niait toute relation sexuelle avec ces deux femmes.


Confronté le 18 septembre pendant huit heures à "Christelle" dans le bureau des juges, Tariq Ramadan n'avait reconnu à nouveau qu'un "jeu de séduction", réaffirmant n'avoir bu qu'un verre avec cette "mythomane" au bar de l'hôtel.


Mais les SMS exhumés du vieux téléphone de "Christelle" témoignent au contraire d'un premier rendez-vous planifié et explicite sur son objectif. Dans les messages, Tariq Ramadan y détaillait à l'avance ses fantasmes sexuels violents et dominateurs, qui concordent avec la description du viol faite par "Christelle" aux enquêteurs. 


"Désolé pour ma +violence+", lui dit-il le lendemain dans un de ses 255 messages. "Tu n'as pas aimé... je suis désolé", écrit-il plus tard.


"C'est un tournant majeur, c'est le système Ramadan qui est mis au jour", a réagi l'avocat de "Christelle", Me Eric Morain. "La relation sexuelle était annoncée, il n'y a pas de surprise, mais on voit bien qu'elle a été pour partie non consentie", a-t-il estimé auprès de l'AFP, dénonçant les "calomnies" et les "insultes" contre sa cliente depuis un an.


L'horodatage des 144 SMS envoyés par "Christelle" n'ayant pas été retrouvé, l'enquête devra reconstituer le fil des conversations, où sont évoqués aussi des menaces et les contacts que "Christelle" aurait noués à cette période avec des adversaires de l'islamologue.


Dans un de ces messages non-datés, "Christelle" écrit "tu m'as manqué dès que j'ai passé la porte" et dans un autre "si je passais un mauvais moment je serais partie".


"La vraie question est de savoir s'il y a eu viol et ces messages de la partie civile disent clairement non", a commenté l'avocat de M. Ramadan, Me Emmanuel Marsigny.


Après avoir refusé de répondre aux questions sur sa sexualité en garde à vue fin janvier, Tariq Ramadan avait reconnu pour la première fois devant les juges en juin des relations extraconjugales consenties et des "rapports fougueux, de domination" avec d'anciennes maîtresses.


Il avait alors admis des relations avec une troisième femme ayant porté plainte, en mars. Il n'est pas mis en examen à ce jour dans ce volet, l'interrogatoire ayant été reporté dans l'attente d'investigations en cours.


Mis en examen le 2 février pour "viol" et "viol sur personne vulnérable", Tariq Ramadan est détenu à l'hôpital pénitentiaire de Fresnes (Val-de-Marne), en raison de sa sclérose en plaques dont le traitement a été jugé compatible avec sa détention.


En Suisse, Tariq Ramadan est également visé par une instruction pour viol, ouverte mi-septembre à Genève après une plainte d'une femme déposée en avril.


https://actu.orange.fr/france/contredit-par-ses-sms-tariq-ramadan-accuse-de-viols-voit-s-eloigner-sa-sortie-de-prison-CNT0000016OiV2.html
Revenir en haut Aller en bas
Capucine
MODERATION
MODERATION
Capucine

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 6241
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

Contredit par ses SMS, Tariq Ramadan, accusé de viols, voit s'éloigner sa sortie de prison  Empty
MessageSujet: Re: Contredit par ses SMS, Tariq Ramadan, accusé de viols, voit s'éloigner sa sortie de prison    Contredit par ses SMS, Tariq Ramadan, accusé de viols, voit s'éloigner sa sortie de prison  Icon_minipostedVen 16 Nov 2018, 7:30 am

Tariq Ramadan est sorti de prison, et reste poursuivi pour viols 

AFP, publié le vendredi 16 novembre 2018 à 18h30

Incarcéré depuis sa mise en examen le 2 février pour des viols qu'il conteste, l'islamologue suisse Tariq Ramadan a quitté la prison de Fresnes (Essonne) vendredi, mais il doit désormais se soumettre à un contrôle judiciaire strict pendant que l'enquête se poursuit.


Le théologien musulman est sorti vers 17H00 de l'établissement où il était détenu, a indiqué une source pénitentiaire. Un convoi de plusieurs voitures aux vitres teintées a quitté à cette heure-là la prison, a constaté une journaliste de l'AFP.


La chambre de l'instruction avait décidé cette libération jeudi, alors que sa quatrième demande de remise en liberté avait initialement été rejetée par le juge des libertés et de la détention.


"Il n'est pas démontré que la détention provisoire de celui-ci serait encore l'unique moyen d'éviter une pression sur les témoins et les parties civiles ou de garantir son maintien à la disposition de la justice", écrivent les magistrats de la cour d'appel de Paris dans leur décision dont l'AFP a eu connaissance.


En vertu de cette décision, Tariq Ramadan a dû verser une caution de 300.000 euros et remettre son passeport suisse. Il a également l'interdiction de quitter le territoire ou d'entrer en contact avec les plaignantes et certains témoins.


Après près de dix mois de détention, il devra résider en région parisienne et pointer une fois par semaine au commissariat.


Son avocat a également déposé fin octobre une nouvelle demande de retrait de ses mises en examen pour le viol présumé de deux femmes, Henda Ayari et celle que les médias surnomment "Christelle". Leurs plaintes successives avaient lancé l'affaire à l'automne 2017.


Toutes deux affirment avoir subi un rapport sexuel d'une extrême violence, en 2012 à Paris pour la première et en 2009 à Lyon pour l'autre.


"Je n'ai pas à fuir, je suis totalement innocent de ce dont on m'accuse. (...) Je vais rester en France et défendre mon honneur et mon innocence", avait-il déclaré jeudi pour tenter de convaincre les juges qui examinaient son appel contre le rejet, la semaine dernière, de sa quatrième demande de remise en liberté.


L'intellectuel, qui prenait pour la première fois la parole en public dans ce dossier, avait renouvelé cette demande à la suite de son revirement du 22 octobre. Après un an de dénégations et contraint par la révélation de SMS sans ambiguïtés, Tariq Ramadan avait alors reconnu avoir eu une relation sexuelle avec chacune de ses accusatrices, mais "consentie" selon lui.


Vendredi, les deux plaignantes, très actives sur les réseaux sociaux où elles sont victimes de harcèlement, ont dit craindre que cette libération galvanise les soutiens de l'intellectuel.


"Ce sont ces gens dévoués, corps et âme, aveuglés, qui sont dangereux ! Le fait de laisser sortir monsieur Ramadan, veut dire, dans leur tête : +nous avons une impunité totale+", a déclaré "Christelle" sur Europe 1.


Après l'annonce de la libération, "j'ai été harcelée, j'ai reçu des appels anonymes, des insultes, ça a duré toute la nuit", a rapporté Henda Ayari sur RTL. "On me dit que je vais le payer... Donc je suis plus choquée par ce regain de violence à mon encontre que par sa libération en fait".


- "Protéger ma famille" -


À l'audience jeudi, Tariq Ramadan avait plaidé avec force son innocence pendant une vingtaine de minutes. "Je n'ai jamais violé, je ne suis pas un violeur. C'est vrai que j'ai commis une erreur, j'ai pensé à protéger ma famille. C'était une erreur et une bêtise de ma part que ce mensonge", s'est-il justifié.


"Mais qui a menti le plus? Qui a instrumentalisé le mouvement #MeToo ?", s'est défendu M. Ramadan, reprochant à ses accusatrices de "se répandre dans les médias" alors que lui dit faire "confiance à la justice".


"La cour ne va pas se prononcer sur les charges qui pèsent contre vous, mais sur la question de votre maintien ou non en détention", l'avait rappelé à l'ordre le président.


À tour de rôle, les avocats de la défense et des deux plaignantes s'étaient auparavant renvoyé les accusations de menaces sur les protagonistes du dossier et leur entourage.


Une troisième femme, Mounia Rabbouj, a porté plainte à son tour en mars, mais à ce jour, les juges d'instruction ne se sont pas prononcés sur ces faits. 


En Suisse, la plainte d'une femme, déposée en avril, a entraîné en septembre l'ouverture d'une instruction à Genève. Tariq Ramadan doit être prochainement entendu en vue d'une inculpation dans ce dossier

https://actu.orange.fr/france/tariq-ramadan-est-sorti-de-prison-et-reste-poursuivi-pour-viols-CNT00000190Xi7.html
Revenir en haut Aller en bas
yacoub
MODERATION
MODERATION
yacoub

Date d'inscription : 27/07/2010
Masculin
Messages : 6997
Pays : france
R E L I G I O N : agnostique

Contredit par ses SMS, Tariq Ramadan, accusé de viols, voit s'éloigner sa sortie de prison  Empty
MessageSujet: Re: Contredit par ses SMS, Tariq Ramadan, accusé de viols, voit s'éloigner sa sortie de prison    Contredit par ses SMS, Tariq Ramadan, accusé de viols, voit s'éloigner sa sortie de prison  Icon_minipostedLun 19 Nov 2018, 2:23 am

Tarik Ramadan n'est pas sauvé pour autant puisque la Suisse aussi le poursuit
Revenir en haut Aller en bas
http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php
Capucine
MODERATION
MODERATION
Capucine

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 6241
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

Contredit par ses SMS, Tariq Ramadan, accusé de viols, voit s'éloigner sa sortie de prison  Empty
MessageSujet: Re: Contredit par ses SMS, Tariq Ramadan, accusé de viols, voit s'éloigner sa sortie de prison    Contredit par ses SMS, Tariq Ramadan, accusé de viols, voit s'éloigner sa sortie de prison  Icon_minipostedLun 19 Nov 2018, 2:27 am

@yacoub a écrit:
Tarik Ramadan n'est pas sauvé pour autant puisque la Suisse aussi le poursuit

Merci Yacoub de venir donner les nouvelles que tu connais mieux que moi là-dessus.
Revenir en haut Aller en bas
yacoub
MODERATION
MODERATION
yacoub

Date d'inscription : 27/07/2010
Masculin
Messages : 6997
Pays : france
R E L I G I O N : agnostique

Contredit par ses SMS, Tariq Ramadan, accusé de viols, voit s'éloigner sa sortie de prison  Empty
MessageSujet: Re: Contredit par ses SMS, Tariq Ramadan, accusé de viols, voit s'éloigner sa sortie de prison    Contredit par ses SMS, Tariq Ramadan, accusé de viols, voit s'éloigner sa sortie de prison  Icon_minipostedVen 21 Déc 2018, 2:19 am

Bonjour



le message de Yacoub ce trouve dans la section modération. 



Nicodème Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php
Capucine
MODERATION
MODERATION
Capucine

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 6241
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

Contredit par ses SMS, Tariq Ramadan, accusé de viols, voit s'éloigner sa sortie de prison  Empty
MessageSujet: Re: Contredit par ses SMS, Tariq Ramadan, accusé de viols, voit s'éloigner sa sortie de prison    Contredit par ses SMS, Tariq Ramadan, accusé de viols, voit s'éloigner sa sortie de prison  Icon_minipostedJeu 14 Mar 2019, 4:04 am

Tariq Ramadan échoue à faire lever ses mises en examen pour viols 



AFP, publié le jeudi 14 mars 2019 à 15h59


Après un an de rebondissements et une volte-face retentissante, l'islamologue suisse Tariq Ramadan espérait voir la justice lever ses deux mises en examen pour viol, mais la cour d'appel a rejeté sa demande jeudi.


L'intellectuel musulman de 56 ans est mis en examen depuis le 2 février 2018 pour deux viols, dont un sur personne vulnérable, des accusations qu'il conteste fermement.

Au début de cette affaire, Tariq Ramadan niait tout rapport sexuel avec les deux plaignantes: Henda Ayari, ancienne salafiste devenue militante laïque, qui dénonce un viol au printemps 2012, et une femme surnommée dans les médias Christelle, qui a rapporté des faits similaires commis à Lyon le 9 octobre 2009.





Mais contraint par l'enquête à changer de version, l'islamologue plaide désormais des relations de domination "consenties". 





"Face aux mensonges et aux dénégations de M. Tariq Ramadan, la parole des plaignantes a pesé plus lourd", s'est félicité jeudi l'avocat de Christelle, Me Eric Morain. "C'est une bonne nouvelle que la parole des femmes en 2019 pèse plus lourd que ces mensonges considérables", a-t-il ajouté à la sortie de l'audience. 




"M. Ramadan a menti tout au long de cette instruction, sa défense a bluffé et le dossier a parlé. Aujourd'hui, l'instruction continue et c'est une très très grande satisfaction", a-t-il conclu.

"La décision de la cour d'appel, dont on ne connaît pas encore la motivation, n'efface pas les mensonges démontrés des parties civiles, puisque les investigations ont démontré que les relations qu'elles ont eues avec M. Ramadan étaient voulues et pleinement consenties", a pour sa part réagi auprès l'AFP Me Emmanuel Marsigny, avocat de la défense.





- Requête "prématurée" -




Tariq Ramadan avait demandé cet été aux juges d'instruction de le placer sous le statut intermédiaire de témoin assisté, première étape vers le non-lieu qu'il réclame.

A l'époque, l'intellectuel niait encore tout rapport physique avec les plaignantes. Il avait seulement fini par admettre des relations extra-conjugales avec d'anciennes maîtresses et une troisième plaignante, pour laquelle il n'est pas mis en examen.




Les magistrats avaient donc rejeté sa requête, jugée "prématurée".

Cinq mois plus tard, la chambre de l'instruction a examiné à huis clos mi-janvier l'appel formé par Tariq Ramadan contre cette décision.





Mais entre-temps, la donne avait changé. Tariq Ramadan a en effet reconnu en octobre une relation sexuelle avec chacune des deux plaignantes. 





"Même dans les moments de fougue et de domination, un non c'était un non", s'était-il toutefois défendu en présentant sa nouvelle version.





La position de l'islamologue était devenue intenable depuis la révélation en septembre de centaines de SMS sans ambiguïté exhumés d'un vieux téléphone de Christelle.





- "Emprise" -





Le bras de fer entre les parties tourne désormais autour de l'abondante correspondance sexuelle de M. Ramadan avec les deux femmes, qui a fragilisé leur témoignage tout en documentant, selon les parties civiles, "l'emprise" du prédicateur.





En premier lieu, la datation d'un SMS de Christelle où elle écrit que Tariq Ramadan lui a "manqué" dès qu'elle a "passé la porte" est au coeur des débats.




A-t-il été envoyé après les faits, comme le soupçonnent les enquêteurs de la brigade criminelle, ou plusieurs semaines avant, à la suite d'un jeu érotique sur Skype, comme l'affirme Christelle ?

Des messages de Mme Ayari, envoyés après la date des faits, ont également été analysés. Ils contiennent des propositions sexuelles mais également des reproches de violence et de manipulation.




De manière constante depuis leurs plaintes, en octobre 2017, Henda Ayari et Christelle ont décrit chacune un premier rendez-vous qui a basculé dans un rapport sexuel brutal et contraint. 

Toutes deux ont aussi invoqué l'emprise exercée par l'islamologue - par des mensonges, des manipulations et des menaces - corroborée par des témoignages d'anciennes maîtresses qui figurent dans le dossier.




En avril 2018, une quatrième femme a déposé plainte en Suisse, entraînant l'ouverture d'une instruction à Genève, dans laquelle M. Ramadan n'a pas encore été entendu.

Celui qui fut longtemps considéré comme une figure aussi influente que controversée de l'islam européen a été remis en liberté mi-novembre, sous contrôle judiciaire avec interdiction de quitter le territoire. 




Le prédicateur, qui souffre d'une sclérose en plaques, a dû verser une caution préalable de 300.000 euros et remettre son passeport suisse.





https://actu.orange.fr/france/tariq-ramadan-echoue-a-faire-lever-ses-mises-en-examen-pour-viols-CNT000001dKzil/photos/tariq-ramadan-lors-d-une-conference-le-26-mars-2016-a-bordeaux-aa2cad96cd1dd7f2cd813641671bcfee.html
Revenir en haut Aller en bas
 

Contredit par ses SMS, Tariq Ramadan, accusé de viols, voit s'éloigner sa sortie de prison

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: Accueil du forum :: . :: Actualité-