*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  Contribution  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"
 | 
 

 Douze enfants disparus dans une grotte en Thaïlande depuis six jours : "Il y a de l'espoir à 100%

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Capucine
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 4832
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

MessageSujet: Douze enfants disparus dans une grotte en Thaïlande depuis six jours : "Il y a de l'espoir à 100%   Sam 30 Juin 2018, 1:11 am

Douze enfants disparus dans une grotte en Thaïlande depuis six jours : "Il y a de l'espoir à 100%"


SECOURISME - Les centaines de sauveteurs mobilisés pour retrouver 12 enfants et leur entraîneur bloqués depuis six jours dans une grotte ont repris leur recherche vendredi, luttant contre une inondation liée aux pluies de mousson. Mais la situation n'est pas désespérée, comme l'explique à LCI le président de la commission secours de la Fédération française de spéléologie (FFS).


29 juin 14:02 - Thomas Guien


Une course contre la montre pour éviter le pire. Depuis six jours, douze enfants âgés de 11 à 16 ans et leur entraineur de football sont coincés dans la grotte de Tham Luang. Une cavité longue de plus de dix kilomètres, située dans la province thaïlandaise de Chiang Rai, où des centaines de secouristes s'affairent pour localiser le groupe. Deux avancées notables ont eu lieu ce vendredi : un des plongeurs a réussi à pénétrer plus avant dans le réseau souterrain. 


Et une équipe a réussi à progresser par un puits à la verticale de la grotte. Mais  l'inondation des lieux et la raréfaction des poches d'air compliquent la donne… Pourtant, l'espoir demeure. Bernard Tourte, spéléologue et président de la commission secours de la Fédération française de spéléologie (FFS) en est convaincu.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Capucine
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 4832
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

MessageSujet: Re: Douze enfants disparus dans une grotte en Thaïlande depuis six jours : "Il y a de l'espoir à 100%   Lun 02 Juil 2018, 5:59 am

En Thaïlande, les enfants piégés dans une grotte retrouvés "sains et saufs"






Un groupe de plongeurs se préparent le 2 juillet 2018 pour les recherches des jeunes thaïlandais bloqués depuis neuf jours dans une grotte inondée. AFP PHOTO / ROYAL THAI NAVY


AFP, publié le lundi 02 juillet 2018 à 18h31

Les 12 enfants et leur entraîneur de foot pris au piège depuis neuf jours dans une grotte inondée en Thaïlande ont été retrouvés "sains et saufs" lundi soir, suscitant la liesse des secouristes et des familles.

"Nous les avons retrouvés tous les 13 sains et saufs", a annoncé le gouverneur de la province de Chiang Rai, Narongsak Osottanakorn, au milieu des cris d'enthousiasme des secouristes et des journalistes.

Mais l'évacuation ne sera pas immédiate, a précisé celui qui dirige aussi la cellule de secours. 

Des secouristes resteront dans l'intervalle dans la grotte avec eux, le temps qu'ils soient assez en forme pour parcourir les près de quatre kilomètres les séparant de la sortie, en partie inondés.

"Nous allons leur apporter de la nourriture, mais nous ne sommes pas sûr qu'ils puissent se nourrir vu qu'ils n'ont pas mangé depuis longtemps. Nous allons aussi faire venir un médecin sachant plonger", a-t-il ajouté.

Les plongeurs ont trouvé les jeunes un peu au-delà de "Pattaya Beach", la zone soupçonnée de leur tenir lieu d'abri. "Pattaya Beach était inondée mais nous les avons retrouvés 300 à 400 mètres plus loin", a précisé le gouverneur.

Lundi soir, la nouvelle s'est répandue à vitesse grand V sur les réseaux sociaux et les parents des enfants, qui dorment pour certains non loin de la grotte depuis des jours, ont exprimé leur joie.

"Je suis si heureux... Je veux le voir, en bonne santé mentale et physique", a réagi Thinnakorn Boonpiem, père d'un des disparus, interrogé par l'AFP.

Les jeunes footballeurs âgés de 11 à 16 ans et leur entraîneur s'étaient aventurés le soir du 23 juin, après leur entraînement sportif, dans la grotte de Tham Luang, dans cette zone de forêt tropicale dense, à la frontière avec la Birmanie et le Laos. 

Mais ils ont été bloqués par les fortes pluies de mousson et aucun contact n'avait depuis pu être noué avec eux.

- Soulagement national -

Leur drame a été relayé en direct à la télévision thaïlandaise et les internautes ne parlaient que de cela depuis des jours.

Lundi, une cérémonie avait été organisée à l'école des enfants. "Laissez-le revenir et jouer au football avec nous, il me manque", avait imploré parmi les 200 enfants réunis pour l'occasion Tilek Jana, dont l'ami Prajak est parmi les disparus.

"Je prie toutes les nuits pour que ces 13 vies soient sauvées", avait ajouté Jakkrit Muenghong, un des professeurs de Prajak.

Un chanteur célèbre en Thaïlande, Kong Huayrai, a même écrit une chanson en leur hommage: "Nous ne savons pas qui vous êtes, à quoi vous ressemblez, mais où êtes-vous? Avez-vous froid et faim?", dit la balade, diffusée à la télévision. "Le vent peut-il vous atteindre pour vous dire qu'il y a des gens qui vous attendent?", poursuit la chanson.

Lundi, des membres de l'ethnie montagnarde des Lisu se sont réunis non loin de la grotte pour sacrifier des poulets et des cochons, une offrande aux esprits de la rivière et de la forêt, pour les implorer de permettre le retour sains et saufs.

Des dizaines de plongeurs, y compris internationaux, ont été mobilisés pendant plus d'une semaine.

Des équipes de spécialistes étrangers venus d'Australie, de Grande-Bretagne, du Japon, de Chine, ainsi qu'une trentaine de soldats américains, ont prêté main forte au millier de secouristes thaïlandais mobilisés.





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Capucine
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 4832
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

MessageSujet: Re: Douze enfants disparus dans une grotte en Thaïlande depuis six jours : "Il y a de l'espoir à 100%   Dim 08 Juil 2018, 1:38 am

Thaïlande: la périlleuse évacuation des enfants de la grotte lancée

je n'arrive pas à faire un copié/collé de l'article :

https://actu.orange.fr/societe/fait-divers/thailande-la-perilleuse-evacuation-des-enfants-de-la-grotte-lancee-CNT0000014HweR/photos/des-equipes-de-secouristes-se-dirigent-vers-la-grotte-de-tham-luang-le-8-juillet-2018-a-mae-sai-pour-l-evacuation-des-12-enfants-et-de-leur-entraineur-de-football-bloques-depuis-plusieurs-jours-a7a4e094ea08c2dacc19f27c8e416e8f.html
Revenir en haut Aller en bas
Capucine
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 4832
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

MessageSujet: Re: Douze enfants disparus dans une grotte en Thaïlande depuis six jours : "Il y a de l'espoir à 100%   Dim 08 Juil 2018, 4:19 am

https://actu.orange.fr/societe/fait-divers/en-direct-thailande-l-operation-de-sauvetage-reprendra-dans-10-heures-leparisien-CNT0000014HzY6.html

EN DIRECT. Thaïlande : l'opération de sauvetage reprendra dans 10 heures 

leparisien.fr, publié le dimanche 08 juillet 2018 à 16h43

La baisse du niveau de l'eau sur une partie des 4,5 km à parcourir a, semble-t-il, accéléré l'évacuation du premier groupe d'enfants.


L'opération d'évacuation de la grotte de Tham Luang (Thaïlande) lancée ce dimanche à 10 heures du matin, heure locale (5 heures, heure française), devait permettre de faire sortir un premier enfant dans la soirée. Finalement, avec beaucoup d'avance sur le timing annoncé, quatre des douze enfants piégés dans la grotte depuis le 23 juin sont sortis.


L'essentiel :


Les quatre enfants secourus sont en bonne santé. Tous ont été transportés en hélicoptère vers l'hôpital de Chiang Rai, à une cinquantaine de kilomètres de Tham Luang.Les opérations nécessite une pause d'au moins dix heures de préparation et reprendront lundi.>> Suivez le déroulement des événements :


16h05. Bilan très positif, pour le moment. Cette pause est l'occasion pour le chef de l'opération de sauvetage de résumer la situation : il confirme bien que 4 garçons ont été secourus depuis la première sortie très applaudie à 17h40, heure locale. Les secouristes ont maintenant besoin de 10 heures pour se préparer à la prochaine étape de cette opération.


16h02. « Notre opération a eu plus de succès que prévu !» se félicite le gouverneur, également chef du centre de commandement conjoint chargé de la coordination des opérations de sauvetage.


16 heures. Une pause dans le sauvetage. Lors de cette conférence de presse, le gouverneur annonce qu'une nouvelle opération pour libérer plus de garçons commencera dans 10-12 heures.


15h50. Les premiers enfants en «parfaite» santé. C'est ce qu'assure le gouverneur de Chiang Rai, Narongsak Osotanakorn, lors de la conférence de presse. Selon lui, 50 plongeurs étrangers et 40 plongeurs thaïlandais sont actuellement impliqués dans l'opération de sauvetage.


15h30. Une conférence de presse est prévue dans 30 minutes.


15h25. Deux de plus. Un cinquième et un sixième enfant sont sur le point de sortir de la grotte.


15h15. Le tweet opportuniste de Trump. Alors que le président des Etats-Unis n'avait pas commenté les opérations de secours en Thaïlande, il en parle soudainement. Dans un tweet, Donald Trump affirme que son pays «travaille étroitement avec le gouvernement thaïlandais pour aider à faire sortir tous les enfants de la grotte, saufs ».





15h09. Les Navy seals confirment. Les plongeurs de la marine royale thaï affirment sur leur page Facebook que le troisième garçon est sorti de la grotte à 19h35 (14h35, heure française) et le quatrième à 19h47.





15h05. Moins d'eau = moins de temps. C'est confirmé, la plupart des cavités de la grotte ont pu être traversées en marchant. Cette baisse du niveau de l'eau a accéléré l'évacuation du groupe.


15 heures. Il fait nuit en Thaïlande. La pénombre ne peut qu'aider les enfants, dont les yeux n'ont pas vu de lumière naturelle depuis le 23 juin.


14h56. Et de six ? Des informations non recoupées font état de la sortie imminente de deux autres garçons, ce qui porterait à six le nombre d'adolescents extraits de la grotte.


14h51. Un enfant en mauvaise santé. L'un des deux derniers garçons sortis de la grotte (lire ci-dessous à 14h50) inquiète les médecins. Il est «surveillé de près ». Cette information n'est pas surprenante, les secouristes ayant vraisemblablement, avec le docteur australien qui restait dans la cavité avec les treize, constitué des groupes avec des enfants fragilisés par les quinze jours de piège et d'autres en meilleure forme.


14h50. Et de quatre. Deux garçons de plus sont sortis de la grotte.


14h47. Arrivées à l'hôpital. Selon le correspondant de la BBC à Tham Luang, les deux premières ambulances viennent d'arriver à l'hôpital.





14h40. Le premier a 13 ans. Le premier enfant sorti a été reconnu, il s'agit de Mongkol Boopiam, âgé de 14 ans. Ses copains le surnomment «Mark ».


14h35. Héliportés. Les deux garçons ont été transportés sur le terrain de football de Baan Chong, où un hélicoptère les a pris en charge pour l'hôpital de Chiang Rai Prachanukroh, selon le journal thaï Khaosod.


14h33. Confirmation. Le ministère de la Défense confirme que deux enfants sont sortis à pied de la grotte.


14h28. Deux autres enfants devraient suivre. « Quatre garçons ont atteint la troisième chambre », où est installée la base de secours, et « pourront sortir à pied », annonce à l'AFP Kongcheep Tantrawanit, porte-parole du ministère de la Défense.


14h22. Une sortie par petits groupes. Les secouristes avaient vraisemblablement décidé de constituer plusieurs groupes pour extirper les enfants, sans doute en panachant les plus solides et les plus fragiles, d'abord quatre, puis trois, encore trois, et pour finir les trois derniers et leur entraîneur de football.


14h20. Déjà deux sortis ? Des sources officielles locales ont assuré à l'agence Reuters et à plusieurs correspondants étrangers que deux des douze enfants avaient pu non seulement rejoindre la chambre n° 3 où est installé un poste médical avancé, mais aussi rejoindre l'air libre. « Deux enfants sont sortis, ils sont en chemin pour l'hôpital de campagne installé près de la grotte », a dit une source à Reuters. Des images de deux ambulances quittant les lieux, avec sa sirène, accréditent cette version.





A 19h09, heure locale (14h09, heure française), deux hélicoptères militaires ont lancé les moteurs.
Revenir en haut Aller en bas
Capucine
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 4832
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

MessageSujet: Re: Douze enfants disparus dans une grotte en Thaïlande depuis six jours : "Il y a de l'espoir à 100%   Lun 09 Juil 2018, 5:53 am

Grotte en Thaïlande : huit jeunes sur 13 désormais sauvés

AFP, publié le lundi 09 juilet 2018 à 17h38

Huit des 13 jeunes footballeurs coincés depuis la fin juin dans une grotte inondée de Thaïlande étaient désormais hors de danger, mais la difficile évacuation à venir des cinq derniers suscitait bien des inquiétudes.

Les sauveteurs ont en effet récupéré lundi quatre des garçons, au lendemain de l'extraction réussie des quatre premiers par des plongeurs d'élite.

"Deux jours, huit sangliers sauvages", le nom de leur équipe de football, ont laconiquement écrit dans la soirée sur leur page Facebook les commandos de marine thaïlandais, au centre de l'opération de sauvetage.

"Tout le monde peut être fier. Mais la mission n'est pas encore terminée", a tempéré le chef de la junte au pouvoir en Thaïlande depuis un coup d'Etat en 2014, le général Prayut Chan-O-Cha, qui s'est rendu sur le site de l'opération en fin d'après-midi.

La Thaïlande tout entière espère une issue heureuse pour les enfants et leur entraîneur de 25 ans bloqués depuis le 23 juin dans la grotte de Thuam Luang, dans le nord de la Thaïlande. La saga passionne aussi les médias étrangers qui ont envoyé des centaines de journalistes sur place.

La pluie de mousson menaçant d'inonder ce réseau souterrain complexe, long d'une dizaine de kilomètres, constitue le principal défi pour les sauveteurs qui redoutent de nouvelles précipitations avant la sortie de l'ensemble du groupe.

L'équipe de football des "Sangliers sauvages", 12 garçons de 11 à 16 ans et leur jeune entraîneur, avaient passé neuf jours dans les tréfonds de la grotte avant que deux plongeurs britanniques ne réussissent à les rejoindre en début de semaine dernière. Emaciés mais en vie, ils étaient perchés sur un promontoire, à plus de quatre kilomètres de l'entrée de la grotte.

Dimanche, quatre garçons ont revu la lumière du jour, grâce à des plongeurs expérimentés qui les ont guidés le long d'un parcours tortueux, marqué par des portions inondées et étroites, en particulier un passage très difficile à franchir dans lequel il faut se faufiler et qui est le cauchemar de la cellule de crise. Lundi, un deuxième groupe de quatre rescapés leur a emboîté le pas.  

Baptisés par les réseaux sociaux "Sangliers sauvages 1, 2, 3, 4", les quatre premiers garçons, hospitalisés, vont bien, a précisé Narongsak Osottanakorn, même s'ils sont "tenus à l'écart" de leurs parents, afin d'éviter qu'ils ne soient contaminés, vu leur état de faiblesse.

"Les médecins envisagent de permettre aux familles de leur rendre visite, mais séparés par une vitre", a-t-il dit.

- Replacer des bouteilles d'oxygène -

Les équipes de plongeurs ont dû se reposer entre les deux évacuations et replacer des bouteilles d'oxygène le long du parcours, d'où l'intervalle.

Les parents des derniers enfants à devoir être évacués attendent à l'entrée de la grotte de retrouver leurs enfants.

"J'attends toujours ici à la grotte, je croise les doigts", a dit à l'AFP Supaluk Sompiengjai, la mère de Pheerapat, communément appelé par son surnom, "Night".

Outre les embûches le long du parcours de plongée, la situation est compliquée par le fait qu'une bonne partie des enfants ne savent pas nager et qu'aucun n'a jamais fait de plongée. Un ancien plongeur de la marine thaïlandaise y a laissé la vie, témoignant de la très grande difficulté de l'entreprise, même pour des professionnels.  

- Menace de pluie -

Le manque d'espace pour placer suffisamment de bouteilles d'oxygène ajoute aussi à la complexité des opérations.

Les hordes de journalistes accourus des quatre coins de la Thaïlande et de la planète sont tenus à l'écart de la grotte, de même que de l'hôpital de Chiang Rai où les quatre premiers rescapés ont été placés en observation. 

La famille de "Night" pense que les garçons ont décidé d'explorer la grotte après leur entraînement de football pour célébrer son 16e anniversaire. Ils se sont alors retrouvés piégés par la montée des eaux dans ce réseau situé à la frontière avec la Birmanie et le Laos.

Après leur découverte par les plongeurs britanniques, les sauveteurs ont désespérément passé en revue toutes les solutions possibles, percer des tunnels dans la montagne ou attendre sous terre pendant des semaines la fin de la mousson. 


Mais face à la menace de nouvelles pluies et à la baisse des niveaux d'oxygène dans la chambre où le groupe a trouvé refuge, les autorités ont décidé dimanche de tenter le tout pour le tout.






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Capucine
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 4832
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

MessageSujet: Re: Douze enfants disparus dans une grotte en Thaïlande depuis six jours : "Il y a de l'espoir à 100%   Mar 10 Juil 2018, 1:16 am

Grotte en Thaïlande : un 11e garçon évacué, les deux derniers proches de la sortie

leparisien.fr, publié le mardi 10 juillet 2018 à 13h37

Mardi matin, les plongeurs se sont élancés pour secourir le dernier groupe coincé dans la grotte depuis le 23 juin. Il n'a fallu que six heures pour extraire le premier.


L'issue, enfin. Il n'aura fallu que 6h30 environ pour aller chercher les cinq derniers membres de l'équipe de foot des sangliers sauvages, coincés depuis le 23 juin dans une cavité de la grotte de Tham Luang (Thaïlande). A 10h08 (5h08, heure française), l'équipe de plongeurs d'élite qui procède à l'évacuation depuis dimanche s'est de nouveau élancée dans le labyrinthe de roche, pour en extraire les quatre derniers enfants et leur jeune entraîneur, prisonniers depuis le 23 juin.


A 16h06, heure locale (11h06 en France), soit six heures après le lancement de l'opération ce mardi, le neuvième enfant est sorti de la grotte sur un brancard.





Il a été suivi vingt minutes plus tard par un dixième. A 17 heures (midi à Paris), on apprenait que les deux derniers enfants et leur entraîneur étaient arrivés dans la chambre n° 3.


Puis, à 17h15, heure locale (12h15), un onzième enfant a été extrait de la grotte. Selon plusieurs médias thaïs, il s'agirait du plus jeune des « sangliers sauvages », Chanin Wiboonrungrueng, âgé de 11 ans.


Sédatés pendant le parcours ?


Les images filmées diffusées en direct par la télévision thaïe ont montré les ambulances quitter la route à 17h54 pour le premier, 18h16 pour les deux suivants. Direction l'hélicoptère, pour 20 minutes, puis l'hôpital de Chiang Raï.





Il semble que les enfants aient été partiellement endormis, et qu'on leur laisse le temps de revenir à eux avant de quitter le poste médical avancé, installé dans la chambre n°3, ce qui expliquerait que la sortie physique à l'air libre prenne du temps.


Le médecin et les trois commandos de la marine thaïlandaise restés auprès du groupe depuis leur découverte en début de semaine dernière vont également sortir. Un dix-neuvième plongeur a été ajouté au groupe de tête de 18 hommes - cinq Navy seals, les deux plongeurs britanniques qui avaient trouvé les enfants le 2 juillet, et neuf autres plongeurs étrangers. Au total, ce sont plus de cent plongeurs, contre 90 hier, qui se relaient dans la grotte auprès de ce groupe d'élite, notamment pour acheminer les réserves d'oxygène et transporter le matériel.



A proximité de la chambre n° 3, voici à quoi ressemble la grotte./Twitter@ElonMusk


Les enfants et leur coach auront été extraits comme les deux premiers groupes : vêtus d'une combinaison, de bottes et d'un casque, ils disposeront d'un masque couvrant tout le visage. Chaque rescapé a été escorté par deux plongeurs, l'un devant, portant sa bouteille d'oxygène, l'autre derrière. Chaque trio devait progresser à l'aveuglette le long de la ligne de vie, la lueur des lampes frontales ne pouvant percer l'eau boueuse que de quelques centimètres.


Dimanche, il a fallu près de 11 heures pour aller jusqu'aux garçons et revenir avec quatre d'entre eux. Lundi, neuf heures ont suffi pour extirper quatre autres adolescents. « Ce 10 juillet va être une longue journée, plus longue que celle d'hier. Mais nous sommes impatients de fêter ce succès, hourra ! », avaient annoncé ce mardi matin les Navy seals sur leur page Facebook.


En fin d'après-midi, ils ont publié une «petite histoire » des marcassins sauvages avec une photo des vraies animaux : «l'une des particularités des sangliers sauvages est qu'ils vivent en groupe. Et vous savez quoi ? Ce soir, tous les sangliers sauvages seront de nouveau un groupe ! Hourra ! »


https://actu.orange.fr/societe/fait-divers/grotte-en-thailande-un-11e-garcon-evacue-les-deux-derniers-proches-de-la-sortie-leparisien-CNT0000014JNW1.html
Revenir en haut Aller en bas
Capucine
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 4832
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

MessageSujet: Re: Douze enfants disparus dans une grotte en Thaïlande depuis six jours : "Il y a de l'espoir à 100%   Mer 11 Juil 2018, 3:17 am

Thaïlande: certains des enfants sortis "endormis" de la grotte inondée


AFP, publié le mercredi 11 juillet 2018 à 15h54

Certains des 12 enfants et leur entraîneur ont été sortis "endormis" sur des brancards des tréfonds de la grotte partiellement inondée en Thaïlande, au cours de la périlleuse opération de sauvetage dont le succès a provoqué la liesse dans le pays.


Les cinq derniers rescapés ont été extirpés mardi de la grotte de Tham Luang, dans le nord de la Thaïlande, où ils avaient été piégés le 23 juin par la montée des eaux.


L'opération, qualifiée de "mission impossible" par le chef de la cellule de crise, a parfaitement réussi et a laissé place mercredi à l'exultation dans le pays, où l'exclamation "Hooyah", héritée de la marine américaine et destinée à renforcer le moral, faisait florès sur les réseaux sociaux thaïlandais.


Les autorités thaïlandaises restent pourtant peu disertes sur le déroulement de l'évacuation. Comment 12 garçons de 11 à 16 ans dont aucun ne pratique la plongée et certains ne savent pas nager ont-ils pu s'extraire d'une grotte aux étroits passages et ponctuée de boyaux inondés à la visibilité nulle?


Un plongeur thaïlandais, à court d'air, est notamment mort au cours des préparatifs à l'évacuation.


Les secouristes avaient repoussé au maximum le moment de l'évacuation, le temps de pomper l'eau, jusqu'à avoir un minimum de portions sous-marines à parcourir en plongée. Mais ils étaient sous la menace de nouvelles pluies.


Un premier élément de réponse a été apporté par une vidéo rendue publique mercredi par les secouristes montrant des enfants sous sédatif, sortis de la grotte sur des brancards, équipés d'une combinaison et d'un équipement de plongée.


Certains des enfants sont en effet sortis "endormis", a affirmé à l'AFP un secouriste, ancien commando de marine thaïlandais, qui a participé à l'opération.


"Certains d'entre eux étaient endormis, d'autres remuaient les doigts, (comme s'ils) étaient groggy. Mais ils respiraient", a expliqué le commandant Chaiyananta Peeranarong, qui a été le dernier plongeur à sortir de la grotte.


Des médecins avaient été positionnés le long du parcours et vérifiaient leur état et leur pouls.


- "Tranquillisant léger" -


Le chef de la junte au pouvoir Prayut Chan-O-Cha avait affirmé mardi que les secouristes avaient donné un "tranquillisant léger" aux enfants pour éviter de paniquer mais qu'en aucun cas il n'avaient été assommés de médicaments.


Pour cette opération, la Thaïlande a fait appel à des spécialistes étrangers pour appuyer ses propres plongeurs.


Treize plongeurs "de classe mondiale", dont l'Australien Richard "Harry" Harris, anesthésiste et plongeur, ont participé au sauvetage, a expliqué mercredi le chef de la cellule de crise Narongsak Osottanakorn, selon qui l'opération n'aurait pu avoir lieu sans ce médecin australien.


Les 12 enfants et l'entraîneur, émaciés après deux semaines perchés sur un promontoire à quatre kilomètre de l'entrée de la grotte, récupèrent désormais à l'hôpital de Chiang Rai, où ils ont été placés en quarantaine.


Dans une vidéo rendue publique par les autorités, ils apparaissent en bonne santé. Ils portent des masques sur le visage, font un signe de la tête à la caméra et agitent les mains.


- Manchester United et Liga -


"C'est peut-être parce qu'ils étaient ensemble, comme une équipe, s'aidant les uns les autres", a estimé l'inspecteur général du ministère de la Santé Thongchai Lertwilairatanapong, mettant en avant le rôle de l'entraîneur de 25 ans.


Quelques centaines d'écoliers se sont rassemblés mercredi devant l'établissement où vont séjourner encore plusieurs jours les rescapés. 


Sous la houlette d'un enseignant, les élèves chantent pour remercier "tous ceux qui ont contribué à la réussite de la mission", témoignage modeste de la reconnaissance envers les spécialistes étrangers qui ont contribué aux opérations. 


"Je suis très heureux et soulagé. Je n'ai pas pu dormir pendant des jours. Je suis heureux que les garçons soient sortis aussi", a lancé Khamluh Guntawong, le grand-père de l'entraîneur des "Sangliers sauvages" Ekkapol Chantawong.


"Ekk aime vraiment ces garçons", a-t-il poursuivi. L'entraîneur commence à faire figure de héros dans le pays bien qu'il ait été le seul adulte en compagnie des enfants quand ils ont décidé, après leur entraînement de football, de visiter la grotte, inondable en saison de mousson comme l'indique un panneau placé à l'entrée.


La saga et son dénouement heureux a passionné aussi à l'étranger -- les médias internationaux ont envoyé des centaines de journalistes sur place. 



La star de l'équipe de France Paul Pogba a dédié la victoire de son pays en demi-finale de la Coupe du monde mardi contre la Belgique aux jeunes rescapés.



Le club de Manchester United et le championnat espagnol de football (Liga) ont pour leur part invité les treize rescapés à venir assister à des matches.





Spoiler:
 





Revenir en haut Aller en bas
 

Douze enfants disparus dans une grotte en Thaïlande depuis six jours : "Il y a de l'espoir à 100%

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les deux enfants finissent dans notre lit....
» Voyage pédagogique Sri Lanka et Thaïlande/Birmanie
» Contre l'exportation d'animaux pr la Thaïlande
» Les bonzes occidentaux en Thaïlande (1 et 2/2)
» La chute d'une météorite filmée en Thaïlande

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: Accueil du forum :: . :: Actualité-