*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  Contribution  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"
 | 
 

 étrange affaire du journaliste Arkadi Babchenko, critique virulent de Poutine...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Capucine
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 4828
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

MessageSujet: étrange affaire du journaliste Arkadi Babchenko, critique virulent de Poutine...   Mar 29 Mai 2018, 8:43 pm

Le journaliste russe Arkadi Babtchenko, critique virulent de Poutine, assassiné en Ukraine


Opposé notamment à la guerre menée par Moscou dans l’est de l’Ukraine, il avait fui la Russie après avoir reçu des menaces de mort.


LE MONDE | 29.05.2018 à 22h59 • Mis à jour le 30.05.2018 à 08h37 |  Par  Benoît Vitkine  




Le journaliste et écrivain russe Arkadi Babtchenko, critique de longue date du régime de Vladimir Poutine, a été assassiné à Kiev, mardi 29 mai dans la soirée. Selon plusieurs sources, dont le site ukrainien Oukrainskaïa Pravda, M. Babtchenko a reçu trois balles dans le dos dans la cage d’escalier de son immeuble, dans le quartier Dniprovski de la capitale ukrainienne. Il a réussi à rentrer dans son appartement, où sa femme l’a trouvé ensanglanté et a prévenu les secours. Il est mort dans l’ambulance qui le conduisait à l’hôpital.



Cet homme de 41 ans, père d’une petite fille, avait combattu dans l’armée russe lors des deux guerres de Tchétchénie (1994-1996 et 1999-2000), avant de travailler comme reporter de guerre pour le journal Moskovsky Komsomolets ou la chaîne NTV. Il s’était ensuite rapproché de publications libérales, en particulier Novaïa Gazeta, l’employeur historique d’une autre journaliste assassinée, Anna Politkovskaïa. M. Babtchenko avait aussi raconté dans plusieurs livres son expérience au sein des forces armées russes, recevant plusieurs prix littéraires.




Menacé de mort en Russie



Opposé à l’annexion de la Crimée, en 2014, et à la guerre menée par Moscou dans l’est de l’Ukraine, il s’était mué en critique virulent du régime de Vladimir Poutine. Il avait fui la Russie en février 2017 après avoir reçu des menaces de mort, consécutives à une violente campagne sur Internet et sur les télévisions russes, où il était désigné comme un traître et un fasciste et son visage livré en pâture aux téléspectateurs. « Cela fait dix ans que j’ai peur, expliquait-il au moment de son départ. Quand tu es dissident en Russie, on peut te tuer, on peut t’emprisonner... »


 
Depuis un an, il animait une émission sur la chaîne de télévision ukrainienne ATR, chaîne historique des Tatars de Crimée désormais installée à Kiev. Il continuait aussi de collaborer à plusieurs journaux et écrivait de façon indépendante sur les réseaux sociaux. Il continuait également à couvrir la guerre dans le Donbass. Nombre de ses collègues ukrainiens et russes, mais aussi occidentaux, rendaient hommage, mardi soir, au professionnalisme et au courage du journaliste. La police ukrainienne a rapidement précisé qu’elle considérait son activité professionnelle comme la principale piste de l’assassinat d’Arkadi Babtchenko.
Ces dernières années, les assassinats se sont multipliés en Ukraine, le plus souvent attribués par les autorités à la Russie. Depuis l’été 2016, des attaques à la voiture piégée ou par balles ont visé et tué des agents des services de sécurité ukrainiens et d’anciens combattants de la guerre du Donbass, notamment tchétchènes.



En mars 2017, Denis Voronenkov, un ancien député russe réfugié à Kiev, a été tué par balle dans le centre de la capitale ukrainienne. Et en juillet 2016, le directeur exécutif du site Oukraïnska Pravda, Pavel Cheremet, lui aussi de nationalité russe, est mort dans l’explosion de la voiture qu’il conduisait. Ses collègues ont pointé des lacunes importantes dans la conduite de l’enquête par les services ukrainiens.




En savoir plus sur https://www.lemonde.fr/europe/article/2018/05/29/le-journaliste-russe-arkadi-babtchenko-assassine-a-kiev_5306628_3214.html#IE4R2ram20i1LudA.99


Dernière édition par Capucine le Jeu 31 Mai 2018, 7:13 am, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Capucine
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 4828
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

MessageSujet: Re: étrange affaire du journaliste Arkadi Babchenko, critique virulent de Poutine...   Jeu 31 Mai 2018, 7:12 am

"Mon but était de rester en vie": le journaliste Babtchenko se justifie face aux critiques 
AFP, publié le jeudi 31 mai 2018 à 19h32

"Mon but était de rester en vie": le journaliste russe Arkadi Babtchenko est monté au créneau jeudi pour justifier l'incroyable mise en scène de son faux assassinat, qui a suscité une levée de boucliers.


Après le soulagement, la réapparition lors d'une conférence de presse-spectacle mercredi de ce reporter chevronné, donné la veille tué de trois balles dans le dos à l'entrée de chez lui à Kiev où il s'est exilé, a suscité de nombreuses interrogations.


Le procédé a été justifié comme nécessaire pour déjouer une tentative d'assassinat bien réelle organisée, selon Kiev, par les services secrets russes, visant Arkadi Babtchenko mais aussi une trentaine d'autres personnes, en remontant de l'exécutant aux commanditaires.


"Mon but était de rester en vie et d'assurer la sécurité de ma famille. C'est la première chose à laquelle je pensais. Les standards journalistiques, c'est la dernière chose à laquelle je pensais à ce moment", a expliqué le journaliste et écrivain de 41 ans devant la presse.


"Bien sûr que c'est gênant (...) mais je n'avais pas d'autre choix. Mes amis, tous ceux qui disent que cela mine la confiance dans le journalisme, qu'auriez-vous fait à ma place?", a-t-il lancé, expliquant qu'on lui avait dit que sa tête avait été mise à prix.


Premier haut responsable européen à réagir, le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas, attendu jeudi soir à Kiev, a affirmé que ce coup de théâtre "posait beaucoup de questions", et appelé à "faire la lumière" sur "un événement qui est pour beaucoup de gens incompréhensible dans le cadre de l'Etat de droit".


L'ONG Reporters sans frontières (RSF) a condamné une simulation "navrante" et "une nouvelle étape dans la guerre de l'information" entre Kiev et Moscou.


Une autre organisation, la Fédération internationale des journalistes (IFJ), a qualifié l'affaire d'"intolérable et inacceptable", tandis que le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) a dénoncé des mesures "extrêmes" à même de "miner la confiance du public" dans les médias.


Cette affaire "va amoindrir encore davantage les niveaux déjà microscopiquement bas de confiance qu'ont les Ukrainiens dans leur gouvernement et leurs médias", estime pour sa part l'historienne Anne Applebaum dans le Washington Post, jugeant que les autorités ukrainiennes ont "brisé un tabou".


- "Histoire étrange" -


Dès mercredi soir, Moscou avait dénoncé une "provocation antirusse".


"Cette histoire est, et c'est le moins qu'on puisse dire, étrange. Je ne suis pas sûr qu'ici la fin justifie les moyens", a renchéri jeudi le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.


Arkadi Babtchenko, qui a préparé pendant des semaines la mise en scène avec les services ukrainiens, a assuré jeudi n'avoir "pas cru tout de suite" en la version des services secrets ukrainiens mais avoir été convaincu au bout de plusieurs rencontres.


Il a raconté en détail comment il avait été recouvert de sang de porc par des maquilleurs chez lui. "Et voilà, je suis mort", a-t-il raconté. Commence alors un longue nuit pendant laquelle il est d'abord emmené à la morgue, puis dans un lieu sécurisé.


Interrogé pour savoir s'il allait s'expliquer devant les organisations de journalistes, il a répondu: "Je prévois de dormir, de me reposer, et même de picoler et de m'endormir ivre, sans penser à rien pendant deux-trois jours".


Un conseiller du ministre de l'Intérieur, le député Anton Guerachtchenko, a expliqué que cette mise en scène était nécessaire pour "remonter et documenter toute la chaîne, du tueur à gages aux organisateurs et aux commanditaires", en les persuadant que "la commande a bien été exécutée".


Selon les services de sécurité, un Ukrainien recruté par les "services de sécurité russes" et présenté comme l'"organisateur" a été arrêté.


Arkadi Babtchenko a quitté la Russie en février 2017, dénonçant un "harcèlement". Il a d'abord vécu en République tchèque et en Israël, avant de s'installer à Kiev où il anime une émission de télévision.


L'annonce de sa fausse mort intervenait moins de deux ans après l'assassinat du journaliste russo-bélarusse Pavel Cheremet, dont la voiture avait explosé en plein centre de Kiev.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 

étrange affaire du journaliste Arkadi Babchenko, critique virulent de Poutine...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 1966: l'étrange affaire des masques de plomb
» Dossiers UFO : L’étrange affaire de Basingstoke
» L’étrange affaire de Basingstoke
» L'étrange affaire d'un élève de CE1 exclu après des plaintes de ses parents pour harcèlement
» Téléportation - L’étrange histoire du soldat Gil Perez

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: Accueil du forum :: . :: Actualité-