*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  Contribution  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"

 | 
 

 La conversion du Cardinal Lustiger

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Capucine
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 4485
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

MessageSujet: La conversion du Cardinal Lustiger   Lun 05 Mar 2018, 2:20 am

Jean-Marie Lustiger, rencontre avec le Crucifié

Issu d’une famille juive d’origine polonaise, Aron Lustiger naît le 17 septembre 1926 à Paris. Ses parents, Charles et Gisèle Lustiger, arrivés en France en 1918, tiennent un commerce dans la capitale.
 


À 10 ans, Aron Lustiger découvre une Bible protestante chez son professeur de piano et se plonge dans sa lecture. En août 1939, ses parents l’envoient à Orléans avec sa sœur, ville d’où est originaire un de ses professeurs du lycée Montaigne où il était scolarisé.


Le Jeudi saint 1940, il ressent comme un appel. En route pour son lycée, il entre dans la cathédrale Sainte-Croix d’Orléans. Il ne sait pas que c’est le Jeudi saint. Il est impressionné par le foisonnement des fleurs et des lumières et reste en silence «un grand moment».


Quand il revient le lendemain, il aperçoit la nef dépouillée, sans savoir qu’elle est nue parce qu’il s’agit du Vendredi saint, jour de commémoration de la Passion du Christ. Cette scène le touche au plus profond de son être. «J’ai subi l’épreuve de ce vide sans savoir que c’était le Vendredi saint et à ce moment-là, j’ai pensé : je veux être baptisé», raconte Jean-Marie Lustiger en 1987 dans Le Choix de Dieu.


En devenant chrétien, Jean-Marie Lustiger ne renie pas ses origines juives.


À l’âge adulte, il se définit comme fils de l’Ancien et du Nouveau Testament.


Dans son discours de réception de Jean-Marie Lustiger à l’Académie française, Hélène Carrère d’Encausse dira : «Vous n’êtes pas un converti à la manière de saint Augustin, car vous n’êtes pas entré dans l’alliance divine, vous y étiez dès votre naissance. Pour vous, la Bible se prolonge et reçoit la plénitude de son sens dans le Nouveau Testament. (…) Votre rencontre tranquille avec le Crucifié dans la cathédrale d’Orléans, où Il vous attendait, comme JESUS nouveau-né aura rencontré Paul Claudel derrière un pilier de la cathédrale de Paris, a été pour vous la réponse définitive à tout ce que vous saviez du destin du peuple juif, de son espérance et de ses souffrances...»


Méditer

C’est par la rencontre que JESUS transforme la vie de ceux qu’il rencontre. Cette rencontre, nous avons parfois tendance à l'oublier alors que JESUS ne nous oublie jamais. Prenons le temps de relire l’Évangile et regarder les nombreuses histoires où JESUS rencontre les gens. Tant de rencontres ont lieu avec JESUS, et sans doute une d’entre elle ressemble à la mienne.


http://croire.la-croix.com/Definitions/Fetes-religieuses/Careme/3-minutes-pour-se-convertir/Jean-Marie-Lustiger-rencontre-avec-le-Crucifie
Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 11658
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: La conversion du Cardinal Lustiger   Lun 05 Mar 2018, 9:35 pm






Rendons Hommage à Jean-Marie Lustiger,

Il était un grand Chrétien et un Sage,

Sa mort a été une grande perte...
Revenir en haut Aller en bas
Capucine
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 4485
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

MessageSujet: Re: La conversion du Cardinal Lustiger   Mar 06 Mar 2018, 10:36 pm

Le destin exceptionnel du cardinal Lustiger




Jean-Marie Lustiger, le juif bouleversé par la lecture du Nouveau Testament. Jean-Marie Lustiger, le prêtre aux sermons qui décoiffent devenu archevêque de Paris. Portrait.

L'enfant juif immigré devenu cardinal
Aaron Lustiger naît à Paris le 17 septembre 1926. Ses parents juifs polonais naturalisés sont arrivés en France en 1918 et tiennent à Paris un magasin de bonneterie. Lors d'un voyage linguistique en Allemagne en 1937, du haut de ses 11 ans, le jeune Aaron prend conscience de la menace nazie. Ses parents ne sont pas pratiquants, mais la découverte d'une Bible protestante dans la bibliothèque familiale et la lecture du Nouveau Testament le bouleverse. Sa conversion est initiée. A la déclaration de la guerre, ses parents l'envoie à Orléans avec sa sœur. Lors de la semaine sainte, dans la cathédrale d'Orléans, l'adolescent ressent comme un appel qui le conduira à recevoir le baptême le 25 août suivant. Bien que très réticents, ses parents acceptent, y voyant surtout l'occasion de sauver leur fils des griffes nazies. Le jeune Aaron ajoute le prénom de Jean-Marie à son patronyme. En 1943, sa mère qui avait été dénoncée et déportée, meurt au camp de concentration d'Auschwitz.

En 1944, Jean-Marie Lustiger entre au séminaire des carmes à Paris. Il sera ordonné prêtre 10 ans plus tard. Jeune curé, il se fait remarquer notamment à la paroisse sainte Jeanne de Chantal par ses homélies qui décoiffent et sa façon toute personnelle de mener une paroisse et d'impliquer largement les laïcs

En 1979, Jean-Paul II le nomme évêque d'Orléans. Début 1981, il succède au cardinal François Marty comme archevêque de Paris. Il sera créé cardinal en 1983 par le pape. Le 23 juin de cette même année, il se rend pour la première fois à Auschwitz sur la "tombe" de sa mère, morte 40 ans plus tôt. Le cardinal marqué à jamais par ces années de souffrance ne parlera que très peu de ces évènements. Mais sans doute, ils contribuèrent à faire de lui un être engagé, qui savait choisir son camp, au risque de déplaire. Ceci lui vaudra quelques inimitiés. Mais comme le dit Michel Kubler de la Croix, le cardinal Lustiger fut "le témoin à la voix haute d'un christianisme d'affirmation: il venait de loin et voyait loin". En 1995, Le cardinal Lustiger est élu à l'Académie française au fauteuil du cardinal Decourtray. En 2005, il cède la place à Mgr Vingt-Trois. En octobre 2006, l'archevêque émérite de Paris avait écrit aux prêtres et aux diacres de la capitale pour leur faire part de sa "grave maladie".

L'artisan de l'amitié judéo-chrétienne

Devenu selon ses termes une "provocation vivante" depuis son baptême catholique en 1940, que son père avait tenté en 1945 de lui faire abjurer, il fut le principal artisan de l'amitié judéo-chrétienne, même si dans un premier temps il fut violemment rejeté par Jérusalem l'accusant d'avoir trahi "son peuple et sa religion". Mais fort de la conviction "qu'il n'avait aucunement renié son judaïsme, mais qu'au contraire il l'avait accompli" le cardinal Lustiger ne renonça jamais à ce rapprochement.


Il aura toute sa vie cherché à incarner un trait d'union entre les deux religions. c'est pour cette raison qu'il garda toujours ses deux prénoms Aaron et Jean-Marie. Il joua un rôle déterminant auprès de Jean-Paul II, notamment à l'occasion de la Repentance de l’Église catholique sur la Shoah et sur l'antisémitisme, parce qu'il fut un des rares à comprendre l'intuition du pape. Les deux hommes eurent toujours une profonde connivence.


Un archevêque extraordinairement communiquant

Le cardinal Lustiger élu à l'Académie française en 1995 aimait rencontrer les artistes, les intellectuels de tous horizons. Mais comme le pape Jean-Paul II dont il était si proche, le cardinal Lustiger avait toujours comme préoccupation la place de l’Église dans la société moderne. Archevêque de Paris pendant vingt quatre ans, le cardinal Lustiger a profondément marqué et renouvelé son diocèse. Il consacra ses efforts dans le domaine pastoral avec l'ambition de préparer l’Église du XXIe siècle. Ainsi il s'attacha à développer la formation des prêtres avec la création du séminaire de Paris, mais aussi des laïcs avec le lancement en 1985 de l’École cathédrale.

Cette volonté se manifesta également dans le domaine de la communication, avec Radio Notre-Dame et le lancement de la chaîne KTO. Attentif aux besoins spirituels de ses contemporains, le cardinal Lustiger multiplia les occasions de renouer avec l’Église en organisant les JMJ en 1997, la messe chrismale géante à Bercy pour le Jubilé de l'an 2000, l'opération "Toussaint 2004", le congrès européen d'évangélisation en 2005 et enfin l'ouverture d'un centre culturel catholique parisien dans le couvent des Bernardins réhabilité, en plein cour du quartier latin.  

L'hommage à Notre Dame de Paris

Vendredi 10 août 2007. Sur le parvis, devant des personnalités juives et membres de la famille, Jonas Moses Lustiger, arrière-petit-neveu du cardinal, a récité en araméen le kaddish, la prière juive du deuil. Ce geste traditionnel des familles juives, le cardinal l'avait expressément voulu : "Je suis né juif. J'ai reçu le nom de mon grand-père paternel, Aron. Devenu chrétien par la foi et le baptême, je suis demeuré juif comme le demeuraient les Apôtres". Une messe fut ensuite célébrée en présence de nombreuses personnalités dont le président de la République française.

La célébration fut présidée par Mgr André Vingt-Trois, archevêque de Paris, un proche du cardinal Lustiger. Dans son homélie, celui qui avait été son vicaire à Sainte-Jeanne de Chantal (Paris), puis son auxiliaire à Notre-Dame, a insisté sur l'ardeur de sa foi : "Pour ceux qui ont eu la chance de l'approcher et de le connaître personnellement, ce n'est ni son intelligence, ni l'acuité de son esprit, ni l'amplitude de sa culture, toutes réelles qu'elles fussent, qui frappaient d'abord, mais plutôt la vigueur et la force de sa foi. Avant tout, il était un croyant".



http://croire.la-croix.com/Definitions/Lexique/Eglise/Le-destin-exceptionnel-du-cardinal-Lustiger
Revenir en haut Aller en bas
Capucine
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 4485
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

MessageSujet: Re: La conversion du Cardinal Lustiger   Mar 06 Mar 2018, 10:42 pm

Le Cardinal Lustiger « rien n'est impossible à Dieu »

Depuis le mois d´aout 2007, une plaque apposée au coeur de Notre Dame de Paris, intrigue parfois les touristes.

Elle dit : « Je suis né juif. J´ai reçu le nom de mon grand-père paternel, Aron. Devenu chrétien par la foi et le baptême, je suis demeuré juif comme le demeuraient les Apôtres. J´ai pour saints patrons Aron le Grand Prêtre, saint Jean l´Apôtre, sainte Marie pleine de grâce.

Nommé 139e archevêque de Paris par Sa Sainteté le pape Jean-Paul II, j´ai été intronisé dans cette cathédrale le 27 février 1981, puis j´y ai exercé tout mon ministère. Passants, priez pour moi. » †

Aron Jean-Marie cardinal Lustiger Archevêque de Paris.

Ces quelques lignes sobres éclairent avec modestie un destin extraordinaire, une vie pastorale incroyablement dense et une implication dans le siècle moderne et lumineuse, qui ont été le destin d´un des personnages les plus emblématiques de notre époque.

En reprenant le fil de la vie de Mgr Lustiger, ce film permet de comprendre ce qui se trouve entre ces six lignes, toutes ces ombres qui ont accompagné la vie d´un grand serviteur de l´Eglise et des hommes, des ombres qu´il a constamment dissipées dans la lumière de sa foi.

Elle rayonne encore, cette foi, aujourd´hui, dans les réformes qu´il a fait aboutir dans son diocèse. Renouveau des paroisses de Paris, construction de sept nouvelles églises et d´une mission des communautés nouvelles, adossés à deux grands projets liés à la formation des prêtres et des laïcs : la rénovation du collège des Bernardins dans l´esprit d´un agora, et pour faire entendre le message du Christ, une télévision catholique: KTO.

Disparu voici dix ans, cet intellectuel flamboyant, pasteur respecté et grand « bousculeur » de certitudes laisse aussi le souvenir de l´incroyable succès des JMJ de Paris, qu´il avait su imposer à ses pairs alors encore un peu frileux ...

UNE COPRODUCTION KTO/HIKARI FILMS 2017 - Réalisé par Alexandre Dolgorouky


Revenir en haut Aller en bas
Mister Be
Membre Actif
Membre Actif
avatar

Date d'inscription : 13/10/2011
Masculin
Messages : 4182
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Juif messianique

MessageSujet: Re: La conversion du Cardinal Lustiger   Mer 07 Mar 2018, 8:42 am

Vous avez vu le métis de D.ieu? Je vous le recommande

Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 11658
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: La conversion du Cardinal Lustiger   Mer 07 Mar 2018, 8:21 pm






@Mister Be a écrit:
Vous avez vu le métis de D.ieu? Je vous le recommande



Bonjour Mister Be, Comment vas tu ?

Tu te fais trop rare sur notre forum...
Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Mister Be
Membre Actif
Membre Actif
avatar

Date d'inscription : 13/10/2011
Masculin
Messages : 4182
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Juif messianique

MessageSujet: Re: La conversion du Cardinal Lustiger   Jeu 08 Mar 2018, 4:51 am

Pardon pour mon infidé Sad lité...

Je reviens comme le fils prodigue...Allons-nous discuter de son intervention concernant Auschwitz?

Le Carmel d'Auschwitz est une affaire qui, dans les années 1980-1990, provoque une crise grave dans les relations entre juifs et chrétiens. En 1984, huit carmélites s'installent dans un bâtiment situé à l'intérieur du camp d'extermination d'Auschwitz-Birkenau et classé au patrimoine mondial de l'UNESCO. Elles seront ensuite quatorze. Mises devant ce « fait accompli », plusieurs personnalités juives mais aussi catholiques s'élèvent contre cette « christianisation de la mémoire » de la Shoah(wikipedia)
Revenir en haut Aller en bas
Capucine
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 4485
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

MessageSujet: Re: La conversion du Cardinal Lustiger   Jeu 08 Mar 2018, 5:30 am

Citation :
Le cardinal Lustiger en mission à Auschwitz



PARIS (AFP) - Le cardinal Jean-Marie Lustiger, archevêque de Paris, assumera "une mission pour les autres", malgré des souvenirs personnels douloureux, en représentant le pape le 27 janvier aux cérémonies du 60e anniversaire de la libération par l’armée rouge d’Auschwitz-Birkenau (Pologne).

Mgr Lustiger pense que le pape l’a choisi comme envoyé spécial "parce que je suis directement, personnellement, touché par cet anniversaire étant donné que ma mère y est morte et une grande partie de ma famille paternelle également".


"Ce n’est pas simplement un rôle diplomatique",




"Ce n’est pas simplement un rôle diplomatique", explique à l’AFP cet homme de 78 ans, issu d’une famille juive d’origine polonaise et qui a choisi de se convertir au catholicisme à 14 ans. "C’est une mission à remplir pour les autres, pour marquer le souvenir de cet événement qui traverse toute l’histoire du monde et de l’Occident en particulier".

"Cela me paraît important, parce que ce n’est pas simplement un crime horrible du passé mais aussi un risque que les hommes courent toujours, celui de sombrer dans les mêmes errements", ajoute-t-il.

"Mettre en garde, ce n’est pas inutile", dit-il à propos des pèlerinages à Auschwitz. "Le fait d’y emmener des gens, c’est peut être pour leur montrer jusqu’où peut aller la haine quand les hommes se laissent guider par la haine ou par le mépris".

Le cardinal, que sa famille avait mis à l’abri à Orléans pendant la guerre alors que sa mère restait seule à Paris, s’est rendu pour la première fois à Auschwitz en juin 1983. Il était déjà archevêque de Paris depuis deux ans. "Je ne voulais pas y aller seul", se souvient-il. Le cardinal Albert Decourtray l’avait accompagné.

"Je n’ai aucune complaisance ou aucune envie d’aller dans un lieu de mort étant donné ce qui s’y est passé et ce qu’il évoque", insiste-t-il. "Je n’ai pas envie du tout de me mettre en scène, j’ai toujours refusé par pudeur et par respect. Pour tout le monde".

« le passage à l’histoire »


Pour lui, l’importance de cet anniversaire réside dans "le passage à l’histoire", car "ce soixantième anniversaire sera le dernier qui sera célébré par les survivants. Pour le 70ème anniversaire, les témoins ne seront plus là".

Il souligne la présence de trois anciens déportés parmi les personnalités qui prendront la parole durant les cérémonies.

Le polonais Wladyslaw Bartoszewski, ancien ministre des Affaires étrangères, est "une personnalité extrêmement forte et courageuse, chrétien convaincu et ami du pape" qui appartenait à une organisation qui tentait de sauver des juifs (Zegota). Simone Veil prendra également la parole ainsi que le responsable tzigane allemand Romani Rose.

Les relations entre chrétiens et juifs, qui ont pris une tournure nouvelle depuis le concile de Vatican II, se sont encore approfondies ces dix dernières années, avec le voyage du pape à Jérusalem en 2000 et la repentance des évêques de France à Drancy le 30 septembre 1997, reconnaissant le silence de l’Eglise de France face à l’antisémitisme et aux déportations de juifs.


Une trentaine de chefs d’Etat, attendues le 27 janvier




"L’essentiel, c’est que dans un effort de vérité sur le passé, en reconnaissant les faits, les errements et les erreurs, le respect mutuel, l’estime et la confiance sont établis entre l’église catholique et les juifs", estime le cardinal. "Le pape a oeuvré pour que cela puisse être totalement clair et acquis, ce qui est le cas aujourd’hui".

Quelque dix mille personnes, dont une trentaine de chefs d’Etat et de gouvernement, sont attendues le 27 janvier aux cérémonies organisées en Pologne. De 1940 à 1945, environ 1,1 million de juifs de toute l’Europe ont été assassinés à Auschwitz-Birkenau, ainsi que plus de 200.000 personnes de diverses nations dont 85.000 Polonais non-juifs, 20.000 Roms et 15.000 Soviétiques.

https://qe.catholique.org/la-une-news/523-le-cardinal-lustiger-en-mission-a-auschwitz

Mais peut-être Mister be, as-tu d'autres sources ?

et puis, ne pleure pas, on t'aime, ici comme ailleurs, partout où tu passes  Very Happy




Revenir en haut Aller en bas
Capucine
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 4485
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

MessageSujet: Re: La conversion du Cardinal Lustiger   Jeu 08 Mar 2018, 5:38 am

Cardinal entre deux  feux

Publié le 27/03/2013 à 0h00 par Jean-Paul Taillardas .


Toute sa vie, Mgr Lustiger a assumé sa culture juive et sa foi catholique. Un film d’Ilan Duran Cohen raconte ses années les plus importantes, avec la résolution de l’affaire du carmel d’Auschwitz.


C’est aux commandes d’un Solex, coiffé d’un casque rouge, qu’il sillonne Paris à une allure de kamikaze : les premières images sont décoiffantes. Comme l’est ce film consacré à Jean-Marie Lustiger, le « Métis de Dieu », ainsi qu’il s’autoproclamait, lui qui était né juif et s’était converti, adolescent, au catholicisme.


Un film respectueux sur une personnalité atypique, qui montre comment il a assumé ses deux religions : « C’est comme si, d’un coup, tous les crucifix portaient l’étoile jaune », dit-il ainsi lorsque, à sa grande surprise, Jean-Paul II l’installa en successeur du charismatique cardinal Marty, à l’archevêché de Paris.



Croyant têtu



Ilan Duran Cohen signe là une œuvre bien éloignée du comique « Plaisir de chanter » (2007). Ces fragments d’une biographie veulent surtout montrer la complexité d’un personnage comme il s’en rencontre peu dans la sphère publique. Ainsi, au « Mgr Bulldozer » qui brûle cigarette sur cigarette, terrorise son entourage, se collette avec les intégristes et collectionne « Pilote » (« Mâtin, quel journal ! ») répond Aron Jean-Marie Lustiger, le militant de Dieu, le croyant têtu, le converti. « En devenant chrétien, je demeure juif comme l’étaient les apôtres et le Christ, explique-t-il. Je suis une provocation vivante qui oblige à s’interroger sur la figure du Christ. » Mais comment faire admettre de telles certitudes à son père qui a fui les pogroms en Pologne et à sa cousine Fanny, la seule famille qu’il lui reste après l’horreur de l’Holocauste : « Tu es là pour montrer qu’un bon juif est un juif converti », soupire son géniteur, qui assistera pourtant à la messe d’intronisation de son fils.



Mais c’est surtout dans la description des relations entre l’archevêque de Paris et le pape Jean-Paul II, qui, tous deux, ont en commun de parler le français, le polonais et le yiddish, que le film prend tout son sel. Les deux interprètes, Aurélien Recoing dans les souliers de saint Pierre, Laurent Lucas dans la peau de Lustiger, réconcilient l’eau et le feu. Si Lustiger ne veut pas être une marionnette entre les mains du pape, celui-ci se lasse parfois de l’indépendance d’esprit de son protégé. Ses interventions médiatiques, ses querelles avec la presse catholique, qui ne lui pardonne pas d’avoir créé Radio Notre-Dame, font beaucoup trop de vacarme aux oreilles du pontife polonais.



Les deux hommes atteindront un point de quasi-rupture lorsque, dans une Pologne communiste pour qui la Shoah est une escarbille de l’histoire, des religieuses installent un carmel à Auschwitz. Là où fut gazée et brûlée une certaine Gisèle Lustiger, la mère du cardinal. « Les petites sœurs prient pour tout le monde », prétend Jean-Paul II. « Il ne doit rien y avoir à Auschwitz, que le silence des cimetières », rétorque Théo Klein, l’éclairé président du Conseil représentatif des institutions juives de France.



Auschwitz retrouvera finalement le silence. Dans cette affaire, Jean-Marie Lustiger apprendra beaucoup de son pape qui avait déjà tenté de le prévenir qu’il « confondait diplomatie avec hypocrisie ». Sur Arte vendredi 29 mars à 20 h 50.


http://www.sudouest.fr/2013/03/27/cardinal-entre-deux-feux-1006859-4693.php
Revenir en haut Aller en bas
Mister Be
Membre Actif
Membre Actif
avatar

Date d'inscription : 13/10/2011
Masculin
Messages : 4182
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Juif messianique

MessageSujet: Re: La conversion du Cardinal Lustiger   Jeu 08 Mar 2018, 7:02 am

Merci Capucine mais non, je ne suis pas toujours apprécié pour ce que je suis...mon ton péremptoire, mes prises de positions etc...

Ce que je retiens de Lustiger ce sont les ponts qui l'a lancés entre les deux communautés chrétienne et juive...
Si je me bats aujourd'hui pour mon identité religieuse de Juif messianique, c'est grâce à lui!
C'est grâce à lui que j'ai compris qu'on pouvait rester juif tout en reconnaissant Yéshoua(JESUS) comme messie...C'est lui qui m'a fait comprendre que le Christianisme est la continuité du Judaïsme et qu'après tout, cette histoire de JESUS, ce n'est rien d'autre qu'une histoire juive!

C'est lui qui a fait comprendre au pape avec l'histoire du carmel, que de nouveau cette occupation des lieux d'Auschwitz était ressentie par les Juifs comme si on nous volait à nouveau les âmes de nos martyres...Il en a fait pleurer le pape!

Bref ce métisse de Dieu fut important pour moi dans ma vie de croyant
Revenir en haut Aller en bas
Capucine
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 4485
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

MessageSujet: Re: La conversion du Cardinal Lustiger   Jeu 08 Mar 2018, 7:16 am

Merci Mister be pour ton  témoignage  I love you

Cela me touche beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 11658
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: La conversion du Cardinal Lustiger   Jeu 08 Mar 2018, 8:15 am






@Mister Be a écrit:
Pardon pour mon infidé Sad lité...

Je reviens comme le fils prodigue...Allons-nous discuter de son intervention concernant Auschwitz?

Le Carmel d'Auschwitz est une affaire qui, dans les années 1980-1990, provoque une crise grave dans les relations entre juifs et chrétiens. En 1984, huit carmélites s'installent dans un bâtiment situé à l'intérieur du camp d'extermination d'Auschwitz-Birkenau et classé au patrimoine mondial de l'UNESCO. Elles seront ensuite quatorze. Mises devant ce « fait accompli », plusieurs personnalités juives mais aussi catholiques s'élèvent contre cette « christianisation de la mémoire » de la Shoah(wikipedia)


Bonsoir Mister Be,


Concernant cette affaire,

Bon, avec les Carmélites, ils avaient ce qui est parmi le meilleur du Christianisme,

Et je suis persuadé que les intentions étaient bonnes,


Mais je comprends aussi que la mémoire de la Shoah appartienne d'abord aux Juifs,

Descendants de ceux qui ont été sacrifiés...

Ensuite, cela nous appartient à nous aussi,

Pour être le grand exemple de ce qu'il ne faut pas faire !


Que DIEU préserve notre avenir à tous,

De ne surtout jamais reproduire de telles abominations !






Revenir en haut Aller en bas
Mister Be
Membre Actif
Membre Actif
avatar

Date d'inscription : 13/10/2011
Masculin
Messages : 4182
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Juif messianique

MessageSujet: Re: La conversion du Cardinal Lustiger   Jeu 08 Mar 2018, 9:15 am

Bien sûr que ça partait d'une bonne intention mais il faut ménager les succeptibilités...
Déjà que le juif a l'impression qu'on lui vole tout: son identité, sa religion, son Dieu, ses croyances...
Je suis retourné l'an dernier à Auschwitz et je fus choqué par l'antisémitisme polonais qui existe encore...
Nous ne faisons pas de la victimisation comme certains le prétendent mais justement entretenir ce devoir de mémoire, c'est nous épargner bien des souffrances et après plus de 70 ans, le négationnisme fait surface...qu'est-ce que ce sera dans un siècle?
Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 11658
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: La conversion du Cardinal Lustiger   Jeu 08 Mar 2018, 8:55 pm





@Mister Be a écrit:
Bien sûr que ça partait d'une bonne intention mais il faut ménager les succeptibilités...
Déjà que le juif a l'impression qu'on lui vole tout: son identité, sa religion, son Dieu, ses croyances...
Je suis retourné l'an dernier à Auschwitz et je fus choqué par l'antisémitisme polonais qui existe encore...
Nous ne faisons pas de la victimisation comme certains le prétendent mais justement entretenir ce devoir de mémoire, c'est nous épargner bien des souffrances et après plus de 70 ans, le négationnisme fait surface...qu'est-ce que ce sera dans un siècle?


Dieu merci, il n'existe plus d'antisémitisme en France,

De la part des Françaix dits "de souche",

Mais par contre, et à cause de l'affaire Israélo/Palestinienne,

Un renouveau de cette maladie revoit le jour chez certaines populations immigrées...


A ce sujet comme bien d'autres,

L'Ecole ne fait pas son travail correctement, et devrait être beaucoup plus ferme...





Revenir en haut Aller en bas
Capucine
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 4485
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

MessageSujet: Re: La conversion du Cardinal Lustiger   Jeu 08 Mar 2018, 10:50 pm

"L'antisémitisme est le contraire de la République" et "le déshonneur de la France", a martelé le président français Emmanuel Macron lors de son discours au dîner du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), mercredi 7 mars à Paris. 


http://www.lepoint.fr/video/macron-l-antisemitisme-est-le-contraire-de-la-republique-08-03-2018-2200693_738.php
Revenir en haut Aller en bas
Mister Be
Membre Actif
Membre Actif
avatar

Date d'inscription : 13/10/2011
Masculin
Messages : 4182
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Juif messianique

MessageSujet: Re: La conversion du Cardinal Lustiger   Ven 09 Mar 2018, 12:17 am

Je voudrais tellement vous croire mais l'antisémitisme qui est irrationnel apparaît sous d'autres dénominations et le conflit israélo-palestiniens n'est qu'un prétexte, comme la théorie du complot et bien d'autres choses qui alimentent cet antisémitisme...
Il est évident que la loi a changé...on ne peut plus dire "sale juif" sans être inquiété mais sale sioniste est permis.
Hors derrière l'antisionisme se cache un antisémitisme virulent et certains vont jusqu'à utiliser leur notoriété de statut reconnu comme historien et Israélien et autre pour déligitimer Israël en prouvant faussement que le peuple juif a été inventé mais nous n'allons pas faire du hors sujet...

Si aujourd'hui vos papes replantent chaque année l'olivier de réconciliation avec Bibi et demande pardon à ce peuple pour le mal commis en allant pleurer au Kotel, c'est grâce à Lustiger qui a montré l'exemple
Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 11658
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: La conversion du Cardinal Lustiger   Ven 09 Mar 2018, 1:41 am






@Mister Be a écrit:
Je voudrais tellement vous croire mais l'antisémitisme qui est irrationnel apparaît sous d'autres dénominations et le conflit israélo-palestiniens n'est qu'un prétexte, comme la théorie du complot et bien d'autres choses qui alimentent cet antisémitisme...
Il est évident que la loi a changé...on ne peut plus dire "sale juif" sans être inquiété mais sale sioniste est permis.
Hors derrière l'antisionisme se cache un antisémitisme virulent et certains vont jusqu'à utiliser leur notoriété de statut reconnu comme historien et Israélien et autre pour déligitimer Israël en prouvant faussement que le peuple juif a été inventé mais nous n'allons pas faire du hors sujet...

Si aujourd'hui vos papes replantent chaque année l'olivier de réconciliation avec Bibi et demande pardon à ce peuple pour le mal commis en allant pleurer au Kotel, c'est grâce à Lustiger qui a montré l'exemple



Perso, j'ai beaucoup aimé le Cardinal Lustiger,

Avec Jean-Paul II et certains autres, il a contribué à mon retour au Christianisme, que j'avais délaissé...


Il avait la Foi, le charisme, l'humilité et la douceur évangéliques...

Personnellement, je l'aurai bien vu devenir un très bon Pape !


Il est décédé, c'est dommage... Sad

Pour nous,

Mais DIEU l'a accueilli en son Royaume !






Revenir en haut Aller en bas
Mister Be
Membre Actif
Membre Actif
avatar

Date d'inscription : 13/10/2011
Masculin
Messages : 4182
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Juif messianique

MessageSujet: Re: La conversion du Cardinal Lustiger   Ven 09 Mar 2018, 3:06 am

Mais il avait aussi un .... de caractère! D'une violence inouïe...Un homme comme je les aime: un vrai, un authentique, un passionné...et il en fallait du caractère pour assumer son ministère!



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La conversion du Cardinal Lustiger   

Revenir en haut Aller en bas
 

La conversion du Cardinal Lustiger

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Décès du Cardinal Lustiger- Paris-6 août2007
» Prier par le Cardinal Lustiger
» Prière pour la Ville du Cardinal Lustiger
» Le Cardinal Lustiger ' RIEN n'est impossible a DIEU'
» Le cardinal Jean-Marie Lustiger est mort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: C H R I S T I A N I S M E :: Dialogue Oecuménique et autres religions ( SECTIONS ENSEIGNEMENTS ) :: Catholique-