*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  Contribution  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"
 

 L'Etat Islamique tue 235 personnes dans une Mosquée Soufi en Egypte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
RAMOSI

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 13118
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

L'Etat Islamique tue 235 personnes dans une Mosquée Soufi en Egypte Empty
MessageSujet: L'Etat Islamique tue 235 personnes dans une Mosquée Soufi en Egypte   L'Etat Islamique tue 235 personnes dans une Mosquée Soufi en Egypte Icon_minipostedVen 24 Nov 2017, 8:27 pm






Egypte: deuil national après le carnage dans une mosquée du Sinaï


 Egypte: deuil national après le carnage dans une mosquée du Sinaï  
Vue sur la mosquée al-Rawda, théâtre d'un attentat meurtrier, près d'Al-Arich, dans le Nord-Sinaï, en Egypte, le 24 novembre 2017 ((c) Afp)


Par L'Obs
Publié le 24 novembre 2017 à 13h45 Modifié le25 novembre 2017 à 08h05



Le Caire (AFP) - L'Egypte entamait samedi trois jours de deuil national en hommage aux 235 morts tombés la veille dans une mosquée, la plus sanglante attaque de l'histoire récente du pays, tandis que l'armée lançait en réplique de premières frappes contre ses auteurs désignés.

Encore non revendiqué, même si tout pointe vers une opération jihadiste, l'attentat survenu lors de la prière du vendredi dans la mosquée al-Rawda de Bir al-Abed, à 40km à l'ouest d'Al-Arich, capitale de la province du Nord-Sinaï, s'est soldé par au moins 235 tués et 109 blessés.



Le président Abdel Fattah al-Sissi a promis de répondre avec "une force brutale" à cet attentat. "Les forces armées et la police vengeront nos martyrs", a assuré le chef de l'Etat, tandis que ses services déclaraient trois jours de deuil national après cette attaque rarissime contre une mosquée.

Quelques heures plus tard, l'armée annonçait avoir procédé à des frappes aériennes dans la région, où les forces de sécurité combattent la branche égyptienne du groupe jihadiste Etat islamique (EI).

L'armée de l'air "a détruit plusieurs véhicules utilisés dans l'attaque" et "ciblé plusieurs foyers terroristes contenant des armes et des munitions", annonçait dans la nuit le porte-parole de l'armée, Tamer el-Refaï.

La mosquée al-Rawda est notamment fréquentée par des adeptes du soufisme, un courant mystique de l'islam honni par l'EI.

L'an dernier, les jihadistes avaient capturé et décapité un vieux chef soufi, l’accusant de pratiquer la magie, interdite par l'islam. Plusieurs adeptes du soufisme ont également été kidnappés puis libérés après s'être "repentis".

- Massacre dans la mosquée -

Depuis 2013 et la destitution par l'armée du président islamiste élu Mohamed Morsi, un groupe jihadiste qui est devenu la branche égyptienne de l'EI attaque régulièrement les forces de sécurité égyptiennes dans le nord du Sinaï.

Des centaines de policiers et soldats, ainsi que des civils, ont été tués dans ces attaques.

Vendredi, des témoins ont déclaré que les assaillants avaient encerclé la mosquée avec des véhicules tout-terrain et qu'ils avaient ensuite posé une bombe à l'extérieur du bâtiment.

Après qu'elle ait explosé, les hommes armés ont tiré sur les fidèles paniqués qui tentaient de fuir et mis le feu aux véhicules de ces derniers afin de bloquer les routes menant à la mosquée.

Les hommes armés "sont entrés dans la mosquée, ils étaient entre 10 et 20 et ont tué plus de personnes qu'ils n'en ont blessées", a raconté à l'AFP Magdy Rizk, blessé dans l'attaque.

"Ils portaient des masques et des uniformes militaires", a ajouté M. Rizk, précisant que les familles vivant dans cette zone majoritairement soufie avaient déjà subies des menaces de groupes extrémistes.

Des conscrits faisaient également partie des fidèles, selon des sources médicales à Al-Arich.

- Indignation internationale -

Le président russe Vladimir Poutine a évoqué une attaque frappante "par sa cruauté et son cynisme", tandis que le président américain Donald Trump a dénoncé un "acte choquant" lors d'un appel téléphonique avec son homologue égyptien.

Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a déploré un "ignoble attentat", son homologue britannique Boris Johnson se disant "profondément attristé par (...) cet acte barbare".

Le grand imam d'Al-Azhar, principale institution de l'islam sunnite, le cheikh Ahmed el-Tayeb, a condamné dans les "termes les plus fermes l'attaque terroriste barbare", et le pape François s'est dit "profondément attristé par les pertes humaines".

Le secrétaire général de la Ligue arabe Ahmed Aboul Gheit a condamné un "crime horrible qui confirme que la vraie religion de l'islam est innocente par rapport à ceux qui épousent l’idéologie terroriste extrémiste".

L'Arabie saoudite et l'Iran, les deux grand rivaux régionaux, ont également condamné l'attaque.

Le Premier ministre irakien Haider al-Abadi a assuré que son pays se tenait aux côtés du peuple égyptien dans la lutte contre "le terrorisme, un ennemi commun".

Le passage frontalier entre l'Egypte et la bande de Gaza, qui devait rouvrir samedi, restera fermé jusqu'à nouvel ordre, a indiqué vendredi à l'AFP un responsable palestinien.

La précédente attaque la plus meurtrière en Egypte remonte à octobre 2015, lorsqu'un attentat à la bombe revendiqué par la branche égyptienne de l'EI avait coûté la vie aux 224 occupants d'un avion russe après son décollage de Charm el-Cheikh, station balnéaire du Sinaï.

- Cibles civiles -

La branche égyptienne de l'EI mène régulièrement des attaques contre les forces de sécurité dans la péninsule du Sinaï, qui borde Israël et la bande de Gaza palestinienne, bien que la fréquence et l'ampleur de ces attaques contre les militaires aient diminué au cours de l'année écoulée.

Les jihadistes se sont tournés vers des cibles civiles, attaquant non seulement des chrétiens et des soufis mais aussi des habitants bédouins du Sinaï accusés de collaborer avec l'armée.

En février, les chrétiens d’Al-Arich ont fui en masse leur région après une série d’attaques.

Depuis un an, une centaine de chrétiens, essentiellement des Coptes, ont été tués dans des attentats contre des églises ou des attaques ciblées dans le Sinaï et à travers le pays.

En plus de l'insurrection jihadiste de l'EI dans le Sinaï, l'Egypte est menacée par des jihadistes alignés sur Al-Qaïda opérant à partir de la Libye, à la frontière occidentale du pays.




Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
RAMOSI

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 13118
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

L'Etat Islamique tue 235 personnes dans une Mosquée Soufi en Egypte Empty
MessageSujet: Re: L'Etat Islamique tue 235 personnes dans une Mosquée Soufi en Egypte   L'Etat Islamique tue 235 personnes dans une Mosquée Soufi en Egypte Icon_minipostedSam 25 Nov 2017, 9:19 pm



Égypte : carnage dans une mosquée du Sinaï, 305 morts dont 27 enfants
Par Etienne Jacob , AFP, Reuters Agences
Mis à jour le 25/11/2017 à 11:53 /
Publié le 24/11/2017 à 15:19

Égypte : carnage dans une mosquée du Sinaï, 305 morts dont 27 enfants,

Jamais une attaque n'avait fait autant de victimes dans l'histoire récente de l'Égypte. Vendredi, une vingtaine d'hommes armés ont fait sauter une bombe en pleine prière hebdomadaire dans une mosquée de Bir al-Abed, un village proche d'Al-Arich, la principale ville du nord du pays. Selon un communiqué publié samedi par le parquet général, les assaillants brandissaient un drapeau du groupe djihadiste État islamique et étaient au nombre de 25 à 30.

D'après des témoins, les assaillants, arrivés à bord de quatre jeeps, se sont positionnés près du lieu de culte afin de fusiller les fidèles qui fuyaient la mosquée. Ils ont également mis le feu aux véhicules de ces derniers. Bilan provisoire: au moins 305 morts et 128 blessés, d'après la télévision d'État. Parmi les victimes, on compte notamment de nombreux conscrits de l'armée.

Infographie Le Figaro
Suite à cette attaque, qui n'a pas été revendiquée, le président égyptien, Abdel Fattah al-Sissi, a promis une réponse «brutale», après un conseil des ministres convoqué pour l'occasion. «Les forces armées et la police vengeront nos martyrs et ramèneront la sécurité et la stabilité avec force très prochainement», a-t-il déclaré lors d'un discours télévisé très ferme. L'armée de l'air «a détruit plusieurs véhicules utilisés dans l'attaque» et «ciblé plusieurs foyers terroristes contenant des armes et des munitions», a annoncé dans la soirée le porte-parole de l'armée, Tamer el-Refaï.

Le passage frontalier entre l'Égypte et la bande de Gaza qui devait rouvrir samedi restera fermé jusqu'à nouvel ordre a indiqué vendredi à l'AFP un responsable palestinien.

Trois jours de deuil national ont été décrétés. L'Église copte orthodoxe a condamné l'attaque: «Nous prions Dieu pour que l'Égypte soit préservée après cet acte brutal de terrorisme sans précédent», a-t-elle déclaré par le biais d'un porte-parole.

La télévision publique a montré les images de nombreux corps recouverts de couvertures à l'intérieur de la mosquée al-Raoudah, comble pour les prières du vendredi. «Ils tiraient sur les fidèles fuyant la mosquée. Ils tiraient aussi sur les ambulances», a déclaré un habitant dont plusieurs proches ont été témoins de la fusillade. En fin d'après-midi, les hôpitaux et les secouristes continuaient de s'activer pour porter secours aux blessés, selon des images de la télévision égyptienne.

La chaîne d'information panarabe Al-Arabia et plusieurs sources locales ont déclaré que certains des fidèles étaient des musulmans soufis, considérés par l'État islamique et d'autres groupes islamistes radicaux comme des apostats. Une information confirmée par le chef d'un groupe bédouin, contacté par l'AFP.

L'attaque a eu lieu à l'intérieur de la mosquée Al-Raoudah.
Depuis 2013 et la destitution par l'armée du président islamiste élu Mohamed Morsi, l'Égypte est le théâtre d'attaques et d'attentats menés par des groupes islamistes contre les forces de sécurité égyptiennes dans plusieurs régions du pays. Le nord du Sinaï est particulièrement touché, la branche de l'État islamique (EI) y étant particulièrement active. De nombreux policiers et soldats ainsi que des civils, notamment des chrétiens et des soufis, ont été tués dans ces attaques.

La précédente attaque la plus meurtrière en Egypte remonte à octobre 2015, lorsqu'un attentat à la bombe revendiqué par la branche égyptienne de l'EI avait coûté la vie aux 224 occupants d'un avion russe après son décollage de Charm el-Cheikh, station balnéaire du Sinaï.

Réactions internationales

Après ce drame sanglant, Donald Trump n'a pas tardé à réagir sur Twitter, dénonçant une attaque «horrible et lâche sur des fidèles innocents». «Le monde ne peut pas tolérer le terrorisme, nous devons le vaincre militairement et discréditer l'idéologie extrémiste qui constitue la base de son existence», a-t-il déclaré.


Revenir en haut Aller en bas
Capucine
MODERATION
MODERATION
Capucine

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 5540
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

L'Etat Islamique tue 235 personnes dans une Mosquée Soufi en Egypte Empty
MessageSujet: Re: L'Etat Islamique tue 235 personnes dans une Mosquée Soufi en Egypte   L'Etat Islamique tue 235 personnes dans une Mosquée Soufi en Egypte Icon_minipostedSam 25 Nov 2017, 10:06 pm

voir aussi ici :  https://www.forum-religions.com/t15400-carnage-dans-une-mosquee-en-egypte-au-moins-235-morts
Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
RAMOSI

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 13118
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

L'Etat Islamique tue 235 personnes dans une Mosquée Soufi en Egypte Empty
MessageSujet: Re: L'Etat Islamique tue 235 personnes dans une Mosquée Soufi en Egypte   L'Etat Islamique tue 235 personnes dans une Mosquée Soufi en Egypte Icon_minipostedDim 26 Nov 2017, 10:04 pm




Attentat en Égypte : pour le pape, « Dieu soutient les efforts de ceux qui œuvrent pour la paix »


Bruno Bouvet, avec Radio Vatican , le 26/11/2017 à 16h00
Mis à jour le 26/11/2017 à 16h06

Depuis Rome, le pape ainsi que le président du conseil pontifical pour le dialogue interreligieux ont assuré de leur prière les victimes de l’attentat perpétré, vendredi 24 novembre, dans le Nord-Sinaï, en Égypte.

La prière de l’Angélus, place Saint-Pierre à Rome, dimanche 26 novembre.ZOOM 

La prière de l’Angélus, place Saint-Pierre à Rome, dimanche 26 novembre. / TIZIANA FABI/AFP

Après la prière de l’Angélus, place Saint-Pierre à Rome, le pape François a redit, dimanche 26 novembre, combien il priait pour « les nombreuses victimes, pour les blessés et pour toute la communauté, si gravement atteinte » après l’attentat perpétré l’avant-veille contre une mosquée dans le Nord-Sinaï, en Égypte, qui a fait 305 morts.

Lire aussi : Deuil national en Égypte pour les 305 morts de l’attaque contre une mosquée

« Dieu nous libère de ces tragédies et soutient les efforts de tous ceux qui œuvrent pour la paix, la concorde et la coexistence. Ces gens priaient à ce moment-là ; même en nous, en silence, prions pour eux », a encore affirmé le pape.

Sur l’antenne de Radio Vatican, le président du conseil pontifical pour le dialogue interreligieux, le cardinal Jean-Louis Tauran a souhaité exprimer ses condoléances « aux familles qui pleurent leurs morts » avant de revenir sur l’attentat et ses conséquences pour l’avenir.

« Un pas de plus vers l’abîme »

« Évidemment aucune cause ne peut justifier un tel massacre. Nous avons fait un pas de plus vers l’abîme. Nous ne répéterons jamais assez que le terrorisme est un choix pervers et cruel, d’autant plus blâmable quand les victimes sont des personnes en prière dans un lieu de culte », a-t-il affirmé.

Une nouvelle fois, le président du conseil pontifical pour le dialogue interreligieux a redit que celui-ci était la seule alternative à la guerre : « Chrétiens et musulmans, nous savons que seuls la prière, le dialogue et l’éducation, peuvent changer les cœurs pour un avenir reposant sur le respect réciproque, la liberté et la solidarité », a-t-il encore rappelé, s’appuyant sur la déclaration conciliaire Nostra Ætate sur les relations de l’Église avec les religions non chrétiennes qui invite tous les hommes à ne pas céder « à la haine, à la peur et au pessimisme ».

À lire : Cardinal Jean-Louis Tauran : « L’avenir n’est pas de s’entre-tuer mais de voir ce que l’on peut faire ensemble »

« Plus la violence semble vaincre, plus il faut que les œuvres de bien se multiplient. L’heure n’est pas au pessimisme mais au contraire au dialogue toujours plus intense, avec une bonne formation pour pouvoir répondre, expliquer, se parler, s’écouter et se regarder. Il n’y a pas d’autres moyens », a insisté le cardinal Tauran.


Revenir en haut Aller en bas
 

L'Etat Islamique tue 235 personnes dans une Mosquée Soufi en Egypte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'État islamique (astrologie)
» investir dans les projets les plus rentables
» gif animé de deux asteroides sur le même champ
» Dernière minute : les jihadistes de l'Etat islamique auraient fui Mossoul
» L’Etat Islamique menace de détruire la Mecque et de réécrire le Coran

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: INTER-RELIGIEUX :: Les persécutions politico-religieuses-