*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  Contribution  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"
 | 
 

 Quel avenir pour les Chrétiens et les Minorités au Moyen-Orient ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 11813
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Quel avenir pour les Chrétiens et les Minorités au Moyen-Orient ?   Ven 29 Sep 2017, 8:51 pm




Cette semaine, "Express Orient" vous propose une émission spéciale consacrée aux minorités ethniques et religieuses du Moyen-Orient.
Depuis des millénaires, chrétiens, yazidis, ismaéliens ou encore mendéens sont implantés dans la région. Mais avec l'émergence de l’organisation de l’État islamique, leur présence est plus que jamais menacée. Certaines communautés, persécutées, risquent même de disparaître.
►► À voir sur France 24 : Entretien avec Jinan, ancienne esclave de l’organisation de l’État islamique

Notre site : http://www.france24.com/fr/
Rejoignez nous sur Facebook: https://www.facebook.com/FRANCE24.videos
Suivez nous sur Twitter : https://twitter.com/F24videos









Revenir en haut Aller en bas
yacoub
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 27/07/2010
Masculin
Messages : 6903
Pays : france
R E L I G I O N : agnostique

MessageSujet: Re: Quel avenir pour les Chrétiens et les Minorités au Moyen-Orient ?   Sam 30 Sep 2017, 4:12 am

Ca fait des années qu'on alerte la fin des arabes chrétiens.
Revenir en haut Aller en bas
http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 11813
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: Quel avenir pour les Chrétiens et les Minorités au Moyen-Orient ?   Sam 30 Sep 2017, 6:34 pm





@yacoub a écrit:
Ca fait des années qu'on alerte la fin des arabes chrétiens.



Et ça fait des années que tout le monde s'en fout...

Notamment en France...


D'autres causes soutenues par les médias, font beaucoup plus recette...


Que DIEU pardonne leur aveuglement !





Revenir en haut Aller en bas
Nicodème
FONDATEUR
FONDATEUR
avatar

Date d'inscription : 28/05/2008
Masculin
Messages : 19187
Pays : France
R E L I G I O N : Catholique

MessageSujet: Re: Quel avenir pour les Chrétiens et les Minorités au Moyen-Orient ?   Sam 30 Sep 2017, 6:44 pm

Bonjour,


les non-musulmans dans un pays ou quartier (s) ou en majeure partie la population est musulmane est en majorité, les minorités sont persécutés et/ou discriminés de diverses façons.

Les minorités à l'époque de Mahomet devait soit devenir musulman, soit quitter leurs terres soit rester mais payer une taxe religieuse tous les ans.
Revenir en haut Aller en bas
http://jesusvraidieu.skyrock.com
yacoub
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 27/07/2010
Masculin
Messages : 6903
Pays : france
R E L I G I O N : agnostique

MessageSujet: Re: Quel avenir pour les Chrétiens et les Minorités au Moyen-Orient ?   Dim 01 Oct 2017, 12:41 am

Seuls les arabes juifs et les arabes chrétiens pouvaient se prévaloir du statut de dhimmis. Un athée ou un agnostique ne pouvait vivre que s'il se convertissait à l'islam sinon c'était la valise ou le cercueil.
Revenir en haut Aller en bas
http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php
CHRISTOPHEG
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 21/10/2013
Masculin
Messages : 20423
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Trinitaire

MessageSujet: Re: Quel avenir pour les Chrétiens et les Minorités au Moyen-Orient ?   Dim 01 Oct 2017, 4:44 am

Bof ... Tout dépend du calife. Il tuera qui il veut. Pas de règles.
Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 11813
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: Quel avenir pour les Chrétiens et les Minorités au Moyen-Orient ?   Dim 01 Oct 2017, 7:58 pm





@yacoub a écrit:
Seuls les arabes juifs et les arabes chrétiens pouvaient se prévaloir du statut de dhimmis. Un athée ou un agnostique ne pouvait vivre que s'il se convertissait à l'islam sinon c'était la valise ou le cercueil.


Et nous en sommes profondément désolé, yacoub,


Il serait intéressant de connaître ce que notre ami abdemem en pense ?


Ce qui pourrait permettre une éventuelle fructueuse discussion...






Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 11813
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: Quel avenir pour les Chrétiens et les Minorités au Moyen-Orient ?   Lun 23 Oct 2017, 6:38 pm






Le génocide des chrétiens dans les pays musulmans








Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 11813
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: Quel avenir pour les Chrétiens et les Minorités au Moyen-Orient ?   Dim 19 Nov 2017, 8:02 pm



NOUS VOUS PROPOSONS DANS CETTE VIDÉO LE TOP 5 DE PAYS OU LES CHRÉTIENS SONT LES PLUS PERSÉCUTÉS DANS LE MONDE.
N'OUBLIER PAS DE PRIER POUR L’ÉGLISE CORPS DU CHRIST QUI TRAVERSE DES MOMENTS TRÈS DIFFICILES.







Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 11813
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: Quel avenir pour les Chrétiens et les Minorités au Moyen-Orient ?   Ven 23 Mar 2018, 8:52 pm



A Afrine, le site de Brad endommagé par les raids turcs, le tombeau de Saint-Maron touché

syrie

Ce site, classé au patrimoine mondial de l'Unesco, "constitue l'une des plus belles pages de l'histoire du christianisme (...), a dénoncé Maamoun AbdulKarim, l'ancien chef des Antiquités. Même les Mongols ne l'ont pas fait".

OLJ/AFP

23/03/2018

L'aviation turque a endommagé en Syrie un site archéologique chrétien classé au patrimoine mondial de l'Unesco, alors que les forces d'Ankara avaient engagé une offensive dans le nord-ouest du pays contre l'enclave kurde d'Afrine, ont indiqué jeudi les autorités syriennes.

Les bombardements menés mercredi soir "par des avions turcs", ont visé "le site de Brad, situé à 15 km de la ville d'Afrine, et inscrit sur la liste du patrimoine mondial depuis 2011", a indiqué la Direction générale des antiquités et des musées en Syrie (DGAM) sur son site internet.
Les frappes ont provoqué "la destruction de plusieurs édifices archéologiques importants" et parmi les structures touchées figurent "le tombeau de Saint-Maron, patron de la communauté maronite, et l'église Saint-Julianos qui abrite ce tombeau", selon le chef de la Direction générale des antiquités Mahmoud Hammoud. Il s'agit de "l'une des plus vieilles églises chrétiennes dans le monde", construite vers la fin du IVe siècle, a-t-il précisé.

La Turquie a lancé le 20 janvier une offensive pour chasser de sa frontière la milice kurde des Unités de protection du peuple (YPG). Ses forces se sont emparés dimanche de la ville d'Afrine, chassant les YPG de l'enclave.
Fin janvier, un temple néo-hittite vieux de 3.000 ans avait déjà été endommagé par les frappes aériennes turques dans le nord de la Syrie. Ankara avait alors assuré que les "vestiges archéologiques" ne faisaient "certainement pas partie des cibles" de son offensive.

(Lire aussi : "Nous mènerons des attaques dans tout Afrine. C'est une guerre existentielle")


Outre le tombeau de Saint-Maron, découvert en 2002 par des archéologues français, la ville antique de Brad comprend plusieurs vestiges chrétiens datant des périodes romaine et byzantine.
"Ce site constitue l'une des plus belles pages de l'histoire du christianisme. Il abrite trois églises, un monastère et une tour de cinq mètres", a dénoncé Maamoun AbdulKarim, l'ancien chef des Antiquités."Même les Mongols ne l'ont pas fait", a-t-il déploré à l'AFP.

Il avait récemment tiré la sonnette d'alarme au sujet de villages antiques datant du début du christianisme inscrits en 2013 sur la liste du patrimoine mondial en péril de l'Unesco, et qui se trouvent dans le secteur de Jabal Samaan, près de la ville d'Afrine.

L'Unesco a déploré à plusieurs reprises "l'immensité des dégâts" causés aux trésors archéologiques et culturels en Syrie depuis le début de la guerre en 2011. Le groupe jihadiste Etat islamique (EI) a notamment détruit les plus beaux temples de Palmyre lors de son occupation du site.
La communauté maronite joue un rôle politique prépondérant au Liban, où les premiers disciples de Saint-Maron sont arrivés en provenance de Syrie il y a plus de 1.500 ans.


https://www.lorientlejour.com/article/1106677/a-afrine-le-site-de-brad-endommage-par-les-raids-turcs-le-tombeau-de-saint-maron-touche.html







Revenir en haut Aller en bas
CHRISTOPHEG
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 21/10/2013
Masculin
Messages : 20423
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Trinitaire

MessageSujet: Re: Quel avenir pour les Chrétiens et les Minorités au Moyen-Orient ?   Dim 25 Mar 2018, 4:48 am

La destruction de patrimoines millénaires est certes un crève-cœur mais n'est finalement pas grand chose comparé aux souffrances des populations, chrétiennes ou non.

Si on prend de la hauteur, il ne reste rien des civilisations disparues, aussi grandes aient-elles été, juste quelques bâtiments dans le meilleur des cas, Rome Antique, Grèce Antique, Egypte Antique.

Plus important, sans doute, est la volonté affirmée de l'Islam, car c'est son centre de gravité, d'entraîner le monde dans ses délires de fin du monde, coeur de son message.

Une secte ne peut recruter que si elle est apocalyptique. Fuite en avant et destructions massives.

Le rêve du sultan Ergogan est de s'offrir le poste de calife des musulmans à la place du déchu Abu Bakr Al Bagdadi.

Chrétiens, Yézidis, Musulmans, athées, ... ou n'importe quoi d'autre, le vrai islam pratique l'épuration idéologique dans les pays qu'il domine.

Soyons attentifs, le même péril nous guette ici !



Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 11813
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: Quel avenir pour les Chrétiens et les Minorités au Moyen-Orient ?   Mer 25 Avr 2018, 1:10 am







Avenir des minorités au Moyen-Orient

Ajoutée le 20 janv. 2017

Situation au Moyen-Orient et avenir des minorités, conférence de Patrick Karam et Jean Maher, Bourg-la-Reine, Chredo Janvier 2017







Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 11813
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: Quel avenir pour les Chrétiens et les Minorités au Moyen-Orient ?   Dim 20 Mai 2018, 8:05 pm




En Syrie, les Églises alertent sur l’intensification des violences


Anne-Bénédicte Hoffner , le 26/02/2018 à 16h47
Mis à jour le 26/02/2018 à 18h21

« C’est vraiment un moment infernal », lance le nonce apostolique en Syrie dans les colonnes de l’Osservatore romano, rappelant que la défaite de l’État islamique n’a pas réglé tous les problèmes du pays.

De son côté, l’archevêque maronite de Damas s’alarme d’un « effondrement » de son Église en raison de l’exil d’un nombre croissant des Syriens.

Bombardement aux obus de mortier sur la vieille ville de Damas le 20 février 2018.ZOOM 

Bombardement aux obus de mortier sur la vieille ville de Damas le 20 février 2018. / Ammar Safarjalani/Xinhua News Agency/Newscom/MaxPPP

« Ici à Damas, les coups tombent surtout dans certaines zones, comme la vieille ville ou dans d’autres quartiers avec une forte présence chrétienne », alerte le cardinal Mario Zenari, nonce en Syrie, interrogé par L’Osservatore romano dans son édition du 22 février. « Mais à environ quinze kilomètres à l’est, dans ce que l’on appelle la Ghouta orientale, on parle d’un déluge de feu. Bombardements constants, artillerie, combats… C’est vraiment un moment infernal ».

Le régime syrien semble avoir décidé d’en finir avec l’une des dernières poches rebelles dans le pays (avec celle d’Idlib au Nord) : la Ghouta orientale, où vivent environ 400 000 habitants, ainsi que de nombreux groupes armés islamistes – proches des Frères musulmans ou d’Al-Qaida. De nouveaux bombardements meurtriers ont eu lieu lundi 26 février, malgré la trêve demandée par l’ONU et appuyée par des pressions internationales.

Syrie : dans la Ghouta, le cessez-le-feu n’est toujours pas en vigueur

Les frappes aériennes, qui ont fait plus de 550 morts depuis le 18 février dans cette enclave assiégée, semblent toutefois avoir baissé d’intensité, même si des accusations d’attaques chimiques ont été évoquées avec 14 cas de suffocation.

Bombardements dans les quartiers chrétiens

De leur côté, les rebelles ont repris eux aussi leurs bombardements en direction de la capitale depuis janvier, faisant plusieurs morts et de nombreux blessés, en particulier dans les quartiers chrétiens de Bab Touma et Kassaa, les plus proches géographiquement de la Ghouta.

À Damas, une pluie de bombes sur les églises de la vieille ville

« Les chrétiens vivent des moments particulièrement difficiles », précise le cardinal Zenari. « Mais en Syrie la souffrance est transversale. Il y a des centaines de milliers de victimes. Tous pleurent leurs morts ou ont vu leurs lieux de culte détruits, ont subi des atrocités. Ce ne sont pas uniquement les chrétiens qui sont frappés. Mais il est également vrai que devant tant de zones frappées de façon particulière, les chrétiens se sentent pris pour cible. Il y a un fort sentiment de peur, de frustration ».

Si l’on se projette dans l’avenir, « il est évident que les groupes minoritaires sont les plus menacés. Et parmi ceux-ci, les chrétiens le sont de manière particulière », souligne le nonce apostolique. « En effet, certains s’organisent pour se défendre ; les chrétiens en revanche ont choisi de ne pas porter les armes ».

Intensification redoutée

Depuis plusieurs semaines déjà, la vie était ralentie dans les Églises chrétiennes : les bombes tombaient souvent en début d’après-midi, vers l’heure de la sortie des écoles. Plusieurs élèves ayant été tués ou blessés, certaines écoles catholiques ont fermé leurs portes.

Et cette intensification prévisible des combats dans la Ghouta était redoutée dans le centre de la capitale. Les habitants s’interrogeaient sur les quartiers considérés comme plus sûrs où ils pourraient temporairement trouver refuge...

Bombardements de la Ghouta orientale : comment en est-on arrivé là ?

Des « obus aveugles tuent des innocents chaque jour », écrit de son côté dans son message de Carême Mgr Samir Nassar, archevêque maronite de Damas, qui a lui-même échappé de peu à un missile en janvier.

Dans ce contexte angoissant, toujours plus de Syriens tentent d’émigrer vers l’étranger, « même si cela devient de plus en plus difficile », constate un prêtre sur place. Alors que 12 millions de Syriens vivraient déjà en exil, l’exode se poursuit « à un rythme plus rapide surtout parmi les jeunes et les hommes (NDLR : pour échapper au service militaire) d'où une pénurie aiguë de la main-d’œuvre », écrit l’archevêque maronite de Damas.

« 80 % du monde hospitalier ont quitté le pays dont 90 % de médecins », déplore-t-il. « 60 % des blessés meurent par manque de soins. (...) La situation se dégrade chaque jour et les partants défilent devant nos yeux sans que nous puissions les retenir ni leur dire au revoir. Un déchirement intérieur bien angoissant nous habite ».

Pire, la perspective d’une « solution de paix reste lointaine, et même bloquée ». Et « l’action caritative au lieu de se développer ne cesse de reculer par manque de structures et d’agents sociaux bien formés ».

« La construction ecclésiale s’effondre doucement »

À Damas, le nombre des familles assistées en 2017 par l’Église maronite se limite à 828 familles contre 1 407 en 2016. « Combien seront-elles en 2018 ? Un sentiment de culpabilité nous traverse », glisse leur archevêque. « La construction ecclésiale s’effondre doucement. En 2017 : 10 mariages au lieu de 30. 7 baptêmes au lieu de 40. Sommes-nous en train de tourner la page ? »

Dans ce contexte dramatique pour l’ensemble de la population syrienne et pour leur survie, les responsables des Églises chrétiennes tirent à nouveau la sonnette d’alarme. Dans le quotidien du Vatican, le nonce apostolique « lance à nouveau un puissant appel aux médias ».

« On pense souvent qu’avec l’échec significatif de Daech (chassé désormais de 90 % du territoire), on revient vers une situation normale en Syrie. Mais Daech n’était qu’une partie, bien que grave, de la question syrienne. (...) Le problème central demeure. Tous ceux qui sont présents en Syrie avec leurs drapeaux, leurs hommes et leurs armes n’ont pas d’accord entre eux. C’est une sorte de tous contre tous, deux contre trois, quatre contre cinq... Il ne faut pas oublier la Syrie ! »

Anne-Bénédicte Hoffner

https://www.la-croix.com/Religion/Catholicisme/Monde/En-Syrie-Eglises-alertent-lintensification-violences-2018-02-26-1200916679









Revenir en haut Aller en bas
 

Quel avenir pour les Chrétiens et les Minorités au Moyen-Orient ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: INTER-RELIGIEUX :: *** Islam-Chrétien ***-