*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  Contribution  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"
 | 
 

 La petite NDE/EMI du jour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15  Suivant
AuteurMessage
CHRISTOPHEG
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 21/10/2013
Masculin
Messages : 20576
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Trinitaire

MessageSujet: La petite NDE/EMI du jour   Dim 27 Nov 2016, 6:57 am

Rappel du premier message :

@dan26 a écrit:
@HOSANNA a écrit:
Mais il te faudra bien y faire face un jour ou l'autre,surprise,surprise..
Tu va comprendre ce qu'est qu'une projection astral.. Laughing
Décollage..Tu verra,ca fait un peu bizarre la première fois !
et voilà , toujours même méthode faire peur pour faire croire !!!
Amicalement

Faire peur ?????

C'est une vraie bénédiction !!!!!
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
HOSANNA
Co-Admin
Co-Admin


Date d'inscription : 08/08/2010
Messages : 50967

MessageSujet: Re: La petite NDE/EMI du jour   Dim 09 Juil 2017, 11:52 am

@dan26 a écrit:
@HOSANNA a écrit:
Les plus gênés s'en vont, tu veux un coup de main ?
je confirme tu es un.........!!! sans argument  tu bannis, c'est ton seul pouvoir . Alors qu'il te suffit de répondre point par point !!mais bon !!!

amicalement
Un quoi ?
Allons, un peu de courage que diable !
Revenir en haut Aller en bas
dan26
.
.


Date d'inscription : 01/11/2016
Messages : 2032

MessageSujet: Re: La petite NDE/EMI du jour   Dim 09 Juil 2017, 6:15 pm

@HOSANNA a écrit:
@dan26 a écrit:

je confirme tu es un.........!!! sans argument  tu bannis, c'est ton seul pouvoir . Alors qu'il te suffit de répondre point par point !!mais bon !!!

amicalement
Un quoi ?
Allons, un peu de courage que diable !
je confirme lire le message .
Devant la contradiction tu es incapable de contre argumenter , donc tu insultes et cherches à trouver un prétexte pour me bannir .
Moi aussi j'ai connu cela quand j'avais la foi, la moindre contradiction m'amenait à insulter mon contradicteur. C'est là que j'ai compris qu'il etait plus facile de débiter des préceptes (aime ton prochain comme toi même par exemple ), que de les appliquer . Donc colère et insultes, et ensuite on se rend compte que la raison prend sa place, et nettoie la croyance. C'est douloureux, car on perd ses repères , et surtout on a peur de ne plus croire . Et oui ne plus croire c'est la fin de la vie eternelle , on nous l'a tellement imprimé dans le cerveau . Après tout ce dégage, on est capable de penser par soi même, et c'est une vraie renaissance !!!! bounce bounce bounce bounce

amicalement
Revenir en haut Aller en bas
CHRISTOPHEG
Co-Admin
Co-Admin


Date d'inscription : 21/10/2013
Messages : 20576

MessageSujet: Re: La petite NDE/EMI du jour   Dim 09 Juil 2017, 7:44 pm

@dan26 a écrit:
@HOSANNA a écrit:

Un quoi ?
Allons, un peu de courage que diable !
je confirme lire le message .
Devant la contradiction tu es incapable de contre argumenter , donc tu insultes  et cherches à trouver un prétexte pour me bannir .
Moi aussi j'ai connu cela quand j'avais la foi, la moindre contradiction m'amenait  à insulter mon contradicteur. C'est là que j'ai compris qu'il etait plus facile de débiter  des préceptes (aime ton prochain  comme toi même  par exemple ), que de les appliquer . Donc colère et insultes, et ensuite on se rend compte que la raison prend  sa place, et nettoie  la croyance. C'est douloureux, car on perd ses repères , et surtout on a peur de ne plus croire . Et oui ne plus croire c'est la fin de la vie eternelle , on nous l'a tellement  imprimé dans le cerveau . Après tout ce dégage, on est capable de penser par soi même, et  c'est une vraie renaissance !!!! bounce bounce bounce bounce

amicalement  


Pas d'intervention dans mon sujet SVP.
Revenir en haut Aller en bas
CHRISTOPHEG
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 21/10/2013
Masculin
Messages : 20576
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Trinitaire

MessageSujet: Re: La petite NDE/EMI du jour   Dim 09 Juil 2017, 7:53 pm

@dan26 a écrit:
@CHRISTOPHEG a écrit:


Un message de plus dans ce sujet et c'est une semaine de vacances.  Je ne t'ai que trop prévenu.

Crée ton sujet.
C'est une honte ces méthodes!!
Pas d'accord, avec vous, bannissement .
!!
Revenir en haut Aller en bas
HOSANNA
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 08/08/2010
Masculin
Messages : 50967
Pays : france
R E L I G I O N : CHRETIEN

MessageSujet: Re: La petite NDE/EMI du jour   Dim 09 Juil 2017, 11:32 pm

Moi, ses fantasmes a vouloir des autres des minimoi a lui, je peux plus ..
Revenir en haut Aller en bas
CHRISTOPHEG
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 21/10/2013
Masculin
Messages : 20576
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Trinitaire

MessageSujet: Re: La petite NDE/EMI du jour   Mar 11 Juil 2017, 8:54 pm

"A l’époque je subissais une dépression et des angoisses sévères à cause de mes relations matrimoniales. Rien ne se débloquait. Le 06/01/1998, sur les recommandations d’un ami, j’ai bénéficié d’une séance de Reiki de 1er niveau. Le Reiki est une médecine alternative.

Je me sentais mieux, mais les choses n’ont pas changé. C’est le lendemain 7 janvier, dans l’après-midi, que le monde entier a changé pour moi.

Je me trouvais dans la cuisine lorsque quelque chose d’inhabituel s’est produit. Je suis entrée dans une transe profonde. Mon corps ne pesait plus rien. Je me suis précipitée hors de la cuisine et je me suis assise sur le canapé du salon. J’ai eu la sensation que l’univers entier était contenu en moi. Toutes les choses, tous les êtres, toutes les âmes sont simplement devenues moi. Je suis Dieu. Tous mes sentiments négatifs à l’égard de mon mari ont tout simplement disparu.

J’ai été emplie d’amour inconditionnel et d’une joie absolue. Trop difficile à décrire avec des mots. Le soir même, j’ai eu l’impression de traverser un tunnel. Dans les jours qui ont suivi, j’avais le sentiment bizarre que mon âme se trouvait hors de mon corps. Je perdais la notion de ce dernier. J’étais sans crainte et j’éprouvais une joie extrême.

En observant les gens, j’avais la sensation qu’ils étaient fortement absorbés par une fiction. Même la mort est une illusion, une grande illusion car rien ne meurt ou ne part. Nous ne faisons qu’Un. J’avais l’impression d’étreindre chacun, à tel point que je peux affirmer que nous ne faisons tous qu’un. Nous ne sommes que le reflet mutuel les uns des autres, un genre d’illusion d’optique. J’ai conservé cette conscience extrême, suprême jusqu’au 1er janvier 1998.

Le 15 janvier je me rappelle avoir sollicité une intervention divine. Mes enfants étaient alors trop petits et j’avais perdu tout intérêt pour la vie quotidienne, trouvant difficile d’accomplir les différentes tâches. Dans l’après-midi, je me suis endormie. Je me suis réveillée en sentant la présence d’un être astral. C’était un personnage masculin. Il m’a dit être venu parce que j’avais demandé de l’aide. Il a posé la main sur ma nuque et je me suis rendormie. Je me suis levée environ une heure plus tard, j’avais la sensation d’avoir réintégré mon corps.

Cette expérience a été suivie d’innombrables autres. Avec chacune, la vision de ma propre existence devenait plus nette. Le 27 juillet de la même année, en pleine nuit, ma chambre s’est tout à coup emplie de quelque chose de vaporeux et coloré. J’ai vu la déesse chinoise Guan-Yin. L’état de mon fils, qui subissait une très forte fièvre, s’est subitement amélioré.

Lui aussi a vu Guan-Yin et il s’en souvient toujours très nettement. Plus tard, j’ai commencé à voir des formes géométriques aux couleurs arc-en-ciel vibrantes. Ce n’est qu’en septembre dernier, bien des années plus tard, que j’ai appris avoir perçu la Fleur de Vie. Après ma première expérience, j’en ai vécu d’autres immenses. Aujourd’hui je travaille à mon livre sur ce sujet et surtout à propos des connaissances qui m’ont été dévoilées.

Quelle était votre religion avant cette expérience ?

Hindouiste. Dès mon enfance, j’ai été une pieuse dévote du Seigneur Shiva.

Vos pratiques religieuses ont-elles changé depuis cette expérience ?

Oui. Nous sommes tous des êtres spirituels stupéfiants, absolument complets dans notre moi. Aucune aide extérieure n’est requise. Les rituels et les religions font partie de nos systèmes de croyance. Si on ne les comprend pas correctement, ils peuvent même faire obstacle à notre croissance/accomplissement menant à notre propre essence.

Toute pratique religieuse ou spirituelle doit être utilisée comme un outil permettant l’éveil intérieur, non pour ajouter une entrave supplémentaire. Il faut être seulement soi-même et cesser tout jugement/tout examen.

Quelle est votre religion maintenant ?

Autre ou plusieurs religions. Aujourd’hui, je crois seulement en l’Unicité de l’humanité. Nous sommes des êtres spirituels magnifiques."

EMI du Docteur Simmi M. - www.nderf.org
Revenir en haut Aller en bas
dan26
.
.


Date d'inscription : 01/11/2016
Masculin
Messages : 2032
Pays : France
R E L I G I O N : Athée de raison

MessageSujet: Re: La petite NDE/EMI du jour   Mer 12 Juil 2017, 2:59 am

Je confirme pour la xeme fois , témoigner d'une sensation ce n'est pas expliquer pourquoi on a eu cette sensation .
Exemple quand je rêve , je sais que c'est mon cerveau au repos, qui a libéré toutes ces sensations, ce n'est pas réellement ce que j'ai vécu .
A moins bien sûr que tu sois surpris de ne pas trouver un panier de légumes sur ta table de nuit , si tu as rêvé être allé à un marché !!
amicalement
Revenir en haut Aller en bas
CHRISTOPHEG
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 21/10/2013
Masculin
Messages : 20576
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Trinitaire

MessageSujet: Re: La petite NDE/EMI du jour   Mer 12 Juil 2017, 4:42 am

@dan26 a écrit:
Je confirme pour la xeme fois , témoigner d'une sensation ce n'est pas expliquer pourquoi on a eu cette sensation .
Exemple  quand je rêve  , je sais  que c'est mon cerveau au repos, qui a libéré toutes ces sensations, ce n'est pas réellement ce que j'ai vécu .
A moins bien sûr que tu sois surpris  de ne pas trouver un panier de légumes sur ta table de nuit , si tu as rêvé être allé  à un marché !!
amicalement

Je confirme pour la Xème fois que je t'ai demandé de ne pas polluer mon sujet avec tes banalités. Comment faut-il te le dire !!!

Ouvre un autre sujet.
Revenir en haut Aller en bas
dan26
.
.


Date d'inscription : 01/11/2016
Masculin
Messages : 2032
Pays : France
R E L I G I O N : Athée de raison

MessageSujet: Re: La petite NDE/EMI du jour   Mer 12 Juil 2017, 5:09 am

@CHRISTOPHEG a écrit:
@dan26 a écrit:

je confirme lire le message .
Devant la contradiction tu es incapable de contre argumenter , donc tu insultes  et cherches à trouver un prétexte pour me bannir .
Moi aussi j'ai connu cela quand j'avais la foi, la moindre contradiction m'amenait  à insulter mon contradicteur. C'est là que j'ai compris qu'il etait plus facile de débiter  des préceptes (aime ton prochain  comme toi même  par exemple ), que de les appliquer . Donc colère et insultes, et ensuite on se rend compte que la raison prend  sa place, et nettoie  la croyance. C'est douloureux, car on perd ses repères , et surtout on a peur de ne plus croire . Et oui ne plus croire c'est la fin de la vie eternelle , on nous l'a tellement  imprimé dans le cerveau . Après tout ce dégage, on est capable de penser par soi même, et  c'est une vraie renaissance !!!! bounce bounce bounce bounce

amicalement  

Pas d'intervention dans mon sujet SVP.
dit le aussi à Hosanna , c'est lui qui commence
amicalement
Revenir en haut Aller en bas
CHRISTOPHEG
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 21/10/2013
Masculin
Messages : 20576
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Trinitaire

MessageSujet: Re: La petite NDE/EMI du jour   Mer 12 Juil 2017, 5:13 am

@dan26 a écrit:
@CHRISTOPHEG a écrit:


Pas d'intervention dans mon sujet SVP.
dit le aussi à Hosanna , c'est lui qui commence
amicalement

Cela ne concerne que toi.
Revenir en haut Aller en bas
dan26
.
.


Date d'inscription : 01/11/2016
Masculin
Messages : 2032
Pays : France
R E L I G I O N : Athée de raison

MessageSujet: Re: La petite NDE/EMI du jour   Mer 12 Juil 2017, 8:53 am

@CHRISTOPHEG a écrit:


Cela ne concerne que toi.
tu fais de la discrimination pourquoi ?
Je rappelle j'explique le pourquoi , et le comment, on arrive à cette sensation . Alors que tu contentes de témoignages de ressentis, sans aucune recherche d'explication .
Un rêve n'est pas une réalité, c'est un ressenti émis par le cerveau, et expliqué par sciences cognitives . Pourquoi refuses tu de le comprendre ?
amicalement .
.
Revenir en haut Aller en bas
CHRISTOPHEG
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 21/10/2013
Masculin
Messages : 20576
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Trinitaire

MessageSujet: Re: La petite NDE/EMI du jour   Mer 12 Juil 2017, 7:43 pm

@dan26 a écrit:
@CHRISTOPHEG a écrit:


Cela ne concerne que toi.
tu fais de la discrimination pourquoi ?
Je rappelle  j'explique  le pourquoi , et le comment, on arrive à cette sensation . Alors que tu contentes de témoignages de ressentis, sans aucune  recherche d'explication  .
Un rêve n'est pas une réalité, c'est un ressenti émis par le cerveau, et expliqué par  sciences cognitives . Pourquoi refuses tu de le comprendre ?
amicalement .
.

Bin ... parce que tu n'as pas le niveau d'information pour intervenir dans ce sujet que tu le pollues avec des banalités.

Je te l'ai déjà dit, les sciences cognitives ne sont pas concernées par ce sujet. Elles s'accrochent aux OBE les plus légères càd une sortie très proche ou partielle du corps, cas pour lequel elles peuvent encore donner le change en raison de la proximité corps/conscience.

Soit tu sors de ton autisme intellectuel et tes répétitions sont fin des mêmes liens pour convaincre, soit tu sors de ce sujet. Pourquoi refuses-tu de le comprendre ?
Revenir en haut Aller en bas
dan26
.
.


Date d'inscription : 01/11/2016
Masculin
Messages : 2032
Pays : France
R E L I G I O N : Athée de raison

MessageSujet: Re: La petite NDE/EMI du jour   Mer 12 Juil 2017, 8:42 pm

[quote]
@CHRISTOPHEG a écrit:

Bin ... parce que tu n'as pas le niveau d'information pour intervenir dans ce sujet que tu le pollues avec des banalités.
quel élément te permet de dire cela ?Veux tu le nom des facultés, des chercheurs des organisations  qui ont fait des recherches dans ce domaine .
Es tu allé voir google "explication NDE EMI  et OBE


Citation :
Je te l'ai déjà dit, les sciences cognitives ne sont pas concernées par ce sujet.
Au contraire ce sont elles les plus aptes à faire des recherches dans ce domaine , veux tu des noms de spécialistes  qui ont fait des expériences '

Citation :
Elles s'accrochent aux OBE les plus légères càd une sortie très proche ou partielle du corps, cas pour lequel elles peuvent encore donner le change en raison de la proximité corps/conscience.
N'importe quoi , elles ont étudié de nombreux cas

Citation :
Soit tu sors de ton autisme intellectuel et tes répétitions sont fin des mêmes liens pour convaincre, soit tu sors de ce sujet.  Pourquoi refuses-tu de le comprendre ?
Je rappelle  que j'ai subit une OBE , lors d'un malais vagal , je n'ai pas eu besoin de m'imaginer que ............pour me raccrocher à une vie eternelle .
Je ne refuse pas de comprendre , au contraire puisque j'en explique le mécanisme d'une façon rationnelle .

amicalement

amicalement
Revenir en haut Aller en bas
HOSANNA
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 08/08/2010
Masculin
Messages : 50967
Pays : france
R E L I G I O N : CHRETIEN

MessageSujet: Re: La petite NDE/EMI du jour   Jeu 13 Juil 2017, 4:15 am

@dan26 a écrit:
@CHRISTOPHEG a écrit:


Cela ne concerne que toi.
tu fais de la discrimination pourquoi ?
Je rappelle  j'explique  le pourquoi , et le comment, on arrive à cette sensation . Alors que tu contentes de témoignages de ressentis, sans aucune  recherche d'explication  .
Un rêve n'est pas une réalité, c'est un ressenti émis par le cerveau, et expliqué par  sciences cognitives . Pourquoi refuses tu de le comprendre ?
amicalement .

.
Parce que moi je crois à la survie de l'âme hors du corps, maintenant, tu te calmes ..
Revenir en haut Aller en bas
dan26
.
.


Date d'inscription : 01/11/2016
Masculin
Messages : 2032
Pays : France
R E L I G I O N : Athée de raison

MessageSujet: Re: La petite NDE/EMI du jour   Jeu 13 Juil 2017, 9:45 am

@HOSANNA a écrit:

Parce que moi je crois à la survie de l'âme hors du corps, maintenant, tu te calmes ..
nous ne parlons pas de croyance, mais d'explication scientifique pour un phénomène connu .
C'est incroyable ce comportement !!!affraid affraid Quand on n'est pas en accord avec toi il faut se calmer . n'importe quoi !!


Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
HOSANNA
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 08/08/2010
Masculin
Messages : 50967
Pays : france
R E L I G I O N : CHRETIEN

MessageSujet: Re: La petite NDE/EMI du jour   Ven 14 Juil 2017, 1:41 am

@dan26 a écrit:
@HOSANNA a écrit:

Parce que moi je crois à la survie de l'âme hors du corps, maintenant, tu te calmes ..
nous ne parlons pas de croyance,  mais d'explication scientifique  pour un phénomène connu .
C'est incroyable ce comportement !!!affraid affraid Quand on n'est pas en accord avec toi il faut se calmer . n'importe quoi !!


Amicalement
Un mois de bannissement pour commencer, ca te va ?
Revenir en haut Aller en bas
dan26
.
.


Date d'inscription : 01/11/2016
Masculin
Messages : 2032
Pays : France
R E L I G I O N : Athée de raison

MessageSujet: Re: La petite NDE/EMI du jour   Sam 29 Juil 2017, 7:38 pm

@HOSANNA a écrit:
@dan26 a écrit:

Un mois de bannissement pour commencer, ca te va ?

je confirme c'est effrayant ce type de comportement , tu es un pauvre con mon cher hosanna .
La moindre des contradiction, tu es incapable de la supporter . Tu sembles avoir le QI d'une moule, ou d'une méduse !!
Si la croyance doit mener à cet état merci mon dieu de m'en avoir débarrassé
Juste comme preuve
Tu ose me bannir avec comme motif " Diffamation , calomnie ", pour ton éducation définition de ces deux mots :"Une critiques injustifiées mensongères envers un personne afin de nuire à sa réputation " je te defie de me donner le nom d'une personne a qui j'ai fait cet outrage .
Pour la XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXfois je ne fais que vous contredire .
Il serait temps que tu te fasses greffer un cerveau .
mes idées te dérange , tu n'as pas d'arguments sérieux à m’opposer , donc tu as l'attitude des faibles , bannir !!Je pense même que si tu étais devant moi , tu serais capable de m'agresser physiquement . Je confirme tu es un pauvre con !!

amicalement quand même ,
tu donnes un très mauvais exemple de ce que devrait être un croyant , tu es un fondamentaliste, intégriste fanatique , les plus fous
Revenir en haut Aller en bas
dan26
.
.


Date d'inscription : 01/11/2016
Masculin
Messages : 2032
Pays : France
R E L I G I O N : Athée de raison

MessageSujet: Re: La petite NDE/EMI du jour   Sam 29 Juil 2017, 7:40 pm

@HOSANNA a écrit:

Parce que moi je crois à la survie de l'âme hors du corps, maintenant, tu te calmes ..
et alors où est le problème ? On a bien le droit de penser autrement !!serais tu le défenseur, la référence de la pensée mondiale .
Et tu con au point de croire que ce que tu penses, tout le monde doit le penser . Rassure moi

amicalement
Revenir en haut Aller en bas
HOSANNA
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 08/08/2010
Masculin
Messages : 50967
Pays : france
R E L I G I O N : CHRETIEN

MessageSujet: Re: La petite NDE/EMI du jour   Sam 29 Juil 2017, 8:42 pm

@dan26 a écrit:
@HOSANNA a écrit:


Un mois de bannissement pour commencer, ca te va ?

Je confirme c'est effrayant ce type de comportement , tu es un pauvre con mon cher hosanna .
La moindre des contradiction, tu es incapable de la supporter .  Tu sembles avoir le QI d'une moule, ou d'une méduse !!
Si la croyance doit mener à cet état merci mon dieu de m'en avoir débarrassé
Juste comme preuve
Tu ose me bannir avec comme motif " Diffamation , calomnie ", pour ton éducation  définition de ces deux mots :"Une critiques injustifiées mensongères envers un personne afin de nuire à sa réputation "  je te defie  de me donner le nom d'une personne  a qui j'ai fait cet outrage .
Pour la XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXfois je ne fais que vous contredire .
Il serait temps que tu te fasses greffer un cerveau .
mes idées te dérange , tu n'as pas d'arguments sérieux à m’opposer , donc tu as l'attitude des faibles , bannir !!Je pense même que si tu étais devant moi , tu serais capable de m'agresser physiquement . Je confirme tu es un pauvre con !!
amicalement  quand même ,
tu donnes un très mauvais exemple  de ce que devrait être un croyant , tu es un fondamentaliste, intégriste fanatique , les plus fous
Tu es bannis pour un mois jusqu'a nouvel ordre !
Je ne m'abaisserai pas à ton niveau !
Revenir en haut Aller en bas
mick
MODERATION
MODERATION


Date d'inscription : 10/11/2010
Féminin
Messages : 7757
Pays : canada
R E L I G I O N : chrétienne

MessageSujet: Re: La petite NDE/EMI du jour   Mar 01 Aoû 2017, 1:01 am

 Nous ne sommes que le reflet mutuel les uns des autres




j'aime bien cette réflexion   , 


faut croire qu'il y en a ( comme Dan)
 qui ne sont pas encore rendu à ce stade dans leur évolution   Razz


"amicalement" 
.
Revenir en haut Aller en bas
CHRISTOPHEG
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 21/10/2013
Masculin
Messages : 20576
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Trinitaire

MessageSujet: Re: La petite NDE/EMI du jour   Mar 15 Aoû 2017, 11:22 pm

"Tout à coup, je me suis retrouvée en train de flotter à deux mètres cinquante au-dessus de mon corps. J’observais la scène en contrebas, une infirmière fouillait précipitamment dans un placard, elle attrapait des objets et les jetait sur le sol.

Une aide-soignante est arrivée dans le bloc en courant. Elle avait entraîné au passage le médecin qui s’est précipité sur moi, entamant un massage cardiaque, tandis que les infirmières sortaient une grande aiguille. Elles argumentaient pour savoir s’il valait mieux me la plonger dans la poitrine ou dans le tube de perfusion. J’ai cru que c’était un rêve, jusqu’à ce que le moniteur bipe et affiche des lignes plates.

Je me suis dit : « P. je suis en train de mourir ! » je voyais les médecins en bas qui tentaient frénétiquement de me réanimer. Je me suis exclamée : « Je ne veux pas mourir ! Oh Mon DIEU ! NON ! ». J’ai essayé de replonger dans mon corps, mais au lieu de cela je suis tombée en arrière dans un tunnel obscur à une vitesse qui m’a parue être de plusieurs milliers de Km/h.

Ce fut terrifiant, jusqu’à ce que je commence à ralentir. Je me suis rendu compte que le tunnel n’était pas obscur, il comportait tant de lumières. Il y avait tellement de couleurs que je n’avais jamais vues avant. Je n’avais plus peur.

Au bout du tunnel se trouvait l’endroit le plus magnifique qui puisse exister. J’ai eu l’impression d’être de retour dans la salle, mais dans une autre dimension. Je regardais tout et tout le monde dans cet hôpital, au travers de ce que je peux seulement qualifier : « des yeux de Dieu ».

Je ressentais l’amour de Dieu pour tous ces gens dans l’hôpital ; les patients, le personnel, la réceptionniste. Je n’ai pas vu défiler ma propre vie, mais celles de toutes ces autres personnes. J’ai vu la réceptionniste et tout ce qui la concerne. J’ai vu son cœur, j’ai senti son amour pour ses bébés. J’ai ressenti sa souffrance et ses pensées.

J’ai vu le technicien et tout dans sa vie d’alors. J’ai vu chaque personne telle qu’elle était vraiment. J’ai vu ce qui les motivait, leurs magnifiques cœurs plein d’âme. J’ai vu leurs âmes comme par les yeux de Dieu. Je les ai vues et je les ai aimées, chacune de ces personnes. J’ai eu la sensation de sortir de la pièce par le haut, quittant le bâtiment. J’ai vu les gens dans la rue et j’ai su leur souffrance.

Je les ai vus avec un amour pur.

Ensuite j’ai commencé à recevoir un téléchargement d’informations. Il n’y avait aucune parole, seulement des informations entrant en moi avec un amour absolu. Il était tout à fait fort, net et certain que Nous sommes TOUS TRES IMPORTANTS POUR DIEU. Nous sommes tous aimés très, très profondément par Dieu, la Vie est censée être difficile, mais pour Dieu il s’agit d’une sorte de terrain d’essai de création. Le message consistait en ce que nos vies sont hautement importantes pour Dieu et l’existence de l’univers.

L’amour que nous possédons et que nous cultivons sur terre, particulièrement à l’égard des gens que nous avons du mal à apprécier, cet amour étend en quelque sorte l’univers et accomplit des choses très importantes. J’ai senti que quelque chose était en jeu, que nous avons une tâche très importante à effectuer. Les êtres humains sont bien-aimés et le choix de notre manière d’agir nous est accordé afin de démontrer l’existence de Dieu. J’ignore comment le décrire, je m’efforce vraiment de l’expliquer ici, mais c’est difficile. Peut-être me faudra-t-il une vie entière pour expliquer ce que j’ai appris.

Dans cet endroit où nous irons, nous obtiendrons la légèreté, les rires, la joie et la famille de notre âme nous y attend. Nos tâches sur terre consistent à trouver comment abattre tous les murs illusoires, ceux que nous érigeons partout afin d’occulter ce que nous sommes vraiment. Il faut vraiment nous aimer les uns les autres, ainsi que nous-mêmes. J’ai eu l’impression qu’un sens de l’humour était présent également.

C’était comme une estime profonde pour nos vies et même pour nos échecs. Nous sommes censés apprendre de nos échecs et non pas nous mortifier à leur sujet. Nous trouvons une façon de nous pardonner et de nous aimer nous-mêmes, car en réalité, dans le lieu authentique de la création, seul l’Amour existe. Il semble que le message disait que si nous ne trouvons pas le chemin vers l’amour, alors nous détruisons quelque chose de très, très précieux.

J’ai décelé une grande foule de personnes autour de moi, mais elles n’avaient pas une apparence humaine, leurs formes étaient roses, résonnant de l’énergie qui les constituaient. J’ai senti que mon grand-oncle Steve était là. J’ai également senti la présence de ma grand-mère qui est en vie actuellement. C’est alors que je me suis rendu compte que lorsqu’on prie, on envoie effectivement son moi spirituel auprès de la personne. C’est un acte d’amour créateur.

L’amour était inimaginable, la beauté était si absolument, si démesurément incroyable. En regardant tous ces gens en bas, ces médecins qui tentaient de me sauver, j’ai pensé : « Bon d’accord ! retournons-y ! J’aime ces gens, oh ils sont tant aimés ! » Je voulais tant repartir, leur dire à quel point ils sont aimés. J’étais aux côtés de la famille de mon âme, en présence de ce que je décrirais comme l’amour total de celui qui a tout créé. Pourtant je voulais repartir."

EMI d'Heather B - www.nderf.org
Revenir en haut Aller en bas
CHRISTOPHEG
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 21/10/2013
Masculin
Messages : 20576
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Trinitaire

MessageSujet: Re: La petite NDE/EMI du jour   Mer 16 Aoû 2017, 10:15 pm

"J’avais conscience qu’il ne s’agissait pas d’un rêve. En bas, mon mari secouait mon corps et j’étais désolée pour lui. Je n’étais pas morte parce que je voyais la scène d’un point de vue impossible physiquement. Je n’y comprenais rien et j’étais troublée. J’ai regardé le mur derrière moi et j’ai vu la pendule. Quand j’ai essayé de regarder l’heure, je me suis sentie « aspirée » et j’ai quitté cet espace. L’instant d’après, je me suis retrouvée dans un endroit totalement obscur. J’étais terrorisée, désorientée. J’ai tendu les bras pour toucher un mur ou un meuble. Je n’ai rien pu atteindre. Je me souviens d’avoir avancé dans toutes les directions, bras tendus, à la recherche d’un point de référence. Il n’y avait RIEN et j’étais terrifiée. Où étais-je ? Qu’est-ce que je faisais là ?

Je n’ai invoqué ni Dieu, ni les saints. Pour moi ils n’existaient pas. Je n’ai appelé personne. J’ai décidé de marcher dans une direction, en tout cas j’ai tenté de le faire. J’ai tendu les bras en avant et j’ai avancé. C’est alors que j’ai entendu une voix : « N’aie pas peur, nous sommes ici pour t’aider ! ». J’ai tendu les bras dans la direction de la voix mais je n’ai rencontré que du vide. Une autre voix, puis une autre encore, m’ont répété la même phrase. J’ignore combien il y en avait. Je sentais ces « présences » mais je ne pouvais pas les toucher. A un moment donné, je me suis rendu compte que je ne les entendais pas avec les oreilles mais dans mes pensées. Comment était-ce possible ? J’ai réalisé que je n’avais pas le choix. J’étais dans l’obscurité, ne sachant ni où, ni ce qui se trouvait là. Je ne pouvais demander d’aide à qui que ce soit. Ces voix me paraissaient émaner de personnes car je comprenais ce qu’elles me disaient. Je me demandais où j’étais. Puisque je ne les voyais pas, peut-être étais-je aveugle ? J’ai intérieurement entendu la réponse : « Non, tu n’es pas aveugle. ». J’ai cessé d’essayer de les atteindre. J’ai mentalement accepté leur aide. J’avais peur, je peux même dire que j’étais terrorisée. L’obscurité totale me désorientait.

« Viens ! »

« Où ? »

« Viens ! Suis-nous ! »

« Comment ? Je ne vous vois pas. »

« Allons-y ! »

Quoi qu’ait été ce qui communiquait avec moi, c’était situé à ma droite. Je percevais une sorte d’énergie (comme de l’électricité statique ou du magnétisme) que je ne parvenais pas à définir. Je sentais également qu’il y avait d’autres « énergies » autour de moi. J’ai abandonné mes questionnements et lâché prise. J’ai senti mon corps se mettre en position tête en bas et contre le ventre. J’étais nerveuse mais celui qui m’accompagnait m’a dit que je n’allais pas tomber. Nous avancions lentement dans l’obscurité, en tout cas c’était mon impression. Sans aucun point de référence, j’étais incapable d’évaluer ma vitesse. J’avais la sensation de planer.

J’ai demandé : « Où allons-nous ? », on m’a répondu de rester calme et de continuer. La peur disparaissait. A un endroit donné, un minuscule point de lumière est apparu dans l’obscurité. On m’a dit : « Regarde ! C’est là que nous allons. » Je ne posais plus de questions. Les ténèbres s’évanouissaient à mesure que nous avancions vers la lumière. Je n’ai pas eu la sensation de traverser un tunnel. J’avais l’impression de « voyager » dans un faisceau de lumière, comme celui projeté dans le noir par une lampe. C’est ainsi que je le décrirais. J’ai commencé à être impatiente, je voulais aller là-bas, près de la lumière. Pour moi il s’agissait d’une étoile qui allait illuminer le paysage lorsque nous allions être plus proches. Une fois dans la clarté, j’ai tenté de regarder mes compagnons. Je ne les ai pas vus, pourtant je continuais à sentir leur proximité. J’étais sereine, comme si tout ce qui se passait était naturel. Je comprenais.

Nous sommes arrivés à un endroit où la lumière illuminait tout et j’ai vu un paysage. Mais je n’ai pas eu le temps d’en voir les détails car nous paraissions voyager à une vitesse inimaginable. J’ai vu la terre et la lune au loin. J’ai vu le soleil s’éloigner. J’étais stupéfaite.

Il y avait des couleurs que je ne puis définir car elles ne font pas partie du spectre que nous connaissons sur terre. Des nuances constituaient des couches semblables à des plaques transparentes superposées. C’était magnifique et j’étais en extase. Je me suis laissée transporter à travers sans crainte, ébahie. Nous avons traversé des tonnes de « poussière ». Puis, des étoiles de plus en plus nombreuses sont apparues à mesure que nous avancions. J’en contemplais la lumière sans aucun problème. Ce paysage spatial était magnifique également. J’étais comme un voyageur curieux, observant tout en dépit du déplacement trop rapide pour apercevoir les détails.

Je me rappelle avoir compris. Il me semblait voir les étoiles sur des plans parallèles, infinis. Je comprenais tout, je ne posais donc plus de questions. Je contemplais le paysage et m’en émerveillais. Il était composé de couleurs et d’étoiles auprès desquelles nous passions. J’étais tellement fascinée que je n’ai pas regardé la lumière initiale.

Mes compagnons « invisibles » avançaient avec moi, mais j’avais la sensation qu’ils étaient progressivement laissés en arrière. Pour moi, c’était un fait « normal ». Le compagnon du début, situé à ma droite, était toujours là et je sentais sa présence.

J’ai regardé la lumière vers laquelle nous allions. Elle était puissante comme le soleil mais ne faisait pas mal aux yeux. Je la regardais directement sans aucune gêne. Il en allait de même quand nous passions près d’une étoile. Aucune de ces lumières n’était blessante. Les couleurs étaient tellement belles, différentes de celles que je connaissais. Je me déplaçais, mais je ne me souviens pas d’avoir vu mon corps. Ce n’était pas important alors. Aussi bizarre que cela paraisse, plus je m’éloignais de la terre, moins ma famille me préoccupait. Je ne pensais pas à mon fils, c’était très étrange.

Je me rappelle avoir eu un sentiment similaire à celui éprouvé quand on revient chez soi après une longue absence. J’avais l’impression de « revenir à la maison ». J’étais sereine et plus heureuse que jamais.

A un moment donné, la lumière initiale a émis des sons que je ne saurais définir. Ils partaient en « vagues » (j’utilise ce mot car ils se déplaçaient comme des vagues sur la mer), il s’agissait d’une vague de lumière et d’énergie que je suis incapable de décrire. J’ai eu peur mais mon compagnon invisible m’a dit de rester calme, que rien de mal n’allait m’arriver.

J’ai regardé la vague approcher, attendant ce qui allait se passer. Lorsqu’elle m’a touchée, j’ai senti qu’elle me donnait de l’amour. C’était un amour si grand, que même si j’additionnais l’amour de mes parents, de mon mari, de mon fils, de toute ma famille, ainsi que celui que j’éprouve pour eux, ce ne serait qu’un grain de sable comparé au désert. Je n’avais jamais rien ressenti de tel. Une nouvelle vague s’est formée, lorsqu’elle m’a atteinte je me suis sentie aimée d’une façon inexplicable.

J’ai voulu remonter à la source dont émanait tant d’amour. De ce qui m’entourait, j’ai reporté mon attention à cette étrange étoile, je voulais l’atteindre rapidement. Je me sentais plus heureuse à chaque vague qui me touchait, comme si j’avais toujours fait partie de cet amour.

J’ai cru y arriver, quand la lumière m’a dit par télépathie :

« Stop! » Je me suis arrêtée sans même le vouloir.

« Tu dois repartir ! »

« Repartir ? »

« Tu dois repartir. Ton mari a besoin de toi, ton fils aussi. »

« Non ! S’il te plaît ! Je veux rester. »

« Tu ne le peux pas. Tu dois repartir. »

« Mon mari aura une autre femme, mon fils a son père et ses grands-parents. Ils n’ont pas besoin de moi. Laisse-moi rester. »

« Tu dois repartir. Tu as des tâches à accomplir. »

« Mais je veux rester. S’il te plaît ! Je n’ai jamais ressenti autant d’amour de ma vie. Ne me renvoie pas. »

« Tu dois repartir. Tu as des tâches à accomplir. Ta mission n’est pas encore terminée. »

« Ma mission ? Quelle mission ? J’ai déjà tant souffert, je n’ai jamais été méchante. S’il te plaît ! S’il te plaît ! Je veux rester ici. »

« Tu ne le peux pas. Repars. »

L’instant d’après, tout avait disparu.

La douleur est revenue, je respirais, allongée sur le lit. Mon mari pleurait de joie, mais moi je pleurais de tristesse.

A l’époque, l’hôpital le plus proche se trouvait à environ 13 kilomètres, le service était si mauvais que tous ceux qui devaient s’y rendre avaient peur. J’étais tellement fatiguée, ne voulant rien d’autre que me reposer. Mon mari a appelé un médecin qui n’a pas répondu. Je lui ai raconté mon expérience et nous avons pleuré d’émotion. Il était très ému que je sois rétablie, je l’étais aussi à cause de l’expérience et de la frustration du retour.

Mon mari m’a affirmé que je n’avais plus ouvert les yeux après avoir porté la main à la poitrine et tenté de respirer. Dans ce cas, comment avais-je pu voir tout ce qui s’est passé ?

J’ai dit à mon mari : « Ne m’en veux pas, mais je ne voulais pas revenir. Tout était tellement magnifique, il y avait tant d’amour. »

Arrivant de promenade avec ses grands-parents maternels, quand notre fils de 4 ans est venu nous embrasser, j’ai éprouvé un sentiment de culpabilité pour avoir voulu le laisser orphelin de mère. La douleur d’avoir quitté cette ambiance d’amour demeurait toutefois en moi.

Mon mari est allé chercher le document dont j’avais dit qu’il se trouvait en haut du placard. Il est monté sur une chaise et l’a retrouvé, plein de poussière, exactement tel que je l’avais vu."

EMI de Graça P - www.nderf.org
Revenir en haut Aller en bas
mick
MODERATION
MODERATION


Date d'inscription : 10/11/2010
Féminin
Messages : 7757
Pays : canada
R E L I G I O N : chrétienne

MessageSujet: Re: La petite NDE/EMI du jour   Sam 19 Aoû 2017, 10:23 am



cool Christophe, merci 
Revenir en haut Aller en bas
CHRISTOPHEG
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 21/10/2013
Masculin
Messages : 20576
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Trinitaire

MessageSujet: Re: La petite NDE/EMI du jour   Lun 18 Sep 2017, 9:24 pm

"Depuis un an et demi, je méditais chaque après-midi. Par cette magnifique journée de printemps, le calme et la paix associés à un état méditatif dans la durée sont survenus en cours de méditation.

J’ai descendu les escaliers en direction du salon, en regardant par la fenêtre, j’ai remarqué que je ne faisais qu’un avec l’herbe et les pierres de la route. J’étais enveloppée dans un amour inexprimable. Cet amour divin était en tout, en moi. Dans le cœur de mon être, j’étais cet amour, tout comme l’était chacun. Dans cet état de grâce, il n’y avait ni bien, ni mal, ni aucune sorte de jugement.

La peur n’existait pas. La mort n’existait pas non-plus et je savais que nous vivons tous éternellement. Tous ceux que je rencontrais étaient amour, peu importe leur apparence. J’étais eux, ils étaient moi, nous étions tous reliés. La joie extrême est indescriptible. Je savais que notre être ne finit pas au bout de nos doigts. Cette paix et cette béatitude sont au-delà de toute description.

Je me suis rendu compte qu’une présence (différente de ce que je considère habituellement comme moi-même) regardait à travers mes yeux. Je ne faisais qu’un avec cette conscience infinie se contentant d’observer sans juger. Il s’agit de l’essence même de la vie, de la vie éternelle. Je ne désirais rien, je n’avais besoin de rien.

C’était une paix qui dépasse l’entendement. Ma famille et mes amis ne cessaient de m’interroger au sujet de cette profonde sérénité qu’ils observaient en moi. A l’époque, j’étais incapable de la traduire en mots pour eux. Elle s’écoulait simplement à travers moi et rejaillissait sur tous. J’ai commencé à me rendre compte que les réponses aux questions posées provenaient d’un lieu profond connaissant la vérité.

J’ai assisté à une partie de base-ball en Caroline du nord, mon fils était lanceur pour l’équipe de son université. C’était un match de championnat particulièrement important pour lui. Normalement, j’aurais dû agiter les bras à chaque lancer, faire des bonds à chaque frappe. Ce jour-là, je me suis retrouvée assise, regardant la partie dans un état de béatitude tout simplement indescriptible.

La petite-amie de mon fils est venue me voir pour me demander si j’allais bien. Je lui ai répondu : « Bien sûr que je vais bien, pourquoi ? ». Elle m’a expliqué : « Vous paraissez tellement calme. Mike a ses buts remplis et vous ne vous agitez pas. ». Je lui ai rétorqué : « Ma chérie, gagner ou perdre n’a pas d’importance. » En voyant sa réaction, je me suis vraiment rendu compte qu’elle ne comprenait pas. Comment l’aurait-elle pu ?

J’ai réalisé qu’il me fallait simplement vivre ce dont je faisais l’expérience, sans tenter de l’expliquer. Comment aurais-je pu expliquer que rien n’est nécessaire parce que tout est donné. Je me rappelle avoir vu un homme ivre, échevelé, assis sur le trottoir. En m’approchant de lui, j’ai vu son être véritable. Il était amour inconditionnel. Je n’ai porté aucun jugement.

Il avait autant de valeur, était autant aimé que n’importe quel autre. J’ai compris que je voyais au-delà des apparences. J’ai également compris qu’il s’agit de notre état naturel. C’est ainsi que nous sommes censés vivre. Ce que je faisais ou possédais n’avait pas d’importance. Il y avait de la joie dans chaque acte, dans chaque tâche, dans chaque occasion.

L’amour et la joie imprégnaient tout. L’énergie de l’univers c’est l’amour, il circule à travers nous tous. Nous faisons tous partie de cet amour, nous ne faisons tous qu’un avec Dieu.

Pendant deux semaines glorieuses, je suis allée me coucher et je me suis réveillée souriante, avec une joie extrême. Le quatorzième jour, j’ai conversé avec ma mère. Elle aussi avait remarqué un changement dans ma voix et mon attitude. Elle ne cessait de me demander ce qui avait causé ce profond changement, j’imagine que ce jour-là j’ai senti que je devais le lui dire.

Quand j’ai essayé de le faire, je pense que j’ai tenté de personnaliser. La sensation s’est dissipée aussi soudainement qu’elle était apparue. J’ai appris qu’on ne peut s’attribuer de mérite à la place de Dieu. Je n’arrivais pas à y croire, je ne savais plus quoi faire. Je me retrouvais dans la réalité ordinaire, le « monde relatif » ainsi que j’ai fini par l’appeler. Désormais, je connaissais toutefois la grande vérité/ Dieu. « Comment vivre ainsi ? » ai-je demandé.

Il m’était très difficile d’écouter les nouvelles du monde, de voir comment nous-nous comportons les uns envers les autres. Cette découverte due à l’expérience m’a changée pour toujours. Je ne pouvais/ne voulais pas lui tourner le dos. Je me suis impliquée dans l’aide aux sans-abris, aux affamés. J’ai dans le cœur de l’amour pour chacun, peu importe son apparence ou son comportement. Il m’est tellement nécessaire de côtoyer ceux qui ont atteint cette profondeur d’amour.

J’ai l’espoir qu’un nombre de plus en plus élevé d’entre nous croisse en vérité, afin qu’un jour nous obtenions le paradis sur terre. Nous vivrons alors comme enseigné par tous les maîtres, aimant notre prochain comme nous-même."

EST d'Helen S - www.nderf.org
Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 11962
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: La petite NDE/EMI du jour   Dim 04 Mar 2018, 8:49 pm






Expériences de mort imminente (EMI). Entretiens avec le Dr. Charbonier, Marylise Genet, Natalie Saracco et le Dr. Theillier

Dans ce documentaire de 30 minutes, Armel Joubert des Ouches a pu obtenir le témoignage exclusif de Marylise Genet, une jeune femme âgée de quarante ans, « revenue » bouleversée de son expérience. Il y a aussi celui de Natalie Saracco. Cette réalisatrice française connue pour son film « La Mante religieuse » sorti dans les salles en 2014, est de confession catholique. Un jour, quittant Paris en direction de la Normandie, Natalie Saracco est, avec une de ses amies, victime d’un terrible accident de la route dont elle sortira miraculeusement indemne… Lors de sa « décorporation », elle affirme avoir rencontré le Sacré cœur de JESUS…



https://vimeo.com/191442162
Revenir en haut Aller en bas
CHRISTOPHEG
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 21/10/2013
Masculin
Messages : 20576
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Trinitaire

MessageSujet: Re: La petite NDE/EMI du jour   Dim 04 Mar 2018, 10:49 pm

Merci, Ramosi.

"Tout à coup, je suis tombée dans un tunnel obscur, fonçant en avant. J’avais très peur et je me demandais : « Qu’est-ce que j’ai ? Je vais bien mais pourquoi tout a changé ? ». Je voulais m’arrêter, retourner en arrière, mais j’avançais de manière incontrôlable et je ne pouvais pas faire demi-tour. J’ai hurlé frénétiquement, pourtant j’étais muette. J’ai tenté de lutter, mais en vain. Je me percevais comme un point projeté sur une piste circulaire éternelle.

Même si mon corps gisait dans le monde physique, moi (mon âme), j’avais pénétré dans une dimension comportant une barrière « me » séparant de « mon esprit ». Je me suis nettement rendu compte que je ne rêvais pas, qu’il y avait plutôt un problème avec la perfusion. Je faisais une réaction allergique à la Pénicilline. Flottant dans ce tunnel infini, je paniquais, me sentant effrayée, vulnérable et désespérée. Je savais qu’à l’évidence mon corps gisait toujours sur le lit, mais je ne pouvais plus le réintégrer. « Est-ce que c’est la mort ? » me suis-je demandé. « Si c’est le cas, pourquoi est-ce que je suis très lucide ? ».

Je n’avais pas disparu, au lieu de cela j’étais isolée du monde physique. Je n’éprouvais aucune douleur. Je flottais comme une plume, c’était très confortable.

Pour décrire exactement ce que je ressentais dans l’autre monde, il semblait y avoir un genre de flux d’êtres me guidant. Ils me donnaient des réponses, dissipaient ma confusion, réconfortaient mon cœur désorienté. Je ne sais pas comment expliquer ce « flot d’êtres ». Ils étaient silencieux, sans forme et pourtant pleins d’attention, d’éclat, de compassion, de prévenance.

Ils répondaient à toutes mes questions. J’avais l’impression d’être emportée, enveloppée par un soleil printanier. J’ai compris qu’ils se trouvaient à un niveau bien plus élevé que le mien dans le monde spirituel. Je les ai qualifiés de prophètes, leur sagesse communiquée par télépathie révélait la véritable nature de l’univers, le but de la vie, ouvrant les portes de la mort afin que j’obtienne un aperçu de l’au-delà.

Instantanément, je me suis retrouvée ailleurs que dans le long tunnel. A la place, j’étais dans un monde lumineux, chaud et pur. J’étais totalement soulagée, plus de souffrances, remplacées par la sérénité, la béatitude éternelles. Mon esprit posait une question après l’autre au sujet de la véritable nature de l’univers, sur la vie et sur la mort.

Les réponses se déployaient devant mes yeux, partout où s’aventurait ma conscience. Notre monde est constitué de particules. Lorsque les microparticules se sont accumulées, elles ont formé un monde avec des milliers de représentations collectives, c’est-à-dire des images spécifiques. Par exemple, pour de nombreuses personnes, un arbre devant une maison n’est qu’un arbre, alors qu’il s’agit d’un empilement de molécules en forme d’arbre, dérivant en un cycle infini.

J’ai effectivement vu ces empilements de molécules, circulant, enveloppant ce monde des phénomènes. Tandis que mon corps physique sous perfusion gisait toujours sur le lit, ma conscience pouvait librement regarder les arbres à l’extérieur de la clinique.

Suis-je aussi des particules ? « Oui, le corps humain est constitué d’innombrables particules. Elles circulent, participent au métabolisme, s’échangent, etc. Participant toutes aux mouvements. Il en est de même pour toi (mon esprit pour être précis), tu fais partie des molécules qui se recyclent. Les groupes de molécules se déplacent donc, se recyclent, affluent quelque part, puis s’assemblent en un autre objet physique.

Ainsi, ce phénomène se renouvelle sans cesse, il n’y a pas de vie, ni de mort. C’est infini, c’est l’essence du monde, qu’on appelle communément la mort mais qui est en fait le prolongement de la phase suivante de la vie. Dans ton état actuel ton esprit (âme) à l’évidence existe et pense, mais tu es séparée du monde physique, sans communication avec lui. C’est comme si une porte vitrée te séparait du monde. Tu peux tout voir du monde physique, les gens de l’autre côté ne peuvent toutefois percevoir ton existence. ».

Etant dans l’impossibilité d’informer les proches de la situation, ceux-ci n’ont aucun moyen de la comprendre. Ainsi, j’ai appris que concernant la mort, étant donné que les proches ne comprennent pas ce qu’elle est véritablement, ils éprouvent du chagrin pour le défunt. Je me suis alors inquiétée, car si mes parents apprenaient ma mort, ils allaient être très malheureux. De plus, mon enfant était trop jeune pour être indépendant. Toutes ces préoccupations ont défilé dans mon esprit.

Si on comparait notre corps à un téléviseur, notre conscience serait semblable à des programmes de télévision. Si le téléviseur est vieux et qu’il tombe en panne, est-ce que tous les signaux disparaissent ? Le corps humain est un agrégat de particules de matière qui devient un vecteur. Que ce vecteur soit constitué de matière spécifique ou sous forme d’énergie, il ne disparaît jamais.

Je me trouvais alors dans une situation confuse, dans laquelle ma conscience et mon corps étaient à part mais toujours reliés. J’ai perçu la coexistence de différentes dimensions. Tandis que ma conscience se trouvait dans l’autre monde, les prophètes m’ont communiqué par télépathie la sagesse révélant la véritable nature de l’univers.

Dans le même temps, j’étais dans notre dimension, percevant nettement mon environnement. En raison de la rapidité du rythme temporel, les sons étaient transmis au ralenti, avec un décalage.

Pendant que j’étais sur terre, un couple âgé est venu à la clinique pour consulter un médecin. Quand ils sont passés près de la salle de soin où je me trouvais, ils m’ont vue seule, endormie et avec une perfusion. L’un d’eux a dit : « Regarde ! Cette pauvre femme qui a un enfant à charge. ». Les gens entraient et sortaient de la clinique avec des bruits assourdis incessants. J’ai même vu à travers les murs, ainsi que des manteaux à l’intérieur d’une penderie.

Soudain, mon Pager a sonné trois fois, une infirmière est venue me demander si je souhaitais répondre. L’un des appels provenait d’un musicien de l’orchestre qui voulait discuter de notre prestation, les deux autres étaient des rendez-vous. J’ai commandé à mon corps (qui me semblait un peu étranger) de hocher la tête mollement.

Pendant mon EMI, j’ai considéré que l’argent, la sexualité et les passions ne seraient plus jamais importants pour moi. Je suis devenue voyante, je savais ce que le médecin allait dire aux patients à l’extérieur de ma chambre, alors que ceux-ci lui décrivaient leurs symptômes et avant que lui-même n’ouvre la bouche.

J’ai donc pu vérifier l’exactitude de tout ce que j’avais perçu à l’avance. Mon « moi » était suspendu au-dessus de mon corps pour lui dicter (pour ainsi dire) de prendre une longue et profonde inspiration, afin que ce mouvement atteste de sa survie. Plus tard le médecin m’a indiqué qu’il n’avait pas compris pourquoi j’avais présenté une respiration de cheyne-stokes (différente de la respiration normale) alors que j’étais inconsciente.

Lorsque le médecin est venu m’examiner, mon âme qui flottait a commandé à mon corps de cligner de l’œil pour attirer son attention. Je (mon corps) me suis agrippée à sa main car seul lui était capable de me ramener à mes parents, à mon enfant et à mes missions inachevées. Instantanément mon esprit a piqué vers le bas, m’occasionnant des vertiges. Finalement j’ai fusionné avec mon corps.

J’ai ouvert les yeux, je me suis assise et mise à vomir sans discontinuer un liquide ressemblant à une saumure sombre, remplissant une demi bassine. J’ai ensuite éprouvé la sensation que tout mon corps s’était vidé. Le médecin était étonné : « comment votre petit estomac a pu contenir autant ? ». Il devait s’agir d’une purification spirituelle. Le médecin s’était efforcé de me sauver.

Quand je lui ai raconté ce que j’avais vécu au cours des quatre heures précédentes, il m’a écouté en silence, puis il a pâli. Je pense que le récit de mon expérience l’a terrifié. Il est resté à mon chevet toute la nuit. Je ne lui en veux pas du tout. Grâce à ses erreurs, j’ai eu la chance de vivre une EMI, recevant ainsi des enseignements sur la terre et l’autre monde. Ma crainte de la mort a diminué, car mon EMI a complétement changé ma vision du sens de la vie, de l’éthique dans le monde."

EMI de Xue-Mei - www.nderf.org
Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 11962
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: La petite NDE/EMI du jour   Lun 05 Mar 2018, 12:04 am





Bonjour Christophe,


Eventuellement, tu pourrais ouvrir d'autres topics traitant du surnaturel,

Puisque cela t'intéresse,

Et peut en intéresser d'autres...
Revenir en haut Aller en bas
CHRISTOPHEG
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 21/10/2013
Masculin
Messages : 20576
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Trinitaire

MessageSujet: Re: La petite NDE/EMI du jour   Lun 05 Mar 2018, 5:59 am

@RAMOSI a écrit:




Bonjour Christophe,


Eventuellement, tu pourrais ouvrir d'autres topics traitant du surnaturel,

Puisque cela t'intéresse,

Et peut en intéresser d'autres...

Oh ... je l'ai déjà fait, à maintes reprises, mais nous ne semblons pas jusqu'à présent disposer du public pour ce genre de discussion.

Quant au surnaturel, il le reste jusqu'à ce qu'il devienne naturel. Wink
Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 11962
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: La petite NDE/EMI du jour   Mer 25 Avr 2018, 6:28 pm




EMI Un professeur athée rencontre JESUS

Ajoutée le 29 janv. 2018

Howard Storm professeur d'université dans le kentucky fait une EMI NDE, lors d'un voyage scolaire en Europe il raconte.








Revenir en haut Aller en bas
CHRISTOPHEG
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 21/10/2013
Masculin
Messages : 20576
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Trinitaire

MessageSujet: Re: La petite NDE/EMI du jour   Ven 27 Avr 2018, 3:07 am

"J'étais malade du coeur depuis l'âge de 17ans. A cause des douleurs intenses dans ma poitrine, je dormais tres mal et par à coup. Cette nuit là je m'integrais à un événement qui semblait avoir déjà débuté sans moi. Au dessus de mon corps j'observais celui ci en me disant en meme temps:
Dieu que ce corps est laid ET Dieu que ce corps est beau.

Je voyais, de là ou je me trouvais, avec 2 sortes de visions. La 1er me donnait l'impression de voir a travers un microscope qui me donnait une vision étrange de mon corps (ce n'etait pas'laid' en terme d'esthétique mais en comparaison de ma 2em facon de voir).

Ma 2em vision déployait des couleurs splendides et semblants pulser d'une vie qui leur etait propre. Cette remarque me fit alors prendre conscience que j'etais LÀ? Sans aucunes emotions de peurs ou d'angoisses,je me dis a moi même. ..tu rêves?

Mais tout me semblait tellement plus vrai, plus reel que je fus convaincu de la véracité de l'instant. Je n'ai plus jamais douté à partir de ce moment. Je remarquais sans grande inquietude que je devais être en vie et me posais la question...qu'est ce que je fais maintenant?

La pensée fut a peine formulée que en une fraction de seconde je me retrouvais dans un lieu qu'aucuns mots ne sauraient décrire. Un jardin de toute beauté qui brillait de lumières intenses et de toutes les couleurs,mais sans me blesser les yeux!? Je dis yeux mais c'est a cet instant que je realisais que ma vision voyait partout et que mon 'corps' voyait tout, ressentait tout.

Ce sens de la vue n'etait pas lié a mes yeux et pourtant j'acceptais cette merveille comme une norme. Comment decrire cette energie de vie ,d'amour qui m'arrivait de partout, m'integraient en une sensation d'une telle puissance que je plongeais dans une sorte de beatitude hypnotique face a de...l'herbe!!!

J'etais elle,elle etait moi. J'etais unique et pourtant en une sorte d'osmose avec elle,il me semblait qu'elle etait la chose la plus belle qui m'ai été de voir. Ce qui me tira de cette contemplation fug une sorte de 'vague chaleureuse et pleine d'amour qui m'arriva de derrière du côté droit. Je fut prise d'un grand eclat de rire car je me retournais comme un être humain qui cherche a voir derrière lui alors que je voyais parfaitement de tous les côtés.

Je precise cette emotion car cela me semblait tellement cocasse. Je me trouvais alors devant un porche énorme avec une lumière blanche indescriptible. Quels mots utiliser...il ni en a aucuns. Si Dieu devait m'apparaitre dans toute sa grandeur et sa puissance d'amour, je dirais alors que ce seuil conduisait a Lui. Un poid enorme semblait etre tombé de mes epaules. Et prises d'une emotion tres vive, il me sembla que je rentrais a La Maison.

Alors que je me decidais a passer cette porte, une energie de nouveau m'arriva du côté et je sus tout de suite qu'un être etait là. Et, me voilà de nouveau me retournant en rigolant pour la 2em fois, de cette bonne blague. Et la en face de moi se dressait une lumière plus...plus là et prête a communiquer avec moi. Je m'approchais d'elle et lui demandais qui elle était.

Je savais qu'elle etait autre, differente mais toujours pleine d'un amour et d'une compréhension debordante. Et puis...elle savait, je sais qu'elle savait tout de moi. Pour la naration je dirai il, il me repondit( la communication ne passait pas par des mots mais par des sensations des emotions captées une fois de plus par tout mon corps et que je traduirais par Smile je serai ce que tu veux que je sois.

Je compris que cet être ne pouvait pas m'apparaitre dans sa forme et plein de bont, il me donnait le choix de sa forme a prendre...pour le bien de notre discussion. Alors je lui repondit, bien que sachant qu'il ne l'etait pas: vous etes mon ange gardien?

Et là sous mon regard émerveillé, cette presence d'amour se transforma en un ange, tel que j'aurais pu difficilement imaginer une beauté aussi parfaite car ses ailes s'elancerent vers le ciel et un regard angelique debordant d'amour se posa sur moi. Peut on décrire un tel être? Dans sa forme de lumières pleines d'amour il etait déjà magnifique et grandiose mais dans sa forme rassurante d'ange, il semblait atteindre un niveau de grandeur encore plus importante.

Mais je redescendais tres vite a la réalité de la discussion lorsque ces mots me dirent que l'heure n'etait pas venue de passer la porte et pour m'en convaincre il me montra mes deux soeurs que j'aimais plus que tout au monde, et tous ces instants qui font et créé des liens que norsur terre je ne voudrais briser pour rien au monde. Mais voilà, là ou je me trouvais la porte de Dieu etait plus Amour, plus vrai, plus attirante que tous les reves les plus fous que je pouvais avoir désiré ici bas.

Et puis, lui faisais je remarquer, elles allaient me rejoindre bientot,juste là là! Car le temps n'existant pas (je disais cela comme une vérité acquise ) ici, mes soeurs allaient me rejoindre dans un instant. Et tout doucement (etrange quand on pense que dans ce lieu, la pensée nous deplace a une vitesse vertigineuse). Mais 'mon Ange' me repeta qu'il n'etait pas temps pour moi de partir et que j'avais encore des choses a accomplir. Mais je voulais tellement rentrer 'à la maison'!

Que je lui demandais encore une fois de bien vouloirchanger son opinion. Il etait ferme sur le sujet. Pas de choix de ma part, pas de questions sur une éventuelle possibilité de changement. Alors Il fit un etrange mouvement et je me retrouvais entouré de sa lumière, comme un enfant se retrouve dans les bras de sa mère mais en plus fort. Mais son amour etait plus fort,plus présent plus vrai plus réel.

Et comme aspiré en arrière je me retrouvait dans un lieu etroit ,serré, noir et froid. La lumière m'avait quitté et la goulet d'air puissante que je prenais me fit mal et je realisais que j'etais dans mon corps. Je ne sais pas ce qui s'est passe ensuite dans les secondes...minutes qui ont suivis . Mais debout dans la chambre de ma soeur aînée queje reveillais en allumant sa lumière, j'éclatais en sanglots quand elle me demanda comme affolée ce qui n'allait pas.

Je ne pus lui repondre car je ne cessait de pleurer en disant j'ai peur. J'etais abandonné, livré a ce froud sans nom que je ressentais, comme perdu dans un lieu qui ne me semblait pas réel et qui pourtant semblait me dire dans chacun des regards que je posais autour de moi:c'est La réalité. Alors allongee pres de ma soeur, lui tenant la main d'angoisse ,je lui repetais: ne dors pas, ne dors pas laisse moi m'endormir avant toi, ne me quitte pas. Je finis par sombrer dans le sommeil. Au reveil ma soeur me demanda qu'est ce qui s'était passé.

Je l'avais effrayée car cette nuit en entrant dans sa chambre, a la lumière artificielle je lui avait semblé :un cadavre embulant sans couleurs. Je ne pu me resoudre à partager ces instants si forts et dont les mots ne semblaient que difficilement pouvoir decrire. Decrit on des couleurs inconnues, des sens qui n'existent pas sur terre, et puis cet amour si grand si fort comment le retranscrire?

Comment continuer tous les jours en se sentant comme amputé de quelque chose que vous ne pouvez même pas trouver sur terre. Il me fallut des mois pour être capable de ne pas pleurer juste en me rappelant cette porte ou La Chose La Plus Merveilleuse qui m'ai ete donne de connaitre se trouvait. Dieu l'ai je appelé. Mais Dieu n'etait plus le symbole d'une puissance terrifiante et qui m'attendrait a ma mort pour me juger et m'envoyer dans un puit de feu! NON, IL etait a chaque instant dans mon coeur et dans toutes choses autour de moi.

Il est si .... et pourtant je ne suis resté qu'au seuil de sa maison etson messagé, le bel ange gardien aurait pu me servir de Dieu tellement sa bonte qui le caracterisait etait immense. Mais en comparaison de l'AMOUR venant de la porte il faisait plus...petit...moins je ne sais pas quels expression utiliser. Cela me donne la sensation d'amoindrir cet etre de lumière qui n'a pas son egal ici bas.

Et depuis sur ce quai de gare qu'est ma vie, j'attends que mon depart vers Lui arrive. Et de tout mon coeur en attendant de le rejoindre, je soigne physiquement et psychologiquement les gens qui viennent me demander de l'aide.

Et a cause de la détresse de ceux qui voit la mort comme une fin, un jour des annees plus tard j'ai commencé a raconter seulement de temps a autre mon experience. Mon coeur est tellement heureux de se remémorer cette beauté et la partager est si gratifiant. Meme lorsque l'on ne me croit pas je sais que quelque part la personne se dira un jour et si!? Et peut être sera t'elle en paix un instant. Comme je suis en paix grâce a Dieu."

EMI/OBE Natacha P - www.nderf.org

Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 11962
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: La petite NDE/EMI du jour   Jeu 03 Mai 2018, 7:41 pm



Ce ne sont que des mots. Des mots auxquels n'importe qui peut faire dire n'importe quoi.

Beaucoup ont des avis péremptoires sur les Expériences de Mort Imminente, alors qu'ils ne les connaissent qu'à travers des mots, de vagues concepts, des récits plus ou moins déformés, des interprétations plus ou moins honnêtes.

Et si nous écoutions plutôt les premiers intéressés ?

Voici donc une nouvelle occasion de connaître un peu mieux ces expériences, à travers un long et passionnant témoignage qui en est représentatif.
Marie de SOLEMNE, philosophe, écrivain et conférencière a vécu en 1982 une Expérience de Mort Imminente particulièrement complète, intéressante et représentative.
Elle nous l'offre.
Chacun, s'il le désire, pourra ainsi en toute connaissance de cause forger sa propre opinion sur ces expériences et juger de leur intérêt sur les plan scientifique et humain..







Revenir en haut Aller en bas
CHRISTOPHEG
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 21/10/2013
Masculin
Messages : 20576
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Trinitaire

MessageSujet: Re: La petite NDE/EMI du jour   Dim 06 Mai 2018, 6:45 am

@Ramosi a écrit:
Ce ne sont que des mots. Des mots auxquels n'importe qui peut faire dire n'importe quoi.

Je crains que des mots de personnes en plein délire n'aient pas été suffisant pour justifier la création de départements universitaires consacrés à ce sujet.

Soyons sérieux. Ces témoignages apportent la preuve que des gens à l'approche de la mort ont eu accès à des informations hors de portée de leurs corps à cet instant.

La science essaye de le prouver et met des tests en place dans ce sens. Mais l'âme est libre et s'attache à des détails qui l'intéressent. Une chaussure sur le toit par exemple ou une plaque de fabrication en-dessous de la table d'opération.

La messe est dite toutefois. Ite missa est. Nous ne sommes pas notre corps. A bon entendeur ...

Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 11962
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: La petite NDE/EMI du jour   Dim 06 Mai 2018, 7:48 pm






@CHRISTOPHEG a écrit:
@Ramosi a écrit:
Ce ne sont que des mots. Des mots auxquels n'importe qui peut faire dire n'importe quoi.

Je crains que des mots de personnes en plein délire n'aient pas été suffisant pour justifier la création de départements universitaires consacrés à ce sujet.

Soyons sérieux.  Ces témoignages apportent la preuve que des gens à l'approche de la mort ont eu accès à des informations hors de portée de leurs corps à cet instant.

La science essaye de le prouver et met des tests en place dans ce sens.  Mais l'âme est libre et s'attache à des détails qui l'intéressent.  Une chaussure sur le toit par exemple ou une plaque de fabrication en-dessous de la table d'opération.

La messe est dite toutefois.  Ite missa est.  Nous ne sommes pas notre corps.  A bon entendeur ...    


Je te signale que je n'ai pas écrit cette phrase,

Elle fait partie du commentaire de la vidéo,

Et se fait d'ailleurs l'avocat du diable, pour mieux rebondir dans un sens favorable au témoignage... Very Happy


Mais à part ça,

La vidéo est certes un peu longue, mais intéressante,

Et que penses tu du témoignage de Marie Solemme ?







Revenir en haut Aller en bas
 

La petite NDE/EMI du jour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 14 sur 15Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15  Suivant

 Sujets similaires

-
» [Bricolage] - Petite idée du jour....
» Pensée du Jour du 12/09/2011
» Petite réplique du jour : Une parole de Jésus à Don Camillo.
» Découverte de la deuxième plus petite exoplanète à ce jour
» La petite NDE/EMI du jour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: Accueil du forum :: . :: PARANORMAL-