*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  Contribution  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"
 | 
 

 Massacre de Chiites par Daech en Afghanistan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 12491
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Massacre de Chiites par Daech en Afghanistan   Sam 23 Juil 2016, 5:21 am




Daech revendique un attentat sanglant en plein coeur de Kaboul
Par lefigaro.fr
Mis à jour le 23/07/2016 à 18:01
/Publié le 23/07/2016 à 16:21

L'attaque, revendiqué par le groupe terroriste Etat islamique, a fait plus de 60 morts et 200 blessés à Kaboul, lors d'une manifestation pacifique chiite.

VIDÉO - L'attaque perpétrée dans la capitale afghane a fait 61 morts et plus de 200 blessés, selon un dernier bilan encore provisoire. Elle a visé un cortège d'hazaras, une minorité chiite dans l'Afghanistan majoritairement sunnite.

C'est sans doute l'un des attentats les plus sanglants jamais commis à Kaboul. L'organisation terroriste Etat islamique a revendiqué samedi une attaque ayant fait des dizaines de morts et de blessés lors d'une manifestation pacifique chiite. «Malheureusement, 61 personnes ont été tuées et 207 blessées», a indiqué en fin d'après-midi un porte-parole du ministère de la Santé. Rapidement, Daech a revendiqué ce massacre via son organe de propagande Amaq. «Deux combattants de l'Etat islamique ont fait exploser leurs ceintures explosives lors d'un rassemblement chiite dans le quartier Dehmazang à Kaboul en Afghanistan», est-il écrit sur son communiqué.

Le nombre d'assaillants restent toutefois incertain. Plus tôt, le ministère de l'Intérieur avait évoqué «un kamikaze à pied» ayant déclenché sa charge au milieu d'une foule dense. Mais dans un communiqué le président afghan Ashraf Ghani a évoqué, en anglais et en dari, «plusieurs explosions», sans autre détail.

Des scènes de carnage

L'attentat s'est produit en fin de cortège alors que plusieurs milliers de manifestants, issus pour l'essentiel de la communauté hazara, minoritaire dans l'Afghanistan majoritairement sunnite, défilaient depuis le matin dans le calme. Cet attentat, le premier depuis le 30 juin à Kaboul, semble le premier de cette ampleur dans la capitale afghane que revendique l'EI depuis son implantation dans le pays, principalement à l'est, début 2015.

Un photographe de l'AFP présent sur les lieux a rapporté des scènes de carnage. «Quand je suis arrivé sur place il y avait des dizaines de corps, plus de vingt que j'ai pu compter, certains totalement démembrés», a-t-il rapporté. «J'ai vu d'autres corps mutilés, embarqués à l'arrière d'un véhicule de la police. Il y a des mares de sang partout». Des images insoutenables postées sur les réseaux sociaux montraient des corps martyrisés, à demi-dénudés, gisant au sol au milieu des débris. «J'ai entendu un bruit sourd tout près de mon oreille» a raconté un organisateur du défilé témoin de la scène, Jawad Naji, à l'AFP. «Il y a beaucoup de morts et de blessés autour de moi, je ne sais plus où je suis».

Un homme pleure devant l'hôpital à Kaboul, après un attentat suicide revendiqué par Daech en Afghanistan.

Une manifestation contre un projet de ligne à haute tension

Les manifestants, qui défilaient dans une ambiance bon enfant, parfois à vélo, de nombreuses femmes en tête du cortège, entendaient protester contre un projet de ligne à haute tension qui délaisse leur territoire, dans la province de Bamiyan (centre). Pour les dirigeants hazaras, ce tracé est un nouveau signe de discrimination à l'égard de leur communauté et de leur province, la moins développée d'Afghanistan.

À lire aussi: Les talibans ne veulent pas de Daech en Afghanistan

Selon le photographe de l'AFP, des manifestants en colère ont commencé à s'en prendre aux forces de police qui ont ceinturé la zone de l'attentat, exprimant leur colère face à ce bain de sang. Le président Ghani a exprimé sa «tristesse» et dénoncé ces «terroristes infiltrés au coeur d'une marche pacifique pour martyriser de nombreux citoyens», signalant que «des membres des forces de sécurité» figuraient au nombre des victimes. Le mouvement taliban avait rapidement démenti toute responsabilité dans un communiqué et dénoncé des «tentatives de divisions» au sein du peuple afghan.

Une sécurité dégradée dans le pays ces derniers mois

La manifestation se déroulait dans le calme ce samedi 23 juillet 2016.

La minorité des Hazaras, qui compte trois millions de personnes, a été persécutée pendant des décennies. Des milliers de ses membres ont été tués à la fin des années 1990 par al-Qaïda et les talibans, majoritairement des pachtounes sunnites. Ces derniers mois, elle a subi des enlèvements et des assassinats qui ont suscité une vague d'indignation sur les réseaux sociaux.

La sécurité en Afghanistan s'est dégradée au cours des derniers mois, depuis le départ de la majorité des troupes étrangères du pays, convainquant les Etats-Unis de prolonger leur présence militaire dans le pays. Au total 8400 soldats américains resteront déployés sur place jusqu'au début 2017 au lieu des 5500 initialement prévus. Le dernier attentat enregistré à Kaboul le 30 juin contre un convoi de jeunes policiers avait fait plus d'une trentaine de morts et près de 80 blessés.

(Avec AFP)


Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 12491
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: Massacre de Chiites par Daech en Afghanistan   Sam 23 Juil 2016, 6:53 pm



Afghanistan : Daech revendique le carnage de la manifestation chiite à Kaboul

Kaboul (Afghanistan), le 23 juillet 2016. Les forces de l'ordre arrivent sur le lieu de la manifestation pacifique, où deux hommes ont fait exploser leurs ceintures explosives.
AFP/WAKIL KOHSAR

Arthur Connan (@ArthurConnan)


InternationalKaboulAfghanistanDaechEIAttentats

Les Afghans de la minorité hazara, chiite, défilaient pacifiquement dans les rues de Kaboul (Afghanistan) ce samedi 23 juillet. Ils protestaient dans le quartier de Dehmazang, contre un projet de ligne à haute tension qui délaisse leur territoire, dans la province de Bamiyan, au centre du pays. Ils étaient plusieurs milliers, certains manifestaient à vélo, et de nombreuses femmes étaient en tête du cortège.
C'était sans compter sur l'organisation terroriste Etat Islamique (EI). Alors que les manifestants défilaient depuis le matin dans le calme, deux «combattants» se seraient fait exploser dans la foule à la fin du rassemblement, faisant des dizaines de victimes, a revendiqué l'EI via son agence de presse Amaq. A l'heure actuelle, 80 personnes ont perdu la vie, et 231 sont blessées. Il s'agit là d'un des attentats les plus sanglants jamais commis à Kaboul.

Pour les services de renseignements afghans,le NDS, c'est une autre version, laissant imaginer le pire si tous les terroristes avaient pu exécuter leur plan. «Trois assaillants ont participé à l'attaque dont un seul a réussi», avancent-ils. Avant de préciser que «le premier a déclenché ses explosifs, le deuxième n'a que partiellement réussi mais l'explosion l'a tué et le troisième a été abattu par les agents du NDS».

Sur les réseaux sociaux, des images insoutenables montrent des corps martyrisés, éparpillés, à demi-dénudés, sur le sol au milieu des débris. Peu après, des manifestants en colère ont commencé à s'en prendre aux forces de l'ordre, qui ont bouclé le quartier de l'explosion. Ils ont pris à partie les policiers, les prenant pour responsable de ce bain de sang. La dernier attentat en date remonte au 30 juin, où un convoi de jeunes policiers avait été attaqué. Une trentaine de personnes avait perdu la vie, 80 autres avaient été blessées. Mais il s'agit du premier de cette ampleur que l'EI revendique depuis son implantation dans le pays, principalement à l'Est, début 2015.

Une minorité persécutée

Ashraf Ghani, le président afghan, a exprimé sa «tristesse» et dénoncé ces «terroristes infiltrés au coeur d'une marche pacifique pour martyriser de nombreux citoyens». Il a également signalé que «des membres des forces de sécurité» figuraient au nombre des victimes. Le mouvement taliban a tenu démentir toute responsabilité dans cet attentat. Dans un communiqué, ils ont dénoncé des «tentatives de divisions» au sein du peuple afghan.

Les Hazaras, minorité chiite qui compte trois millions de personnes, a été persécutée pendant des décennies. Ils ont été des milliers à se faire tuer à la fin des années 1990 par Al-Qaïda, mais aussi les talibans, majoritairement des pachtounes sunnites. Ces derniers mois, les Hazaras ont subi des enlèvements et des assassinats, suscitant d'ailleurs une vague d'indignation sur les réseaux sociaux.


leparisien.fr


Revenir en haut Aller en bas
 

Massacre de Chiites par Daech en Afghanistan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sunnites ou chiites, qui pose la plus grande menace ?
» Vidéo sur massacre de dauphin
» Massacre de chiens par l'armée Boliviene.
» Massacre d'oiseaux
» Protection des animaux: Massacre au Danemark contre les Calderons

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: INTER-RELIGIEUX :: Les persécutions politico-religieuses-