*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  Contribution  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"
 | 
 

 Yemen, Toujours plus fort dans l'horreur et le non sens !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 12348
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Yemen, Toujours plus fort dans l'horreur et le non sens !   Sam 05 Mar 2016, 7:20 pm




Quatre religieuses de l'ordre de Mère Teresa assassinées au Yémen
Home ACTUALITE International
Par Eugénie Bastié , AFP, AP, Reuters Agences
Mis à jour le 05/03/2016 à 19:51
Publié  le 05/03/2016 à 19:15




Les religieuses de l'ordre des «Missionnaires de la Charité», fondée par Mère Teresa, sont aisément reconnaissables au voile bordé d'un liseré bleu qu'elles portent.

Seize personnes ont été tuées dans l'attaque d'un hospice à Aden. Les autorités yéménites soupçonnent l'État islamique d'être à l'origine d'une attaque qualifiée par le pape de «diabolique».

Des hommes armés ont semé la terreur vendredi dans un hospice tenu par des sœurs de Mère Teresa à Aden, dans le sud du Yémen en guerre, tuant au moins 16 personnes dont quatre religieuses étrangères. Quatre hommes armés ont ouvert le feu dans ce foyer de la congrégation catholique des «Missionnaires de la Charité», du quartier de Cheikh Othman, tuant un gardien avant de lier les mains d'employés et de les abattre. Quatre religieuses étrangères (2 Rwandaises, une Kényane et une Indienne) qui travaillaient comme infirmières et onze autres employés ont été tués. Les religieuses appartenaient à l'ordre fondé à Calcutta (Inde) par Mère Teresa, lauréate du prix Nobel de la paix en 1979, qui compte 5000 membres à travers le monde.


«Nous savions que la situation était difficile [...] mais les sœurs avaient décidé de rester quoi qu'il arrive. Les sœurs ont donné leur vie. »


Une attaque «diabolique» pour le pape François

«Tous mes amis sont morts, mais moi, grâce à Dieu, je suis sain et sauf parce que j'étais parti pour participer à la prière du vendredi. Quand je suis rentré, j'ai trouvé tous mes amis morts», a expliqué un résident rescapé du massacre. Pour Mgr Hinder, vicaire apostolique d'Arabie du Sud, cette attaque est «liée à la religion». Le prélat a déclaré à l'Association Église en détresse (AED) que les religieuses avaient conscience du danger. «Nous savions que la situation était difficile [...] mais les sœurs avaient décidé de rester quoi qu'il arrive. J'ai toujours entendu de nos sœurs: “Nous restons avec les handicapés! Pas question de quitter le pays! C'est notre vocation!” Les sœurs ont donné leur vie.»

Le pape François a sévèrement condamné ces attaques depuis le Vatican samedi. «Sa Sainteté le pape François a été choquée et profondément attristée d'apprendre l'assassinat de quatre missionnaires de la charité et de douze autres personnes dans un hospice à Aden», a déclaré le secrétaire d'Etat du Vatican Pietro Parolin. «Il assure les familles et tous ceux qui ont été frappés par cet acte de violence insensé et diabolique de ses prières et de sa proximité spirituelle», a-t-il poursuivi. Le souverain pontife «prie pour que ce massacre éveille les consciences, touche les cœurs et pousse toutes les parties à déposer les armes et emprunter la voie du dialogue». «Il appelle les parties en présence dans ce conflit à renoncer à la violence et à renouveler leur engagement en faveur du peuple du Yémen en particulier, des plus nécessiteux au service desquels se trouvaient les sœurs et leurs assistants», a ajouté le cardinal.

L'État islamique en ligne de mire

L'insécurité règne toujours dans Aden, où al-Qaida et l'EI agissent maintenant à visage découvert et multiplient les attentats en particulier contre les représentants de l'État et les forces de sécurité. Dans un communiqué publié samedi, al-Qaida dans la péninsule arabique (AQPA) nie toute implication dans cette attaque. «Ce n'est pas notre façon de combattre», a dit l'organisation extrémiste sunnite. AQPA a déjà plusieurs fois critiqué le groupe djihadiste sunnite Etat islamique pour des attaques particulièrement meurtrières contre des lieux de culte fréquentés par des chiites.

Les autorités yéménites ont pointé du doigt Daech, qui s'est implanté l'an dernier dans ce pays plongé depuis mars 2015 dans une guerre entre les forces progouvernementales soutenues par une coalition arabo-sunnite et une rébellion chiite qui contrôle notamment la capitale Sanaa.

L'ONU a affirmé vendredi que 3081 civils ont été tués au Yémen depuis le début des hostilités en mars 2015, un chiffre qui représente environ la moitié des tués dans ce conflit. Soutenues par une coalition arabo-sunnite emmenée par l'Arabie saoudite, les forces gouvernementales ont repris Aden aux rebelles chiites en juillet.

La ville portuaire a depuis été déclarée «capitale provisoire» du Yémen par le gouvernement mais les rebelles contrôlent toujours la capitale Sanaa et une bonne partie du nord du Yémen.


Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 12348
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: Yemen, Toujours plus fort dans l'horreur et le non sens !   Mar 08 Mar 2016, 8:11 pm





Communiqué AED :  quatre Sœurs de la Charité assassinées au Yémen

Le 4 mars 2016


Nous apprenons à l’instant le meurtre de quatre Sœurs Missionnaires de la Charité, (Sœurs de Mère Teresa) à Aden, au Yémen. Elles ont été attaquées ce matin vendredi 4 mars par un groupe d’hommes armés qui s’est infiltré dans la maison où les religieuses s’occupaient de personnes âgées et handicapées.

En plus des quatre religieuses, les terroristes ont tué au moins douze autres personnes, dont deux femmes yéménites travaillant dans l’établissement, et huit personnes âgées. On reste sans nouvelle du père Tom Uzhunnalil, salésien, qui résidait au couvent des sœurs. « Ces religieuses étaient au service des plus pauvres et avaient accepté de rester pour eux dans l’enfer qu’est devenu le Yémen aujourd’hui explique Marc Fromager, directeur de l’AED. Elles ont été victimes d’un absurde assassinat de sang-froid, qui semble encore plus violent que les bombardements quotidiens qui auraient pu les tuer à n’importe quel instant. Clairement, on cherche à faire disparaître toute présence chrétienne dans ce pays ».

Les sœurs assassinées venaient du Rwanda (pour deux d’entre elles), d’Inde et du Kenya.

En septembre dernier, Mgr Hinder, vicaire apostolique d’Arabie du Sud, rendait hommage à ces religieuses qui « malgré les menaces de guerre, confiait-il à l’AED, restent dans le pays et continuent de s’occuper des personnes handicapées».

Les chrétiens du Yémen aujourd’hui
Il y a quelques mois, avant la prise de la capitale par les Houthis (mouvement chiite en guerre contre le gouvernement sunnite), on évaluait le nombre de chrétiens vivant au Yémen à environ 9 000. Que des expatriés, indiens pour la plupart.
On estime aussi qu’il pourrait y avoir entre 500 et 1 000 chrétiens d’origine musulmane au Yémen. Mais comme l’apostasie est passible de la peine de mort, il est impossible d’en parler officiellement. Ces chrétiens sont obligés de vivre leur foi en secret et ne peuvent se réunir que clandestinement. « Être prudent et discret fait partie de notre comportement général dans les pays de la péninsule, surtout dans un pays en conflit comme le Yémen », explique Mgr Hinder.
Aujourd’hui, victimes collatérales de la guerre entre sunnites et chiites, les rares chrétiens expatriés sont partis, à cause de la violence et du risque d’enlèvement. Restent donc les plus pauvres. Ou ceux qui ont une mission particulière, comme les religieuses des Missionnaires de la Charité de Mère Teresa. Demeurent aussi deux prêtres salésiens dont le Père Tom dont on n’est sans nouvelle à ce jour.



http://www.aed-france.org/qui-sommes-nous/qui-sommes-nous/




Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 12348
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: Yemen, Toujours plus fort dans l'horreur et le non sens !   Mar 15 Mar 2016, 8:01 pm




AED France Carême 2016 aux côtés des chrétiens qui souffrent Faire un don


"Voilà les martyrs d'aujourd'hui ! Ils ne font pas la Une des journaux, ils ne défraient pas la chronique : ils donnent leur sang pour l'Église. Ces personnes sont victimes de l'attaque de ceux qui les ont tuées, mais aussi de cette mondialisation de l'indifférence, qui s'en désintéresse... Que Mère Teresa accompagne au paradis ses filles martyres de la charité, et qu'elle intercède pour la paix et le respect sacré de la vie humaine." Pape François, 6 mars 2016


Chers amis,


© elobservadorenlinea.com.
Religieuses martyres du YémenIl y a précisément une semaine, quatre religieuses ont été tuées au Yémen, en haine de la foi. Elles sont les martyrs d'aujourd'hui. Sœurs Anselm, Judith, Marguerite et Réginette, Missionnaires de la Charité, avaient donné leur vie pour aider les autres, elles ont péri à cause de leur mission. Malgré le danger, elles disaient : "Nous restons avec les personnes handicapées. Pas question de quitter le pays, c'est notre vocation !”

Elles étaient au service des plus pauvres et avaient accepté de rester pour eux dans l'enfer qu'est devenu le Yémen aujourd'hui. Clairement, on cherche à faire disparaître toute présence chrétienne dans ce pays. Mgr Camillo Ballin, évêque responsable du nord de cette région, a confié aujourd'hui à l'AED : "Personne n'a bougé. Cela n'intéresse personne quand c'est le christianisme qui est attaqué. C'est comme pour JESUS. Ils l'ont tous abandonné. C'est exactement ce qui arrive maintenant à l'Église."

Soeurs argentines : Comme elles, des centaines de milliers de femmes ont donné leur vie pour suivre le Christ. Des milliers de religieuses risquent aussi chaque jour leur vie, en choisissant de rester sur place dans des zones dangereuses. Je pense par exemple à ces sœurs rwandaises qui vivent dans la misère à Bangui dans le dangereux quartier du PK13, ou à ces sœurs argentines qui vivent à Alep en Syrie.

Sur les quelque 700 000 religieuses* dans le monde, l'AED en soutient près de 10 000 chaque année. Nous les aidons à se nourrir, se loger, se déplacer, se former. Nous soutenons plus 1000 congrégations dans leurs missions, qu'elles soient sociales ou spirituelles.


Aujourd'hui, nous voulons montrer que nous sommes à leurs côtés.

Je vous demande de :

•Prier pour les religieuses tuées, mais aussi pour la conversion de leurs persécuteurs, et pour le P. Thomas, kidnappé lors de l'attaque.

•Faire un don pour aider les congrégations religieuses, surtout celles qui agissent au Moyen-Orient.

Je compte sur vous et je vous souhaite un saint Carême, aux côtés des chrétiens qui souffrent.

Marc Fromager

Directeur de l'AED


http://www.aed-france.org/qui-sommes-nous/qui-sommes-nous/









Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 12348
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: Yemen, Toujours plus fort dans l'horreur et le non sens !   Jeu 31 Mar 2016, 7:41 pm




Yémen :  indifférence de la péninsule arabique après l’assassinat des religieuses

Le 16 mars 2016


L’Église catholique de la péninsule arabique déplore l’indifférence de l’opinion publique de la région, après l’assassinat des religieuses au Yémen. Le regard de Mgr Ballin, vicaire épiscopal d’Arabie du Nord.

Dans un entretien accordé à l’AED, Mgr Camillo Ballin, évêque responsable du nord de la péninsule arabique, déplore que ni les médias ni la politique de la région n’aient témoigné un moindre intérêt suite à l’assassinat des quatre religieuses de Mère Teresa ainsi que 12 de leurs collaborateurs, début mars à Aden. Depuis, le Père Thomas, religieux originaire d’Inde, est toujours porté disparu. «  Personne n’a bougé. Cela n’intéresse personne quand c’est le christianisme qui est attaqué. C’est comme pour JESUS. Ils l’ont tous abandonné. C’est exactement ce qui arrive maintenant à l’Église » déplore Mgr Ballin, responsable du vicariat apostolique d’Arabie septentrionale, dont le siège se situe au Bahreïn.

L’évêque d’origine italienne a souligné que les quatre sœurs de la Congrégation de Mère Teresa avaient été assassinées par haine de la foi chrétienne, « on peut donc clairement les considérer comme des martyrs » déclare-t-il.

Sept religieuses considérées comme martyrs

Mgr Ballin rappelle que l’assassinat des quatre sœurs vient rejoindre celui de trois consœurs de la même congrégation, qui avaient été assassinées en 1998 au Yémen. « La Congrégation de Mère Teresa a maintenant au Yémen sept sœurs qui, je le pense, peuvent être clairement considérées comme des martyrs. »

Pour cet évêque, le martyr des religieuses exprime la vitalité de la Congrégation des Missionnaires de la charité, fondée par la Bienheureuse Mère Teresa qui va être canonisé ce 4 septembre à Rome. « Le martyre de ces religieuses nous confirme que leur communauté continue d’être proche de JESUS. En effet, celui qui se rapproche de JESUS-Christ est toujours lié à Sa souffrance et à Ses morts, suivies de Sa résurrection. »

En ce sens, les chrétiens de la région sont appelés à témoigner de leur foi en JESUS, en souffrant de la violence, a poursuivi Mgr Ballin. La voie des chrétiens est celle de JESUS-Christ, cela signifie la voie de la Croix, de la mort et de la Résurrection, continue l’évêque.

« Ces sœurs donnent du pain aux musulmans âgés et handicapés qui vivent dans leur institution. En contrepartie, elles ont pris des coups de feu. Mais Dieu n’est pas absent. Il voit tout et sait ce qu’Il fait. En vérité, les fanatiques qui ont commis ce crime abominable ont déclaré à la face du monde entier que ces sœurs étaient toutes proches de JESUS-Christ. Tellement proches qu’elles ont partagé Sa mort et ont également été tuées. »

Un sacrifice pour leurs assassins

Toutefois, la mort des sœurs n’est pas la fin, tout comme la mort de JESUS n’a pas été Sa fin. « Après Sa mort, il y a eu Sa résurrection », a déclaré l’évêque. « Il est en de même pour ces religieuses. Leur sacrifice n’a pas seulement eu lieu pour leur propre résurrection, mais aussi pour leur congrégation et pour ceux qu’elles servaient, pour le Yémen et pour leurs assassins. »

Dieu seul est capable d’entrer dans les cœurs des fanatiques. « Je suis persuadé que le sacrifice des sœurs est aussi précieux pour ces cœurs de pierre qui continuent de répandre la haine et le mal. »

Actuellement, le Yémen est le théâtre d’un conflit sanglant sur fond de rivalités religieuses et claniques. Selon des informations des Nations unies, plus de 2,4 millions de personnes sont déplacées dans le pays même à cause des combats. Depuis mars 2015, l’Arabie saoudite, pays voisin du Yémen, intervient dans ce conflit aux côtés du gouvernement yéménite acculé par les rebelles Houthis. Des groupements djihadistes sont également actifs dans ce pays, en particulier dans le sud. En décembre, des djihadistes avaient fait exploser une église catholique.






Revenir en haut Aller en bas
HOSANNA
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 08/08/2010
Masculin
Messages : 51005
Pays : france
R E L I G I O N : CHRETIEN

MessageSujet: Re: Yemen, Toujours plus fort dans l'horreur et le non sens !   Ven 01 Avr 2016, 3:33 am

Apocalypse
6.9
Quand il ouvrit le cinquième sceau, je vis sous l'autel les âmes de ceux qui avaient été immolés à cause de la parole de Dieu et à cause du témoignage qu'ils avaient rendu.
6.10
Ils crièrent d'une voix forte, en disant: Jusques à quand, Maître saint et véritable, tarde-tu à juger, et à tirer vengeance de notre sang sur les habitants de la terre?
6.11
Une robe blanche fut donnée à chacun d'eux; et il leur fut dit de se tenir en repos quelque temps encore, jusqu'à ce que fût complet le nombre de leurs compagnons de service et de leurs frères qui devaient être mis à mort comme eux.


Revenir en haut Aller en bas
yacoub
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 27/07/2010
Masculin
Messages : 6907
Pays : france
R E L I G I O N : agnostique

MessageSujet: Re: Yemen, Toujours plus fort dans l'horreur et le non sens !   Lun 27 Juin 2016, 10:24 pm

Trente-cinq morts dans un attentat du groupe EI au Yémen
Un autre attentat-suicide revendiqué par le groupe armé État islamique avait déjà fait une quarantaine de morts dans la ville d'Aden, située dans le Sud-Ouest du pays, le 23 mai dernier.

Aden — Au moins 35 personnes ont été tuées lundi dans une série d’attentats suicides revendiqués par le groupe État islamique (EI) contre des militaires dans un ancien bastion d’al-Qaïda au Yémen, selon un haut responsable des services de santé.


La ville de « Moukalla a connu cinq attentats suicides dans quatre secteurs », a déclaré à l’AFP Ahmed Saïd ben Breyk, le gouverneur de la province du Hadramout dont cette ville est le chef-lieu. Moukalla était aux mains d’al-Qaïda jusqu’en avril avant de repasser sous le contrôle des forces progouvernementales.


Le groupe EI, organisation ultraradicale concurrente d’al-Qaïda, a revendiqué ces attaques suicides, selon SITE, centre de surveillance américain des sites djihadistes.


Trente-trois soldats ont péri dans les attaques ainsi qu’une femme et un enfant et vingt-cinq autres personnes ont été blessées, a déclaré à l’AFP Riad al-Jalili, responsable de la santé de la province du Hadramout.


Trois attentats à la bombe ont visé simultanément des points de contrôle dans cette cité portuaire au coucher de soleil alors que les troupes rompaient le jeûne du ramadan, a indiqué un responsable de la sécurité.


Dans la première attaque, un kamikaze à moto a demandé à des soldats s’il pouvait rompre le jeûne avec eux avant de se faire exploser, a-t-il dit.


Dans deux autres secteurs de la ville, deux kamikazes se sont approchés à pieds de soldats avant de faire détoner leurs ceintures explosives.


Peu après, deux kamikazes ont lancé une quatrième attaque à l’entrée d’un camp de l’armée, toujours selon le responsable de la sécurité.


Les forces gouvernementales yéménites, soutenues par la coalition arabe sous commandement saoudien, ont repris le 24 avril Moukalla aux djihadistes qui avaient contrôlé la ville pendant un an.


Mais les djihadistes conservent une forte présence et contrôlent toujours plusieurs localités dans la province du Hadramout.


Washington a reconnu le 7 mai la présence d’un « très petit nombre » de soldats américains au Yémen pour aider les forces yéménites et la coalition arabe à chasser al-Qaïda de la ville.


Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa), basé au Yémen depuis 2009, et le groupe EI ont profité de la guerre civile opposant les rebelles chiites Houthis aux forces gouvernementales yéménites pour étendre leur influence dans le sud et le sud-est du pays.


Moukalla, ville de 200 000 habitants, avait été frappée en mai par un double attentat suicide revendiqué par le groupe EI qui avait coûté la vie à 47 policiers.


Au cours de la dernière année, un certain nombre de hauts responsables d’al-Qaïda ont été tués dans des frappes américaines visant les positions djihadistes. Washington considère Aqpa comme la branche la plus dangereuse de la nébuleuse al-Qaïda.


L’armée américaine a indiqué ce mois-ci avoir tué six combattants d’al-Qaïda en trois frappes aériennes séparées dans le centre du Yémen.


Aqpa « reste une menace significative pour la région, les États-Unis et au-delà », a déclaré le commandement des forces américaines au Moyen-Orient (Centcom), dans un communiqué.


Le groupe compte « plusieurs milliers de combattants et de partisans », selon les chiffres donnés mi-juin par le directeur de la CIA John Brennan devant le Sénat américain.


« Il y a un effort actif en cours pour continuer à démanteler et détruire cette organisation », a-t-il dit.
Revenir en haut Aller en bas
http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php
 

Yemen, Toujours plus fort dans l'horreur et le non sens !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Help] Une vision toujours présente dans mes rêves.
» je reste fort dans ma foi (franz wohlfahrt, rv22/10/1994)
» Notre fils de 2 ans et demi vient dormir dans notre lit
» Gros mal de tête
» 2 jours d'angoisse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: INTER-RELIGIEUX :: Les persécutions politico-religieuses-