*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  Contribution  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"
 

 Pourquoi aimer ses ennemis ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 13, 14, 15
AuteurMessage
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
RAMOSI

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 12954
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 15 Empty
MessageSujet: Pourquoi aimer ses ennemis ?   Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 15 Icon_minipostedSam 23 Jan 2016, 9:14 pm

Rappel du premier message :



Une question à la foi

Pourquoi faudrait-il aimer ses ennemis ?

Christine Gilbert, directrice adjointe de l'Institut d'études religieuses de l'Institut catholique de Paris, répond à Sophie de Villeneuve. Publié le 15 novembre 2015.


Dans l'Evangile, JESUS dit qu'il faut aimer ses ennemis, tendre l'autre jour quand on vous gifle et donner tous vos vêtements à celui qui vole votre tunique. Franchement, c'est dur à entendre, et difficile à mettre en œuvre ! Quel intérêt à aimer ses ennemis ? Et d'abord, qui sont nos ennemis ?

C. G. : L'ennemi dans la Bible, c'est celui qui refuse l'amour comme loi du monde. C'est celui qui sème la zizanie, qui refuse la justice, la vérité, et qui fait tout ce qui empêche l'amour.


Il y en a beaucoup, des gens comme ça ?

C. G. : Chacun à son niveau, nous en rencontrons tous. Dans la vie, il y a vraiment des difficultés, des gens qui nous font du mal.


Nous avons donc tous des ennemis ?

C. G. : Oui. Chacun sait bien qui lui fait du mal, ou du moins qui il croit lui faire du mal. Il y a aussi des ennemis non identifiés, on peut être broyé par exemple par l'injustice d'un système. Et effectivement, dire avec la foi chrétienne qu'on doit aimer ses ennemis, c'est très audacieux ! C'est à l'opposé total de toutes les évidences !


C'est quasiment inhumain d'aimer des gens qui ne vous aiment pas ?

C. G. : Attention, aimer, dans cette injonction, ne signifie pas éprouver un sentiment. Eprouver des sentiments, cela ne se commande pas, même si l'on est capable de maîtriser ou de contrôler l'affection ou l'aversion que l'on éprouve pour quelqu'un. L'amour des ennemis ne consiste pas à éprouver un sentiment de sympathie, c'est chercher à stopper la violence.


Ce n'est donc pas les aimer comme on aime ses amis ou sa famille ?

C. G. : Si, d'une certaine façon, c'est le même amour, mais qui va s'exprimer différemment. D'un côté dans les relations affectives qui sont profondes, intimes et qui nous construisent. C'est là d'ailleurs que nous pouvons être le plus violemment blessés, parce que nous sommes impliqués émotionnellement. Mais l'amour, dans la Bible, ne se réduit pas à l'affectif, ce qui rendrait impossible le commandement d'aimer. Comment pourrait-on se forcer à éprouver une émotion positive ?


Alors de quoi s'agit-il ?

C. G. : Il s'agit d'éviter d'entrer dans le jeu de l'ennemi. Ce que veut l'ennemi, c'est démolir. Revenir sans cesse à ce qu'il m'a fait, à ce que je vais lui faire en retour, c'est entrer dans un jeu de calculs, et finalement me comporter comme lui. Le Christ nous invite, plutôt que de regarder l'ennemi, à regarder Dieu. Alors se produit un déplacement. Cela dit, il faut faire entendre à l'autre que son comportement est inadmissible. Non pas en rendant coup pour coup, mais en s'engageant dans une rencontre sur son terrain tout en se situant autrement.


Un exemple ?

C. G. : Une figure emblématique de l'amour des ennemis se trouve dans les Misérables, au moment de la rencontre entre Jean Valjean, ce forçat considéré comme irrécupérable, et l'évêque. L'évêque croit en lui et lui donne sa chance. Jean Valjean lui vole des chandeliers, et l'évêque le couvre en disant qu'il les lui a donnés.


Est-ce qu'on peut tous aller aussi loin ?

C. G. : Chacun doit faire ce qu'il a à faire dans le contexte où il se trouve. Quand l'Evangile dit « Aimez vos ennemis », il ne donne pas une liste de choses à faire. A chacun d'inventer sa manière de faire. Il ne s'agit pas d'excuser des actes mauvais, mais d'avoir foi en un Dieu qui est venu aussi pour les méchants. Le chrétien est appelé à chercher cette marque divine au fond de toute personne.


Chacun doit trouver sa manière propre de rejoindre la personne qui lui fait du mal ?

C. G. : Un jeune que je connaissais bien et qui vivait dans une coloc, avec d'autres étudiants, s'est un jour violemment disputé avec un de ses colocataires, au point qu'ils ne se parlaient plus. Chrétien, il se demandait quoi faire : lui reparler ? Impossible. Il a décidé alors de s'en tenir à deux choses : lui dire bonjour le matin, et le garder dans sa liste d'amis sur Facebook. C'était minime, mais il avait trouvé là le début de son propre chemin. Je crois que l'Esprit nous aide à trouver la petite chose qui nous aide à refuser la violence, à refuser d'entrer dans le jeu de l'ennemi.


Qu'est-ce qu'on y gagne ?

C. G. : On y gagne ce que la Bible exprime en termes énigmatiques, mais vrais et importants : être fils et filles du Très-Haut. On y gagne de la liberté, de l'audace, de la sérénité, de l'amour. Dieu nous aime alors que nous ne sommes pas comme lui, il fait alliance avec ce qui n'est pas comme lui. Il nous appelle à faire de même, et nous y arrivons parce que nous nous savons aimés. Cet amour de Dieu donne des ailes, nous permet de nous situer et nous ouvre les yeux sur la misère du monde. Et cela nous fait vivre en proximité avec Dieu, parce que c'est lui que nous regardons, et non l'ennemi.


On n'est quand même pas obligé d'aimer tout le monde de cet amour-là ?

C. G. : Aimer tout le monde, c'est beaucoup moins compliqué qu'aimer son prochain. C'est très curieux comme certaines personnes vous font du mal et d'autres non. Mais celles-ci en feront souffrir d'autres. Il y a toujours un point d'accrochage, dans une équipe de travail, dans une famille, dans une communauté. Certains ont de vrais ennemis, au point d'avoir recours à la justice, mais c'est souvent dans les petites choses du quotidien que le poison se répand. Il faut alors se situer dans la rencontre.


Et si ça ne marche pas ? Si on n'arrive pas à trouver ce chemin que vous décrivez ?

C. G. : C'est un chemin ! Il faut commencer par trouver le point de départ. Mais beaucoup doutent d'y parvenir, et d'ailleurs doutent de la foi chrétienne à cause de cela. Aller jusqu'à aimer son ennemi ? Sûrement pas ! Mais envisager la possibilité de se mettre au bord du chemin, et qu'alors se produise une petite chose, voilà ce qu'on peut demander au Seigneur, voilà ce que l'on peut approcher petit à petit.


Vous avez l'air de nous dire qu'aimer ses ennemis, c'est difficile, mais c'est possible ?

C. G. : Chrétienne, je crois que le Christ mort et ressuscité a rendu l'amour et la vie plus forts que tout. Sinon, j'aurais du mal à le croire.


C'est possible aussi de donner sa tunique quand on vous a volé votre vêtement, et de tendre l'autre joue quand on vous a giflé ?


C. G. : Je crois que le Christ a voulu donner des exemples concrets, pour montrer que ce n'était pas qu'une idée. Mais on peut se demander quel chemin de liberté une telle manière d'agir peut ouvrir, pour les autres, mais surtout pour soi !


JESUS a demandé qu'on aime ses ennemis, mais il n'a pas dit comment. Quel conseil nous donneriez-vous ?


C. G. : Dans ce domaine, c'est difficile. Cela dépend de chacun, dans la profondeur de sa vie, dans sa relation à Dieu. On ne peut dire à personne : « Tu dois ». Devant cet appel à l'amour et à l'ouverture, chacun fait comme il peut, et c'est déjà énorme.


Et si on n'y arrive pas du tout ?


C. G. : Je crois à la vertu du temps, et je suis persuadée que cela peut venir.

Propos recueillis par Sophie de Villeneuve
Croire.com




Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin


Date d'inscription : 01/06/2011
Messages : 12954

Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi aimer ses ennemis ?   Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 15 Icon_minipostedMer 24 Oct 2018, 7:20 pm






@CHRISTOPHEG a écrit:
Il manque sans doute une dimension.

Certains ennemis (de l'Humanité) demandent implicitement et/ou inconsciemment qu'on les arrête, prisonniers qu'ils sont de leur logique de destruction d'eux-même.

Ils demandent donc l'aide de consciences plus évoluées.

L'exemple le plus visible est celui du truand en cavale qui se rend à la police.



Il est évident que chaque situation humaine est complexe, et que chacune devrait être traitée de manière spécifique,

Mais ce que JESUS nous donne avec cette recommandation d'aller jusqu'à "aimer ses ennemis",

C'est une clé, la clé d'une vie matérielle meilleure sur cette Terre,

Une vie meilleure sans haine et sans guerre...

Malheureusement, c'est raté, enfin pour le moment...


Je note aussi que ça rejoint également l'hypothèse quantique, car produire de l'Amour ou du Pardon en attitude et en pensée,

Se devrait de produire des conséquences favorables, selon cette hypothèse....
Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 15 307887




Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin


Date d'inscription : 01/06/2011
Messages : 12954

Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi aimer ses ennemis ?   Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 15 Icon_minipostedJeu 29 Nov 2018, 7:59 pm




Aimez vos ennemis


Citation :
« Vous avez appris qu'il a été dit : Tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi. Eh bien moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous persécutent, afin d'être vraiment les fils de votre Père qui est dans les cieux ; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et tomber la pluie sur les justes et sur les injustes. Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense aurez-vous ? Les publicains eux-mêmes n'en font-ils pas autant ? Et si vous ne saluez que vos frères, que faites-vous d'extraordinaire ? Les païens eux-mêmes n'en font-ils pas autant ? Vous donc, soyez parfaits comme votre Père céleste est parfait. »
Mat 5, 43-48


En aimant ton ennemi, tu souhaites qu’il te soit un frère. Ce n’est pas ce qu’il est que tu aimes en lui, mais ce que tu veux qu’il soit. Imaginons du bois de chêne non taillé. Un artisan habile voit ce bois, coupé dans la forêt ; ce bois lui plaît ; je ne sais pas ce qu'il veut en faire, mais ce n'est pas pour qu'il demeure comme il est que l’artiste aime ce bois. Son art lui fait voir ce que ce bois peut devenir ; son amour ne va pas au bois brut, il aime ce qu'il en fera, non le bois brut.
C'est ainsi que Dieu nous a aimés quand nous étions pécheurs. Il dit en effet : « Ce ne sont pas les bien portants qui ont besoin du médecin mais les malades ». Nous a-t-il aimés pécheurs pour que nous demeurions pécheurs ? L'Artisan nous a vus comme un bois brut venant de la forêt, et ce qu'il avait en vue, c'est l’oeuvre qu'il tirerait de là, non le bois ou la forêt.
Toi de même : tu vois ton ennemi s'opposer à toi, t'accabler de paroles mordantes, se rendre rude par ses affronts, te poursuivre de sa haine. Mais tu es attentif au fait qu'il est un homme. Tu vois tout ce que cet homme a fait contre toi, et tu vois en lui qu'il a été fait par Dieu. Ce qu'il est en tant qu'homme, c’est l’oeuvre de Dieu ; la haine qu'il te porte, c'est son oeuvre à lui. Et que dis-tu en toi-même ? « Seigneur, sois bienveillant pour lui, remets-lui ses péchés, inspire-lui ta crainte, change-le. » Tu n'aimes pas en cet homme ce qu'il est, mais ce que tu veux qu'il soit. Donc, quand tu aimes ton ennemi, tu aimes un frère.
Saint Augustin (354-430), Commentaire sur la 1ère lettre de Jean, § 8,10.

« Le Christ a souffert pour nous, vous laissant un exemple pour que vous suiviez ses pas » (1P 2,21). Quel exemple du Seigneur aurons-nous à suivre ? Est-ce celui de ressusciter les morts ? Est-ce de marcher sur la mer ? Pas du tout, mais d'être doux et humbles de coeur (Mt 11,29) et d'aimer non seulement nos amis mais même nos ennemis (Mt 5,44).
« Afin que vous suiviez ses pas », écrit saint Pierre. Le bienheureux évangéliste Jean le dit aussi : « Celui qui dit qu'il demeure dans le Christ doit marcher comme lui il a marché » (1Jn 2,6). Comment le Christ a-t-il marché? Sur la croix il a prié pour ses ennemis, en disant : « Père, pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu'ils font » (Lc 23,34). Ils ont en effet perdu le sens et sont possédés d'un esprit mauvais, et alors qu'ils nous persécutent, ils souffrent du diable une plus grande persécution. C'est pourquoi nous devons prier plus pour leur délivrance que pour leur condamnation.
C'est bien ce qu'a fait le bienheureux Étienne, lui qui le premier a suivi très glorieusement les pas du Christ. Car, alors qu'il était frappé d'une grêle de pierres, il a prié debout pour lui-même ; mais pour ses ennemis, s'étant mis à genoux, il s'est écrié de toutes ses forces : « Seigneur JESUS Christ, ne leur impute pas ce péché » (Ac 7,60). Donc, si nous pensons que nous ne pouvons pas imiter notre Seigneur, imitons au moins celui qui était son serviteur comme nous.
Saint Césaire d'Arles (470-543), Sermon 223, 3.6 (trad. Ed. Ouvrières, p. 86).

Frères très chers, personne ne peut se dispenser d'aimer ses ennemis. On peut me dire : « Je ne peux pas jeûner, je ne peux pas prier pendant la nuit. » Est-ce qu'on peut dire : « Je ne peux pas aimer » ? On peut dire : « Je ne peux pas donner tous mes biens aux pauvres et servir Dieu dans un monastère », mais on ne peut dire : « Je ne peux pas aimer. »
Tu me dis : « Je ne peux pas me priver de biens et de viandes », et je te crois, mais si tu dis que tu ne peux pardonner à ceux qui t'ont fait mal, je ne te crois pas du tout. Et nous n'avons aucune excuse de ne pas le faire puisque nous devons accomplir cette aumône en la tirant non pas de notre cave mais de notre coeur : aimons donc non seulement nos amis, mais aussi nos ennemis...
Mais tu me dis : « Mon ennemi m'a fait supporter tant de mal que je ne peux en aucune façon l'aimer. » Tu regardes ce que cet homme t'a fait et tu ne regardes pas ce que toi tu as fait à Dieu ? Examine attentivement ta conscience : tu as commis sans les réparer beaucoup plus de fautes contre Dieu qu'un homme n'en a commis contre toi. Avec quelle audace alors tu voudrais que Dieu te pardonne beaucoup, alors que tu n'acceptes pas de pardonner un peu.
Saint Césaire d'Arles (470-543), Sermons au peuple n° 37, (trad. SC 243, p. 233).


http://www.spiritualite-chretienne.com/misericorde/pardon-05.html








Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin


Date d'inscription : 01/06/2011
Messages : 12954

Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi aimer ses ennemis ?   Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 15 Icon_minipostedSam 05 Jan 2019, 7:26 pm



Pouvez-vous aimer vos ennemis ? - Joyce Meyer - Fortifié par la foi


Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
RAMOSI

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 12954
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi aimer ses ennemis ?   Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 15 Icon_minipostedMer 06 Fév 2019, 2:40 am




Confiance en la Miséricorde Divine

Aimez vos ennemis

« Vous avez appris qu'il a été dit : Tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi. Eh bien moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous persécutent, afin d'être vraiment les fils de votre Père qui est dans les cieux ; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et tomber la pluie sur les justes et sur les injustes. Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense aurez-vous ? Les publicains eux-mêmes n'en font-ils pas autant ? Et si vous ne saluez que vos frères, que faites-vous d'extraordinaire ? Les païens eux-mêmes n'en font-ils pas autant ? Vous donc, soyez parfaits comme votre Père céleste est parfait. »
Mat 5, 43-48


En aimant ton ennemi, tu souhaites qu’il te soit un frère. Ce n’est pas ce qu’il est que tu aimes en lui, mais ce que tu veux qu’il soit. Imaginons du bois de chêne non taillé. Un artisan habile voit ce bois, coupé dans la forêt ; ce bois lui plaît ; je ne sais pas ce qu'il veut en faire, mais ce n'est pas pour qu'il demeure comme il est que l’artiste aime ce bois. Son art lui fait voir ce que ce bois peut devenir ; son amour ne va pas au bois brut, il aime ce qu'il en fera, non le bois brut.
C'est ainsi que Dieu nous a aimés quand nous étions pécheurs. Il dit en effet : « Ce ne sont pas les bien portants qui ont besoin du médecin mais les malades ». Nous a-t-il aimés pécheurs pour que nous demeurions pécheurs ? L'Artisan nous a vus comme un bois brut venant de la forêt, et ce qu'il avait en vue, c'est l’oeuvre qu'il tirerait de là, non le bois ou la forêt.
Toi de même : tu vois ton ennemi s'opposer à toi, t'accabler de paroles mordantes, se rendre rude par ses affronts, te poursuivre de sa haine. Mais tu es attentif au fait qu'il est un homme. Tu vois tout ce que cet homme a fait contre toi, et tu vois en lui qu'il a été fait par Dieu. Ce qu'il est en tant qu'homme, c’est l’oeuvre de Dieu ; la haine qu'il te porte, c'est son oeuvre à lui. Et que dis-tu en toi-même ? « Seigneur, sois bienveillant pour lui, remets-lui ses péchés, inspire-lui ta crainte, change-le. » Tu n'aimes pas en cet homme ce qu'il est, mais ce que tu veux qu'il soit. Donc, quand tu aimes ton ennemi, tu aimes un frère.
Saint Augustin (354-430), Commentaire sur la 1ère lettre de Jean, § 8,10.


« Le Christ a souffert pour nous, vous laissant un exemple pour que vous suiviez ses pas » (1P 2,21). Quel exemple du Seigneur aurons-nous à suivre ? Est-ce celui de ressusciter les morts ? Est-ce de marcher sur la mer ? Pas du tout, mais d'être doux et humbles de coeur (Mt 11,29) et d'aimer non seulement nos amis mais même nos ennemis (Mt 5,44).
« Afin que vous suiviez ses pas », écrit saint Pierre. Le bienheureux évangéliste Jean le dit aussi : « Celui qui dit qu'il demeure dans le Christ doit marcher comme lui il a marché » (1Jn 2,6). Comment le Christ a-t-il marché? Sur la croix il a prié pour ses ennemis, en disant : « Père, pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu'ils font » (Lc 23,34). Ils ont en effet perdu le sens et sont possédés d'un esprit mauvais, et alors qu'ils nous persécutent, ils souffrent du diable une plus grande persécution. C'est pourquoi nous devons prier plus pour leur délivrance que pour leur condamnation.
C'est bien ce qu'a fait le bienheureux Étienne, lui qui le premier a suivi très glorieusement les pas du Christ. Car, alors qu'il était frappé d'une grêle de pierres, il a prié debout pour lui-même ; mais pour ses ennemis, s'étant mis à genoux, il s'est écrié de toutes ses forces : « Seigneur JESUS Christ, ne leur impute pas ce péché » (Ac 7,60). Donc, si nous pensons que nous ne pouvons pas imiter notre Seigneur, imitons au moins celui qui était son serviteur comme nous.

Saint Césaire d'Arles (470-543), Sermon 223, 3.6 (trad. Ed. Ouvrières, p. 86).


Frères très chers, personne ne peut se dispenser d'aimer ses ennemis. On peut me dire : « Je ne peux pas jeûner, je ne peux pas prier pendant la nuit. » Est-ce qu'on peut dire : « Je ne peux pas aimer » ? On peut dire : « Je ne peux pas donner tous mes biens aux pauvres et servir Dieu dans un monastère », mais on ne peut dire : « Je ne peux pas aimer. »
Tu me dis : « Je ne peux pas me priver de biens et de viandes », et je te crois, mais si tu dis que tu ne peux pardonner à ceux qui t'ont fait mal, je ne te crois pas du tout. Et nous n'avons aucune excuse de ne pas le faire puisque nous devons accomplir cette aumône en la tirant non pas de notre cave mais de notre coeur : aimons donc non seulement nos amis, mais aussi nos ennemis...
Mais tu me dis : « Mon ennemi m'a fait supporter tant de mal que je ne peux en aucune façon l'aimer. » Tu regardes ce que cet homme t'a fait et tu ne regardes pas ce que toi tu as fait à Dieu ? Examine attentivement ta conscience : tu as commis sans les réparer beaucoup plus de fautes contre Dieu qu'un homme n'en a commis contre toi. Avec quelle audace alors tu voudrais que Dieu te pardonne beaucoup, alors que tu n'acceptes pas de pardonner un peu.

Saint Césaire d'Arles (470-543), Sermons au peuple n° 37, (trad. SC 243, p. 233).



En ce temps-là, Hérode, prince de Galilée, apprit la renommée de JESUS et dit à ses serviteurs : « Cet homme, c'est Jean le Baptiste, il est ressuscité d'entre les morts, et voilà pourquoi il a le pouvoir de faire des miracles. » Car Hérode avait fait arrêter Jean, l'avait fait enchaîner et mettre en prison, à cause d'Hérodiade, la femme de son frère Philippe. En effet, Jean lui avait dit : « Tu n'as pas le droit de vivre avec elle. » Hérode cherchait à le mettre à mort, mais il eut peur de la foule qui le tenait pour un prophète. Lorsque arriva l'anniversaire d'Hérode, la fille d'Hérodiade dansa devant tout le monde, et elle plut à Hérode. Aussi s'engagea-t-il par serment à lui donner tout ce qu'elle demanderait. Poussée par sa mère, elle dit : « Donne-moi ici, sur un plat, la tête de Jean le Baptiste. » Le roi fut contrarié, mais à cause de son serment et des convives, il commanda de la lui donner. Il envoya décapiter Jean dans la prison. La tête de celui-ci fut apportée sur un plat et donnée à la jeune fille, qui l'apporta à sa mère. Les disciples de Jean arrivèrent pour prendre son corps, l'ensevelirent et allèrent en informer JESUS.
Mat 14, 1-12


« Donne-moi ici, sur un plat, la tête de Jean Baptiste. » Et Dieu l'a permis, il n'a pas lancé sa foudre du haut des cieux pour dévorer ce visage insolent ; il n'a pas ordonné à la terre de s'entr'ouvrir et d'engloutir les convives de ce banquet hideux. Dieu donnait ainsi une plus belle couronne au juste et laissait une magnifique consolation à ceux qui, dans l'avenir, seraient victimes de pareilles injustices. Écoutons donc, nous tous qui, malgré notre vie honnête, avons à souffrir des méchants... Le plus grand des enfants nés de la femme (Lc 7,28) a été mis à mort à la demande d'une fille impudique, d'une femme perdue ; et cela pour avoir défendu les lois divines. Que ces considérations nous fassent endurer courageusement nos propres souffrances...
Mais remarque le ton modéré de l'évangéliste qui, dans la mesure du possible, cherche des circonstances atténuantes à ce crime. Au sujet d'Hérode, il note qu'il a agi « à cause de ses serments et des convives » et qu'« il fut contristé » ; au sujet de la jeune fille, il remarque qu'elle avait été « endoctrinée par sa mère »... Nous aussi, ne haïssons pas les méchants, ne critiquons pas les fautes du prochain, cachons-les aussi discrètement que possible ; accueillons la charité en notre âme. Car sur cette femme impudique et sanguinaire, l'évangéliste a parlé avec toute la modération possible... Toi, au contraire, tu n'hésites pas à traiter ton prochain avec méchanceté... Toute différente est la façon d'agir des saints : ils pleurent sur les pécheurs, au lieu de les maudire. Faisons comme eux ; pleurons sur Hérodiade et sur ceux qui l'imitent. Car on voit aujourd'hui bien des repas du genre de celui d'Hérode ; on n'y met pas à mort le Précurseur, mais on y déchire les membres du Christ.

Saint Jean Chrysostome (vers 345-407), Homélies sur Saint Matthieu, n° 48.


Si tu penses du mal d’autrui, c’est le signe qu’un esprit mauvais vit en toi et qu’il t’inspire ces mauvaises pensées contre les gens. Et si quelqu’un meurt sans se repentir et sans pardonner à son frère, alors son âme descendra là où séjourne l’esprit mauvais qui la domine.
Nous avons cette loi : si tu pardonnes, cela signifie que le Seigneur t’a pardonné ; mais si tu ne pardonnes pas à ton frère, cela signifie que ton péché demeure en toi.
Le Seigneur veut que nous aimions notre prochain. Si tu penses que le Seigneur l’aime, cela veut dire que l’amour du Seigneur est avec toi. Si tu penses que le Seigneur aime beaucoup sa créature, si, toi-même, tu as de la compassion pour toute créature et aimes tes ennemis, et si, en même temps, tu t’estimes le pire des hommes, cela indique que la grande grâce du Saint-Esprit est avec toi.
L’homme qui porte en lui le Saint-Esprit, même si ce n’est pas en plénitude, souffre pour tous les hommes jour et nuit ; son cœur est plein de compassion pour toute créature de Dieu et surtout pour les hommes qui ne connaissent pas Dieu ou s’opposent à Lui, et qui, pour cette raison, iront dans le feu des tourments. Il prie pour eux jour et nuit, plus que pour lui-même, afin que tous se repentent et connaissent le Seigneur. (p.323)
A moins de prier pour les ennemis, l'âme ne peut pas avoir de paix. L'âme à laquelle la grâce de Dieu a enseigné à prier, aime avec compassion toute créature, et tout particulièrement l'homme. Sur la Croix, le Seigneur a souffert pour les hommes, et son âme a été dans l'agonie pour chacun de nous.
Le Seigneur m'a appris l'amour des ennemis. Privés de la grâce divine, nous ne pouvons pas aimer les ennemis, mais l'Esprit Saint apprend à aimer ; et alors on aura de la compassion même pour les démons, car ils se sont détachés du bien, ils ont perdu l'humilité et l'amour de Dieu.
Je vous en supplie, faites un essai. Si quelqu'un vous offense, ou vous méprise, ou vous arrache ce qui vous appartient, ou persécute l'Eglise, priez le Seigneur en disant : « Seigneur, nous sommes tous tes créatures ; aie pitié de tes serviteurs et tourne-les vers le repentir. » Alors, tu porteras perceptiblement la grâce dans ton âme. Au commencement, force ton cœur à aimer tes ennemis ; le Seigneur, voyant ta bonne intention, t'aidera en tout, et l'expérience elle-même t'instruira. Mais celui qui pense du mal de ses ennemis, l'amour de Dieu n'est pas en lui, et il n'a pas connu Dieu.
Quand tu prieras pour tes ennemis, la paix viendra sur toi ; et lorsque tu aimeras tes ennemis, sache qu'une grande grâce divine vit en toi ; je ne dis pas qu'elle soit déjà parfaite, mais elle est suffisante pour le salut. Si, par contre, tu injuries tes ennemis, c'est le signe qu'un esprit mauvais vit en toi et qu'il introduit dans ton cœur de mauvaises pensées ; car, comme l'a dit le Seigneur, c'est du cœur que jaillissent les bonnes ou les mauvaises pensées.
Un homme bon pense : « Tout homme qui s'éloigne de la vérité va à sa perte », et c'est pourquoi il a pitié de lui. Mais l'homme qui n'a pas appris du Saint-Esprit à aimer ne priera certes pas pour ses ennemis. Celui qui a appris du Saint-Esprit à aimer, souffrira toute sa vie pour ceux qui ne se sauvent pas ; il verse de nombreuses larmes pour les hommes, et la grâce divine lui donne la force d'aimer ses ennemis. Si tu ne les aimes pas, au moins ne les rabroue pas et ne les maudis pas ; et cela sera déjà un progrès. Mais si quelqu'un les maudit et les injurie, il est clair qu'un mauvais esprit vit en lui ; s'il ne se repent pas, à sa mort il ira là où demeurent les esprits mauvais. Puisse le Seigneur préserver toute âme d'un pareil malheur. (pp.344-345)
Mon âme souffre et je verse des flots de larmes : j'ai compassion des hommes qui ne connaissent pas la douceur de l'humble attendrissement du cœur. Mon âme a un grand désir : que la miséricorde du Seigneur soit avec tous les hommes, afin que le monde entier, tous les hommes sachent avec quelle tendresse le Seigneur nous aime, comme ses enfants très chers. (p.350)

Saint Silouane (1866-1937), In Starets Silouane : Moine du Mont Athos. Vie - Doctrine - Écrits par l’Archimandrite Sophrony, Éditions Présence, Sisteron, 1989.


Dans le Nouveau Testament, on trouve le mot grec Agapè pour désigner l'amour. C'est l'amour débordant qui ne demande rien en retour. Les théologiens diraient qu'il s'agit de l'amour de Dieu à l'œuvre dans le cœur humain. Lorsqu'on s'élève jusqu'à aimer ainsi, on aime tous les hommes, non parce qu'on éprouve pour eux de la sympathie, non parce qu'on apprécie leur façon d'être, on les aime parce que Dieu les aime. Tel était le sens de la parole de JESUS Aimez vos ennemis. Et pour ma part, je suis heureux qu'il n'ait pas dit : "Ayez de la sympathie pour vos ennemis" parce qu'il y a des personnes pour lesquelles j'ai du mal à avoir de la sympathie.
La sympathie est un sentiment d'affection, et il m'est impossible d'avoir un sentiment d'affection pour quelqu'un qui bombarde mon foyer. Il m'est impossible d'avoir de la sympathie pour quelqu'un qui m'exploite. Il m'est impossible d'avoir de la sympathie pour quelqu'un qui m'"écrase sous l'injustice. Non, aucune sympathie n'est possible envers quelqu'un qui, jour et nuit, menace de me tuer. Mais JESUS me rappelle que l'amour est plus grand que la sympathie, que l'amour est une bonne volonté compréhensive, créatrice, rédemptrice, envers tous les hommes.

Martin Luther King (1929-1968), La seule révolution, Casterman, 1968.




Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
RAMOSI

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 12954
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi aimer ses ennemis ?   Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 15 Icon_minipostedMar 12 Mar 2019, 8:04 pm




Aimez vos ennemis






Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
RAMOSI

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 12954
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi aimer ses ennemis ?   Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 15 Icon_minipostedMer 10 Avr 2019, 7:36 pm






L’amour des ennemis


Pourquoi l’amour des ennemis se trouve-t-il au cœur de l’Évangile ?

Dans le chapitre 6 de l’Évangile de Luc, à la suite des Béatitudes, JESUS exhorte longuement ses disciples à répondre à la haine par l’amour (Luc 6,27-35 ; cf. Matthieu 5,43-48). Placé à cet endroit, ce texte fait comprendre que Luc voit dans l’amour des adversaires le trait spécifique des disciples du Christ.

Les paroles de JESUS indiquent deux façons de vivre. La première est celle des « pécheurs », autrement dit, de ceux qui se comportent sans référence à Dieu et à sa Parole. Eux agissent envers les autres en fonction de la manière dont ceux-ci les traitent, leur action est en fait une ré-action. Ils divisent le monde en deux groupes, leurs amis et ceux qui ne le sont pas, et font preuve de bonté uniquement à l’égard de ceux qui sont bons envers eux. L’autre façon de vivre ne désigne pas en premier lieu un groupe d’humains, elle se réfère à Dieu lui-même. Dieu, pour sa part, ne réagit pas selon la manière dont on le traite : au contraire, « il est bon, lui, pour les ingrats et les méchants » (Luc 6,5).

JESUS met ainsi le doigt sur la caractéristique essentielle du Dieu de la Bible. Source débordante de bonté, Dieu ne se laisse pas conditionner par la méchanceté de son vis-à-vis. Même oublié, même bafoué, Dieu continue à être fidèle à lui-même, il ne peut qu’aimer. Cela est vrai depuis la première heure. Des siècles avant la venue du Christ JESUS, un prophète explique que, à la différence des hommes, Dieu est toujours prêt à pardonner : « Vos pensées ne sont pas mes pensées, et mes voies ne sont pas vos voies » (Isaïe 55,7-8). Le prophète Osée, de son côté, entend le Seigneur lui dire : « Je ne donnerai pas cours à l’ardeur de ma colère… car je suis Dieu et non pas homme » (Osée 11,9). En un mot, notre Dieu est miséricordieux (Exode 34,6 ; Psaume 86,15 ; 116,5 etc.), « il ne nous traite pas selon nos péchés, ne nous rend pas selon nos fautes » (Psaume 103,10).

La grande nouveauté de l’Évangile n’est pas tant que Dieu est Source de bonté, mais que les humains peuvent et doivent agir à l’image de leur Créateur : « Soyez miséricordieux, comme votre Père est miséricordieux ! » (Luc 6,36). Par la venue parmi nous de son Fils, cette Source de bonté nous est désormais accessible. Nous devenons à notre tour des « fils du Très Haut » (Luc 6,35), des êtres capables de répondre au mal par le bien, à la haine par l’amour. En vivant une compassion universelle, en pardonnant à ceux qui nous font du mal, nous témoignons que le Dieu de miséricorde est là au cœur d’un monde marqué par le rejet de l’autre, par le mépris de celui qui est différent.

Impossible pour les humains livrés à leurs propres forces, l’amour des ennemis témoigne de l’activité de Dieu lui-même au milieu de nous. Aucun commandement extérieur ne le rend possible. Seul la présence dans nos cœurs de l’amour divin en personne, l’Esprit Saint, nous permet de le faire. Cet amour est une conséquence directe de la Pentecôte. Ce n’est pas pour rien que le récit du premier martyr chrétien, Étienne, « rempli d’Esprit Saint » (Actes 7,55), se termine par ces paroles : « Seigneur, ne leur compte pas ce péché » (Actes 7,60). À l’instar de JESUS lui-même (cf. Luc 23,34), le disciple fait rayonner dans le sombre pays de la violence la lumière de l’amour divin.

Pourquoi saint Jean ne parle-t-il pas de l’amour des ennemis ?

Tandis que les Évangiles de Matthieu et de Luc mettent l’accent sur la nécessité d’un amour qui dépasse le cercle de ceux qui sont du même bord pour englober même les opposants, les écrits de saint Jean parlent uniquement de l’amour entre les disciples. Faudrait-il conclure que la visée de Jean est plus limitée ?

Pour Jean comme pour l’ensemble du Nouveau Testament, la mission de JESUS est universelle. Il est le Verbe de Dieu « qui, en venant dans le monde, illumine tout homme » (Jean 1,9). Il est venu pour pardonner les péchés du monde entier (cf. 1 Jean 2,2). Nul n’est exclu de son amour : « Tous ceux que le Père me donne viendront à moi, et celui qui vient à moi, je ne le rejetterai pas » (Jean 6,37). « Sauveur du monde » (Jean 4,42), JESUS offre à chaque être humain l’eau vive qui donne la vie en plénitude.

Mais la vie que donne le Christ est « éternelle », c’est-à-dire qu’elle est la Vie même de Dieu. Elle consiste dans une existence partagée avec Dieu qui a pour nom la communion. Cette communion est en premier lieu une réalité en Dieu, le courant de vie entre le Père et le Fils, et elle s’exprime sur la terre par une communion entre les humains qui accueillent l’Évangile (cf. 1 Jean 1,3). Ceux qui entrent dans cette communion laissent loin derrière eux une existence inauthentique parce que prétendument autosuffisante ; en termes johanniques, ils sont nés de Dieu (cf. Jean 1,13 ; 3,3-8) et ne sont plus « du monde » (cf. Jean 17,16).

C’est dans ce contexte que se situe l’enseignement johannique sur l’amour. Pour Jean, l’amour est une traduction, « en actes et en vérité » (1 Jean 3,18), de cette communion en Dieu. Il est donc par essence réciproque, celui à qui il est offert doit l’accueillir pour le donner à son tour. Cela est vrai d’abord en Dieu, ensuite en nous : « Comme le Père m’a aimé, moi aussi je vous ai aimés : demeurez dans mon amour » (Jean 15,10). Nous demeurons dans cet amour en vivant le « commandement nouveau » : « Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés » (Jean 13,34 ; cf. 15,10.17). De cette façon, l’amour entre les disciples du Christ devient le signe par excellence de la présence de Dieu au cœur du monde (cf. Jean 13,35).

Si Jean insiste tant sur l’amour réciproque des disciples, ce n’est donc aucunement pour restreindre l’amour à un petit groupe de ceux qui pensent de la même façon. La visée de cet amour reste universelle, « pour que le monde croie » (Jean 17,21 et 23), pour que les humains s’ouvrent à la présence de Dieu et entrent dans sa communion. Mais le seul signe vraiment convaincant de cette présence, de cette communion, est un amour donné et accueilli, un amour « accompli » (1 Jean 4,12 ; cf. 2,5 ; 4,17 et 18). Cet amour, loin d’être un simple sentiment, réconcilie les oppositions et crée une communauté fraternelle à partir d’hommes et de femmes les plus divers ; de la vie de cette communauté sort une force d’attraction qui peut bouleverser les cœurs. Pour saint Jean, c’est ainsi que Dieu aime le monde de façon efficace (cf. Jean 3,16), non pas directement, car Dieu ne peut forcer les cœurs et il y a une incompatibilité foncière entre le monde fermé à Dieu et son amour (cf. 1 Jean 2,15), mais en plaçant au cœur du monde un ferment de communion, l’amour fraternel, capable de pénétrer et de faire lever toute la pâte.

Lettre de Taizé : 2003/4





Revenir en haut Aller en bas
CHRISTOPHEG
Co-Admin
Co-Admin
CHRISTOPHEG

Date d'inscription : 21/10/2013
Masculin
Messages : 21428
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Trinitaire

Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi aimer ses ennemis ?   Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 15 Icon_minipostedMar 16 Avr 2019, 5:22 am

@Ramosi a écrit:
Pourquoi l’amour des ennemis se trouve-t-il au cœur de l’Évangile ?

Parce que le manichéisme est le propre des sociétés les moins évoluées.

Exemples sur demande.

Le soldat allemand de la 2ième guerre mondiale portait l'inscription "Gott mit uns" et le soldat américain la mention "God with us".

Dans quel camp était Dieu, alors ?

La réponse est facile. Dans les deux camps. Dieu ne prend pas position dans les affaires humaines tout en étant omniprésent comme le nient et le proclament à la fois les chrétiens. Vas comprendre ...
Revenir en haut Aller en bas
CHRISTOPHEG
Co-Admin
Co-Admin
CHRISTOPHEG

Date d'inscription : 21/10/2013
Masculin
Messages : 21428
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Trinitaire

Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi aimer ses ennemis ?   Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 15 Icon_minipostedMar 16 Avr 2019, 5:31 am

Les philosophies orientales sont plus avancées pour expliquer le monde matériel : au coeur du mal, règne le bien et au coeur du bien règne le mal.

C'est pas extraordinaire comme conception mais c'est déjà un peu mieux.
Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
RAMOSI

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 12954
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi aimer ses ennemis ?   Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 15 Icon_minipostedMar 16 Avr 2019, 8:23 pm





@CHRISTOPHEG a écrit:
@Ramosi a écrit:
Pourquoi l’amour des ennemis se trouve-t-il au cœur de l’Évangile ?

Parce que le manichéisme est le propre des sociétés les moins évoluées.

Exemples sur demande.

Le soldat allemand de la 2ième guerre mondiale portait l'inscription "Gott mit uns" et le soldat américain la mention "God with us".

Dans quel camp était Dieu, alors ?

La réponse est facile.  Dans les deux camps.  Dieu ne prend pas position dans les affaires humaines tout en étant omniprésent comme le nient et le proclament à la fois les chrétiens.  Vas comprendre ...



DIEU n'était en tout cas pas dans le camp hitlérien,

Et d'ailleurs Hitler était un néopaganiste qui souhaitait réserver aux Chrétiens le même sort que celui réservé aux Juifs... scratch


Sinon la réponse à ta question est effectivement facile,

Pour celui qui veut s'en donner la peine,

On la trouve dans la lecture des Evangiles,

Puis de la compréhension des dits Evangiles,

Ainsi que leur mise en application concrète, dans la mesure des différentes possibilités humaines !





Revenir en haut Aller en bas
CHRISTOPHEG
Co-Admin
Co-Admin
CHRISTOPHEG

Date d'inscription : 21/10/2013
Masculin
Messages : 21428
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Trinitaire

Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi aimer ses ennemis ?   Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 15 Icon_minipostedMer 17 Avr 2019, 5:49 am

@Ramosi a écrit:
DIEU n'était en tout cas pas dans le camp hitlérien

Le Christianisme défend les trois "omnis". A raison. Omniprésence, omnipotence, omniscience.

Sans en comprendre la portée, toutefois.

Une bonne compréhension de ces 3 concepts essentiels fait comprendre que Dieu est dans tous les camps.

Par analogie humaine ... si des bambins se disputent dans le bac à sable, tu prends partie pour un et par pour l'autre, toi ... ???

Bien sûr que non. Tu ne joues pas à l'échelle des bambins.

Dieu ne joue pas à l'échelle des humains.
Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
RAMOSI

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 12954
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi aimer ses ennemis ?   Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 15 Icon_minipostedMer 17 Avr 2019, 7:20 pm





@CHRISTOPHEG a écrit:
@Ramosi a écrit:
DIEU n'était en tout cas pas dans le camp hitlérien

Le Christianisme défend les trois "omnis".  A raison.  Omniprésence, omnipotence, omniscience.

Sans en comprendre la portée, toutefois.

Une bonne compréhension de ces 3 concepts essentiels fait comprendre que Dieu est dans tous les camps.

Par analogie humaine ... si des bambins se disputent dans le bac à sable, tu prends partie pour un et par pour l'autre, toi ...  ???

Bien sûr que non.  Tu ne joues pas à l'échelle des bambins.

Dieu ne joue pas à l'échelle des humains.



Non, DIEU n'est pas dans tous les camps,

Car DIEU est Père, infiniment Amour, mis aussi infiniment Justice..

Mais le mal existe, probablement de part la faute et la rébellion de certains humains...


DIEU ne fait qu'autoriser au mal à agir,

Pour un temps !





Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
RAMOSI

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 12954
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi aimer ses ennemis ?   Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 15 Icon_minipostedVen 31 Mai 2019, 8:14 pm



Aimer ses ennemis, est-ce possible ?


Ajoutée le 24 janv. 2019

Le commandement d’aimer son ennemi est un oxymore, une contradiction dans les termes. Martin-Luther King a écrit : « Pour ma part, je suis heureux que JESUS n’ait pas dit : Ayez de la sympathie pour vos ennemis, parce qu’il y a des personnes pour lesquelles j’ai du mal à avoir de la sympathie… Mais JESUS me rappelle que l’amour est plus grand que la sympathie, que l’amour est une bonne volonté, compréhensive, créatrice, rédemptrice, envers tous les hommes. »






Revenir en haut Aller en bas
CHRISTOPHEG
Co-Admin
Co-Admin
CHRISTOPHEG

Date d'inscription : 21/10/2013
Masculin
Messages : 21428
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Trinitaire

Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi aimer ses ennemis ?   Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 15 Icon_minipostedMar 04 Juin 2019, 5:09 am

A mon sens, il faut ici préciser.

JESUS n'aimait pas tous les humains, loin s'en faut.

Mais qu'est-ce qu'un humain ?

Une association trine momentanée d'un corps, d'un esprit et d'une âme éternelle.

L'âme est divine. Il en va tout autrement du corps et de l'esprit.

C'est donc l'âme de la personne que JESUS aimait. Et seulement elle.
Revenir en haut Aller en bas
astvadz
.
.
astvadz

Date d'inscription : 08/08/2010
Masculin
Messages : 146
Pays : Lyon France
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi aimer ses ennemis ?   Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 15 Icon_minipostedMar 04 Juin 2019, 8:12 am

@CHRISTOPHEG a écrit:
A mon sens, il faut ici préciser.

JESUS n'aimait pas tous les humains, loin s'en faut.

Mais qu'est-ce qu'un humain ?

Une association trine momentanée d'un corps, d'un esprit et d'une âme éternelle.

L'âme est divine.  Il en va tout autrement du corps et de l'esprit.

C'est donc l'âme de la personne que JESUS aimait.  Et seulement elle.

Tu es donc en mesure de décrire les constituantes de chaque corps (physique, mental et spirituel )? leurs rôles ? ; quand nous mourons , c'est quoi qui retourne à Dieu ? le christ a-t-il quitté la terre avec son corps physique , son corps mental , ou son corps spirituel ? les 3 peut-être ?
Tu vois , ce n'est aussi simple que ton raccourci !
Et ne me me dis pas que je suis hors sujet !
En fait il n'y a que l'Amour pour par exemple arrêter une guerre ou alors l'arrêt du combat par manque de combattants ou des compromis qui laissent tout le monde sur le fil du rasoir .
Revenir en haut Aller en bas
CHRISTOPHEG
Co-Admin
Co-Admin
CHRISTOPHEG

Date d'inscription : 21/10/2013
Masculin
Messages : 21428
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Trinitaire

Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi aimer ses ennemis ?   Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 15 Icon_minipostedMar 04 Juin 2019, 4:07 pm

@astvadz a écrit:
@CHRISTOPHEG a écrit:
A mon sens, il faut ici préciser.

JESUS n'aimait pas tous les humains, loin s'en faut.

Mais qu'est-ce qu'un humain ?

Une association trine momentanée d'un corps, d'un esprit et d'une âme éternelle.

L'âme est divine.  Il en va tout autrement du corps et de l'esprit.

C'est donc l'âme de la personne que JESUS aimait.  Et seulement elle.

Tu es donc en mesure de décrire les constituantes de chaque corps (physique, mental et spirituel )? leurs rôles ? ; quand nous mourons , c'est quoi qui retourne à Dieu ? le christ a-t-il quitté la terre avec son corps physique , son corps mental , ou son corps spirituel ? les 3 peut-être ?
Tu vois , ce n'est aussi simple que ton raccourci !
Et ne me me dis pas que je suis hors sujet !
En fait il n'y a que l'Amour pour par exemple arrêter une guerre ou alors l'arrêt du combat par manque de combattants ou des compromis qui laissent tout le monde sur le fil du rasoir .

Ce n'est pas un raccourci mais un condensé plutôt. Les principes de base sont assez faciles à comprendre et ce ne sont pas les témoins qui manquent. A ta disposition pour en parler selon ton souhait. Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 15 307887
Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
RAMOSI

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 12954
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi aimer ses ennemis ?   Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 15 Icon_minipostedMar 04 Juin 2019, 6:24 pm





@CHRISTOPHEG a écrit:
A mon sens, il faut ici préciser.

JESUS n'aimait pas tous les humains, loin s'en faut.

Mais qu'est-ce qu'un humain ?

Une association trine momentanée d'un corps, d'un esprit et d'une âme éternelle.

L'âme est divine.  Il en va tout autrement du corps et de l'esprit.

C'est donc l'âme de la personne que JESUS aimait.  Et seulement elle.



JESUS nous commande l'apprentissage de l'amour inconditionnel,

Ce qui est bien sûr très difficile dans notre contexte et chez des humains tels que nous...

Néanmoins, certains y parviennent.

Il est clair que DIEU ne peut pas aimer la majorité des œuvres humaines et les mentalités dont elles découlent,

Mais il est miséricorde et il pardonne nos nombreuses faiblesses...


Dans tous les cas, il faut s'efforcer d'aimer !



Citation :
Matthieu 5
…44Mais moi, je vous dis: Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent, 45afin que vous soyez fils de votre Père qui est dans les cieux; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes. 46Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez-vous? Les publicains aussi n'agissent-ils pas de même?…





Revenir en haut Aller en bas
CHRISTOPHEG
Co-Admin
Co-Admin
CHRISTOPHEG

Date d'inscription : 21/10/2013
Masculin
Messages : 21428
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Trinitaire

Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi aimer ses ennemis ?   Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 15 Icon_minipostedMer 12 Juin 2019, 5:06 am

@Ramosi a écrit:
JESUS nous commande l'apprentissage de l'amour inconditionnel

A juste titre mais il ne parle pas des corps et des esprits mais des âmes. Les évangiles fourmillent d'exemples.
Revenir en haut Aller en bas
CHRISTOPHEG
Co-Admin
Co-Admin
CHRISTOPHEG

Date d'inscription : 21/10/2013
Masculin
Messages : 21428
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Trinitaire

Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi aimer ses ennemis ?   Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 15 Icon_minipostedMer 12 Juin 2019, 5:09 am

@Ramosi a écrit:
Il est clair que DIEU ne peut pas aimer la majorité des œuvres humaines et les mentalités dont elles découlent,

Mais il est miséricorde et il pardonne nos nombreuses faiblesses...

Si quelque chose déplaisait à Dieu, elle n'existerait pas. Tu vends la Toute-Puissance mais tu n'y crois pas en donnant aux humains une mission qui ne leur a pas été confiée.

En effet, l'Humain est parfait tel qu'il est, tout comme tu l'estimes pour ton petit-fils qui retourne ta maison.

Ce que tu acceptes avec plaisir, Dieu ne le peut pas ?
Revenir en haut Aller en bas
astvadz
.
.
astvadz

Date d'inscription : 08/08/2010
Masculin
Messages : 146
Pays : Lyon France
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi aimer ses ennemis ?   Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 15 Icon_minipostedMer 12 Juin 2019, 7:27 am

@CHRISTOPHEG a écrit:
@Ramosi a écrit:
Il est clair que DIEU ne peut pas aimer la majorité des œuvres humaines et les mentalités dont elles découlent,

Mais il est miséricorde et il pardonne nos nombreuses faiblesses...

Si quelque chose déplaisait à Dieu, elle n'existerait pas.  Tu vends la Toute-Puissance mais tu n'y crois pas en donnant aux humains une mission qui ne leur a pas été confiée.

En effet, l'Humain est parfait tel qu'il est, tout comme tu l'estimes pour ton petit-fils qui retourne ta maison.

Ce que tu acceptes avec plaisir, Dieu ne le peut pas ?

Non ! pourquoi Dieu a-t-il amené un déluge d'eau ? et promis un autre de feu si nécessaire ?
A titre individuel, Dieu pardonne beaucoup de nos fautes car le poids du péché originel repose sur nos épaules et la confession chez les catholiques est une prise de conscience de leurs faiblesses et de la lutte permanente contre le péché , JESUS n'a-t-il pas dit qu'il faut pardonner 7 fois 70 dix fois s'il le faut car il sait à quel point nous sommes faibles par notre corps physique de chair et notre mental toujours prompt à écouter le "malin" .
Dieu amène le déluge lorsque toute une civilisation a fait allégeance au "malin" que l'homme se place au centre de tout (comme au paradis sur les conseils de Satan). Peux tu relire un peu la Genèse , STP .
Sodome et Gomorrhe est un autre exemple , Dieu recherche les "justes" avant de tout anéantir .
Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
RAMOSI

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 12954
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi aimer ses ennemis ?   Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 15 Icon_minipostedMer 12 Juin 2019, 7:10 pm






@CHRISTOPHEG a écrit:
@Ramosi a écrit:
Il est clair que DIEU ne peut pas aimer la majorité des œuvres humaines et les mentalités dont elles découlent,

Mais il est miséricorde et il pardonne nos nombreuses faiblesses...

Si quelque chose déplaisait à Dieu, elle n'existerait pas.  Tu vends la Toute-Puissance mais tu n'y crois pas en donnant aux humains une mission qui ne leur a pas été confiée.

En effet, l'Humain est parfait tel qu'il est, tout comme tu l'estimes pour ton petit-fils qui retourne ta maison.

Ce que tu acceptes avec plaisir, Dieu ne le peut pas ?



Durant notre présent Cycle d'Humanité,

DIEU nous a laissé libres d'agir,

Libres de croire ou de ne pas croire,

De nous diriger vers le bien , vers le mal ou toutes situations intermédiaires...

Pour le meilleur et pour le pire... Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 15 631461


Dans tous les cas il nous a indiqué des chemins à suivre par l'intermédiaire des Prophètes, des Mystiques, des Sages de toutes les Religions,

Mais surtout suite à l'incarnation de JESUS le CHRIST,

Ainsi que des manuels de vie tels les Evangiles !






Revenir en haut Aller en bas
CHRISTOPHEG
Co-Admin
Co-Admin
CHRISTOPHEG

Date d'inscription : 21/10/2013
Masculin
Messages : 21428
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Trinitaire

Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi aimer ses ennemis ?   Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 15 Icon_minipostedDim 16 Juin 2019, 5:04 am

@Ramosi a écrit:
Durant notre présent Cycle d'Humanité

Le libre-arbitre est éternel. Comme tout ce que fait Dieu.

Le reste ... des inventions humaines pour s'assurer un confort de vie pendant quelques années. Transmis de génération en génération.
Revenir en haut Aller en bas
CHRISTOPHEG
Co-Admin
Co-Admin
CHRISTOPHEG

Date d'inscription : 21/10/2013
Masculin
Messages : 21428
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Trinitaire

Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi aimer ses ennemis ?   Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 15 Icon_minipostedDim 16 Juin 2019, 5:07 am

@Astvadz a écrit:
Non ! pourquoi Dieu a-t-il amené un déluge d'eau ? et promis un autre de feu si nécessaire ?

Euh ... Il n'a jamais fait cela. La science est ton amie. N'hésite pas. Particulièrement la géologie.

Le feu est exclusivement humain. Celui d'Hiroshima par exemple. Bien plus puissant que la colère d'un dieu AT.
Revenir en haut Aller en bas
astvadz
.
.
astvadz

Date d'inscription : 08/08/2010
Masculin
Messages : 146
Pays : Lyon France
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi aimer ses ennemis ?   Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 15 Icon_minipostedDim 16 Juin 2019, 7:37 am

@CHRISTOPHEG a écrit:
@Astvadz a écrit:
Non ! pourquoi Dieu a-t-il amené un déluge d'eau ? et promis un autre de feu si nécessaire ?

Euh ...  Il n'a jamais fait cela.  La science est ton amie.  N'hésite pas.  Particulièrement la géologie.

Le feu est exclusivement humain.  Celui d'Hiroshima par exemple.  Bien plus puissant que la colère d'un dieu AT.

Shocked
Décidément nous n'avons pas les mêmes bases .......!
Revenir en haut Aller en bas
CHRISTOPHEG
Co-Admin
Co-Admin
CHRISTOPHEG

Date d'inscription : 21/10/2013
Masculin
Messages : 21428
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Trinitaire

Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi aimer ses ennemis ?   Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 15 Icon_minipostedLun 17 Juin 2019, 5:13 am

@astvadz a écrit:
@CHRISTOPHEG a écrit:


Euh ...  Il n'a jamais fait cela.  La science est ton amie.  N'hésite pas.  Particulièrement la géologie.

Le feu est exclusivement humain.  Celui d'Hiroshima par exemple.  Bien plus puissant que la colère d'un dieu AT.

Shocked
Décidément nous n'avons pas les mêmes bases  .......!

Tout à fait ta liberté de penser que ce dieu ne s'est adressé qu'à des juifs dans un premier temps il y a 4000 ans, dans un deuxième temps il y a 2.000 ans.

Faut croire qu'il n'en a rien à faire d'autres époques et d'autres peuples.

Un dieu sur mesure pour ceux qui l'ont inventé. Le christianisme n'en a rien à faire de l'AT mais fallait bien assumer le passé et l'englober.

Tout comme les juifs de l'AT l'ont fait.

De vieilles histoires remises au goût du jour par les nouveaux croyants. A leur sauce bien entendu.

La science ne sait pas grand chose mais quand elle dit quelque chose, elle le prouve. Sur ce sujet, trop facile. Les archéologues israéliens. Un vrai bonheur.

Tu n'as pas relancé. Tu fais bien et tu le sais.
Revenir en haut Aller en bas
astvadz
.
.
astvadz

Date d'inscription : 08/08/2010
Masculin
Messages : 146
Pays : Lyon France
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi aimer ses ennemis ?   Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 15 Icon_minipostedLun 17 Juin 2019, 8:25 am

@CHRISTOPHEG a écrit:
@astvadz a écrit:


Shocked
Décidément nous n'avons pas les mêmes bases  .......!

Tout à fait ta liberté de penser que ce dieu ne s'est adressé qu'à des juifs dans un premier temps il y a 4000 ans, dans un deuxième temps il y a 2.000 ans.

Faut croire qu'il n'en a rien à faire d'autres époques et d'autres peuples.

Un dieu sur mesure pour ceux qui l'ont inventé.  Le christianisme n'en a rien à faire de l'AT mais fallait bien assumer le passé et l'englober.

Tout comme les juifs de l'AT l'ont fait.

De vieilles histoires remises au goût du jour par les nouveaux croyants.  A leur sauce bien entendu.

La science ne sait pas grand chose mais quand elle dit quelque chose, elle le prouve.  Sur ce sujet, trop facile.  Les archéologues israéliens.  Un vrai bonheur.

Tu n'as pas relancé.  Tu fais bien et tu le sais.

Et ça continue ! je suis en complet désaccord avec toi , mais je te laisse parler car tu révèles maintenant vraiment qui tu es .
La science, je connais , il y a des domaines où , ils font vraiment passer les vessies pour des lanternes et inventent des théories pour faire passer la pilule , bien sûr peux de gens peuvent les contredire car les choses annoncées ne sont pas de leur domaine ou ils ne sont pas  tout simplement  eux mêmes scientifiques .Les théories sont vraies jusqu'à ce qu'elles deviennent fausses .
Tu peux être  de la "maison" des rationalistes mais au moins respecte un peu les autres  !
Et pourtant, la science ,j’aime ça , j'ai moi même travaillé dans un labo. d'études à très haut niveau !
Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
RAMOSI

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 12954
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi aimer ses ennemis ?   Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 15 Icon_minipostedLun 17 Juin 2019, 7:11 pm






Christophe a écrit,


Citation :
Tout à fait ta liberté de penser que ce dieu ne s'est adressé qu'à des juifs dans un premier temps il y a 4000 ans, dans un deuxième temps il y a 2.000 ans.

Faut croire qu'il n'en a rien à faire d'autres époques et d'autres peuples.

Un dieu sur mesure pour ceux qui l'ont inventé. Le christianisme n'en a rien à faire de l'AT mais fallait bien assumer le passé et l'englober.

Tout comme les juifs de l'AT l'ont fait.

De vieilles histoires remises au goût du jour par les nouveaux croyants. A leur sauce bien entendu.

La science ne sait pas grand chose mais quand elle dit quelque chose, elle le prouve. Sur ce sujet, trop facile. Les archéologues israéliens. Un vrai bonheur.

Tu n'as pas relancé. Tu fais bien et tu le sais.



Non !

Et comme je l'ai déjà dit,

Le Christianisme qui a fait suite à l'Incarnation Christique, est l'apogée de la spiritualité, la quintessence de cette dernière pour notre présent cycle d'humanité...

Tu parles ainsi car tu n'es pas croyant, ce qui est parfaitement ton droit,

Et pourtant, tu as le potentiel... Very Happy

Je te rappelle ta signature :


Citation :
Signature :  Qui n'aime n'a pas connu Dieu; Dieu est Amour 1 Jean 4:8





Revenir en haut Aller en bas
CHRISTOPHEG
Co-Admin
Co-Admin
CHRISTOPHEG

Date d'inscription : 21/10/2013
Masculin
Messages : 21428
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Trinitaire

Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi aimer ses ennemis ?   Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 15 Icon_minipostedMar 18 Juin 2019, 5:47 am

@Ramosi a écrit:
Le Christianisme qui a fait suite à l'Incarnation Christique, est l'apogée de la spiritualité, la quintessence de cette dernière pour notre présent cycle d'humanité...

Tu parles ainsi car tu n'es pas croyant, ce qui est parfaitement ton droit,

Et pourtant, tu as le potentiel...

Ne trouves-tu pas un peu présomptueux de dire cela sur une planète qui existe depuis 4 milliards d'années et une Humanité qui existe depuis 4 millions d'années ?

Je te propose une vision à cette échelle et tu me parles d'un livre écrit par des gens qui n'ont jamais vu le Christ ???

Et c'est moi qui n'utilise pas mon potentiel ?! Ah bon ...

Aucun des rédacteurs successifs du coran n'a connu l'auto-proclamé "prophète" par d'autres.

Je donne souvent cette comparaison jamais contredite.

L'islam donne des leçons à des gens qui passent leur bac alors qu'il apprend à écrire.

Amusant et dérisoire.

Tu peux faire mieux aussi.
Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
RAMOSI

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 12954
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi aimer ses ennemis ?   Pourquoi aimer ses ennemis ? - Page 15 Icon_minipostedMar 18 Juin 2019, 6:23 pm






Christophe a écrit,


Citation :
Et c'est moi qui n'utilise pas mon potentiel ?! Ah bon ...


Le potentiel de croire en DIEU à la manière Chrétienne... Very Happy


Citation :
Amusant et dérisoire.

Tu peux faire mieux aussi.


Non,

Je ne peux pas faire mieux que transmettre la Parole de JESUS contenue dans les Evangiles,

Puisque je considère le dit Message comme la quintessence et l'aboutissement de tout ce qui avait existé avant...


Mais n'hésites pas à m'expliquer pourquoi et en quoi je pourrais éventuellement être dans l'erreur..
Smile




Revenir en haut Aller en bas
 

Pourquoi aimer ses ennemis ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 15 sur 15Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 13, 14, 15

 Sujets similaires

-
» DEVONS-NOUS, EN VERTU DE LA CHARITÉ, AIMER LES DÉMONS ? (Extrait de la Charité, par Saint Thomas d’Aquin)
» [LP] 2nde bac pro: aide pour une évaluation
» Aimez-vous les voyages scolaires ?
» Les garçons ont ils peur d'aimer? (sondage)
» Pourquoi vivre? Pourquoi être libre? (Vidéo)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: C H R I S T I A N I S M E :: Dialogue Oecuménique et autres religions ( SECTIONS ENSEIGNEMENTS ) :: Catholique-