*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  Contribution  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"
 | 
 

 Ascension du Seigneur, 14 Mai 2015

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 11813
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Ascension du Seigneur, 14 Mai 2015   Mer 13 Mai 2015, 9:14 pm





Benoît XVI, l 'Ascension du Christ n'est pas un voyage dans l'espace.


JEUDI, 25 MAI 2006. Aujourd'hui solennité de l'Ascension du Seigneur. Evangile du jour, commentaire du Bienheureux Guerric d'Igny et enfin un court extrait de l'homélie du pape Benoît XVI lors de la prise de possession de sa Chaire au Latran, le jour de l'Ascension.


Hier, lors de l'audience, le pape Benoît XVI s'adressant aux fidèles de la Mission Catholique Croate de Düsseldorf leur adressa ces paroles dans leur langue; "Très chers, rappelons-nous, lors de la solennité de l'Ascension, qu'en vérité nous sommes des pèlerins vers la Patrie Céleste où le Seigneur est allé nous préparer une place."


Nous aurions mauvaise grâce de ne pas mentionner la solennité de l'Ascension du Seigneur sous prétexte que les projecteurs de l'actualité de l'Eglise sont tous tournés ailleurs !

Donc ci-dessous, évangile du jour, commentaire du Bienheureux Guerric d'Igny et enfin un court extrait de l'homélie du pape Benoît XVI lors de la prise de possession de sa Chaire au Latran, le jour de l'Ascension.


Mc 16,15-20.

Puis il leur dit : « Allez dans le monde entier. Proclamez la Bonne Nouvelle à toute la création.
Celui qui croira et sera baptisé sera sauvé ; celui qui refusera de croire sera condamné.
Voici les signes qui accompagneront ceux qui deviendront croyants : en mon nom, ils chasseront les esprits mauvais ; ils parleront un langage nouveau ;
ils prendront des serpents dans leurs mains, et, s'ils boivent un poison mortel, il ne leur fera pas de mal ; ils imposeront les mains aux malades, et les malades s'en trouveront bien. »
Le Seigneur JESUS, après leur avoir parlé, fut enlevé au ciel et s'assit à la droite de Dieu.
Quant à eux, ils s'en allèrent proclamer partout la Bonne Nouvelle. Le Seigneur travaillait avec eux et confirmait la Parole par les signes qui l'accompagnaient.

Commentaire du jour:
Bienheureux Guerric d'Igny (vers 1080-1157), abbé cistercien. Sermon pour l'Ascension (trad. cf. SC 202, p. 275)

« Votre vie est désormais cachée avec le Christ en Dieu » (Col 3,3)

« Père, ceux que tu m'as donnés, je veux qu'ils soient avec moi, là où je suis ; je veux qu'ils voient ma gloire » (Jn 17,24) . Heureux ceux qui ont maintenant pour avocat devant Dieu leur juge en personne ; heureux ceux qui ont pour intercesseur celui qu'on doit adorer au même titre que le Père à qui il adresse cette prière ! Le Père ne peut pas refuser de satisfaire ce désir exprimé par ses lèvres (Ps 20,3) car il a avec lui une seule volonté, une seule puissance, étant un seul et même Dieu. « Je veux que là où je suis, ils soient avec moi. » Quelle assurance pour ceux qui ont la foi, quelle confiance pour les croyants !. Les saints, dont « la jeunesse se renouvelle comme celle de l'aigle » (Ps 102,5) « déploient leurs ailes comme des aigles » (Is 40,31) .

En ce jour, le Christ « s'éleva sous le regard de ses disciples et disparut dans une nuée » (Ac 1,10) . Il s'efforçait d'entraîner leur coeur à sa suite en se faisant aimer d'eux, et il leur promettait par l'exemple de son corps que leur corps pourrait s'élever de la même façon. Aujourd'hui, le Christ, en vérité, « monte sur les chérubins et il vole sur les ailes du vent » (Ps 17,11), c'est-à-dire, il dépasse la puissance des anges. Et pourtant, dans sa condescendance pour ta faiblesse « tel un aigle qui veille sur ses petits » il veut « te prendre et te porter sur ses épaules » (Dt 32,11). Certains volent avec le Christ par la contemplation ; pour toi, que ce soit du moins par l'amour.

Frère, puisque le Christ, ton trésor, est monté aujourd'hui au ciel, que là aussi soit ton coeur (Mt 6,21) . C'est de là-haut que tu tiens ton origine, c'est là que se trouve ta part d'héritage (Ps 16,5) , c'est de là que tu attends le Sauveur (Ph 3,20).



Extrait de l'homélie de Benoît XVI lors de la prise de possession de sa Chaire au Latran, le jour de l'Ascension.

Aujourd'hui, où je peux pour la première fois m'installer sur la Chaire de l'Evêque de Rome en tant que Successeur de Pierre, est le jour où en Italie l'Eglise célèbre la Fête de l' Ascension du Seigneur . Au centre de ce jour, nous trouvons le Christ. C'est seulement grâce à Lui, grâce au mystère de son ascension, que nous réussissons également à comprendre la signification de la Chaire, qui est à son tour le symbole du pouvoir et de la responsabilité de l'Evêque. Qu'est-ce que veut alors nous dire la fête de l'Ascension du Seigneur? Elle ne veut pas nous dire que le Seigneur s'en est allé dans un lieu éloigné des hommes et du monde. L'Ascension du Christ n'est pas un voyage dans l'espace, vers les astres les plus lointains; car, au fond, les astres sont eux aussi faits d'éléments physiques comme la terre. L'Ascension du Christ signifie qu'Il n'appartient plus au monde de la corruption et de la mort qui conditionne notre vie. Elle signifie qu'Il appartient totalement à Dieu . Lui — le Fils éternel — a conduit notre condition humaine aux côtés de Dieu, il a apporté avec lui la chair et le sang sous une forme transfigurée. L'homme trouve une place en Dieu; à travers le Christ l'être humain a été conduit jusqu'à l'intérieur de la vie même de Dieu. Et, étant donné que Dieu embrasse et soutient l'univers tout entier, l'Ascension du Seigneur signifie que le Christ ne s'est pas éloigné de nous, mais que maintenant, grâce à Sa présence auprès du Père, il est proche de chacun de nous, pour toujours. Chacun de nous peut le tutoyer; chacun peut l'appeler. Le Seigneur se trouve toujours à portée de voix. Nous pouvons nous éloigner de Lui intérieurement. Nous pouvons Lui tourner le dos. Mais Il nous attend toujours, et Il est toujours proche de nous. Benoît XVI


Dimanche dernier, lors du regina caeli, le pape Benoît XVI exprimait: "Nous nous réjouissons à propos de cette fête, où le Christ notre Sauveur a pris place à la droite du Père, parce que là où il est allé, nous avons l’espérance de le suivre." Benoît XVI


Eucharistie, Sacrement de la Miséricorde. 25.05.2006 - BENOÎT XVI



Revenir en haut Aller en bas
Capucine
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 4573
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

MessageSujet: Re: Ascension du Seigneur, 14 Mai 2015   Jeu 14 Mai 2015, 9:05 am

La joie de l'Ascension

Mgr Albert-Marie de Monléon, dominicain, évêque émérite de Meaux, explique le sens de l'Ascension. Publié le 12 avril 2014.

Nous allons bientôt célébrer la fête de l'Ascension. Nous entendrons alors un passage de l’Évangile de saint Luc (Luc 24, 46-53). Dans ce récit, il nous est rapporté que le Christ, s'élevant au Ciel, bénit ses Apôtres et les disciples : "Tandis qu'il les bénissait, il se sépara d'eux et fut emporté au ciel" et saint Luc ajoute qu'ils "retournèrent à Jérusalem remplis de joie" (Luc 24, 52).

N'est-ce pas surprenant ? Car, si on lit attentivement l'Évangile, on voit que, chaque fois que JESUS quitte ses apôtres, par exemple pour aller prier la nuit dans la montagne, ceux-ci semblent déconcertés, perdus.

La joie de l'Ascension

Or après l'Ascension, ils sont tous joyeux. Quelles peuvent en être les raisons ? Sans doute perçoivent-ils que cette étape nouvelle qui commence pour eux est celle précisément d'une grande "bénédiction", d'une abondance de dons de la part du Seigneur. Ils commencent à comprendre l'enseignement de JESUS à savoir que, s'il ne leur est plus accessible de manière visible, il leur est beaucoup plus présent, de manière invisible, et ne les quittera plus. "Je suis avec vous tous les jours jusqu'à la fin du monde" (Matthieu 28, 20).

JESUS, ressuscité, monté au ciel, demeure avec nous, avec son Église, tous les jours jusqu'à la fin du monde. Il ne cesse de l'assister, d'intercéder pour elle, de lui préparer le chemin. C'est pourquoi l'Ascension, malgré le départ de JESUS, est une fête de la joie.

Cette fête de l'Ascension est pour nous l'occasion, si nous le voulons, d'affirmer notre foi. Nous croyons parce que l'Esprit Saint nous aime, nous aide et éclaire notre conscience. Nous croyons parce que nous aimons le Seigneur.

Croire.com
Revenir en haut Aller en bas
Capucine
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 4573
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

MessageSujet: Re: Ascension du Seigneur, 14 Mai 2015   Jeu 14 Mai 2015, 9:09 am

L'Ascension éclairée par le langage de la Bible

L'Ascension est une fête qui concerne l'identité de JESUS, et celle du croyant, transformé par son adhésion au Christ.

Des chiffres et des dates

Quarante jours après Pâques, nous fêtons l'Ascension, puis quelque dix jours après, la Pentecôte. Deux grandes dates qui disent avant tout le temps de la foi. Quarante jours après Pâques, c'est le temps parfait de la naissance du disciple, le temps d'une révélation ! La fête de l'Ascension, comme celle de la Pentecôte, concerne l'identité profonde de JESUS, et celle du croyant, transformé par son adhésion à JESUS, par la proximité qui le gagne face au mystère.

JESUS dans les airs

Nous sommes probablement desservis par les magnifiques représentations que les peintres ont données de ce grand moment du mystère de la foi. Nous savons ainsi que les anges ont des ailes, puisque Fra Angelico les a peintes si belles, si légères et si douces. Et tout laisse à penser que l'Ascension a été un départ de JESUS dans les airs. Les peintres en effet ont montré cette ascension dans son élan, et dans le mouvement d'un corps peu à peu absorbé par le nuage. Et nous pensons, inconsciemment, que Dieu est dans ce ciel…-là.

C'est ignorer le parler biblique, qui ne peut situer Dieu qu'en haut, au sommet de l'univers, tandis que le lieu de la mort, et aussi celui du mal, est en bas vers le sol (relire par exemple Genèse 4, 7), ou plus bas encore pour la mort, au Shéol. La Bible désigne ainsi le pays de la mort, lieu d'obscurité et surtout de silence, tandis que la vie est mouvement, joie, parole de louange à Dieu. Oui, telle est la plus belle figure de la vie (Isaïe 38, 10-20) !

La cosmologie juive

Pour saisir l'ensemble de ces images dans lesquelles s'exprime la foi biblique, il faut se souvenir de la représentation biblique du monde. Il faut nous représenter un grand cercle. La moitié supérieure serait la voûte céleste, à laquelle sont accrochés les astres : soleil, lune, étoiles, tous les luminaires dont parle la Bible dès son premier chapitre, tandis qu'à Babylone on les considère comme des divinités. Pour l'homme de la Bible, les astres ne sont que des créatures du Dieu unique.

Le cercle serait traversé en sa moitié par un grand axe horizontal, celui de la mer, sur laquelle est posée comme une galette la terre ferme, soutenue comme le disent certains psaumes, par les colonnes de la terre. La mer est le lieu des démons et des puissances hostiles, tel le monstre Léviathan dont parle la Bible. Et lorsque JESUS apaise la mer en tempête, il impose silence aux démons. Il exorcise la mer (cf. Matthieu 8, 23-27).

Sous la terre se trouve le shéol, ou séjour des morts, lieu du silence, de la non vie. Aucune image comme nos terribles représentations médiévales, de démons fourchus et cornus accablant les pauvres damnés. Car la mort n'est pas damnation : elle est silence, non vie, cessation de tout.

Dieu au sommet de l'univers


Dans cette représentation, Dieu est au sommet de l'univers, bien sûr. En bas, ce sont les puissances du mal et de la mort. C'est ainsi. Mais on peut dès lors relire un des grands textes du Nouveau Testament parlant du Christ, une hymne très ancienne, antérieure même à la lettre de saint Paul dans laquelle elle s'inscrit. Elle vient sous la plume de Paul comme l'illustration ou l'éclairage le plus spontané (cf. ci-dessous sa première phrase). On appelle souvent ce texte Hymne aux Philippiens :

"Ayez entre vous les dispositions que l'on doit avoir dans le Christ JESUS : lui qui était dans la condition de Dieu, il n'a pas jugé bon de revendiquer son droit d'être traité à l'égal de Dieu ; mais au contraire, il se dépouilla lui-même en prenant la condition de serviteur. Devenu semblable aux hommes et reconnu comme un homme à son comportement, il s'est abaissé lui-même, en devenant obéissant jusqu'à mourir, et à mourir sur une croix. C'est pourquoi Dieu l'a élevé au-dessus de tout ; il lui a conféré le Nom qui surpasse tous les noms, afin qu'au Nom de JESUS, aux cieux, sur terre et dans l'abîme, tout être vivant tombe à genoux, et que toute langue proclame : "JESUS Christ est le Seigneur", pour la gloire de Dieu le Père" (Philippiens 2, 5-11).

Lire et relire la Bible

Le texte que nous venons de lire est beaucoup plus riche qu'on ne le croit. Il dit le chemin du Christ : d'où il vient - de Dieu - et où il va : vers Dieu, à la droite de Dieu. Sur le plan théologique, ce texte est essentiel. Et il repose, on le voit, sur la représentation de l'univers dont nous venons de parler. Venu de Dieu, et prenant condition d'homme, JESUS descend. Mais Dieu l'a élevé au-dessus de tout, lui donnant le nom qui est au-dessus de tous les noms, afin qu'au Nom de JESUS, aux cieux, sur terre et dans l'abîme, tout être vivant tombe à genoux, et que toute langue proclame : "JESUS Christ est le Seigneur", à la gloire de Dieu le Père.

Les mots de la foi et du Credo

Le Credo reprend et poursuit cette affirmation de foi et ce mouvement. Dans sa version la plus simple, celle du Symbole des Apôtres, il dit en mots très simples : Je crois en Dieu, le Père tout-puissant, créateur du ciel et de la terre, et en JESUS-Christ, son Fils unique, notre Seigneur, qui a été conçu du Saint-Esprit, est né de la Vierge Marie. Et cette proclamation de la foi se poursuit : il a souffert sous Ponce Pilate, a été crucifié, est mort, a été enseveli, est descendu aux enfers. Le troisième jour, est ressuscité des morts ; est monté aux cieux, est assis à la droite de Dieu, le Père tout-puissant, d'où il viendra juger les vivants et les morts….

Les mots, on le voit, sont très proches de ceux que nous avons lus dans l'Hymne aux Philippiens. Ce qui peut parfois sembler étrange, s'explique alors : Christ en sa mort et sa résurrection, va jusqu'aux tréfonds de la mort. Les icônes de la résurrection le montrent, vainqueur de la mort et du tombeau, et prenant par la main… Adam, le premier homme, et Eve. Les ramenant à la vie, les touchant de sa résurrection, c'est tout le séjour des morts, c'est toute mort, c'est la création et l'humanité tout entières qu'il touche ainsi de résurrection.

Ainsi les mots de la foi s'éclairent-ils de façon simple lorsque l'on redécouvre les mots et les images, l'univers de la Bible.

Jacques Nieuviarts, bibliste
Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 11813
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: Ascension du Seigneur, 14 Mai 2015   Jeu 14 Mai 2015, 6:41 pm




Evangile de JESUS-Christ selon saint Marc 16,15-20.

JESUS ressuscité dit aux onze Apôtres : « Allez dans le monde entier. Proclamez la Bonne Nouvelle à toute la création.
Celui qui croira et sera baptisé sera sauvé ; celui qui refusera de croire sera condamné.
Voici les signes qui accompagneront ceux qui deviendront croyants : en mon nom, ils chasseront les esprits mauvais ; ils parleront un langage nouveau ;
ils prendront des serpents dans leurs mains, et, s'ils boivent un poison mortel, il ne leur fera pas de mal ; ils imposeront les mains aux malades, et les malades s'en trouveront bien. »
Le Seigneur JESUS, après leur avoir parlé, fut enlevé au ciel et s'assit à la droite de Dieu.
Quant à eux, ils s'en allèrent proclamer partout la Bonne Nouvelle. Le Seigneur travaillait avec eux et confirmait la Parole par les signes qui l'accompagnaient.

Commentaire du jour
Liturgie syrienne
(trad. Bouchet, Lectionnaire, p. 232 rev.)

« Réjouissez-vous avec moi, car j'ai retrouvé ma brebis, celle qui était perdue » (Lc 15,6)

Au jour de ton Ascension, ô Roi Christ,
les anges et les hommes te crient :
« Tu es saint, Seigneur, car tu es descendu et tu as sauvé Adam,
l'homme fait de poussière (Gn 2,7),
de l'abîme de la mort et du péché,
et par ton Ascension sainte, ô Fils de Dieu,
les cieux et la terre entrent dans la paix.
Gloire à celui qui t'a envoyé ! »
L'Église a vu son Époux dans la gloire,
et elle a oublié les souffrances endurées au Golgotha.
Au lieu du fardeau de la croix qu'il portait
c'est une nuée de lumière qui le porte.
Voici qu'il s'élève, vêtu de splendeur et de gloire.

Un grand prodige s'accomplit aujourd'hui au mont des Oliviers :
Qui est capable de le dire ?...
Notre maître était descendu à la recherche d'Adam
et après avoir retrouvé celui qui était perdu,
il l'a porté sur ses épaules
et avec gloire il l'a introduit au ciel avec lui (cf Lc 15,4s).
Il est venu et il nous a montré qu'il était Dieu ;
il a revêtu un corps et il a montré qu'il était homme ;
il est descendu aux enfers et il a montré qu'il était mort ;
il est monté et a été exalté et il a montré qu'il était grand.
Bénie soit son exaltation !

Au jour de sa naissance, Marie se réjouit,
au jour de sa mort, la terre tremble,
au jour de sa résurrection, l'enfer s'afflige,
au jour de son ascension, le ciel exulte.
Bénie soit son Ascension !




Revenir en haut Aller en bas
 

Ascension du Seigneur, 14 Mai 2015

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: C H R I S T I A N I S M E :: Dialogue Oecuménique et autres religions ( SECTIONS ENSEIGNEMENTS ) :: Catholique-