*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  Contribution  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"
 

 L'Appel Pascal du Pape François en faveur des Chrétiens persécutés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
RAMOSI

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 13301
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

L'Appel Pascal du Pape François en faveur des Chrétiens persécutés Empty
MessageSujet: L'Appel Pascal du Pape François en faveur des Chrétiens persécutés   L'Appel Pascal du Pape François en faveur des Chrétiens persécutés Icon_minipostedVen 03 Avr 2015, 6:58 pm





L'appel pascal du pape François en faveur des chrétiens persécutés
Home ACTUALITE Société
Par Jean-Marie Guénois
Mis à jour le 03/04/2015 à 21:16
Publié le 03/04/2015 à 19:34


Samedi, L'Osservatore Romano évoquait, après les massacres du Kenya et d'Irak, la « douleur » du Saint-Père, qui déplore également le silence du monde face aux persécutions.


La «douleur du pape François»… En son édition du samedi saint, L'Osservatore Romanoévoque ainsi le triste sentiment qui domine les fêtes de Pâques 2015 dans le monde chrétien. En particulier, écrit le quotidien du Saint-Siège, après «la brutalité insensée» des djihadistes qui ont ciblé au Kenya, et assassiné des étudiants, «qui tous étaient chrétiens»…

Le Pape, dans son message urbi et orbi, dimanche midi, place Saint-Pierre (retransmis sur France 2) ne manquera pas d'évoquer cette vague de persécutions antichrétiennes qui se déchaîne également au Moyen-Orient avec l'offensive tous azimuts de Daech contre les porteurs de croix.

Vendredi soir, à Rome, ce sont d'ailleurs, au Colisée, des catholiques issus de ces pays martyrisés qui ont porté, en présence du Pape, la croix de bois pour le traditionnel «chemin» du même nom: deux religieuses dominicaines irakiennes, deux Syriens, deux Nigérians, deux Égyptiens…


«Seigneur JESUS, soutiens les persécutés. Que se diffuse dans le monde le droit fondamental à la liberté religieuse»

Cela aura été notamment l'occasion de prier «pour ces hommes et ces femmes qui sont de nos jours emprisonnés, condamnés ou assassinés seulement parce qu'ils sont croyants ou engagés en faveur de la justice et la paix». Ce qui aura introduit cette autre prière dans l'enceinte du Colisée illuminée de bougies, cérémonie retransmise en Mondiovision: «Seigneur JESUS, soutiens les persécutés. Que se diffuse dans le monde le droit fondamental à la liberté religieuse.»

Certes, François ne cesse de condamner «l'intolérable brutalité» dont sont victimes les chrétiens dans ces pays mais il s'insurge parce qu'il estime que «le monde cherche à cacher» ce drame. C'est donc pour le réveiller face à ce scandale que le Pape désirait que son avion se pose en Irak, mi-août 2014, au retour de la Corée. Il voulait embrasser les réfugiés mais les mesures de sécurité l'en ont empêché. Nouvelle tentative, lors de son voyage en Turquie en novembre dernier. Un flou laissé dans le programme devait lui permettre une éventuelle incursion en Irak à la recherche de ces chrétiens perdus. Mais l'entreprise fut jugée diplomatiquement trop délicate et, une nouvelle fois, dangereuse.

«Les véritables martyrs du Christ»

François a donc envoyé pour la seconde fois, en dix mois, cette semaine sainte en Irak, le cardinal Fernando Filoni, préfet de la congrégation pour l'Évangélisation des peuples, afin d'exprimer toute sa «proximité, affection et en union de prière» avec ces populations chrétiennes, et autres, affligées.

Pour autant, la dernière méditation hebdomadaire de carême que François aura écoutée, vendredi après-midi, de la bouche du célèbre prédicateur italien, Raniero Cantalamessa, s'oppose à tout appel à la vengeance devant cette actualité chrétienne dramatique. Ce prêtre a conclu son intervention du 3 avril par ces mots: «Les véritables martyrs du Christ ne meurent pas avec les poings fermés mais avec les mains jointes.» Le religieux constatant: «nous avons tellement d'exemples récents. Dont celui des vingt et un chrétiens coptes tués par l'Isis en Libye, le 22 février dernier, qui leur a donné la force de mourir sous les coups en murmurant le nom de JESUS». Le prédicateur concluant: «Sur le calvaire, le Christ a prononcé un “non” définitif à la violence, en opposant à elle, non pas simplement la non-violence, mais le pardon, la tendresse et l'amour. S'il y a encore de la violence, elle ne pourra plus se réclamer de Dieu et s'armer de son autorité.»

Dans cet esprit, à Jérusalem, tous les chefs d'Églises chrétiennes, dans un message pascal commun, refusent la terreur de ces comportements «barbares». Ils «supplient» les populations concernées «de ne pas tomber dans le désespoir». Car «à l'aube du dimanche de Pâques, le dernier mot n'appartient pas à la violence et à la déshumanisation mais à l'amour, à la justice et à l'espérance de Dieu».






Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
RAMOSI

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 13301
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

L'Appel Pascal du Pape François en faveur des Chrétiens persécutés Empty
MessageSujet: Re: L'Appel Pascal du Pape François en faveur des Chrétiens persécutés   L'Appel Pascal du Pape François en faveur des Chrétiens persécutés Icon_minipostedSam 04 Avr 2015, 7:44 pm





Chrétiens persécutés : le pape dénonce un «silence complice»

AFP 4 avril 2015 à 12:22 (Mis à jour : 4 avril 2015 à 14:37)

Le pape François prie durant une procession au Colisée à Rome durant la Veillée pascale, le 3 avril 2015 (Photo FILIPPO MONTEFORTE. AFP)

L'Appel Pascal du Pape François en faveur des Chrétiens persécutés <a href=L'Appel Pascal du Pape François en faveur des Chrétiens persécutés 72927011" />

Le pape François et le Vatican ont haussé le ton, en célébrant Pâques, contre «le silence complice» et «l'indifférence» devant la «furie jihadiste».


Au lendemain du massacre de l'université de Garissa, au Kenya, le pape François et le Vatican ont haussé le ton en célébrant Pâques contre «le silence complice» et «l’indifférence» devant la «furie jihadiste», qui frappe les chrétiens.


Le pape argentin, qui a commémoré vendredi la «passion du christ» (sa crucifixion à Jérusalem), devait présider samedi soir la Veillée pascale, qui célèbre, selon la croyance chrétienne, la résurrection de JESUS. Sous le choc de la tragédie du Kenya, la dénonciation de la violence jihadiste a pris le pas sur tous les autres thèmes comme la paix et la justice, évoqués comme chaque année à Pâques.

Jorge Bergoglio a condamné dès vendredi matin la «brutalité insensée» du massacre des jihadistes Shebab contre les étudiants de Garissa dans l’est du Kenya, qui a fait 148 morts. «Tous les responsables doivent redoubler leurs efforts afin de mettre un terme à une telle violence», a demandé le chef d’1,2 milliard de catholiques.

Avant d’exécuter froidement leurs victimes, les shebab ont séparé les musulmans des non-musulmans en fonction de leurs habits, et gardé en otage les seconds. «Nous ne craignons pas la mort, cela va être de bonnes vacances de Pâques pour nous», ont ironisé les assaillants en swahili, d’après le témoignage d’un survivant.

Au Vatican, on s’irrite du fait que la multiplication des persécutions de chrétiens -par des individus ou des groupes islamistes- de l’Irak au Kenya en passant par la Libye, le Pakistan ou le Nigeria, ne soit pas plus dénoncée, y compris par les autorités occidentales et musulmanes.

«Aujourd’hui nous voyons nos frères persécutés, décapités et crucifiés pour leur foi en Toi, sous nos yeux ou souvent avec notre silence complice», a accusé d’une voix sombre Jorge Bergoglio à la fin du Chemin de Croix vendredi soir au Colisée, s’adressant au Christ, «prince de la paix».

Les méditations de cette «Via Crucis» retransmise en mondiovision, ont rappelé que «des hommes et des femmes sont emprisonnés, condamnés ou même tués seulement parce qu’ils sont croyants». «Ils n’ont pas honte de la Croix. Ils sont de magnifiques exemples», proclamait ainsi un lecteur, citant l’exemple du «martyr» catholique pakistanais, l’ancien ministre pour les minorités Shahbaz Bahtti, assassiné le 2 mars 2011.

Auparavant, lors d’une célébration solennelle dans la basilique Saint-Pierre, «la furie jihadiste» avait été dénoncée. Le prédicateur de la Maison pontificale, le prêtre franciscain italien Raniero Cantalamessa, avait rappelé les 21 coptes égyptiens morts assassinés en février par un groupe jihadiste en Libye en «murmurant le nom de JESUS».

«Les chrétiens ne sont certainement pas les seules victimes, mais on ne peut ignorer qu’ils sont les victimes désignées et les plus fréquentes dans de nombreux pays», avait-il fustigé. «Qui a à coeur le sort de sa propre religion ne peut demeurer indifférent», avait-il ajouté dans un propos qui paraissait s’adresser aussi aux musulmans.

Le Vatican ne cesse de plaider pour que ses interlocuteurs musulmans comme l’université sunnite Al-Azhar du Caire prennent position, en se distançant des islamistes et de toute persécution anti-chrétienne. La prise surprise de la ville irakienne de Mossoul, à l’été dernier, par le groupe Etat islamique (EI) a été un tournant. Il a conduit le Saint-Siège à se montrer plus incisif face aux ambiguités de certaines autorités musulmanes.

En novembre dernier, François a lui-même appelé «à une vaste mobilisation des consciences» de tous ceux «qui ont des responsabilités au niveau local et international». En décembre, il était plus précis encore en demandant à «tous les dirigeants musulmans du monde, politiques, religieux, universitaires» à «se prononcer clairement» contre la violence des jihadistes. Il prenait soin de parler des autres minorités religieuses persécutées comme les yazidis.

Récemment, le souverain pontife reprochait enfin à la communauté internationale de «vouloir cacher» les persécutions contre les chrétiens. «Les chrétiens restent la minorité religieuse la plus persécutée, en partie à cause de leur large dispersion géographique et de leur nombre relativement élevé», indiquait récemment dans un rapport bisannuel l’organisation catholique Aide à l’Eglise en détresse.

AFP




Revenir en haut Aller en bas
 

L'Appel Pascal du Pape François en faveur des Chrétiens persécutés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Miserando atque eligendo (La devise du Pape François)
» Le Pape François sur la tombe de Jean-Paul II
» Pape François : « Réveillez la mémoire de votre baptême »
» PAPE FRANÇOIS ET LES LOBBIES
» Les homélies du Pape François jour après jour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: INTER-RELIGIEUX :: Les persécutions politico-religieuses-