*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  Contribution  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"
 | 
 

 Carême 2015

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nicodème
FONDATEUR
FONDATEUR
avatar

Date d'inscription : 29/05/2008
Masculin
Messages : 19362
Pays : France
R E L I G I O N : Catholique

MessageSujet: Carême 2015    Mer 18 Fév - 7:35






Dieu dit: “Qu’il y ait de la lumière!” et il y eut de la lumière. Dieu vit que la lumière était bonne, et il sépara la lumière des ténèbres. Il appela la lumière jour, et les ténèbres nuit. Il y eut un soir et il y eut un matin. Ce fut le premier jour. (Genèse 1:3-5)

JOUR 1: PREMIER MATIN…

En créant le jour et la nuit, Dieu institue un rythme qui structure nos vies, entre activité et repos. Profitons des instants de calme pour contempler les merveilles qui nous entourent, apporter nos vies à Dieu «comme un sacrifice vivant» (Romains 12.1) et Lui exprimer notre reconnaissance!
Revenir en haut Aller en bas
http://jesusvraidieu.skyrock.com
ZAHIA
MODERATION
MODERATION


Date d'inscription : 09/11/2010
Féminin
Messages : 2920
Pays : algerie
R E L I G I O N : chrétienne

MessageSujet: Re: Carême 2015    Mer 18 Fév - 11:39

Revenir en haut Aller en bas
Nicodème
FONDATEUR
FONDATEUR
avatar

Date d'inscription : 29/05/2008
Masculin
Messages : 19362
Pays : France
R E L I G I O N : Catholique

MessageSujet: Re: Carême 2015    Jeu 19 Fév - 6:16



Jour 2: Attends!


Éternel, le matin tu entends ma voix, le matin je me tourne vers toi et j’attends. (Psaume 5:4)



Quelle est notre attitude lorsque nous nous approchons du Seigneur? Nous sommes invités à nous tourner vers Dieu chaque matin, dans la paix et la tranquillité. Allons vers Lui avec l’assurance qu’Il entend notre voix, puis, attendons Sa réponse. Dieu veut nous ressourcer et partager avec nous un temps de communion!
Revenir en haut Aller en bas
http://jesusvraidieu.skyrock.com
Nicodème
FONDATEUR
FONDATEUR
avatar

Date d'inscription : 29/05/2008
Masculin
Messages : 19362
Pays : France
R E L I G I O N : Catholique

MessageSujet: Re: Carême 2015    Ven 20 Fév - 6:11

3ème jour :

«Fais-moi entendre dès le matin ta bienveillance! Car je me confie en toi. Fais-moi connaître le chemin où je dois marcher! Car j'élève à toi mon âme.» (Psaume 143:8)

Nous ne savons pas ce que nous réserve cette journée, mais soyons rassurés: Dieu nous conduit fidèlement dans la joie ou la détresse. JESUS-Christ nous a tracé la voie et nous pouvons avancer dans ses pas pour marcher sur le chemin de la justice tout au long de nos vies. (1 Pierre 2.21)
Revenir en haut Aller en bas
http://jesusvraidieu.skyrock.com
Nicodème
FONDATEUR
FONDATEUR
avatar

Date d'inscription : 29/05/2008
Masculin
Messages : 19362
Pays : France
R E L I G I O N : Catholique

MessageSujet: Re: Carême 2015    Sam 21 Fév - 8:06

4 ème jour :


«Pour moi, c’est toi, Éternel, que j’appelle au secours. Le matin, ma prière s’adresse à Toi.» (Psaumes 88:14)

Quand la détresse ou la solitude nous assaille, réfugions-nous auprès de Dieu dans la prière. Parce que nous le connaissons nous pouvons comme le psalmiste questionner Dieu (versets 12-16).

Concrètement, comment exprimons-nous notre détresse au Seigneur?
Revenir en haut Aller en bas
http://jesusvraidieu.skyrock.com
Nicodème
FONDATEUR
FONDATEUR
avatar

Date d'inscription : 29/05/2008
Masculin
Messages : 19362
Pays : France
R E L I G I O N : Catholique

MessageSujet: Re: Carême 2015    Lun 23 Fév - 6:42

5ème jour :


Lundi de la 1ère semaine de Carême 23 février 2015 :

L'Incarnation du Verbe de Dieu a pour but le salut du monde : si le Fils de Dieu se fait le Fils de l'homme, c'est pour S'immoler, S'offrir en sacrifice : un sacrifice d'une valeur infinie parce que l'homme pécheur n'était pas capable d'offrir à Dieu un sacrifice suffisant pour satisfaire totalement à la justice divine offensée...

La mission divine du Sauveur consiste à retirer le genre humain de l'abîme de perdition dans lequel l'a précipité le péché originel, et tous les péchés personnels dont il a ouvert le hideux cortège...

Tous les hommes sont pécheurs.
Lorsque Notre-Seigneur dit qu'Il n'est pas venu appeler les justes mais les pécheurs, Il montre bien que Sa mission est universelle : y a-t-il un seul homme qui n'ait pas besoin d'être racheté ?
Il n'y a pas de juste : il n'y a que des hommes qui s'illusionnent eux-mêmes en pensant qu'ils sont justes.
JESUS est venu pour appeler tous les hommes au salut, et lorsqu'Il déclare : Je ne suis pas venu appeler les justes, mais les pécheurs, en fait, Il appelle ceux qui ont une trop haute estime d'eux-mêmes à se reconnaître pécheurs et à admettre qu'ils ont autant besoin de salut que tout autre être humain.

Malheureux enfants d'Adam et Eve, marqués par le péché originel ; malheureux pécheurs, qui avons accumulé un nombre presque incalculables de fautes et de péchés, nous pouvons nous réjouir en nous disant : c'est pour moi, que le Fils de Dieu S'est incarné ; c'est moi que le divin Sauveur est venu appeler !

Le divin Coeur de JESUS a une prédilection pour les pauvres pécheurs.
Le divin Coeur de JESUS a une prédilection pour moi, parce que je suis un pauvre pécheur !

Le Saint Evangile a laissé dans l'ombre les relations de famille de Notre-Seigneur : il ne nous dit presque rien de l'intimité de JESUS avec les deux plus saintes créatures qui soient : la très Sainte Vierge Marie, sa mère, et Saint Joseph, Son père légal.
En revanche, le Saint Evangile nous raconte en détail la conduite du Sauveur à l'égard des pécheurs.
Tout au long de Sa vie publique, il a semblé éprouver une véritable complaisance à être entouré de pécheurs : au point même que Ses ennemis ont pensé pouvoir en tirer profit pour l'accuser : « Il fait bon accueil aux pécheurs ! », laissant à entendre que s'Il était innocent, Il n'aurait pas d'inclination à Se trouver avec les pécheurs !

Mais JESUS ne rougit pas de ces reproches que les pharisiens ont à Son encontre : Il Se fait gloire de cette prédilection et Il multiplie les enseignements et les paraboles pour montrer Ses sentiments : Il se compare au bon berger qui court à la poursuite de la brebis égarée, à la femme qui cherche sa drachme perdue, au père du fils prodigue qui organise une grande fête lorsque l'enfant qui a dilapidé son bien dans une vie de débauche rentre à la maison...

Alors, il est temps pour moi, au lieu de m'affliger et de me morfondre en gémissant sur mes péchés de telle sorte que c'est en réalité sur moi-même que je pleure, en « m'autocentrant » (permettez-moi ce néologisme), de prendre une plus ample conscience que c'est vraiment pour moi que JESUS est venu, que mes péchés ne Le font pas fuir, que je suis cette brebis égarée, cette drachme perdue, cet enfant prodigue...
Il est temps de prendre une conscience plus forte et plus aiguë du fait que mes péchés ont attiré le Sauveur sur la terre au lieu de le repousser !
Il est temps de se rapprocher vraiment du Seigneur des miséricordes pour confesser ses fautes sans repli sur soi, mais dans la joie et la reconnaissance : Vous avez dit être venu pour les pécheurs, ô JESUS, alors je Vous rends grâce parce que je suis du nombre de ces pécheurs qui Vous ont attiré sur la terre... Pourquoi devrai-je craindre désormais ? Pourquoi l'aveu de mes fautes me coûterait-il ? Ce sont elles que vous êtes venu chercher, Seigneur ? Les voici ! Je Vous les montre, je les étale devant Vous, je ne Vous les cache pas : je veux TOUT mettre à découvert devant Vous, pour pouvoir bénéficier de Votre Salut !
Revenir en haut Aller en bas
http://jesusvraidieu.skyrock.com
Nicodème
FONDATEUR
FONDATEUR
avatar

Date d'inscription : 29/05/2008
Masculin
Messages : 19362
Pays : France
R E L I G I O N : Catholique

MessageSujet: Re: Carême 2015    Mar 24 Fév - 6:27

Mardi de la 1ère semaine de Carême 24 février 2015 :

« Ce ne sont pas ceux qui sont en bonne santé qui ont besoin du médecin, mais ceux qui sont malades... »
La santé spirituelle, la santé de l'âme, est plus précieuse que la santé du corps et elle demande infiniment plus de soins...
La plus grande et la plus terrible maladie de l'âme, c'est le péché.
Notre-Seigneur le dit explicitement, puisque la citation par laquelle j'ai commencé ce paragraphe est extraite du chapitre IX, versets 9 à 13 dans l'Evangile selon Saint Matthieu : « JESUS vit, en passant, assis au bureau des taxes, un homme qui s’appelait Matthieu. Il lui dit : suis-moi. Il se leva et le suivit. Or, comme il était à table dans sa maison, il arriva que beaucoup de collecteurs d’impôts et de pécheurs étaient venus prendre place avec JESUS et ses disciples. Voyant cela, les pharisiens disaient à ses disciples : Pourquoi votre maître mange-t-il avec les collecteurs d’impôts et les pécheurs ? Mais JESUS qui avait entendu déclara : Ce ne sont pas les bien-portants qui ont besoin de médecin mais les malades. Allez donc apprendre ce que signifie : C’est la miséricorde que je veux et non le sacrifice ; car je suis venu appeler, non pas les justes, mais les pécheurs".
N'est-ce pas exactement comme si Notre-Seigneur mettait une équivalence entre la maladie et le péché ?

Ainsi que nous l'avons approfondi hier, la passion dominante du Coeur de JESUS est celle du salut des pécheurs : sans attendre qu'ils viennent vers Lui, c'est Lui qui va à leur rencontre, voire à leur poursuite...
Et pour guérir les âmes, JESUS guérit les corps.
Ainsi rend-il le mouvement au paralytique en disant : tes péchés te sont remis.
Il passe devant le comptoir de publicain de Lévi-Matthieu et lui ordonne : Viens, suis-moi.
Il S'invite à la table de Zachée pour faire entrer le salut dans sa maison.
Il prend la défense de la femme surprise en flagrant délit d'adultère, confond ses accusateurs, et la renvoie absoute.
Accablé par le poids de la fatigue et de la soif, il attend sur le bord du puits de Jacob l'arrivée de cette samaritaine infréquentable pour verser dans son âme l'eau de la grâce.
Il se laisse approcher et toucher (au grand scandale de Simon le pharisien) par Marie surnommée Magdeleine, à la vie scandaleuse, et proclame publiquement que ses nombreux péchés sont pardonnés, la louant - devant son hôte stupéfait - pour les marques de repentir et de contrition qu'elle a donnés.

Ainsi agit le Coeur de JESUS envers les pécheurs tout au long de l'Evangile : le jour, Il les appelle, les encourage, les console, les instruit, leur pardonne... et la nuit, il prie pour eux afin de leur obtenir la grâce du repentir et la clémence de Son Père.
Il blâme même le zèle indiscret de Ses apôtres qui voulaient appeler le châtiment du ciel sur les coupables !

Dans le cours de Sa douloureuse Passion, Son zèle pour le salut des pécheurs éclate avec encore plus d'intensité : avec le traître Judas, Il use de délicatesse et de sollicitude jusqu'à l'extrême, on pourrait même dire qu'Il adopte envers lui des ménagements qui pourraient sembler de la faiblesse. Il avertit Ses disciples des tentations et des chutes qui les guettent. Il prédit à Pierre son reniement pour le guérir de sa présomption.
Et lorsque, malgré tout cela, ils sont tombés, Il leur pardonne...

Elevé sur la Croix, Notre-Seigneur a pour première parole une prière d'intercession pour les pécheurs qui l'ont ainsi supplicié et cloué sur ce gibet d'infamie, allant jusqu'à leur trouver une excuse : « ils ne savent pas ce qu'ils font ! »
Il promet ensuite la récompense éternelle au larron qui a simplement demandé qu'Il se souvienne de lui, lors même que sa demande n'exprime pas un immense repentir...

Après Sa résurrection, au Ciel où Il « est toujours vivant pour intercéder en notre faveur : semper vivens ad interpellandum pro nobis » (Hebr. VII, 25), et dans la Sainte Eucharistie – sur l'autel pendant la Messe ou au tabernacle où Il est toujours en état de prière – Il continue depuis vingt siècles Son œuvre de propitiation.
Oui ! Le divin Coeur de JESUS brûle toujours du plus ardent amour pour les pauvres pécheurs que nous sommes, pour les pauvres malades spirituels que nous sommes, consumé d'un désir ardent de notre guérison et de notre pardon...

« Mes petits enfants, je vous écris afin que vous ne péchiez pas, mais si quelqu'un a péché, nous avons un avocat auprès du Père : JESUS-Christ, le juste. Il est Lui-même la propitiation pour nos péchés, non pas seulement pour les nôtres, mais aussi pour ceux du monde entier... » écrit Saint Jean.

Ainsi devons-nous méditer et approfondir sans cesse ces choses profondes pour comprendre en vérité ce que nous sommes aux yeux de notre divin Sauveur, ce que nous sommes pour Son Sacré-Coeur.
Revenir en haut Aller en bas
http://jesusvraidieu.skyrock.com
Nicodème
FONDATEUR
FONDATEUR
avatar

Date d'inscription : 29/05/2008
Masculin
Messages : 19362
Pays : France
R E L I G I O N : Catholique

MessageSujet: Re: Carême 2015    Jeu 26 Fév - 4:07

Jeudi de la 1ère semaine de Carême 26 février 2015 :

Il arrive souvent que le souvenir de leurs péchés passés inspire aux hommes une crainte excessive de la rigueur des jugements de Dieu. L'amertume de ces regrets entretient parfois dans les âmes une sorte de malaise spirituel qui les trouble profondément, qui les fatigue, qui les prédispose au découragement et à la défiance, qui les paralyse dans la vie spirituelle, qui les empêche de progresser...

Ces impressions aussi pénibles que dangereuses, notre divin Sauveur veut nous en prémunir.

La facilité, la promptitude, la joie avec lesquelles le Coeur de Notre-Seigneur répand sur les pécheurs repentants la grâce du pardon doivent nous rassurer au sujet de la plénitude de notre réconciliation.

Un Coeur si enclin à la miséricorde, si heureux de pardonner, peut-il ne pardonner qu'à demi ?
Un Coeur si enclin à la miséricorde, si heureux de pardonner, peut-il retirer son pardon après l'avoir accordé ?
Un Coeur si enclin à la miséricorde, si heureux de pardonner, peut-il exiger pour le repentir des conditions impossibles à réaliser ?
Ces pensées, à elles seules, suffisent pour faire entrer la véritable paix divine dans l'âme qui est revenue vers Dieu, et qui, même si elle est encore imparfaite, même si elle doit lutter encore contre ses mauvais penchants et les conséquences engendrées par ses péchés, n'a pa de motif sérieux de désespérer dès lors qu'elle fixe en Dieu sa volonté, même fragile.

La conduite de Notre-Seigneur envers les pécheurs, telle qu'elle est explicitement décrite dans les Saints Evangiles nous fournit des exemples qui sont autant de grands et forts motifs de confiance.
Car non content de purifier les âmes des pécheurs par la grâce du pardon, JESUS Se plaît ensuite - en de nombreux cas - à transformer ses misérables pardonnés en « vases d'élection », à les combler ostensiblement de faveurs.

Pierre qui a péché par présomption et a ensuite renié son divin Maître par trois fois, reçoit la mission de confirmer ses frères dans la foi, conserve les clefs du Royaume des cieux et devient le fondement inébranlable de la Sainte Eglise.
Marie-Magdeleine dont les vices lui avaient valu une scandaleuse notoriété, occupe une place privilégiée dans le cortège des saintes femmes ; elle est auprès de la Croix avec la Vierge des Vierges et l'apôtre vierge ; au matin de Pâques, elle est la première à laquelle le récit évangélique mentionne l'apparition du ressuscité ; elle est établie « apôtre des apôtres » et partout dans le monde, selon la parole de JESUS, non seulement on se souvient des gestes de prophétique prévenance qu'elle a eu envers le Sauveur, mais en outre elle est l'un des plus grands modèles de la vie contemplative.

N'est-il pas évident que les larmes amères de Pierre tout comme l'éclatante conversion de Magdeleine ont été si précisément été décrites par les évangélistes, sous l'inspiration particulière du Saint-Esprit, pour inspirer la confiance dans les cœurs troublés et pour attester que non seulement la miséricorde de Dieu s'exerce sur les pécheurs pour les retirer de l'abîme de la perdition, mais qu'elle les assiste ensuite de manière continue et fidèle pour les conduire amoureusement vers une haute sainteté ?

Lorsque l'on a été pardonné, on possède les arrhes de grâces encore plus grandes et plus abondantes et le souvenir des miséricordes que le Seigneur a eu envers nous doit nous stimuler toujours plus à la confiance dans cette miséricorde INFINIE !
Revenir en haut Aller en bas
http://jesusvraidieu.skyrock.com
Nicodème
FONDATEUR
FONDATEUR
avatar

Date d'inscription : 29/05/2008
Masculin
Messages : 19362
Pays : France
R E L I G I O N : Catholique

MessageSujet: Re: Carême 2015    Ven 27 Fév - 2:47



Retraite de Carême - vendredi 27 février

La joie de Dieu est devant nous



« Tu m'apprends le chemin de la vie. Devant ta face, débordement de joie ! » (Psaume 15, 11)

C’était à Notre-Dame de Paris. Claudel était là, aux pieds de la Vierge Marie, et ce jour-là sa vie a changé.

Dans la vie de beaucoup de chrétiens, il y a ce jour où ils ont perçu la présence de Dieu, ce moment où JESUS n’était plus une idée mais Quelqu’un. Le fruit de cette rencontre est toujours la joie.

Cette expérience de la rencontre reste gravée dans notre vie, pour toute notre vie.

Quand saint Paul nous raconte sa rencontre du Christ sur le chemin de Damas, il la raconte comme le point de départ de sa nouvelle existence. De même, les apôtres sur le bord du lac (Lc 5, 1-11) ou le paralysé de Capharnaüm (Mt 9, 1-8). Ces rencontres les entraînent dans une suite du Christ dont ils ne connaissent pas le chemin.

Il existe pour nous la tentation d'essayer de retrouver les sentiments ou les émotions qui ont marqué notre itinéraire. C’est une sorte d’« archéologie spirituelle » qui peut marquer notre vie spirituelle mais aussi la vie des couples, la vie de tout homme.

Dieu est toujours devant nous. Cela veut donc dire que la joie est devant nous. La joie ne se conjugue pas à l’imparfait, elle se conjugue aussi au présent et au futur. « Garder tout cela dans son cœur » (Lc 2, 19), c’est trouver le chemin de la fidélité qui est aussi le chemin de la joie que Dieu nous donne au quotidien de notre vie.
Revenir en haut Aller en bas
http://jesusvraidieu.skyrock.com
 

Carême 2015

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le message du Pape François pour le Carême 2015 en intégralité
» Intentions de prière pour cette 4ème semaine de carême
» Carême 2015 : Le chemin d'un amour vrai (Mgr Beau)
» Dieu veut notre cœur blessé - Carême en Ligne 2015
» Ta Parole Seigneur, une lumière sur mes pas, un baume pour mon cœur – Carême en Ligne 2015

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: C H R I S T I A N I S M E :: Dialogue Oecuménique et autres religions ( SECTIONS ENSEIGNEMENTS ) :: Catholique-