*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  Contribution  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"
 

 L'avortement en l'islam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nicodème
FONDATEUR
FONDATEUR
Nicodème

Date d'inscription : 28/05/2008
Masculin
Messages : 19597
Pays : France
R E L I G I O N : Catholique

L'avortement en l'islam  Empty
MessageSujet: L'avortement en l'islam    L'avortement en l'islam  Icon_minipostedLun 01 Déc 2014, 8:00 am


Bonsoir,


j'aimerais connaitre la position de l'islam pour ce qui concerne l'avortement qui est autorisé avant 120 jours de grossesse :





A l'époque du Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam), une femme ("Al Ghâmidiya") était tombée enceinte après avoir commis l'adultère... Comme elle était venue se dénoncer devant le Prophète (sallallâhou alayhi wa sallam), celui-ci prit la décision d'appliquer la peine prévue, mais pas avant que la femme en question n'eut accouché et complété la période d'allaitement...

C'est pourquoi, comme le souligne Cheikh Qaradâwi r.a., la règle de base en Islam par rapport à l'avortement, c'est l'interdiction. Néanmoins, cette interdiction peut être plus ou moins sévère, en fonction des circonstances et surtout en fonction du moment où a lieu l'interruption de la grossesse... (Réf: "Fatâwa Mou'âsirah" - Volume 2 / Page 547)

L'avortement après l'insufflation de l'âme ("Nafkh our roûh"):

Dans un certain nombre de Hadiths authentiques où sont détaillés les différentes étapes du développement embryonnaire, le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) affirme que l'âme est insufflée ("nafkh our roûh") dans le fœtus au terme du quatrième mois de grossesse (120 jours).

1
C'est justement en raison de ce genre de Hadiths que les savants musulmans considèrent unanimement que, passé la limite de quatre mois (120 jours), l'avortement est strictement interdit. Avorter dans un tel cas de figure est considéré comme étant un acte d'infanticide et est assimilé à un crime en Islam. Allâmah Ibné Taymiyyah r.a. écrit dans une de ses Fatâwa que cet acte relève du "wa'd" (enterrement d'un enfant vivant), à propos duquel Allah dit sur un ton d'avertissement dans le Qour'aane:

"Et lorsqu'on demandera à la fillette enterrée vivante , pour quel péché elle a été tuée".

(Sourate 81 - Versets 8/9)

(Réf: Madjmou'oul Fatâwa - Volume 4 / Page 217)
Revenir en haut Aller en bas
http://jesusvraidieu.skyrock.com
Arlequin
MODERATION
MODERATION
Arlequin

Date d'inscription : 06/05/2013
Masculin
Messages : 3242
Pays : Algérie
R E L I G I O N : Muslim

L'avortement en l'islam  Empty
MessageSujet: Re: L'avortement en l'islam    L'avortement en l'islam  Icon_minipostedDim 07 Déc 2014, 5:14 am

@Nicodème a écrit:

Bonsoir,


j'aimerais connaitre la position de l'islam pour ce qui concerne l'avortement qui est autorisé avant 120 jours de grossesse :





A l'époque du Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam), une femme ("Al Ghâmidiya") était tombée enceinte après avoir commis l'adultère... Comme elle était venue se dénoncer devant le Prophète (sallallâhou alayhi wa sallam), celui-ci prit la décision d'appliquer la peine prévue, mais pas avant que la femme en question n'eut accouché et complété la période d'allaitement...

C'est pourquoi, comme le souligne Cheikh Qaradâwi r.a., la règle de base en Islam par rapport à l'avortement, c'est l'interdiction. Néanmoins, cette interdiction peut être plus ou moins sévère, en fonction des circonstances et surtout en fonction du moment où a lieu l'interruption de la grossesse... (Réf: "Fatâwa Mou'âsirah" - Volume 2 / Page 547)

L'avortement après l'insufflation de l'âme ("Nafkh our roûh"):

Dans un certain nombre de Hadiths authentiques où sont détaillés les différentes étapes du développement embryonnaire, le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) affirme que l'âme est insufflée ("nafkh our roûh") dans le fœtus au terme du quatrième mois de grossesse (120 jours).

1
C'est justement en raison de ce genre de Hadiths que les savants musulmans considèrent unanimement que, passé la limite de quatre mois (120 jours), l'avortement est strictement interdit. Avorter dans un tel cas de figure est considéré comme étant un acte d'infanticide et est assimilé à un crime en Islam. Allâmah Ibné Taymiyyah r.a. écrit dans une de ses Fatâwa que cet acte relève du "wa'd" (enterrement d'un enfant vivant), à propos duquel Allah dit sur un ton d'avertissement dans le Qour'aane:

"Et lorsqu'on demandera à la fillette enterrée vivante , pour quel péché elle a été tuée".

(Sourate 81 - Versets 8/9)

(Réf: Madjmou'oul Fatâwa - Volume 4 / Page 217)

Quand les médecins jugent que la santé de la Maman pourrait être en danger,l'avortement est licite à n'importe quel mois.
Revenir en haut Aller en bas
Nicodème
FONDATEUR
FONDATEUR
Nicodème

Date d'inscription : 28/05/2008
Masculin
Messages : 19597
Pays : France
R E L I G I O N : Catholique

L'avortement en l'islam  Empty
MessageSujet: Re: L'avortement en l'islam    L'avortement en l'islam  Icon_minipostedDim 07 Déc 2014, 7:08 am

Bonsoir,



et si les médecins ne détecte aucun soucis de santé pour la maman ni pour l'enfant, l'islam autorise l'avortement avant les 120 jours Question
Revenir en haut Aller en bas
http://jesusvraidieu.skyrock.com
Arlequin
MODERATION
MODERATION
Arlequin

Date d'inscription : 06/05/2013
Masculin
Messages : 3242
Pays : Algérie
R E L I G I O N : Muslim

L'avortement en l'islam  Empty
MessageSujet: Re: L'avortement en l'islam    L'avortement en l'islam  Icon_minipostedDim 07 Déc 2014, 7:10 am

@Nicodème a écrit:
Bonsoir,



et si les médecins ne détecte aucun soucis de santé pour la maman ni pour l'enfant, l'islam autorise l'avortement avant les 120 jours Question

Non!Ce serait un crime.
Revenir en haut Aller en bas
Nicodème
FONDATEUR
FONDATEUR
Nicodème

Date d'inscription : 28/05/2008
Masculin
Messages : 19597
Pays : France
R E L I G I O N : Catholique

L'avortement en l'islam  Empty
MessageSujet: Re: L'avortement en l'islam    L'avortement en l'islam  Icon_minipostedDim 07 Déc 2014, 7:18 am

Mais que pense tu de cela :


Citation :

C'est pourquoi, comme le souligne Cheikh Qaradâwi r.a., la règle de base en Islam par rapport à l'avortement, c'est l'interdiction. Néanmoins, cette interdiction peut être plus ou moins sévère, en fonction des circonstances et surtout en fonction du moment où a lieu l'interruption de la grossesse... (Réf: "Fatâwa Mou'âsirah" - Volume 2 / Page 547)

Car la grossesse dans l'islam peut être interrompu avant les 120 jours.
Revenir en haut Aller en bas
http://jesusvraidieu.skyrock.com
Arlequin
MODERATION
MODERATION
Arlequin

Date d'inscription : 06/05/2013
Masculin
Messages : 3242
Pays : Algérie
R E L I G I O N : Muslim

L'avortement en l'islam  Empty
MessageSujet: Re: L'avortement en l'islam    L'avortement en l'islam  Icon_minipostedDim 07 Déc 2014, 7:27 am

@Nicodème a écrit:
Mais que pense tu de cela :


Citation :

C'est pourquoi, comme le souligne Cheikh Qaradâwi r.a., la règle de base en Islam par rapport à l'avortement, c'est l'interdiction. Néanmoins, cette interdiction peut être plus ou moins sévère, en fonction des circonstances et surtout en fonction du moment où a lieu l'interruption de la grossesse... (Réf: "Fatâwa Mou'âsirah" - Volume 2 / Page 547)

Car la grossesse dans l'islam peut être interrompu avant les 120 jours.

Je n'ai jamais considéré Al Kardhaoui comme une référence religieuse.Du moins pour moi.Bien plus,je le considère comme étant un idéologue avéré de l'Islamisme criminel.Sinon,je crois que ce qui est dit ci-dessous est bon pour moi.

« L'avortement est péché,et ce, dès le commencement de la conception. Tant qu'il y existe un potentiel pour avoir un être humain, alors l'avortement est péché,qu'il s'agisse d'une semaine ou d'un jour. La vie embryonnaire ne doit pas être détruite quelle que soit l'étape de développement.

Circonstances exceptionnelles :

(1)-Si la poursuite de la grossesse constitue une menace pour la mère, alors l'avortement est autorisé.

(2)- Dans le cas où le fœtus est extrêmement déformé de telle sorte qu'il rendrait ses soins exceptionnellement difficiles pour les parents.
Revenir en haut Aller en bas
Nicodème
FONDATEUR
FONDATEUR
Nicodème

Date d'inscription : 28/05/2008
Masculin
Messages : 19597
Pays : France
R E L I G I O N : Catholique

L'avortement en l'islam  Empty
MessageSujet: Re: L'avortement en l'islam    L'avortement en l'islam  Icon_minipostedDim 07 Déc 2014, 8:54 am

@Arlequin a écrit:

« L'avortement est péché,et ce, dès le commencement de la conception. Tant qu'il y existe un potentiel pour avoir un être humain, alors l'avortement est péché,qu'il s'agisse d'une semaine ou d'un jour. La vie embryonnaire ne doit pas être détruite quelle que soit l'étape de développement.



Excellent réponse Arlequin


L'avortement en l'islam  307887
Revenir en haut Aller en bas
http://jesusvraidieu.skyrock.com
Wari
MODERATION
MODERATION
Wari

Date d'inscription : 13/03/2013
Masculin
Messages : 857
Pays : France
R E L I G I O N : Musulman sunnite

L'avortement en l'islam  Empty
MessageSujet: Re: L'avortement en l'islam    L'avortement en l'islam  Icon_minipostedDim 07 Déc 2014, 9:48 pm

Bonjour;

Cette double caractéristique du fœtus explique la position de l'islam au sujet de l'avortement... Parce qu'il possède une existence qui lui est propre, le fœtus ne doit pas être supprimé : l'avortement ne peut constituer une forme de limitations des naissances, et la règle normale à son sujet est l'interdiction. Mais parce que l'existence du fœtus n'est pas encore complète comme l'est celle de l'être déjà né, l'avortement devient autorisé en cas de nécessité reconnue.

Quels sont ces cas de nécessité, des ulémas font à ce sujet une distinction entre le moment de la vie fœtale qui suit le troisième niveau évoqué par al-Ghazâlî et le moment qui le précède : ce moment marque une étape dans l'existence humaine, qui passe alors à un niveau supérieur, comme nous l'avons vu ; il devient alors plus grave de mettre fin à cette vie, et les cas de nécessité valable diminuent.

En vertu de ces principes, des ulémas ont émis l'avis suivant, qui fait la distinction entre deux cas de figure...

En ce qui concerne le fœtus qui a atteint le troisième niveau d'existence – et qui a donc 120 jours ou plus –, il n'est permis d'avoir recours à l'avortement que dans un cas extrême : celui où il est établi médicalement que la mère va mourir si elle reste enceinte de ce fœtus. Il est vrai que certains ulémas sont d'avis que le recours à l'avortement est interdit même dans ce cas, car mère et fœtus sont tous deux des êtres vivants, et l'on ne peut, pour sauver la vie d'un être humain, en tuer un autre. Néanmoins, l'avis autorisant l'avortement dans ce cas est dû à la considération suivante : certes, l'existence de l'embryon a alors atteint son troisième niveau ; cependant elle n'est pas encore au même niveau – le quatrième – que celui de sa mère, et ce cas de nécessité absolue autorise que l'on préserve la vie de la mère en mettant fin à celle du fœtus (Halâl wa harâm, Khâlid Saïfullâh, pp. 308-309, Fatâwâ mu'âssira, al-Qardhâwî, tome 2 p. 547).

Et en ce qui concerne le fœtus qui n'a atteint que le premier ou le second niveau d'existence – et qui n'a donc pas encore 120 jours –, il est permis d'avoir recours à l'avortement dans l'un des deux cas suivants :
– le cas où il est établi médicalement que la mère risque une très grave maladie ou la mort si elle reste enceinte de ce fœtus ;
– et le cas où il est établi médicalement que le fœtus est atteint d'une malformation grave ou qu'il souffre d'une très grave maladie.

Vous avez noté que, pour les deux cas, j'ai bien dit : "dans le cas où il est établi médicalement" : il s'agit en effet d'avoir un avis médical sûr et non de se baser sur ses pensées personnelles.
http://www.maison-islam.com/articles/?p=131
Revenir en haut Aller en bas
Arlequin
MODERATION
MODERATION
Arlequin

Date d'inscription : 06/05/2013
Masculin
Messages : 3242
Pays : Algérie
R E L I G I O N : Muslim

L'avortement en l'islam  Empty
MessageSujet: Re: L'avortement en l'islam    L'avortement en l'islam  Icon_minipostedLun 08 Déc 2014, 3:00 am

@Wari a écrit:
Bonjour;

Cette double caractéristique du fœtus explique la position de l'islam au sujet de l'avortement... Parce qu'il possède une existence qui lui est propre, le fœtus ne doit pas être supprimé : l'avortement ne peut constituer une forme de limitations des naissances, et la règle normale à son sujet est l'interdiction. Mais parce que l'existence du fœtus n'est pas encore complète comme l'est celle de l'être déjà né, l'avortement devient autorisé en cas de nécessité reconnue.

Quels sont ces cas de nécessité, des ulémas font à ce sujet une distinction entre le moment de la vie fœtale qui suit le troisième niveau évoqué par al-Ghazâlî et le moment qui le précède : ce moment marque une étape dans l'existence humaine, qui passe alors à un niveau supérieur, comme nous l'avons vu ; il devient alors plus grave de mettre fin à cette vie, et les cas de nécessité valable diminuent.

En vertu de ces principes, des ulémas ont émis l'avis suivant, qui fait la distinction entre deux cas de figure...

En ce qui concerne le fœtus qui a atteint le troisième niveau d'existence – et qui a donc 120 jours ou plus –, il n'est permis d'avoir recours à l'avortement que dans un cas extrême : celui où il est établi médicalement que la mère va mourir si elle reste enceinte de ce fœtus. Il est vrai que certains ulémas sont d'avis que le recours à l'avortement est interdit même dans ce cas, car mère et fœtus sont tous deux des êtres vivants, et l'on ne peut, pour sauver la vie d'un être humain, en tuer un autre. Néanmoins, l'avis autorisant l'avortement dans ce cas est dû à la considération suivante : certes, l'existence de l'embryon a alors atteint son troisième niveau ; cependant elle n'est pas encore au même niveau – le quatrième – que celui de sa mère, et ce cas de nécessité absolue autorise que l'on préserve la vie de la mère en mettant fin à celle du fœtus (Halâl wa harâm, Khâlid Saïfullâh, pp. 308-309, Fatâwâ mu'âssira, al-Qardhâwî, tome 2 p. 547).

Et en ce qui concerne le fœtus qui n'a atteint que le premier ou le second niveau d'existence – et qui n'a donc pas encore 120 jours –, il est permis d'avoir recours à l'avortement dans l'un des deux cas suivants :
– le cas où il est établi médicalement que la mère risque une très grave maladie ou la mort si elle reste enceinte de ce fœtus ;
– et le cas où il est établi médicalement que le fœtus est atteint d'une malformation grave ou qu'il souffre d'une très grave maladie.

Vous avez noté que, pour les deux cas, j'ai bien dit : "dans le cas où il est établi médicalement" : il s'agit en effet d'avoir un avis médical sûr et non de se baser sur ses pensées personnelles.
http://www.maison-islam.com/articles/?p=131


Je crois que sur ce sujet,les avis de l’écrasante majorité des Jurisconsultes va dans ce sens.
Sinon,l'avis qui dit qu'il est interdit de tuer une vie pour en sauver une autre,je crois,que ceux qui émettent ce genre d'avis manque de clairvoyance,car en décrétant des avis pareils,on risque de perdre les 2 vies.En tout cas,l'avis des médecins reste la meilleure fetwa.
Revenir en haut Aller en bas
 

L'avortement en l'islam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: INTER-RELIGIEUX :: *** Islam-Chrétien ***-